Le blogue immobilier

Archive de la catégorie ‘Général’

Mercredi 20 mai 2015 | Mise en ligne à 10h49 | Commenter Commentaires (225)

Le “Quinze40″: bon ou mauvais pour Montréal?

Vue aérienne du projet

Vue aérienne du projet

Las Vegas à Ville-Mont-Royal? Pas tout à fait, mais pas loin.

Le promoteur Carbonleo a dévoilé les détails de son mégaprojet Royalmount, prévu à l’angle des autoroutes 15 et 40.

Avec ses 4 millions de pieds carrés, le nouveau centre équivaudra à huit fois le Centre Eaton… auquel on grefferait une Place-Ville-Marie, deux hôtels de taille moyenne et une salle de spectacles.

Le complexe de 1,7 milliard de dollars comprendra en outre un parc aquatique, 15 salles de cinéma, 8000 places de stationnement, un vaste toit vert…

Voulant se faire rassurant, Carbonleo affirme que son projet fera augmenter la circulation automobile de “seulement” 5% dans ce secteur déjà encombré.

Les critiques émettent de gros doutes. Et les autorisations sont loin d’être toutes obtenues avant de lancer les travaux.

Que pensez-vous de ce mégaprojet?

Une passerelle reliera le métro de la Savane au centre Royalmount.

Une passerelle reliera le métro de la Savane au centre Royalmount.

Lire les commentaires (225)  |  Commenter cet article






Mercredi 13 mai 2015 | Mise en ligne à 11h50 | Commenter Commentaires (189)

Montréal: les prix ont baissé de 3,3% depuis le sommet

À quel moment les prix ont-ils atteint leur sommet à Montréal?

Juillet 2014, nous apprend l’indice de prix des maisons Teranet – Banque Nationale publié mercredi matin.

Au Canada? Le mois dernier.

Source: Teranet

Source: Teranet

La valeur de revente reste toujours 3,3% inférieure à celle de juillet 2014 dans la métropole, malgré une certaine reprise observée au cours des derniers mois.

Seules les villes de Victoria et d’Ottawa affichent un pire bilan, avec des prix en recul de 5,1% et 6,1% depuis leur sommet.

Entre mars et avril, l’indice Teranet a progressé de 1% à Montréal, et de 0,2% à l’échelle canadienne.

« Il s’agit de la plus faible hausse mensuelle de l’indice composite pour un mois d’avril en 17 ans d’histoire, sauf l’année de récession en 2009 et en 2013, où la hausse a aussi été de 0,2 % », indique le rapport publié ce matin.

Sur un an, l’indice Teranet affiche une progression de 4,4% dans les 11 plus grandes villes canadiennes.

L’indice Teranet constitue encore aujourd’hui l’un des indicateurs les plus fiables pour connaître la valeur du prix des maisons au pays.

La méthodologie se lit comme suit:

« L’Indice de Prix de Maison Teranet–Banque NationaleMC est une représentation indépendante du taux de changement des prix résidentiels de six régions métropolitaines, à savoir Ottawa, Toronto, Calgary, Vancouver, Montréal et Halifax. L’indice composite national est la moyenne pondérée des six régions métropolitaines. Ces pondérations sont fondées sur la valeur des habitations du recensement de Statistiques Canada de 2006. Selon ce même recensement1, le total de la valeur des habitations occupées dans les zones métropolitaines couvertes par les indices est de 1 168 milliards de dollars et représente 53 % du total de la valeur des habitations canadiennes, qui représente 2 207 milliards de dollars.

«Tous les indices avaient une valeur de base de 100 au mois de juin 2005. Par conséquent, une valeur de 130 signifierait que le prix des maisons a augmenté de 30 % depuis juin 2005.»

Lire les commentaires (189)  |  Commenter cet article






Mercredi 15 avril 2015 | Mise en ligne à 10h58 | Commenter Commentaires (699)

Vancouver et Toronto en feu, Montréal tiède

Le données tout juste publiées par l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) le confirment: Vancouver et Toronto ont poursuivi leur ébullition en mars.

Le marché immobilier de Montréal? Disons qu’il est resté… tiède.

Le nombre global de transactions a grimpé de 9,5% dans l’ensemble du pays depuis un an. La croissance s’est élevée à 53,2% à Vancouver, à 10,6% à Toronto, et à 5,7% dans la métropole québécoise.

C’est aussi à Vancouver et Toronto que les prix ont le plus augmenté, et de loin:

Source: ACI

Source: ACI

« Le Grand Vancouver et le Grand Toronto sont toujours les deux seuls points chauds du marché résidentiel canadien pour ce qui est des ventes et des prix », a indiqué Gregory Klump, l’économiste en chef de l’ACI, dans le rapport diffusé mercredi matin.

L’ACI attribue cette frénésie à la « pénurie » de maisons unifamiliales à vendre dans ces deux marchés.

L’offre et la demande sont « équilibrées » dans la plupart des villes du pays, selon l’organisme.

On peut constater dans le graphique suivant que la croissance des prix est beaucoup plus faible à Montréal (+0,51%) que dans l’ensemble du pays (+4,95%) depuis un an:

Source: ACI

Source: ACI

Quoi qu’il en soit, le marché reprend lentement mais sûrement du tonus au Québec, indiquent des données publiées mardi.

Les ventes totales ont augmenté de 3% pendant le premier trimestre, une troisième hausse trimestrielle consécutive.

Plusieurs économistes estiment que la faiblesse historique des taux d’intérêt continuera de soutenir le marché immobilier au cours des prochains mois.

La Banque du Canada vient par ailleurs de confier le maintien de son taux de financement à un jour à 0,75%, ce qui laisse présager des taux d’emprunt encore très bas pour un bon moment.

***

NOTE:

Je quitte pour des contrées lointaines pendant quelques semaines. Ce blogue fera relâche, mais je vous invite à continuer à y débattre comme à votre habitude.

Merci encore de votre participation, et à bientôt.

Lire les commentaires (699)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mai 2015
    D L Ma Me J V S
    « avr    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité