Les Zappeuses

Archive, novembre 2011

Mardi 29 novembre 2011 | Mise en ligne à 17h17 | Commenter Commentaires (6)

Amour VS argent

Georges-Olivier et Nancy (Photo Internet, Agence QMI)

Laura Lévesque

Pauvre Georges-Olivier. Nancy l’a humilié devant plus d’un million de téléspectateurs dimanche soir dernier. Le couple gagnant d’Occupation double a offert un des plus gros malaises de la télé-réalité.

Quelques secondes avant de dévoiler le nom des gagnants, la jolie brunette a surpris tout le monde en voulant se retirer du jeu.
Plus catholique que le pape, Nancy disait ne pas mériter ce prix. Elle questionnait l’amour entre elle et Georges-Olivier.

Depuis quand les gagnants d’Occupation double doivent-ils être en amour pour gagner? Si je ne me trompe pas, tous les vainqueurs sont aujourd’hui séparés. L’émission c’est un jeu, des stratégies. Les vrais amoureux ne gagnent jamais. Peut-être que Nancy n’a pas lu le mémo.

Lorsque la candidate a pris la parole pour dire qu’elle se sentait inconfortable de gagner un tel prix, son compagnon s’est mis à lui lancer des regards. Ses yeux criaient «ferme ta gueule»! Georges-Olivier voyait les centaines de milliers de dollars en prix lui filer entre les doigts.

Après plusieurs encouragements de la foule, Nancy a décidé de continuer. Et elle a finalement mis la main sur la voiture, le condo, les meubles, et l’argent. Le malaise a toutefois continué. Le couple devait rencontrer leur belle-famille. Imaginez rencontrer les parents de l’homme que vous venez d’humilier en public.

Dimanche, c’était Nancy la méchante. Mais le lendemain, dans une émission spéciale, on a pu comprendre un peu mieux sa décision. Quelques heures avant la grande finale, la candidate a tenu à voir Georges-Olivier pour parler de ses sentiments. Il lui a répondu un truc du genre, «dis-moi ce que tu veux entendre, et je vais te le dire». À ce moment, on a vu un candidat qui semblait préférer les prix à la belle Nancy.

Quoi qu’on dise de la brunette de Victoriaville, elle a donné un bon spectacle, mais trop peu trop tard. L’édition 2011 de cette télé-réalité a été la plus assommante. Les producteurs devront trouver de nouvelles façons de faire pour retenir les téléspectateurs. Parce qu’à mon avis, la fin d’Occupation double est proche.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Samedi 26 novembre 2011 | Mise en ligne à 21h07 | Commenter Commentaires (4)

Prolifique géniteur

Starbuck met en vedette Patrick Huard, dans le rôle de David Wosniak. (Photo Internet)

Starbuck met en vedette Patrick Huard, dans le rôle de David Wosniak. (Photo Internet)

PATRICIA RAINVILLE

Vendredi soir, en pyjama et bien emmitouflée dans une doudou, j’ai écouté Starbuck, de Ken Scott.
J’ai aimé. Mais je m’attendais à un peu mieux…
L’histoire est bonne. Même très bonne. Un homme, en l’occurrence David Wosniak (Patrick Huard) est l’heureux papa de 533 enfants. Il a donné du sperme lorsqu’il était plus jeune.
Une vingtaine d’années plus tard, son passé refait surface lorsqu’un regroupement de 140 enfants désirent savoir qui est ce géniteur prolifique. Bon, c’est tiré par les cheveux, c’est vrai. Mais c’est quand même une bonne idée de scénario, non?

Wosniak, réticent et dans le déni complet par rapport à la situation, décide tout de même de rencontrer ses enfants, sous le couvert de l’anonymat. Il force donc le destin en provoquant des rencontres avec les uns et les autres.

C’est bon. Mais je m’attendais à une histoire un peu plus comique. J’ai toutefois adoré le titre du film. Starbuck étant le pseudonyme qu’utilisait David Wosniak à la clinique de dons de sperme. Gageons que ce n’est pas le premier à avoir choisi ce nom…

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Vendredi 25 novembre 2011 | Mise en ligne à 13h18 | Commenter Commentaires (4)

Coup d’oeil sur la saison

Toute la vérité a connu un franc succès cet automne. (Photo Internet)

Toute la vérité a connu un franc succès cet automne. (Photo Internet)

PATRICIA RAINVILLE

La saison télévisuelle automnale tire à sa fin. Le dernier épisode de plusieurs séries a déjà été diffusé. Je n’ai pu, faute de temps et à cause de mon horaire de travail, suivre un grand nombre de séries. Heureusement, l’internet existe et les DVD aussi!

J’ai suivi avec intérêt La Galère. J’ai aimé cette quatrième saison haute en émotions. Les téléspectateurs devront attendre l’automne prochain pour le retour des quatre amies créées par l’auteure Renée-Claude Brazeau. Malheureusement pour plusieurs, Mirador s’est conclu définitivement avec cette deuxième saison. Je n’ai pas suivi religieusement l’émission, mais je compte bien me reprendre. Car on en a dit le plus grand bien.

J’ai écouté avec intérêt Mauvais Karma et Tout sur moi. Si la première série a fait mon bonheur, la deuxième m’a beaucoup déçue. Beaucoup moins drôles que les premières saisons, les péripéties des trois acolytes ne reviendront pas l’hiver prochain. L’auteur, Stéphane Bourguignon, affirmait qu’il avait fait le tour du terrain de jeu. Il avait bien raison.

J’ai beaucoup aimé Les Enfants de la télé. Véronique Cloutier a encore une fois prouvé qu’elle était maître dans l’art de l’animation. J’ai suivi les aventures des participants d‘Occupation Double. Je l’avoue sans gêne, c’est mon plaisir coupable.
J’aime toujours autant Infoman et les reportages d’Enquête.

J’ai commencé par aimer Les Détestables. Finalement, j’ai décroché au fil de la saison. Toujours la même recette, les mêmes gags. J’en ai eu marre de ces idioties. J’en ai déjà parlé, je n’ai pas aimé le nouveau jeu télévisé Duo. Complètement raté.

Je n’ai pas suivi 30 vies, ni Yamaska, ni Toute la vérité, ni Le Gentleman. Je sais que plusieurs ont beaucoup apprécié Toute la vérité et Le Gentleman. Je m’y mettrai donc durant le temps des Fêtes.

Et vous, quel est votre coup de coeur de la saison?

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  •  

    novembre 2011
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité