Les Zappeuses

Archive, mai 2012

Mercredi 30 mai 2012 | Mise en ligne à 18h17 | Commenter Commentaires (2)

Saguenay sur écran

Courtoisie Internet

Courtoisie Internet

Laura Lévesque

Ça n’aura pris que quelques heures pour que la vidéo promotionnelle Saguenay Le Film soit victime de critiques provenant de part et d’autre de la province.

On s’en attendait, évidemment. Un film qui fait la promotion d’un territoire avec un semblant d’histoire d’amour et des danseurs qui s’en donnent à cœur joie sur «J’taime comme un fou» ne pouvait faire autrement.

Depuis sa diffusion sur la toile, la vidéo fait l’objet de critiques parfois assez cinglantes sur YouTube. Certains internautes ridiculisent les choix artistiques, comme l’intégration de la danse et l’âge des personnages principaux. D’autres considèrent ce film comme une honte.

De l’autre côté, plusieurs ont fait l’éloge de cette production, la qualifiant de rafraichissante, divertissante et originale. Des experts dans le domaine félicitent la ville. En effet, c’est rare qu’une ville ose autant pour faire la promotion de ses attraits.

Au départ, je n’étais pas certaine d’apprécier le côté théâtral de la vidéo et le choix de la chanson. Mais finalement, la vidéo m’a amusée. Elle a capté mon attention. Et c’est ça le but, non?

Le côté quétaine assumé, j’aime ça. Et la vidéo met en avant ce que la ville a de plus beau à offrir. On ne peut pas le nier. Les paysages sont spectaculaires, des monts Valin au Fjord.

Si je n’habitais pas la région, j’aurais le goût d’y passer mes vacances. Promotion Saguenay a donc visé juste, et ce, malgré la salve de critiques.

Comme on dit: Parlez-en en bien, parlez-en en mal. L’essentiel c’est qu’on en parle!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mardi 29 mai 2012 | Mise en ligne à 12h10 | Commenter Commentaires (4)

Matricule 728: une vedette est née

s-POIVRE-CAYENNE-large

Par Patricia Rainville

Tout le monde a parlé de Stéfanie Trudeau, mieux connue sous le nom de Matricule 728, la semaine dernière.

Qui?

Vous savez, cette policière du SPVM qui a cru bon de poivrer des manifestants qui ne l’avaient pourtant pas menacée physiquement.

Ça ne vous dit rien encore?

Eh bien, visionnez cette vidéo. Regardez-la au complet, le meilleur a été gardé pour la fin.

Bon, je ne ferai pas le procès de cette policière. Beaucoup de gens s’en sont déjà chargé. Évidemment, cette vidéo m’a choquée. Beaucoup. D’autant plus que ce n’est pas la première fois que l’agente 728 est condamnée en déonthologie policière.

En visionnant la vidéo, mise en ligne sur Youtube au lendemain des événements et vue par des milliers d’internautes, je me suis questionnée. Que serait-il advenu de cette policière il y a une dizaine d’années? Lorsque Youtube, facebook et Twitter n’existaient pas. Lorsque les téléphones intelligents n’étaient pas encore de ce monde.

Probablement que les manifestants poivrés se seraient rendus au SPVM pour porter plainte.

Et après?

Matricule 728 aurait-elle été retirée de la sécurité des manifestations étudiantes aussi rapidement?

Aujourd’hui, avec une telle vidéo qui circule sur les réseaux sociaux à la vitesse grand V, il est bien difficile de ne pas admettre que cette policière y est allée assez fort merci.

Et comme le dit l’individu qui a filmé la scène, Matricule 728 est devenue une star en quelques heures à peine.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Mardi 22 mai 2012 | Mise en ligne à 14h03 | Commenter Un commentaire

La télé tue

Photo Internet

Photo Internet

Laura Lévesque

Peut-être avez-vous remarqué, j’ai réduit la cadence sur la blogosphère. La raison est simple: je passe moins de temps les yeux rivés sur un écran depuis les dernières semaines.

L’hiver, je m’emmitoufle dans de chaudes couvertures pendant des heures devant ma télévision. La froideur de la saison me déculpabilise. Mais le soleil et les températures plus clémentes me surveillent. Impossible pour moi d’écouter mes «programmes» s’il fait un tantinet beau dehors.

Mais il y a une autre raison qui explique ma récente distance avec ma TV. Il paraît qu’elle tue. Oui Oui!

Ce n’est pas moi qui le dis. C’est Michel Desmurget qu’il l’écrit dans son dernier livre TV lobotomie: La vérité scientifique sur les effets de la télévision.

Le directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale à Lyon a été interrogé par l’Actualité, dans l’édition du 15 mai.

La télé est un «problème majeur de santé publique», selon ce dernier. Il compare même les ravages de la boîte à images à ceux du tabac.

«Il se produit avec la télé exactement ce qui s’est produit hier avec le tabac: l’industrie télévisuelle continuera de nier ses méfaits jusqu’au jour où elle sera contrainte de les reconnaître», affirme M. Desmurget, dans l’entrevue accordée à l’Actualité.

La télé couterait en moyenne 22 minutes de vie. Ce qui représente trois ans de moins d’espérance de vie pour des habitants d’un pays comme la France, rapporte-t-il, précisant que son ouvrage est basé sur la littérature scientifique et médicale existante.

Concrètement, la télé tue en menant à des comportements à risque, dont le tabagisme, la violence, l’alcoolisme, l’anorexie, etc. Une exposition à des émissions télévisuelles avant l’heure du coucher nuit également au sommeil qui est l’élément clé d’une bonne santé, selon M. Desmurget.

Sans surprise, la sédentarité liée à l’écoute abusive de la télé est dangereuse. Les enfants qui passent plus de temps devant le petit écran voient leurs chances de devenir obèse augmenter. «Et un enfant obèse a 8 chances sur 10 de le rester toute sa vie, et vous comprendrez que la télévision tue, parce que la sédentarité et l’obésité tuent», explique l’auteur.

Dans mon entourage, je connais quelques personnes qui vivent sans télé, même en 2012. Évidemment, ils écoutent parfois des films et vont sur Internet pour visionner des vidéos. Mais ils n’ont pas le câble.

Et je l’avoue, ça m’impressionne.

Parce que je veux bien réduire ma consommation de télé, mais je ne pourrai sans doute jamais m’en passer!

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  •  

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité