Mathias Brunet

Mathias Brunet - Auteur
  • Mathias Brunet

    Amateurs de hockey de la LNH, du Canadien, des espoirs du CH ou même encore de hockey junior? Poolers? Ce blogue s'adresse à vous. Le chroniqueur Mathias Brunet commente l'actualité du monde du hockey d'une manière très personnelle.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 15 octobre 2008 | Mise en ligne à 15h32 | Commenter Un commentaire

    C’est parti!!!

    Ce n’est pas sans fébrilité que j’écris ce premier texte. Enfin le coup d’envoi de mon blogue LNH!!!

    Attendez-vous à lire souvent des commentaires frais de ma part, quatre à cinq fois par jour la semaine, parfois les week-ends. J’espère vous transmettre toute ma passion pour le hockey sur ce blogue. Le ton sera direct et personnel.

    Je souhaite aussi me nourrir de vos connaissances et de votre point de vue car, à la lecture de mes courriels depuis quelques années, j’ai été étonné de constater le niveau de connaissance et le flair de certains d’entre vous qui vous reconnaîtrez. J’espère vous retrouver ici.

    Aujourd’hui, c’est jour de présentation, après, on part pour vrai… (Mes textes seront généralement courts, celui de ce matin fait exception).

    Ma passion du journalisme a commencé vers l’âge de 12 ans. Je dévorais les journaux sportifs, je me passionnais pour le Canadien (mon idole était Mats Naslund!).

    mats-naslund.jpg

    Sur ma dactylo (et oui, ça me vieillit, bientôt 40 ans…), j’écrivais déjà des textes d’analyse sur les matchs que je venais de voir en me disant qu’un jour, je couvrirais le Canadien pour La Presse.

    Je ne suis rapproché de mon rêve en 1993. Après avoir écrit pour le journal de mon école secondaire, avoir suivi les équipes du cégep de Bois-de-Boulogne pour le compte de son journal et des publications du coin, j’ai été choisi pour participer au stage d’été de La Presse.

    À la suite d’une courte expérience automnale pour un hebdo de Hawkesbury (ma première interview pour l’Express fut celle de Bob Hartley, qui vient du coin!), je revenais à La Presse pour y couvrir, pendant moins d’un an, tout ce qui touchait le domaine des personnes handicapées.

    Puis le patron des Sports de l’époque, Michel Blanchard, allait me donner en septembre 1994 ma première chance. Les deux hommes de beat du Canadien, Philippe Cantin (le futur big boss) et Denis Arcand (désormais à la section Économie) changeaient de cap et la place était libre à la couverture du Tricolore. Moi qui idolâtrais Richard Hétu, qui m’inspirait des Cantin, Arcand et compagnie, je passais enfin dans le grand club!

    Manque de pot, le hockey était plongé en plein lock-out en cet automne 1994. Et à ma toute première affectation, devant la résidence de Kirk Muller, lieu de réunion syndicale des joueurs du CH, mes idoles de jeunesse me lançaient trois oeufs de la fenêtre parce qu’ils ne voulaient pas voir de journalistes dans les parages! Mes illusions étaient perdues pour de bon…

    Ça s’est évidemment tassé et le premier match de hockey que j’ai eu à couvrir, ce fut celui de l’ouverture de la saison du CH à New York au Madison Square Garden! Disons que j’avais des papillons dans l’estomac…

    Les années ont passé. Il y a parfois eu de la houle, comme lors de l’arrivée de Réjean Houle (le jeu de mot est vraiment accidentel !) et compagnie, l’échange de Patrick Roy, les congédiements d’entraîneurs à répétition. J’ai vécu mon lot d’histoires controversées, ce qui est toujours un peu éprouvant, mais ça fait partie du métier quand on a choisi d’écrire avec le souci premier d’informer et non pas de plaire à la galerie.

    J’ai eu la chance au fil des années de compter sur plusieurs mentors, Daniel Proulx, Daniel Marsolais, Michel Hotte, Michel et Gilles Blanchard, qui m’ont tous aidé à peaufiner mon écriture (ça reste cependant toujours un work in progress, comme disent les Chinois). Au plan des connaissances, je ne remercierai jamais assez mon collègue Pierre Ladouceur, qui a passé des centaines d’heures, perché sur la tribune de la presse du Forum, puis du Centre Bell, à m’enseigner la base du jeu et les stratégies mises au point par les équipes.

    Grâce à lui, j’ai appris à apprécier le défenseur qui sacrifie le jeu spectaculaire pour le jeu simple, dont le taux de réussite est toujours nettement plus élevé. J’ai appris à apprécier le centre qui revient au fond de la zone défensive pour appuyer les défenseurs et ensuite relancer l’attaque convenablement. J’ai appris à apprécier l’ailier qui sait envoyer subtilement la rondelle contre la bande à sa ligne bleue et ainsi la refiler à un coéquipier en pleine accélération. Cet ailier ne récolte pas toujours de point lorsqu’un but est ensuite marqué, mais ce but n’aurait jamais été possible sans ce jeu en apparence anodin.

    nhl_jacques_195.jpgPierre, qui a été entraîneur, a été fortement influencé par Jacques Lemaire et j’ai été fortement influencé par les enseignements de Pierre. Inutile donc de dire que j’ai une admiration sans borne pour Lemaire (non, il n’a pas inventé la trappe, il a inventé le hockey bien exécuté. Voilà, c’est dit!).

    En plus de Pierre, j’ai été nourri par Éric Desjardins, qui m’a fait confiance pendant un an et demi à titre de rédacteur de ses chroniques. Converser avec lui une heure par semaine, c’est un cours de hockey en accéléré! Je pourrais aussi nommer Dany Dubé et mon collègue de la Presse Canadienne, François Lemenu, qui ont été très généreux et m’ont fait profiter eux aussi de leurs connaissances. Je sillonnais le continent depuis neuf ans, à couvrir le Canadien et les Expos, quand est né le premier de mes deux fils, en 2003. Les voyages ont commencé à me peser. Mes patrons m’ont fait une faveur extraordinaire en me permettant de continuer à parler de ce sport que j’adore sans avoir à couvrir une équipe au quotidien. J’ai hérité d’une nouvelle chronique sur le hockey, Rondelle libre, qui porte bien son nom. J’étais libre de parler de ce qui me plaisait. J’ai fait le pari de parler régulièrement des espoirs du Canadien sans savoir si les lecteurs apprécieraient. Ça ne se faisait pas vraiment alors mais le sujet me tenait tellement à cœur que je me suis fié à mon intuition. Un autre domaine qui me passionnait, c’était celui du repêchage et la façon dont les équipes se bâtissaient. Je m’y suis intéressé à fond et pour mon plus grand plaisir, j’ai réalisé que ça pouvait plaire à plusieurs lecteurs. À mon point de vue, ce blogue constitue une continuité. Je signe toujours ma chronique Rondelle libre dans La Presse, à raison de trois fois par semaine. Je dévore les matchs de la LNH grâce à NHL Center Ice.Je joue moi-même deux fois par semaine, en moyenne. Je m’adonne aussi à une séance de patinage de puissance avec une bande de boys fous de hockey comme moi. Je ne suis pas un grand athlète mais un grand sportif. Plus jeune, je pouvais passer trois à six heures par jour à faire du sport. Je suis aussi un maniaque de pools de hockey, donc les poolers seront bien servis ici. Je regarde le plus de matchs possibles de chaque équipe pour me faire une bonne idée des formations et des étoiles montantes. txthornton.jpgPar contre, je risque d’avoir un petit penchant pour les clubs dans lesquels les joueurs de mon pool évoluent, c’est à dire Dallas (Turco), Phoenix (Bryzgalov), Calgary (Phaneuf), Edmonton (Souray), Caroline (Pitkanen), San Jose (Boyle, Thornton, Marleau), Los Angeles (Kopitar), Washington (Ovechkin), Chicago (Havlat) et Détroit (Hudler, Franzen)… Vous constatez sans doute la présence de plusieurs joueurs de l’Association de l’Ouest. C’est idéal pour ceux qui ont une jeune famille. On peut ainsi regarder les matchs avec toute la concentration nécessaire puisque les bains sont donnés et que les petits font dodo…

    Bon, fini de parler de moi. On plonge?

    tn-19659-hockey.gif


    • Il aurait fallu mettre aussi votre photo de l’époque! ;-))

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité