Mathias Brunet

Mardi 21 octobre 2014 | Mise en ligne à 11h21 | Commenter Commentaires (128)

Les Jets de Winnipeg, ou l’art de tourner en rond…

1297468358669_ORIGINAL

Les Jets connaissent un départ difficile avec une seule victoire en quatre matchs. Ils ont marqué seulement cinq fois en huit rencontres. La frustration se fait déjà sentir à Winnipeg parce que l’équipe n’a pas participé aux séries éliminatoires lors de leurs trois premières saisons. Ils n’ont pas été médiocres, mais ils n’ont pas été très bons non plus.

Tous les regards sont tournés vers le directeur général Kevin Cheveldayoff, dont l’inactivité depuis l’entrée en poste est frappante. Les Jets ont toujours le même noyau. Le même gardien ordinaire, Ondrej Pavelec. Le même groupe d’attaquants moyennement productifs. La même défense pas toujours très fiable.

Cheveldayoff a effectué seulement 11 transactions depuis son embauche en 2011. Il n’a jamais acquis un seul joueur régulier de la LNH en retour d’un autre joueur régulier de la LNH. Son seul bon coup demeure l’acquisition de Michael Frolik, un joueur de troisième trio.

Le DG des Jets préfère se concentrer sur le repêchage et le développement des joueurs, ce qui n’est pas une vilaine idée… si le patron entoure les jeunes en étant actif ailleurs. Le premier choix de 2011 (7e au total), Mark Scheifele, n’est pas vilain, mais il n’a toujours pas rempli les promesses qu’on plaçait en lui, et il a été préféré à Sean Couturier, Dougie Hamilton et Jonas Brodin. Malgré un départ difficile, le défenseur Jacob Trouba demeure un excellent choix en 2012. On dit beaucoup de bien également du premier choix en 2014, Nikolaj Ehlers. En 2013, voyons si les Jets ne regretteront pas d’avoir repêché Josh Morrissey avant Alexander Wenneberg, Anthony Mantha et Andre Burakovsky.

Les Jets n’ont toujours pas résolu l’énigme Evander Kane, qui donne un bien mauvais exemple à ses coéquipiers; on n’a toujours pas trouvé de chaise à Dustin Byfuglien; le seul coup d’éclat de Cheveldayoff demeure le congédiement de Claude Noel pour le remplacer par… Paul Maurice, l’entraîneur aux 79 vies.

Pauvres fans de Winnipeg. Ce nest pas l’acquisition de Peter Budaj qui va les calmer…

Lire les commentaires (128)  |  Commenter cet article

 

Lundi 20 octobre 2014 | Mise en ligne à 14h19 | Commenter Commentaires (59)

Une bonne et une mauvaise nouvelle pour le Lightning

Capture d’écran 2014-10-20 à 14.18.33

La bonne: Jonathan Drouin a été rappelé des mineures après avoir obtenu trois points en deux matchs dans la Ligue américaine. Il ne devrait pas jouer ce soir à Edmonton, mais plutôt demain à Calgary, de façon à lui permettre de récupérer de son gros weekend. Plusieurs lui prédisent le trophée Calder remis à la recrue par excellence et je ne suis pas en désaccord.

La mauvaise: Victor Hedman s’est blessé au doigt, il vient d’être opéré et ratera entre quatre et six semaines. Il avait sept points en cinq matchs et il avait un impact énorme sur l’équipe.

La mauvaise nouvelle aura beaucoup plus d’impacts négatifs que la bonne des effets positifs.

Lire les commentaires (59)  |  Commenter cet article

 

Lundi 20 octobre 2014 | Mise en ligne à 8h47 | Commenter Commentaires (123)

Thomas Vanek a hâte de compter son premier but…

cst Wild Thomas Vanek

Avec une maigre passe passe en quatre matchs, et un contrat de 19 millions pour trois ans, vous aurez deviné que Thomas Vanek est l’interlocuteur visé par les journalistes du Minnesota après les matchs. Son joueur de centre Mikko Koivu n’a toujours pas de point.

“Pour l’équipe et pour moi-même, j’espère obtenir ce premier but pour que tout débloque par la suite, a-t-il déclaré aux médias après la deuxième défaite consécutive du Wild hier. Je ne suis pas encore à l’étape de tenir mon bâton serré. Nous avons eu de bons moments. Mais la rondelle ne veut pas entrer dans le filet.”

Vanek n’est pas le seul joueur autonome embauché cet été à connaître un lent départ. Brian Gionta et Matt Moulson ont une passe chacun en six match à Buffalo. Brad Richards n’a pas de point en quatre matchs. Benoit Pouliot et Jarome Iginla n’ont toujours pas marqué.

Pas facile au début de justifier un gros contrat et de s’adapter à un nouveau club. Certains surmontent les obstacles du début, mais plusieurs faillissent à la tâche et finissent par voir leur contrat racheté…

Lire les commentaires (123)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité