Les Zappeuses

Archive, juin 2012

Vendredi 29 juin 2012 | Mise en ligne à 16h55 | Commenter Commentaires (3)

Armures, épées et beaux chevaliers

game-dragon-510-10481581nkbin

Par Patricia Rainville

C’est clair, il n’y a rien à la télé durant la saison estivale. J’ai donc débuté l’écoute d’une série DVD: Game of Thrones ou Trône de fer en français.

J’en avais déjà entendu parler. Mais je croyais qu’il s’agissait plutôt d’une série de gars au genre médiéval quétaine.

Vraiment pas.
Je comparerais même Trône de fer au Seigneur des anneaux.
Un monde imaginaire, des paysages à couper le souffle, une histoire de royaume et de guerre et quelques scènes osées; la série inspirée des romans de George R.R. Martin est loin d’être ennuyante.

Les deux premières saisons ont connu un succès fulgurant. Une troisième saison a d’ailleurs été commandée par HBO.

Je suis à l’épisode numéro 5 de la première saison et je compte bien poursuivre mon écoute au cours de l’été. Pour les soirées pluvieuses, c’est le bonheur.

À fuir…

J’avais également débuté la série Camelot il y a quelques semaines. J’ai arrêté après quelques épisodes à peine.

Il s’agit évidemment d’une série racontant la légende du roi Arthur.
Je suis une grande fan de la série française Kaamelott (j’ai déjà écrit sur le sujet dans un précédent blogue). J’adore la légende arthurienne. J’aime d’amour les chevaliers de la table ronde.

Mais dans Camelot, cette légende est redessinée.

Je ne mâcherai pas mes mots, cette série est archi mauvaise. Décevante et presque ridicule. Pas étonnant qu’il n’y ait eu qu’une seule saison…

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 22 juin 2012 | Mise en ligne à 8h58 | Commenter Commentaires (2)

Délicieuse Marilyn

450X325week-with-marilyn

Par Patricia Rainville

Je suis en vacances. Au programme: virée à Montréal, plage, soirées entre amis et repos. Aussi, malgré le beau temps, j’en profite pour me mettre à jour côté cinéma.

À plusieurs reprises, je me suis arrêtée devant la pochette du film Une semaine avec Marilyn au club vidéo. J’ignore pourquoi, mais je n’étais pas certaine de vouloir le voir.

Il y a deux jours, je me suis finalement laissée convaincre. Et je n’ai pas regretté mon choix. Un vrai petit bijou. Un film comme je les aime. Une réalisation recherchée, une interprétation admirable et un brin d’histoire par dessus le marché.

À Londres en 1956, sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film: Le Prince et la danseuse. Le jeune Colin Clark, passionné de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi. Il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur le plateau du film.

Intrigué par Marilyn Monroe avant même de la connaître, Colin Clark est progressivement invité par la jeune femme à entrer dans son monde intérieur, où elle lui dévoile ses luttes intimes, ainsi que ses craintes relatives à sa célébrité, à sa beauté et à son désir d’être une grande actrice.

Une semaine avec Marilyn, c’est la véritable histoire de Colin Clark. Un jeune homme parmi tant d’autres qui tombera sous le charme de la plus grande star de l’époque.

Une histoire d’amour qui n’aboutira jamais, mais qui, sans doute, a chaviré le coeur de Clark à jamais.

D’ailleurs, le ”vrai” Colin Clark publie, en 1995, ses mémoires. C’est d’ailleurs ce livre, intitulé Le prince, la danseuse et moi qui inspirera Une semaine avec Marilyn.

On ne peut passer sous silence la prestation de Michelle Williams, dans le rôle de Marilyn Monroe. Tout simplement délicieuse. La belle blonde prouve qu’elle a l’étoffe d’une grande actrice.

Elle a su cerner et interpréter à merveille les démons qui hantaient la Marilyn Monroe des années 50.

Au départ, c’est Scarlett Johansson qui avait été approchée pour le rôle. L’actrice avait décliné l’invitation.

Michelle Williams, elle, a accepté. Ce qui lui a valu une nomination aux Oscars et un Golden Globe.
Fait intéressant, en 1952, Marilyn Monroe avait remporté le même prix que celle qui la campera 50 ans plus tard.

Un film à voir. Pour sa beauté, tout simplement.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Samedi 2 juin 2012 | Mise en ligne à 21h27 | Commenter Commentaires (4)

Curiosité morbide

Par Patricia Rainville

Comme tout le monde, j’ai suivi avec attention (et dégoût) l’histoire de Luka Rocco Magnotta. Le tragique destin de l’homme démembré donne vraiment froid dans le dos.

Un scénario de film d’horreur. Pire qu’un épisode de CSI.

Évidemment, je suis horrifiée devant les actes qu’a commis Magnotta. Mais je suis aussi choquée par l’engouement qu’a créée, cette semaine, la vidéo du meurtre.

Au lendemain de la nouvelle, plusieurs internautes tentaient d’avoir un aperçu de cette ignoble et sanglante vidéo. «Un meurtre en direct, je veux voir ça», ont dit certains.

Quoi? Pourquoi regarder ça?

Pourtant, je suis une fille vraiment, mais vraiment très curieuse. J’aime en savoir plus sur les histoires sordides. Et je ne suis pas facilement impressionnée.

Mais là, non merci.
Je ne veux absolument rien savoir de cette vidéo dégueulasse.

À mon avis, le regarder, c’est l’encourager.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  •  

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité