Mathias Brunet

Jeudi 18 décembre 2014 | Mise en ligne à 13h03 | Commenter Commentaires (138)

Anthony Mantha apprend à la dure dans les mineures

1am0918

Une vilaine blessure à sapé ses chances de mériter un poste avec les Red Wings en début de saison. Depuis son retour au jeu, dans la Ligue américaine, le premier choix des Wings en 2013 a obtenu six points en 14 rencontres, bref, il ne domine pas. Du moins pour l’instant.

“Les attentes étaient irréalistes dans son cas en raison de sa production dans les rangs juniors”, mentionnait hier au quotidien Detroit News le directeur général des Red Wings, Ken Holland. Quand il est revenu, les gars avaient deux mois d’entraînement et de matchs dans le corps. Il s’améliore constamment. Il nous montre des flashs de ce qu’il peut accomplir. Mais (la Ligue américaine) est une ligue difficile. Une ligue professionnelle. Il apprend à faire les choses nécessaires pour réussir.”

On ne mesure peut-être pas pleinement, à Montréal, la portée des exploits de Charles Hudon qui, à 20 ans lui aussi, vient toujours en tête des compteurs de la Ligue américaine avec 31 points en 28 matchs.

Lire les commentaires (138)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 18 décembre 2014 | Mise en ligne à 9h49 | Commenter Commentaires (103)

Un riche héritage…

10858388_805101289549074_1289179192790414516_n

Saku Koivu m’avouait mardi au téléphone être très, très nerveux à deux jours de la cérémonie lui rendant hommage, ce soir au Centre Bell.

J’ai couvert le Canadien au quotidien pendant dix ans à la belle époque où les journalistes suivaient l’équipe à bord des avions et des autobus, logeaient au même hôtel. Ça favorise toujours les rapprochements. Une visite d’une semaine dans sa ville, à Turku, en 2002, où il m’a accueilli avec générosité, m’a permis de découvrir un homme différent, profond, tout en relief, curieux, brillant.

Kirk Muller a été brièvement le capitaine lorsque j’ai commencé à couvrir l’équipe en 1994, suivi de Mike Keane, Pierre Turgeon, Vincent Damphousse, puis Saku Koivu. Il y a eu six capitaines chez le Canadien entre 1994 et 1997. Le règne de Saku Koivu allait marquer une période de stabilité en ce sens dans l’histoire de l’équipe puisque seul Jean Béliveau a été capitaine du CH aussi longtemps, 10 ans.

Jean Béliveau a eu trois entraîneurs au cours de son règne et de sa carrière, Toe Blake, Claude Ruel et Al McNeil. Il a connu deux directeurs généraux, Frank Selke et Sam Pollock.

Koivu, le premier capitaine européen de l’histoire, est venu à une autre époque, et une époque plus tumultueuse dans l’histoire du CH. Quatre DG se sont succédés au cours de sa carrière, Serge Savard, Réjean Houle, André Savard et Bob Gainey. Il a connu sept entraîneurs, Jacques Demers, Mario Tremblay, Alain Vigneault, Michel Therrien, Claude Julien, Bob Gainey et Guy Carbonneau.

Ses ailiers ont été Martin Rucinsky, Brian Savage, Oleg Petrov, Valeri Bure, bref, il était très mal entouré. Mark Recchi a été le seul ailier de grande qualité. Il n’a peut-être pas été le rassembleur qu’on aurait voulu qu’il soit. Ni la grande vedette espérée, même si, étonnamment, il vient au sixième rang de l’histoire de l’équipe au chapitre des passes avec 450, derrière Guy Lafleur, Jean Béliveau, Henri Richard, Larry Robinson et Jacques Lemaire, mais devant Yvan Cournoyer et Maurice Richard. Bref, seulement trois centres dans l’histoire du CH, Béliveau, Richard et Lemaire, ont eu plus de passes que lui.

Koivu a toujours mené par l’exemple avec sa détermination exemplaire et son grand courage. Sa lutte contre le cancer, son retour au jeu héroïque, ont frappé l’imaginaire. Une fondation a suivi. Même s’il ne porte aucune bague de la Coupe Stanley, l’héritage de Saku Koivu à Montréal est riche, très riche.

Lire les commentaires (103)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 17 décembre 2014 | Mise en ligne à 8h35 | Commenter Commentaires (129)

Increvable Randy Carlyle…

dynamic_resize

Les paris étaient ouverts il y a un mois et selon plusieurs, Randy Carlyle allait être le premier entraîneur de la LNH à perdre son poste.

Les Maple Leafs de Toronto viennent de remporter six matchs consécutifs et subi une seule défaite à leurs douze derniers matchs. Ils ont une fiche de 19-9-3 et un recul de seulement deux points sur le Lightning de Tampa Bay et le sommet de l’Association de l’Est.

Paul MacLean à Ottawa et Dallas Eakins à Edmonton ont été les premiers entraîneurs congédiés cette saison. Carlyle ne sera pas le prochain. Cet homme a connu beaucoup de succès à Anaheim et il a cette capacité à surmonter les obstacles.

Jonathan Bernier ne connait peut-être pas Nelson Mandela, mais il arrête les rondelles. Et Carlyle a réussi à amener une cohésion parmi son groupe. Dion Phaneuf forme une superbe paire avec Cody Franson et joue enfin convenablement dans sa zone.

Je ne détesterais pas voir ces deux clubs, le Canadien et les Leafs, s’affronter en séries le printemps prochain…

Lire les commentaires (129)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité