Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Journaliste à La Presse depuis 2003, Maxime Bergeron a fait ses premières armes au Soleil de Québec après des études en journalisme à l’UQAM. Ses reportages l’ont mené des alumineries d’Arvida aux bidonvilles d’Accra, en passant par les gratte-ciels de Dubaï et les manifestations de Moscou. En parallèle à ses dossiers sur une panoplie de sujets économiques, il entretient depuis des années un vif intérêt pour l’immobilier.
  • Lire la suite »

    Archive, février 2016

    Lundi 29 février 2016 | Mise en ligne à 14h44 | Commenter Commentaires (109)

    Combien vaut mon pied carré?

    question-mark

    À New York, Hong Kong ou Londres, cette notion obsède tous les acheteurs : combien vaut en moyenne chaque pied carré ? (Petit indice : on parle de 1645 $US pour les copropriétés à Manhattan, soit 2266 $CAN.)

    À Montréal, où des milliers de condos changent de main chaque année, cette donnée est difficilement accessible aux acheteurs.

    La plus récente étude de JLR tombe donc à point pour avoir une meilleure idée du marché.

    JLR nous apprend que le prix médian s’est établi à 309 $ le pied carré l’an dernier sur le marché de la revente dans l’île de Montréal, en hausse de 2 % depuis un an.

    prix pied

    Il s’agit de la première (légère) hausse de prix après deux ans de stagnation dans l’île de Montréal.

    « Il faut dire qu’au cours des dernières années, les nouvelles constructions ont fait bondir l’offre, précise JLR. Ainsi, il est devenu plus difficile de revendre, ce qui a eu pour effet de freiner la progression des prix. »

    Deux arrondissements se démarquent par des hausses de prix assez fortes depuis cinq ans, soit le Sud-Ouest (+ 28 %) et Rosemont-La Petite-Patrie (+ 20 %).

    JLR attribue ce gain important à la « revitalisation » et à « l’embourgeoisement » accélérés de ces deux secteurs.

    D’autres quartiers ont plutôt vu leur prix stagner.

    À Anjou, par exemple, la valeur médiane du pied carré a progressé d’à peine 3 % depuis cinq ans, souligne JLR.

    Quoi qu’il en soit, les prix montréalais demeurent une aubaine en comparaison d’autres grandes villes nord-américaines.

    Ils sont sept fois moins élevés qu’à New York –pas de surprise ici– et environ 50% moins cher qu’à Toronto, peut-on constater.

    Selon des statistiques récentes, le prix médian s’établit à 515 $ le pied carré en banlieue de Toronto, et à 625 $ au centre-ville.

    Notons que l’utilisation du prix médian, plutôt que moyen, vise à donner une idée un peu plus juste du marché. Le prix médian signifie que la moitié des transactions ont été faites à un prix inférieur, et l’autre, à un prix supérieur.

    Les prix sont aussi significativement plus élevés dans plusieurs immeubles neufs.

    Au centre-ville de Montréal, plusieurs projets atteignent –ou dépassent– les 600$ en tenant compte des taxes et du stationnement.

    ***

    Le rapport de JLR s’intéresse par ailleurs à la superficie médiane des condos. Sans surprise, les appartements les plus petits se trouvent dans les quartiers centraux.

    taille médiane

    Le rapport complet de JLR est disponible ici.

    Lire les commentaires (109)  |  Commenter cet article






    Lundi 22 février 2016 | Mise en ligne à 11h36 | Commenter Commentaires (105)

    Quel avenir pour la grande tour de Radio-Canada?

    L'équipe d'Infoman a souligné à la blague la mise en vente du siège social montréalais de Radio-Canada.

    L'équipe d'Infoman a souligné à la blague la mise en vente du siège social montréalais de Radio-Canada, lundi matin.

    L’annonce de la mise en vente de la grande tour brune de Radio-Canada a créé une onde de choc depuis trois jours.

    Quelques heures après la publication de cette nouvelle, vendredi, des syndicats demandaient au gouvernement fédéral de bloquer la vente de ce morceau de patrimoine.

    Le lendemain, l’ancien directeur de l’information de Radio-Canada, Alain Saulnier, dénonçait dans Le Devoir cette transaction proposée, écorchant au passage le grand patron Hubert T. Lacroix.

    Toujours au cours du week-end, l’organisme Les Amis de la radiodiffusion mettait en ligne une pétition destinée au premier ministre Justin Trudeau.

    Le regroupement exige «l’arrêt de la dilapidation des actifs de Radio-Canada».

    Enfin, l’équipe d’Infoman a souligné avec humour la mise en vente de la grande tour brune ce lundi matin, en plantant une fausse pancarte « À vendre » bien en évidence devant l’immeuble du boulevard René-Lévesque est.

    ***

    Malgré cette imposante levée de boucliers, une question cruciale demeure: la SRC ferait-elle une bonne affaire en vendant ses installations montréalaises?

    Les dirigeants du diffuseur le répètent depuis des années déjà: l’édifice achevé en 1973 est dans un état lamentable.

    Le déficit d’entretien dépasse les 170 millions, et tout, ou presque, a besoin d’être remplacé (fenêtres, enveloppe extérieure, tuyauterie, etc.).

    Qui plus est, la tour est devenue beaucoup trop grande pour les besoins actuels de la SRC.

    Le complexe compte plus de 1,3 millions de pieds carrés, tandis que la SRC évalue ses besoins à 400 000 pieds carrés.

    Les patrons de Radio-Canada répètent comme un mantra que leur priorité est d’investir le maximum d’argent dans une programmation de qualité, pas dans la brique et le mortier.

    En somme, le diffuseur souhaite devenir locataire plutôt que propriétaire.

    ***

    La société d’État évalue depuis l’automne tous les scénarios pour déménager ses employés dans de nouveaux bureaux.

    Elle a reçu une quinzaine de propositions de son courtier Avison Young, qui incluent des bâtiments neufs et existants, à l’intérieur du site actuel de Radio-Canada ou ailleurs au centre-ville.

    Selon Le Devoir, la Place Bonaventure et la Tour Quartier des spectacles (ancien Spectrum) auraient déjà été envisagés.

    La SRC a retenu une poignée de finalistes et devrait rendre sa décision d’ici l’automne.

    Impossible, toutefois, de connaître l’identité des projets en lice pour le moment.

    Quant au site actuel de Radio-Canada, les acheteurs potentiels ont jusqu’au 18 mars pour se manifester.

    Le site offre un potentiel de développement de presque 10 millions de pieds, selon les courtiers de la SRC, l’équivalent de plus de six fois la Place Ville-Marie!

    Un morceau immense, alors que le marché de la construction a fortement ralenti à Montréal et que plusieurs projets de tours de bureaux peinent à décoller, faute de locataires.

    La proximité du nouveau CHUM pourrait néanmoins avoir un impact positif, selon le vice-président des services français de la SRC, Louis Lalande.

    L’évaluation foncière de la tour brune et des terrains afférents s’élève à 104 millions de dollars.

    Lire les commentaires (105)  |  Commenter cet article






    Mardi 16 février 2016 | Mise en ligne à 14h48 | Commenter Commentaires (74)

    Les prix explosent de 17% au Canada

    Capture d’écran 2016-02-16 à 14.11.07

    Le prix moyen des propriétés a explosé de 17% depuis un an au pays, nous apprenait mardi l’Association canadienne de l’immeuble (ACI).

    La valeur de revente moyenne s’est établie à 471 000$ le mois dernier, contre 402 000$ en janvier 2015. Une véritable explosion.

    Sans surprise, Vancouver a mené le bal, avec un bond de 30,9%.

    Le prix moyen y est passé de 827 000$ à 1,08 million dans la région métropolitaine.

    Toronto affiche une hausse moins corsée, mais néanmoins substantielle de 14,2%. Prix de vente moyen: 631 000$.

    En comparaison, la valeur de revente moyenne a affiché une croissance plus timide de 4,2% à Montréal en janvier, à 338 000$.

    Inquiétante, alors, cette flambée des prix?

    Fidèle à son habitude, l’ACI a tenté de relativiser les choses.

    En excluant les marchés de Vancouver et Toronto, les prix auraient atteint une moyenne “plus modeste” de 338 000$ au Canada en janvier, indique l’ACI.

    La hausse annuelle aurait pour sa part été limitée à 8%, ajoute l’organisme.

    ***

    Cette explosion des prix représentent une véritable mine d’or pour les courtiers immobilier.

    Leur chiffre d’affaires a bondi de 73% en janvier à Vancouver, pour atteindre 2,8 milliards.

    Les ventes ont totalisé 2,9 milliards à Toronto le mois dernier (+22,5%), et 726 millions à Montréal (une hausse de 18,6%, tout de même).

    À l’opposé, on a remarqué des baisses de plus de 10% à Calgary, Edmonton et Saint John, toutes frappées par la faiblesse des hydrocarbures.

    Le nombre de transactions a grimpé de 8% à l’échelle du pays en janvier.

    L’ACI s’attend à une baisse de la revente en janvier, en raison des nouvelles règles de financement plus sévères annoncées hier par la SCHL pour les propriétés de plus de 500 000$.

    Lire les commentaires (74)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2016
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    2829  
  • Archives