Mathias Brunet

Vendredi 30 septembre 2016 | Mise en ligne à 13h32 | Commenter Commentaires (23)

Le clip du jour

Lionel Duval a été un personnage important de nos samedis soirs de hockey pendant plusieurs décennies à la télé de Radio-Canada. Mes sympathies à la famille.

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 30 septembre 2016 | Mise en ligne à 9h30 | Commenter Commentaires (128)

Impressionnant ce jeune Mikhail Sergachev!

Serg1-1024x683

Dans notre métier, on cumule toujours une foule d’informations avant de lancer des affirmations.

Ainsi, avant le premier match préparatoire de Mikhail Sergachev, le premier choix du CH en juin, j’avais encore en tête les confidences de Michel Therrien samedi dernier.

Je retenais aussi les propos d’un recruteur d’un club de la LNH. Celui-ci m’assurait que selon les rapports de son groupe, Mikhail Sergachev était probablement le joueur de sa cuvée le plus proche de la Ligue, incluant Auston Matthews et Patrik Laine. On parle bien ici de joueur apte à rivaliser à court terme dans la LNH en raison de la maturité physique, pas de talent, même si Sergachev en a beaucoup.

Avec tout ça en tête, j’étais bien curieux de voir comment réagirait Sergachev hier. J’ai été franchement épaté. Sergachev, c’est Vladimir Malakhov, mais avec le coeur d’Alexei Emelin. Un calme désarmant avec la rondelle. Une présence physique intimidante pour l’adversaire. Une conscience défensive surprenante pour un jeune de son âge. Un tir redoutable.

Les Sénateurs, hier, comptaient sur leur attaque régulière. L’instrument de mesure était donc intéressant.

S’il poursuit sur cette lancée dans les prochains matchs, je ne vois pas pourquoi Sergachev ne resterait pas à Montréal pour entamer la saison. Fait-il du Canadien une meilleure équipe? Oui. Je comprends maintenant mieux toute l’excitation de Michel Therrien et de Martin Lapointe à son endroit.

Sergachev serait un candidat intéressant à la gauche de Shea Weber. En le soustrayant à certaines responsabilités, comme les infériorités numériques ou les situations critiques en fin de période et de match. Andrei Markov et Jeff Petry peuvent former une deuxième paire intéressante, et Alexei Emelin et Greg Pateryn au sein d’un troisième duo.

Vous avez bien lu, Emelin avant Beaulieu. Le Canadien a davantage besoin d’Emelin en infériorité numérique que de Beaulieu en supériorité numérique. Weber, Markov, Petry et Sergachev peuvent jouer en supériorité numérique. En infériorité, Emelin est le meilleur candidat à gauche. Beaulieu est brillant offensivement. Hier, il a montré encore beaucoup d’instabilité en défense. Sa valeur marchande est plus élevée que celle d’Emelin. Je pense qu’il est placé en vitrine, d’où ses 26 minutes d’utilisation depuis deux matchs. On verra bien!

À l’attaque, joli match de Charles Hudon. Sven Andrighetto a été meilleur que lors du match précédent. Mais Artturi Lehkonen demeure l’attaquant le plus complet et efficace. Toujours proche d’une rondelle libre. Rapide. Fougueux. Bonne décisions avec la rondelle. De plus en plus, je vois Lehkonen à la gauche de Plekanec et Radulov pour entamer la saison. Daniel Carr ou Andrighetto avec Desharnais et Andrew Shaw. Quoique Desharnais n’est pas dans la bonne chaise au sein d’un tel trio (mauvaise couverture défensive en passant sur premier but de Mike Hoffman). Il n’y a rien de dramatique à renvoyer Charles Hudon dans les mineures. Il est encore jeune et n’a pas à être soumis au ballottage. Une blessure ou une contre-performance à Montréal et il aura le loisir d’être rappelé et de se faire une niche plus permanente. Idem pour Michael McCarron et Jacob De La Rose.

Devant le filet, la question est réglée depuis l’embauche d’Al Montoya. Mike Condon servira de police d’assurance dans la Ligue américaine. Et encore, les jeunes lui donneront une bonne compétition.

NOTES: Comme plusieurs luttes intestines se profilent chez le Canadien, je me concentre davantage là-dessus cette semaine. Les lecteurs avides de nouvelles LNH seront servis davantage ces prochaines semaines, ne vous inquiétez pas. D’ailleurs, je vous ai concocté de petites nouvelles ce matin sur La Presse +.

Lire les commentaires (128)  |  Commenter cet article

 

ct-canada-tops-europe-world-cup-hockey-spt-092-001

Je vais peut-être vous choquer. Mais qu’importe.

Voir à l’oeuvre les espoirs du Canadien comme Mikhail Sergachev, Artturi Lehkonen et compagnie ce soir au Centre Bell suscite davantage mon intérêt que le deuxième match de la finale de la Coupe du monde.

Je sais, je sais, Price, Crosby, Doughty et compagnie. Je sais, l’équipe Europe est fort sympathique. Mais même en jouant un piètre match, le Canada l’a emporté 3-1 lors de la première rencontre. Y’a-t-il vraiment un enjeu?

Une finale olympique contre la Suède, la Russie, les USA, n’importe quand. Une finale de Coupe du monde contre un club garni de joueurs de diverses nations européennes?

Remarquez que je choisirais la finale de la Coupe du monde au détriment d’une rencontre préparatoire du Canadien si les choix de Michel Therrien étaient faits et qu’il n’y avait pas d’enjeux au plan de la composition de l’équipe.

AJOUT:

Voici donc les trios probables pour le CH ce soir:
Pacioretty-Galchenyuk-Gallagher
Lehkonen-Plekanec-Andrighetto
Carr-DD-Hudon (ou Shaw s’il est en mesure de jouer)
Farnham-McCarron-Terry

Si on lit entre les lignes, Michel Therrien vient de faire certains ajustements à ses plans. Lehkonen se retrouve à la gauche de Plekanec et le coach voudra sans doute voir s’il y a une place permanente pour lui à ce poste. Andrighetto remplace Alexander Radulov, malade, et obtient une chance de rédemption après un premier match préparatoire décevant. Carr, Desharnais et Shaw pourraient former un troisième trio permanent, tandis que le quatrième constitué de Paul Byron, Philip Danault et Torey Mitchell est coulé dans le béton. Andrighetto doit se grouiller le derrière et Lehkonen maintenir la cadence. Hudon devra briller s’il en a la chance, mais il semble y avoir déjà une prise contre lui.

En défense, deuxième match consécutif pour la paire formée de Nathan Beaulieu et Greg Pateryn, tandis que le jeune Mikhail Sergachev fait son entrée avec Mark Barberio. Une autre solide performance de Beaulieu pourrait régler bien des choses. Bob Hartley lui a d’ailleurs fait un compliment de taille hier sur les ondes du 91,9 Sports en affirmant que l’arrivée qu’il garderait Beaulieu avant de penser acquérir un Cam Fowler. Ou était-ce une pointe envers Fowler?

Lire les commentaires (125)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2016
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives