Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Journaliste à La Presse depuis 2003, Maxime Bergeron a fait ses premières armes au Soleil de Québec après des études en journalisme à l’UQAM. Ses reportages l’ont mené des alumineries d’Arvida aux bidonvilles d’Accra, en passant par les gratte-ciels de Dubaï et les manifestations de Moscou. En parallèle à ses dossiers sur une panoplie de sujets économiques, il entretient depuis des années un vif intérêt pour l’immobilier.
  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Général’

    Mercredi 18 janvier 2017 | Mise en ligne à 12h06 | Commenter Commentaires (42)

    Marché acheteur, vendeur ou équilibré?

    On en parle depuis des semaines: les nouvelles règles hypothécaires mises en place par Ottawa jetteront un coup de froid sur le marché immobilier canadien.

    Au Québec, ce nouveau tour de vis devrait contribuer à un recul des ventes de 7% cette année, selon la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

    La FCIQ ne s’attend pas à une catastrophe –surtout grâce à la bonne tenue de l’emploi–, mais les prédictions immobilières sont loin d’être une science exacte.

    Quoiqu’il en soit, l’analyse présentée cette semaine par la FCIQ confirme un net raffermissement du marché immobilier entre 2015 et 2016.

    Surtout dans le Grand Montréal.

    Plusieurs secteurs qui avantageaient les acheteurs sont passés en territoire équilibré, voire à l’avantage des vendeurs.

    lwegende

    Le segment des unifamiliales s’est particulièrement resserré :

    unif2015

    unif2016

    Les condos restent très nombreux –voire surabondants– partout dans le Grand Montréal, mais quelques quartiers sont revenus à l’équilibre.

    condo-2015

    Le sud-ouest de Montréal, qui comprend Griffintown, est même passé en territoire “vendeur” en 2016.

    condo-2016

    Si le nombre de pancartes “À vendre” demeure élevé à Montréal et au Québec, le mouvement à la baisse des inscriptions apparait bien enclenché, selon les données de la FCIQ.

    inscript-mtl

    Au Québec:

    inscript-qc

    Et qu’en est-il de la ville de Régis Labeaume?

    Québec, souvent citée en exemple pour son dynamisme économique, continue à souffrir d’une offre trop importante de propriétés.

    Les signes d’embellie sont rares:

    marché qc

    Avec tous les changements réglementaires imposés par Ottawa, l’élection de Trump aux États-Unis et le mouvement à la hausse des taux hypothécaires, la tenue du marché canadien sera encore une fois divertissante à observer en 2017.

    On refait le point en janvier 2018…

    Lire les commentaires (42)  |  Commenter cet article






    Lundi 9 janvier 2017 | Mise en ligne à 14h35 | Commenter Commentaires (143)

    Condos neufs: bond de 52% à Montréal

    Capture d’écran 2017-01-09 à 13.33.46

    Le marché du condo neuf s’est fortement resserré à Montréal vers la fin de 2016.

    Le nombre de transactions a bondi de 52% au troisième trimestre par rapport à la même période en 2015, révèle le plus récent rapport de la firme Altus.

    Certains sous-secteurs de la métropole ont connu des hausses encore plus marquées, comme le centre-ville (+77%), la Rive-Sud (+111%) et plus particulièrement l’ouest du quartier des affaires (+192%)!

    Les sous-secteurs du centre-ville de Montréal. (Image fournie par Altus)

    Les sous-secteurs du centre-ville de Montréal. (Image fournie par Altus)

    « Les conditions du marché du centre-ville se sont nettement améliorées dues au raffermissement de la demande depuis quatre trimestres », a expliqué Vincent Shirley, directeur au Groupe Altus.

    Deux records ont été battus coup sur coup au centre-ville, avec plus de 500 condos neufs vendus aux deux derniers trimestres comptabilisés. (Les données du quatrième trimestre ne sont pas encore disponibles.)

    Image fournie par Altus

    Image fournie par Altus

    Cette cadence effrénée se poursuivra-t-elle dans les mois à venir? Rien n’est moins sûr.

    Ottawa a imposé en octobre dernier de nouvelles règles hypothécaires plus strictes, qui rendront l’accès à la propriété plus difficile pour les premiers acheteurs.

    Vincent Shirley confirme avoir des « appréhensions » quant à l’effet négatif de ces mesures sur la demande.

    ***

    Des données plus fraîches, de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) cette fois, confirment néanmoins que la demande d’habitations s’est maintenue jusqu’à la toute fin de 2016 dans la métropole.

    Au total, 2476 propriétés existantes se sont vendues le mois dernier à l’échelle métropolitaine. Cela représente une hausse de 3% sur un an et le mois de décembre le plus actif depuis 2011 à Montréal, a souligné la CIGM.

    La répartition des transactions de décembre permet cependant d’observer un premier impact concret des nouvelles règles hypothécaires sur les premiers acheteurs.

    Les ventes de propriétés de plus de 500 000$ ont ainsi bondi de 32% le mois dernier, tandis qu’elles ont baissé de 10% dans la gamme de prix de 200 000$ à 300 000$.

    Daniel Dagenais, président du conseil de la CIGM, y voit « possiblement un premier signe des effets des derniers resserrements hypothécaires ».

    ***

    Je profite de ce premier billet de 2017 pour vous souhaiter une excellente année et vous remercier de votre intérêt continu envers ce blogue.

    L’immobilier canadien ne manquera pas de nous surprendre –et d’alimenter les conversations– encore une fois en 2017.

    Lire les commentaires (143)  |  Commenter cet article






    Mardi 6 décembre 2016 | Mise en ligne à 11h04 | Commenter Commentaires (166)

    19 Tours des Canadiens projetées autour du DIX30

    La station terminale du REM est prévue dans le quadrant sud des autoroutes 10 et 30, à Brossard. (Image fournie par CDPQ Infra)

    La station terminale du REM est prévue dans le quadrant sud des autoroutes 10 et 30, à Brossard. (Image fournie par CDPQ Infra)

    Devrait-on parler de frénésie brossardoise? D’exaltation ferroviaire?

    Toujours est-il que le projet de Réseau électrique métropolitain (REM) projeté par la Caisse de dépôt provoque un enthousiasme qui frôle l’exaltation chez les promoteurs immobiliers à Brossard.

    Devimco a annoncé cet été un mégaprojet de 1,2 milliard de dollars dans le quadrant nord des autoroutes 10 et 30, qui totalisera 25 immeubles de 8 à 25 étages. Le quartier sera relié à une gare du REM.

    First Capital souhaite ériger un “TOD” –pour transit oriented development– de 800 millions autour du terminus Panama, où une gare de REM est prévue.

    La portion sud du REM projeté par la Caisse de dépôt. (Image fournie par CDPQ Infra)

    La portion sud du REM projeté par la Caisse de dépôt. (Image fournie par CDPQ Infra)

    Voilà maintenant que le consortium Champlain-Brossard propose un projet de 10 700 condos dans le quadrant sud des autoroutes 10 et 30!

    Ce nouveau “TOD” inclurait aussi 320 000 pieds carrés d’espaces commerciaux.

    Cela équivaut, en nombre de condos, à 19 fois la Tour des Canadiens. Et à un Centre Eaton en terme de pieds carrés commerciaux.

    S’il se réalise comme prévu, ce projet pourrait dépasser les 5 milliards de dollars en investissements, a laissé entendre lundi un porte-parole du promoteur.

    La Tour des Canadiens, un gratte-ciel de 50- étages qui totalise 552 condos.

    La Tour des Canadiens, un gratte-ciel de 50 étages, totalise 552 condos.

    Le groupe Champlain-Brossard, assez peu connu, entend profiter de la construction de la gare terminale du REM pour densifier au maximum ce terrain agricole.

    À l’heure actuelle, la Caisse souhaite y construire une gare, un terminus d’autobus, des ateliers d’entretien et 3000 places de stationnements.

    La Caisse rejette toutefois la suggestion du consortium et s’oppose catégoriquement à toute construction résidentielle autour de la gare Rive-Sud du REM.

    L’entreprise Champlain-Brossard –déjà propriétaire des terrains– rétorque qu’il s’agit là d’un pur “gaspillage” pour un terrain aussi stratégiquement situé.

    La station terminale du REM est prévue dans le quadrant sud des autoroutes 10 et 30, à Brossard. (Image fournie par CDPQ Infra)

    Le groupe Champlain-Brossard souhaite construire un mégaprojet sur les mêmes terrains que la station terminale du REM. (Image fournie par CDPQ Infra)

    Pendant ce temps, la Ville de Brossard, l’Agglomération de Longueuil, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Commission de protection du territoire agricole s’opposent à tout développement dans le quadrant sud des autoroutes 10 et 30.

    Ils ne souhaitent ni station de REM, ni condos. Que du vert.

    L’autoroute 30 est considérée depuis longtemps comme la limite psychologique à l’étalement urbain sur la Rive-Sud de Montréal.

    Y construire une gare de REM –ou des copropriétés– équivaut à faire entrer le loup dans la bergerie, et risque de mener à un dézonage massif des terres agricoles au sud de la 30, craint le président de l’UPA.

    La Caisse de dépôt, pendant ce temps, maintient que ce site est le plus approprié pour construire la gare terminale du REM.

    La Caisse assure aussi que chaque hectare de terre agricole utilisé pour son futur terminal –il couvrira l’équivalent de 61 terrains de football– sera recréé sur un autre site.

    Si besoin est, le ministère des Transports entamera des procédures d’expropriation pour pouvoir ériger sa gare au sud de la 30, a réitéré hier un porte-parole de la Caisse.

    Enfin, certains observateurs croient que le consortium aurait présenté un projet aussi titanesque seulement pour faire augmenter la valeur marchande des terrains –et par ricochet la compensation financière qui sera obtenue du gouvernement.

    Dans un mémoire déposé au BAPE, l’entreprise affirme cependant plancher sur ce projet depuis plusieurs années.

    Lire les commentaires (166)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    janvier 2017
    D L Ma Me J V S
    « déc    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives