Les Zappeuses

Archive, août 2011

Mercredi 31 août 2011 | Mise en ligne à 21h32 | Commenter Commentaires (12)

Aveux masculins

Photo Courtoisie

Photo Courtoisie

Laura Lévesque

«Les femmes sont névrosées.» La nouvelle émission Focus Hommes, diffusées sur la chaîne Mlle, donne lieu à des révélations étonnantes, parfois même irritantes. Animée par Richard Turcotte et Pascale Wilhelmy, la production québécoise réunit chaque semaine six hommes de tous les âges.

Ces invités (du vrai monde) répondent à différentes questions posées par des femmes. Est-ce que les hommes ont peur de l’engagement ? Est-ce que vous croyez que les femmes sont moins fidèles que vous ? Seriez-vous prêts à tomber en amour avec une femme plus âgée ?

Chaque homme donne son point de vue. Certains sont plus réservés. D’autres ne se gênent pas pour donner leur opinion… comme un d’entre eux qui semblait justifier une longue période de célibat par la névrose féminine. Ben oui! Nous sommes toutes des folles, comme chante Bob Bisonnette.

Blague à part, cette divertissante émission nous ouvre une fenêtre sur la psyché masculine. Parce qu’on va se l’avouer, il est rare que des hommes se réunissent et discutent publiquement d’amour, de famille ou de leurs émotions.

Pendant les échanges, deux invités écoutent et commentent les réponses derrière une vitre sans tain. Elles ont droit à une question pendant l’émission. Pour la première de la saison, Marie-France Bazzo et Marie-Claude Barrette se sont habilement prêtées au jeu. «Est-ce important de partager la même opinion politique dans un couple ?», ont demandé les deux animatrices.

Si un des hommes raffole discuter politique avec sa conjointe, un autre s’est vivement opposé au débat politisé entre amoureux.
«Une fille qui me parle de politique le samedi soir, elle est game over. La politique, c’est endormant.»

Des questions croustillantes, dont «quelle nationalité préférez-vous?», ont également suscité de vives discutions entre hommes.
Japonaise, Brésilienne ou Russe ? En tout cas, Canadienne ne figurait pas dans la liste.

«Les Européennes s’assument et ce à n’importe quel âge. Elles marchent droit. Les Québécoises devraient prendre exemple sur elles», a conseillé un homme, qui a obtenu l’appui des autres participants.

Après avoir écouté pendant une heure les états d’âmes de ces hommes, je me suis questionnée. Est-ce qu’une version semblable sur une chaîne plus «mâle» pourrait intéresser des hommes ? Pas certaine.

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






Samedi 27 août 2011 | Mise en ligne à 13h36 | Commenter Commentaires (13)

Ce cher Dexter

(Photo internet)

(Photo internet)

PATRICIA RAINVILLE

J’ai commencé à visionner, il y a quelques semaines, la série américaine Dexter. J’avais déjà écouté quelques épisodes par-ci par-là, sans pour autant suivre l’intrigue religieusement.
Plusieurs comparent Dexter aux séries du genre CSI. Mais ça n’a rien à voir. Absolument rien à voir.

Dexter Morgan, merveilleusement campé par Micheal C. Hall (Six pieds sous terres), est un expert en médecine légale de la police de Miami. Il se spécialise plus précisément en projection de traces de sang.
Jusqu’ici, rien de spectaculaire. Mais ce cher Dexter a d’autres occupations. La nuit, il assouvit ses pulsions meurtrières. Car Dexter est l’un des tueurs en série les plus recherchés de Floride.

Bon, dit comme ça, c’est un peu quétaine, irréaliste, digne d’un film de série B. C’est là, à mon avis, le véritable exploit du réalisateur James Manos Jr et de l’acteur principal Michael C. Hall. Ils ont su, ensemble, créer un univers des plus macabres, mais également des plus attachants.
Dexter, qu’il soit un tueur en série ou un bon petit mari, on l’aime, on s’attache au personnage. Et, surtout, on ne veut pas qu’il se fasse coincer par les forces policières. Bref, on est de son côté.

Dexter a su charmer le public américain, européen et canadien. En français, on suit le tueur en série depuis cinq saisons déjà. Et les intrigues ne se sont pas essouflées au cours des saisons, contrairement à beaucoup d’autres séries du genre.

Je me pose malgré tout une question. Dexter Morgan est un personnage de fiction, certes. Il élimine de ”mauvaises personnes”. Des dealers, des tueurs, des violeurs. Il ne s’en prendra jamais à un honnête citoyen.

Dexter Morgan est donc un espèce de justicier masqué. Et, à la télé, on approuve ses gestes. Mais aurions-nous la même réaction face à un tel personnage, dans la réalité?

Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article






Mardi 16 août 2011 | Mise en ligne à 21h36 | Commenter Commentaires (4)

Parodie d’un combat

Photo Courtoisie

Photo Courtoisie

Laura Lévesque

L’affaire Monette/Pettersen a fait le tour du Québec. Et gageons qu’on en parlera encore longtemps de cet affrontement, pour le moment médiatique, entre un animateur radio et un politicien.

La preuve, les deux hommes sont en vedette dans une nouvelle parodie!
Eh oui, comme la sortie de l’iPad, l’enquête publique sur la construction, le phénomène Justin Bieber, la mort de Ben Laden et plusieurs autres événements médiatisés des dernières années, Carl Monette et Marc Pettersen subissent les foudres d’Hitler.

Les deux hommes font en effet partie d’une des nombreuses parodies du film La Chute d’Olvier Hirschibiegel (excellent film d’ailleurs) qui circulent depuis quelques années sur la Toile. Des parodies qui illustrent un fait d’actualité avec des sous-titres remaniés.

La célèbre scène d’Hitler fou de rage dans son bunker est d’ailleurs devenue un extrait surutilisé en matière de parodie. La boîte de production qui possède les droits du film avait même ordonné à YouTube en 2010 de retirer les nombreuses parodies basées sur cette scène mémorable.

En dépit de cette décision, on peut visionner celle récemment réalisée pour Monette et Pettersen.
Un parodie ponctuée de certaines blagues de mauvais goût et quelques erreurs, mais qui offre de savoureuses lignes. Du moins, pour ceux qui n’ont pas peur de rire d’eux-mêmes.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  •  

    août 2011
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité