Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Journaliste à La Presse depuis 2003, Maxime Bergeron a fait ses premières armes au Soleil de Québec après des études en journalisme à l’UQAM. Ses reportages l’ont mené des alumineries d’Arvida aux bidonvilles d’Accra, en passant par les gratte-ciels de Dubaï et les manifestations de Moscou. En parallèle à ses dossiers sur une panoplie de sujets économiques, il entretient depuis des années un vif intérêt pour l’immobilier.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 16 mai 2016 | Mise en ligne à 12h34 | Commenter Commentaires (32)

    Quel avenir pour le patrimoine montréalais?

    L’avenir de l’hôpital Royal-Victoria, de l’Hôtel-Dieu et d’une pléiade d’autres immeubles patrimoniaux reste en suspens à Montréal.

    Des projets verront-ils le jour dans ces dizaines de bâtiments bourrés d’histoire?

    Ou les laissera-t-on plutôt se dégrader pendant des années jusqu’à leur inévitable démolition, comme ce fut le cas avec la Maison Redpath?

    La question est loin d’être réglée, surtout en ce qui concerne les anciens hôpitaux. Montréal a toutefois posé un geste concret en faveur du patrimoine, lundi matin.

    La Ville a annoncé son intention d’acquérir la propriété des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, à l’angle des avenues du Parc et des Pins, au pied du mont Royal.

    Le vaste domaine de 36 605 mètres carrés comprend le couvent, un musée, trois chapelles, des jardins et autres bâtiments de service. La crypte, qui abrite les restes de Jeanne Mance, cofondatrice de la Ville de Montréal, demeurera quant à elle propriété de la congrégation.

    « Cette acquisition permettra de protéger et de valoriser cet ensemble patrimonial pour le bénéfice des générations futures, d’y maintenir des fonctions compatibles avec son caractère institutionnel, et d’assurer l’accès public au site », indique la Ville dans un communiqué.

    La Ville compte élaborer un plan directeur de mise en valeur pour le site, qui prévoit notamment des logements sociaux sur un terrain de stationnement. Des consultations publiques devraient avoir lieu l’automne prochain.

    Les religieuses seront quant à elles relogées au pavillon Masson de l’Hôtel-Dieu, si le Vatican donne son feu vert à la transaction.

    ***

    Cette annonce survient quelques jours après le lancement d’un nouvel organisme sans but lucratif, Entremise, créé par quatre jeunes Montréalais pour permettre un usage temporaire des immeubles vacants.

    Seulement au centre-ville de Montréal, plus de 30 bâtiments sont aujourd’hui complètement vacants, dont plusieurs ont un intérêt patrimonial. Sans compter de nombreux autres édifices qui sont en bonne partie vides.

    « On veut faciliter les usages temporaires et transitoires pour les immeubles vacants à Montréal, explique le cofondateur Jonathan Lapalme. Quand un immeuble est vacant, les risques de détérioration sont exponentiels. »

    M. Lapalme donne l’exemple de la Fonderie Darling, dans la Cité du Multimédia.

    Au milieu des années 90, alors que l’ancienne usine était à l’abandon, le regroupement Quartier Éphémère a convaincu le propriétaire de lui prêter gratuitement les lieux, en échange de son occupation et de son entretien.

    Un montage financier subséquent a permis de lancer un projet concret dans la Fonderie Darling, aujourd’hui l’un des espaces d’exposition les plus courus à Montréal.

    Malgré ce succès probant, très peu d’exemples ont suivi à Montréal depuis 15 ans, souligne Jonathan Lapalme. Ce qu’il espère changer avec la mise sur pied d’Entremise.

    ***

    NOTE: Un bogue technique nous empêche de publier des images dans ce blogue depuis quelques temps.


    • Dans le cas des hôpitaux, ce sont souvent des ensembles qui ont été défigurés par les besoins de leur fonction. Escaliers de secours disgracieux à l’extérieur, stationnements là où étaient des jardins, pavillons plus récents peu intéressants ou carrément défigurant…

      J’espère qu’on va réussir à lier rentabilité et bonification du patrimoine, en corrigeant ces nécessaires erreurs, lorsque ces ensembles changent de vocations. Cela me semble très important pour l’attrait de notre ville. Avoir un patrimoine architectural riche, c’est une force dans un quartier. C’est la personnalité de son milieu de vie, son histoire, et cela mène à une certaine force d’attraction vers ce milieu.

      Tant qu’à parler du patrimoine, vous pensez quoi de la campagne pour sauvegarder le studio Ernest Cormier, justement à proximité de l’Hôtel Dieu? Un type différent de patrimoine…

    • Prions pour que le Royal Vic ne soit pas transformé en condos…

      Mon rêve pour le Royal Vic, c’est une cité de la recherche scientifique…

    • Concombre 15h10
      Il me semblait que McGill a mis le grappin sur Royal Vic – ou est en voie de le faire.

    • C’est important les vieilles pierres.

    • Concombre 11h46

      Finalement, nulle part. J’ai pris le temps de tout relire et tous est cohérent. My bad.

    • Opto

      Bah, dès fois opn parle du Canada, des fois du Québec, des fois de hard numbers, et des fois (le sondage) des projections des individus… Pas nécessairement facile a suivre.

      Mais il y a des trucs très clairs qui ressortent de tout cela. Plus de bon que de mauvias, mais il y a évidemment du mauvais. Principalement le fait que si on se projette dans 30 ans, je crois que les chiffres seront moins “bons” qu’aujourd’hui. La seule curve ball dans tout cela, ce sont les héritages, du moins ce que les besoins en soin de longue durée vont en laisser. Ca va se situer a quelque part entre mon optimisme, et le pessimisme de Favori, lol.

    • bassin

      De tpous les projets sur la table à Montréal, ca pourrait être, de loin le plus allumant. Loin devant le train de banlieue, loin devant Blue Bonnets, et très, très, très loin devant le 15/40.

    • @gerard desjardins 10 mai 16h19
      Exact.
      En rétrospective, ça semble évident mais je me rappelle très bien à cette époque où l’on prévoyait l’or à 2000$, le pétrole à 200$ et un écroulement de la devise américaine.
      Étrangement, une émission massive de dollars américains a mieux fait la job pour stabiliser le dollar qu’une contraction.

      @codepress 12 mai 23h16
      En vous lisant, j’entends Daniel Lafferière à propos de Richard Martineau.
      Vous sautez du coq à l’âne. Après les propos incohérents et non pertinents sur la croissance, vous y allez maintenant d’une litanie gênante sur les CPE (?!).

      Et vous ne comprenez toujours pas la différence entre une composante d’investissement, un bien de consommation et un coût d’opportunité.
      Je le répète: la location coûte toujours plus cher que l’achat.
      (sauf le marché des duplex et triplex dans certaines régions accaparé par des personnes semblant avoir la même compréhension des mathématiques que codepress). Dire que si 45% de mes paiements hypothécaires sont des intérêts, donc du “non épargne” et ainsi que l’épargne est négative, c’est digne de couler le premier crédit de finance. Méditez sur le sens de bien de consommation et de coût d’opportunité. Curieux et Garth sont des intervenants beaucoup plus intéressants à ce niveau.

      Et c’est bien parce que j’ai les deux pieds dans la forêt que je peux l’affirmer sans problème.
      Mon épargne n’est jamais négative; en fait, en toute immodestie, il me ferait plaisir de la comparer avec la vôtre si cela pouvait seulement vous ouvrir les yeux, mais il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et nous en resterons là, anonymes, sur le terrain des mots.
      C’est la dernière fois que je prends la peine de vous répondre.

    • Moi je pense que ça va prendre 10 ou15 ans avant qu’on accouche d’un projet sérieux. Pendant ce temps des édifices patrimoniaux vont se détériorer davantage. Ça fait une vingtaine d’années qu’on planifie le CHUM et le CUSM et donc on sait depuis longtemps qu’il va falloir donner une nouvelle vocation à certains édifices. Pourtant, on n’a pas encore fait de plan. On commence à peine à lancer des idées à gauche et à droite.

    • “Pour l’ensemble des proprios québécois, le coût d’habitation représente 21.4% des revenus, contre 30.8% pour les locataires.”

      Explique aussi le fait que les locataires font moins d’argent?

    • @JeuneFille
      et vous vous feriez quoi avec les édifices? Pour remettre ça aux normes d’aujourd’hui, ça coûte excessivement cher et il faut trouver l’équilibre entre préservation et mise à niveau. Permis et approbation supplémentaire, délai et dispo des artisans, matériaux. Imaginez les frais de condo… En devenant publique, le budget initial triplera aussitôt le ruban coupé par M. le Maire. Je suis pour la préservation mais on s’entend que le projet de RC sera plus facile à mener à terme. Ça prend quasiment un mécène rendu là.

    • Pouchon

      Les stats de Gérard le démontrent. Les gens qui font moins d’argent sont locataires (le statut de locataire découlant du statut de pauvre, et évidemment pas le contraire). Ca explique une partie de ceci.

      Un autre partie de ceci, c’est qu’une fois l’hypothèque payée (et même bien avant, compte tenu du pourcentage de captail remboursé, mais laissons cela de côté, ces stats sont en fonction du cash flow et non du véritable coût), ca ne coute pas cher de se loger, et ce malgré “les coûts cachés de la propriété”, lol. Situation dans laquelle grosso modo 40$ des québécois se retrouvent. Ca creuse un écart, ca aussi….

    • @Brew_Temoi

      Moi et Temoi, nous sommes faits pour nous entendre.

      Pour vous dire la vérité, je ne sais pas quoi faire avec ces édifices et je n’ai rien contre les développeurs privés. Je faisais seulement remarquer à nos lecteurs qu’on aurait dû y penser un peu il y a longtemps et il y a fort à parier qu’on ne fera rien avant longtemps. Ça va finir comme le cinéma Empress sur Sherbrooke (Cinéma V) qui appartient à la Ville de Montréal et qui tombe en ruines car on ne s’en est pas occupé depuis environ 25 ans.

      @combre: Qu’en pensez-vous?

    • @-alexandre-

      La FED à mis 1000 milliards dans des MBS (sécurité immobilières), 1000 milliards dans le secteur financier, et un autre 600 milliards en liquidité dans les autres banques centrales (pas le choix plus rien ne bougeait).

      Au passif elle est engagé envers les banques privées pour plus de 1800 milliards !
      Elle est maintenant engagé à long terme …

      Et on en est donc peu près au même point. Mais sans croissance. Et avec une dette qui ne pourra pas être remboursé. Ils auraient du faire le ménage pendant qu’ils pouvaient.

    • Simon

      De quels autres immeubles parlez-vous au juste?

    • Une conséquence curieuse de la dernière récession, c’est que la Fed a changé le mécanisme par lequel elle ajuste le “Fed funds rate”. Par le passé, c’était par l’achat et la vente de bons du trésor. Maintenant, c’est par les intérêts versés sur les réserves.

      Est-ce que ça a une importance macroéconomique majeure, hormis faire paniquer favori? J’en doute.

    • @JeuneFille
      Tout à fait daccord. Le modèle actuel c’est d’avoir plein de projet et d’infra pour lesquelles on pense et paie des études depuis longtemps sans rien faire. Ça devient seulement efficace quand ça craque, on tourne un peu plus les coins rond dans les études.

    • @alexandre-…17 mai 2016…10h0

      Il est vrai à mon égard que la vulgarisation est médiocre ou déficitaire en comparaison de certains autres mais mon ultime but ici est d’échanger et non de vouloir faire du sensationnaliste comme peuvent le faire untel ’s’.

      M’enfin, je serais bien curieux de connaitre ceux qui peuvent saisir l’étendue de cette formulation.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Annuit%C3%A9_constante#D.C3.A9composition_du_calcul_de_l.27annuit.C3.A9_constante

      De comparable et d’histoire vrai.

      Chaque printemps un alouette venait défendre son territoire devant l’une des fenêtres de ma résidence. Pourtant cette fenêtre avait moins de 2′ carré et devenait comme miroir sous l’effet de l’aube.

      Voyant l’intrus qui était en fait son propre mirage lors de cet intemporel laps de temps, il se fracassait bec et plumes jusqu’au sang.

      Cette année il n’est plu revenu …
      A-t-il manquer de sang ou bonnement son angle de vision a emprunté une toute nouvelle dimension..!

      Au chant de l’alouette …..

    • Cou-cou, cou-cou, cou-cou.

    • Et autres calcul hypo….
      http://www.calcul-de-pret.com/CanadianCalculator/Calculateurs-canadiens.htm

      Et les chiffres ne mentent pas…
      http://www.calcul-de-pret.com/CanadianCalculator/CalcAmort.htm?principal=99+999+%24&amortiss=300&interest=6%2C5+%25&periodepaym=12&paymperiodique=669%2C82+%24&button=Calculer+le+principal

      Au final après 60 mois….. (99,999$ — 6.5% et 25 belles années)
      C’est 30,644$ verser seulement en intérêt et 9,359$ au titre du remboursement au principale.(variable selon le taux d’intérêt, l’amortissement et montant du capital )

      N’est-ce pas un beau schème pour les 3,000,000 d’individus qui demandent le crédit d’impôt pour solidarité..!

    • C’est à partir de quelle date doit-on prendre en considération le patrimoine montréalais ?

    • Le 13 janvier 1898, 14:39.

    • JeuneFille 17 mai 2016 15h02

      “Moi et Temoi, nous sommes faits pour nous entendre.”

      Pourquoi ai-je cette vague impression qu’il y a une autre personne avec qui vous vous entendez plutot très bien.

    • @Brew_Temoi
      Bien vu!
      La difficulté à respecter les nouvelles normes, c’est ce qui m’apparaît être le point essentiel. Et pourtant, c’est envisageable, comme nous pouvons le constaté dans le cas du parc Jarry et des ses condos luxueux. Le seul hic est là, dans le mot «luxueux», c’est qu’il est impossible de convertir le tout à un prix raisonnable et donc de l’offrir à la collectivité tout revenu confondu.

      Proposition loufoque: faisons des résidences universitaires bon marché dans les anciens hôpitaux!

    • Deux policier de Montréal avec 25M d’actif immobiliers. Le plus intéressant c’est cet extrait de l’article:

      “Ils ne sont pas millionnaires pour autant, car leur portefeuille immobilier semble considérablement hypothéqué selon les registres publics.”

      Posséder 25M d’actifs immobiliers et ne pas millionnaire? Priceless.

      Espérons qu’ils ne sont pas nombreux dans cette situation.
      Comme je le dis toujours, on saura la “vérité” sur l’immobilier Canadien lorsque la marée sera basse.

      http://www.journaldemontreal.com/2016/05/17/deux-policiers-de-montreal-ont-cree-un-petit-empire-de-limmobilier

    • Je sais avec quoi le Légume va me revenir sur cet article.

    • @Gerard_Desjardins

      Le rôle de la FED est un ajustement ponctuel et à court terme.Il y a donc un changement fondamental de son action historique. Elle tente de régler un problème de solvabilité pas de liquidité. Elle a maintenant des engagements à 10 ans ! Irrécupérable sans croissance.
      Et on se doute qu’elle agit aussi directement sur le marché des actions. Au Japon ils ne s’en cache même plus. Il n’y a donc plus de marché.

      Ils ont fait croire que le problème était conjoncturel et il est structurel. La stratégie semble donc de transmettre les dettes au publique, aux collectivités, aux états, pendant que les actifs sont accaparés par une minorité aux commandes. Ou ce qui reste de contrôlable.

      Ça va faire très mal… Comme vous dites, ce n’est pas le temps de paniquer. Ou peut-être après tout, ma ligne favorite de ce film, :

      https://www.youtube.com/watch?v=EXu6lQqhieA

    • Baghdad

      Parce que cela ferait beaucoup de bien a votre petit ego si je m’abaissais aux mêmes trucs que vous.

      Mais non.

      Parlez-nous donc de Sherbrooke.

    • A partir de quelle date faut-il protéger un édifice. WoW ! Toute une question, dont je peux vous garantir qu’elle ne fera jamais l’unanimité. C’est du cas par cas. Plus important, cela dépend de la valeur du RE et de la tentation de la ville de vouloir maximiser les taxes foncières. A HK, il n’est pas rare de démolir des gratte ciels de vingt ans, je ne pense pas qu’il reste grand-chose de très ancien.

    • Baghdad, 13:54

      Ok, pari tenu. Voici ce que j’ai a dire sur votre article.

      C’est cet exemple-la que vous voulez utiliser pour planter l’immobilier? Sans joke? Lisez entre les lignes, vous allez comprendre.

    • “Espérons qu’ils ne sont pas nombreux dans cette situation.
      Comme je le dis toujours, on saura la “vérité” sur l’immobilier Canadien lorsque la marée sera basse.”

      En 2056, c’est bien cela?

    • Désolé je voulais dire 2000-jamais.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    mai 2016
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives