Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Journaliste à La Presse depuis 2003, Maxime Bergeron a fait ses premières armes au Soleil de Québec après des études en journalisme à l’UQAM. Ses reportages l’ont mené des alumineries d’Arvida aux bidonvilles d’Accra, en passant par les gratte-ciels de Dubaï et les manifestations de Moscou. En parallèle à ses dossiers sur une panoplie de sujets économiques, il entretient depuis des années un vif intérêt pour l’immobilier.
  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Général’

    Vendredi 23 septembre 2016 | Mise en ligne à 10h01 | Commenter Commentaires (66)

    Taxe à Vancouver: les ventes chutent de 97%

    Le panorama de Vancouver à l'aube (Reuters).

    Le panorama de Vancouver à l'aube (Reuters).

    Le gouvernement de la Colombie-Britannique espérait calmer son marché immobilier survolté avec l’imposition d’une taxe de 15% aux acheteurs étrangers.

    Il a été servi.

    Des données publiées cette semaine –qu’il faut analyser avec une certaine prudence– montrent un déclin de 97% de ce segment de marché depuis l’imposition de la taxe spéciale le 2 août dernier!

    Dans le marché métropolitain de Vancouver, 1974 transactions totalisant 2,3 milliards de dollars avaient été enregistrées pendant la période du 10 juin au 1er août, juste avant la taxe.

    Entre le 2 et le 31 août? À peine 60 ventes, pour un total de 46,7 millions, indiquent les données du ministère des Finances de la Colombie-Britannique.

    À Richmond, une riche banlieue de Vancouver très prisée des acheteurs chinois, le nombre de transactions a fondu de 310 à 10, et leur valeur, de 335 millions à 6,4 millions.

    Dans l’ensemble du marché de Vancouver, la proportion d’acheteurs internationaux est passé de 13,2% avant la taxe à 0,9% au mois d’août.

    ***

    Ces chiffres, bien que spectaculaires, doivent être remis en contexte.

    Tout le monde le reconnaît dans l’industrie immobilière de Vancouver: l’annonce de cette taxe de 15% au coeur de l’été a entraîné une véritable ruée sur les propriétés disponibles.

    Plusieurs transactions ont tout simplement été devancées.

    Aussi, les deux périodes comparées ne comportent pas le même nombre de jours, ce qui fausse quelque peu la comparaison.

    Quoiqu’il en soit, la baisse est bien réelle. Et considérable.

    L’imposition possible d’une telle mesure soulève de nombreuses craintes à Toronto, où elle est sérieusement envisagée par les autorités.

    Les présidents des chambres immobilières de Toronto et de l’Ontario ont écrit au ministre des Finances ainsi qu’au maire de la Ville-Reine pour les implorer de ne pas adopter une telle taxe.

    Selon plusieurs analystes, une partie de la demande des investisseurs étrangers –surtout chinois–, qui favorisaient jusqu’ici Vancouver, pourrait se déplacer vers Toronto, et éventuellement Montréal.

    L’intérêt des Chinois envers Montréal aurait déjà bondi au cours des derniers trimestres, et l’annonce d’un nouveau vol quotidien Montréal-Shanghai dès février prochain pourrait le faire monter encore de quelques crans.

    Lire les commentaires (66)  |  Commenter cet article






    Lundi 12 septembre 2016 | Mise en ligne à 14h26 | Commenter Commentaires (126)

    Un nouveau «DIX30» encore plus gros que l’ancien

    Image fournie par Devimco

    Vue aérienne du projet.

    Comme La Presse vous l’annonçait lundi matin, Devimco lancera officiellement cette semaine les travaux de construction d’un tout nouveau projet immobilier de 1,2 milliard de dollars à Brossard, sur la Rive-Sud de Montréal.

    Ce nouveau quartier sera situé à l’angle des autoroutes 10 et 30… tout juste en face du DIX30, que Devimco avait aussi construit il y a une décennie.

    Le plus récent projet du groupe sera axé sur les transports en commun et devrait être relié directement à une gare du nouveau système léger sur rail (SLR) de la Caisse de dépôt, si ce lien ferroviaire se matérialise.

    Le promoteur a dévoilé lundi le nouveau nom du projet… qui s’appellera Solar Uniquartier.

    “Si on a prend Solar, qu’on cache le O et le A, ça donne SLR. Je vous assure qu’on est prêts”, a lancé Serge Goulet, président de Devimco Immobilier, pendant la cérémonie protocolaire.

    Quelques nouvelles images du projet, conçu notamment par les firmes ACDF Architecture, LemayMichaud et FABG:

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    Image fournie par Devimco

    À terme, le quartier pourrait compter entre 3 et 3,5 millions de pieds carrés de commerces, bureaux, résidences, hôtels et espaces publics. Cela équivaut à deux fois la superficie de la Place-Ville-Marie.

    Les travaux de préparation commenceront cet automne et l’inauguration de la première phase est prévue en 2018.

    En vertu du principe de captation de la plus-value foncière, Devimco devrait verser environ 10 millions pour financer le nouveau SLR, a révélé Serge Goulet.

    Solar Uniquartier misera également gros sur le respect de l’environnement, avec entre autres une “boucle énergétique” qui permettra de réutiliser environ 40% de l’énergie consommée dans les différents immeubles. Des panneaux solaires seront aussi installés.

    Lire les commentaires (126)  |  Commenter cet article






    Mardi 6 septembre 2016 | Mise en ligne à 16h02 | Commenter Commentaires (63)

    Le chiffre du jour: + 474%

    On dit souvent qu’une image –ou dans ce cas-ci, un graphique– vaut 1000 mots.

    Dans un billet récent sur le phénomène de l’embourgeoisement, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) compile les hausses de prix dans plusieurs quartiers depuis l’an 2000.

    On savait que les valeurs de revente avaient bondi, mais un chiffre apparaît particulièrement stratosphérique.

    Dans Pointe-Saint-Charles, à Montréal, le prix moyen des maisons unifamiliales a explosé… de 474%!

    Capture d’écran 2016-09-06 à 15.02.16

    Citant une étude de l’Institut économique de Montréal –considéré plutôt à droite–, la FCIQ souligne les “effets positifs” de l’embourgeoisement.

    On mentionne notamment l’offre de services accrue par l’arrivée de résidants plus fortunés, et la création de nouveaux emplois.

    La FCIQ reconnaît dans sa brève analyse que l’embourgeoisement peut entraîner une “problématique”, et plaide du même coup pour que l’afflux de capitaux serve à augmenter l’offre de logements abordables.

    Lire les commentaires (63)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives