Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 14 avril 2014 | Mise en ligne à 12h38 | Commenter Commentaires (253)

    Clivage Est-Ouest

    teranet

    Le clivage immobilier entre l’Est et l’Ouest du Canada n’aura jamais été aussi évident qu’en mars dernier.

    Selon l’Indice Teranet – Banque Nationale publié lundi matin, le prix des propriétés a grimpé partout à l’ouest de Toronto, alors qu’il a fléchi dans l’est du pays.

    Montréal a même affiché le plus fort recul mensuel du pays (-1,8% entre février et mars), ainsi qu’un recul annuel de 0,7%, le premier depuis 1996.

    Les prix ont affiché des reculs mensuels sur six des huit derniers mois à Montréal, souligne le rapport diffusé ce matin.

    Sans surprise, on attribue cette baisse à la suroffre dans le secteur de la copropriété, qui traîne maintenant l’indice global de Montréal vers le bas.

    Le tableau suivant donne le détail des différentes villes couvertes par l’Indice*:

    Capture d’écran 2014-04-14 à 12.24.52

    Pour l’ensemble du pays, l’évolution des prix a été nulle entre février et mars. Du jamais vu à l’extérieur des périodes de récession.

    Plus de détails sur ces chiffres –et mon entrevue avec l’économiste principal de la Banque Nationale, Marc Pinsonneault– demain dans La Presse.

    * Tous les indices avaient une valeur de base de 100 au mois de juin 2005. Une valeur de 130 signifierait ainsi que le prix des maisons a augmenté de 30 % depuis ce moment.

    • Ça sent pas bon.

      Ça y’est je panique…

      Une chance que je demeure anonyme sur ce blogue ;)

    • C’est indiqué “prix des maisons”, mais j’imagine qu’on parle ici de tout type d’habitation y compris les condos?

      On veux que l’accès a la propriété soit plus facile, mais on panique quand ca baisse un peu… pour y avoir vécu je préfère la situation de l’immobilier de Montréal que celle de Vancouver, honnêtement.

    • “Selon l’Indice Teranet – Banque Nationale publié lundi matin, le prix des propriétés a grimpé partout à l’est de Toronto”

      A l’ouest de Toronto? Ca doit etre une erreur occidentale :P

    • (petite erreur dans votre texte: est au lieu de ouest dans “a grimpé partout à l’est de Toronto”)

      Ce qui se passe dans l’est (incluant une grande partie de l’Ontario) est facile à comprendre, le marché commence à transiter vers des niveaux plus compatibles avec la capacité réelle de l’économie de générer de la richesse (on y échappera jamais). Le marché fait demi tour, reste un long chemin à faire, un cercle vicieux où le déclin immobilier cause des difficultés économiques qui aggravent la situation de l’immobilier…

      Dans l’ouest et à Toronto beaucoup vivent encore dans un univers parallèle déconnecté de la réalité économique sur le terrain.

      Comment penser que Vancouver par exemple, avec son émigration et son taux d’épargne négatif va pas finir autrement que dans un crash épique?

      Mais même dans l’ouest c’est “patchy”, en dehors des centres des régions connaissent déjà des difficultés.

      Tôt ou tard le pays en entier corrigera et c’est là que les choses risquent de devenir vraiment intéressantes.

    • Petite coquille: c’était bien “ouest” et non “est”. Merci de votre vigilance.
      MB

    • Alors, semblerais que ça commence à aller assez mal pour que ça paraisse dans les chiffres Teranet… Doc, votre sommet de 2012, ça ne sera pas pour tout de suite!

      Faut pas oublier, un actif immobilier n’est pas un bon véhicule d’investissement pour les prochaines années; si vous voulez loger vos famille sur le long terme, on se fiche bien des fluctuations du marché, mais si vous achetez court/moyen terme (disons 5 ans et moins), eh bien vous feriez mieux d’attendre encore un peu voir où le marché se dirige.

      Même Kevin O’Leary dit de pas plonger (ça date d’il y a quelques mois):
      http://www.youtube.com/watch?v=Okp_-hyQSFg

    • Les problèmes de “l’ingénierie économique”, marche arrière toute!

      http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/assurance-hypothecaire-ottawa-veut-serrer-la-vis-aux-acheteurs-14042014

      Le crédit se resserre lentement mais sûrement.

      Je me demande ce qui arriverait si tout cela se transformait en vraie crise où les titres et garanties supportés par le gouvernement devenaient un risque sérieux pour le contribuable, les finances publiques et l’économie. Certes la BdC pourrait imprimer des $$$ pour acheter des hypothèques mais le marché n’est pas dupe et le CAD risquerait de plonger et il est clair que la titrisation hypothécaire deviendrait plus difficile et le crédit de plus en plus serré et plus cher.

      Pas sûr qu’on se rende là mais le risque est réel, c’est ce qui motive les mesures du BSIF.

    • Bon ben au moins il y a une embellie dans l’est. L’ouest ça s’empire, mais c’est une question de temps avant que les fondamentaux rattrapent la situation. On peut espérer que la situation s’améliore bientôt dans toutes les régions plutôt que de se dégrader comme ces dernières années.

    • @Elisef
      “si vous voulez loger vos famille sur le long terme, on se fiche bien des fluctuations du marché.”

      Vrai, sauf qu’avec la situation actuelle la tendence à long terme est pire. Il faut acheter en connaissance de cause, c’est à dire que si vous êtes obligé de vendre dans 25-30 vous il y a de forte chance que vous vendiez à un prix plus bas que le prix que vous payez aujourd’hui.

    • elisef

      Faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué!

      elvince

      Votre post serait plus facile a comprendre si on savait de quoi vous vous réjouissez: de la hausse ou de la baisse?

      Tks

    • Ainsi le BSIF veut encore resserrer les règles? Cette institution lit peut-etre des données qu’elle trouve inquiétantes. Non?

      Benjamin Tal avant posé des questions interressantes sur l,immobilier Canadien qui sont restéees sans réponse. L’accumulation des donnéees est douteuse et personne ne connaitrait vraiment la situation de l’endettement des proprios. Va falloir que la vague se retire pour qu’on décuvre qui portait un dessous.

      http://www.theglobeandmail.com/globe-debate/editorials/density-needed-for-the-housing-markets-data-deficiency/article17814761/

    • elvince

      Bah, en se forcant un peu on devine que vous souhaitez a 70% de la population canadienne de perdre de l’argent.

      C’est embellie qui crée la confusion.

    • docteurfolamour 4 avril 2014 17h36
      “Tiens, quelqu’un qui acheté a Toronto avec 10% de cash down le 1er janvier 2013 a fait du 60%-80% en 2013. Doh. Essayez de battre cela a la bourse. »

      Superbe Cherry pick ! Et celui qui a acheté à Halifax a fait combien ? Celui qui a acheté RAD au NYSE a fait au moins a fait près de 350% durant la même période, ignorant même le taux d’echange. Vous voyez avec le « Cherry Pick » on peut faire plein de choses.

    • Garth

      Vous et moi (et la plupart des participants ici, j’imagine) pensons que les mesures de resserrement sont une bonne idée.

      Suffit tout simplement d’y aller de facon mesurée. Ce qui est pas mal le cas a date, vous en conviendrez. Pourquoi ce serait différent tout a coup? La proverbiale straw? Lisez le genre de mesure dont on parle ici avant de répondre cela. Les gens en charge de la situation savent qu’ils ne peuvent se permettre de tuer le marché. C’est possible qu’ils aillent trop loin et qu’ils le fassent, mais: 1) ils sont conscients de la situation, et 2) a date, ils font une bonne job.

    • Garth
      vous voulez dire 4 a 5 ans et non 25 a 30 ans
      petites question c est quand la dernière foi ou il y a eu une baisse sur 30 ans

    • docteurfolamour 4 avril 2014 17h23
      « Vous rebalancez. Vous hedgez. Mais vous vendez rarement ».

      Pour vous rebalancer c’est certainement liquider toutes ses positions. On peut balancer convenablement sans affecteur 10% du protefeuille, s’il y a des gains on peut actucieusement combiner son rebalancing en liquidant quelques positions avec pertes (tax loss selling). Just know what you are doing.

      Je ne Hedge presque Jamais.

    • Évidemment, je suis en total désaccord avec cette affirmation:

      “Vrai, sauf qu’avec la situation actuelle la tendence à long terme est pire. Il faut acheter en connaissance de cause, c’est à dire que si vous êtes obligé de vendre dans 25-30 vous il y a de forte chance que vous vendiez à un prix plus bas que le prix que vous payez aujourd’hui.”

    • 15:49

      Mon post du 4 avril 17:36 (et non 17:23) visait justement a répondre a votre exemple extreme de cherry picking (3 avril, 23:26), comme je l’indiquais d’ailleurs dans le premier paragraphe de ce post, que vous omettez de votre citiation par pure malhonnete intellectuelle.

      é, pour lui rendre la monnaie de sa pièce.

    • Garth

      Lorsque vous vendez un titre a perte pour triggerer celle-ci pour offsetter le gain, vous sortez complètement de la position a perte ou vous la rachetez immédiatement afin de conserver la balance de cette partie du portfolio?

    • Moi, je ne vois pas ma maison comme un investissement mais comme un choix de vie.Donc, les fluctuations passées et futures, je m’en balance un peu.Ça fait longtemps qu’elle est payée et quand je serai trop vieux, je la vendrai au prix qu’elle vaudra à ce moment.Ça m’en fera un peu plus dans mon fond de pension.D’ici là, je vais me contenter de l’entretenir convenablement afin qu’elle soit revendable un jour.

    • Simplement pour mettre les choses en perspective, est-ce que nous avons les données segmentées par type de marché (résidentiel, plex et unifamilial)?

      J’ai un peu de soleil aujourd’hui est la panique est passée. Sur l’année, je maintiens ma prévision à +1%.

      Bonne journée,

    • desportes 14 avril 2014 15h51
      ” … c est quand la dernière foi ou il y a eu une baisse sur 30 ans…”

      Vous avez bien lu 25-30 ans.
      Quand la dernière fois vous avez eu notre-population//nos-gouvernements si endettés? Une si faible croissance de revenus des familles? une telle hausse de prix? Une si grande proportion de proprios? une si faible croissance démographique? tant de proprios qui deront justement vendre d’ici 15-25 ans (par eux-meme ou par leur succession)? ….

    • Faisons de petits jeux de mots là là
      Elisef
      “Faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué!’’
      Moi je dis plutôt, Faut pas pendre le veau de l’ours avant de l’avoir noué !!!! Je ne vois pas ma résidence familiale comme un investissement, c’est dans le meilleur des cas un réservoir d’épargne, une forme de thésaurisation induite et forcée. Les dix dernières années furent très bonnes, les dix précédentes plutôt moyennes. Également, je ne change pas mes prévisions du mois de décembre ou novembre je ne m’en souviens plus… ‘’Peak-to- trough’’ 10 à 15% de baisse, si nous sommes très chanceux une correction latérale qui s’étirera une dizaine d’année. Un comme le marché boursier 1998-2012 !!!

    • docteurfolamour 14 avril 2014 16h06

      Ca dépend du titre, si les conditions de la bussiness ont affecté sa valeur intrinsèque de la compagnie, on sort complètement en supposant que c’etait un mauvaise décision; si c’est le marché qui sous-évalue le titre je ne sors jamais complètement (sait pas quant ca va rebondir), et je peux double down plus tard. Après la sortie on peut rester en cash ou acheter dans un autre secteur qui garde la balance (qui n’est pas rigide en passant), dependant des conditions du marché.

      Bref, je ne veux pas donner l’impression de pousser l’investissemnt à la bourse sur ce blogue. Si on est pas confortable de le faire on cherche de l’aide ou on n’y investit pas (c’est quand même plate de le laisser du cash dans un CPG). Faut-juste pas venir faire comme si tout le monde y perd de l’argent ou obtient le rendement des indices ou obtient un rendement moindre. Les traders battent rarement les indices, ceux qui font leurs devoirs et sont patient battent les indices à plate couture. voila.

      Y a aussi les reactions stupides des traders qui font plonger les reits/utilities de 20% parce que le taux obligataire a monté de 1%. Exemple de réactions “stupide” du marché, j’attend la fin de la chute libre et j’achète. Voilà un réflexe de bons investisseurs.

    • Le King du Non Sequitur

    • @opto 85

      Vous représentez 98% du marché. L’autre 2 % sont ici à brandir les épouvantails en attendant une baisse pour y entrer.

    • Doc
      Le compliment était pour moi !? j’avais déjà proposé une discussion à la même époque sur un monde sans rendement. Pensez-vous que nous nous dirigeons vers un monde sans rendement, à savoir, flat lining à la bourse, flat lining dans le real estate, flat lining dans le marché obligataire. Hmm !!!!

    • docteurfolamour 14 avril 2014 16h03
      Non les rendements immobiliers du tableau de Max indiquaient les rendements jusquà 5 ans de l’immobilier, fallait juste compléter la tableau, à droite avec le S&P. y a rien de malonnete là dedans.

    • opto85 14 avril 2014 16h09

      “Donc, les fluctuations passées et futures, je m’en balance un peu.”

      Vous je ne sais pas. Mais la majorité achète en se basant sur la tendance passée du marché. Si l’immobiler devait avoir une performance inverse de ce qu’elle a été dans les 10 dernières années, la majorité n’achèterait pas.

    • @Garth

      Faut quand même pas trop exagérer; même dans le cas d’une grosse baisse (disons 30%), le marché s’en remettrais au point zéro (même niveau qu’avant l’éclatement) en GROS max 10-15 ans.

      @doc

      C’est certain que les plus gros mois s’en viennent, et c’est possible que les prix reviennent très temporairement à 0% vis-à-vis la dernière année, mais rendu avec les stats qu’on voit depuis plus d’un an, un retour au peak serait assez surprenant. Plus qu’une baisse, aussi minime soit-elle. Et je parle du marché Montréalais, pas des autres.

    • L’immobilier a monté malgré la peste bubonique, le sida, la grippe espagnole, et la variole.

      Mais c’est sur que l’encaissement des assurances vie au décès de nos boomers va tout arrêter cela drette là.

    • @NiCMef

      C’est doc qui à décidé de ne pas vendre sa peau tout de suite, de mon coté je partirai à la chasse quand le timing sera bon autant pour moi que pour le marché…

      Mais blague à part, je partage à 100% votre opinion. Pour ceux qui sont dans le marché depuis plus de 3-5 ans, ils ne feront pas grand cash mais ne perdrons pas (ou très peu). Ceux qui ont investit depuis longtemps s’en fichent, ils font techniquement encore de l’argent. C’est ceux qui ont acheté récemment qui risquent d’avoir plus mal. C’est le problème avec le marché tel qu’on l’a connu; les gens viennent à oublier qu’une propriété sert avant tout à se loger, pas à faire du cash.

    • Les inégalités de revenus grandissantes (le 1% vs le reste) sont aussi visibles dans le marché immobilier. On a qu’à regarder ce qui se passe à Londres et plus près de chez-nous à Vancouver(même le downtown Montréal n’y échappe pas). Les ultra riches s’arrachent les parcelles de terrains dans ces centres villes contribuant à la flambée des prix. Semblent que riches et plus de briques et mortier vont de pairs. Mais que font ces riches avec ce qui déborde ? Après tout y a une limite à consommer des produits de luxes. La réponse est investir et faire crédit à la masse pour qu’elle consomme. Après tout c’est pas avec des revenus réels à peu près stagnants que la masse peut soutenir une croissance sans cesse nécessaire à un endettement collectif grandissant. Voilà le cercle infernal enclenché. Vous voyez les taux d’intérêts augmentés beaucoup dans ce scénario qui perdure depuis une trentaine d’années ?

    • La maison qui illustre le blogue de vrai Garth a quelque chose d’étrange, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Help anyone?

    • @doc

      votre question à Garth me semble un peu piégeuse puisque si quelqu’un qui rachète le même titre immédiatement après l’avoir vendu à parte ne peut pas réclamer la perte en capital. Donc bonne chance si l’agence du revenu vous prend.

    • opto85 14 avril 2014 16h09

      Pour vous je vous crois sur parole. Mais la majorité n’a pas sa maison payée et est plutot bourrée de dettes. N’en déplaise à Leguet qui pense que vous representez 98% du marché (quel marché?). De plus la majorité n’achèterai pas dans un marché baissier, lorsque ca baisse en valeur en vous coutant plus cher à maintenir et a entretenir …

      Avec l’effet levier une baisse de 3% par année, ca fait quoi à la richesse de celui qui a mis toutes ses billes dans sa maison? La question est pour Doc et Gui qui aiment nous parler de l’effet levier dans un marché haussier.

    • Vinny

      2 points de robots:

      1 pour votre connaissance des règles de pertes superficielles;

      1 pour avoir deviné mon intention….

    • Tiens, en contrepoids au Teranet, l’autre baromètre du marché (Indice HPI MLS) est en hausse pour mars. Comme quoi les stats mensuelles sont à prendre pour ce qu’elles sont.

      http://homepriceindex.ca/hpi_tool_en.html

    • @garth

      C’est sur que si les boomers se décident à tous vendre en même temps dans 20 ans,ce sera tout un marché d’acheteurs… S’il y en a!

    • Garth

      A pluiseurs reprises, j’ai mentionné que l’effet de lievier fonctionne des 2 bords, i.e. il est super bon en taux de hausse, et super poche en temps de baisse.

      Les demi-vérités, c’est de votre côté qu’elles se trouvent. Please.

    • C’est quoi la plus grosse période pour vendre des maisons??? Je ne parle pas des actes notariés je parle des signatures d’offres d’achat. Alors c’est janvier, février, mars, avril, mai. Donc ceux qui étaient locataire vont magasiner en début d’année. Qu’elle est un des plus grands freins au marché de l’immobilier??? L’instabilité politique, des acheteurs potentiels il en rentre 55000 (immigrants) par année au Québec sans compter ceux qui sortent de chez leurs parents, qui finissent leurs études, qui se divorce et plus aujourd’hui les gens ont plusieurs immeubles. La maison de ville en ville, la maison de campagne dans le nord, le chalet en région ou la maison familiale, une terre a bois et de plus en plus un condo hotel a Québec ou dans un autre en région. Qu’elle était la situation ici au Québec depuis l’automne dernier? Les élections dans l’air non seulement ralentissent mais carrément paralyse le marché surtout cette année avec la charte, les rumeurs de référendum. Avant de sauter aux conclusions on peut tu juste mettre les choses en persperctive? Moi je prédis un été hot hot hot en immobilier au Québec. les taux d’intérêts sont bas, les babyboomers veulent se choisir une place pour leur retraite mais ne sont pas nécessairement prêt a vendre leur maison, ils veulent peut-être prolonger d’une année ou deux leur vie active mais veulent déjà préparer le nid pour être prêt a quitter au moindre signe d’écoeurantite de traffic. Il est fort probable que bon nombre d,entre eux s’achète quelque chose en région en achetant aussi un pied a terre en ville (condo ou condo hotel). Il faut dire que leur expérience d’investissement immobilier a été très fructueuse et ce placement tout en prenant de la valeur leur donnera l’opportunité de pouvoir voyager au Québec a peut de frais. Si on pense que l’investissement prend 5% par année au moment de la vente ils vont récuperer tout ce qui aurait pu être une dépense d’hotel. Pourquoi ils se priverait d’aller voir des spectacles et de participer a des évènements en ville alors que maintenat ils auront plus de temps? Il faudra qu’en région on soit prêt a leur offrir des maisons accessible mais aussi des condos et qu’en ville on développe davantage le mode condo-hotel avec garde-manger et garde-robe qu’on remise durant nos absence pour la location aux visiteurs de l’hotel.

    • Qu’on se le dise, il va s’en vendre des magasines de rénovation, des armoires et des fenêtre, ils vont se rénover des maison en régions , s’acheter des petites terres, des maison a transformer en bEb, et des autoconstruction sur le bord du fleuve. Ils ont des sous, du temps et ben de l’énergie et sont devenus plus prévoyant rénover et investir dans l’Immobilier a été pour leur génération le moyen de se constituer un bas de laine contrairement aux générations précédantes qui ont compté sur les assurances vies.

    • Are there serious buyers on Duproprio.com?
      http://youtu.be/H1b15TJloCQ

      What affects the Montreal real estate market?
      http://youtu.be/f8zcRjoT4cU

      Ca me fait rire =)

      Duproprio est un endroit serieux pour vendre ou acheter une propriete. Et non le CH n’a aucun effet sur les vente de maison.

      Pour repondre a sa question : si les gens “cherche des deal” c’est pcq probablement les gens demande un prix ridicule pour leur propriete et que les gens sont “broken” financierement.

      Assez surprenant compte tenu des taux d’interet historiquement bas.

      Ma prediction que je re-dis encore une fois : -1%/mois de baisse des prix pour les 30 prochain mois.

    • M Blais

      Ce n’est pas surprenant, avec l’augmentation du taux de propriétaire, on est rendu dans les bas-fonds au niveau des premiers acheteurs, ce qui est et sera un facteur de ralentissement important des prix.

      Votre prédiction originale était-elle de -1% par mois pendant 36 mois, ou était-ce -1% par mois pendant 30 mois? Depuis combien de temps l’avez vous fait?

      On a tous nos sujets de rigolade, vous savez. Vous avez au moins le mérite d’avoir fait une véritable prédiction, contrairement à notre gang de peureux.

    • Vus avez raison Garth

      Ce n’est que 32% des proprios canadiens qui n’ont ni hypothèque, ni HELOC.

      Un autre 13% a une équité entre 75% et 99%.

      Un autre 17% a une équité entre 50 et 75%.

      Je suis ben, ben nerveux pour nos petits vieux. Ca va etre l’hécatombe, les maisons cheap vont pleuvoir.

    • Tant qu’a y etre, un autre 21% a une equité entre 25% et 50%.

      Et un aute 9% entre 15 et 25%.

      Ca ne laisse pas beaucoup de monde qui pourraient avoir véritablement raison d’avoir peur, hein?

      Gros, gros yawn.

    • my call le 23 septembre 2013 sur ce blogue:

      ««Impossible qu’il se produise une baisse généralisée des prix dans les régions de Montréal et de Québec? Pour ceux qui croient que cela est impossible, il faudrait expliquer pourquoi?»»

      Encore une fois, il faut le dire, ce n’est pas impossible , mais improbable. Il y a une nuance.
      En 1994-95 , des chums, finissant en économique, travaillaient dans des dépanneurs . Même en génie ! les seuls qui avaient de la facilité à trouver de l’ouvrage étaient les finissants en informatique. On tenait les taux d’intérêts entre 11 et 9 %.
      Et bien, la baisse est venue:
      -10% entre 1995 et 2000.
      Ma maison en rangée , achetée en 1990 se vendait 12% moins cher en 1995.
      Sur le coup, t’es pas content, mais tu t’aperçois vite qu’il n’y a rien là pour écrire a ta mère.

      C’est le pire qu’il va arriver dans les 3 prochaines années.
      Les taux sont à terres, et comme frôle la déflation , ça ne montera pas de beaucoup.
      Et même à 6% ce ne sera certes pas une catastrophe. Le chômage est contenu.

      Ce sera une correction mineure tout au plus.

      Il y a des blogueurs ici qui vont passer leur vie dans un 4 et demi en admirant leurs actions…..

      Grand bien leur fasse, mais en général, un peu d’équilibre dans la vie ne fait pas de mal et en bonus….ça rassure les enfants…..

      Mettons que je me trompe et que la baisse de 12% des années 90 soit doublée,
      on s’en fout , ça a monté de 100% depuis 2004 !
      En encore une fois, une maison est un investissement , pas un placement ….
      Saisissez-vous la nuance ?

    • rodl

      Il ne passeront pas toute leur vie ici. Ils seront présents jusqu’au prochain crash. Après, ils vont disparaitre, ou auront miraculeusement hedgé leur “portefeuille diversifié, et rebalancé sans payer d’impôt” au bon moment.

    • « L’économiste Marc Pinsonneault attribue en bonne partie cette baisse à la surabondance de propriétés à vendre sur le marché montréalais, surtout des condos. »

      http://affaires.lapresse.ca/economie/canada/201404/14/01-4757502-prix-des-maisons-la-pire-baisse-depuis-1990-a-montreal.php

      Comprend pas pourquoi une surabondance de l’offre fait baisser les prix. Quelqu’un peut m’expliquer?

    • rodlemeg

      C’est juste que le locataire s’en met plein les poches depuis plus de 2 ans à Montréal par le coût d’opportunité. Et à voir la tendance de l’inventaire de résidences à vendre qui ne cesse de grossir, je crois que le locataire continuera de s’en mettre plein les poches pour les 2 à 4 prochaines années.

      La stratégie location/épargne n’est donc pas une stratégie à vie mais bien une stratégie à moyen terme qui est très très profitable présentement, n’en déplaise à nos cheerleaders de l’immobilier!

    • Méchante baisse mon Curieux!

      Après combien de mois de hausses d’inventaires, et de baisses de ventes deja?

      A date, avoir attendu était pas mal une perte de temps, hein?

      Parlez-nous donc de l’effet futur sur l’offre de la baisse marquée de la construction domiciliaire. Ca serait une première pour vous en plus de 2 ans de souligner, meme timidement, un élément qui pourrait contribuer à la non-réalisation de votre rêve.

    • Curieux

      Dans 2 a 4 ans, notre locataire va payer combien de moins pour son condo qu’aujourd’hui?

      Le S&P va être a combien a ce moment-là?

    • Bon, il faut quand meme répéter qu’effectivement, toutes choses étant égales, cela fait deja plus d’un an qu’une personne qui hésite à acheter ou attendre un peu fait le bon choix d’attendre, compte tenu de la balance des risques.

      A date, le marché immobilier n’a pas vraiment donné raison (ni tort, loin de là) aux patients, mais c’est facile a dire avec hindsight, et l’attente demeurait donc le bon choix.

      Et le demeurera encore, pour un bon bout de temps. Parce que les possibilités d’une hausse significative dans un horizon à court terme sont quand meme très, très basse.

    • En passant prédire une légère baisse, c’est du cheerleading immobilier?

      Wow, encore votre tendance a l’enflure verbale. Un peu de retenue la prochaine fois, ké?

    • Doc
      Les statistiques dont vous parlez, de memoire c’est des sondages de proprio.
      Pourquoi les banques ne sont jamais allees faire du data mining dans leurs donnees pour nous fournir la vraie verite, plutot que des humeurs de proprios?

      Il y pas longtemps vous indiquiez que les prix ne baisseront pas parceque personne ne vendra sa maison a perte.

    • “Mais c’est sur que l’encaissement des assurances vie au décès de nos boomers va tout arrêter cela drette là.”

      Il y a autour de 100K en moyenne dans les assurances vies au QC. Ok ca achete pas mal de Kraft Dinner. Ca paiera combien de chirurgies de la hanche, combien de prothese dentaires? Ca finance combien d’annees de misere d’un retraite?

    • Garth

      Ce ne sont pas les proprios qui sont dans le trouble mon ami. Les locataires vont tous crever de faim dans la rue avant que les proprios y passent, si votre scénario se réalise.

      D’ou le ridicule de votre scénario.

      Faut s’y faire. Proprios = riches, locataires, = pauvres. Ca toujours été comme cela, et ce sera fort probablement toujours comme cela.

      Bonne chance a votre programme d’enrichissement.

    • Garth

      “Il y pas longtemps vous indiquiez que les prix ne baisseront pas parceque personne ne vendra sa maison a perte.”

      Garth, vous vous trouvez vraiment hot de paraphraser/déformer mes propos bien au-dela de l’acceptable?

      Nous ne venons clairement pas de milieux similaires.

    • Tiens, j’ai trouvé la réponse, Sébastien, comme je sais que vous n’auriez pas répondu.

      Le 14 septembre 2013, vous prédisiez une baisse de 1% par mois pendant 30 mois pour Montréal.

      Donc, il vous reste 23 mois pour une réduction totale de 30%, comparativement au prix de septembre (ou août, votre choix) 2013. Pourquoi n’ajustez-vous pas votre énoncé pour tenir compte qu’il y a deja 7 mois d’écoulé? C’est un moving target?

    • Garth

      Vous etes off de 25%, mais on s’habitue aux mathemagarth.

      En passant, c’est quoi le solde hypothécaire moyen au Québec?

    • @doc

      Je pense que Blais est un robot sans mise à jour possible. Curieux aussi possiblement avec son post quotidien depuis plus d’un an sur les inventaires et son enrichisement en tant que locataire sur les lignes de côtés.

    • docteurfolamour 15 avril 2014 23h03

      “Vous etes off de 25%, mais on s’habitue aux mathemagarth”.

      Yeah! C’est moi qui ai fourni les vrai chiffres, apres vous avoir surpris a essayer de vendre l’idee qu’il y aura plein d’assurance vie pour sauver l’immobilier.
      Non c’est comme les vendeurs qui s’essaient …., du n’importe quoi.

      Ajoutez 25% on top, la question reste la meme. Votre reponse?

      Des assurances vies en question combien sont a terme et dont le terme va carry-on apres 70 ans?

    • Doc
      Le solde hypo moyen devrait se situer aux alentours de 100k. Les ratios varient selon la cohorte démographique. Par ex, les + de 45 ans, au moins 35% sans hypo, le reste avec une grande équité dans la résidence. Le problème est plus situé dans le groupe d’âge 25-35, l’hypo moyenne devrait être autour de 250K tout dépendant du marché immo bien sûr.

    • Dire qu’on est mieux d’investir en bourse et rester locataire, c’est dire qu’on a plus confiance à notre capacité d’être plus intelligent que le marché boursier et qu’on ne perdra pas même si le marché boursier est lui aussi, à un sommet! Risible.

      Si tu es rendu dans ta vie à acheter de quoi, achète! Si tu n’as pas les moyens, continu à épargner. Un toit, c’est un investissement, pas un placement. Si tu n’es pas capable de préparer ta retraite car tu es trop serré avec ton hypothèque, bien tu as acheté trop cher pour ta capacité. Sérieux, Est-ce si compliqué?

      Un marché baissier, c’est pas la fin du monde. Quand tu vends, tu rachètes aussi moins chez ailleurs. Si tu upgrade, tu vas économiser encore plus. So what?

    • “Donc, il vous reste 23 mois pour une réduction totale de 30%, comparativement au prix de septembre (ou août, votre choix) 2013. Pourquoi n’ajustez-vous pas votre énoncé pour tenir compte qu’il y a deja 7 mois d’écoulé? …”

      Doc, quelle obsession pour les predictions! Est-ce que ca va changer la realite des prix sur le terrain? Au fait que voulez-vous faire avec les predictions?
      Predictions vraies ou non I don’t give a crip!

    • @Doc
      “Faut s’y faire. Proprios = riches, locataires, = pauvres. Ca toujours été comme cela, et ce sera fort probablement toujours comme cela.”

      Hors sujet comme d’habitude lorsqu’on est a court d’arguments.

      Doc les boomers vont devoir innonder le marche immobilier pour financer leur retraite. Une correction immobiliere ou le crash boursier dont vous parlez ne feront que renforcer cette tendance. Enlevez les lunettes rose vous decouvrirez la verite. Faites un petit calcul et dites nous combien de maison de plus vont se retrouver sur le marche.

      Combien d’annee de hausse consecutive d’inventaires avons nous eues au Quebec a date?

      “The survey found 24 per cent of those polled planned to use their homes as their main retirement income. Another 17 per cent indicated they didn’t know if their home equity would serve as their primary income source.”
      http://www.cbc.ca/news/business/24-of-canadians-relying-on-their-homes-for-retirement-income-1.2543032

    • matis24 16 avril 2014 09h11

      En toute verite, je ne crois pas que quelqu’un a suggere sur ce blogue “qu’on est mieux d’investir en bourse et rester locataire …”. Ce que je comprend de la plupart des interventions c’est que ca a ete une bonne affaire pour ceux qui n’ont pas plonge dans l’immobilier depuis 2-3 ans. Et ca risque d’etre encore mieux s’ils attendent.

      On sait tous que la plupart de ceux qui se sont enrichi serieusement l’ont fait en creant leur entreprise.

      Ceux qui pensent qu’ils ne peuvent pas etre “plus intelligent que le marché boursier” et qui veulent y entrer peuvent acheter les index.

    • J’accède aux stats mensuelles de la CIGM depuis janvier 2012 avec les 2 liens suivants (dans lesquels il suffit de changer les chiffres pour accéder aux différents mois) :

      http://communications.centris.ca/Tableaux/2012/Tableaux_Communiques_CIGM_2012M01.pdf

      http://communications.centris.ca/Tableaux/2014/Tableaux_CIGM_2013M12_fr.pdf

      Ces liens ont cessé de fonctionner pour le mois de mars 2014. J’imagine qu’il y a un nouveau lien. Quelqu’un a le lien pour les stats de la CIGM pour mars?

    • docteurfolamour 15 avril 2014 22h58
      “Garth, vous vous trouvez vraiment hot de paraphraser/déformer mes propos bien au-dela de l’acceptable?”

      C’etait quoi vos propos la dessus?

    • Garth

      Mon intervetion sur l’assurance vie ne vise qu’a souligner que les gens ne sont pas aussi pauvres que certains le laissent penser. Encore une fois, je ne fais que tenter d’ouvrir l’esprit des gens a une possibilité autre que la fin du monde. D’ailleurs, vous prétendez avoir donné les vrais chiffres, sous-entendant ainsi que j’ai donné de faux chiffres, alors que mon intervention ne contenait aucun chiffre. Du Garth tout craché, de classe mondiale.

      Si j’étais un proprio pas trop riche, je n’aurais aucun problème a emprunter sur ma maison pour améliorer ma qualité de vie, tout en léguant un montant d’assurance vie a mes héritiers d’un montant correspondant àu solde hypothécaire.

      Faut sortir de la petite boîte.

      Mon obsession, si j’en ai une, est que les gens qui lancent des trucs en l’air soient tenus à leurs paroles, sans pouvoir se défiler comme des couleuvres. C’est tout.

    • Garth, 10:04

      Je vous répond ce soir.

    • Garth

      Vous dîtes:
      “En toute verite, je ne crois pas que quelqu’un a suggere sur ce blogue “qu’on est mieux d’investir en bourse et rester locataire …”.”

      Est-ce que l’on lit le même blogue? Comment résumeriez-vous les propos de PPoitras?

      Quoi qu’il en soit, vos conseils deviennent de plus en plus nébuleux. Vous ne donnez d’échéancier ni pour la bourse, ni pour l’immobilier. Donc on fait quoi avec nos économies. Que fait un jeune couple avec 35k$ d’économies, à votre avis? Vous semblez nous suggérer de partir une entreprise. Est-ce le cas? Ou bien devrait-il stationner (porte-feuille peu volatil) cet argent en attendant de voir l’occasion du siècle passer?

      “Ce que je comprend de la plupart des interventions c’est que ca a ete une bonne affaire pour ceux qui n’ont pas plonge dans l’immobilier depuis 2-3 ans.”

      Ok, la bourse a fait environ 33% depuis deux ans. Donc le couple ci-haut a fait 10k-12k$ avec ses épargnes s’il a tout placé en bourse (pas très conservateur, disons, pour des gens avec un horizon d’investissement à court terme…). S’il avait acheté, la valeur de la maison aurait fait du surplace. Il aurait donc eu un profit (ou une perte) égal à la différence entre les coûts de propriété (taxes, assurances, entretien, intérêt) et un loyer comparable; ce profit (ou perte) doit être assez petit.

      Wow, 10-12k$. Et vous vous pavanez. À titre de comparaison, ceux qui ont acheté une résidence en 2007 avec 25k$ ont probablement tiré un profit de 100k$ entre 2007 et 2011.

      Je comprends que vous veuillez jouer défensif, c’est correct et même sage, dans les circonstances actuelles. Mais il ne faut pas s’imaginer que les 2-3 dernières années ont permis aux locataires vertueux de rattraper le retard financier qu’ils ont pris pendant les années précédentes en évitant l’immobilier.

    • “D’ailleurs, vous prétendez avoir donné les vrais chiffres, sous-entendant ainsi que j’ai donné de faux chiffres, alors que mon intervention ne contenait aucun chiffre.”

      Vous pouvez sous-entendre tout-ce que vous voulez, mon propos est clair. Sur l’assurance vie je vous ai envoye un lien avec les chiffres, vous en parliez anecdotiquement sans chiffres comme s’ils étaient si élevés jusqu’à ce que la vérité bondisse du lien.

    • Si j’extrapole à partir de mon cercle de connaissance (jeunes trentenaire) il n’y a pas de bulle:

      Si ils n’achètent pas encore c’est qu’ils n’ont pas encore la mise de fond (5-10%), pas parce que “ça va péter” (1/5 seulement de mon échantillon pense à une bulle).

      Quand ils achètent, c’est un condo (maison pas possible), avec 5-10% d’apport, rive sud, rive nord ou Laval, en haut de 200k, loin des stations de métro.

      Objectif pour la plupart revendre dans 4/5 ans pour plus grand (maison).

      Quand ils sont locataires ou chez papa-maman c’est pas pour placer en bourse mais pour construire une mise de fond.

      Cette étude est basée sur une douzaine de jeunes ménages mais je pense que ça représente assez la situation de la majorité des jeunes professionnels.

      Pour ma part je pense que le printemps devrait être pas si pire, taux bas, élection passée donc stagnation/légère augmentation par rapport à 2013.

      Par contre l’inflation américaine est à surveiller pour les prochains mois pour l’évolution des taux.

    • * “en haut de 200k” serait plutôt “autour de 250k”

    • Garth

      Em mathemagarth, si par exemple quelqu’un a 125 000 $ d’hypothèque, c’est élevé, alors que si cet individu a 125 000 $ d’assurance, ce n’est pas élevé, c’est bien ca?

      125 000 $, c’est un multiple important de la valeur nette du locataire moyen. C’est donc un montant matériel, non?

    • Terlingua

      Je pense que votre lecture de la situation est pas mal spot-on, sauf que rendu à la jeune trentaine, on devrait deja avoir amassé le cash down pour un condo de 250 000 $.

    • laurentkar 16 avril 2014 11h05
      “Comment résumeriez-vous les propos de PPoitras?”
      Simplement que la bourse a performé plus que l’immobilier depuis environ 4 ans. C’était mieux de rester locataire pendant ce temps. Et que la tendance risque de s’alourdir. Il y a un clivage sur ce blogue qui fait que les intentions des uns et autres sont souvent dramatisées.

      « Vous ne donnez d’échéancier ni pour la bourse, ni pour l’immobilier. »
      Désolé je n’ai pas une boule de Crystal. Mais vous avez mes prédictions à l’exception de l’échéancier. C’est une prédiction et ça en reste une.

      « Que fait un jeune couple avec 35k$ d’économies, à votre avis? »
      Vous avez parlé de 2007 alors je suppose que ce couple avec 35K d’économie l’accumulé depuis 2007, soit ~7 ans d’économies ou 5K par an. Selon moi un tel couple n’est pas prêt pour devenir proprio si c’est tout ce qu’ils ont (surtout dans cet environnement). Il devrait se louer un bon logement et continuer à accumuler en investissant de façon équilibrée. Bien sûr si leur conseiller est dans une dans grandes banques, il va pousser pour que ce couple « hypothèque » son avenir.

      Notez que vous parlez d’un gain boursier de 10-12K sur 2 ans mais vous le comparez à un gain immobilier de 7 and (depuis 2007). Je ne sais pas trop quoi vous répondre. Mais si vous voulez faire une comparaison honnête mettez les chiffres correctement et revenez nous avec une conclusion plus pertinente.

      Se partir une entreprise, pourquoi pas? Si c’est bien pensé ca peut être une belle aventure (il y a un bon degré de risque).
      C’est un secret de polichinelle que la plupart de ceux qui se sont enrichis sérieusement (self-made men) et rapidement l’ont fait via une entreprise, pas à la bourse. Juste à regarder comment le QC a changé depuis que les francos se sont lancés en affaires.

    • docteurfolamour 16 avril 2014 13h42
      Ca, c’est un virage à la Doc. On s’entend que lorsque vous citiez les assurances vie comme sauveur de l’immobilier vous ne parliez pas de locataires. Voyons donc Doc, Come on! En peu de Mensch SVP.

      Doc lorsque les boomers vont vendre (par eux-même ou via leur succession) quel sera l’effet sur le marché? On s’entend que là ils ne vont pas juste s’essayer.

    • Doc
      Voici un lien qui donne une idée du cout d’une chirurgie de la hanche au privé. Vous voyez 125K d’assurance vie ca va pas bien loin. Ca c’est sans inclure les autres test pour le suivi.

      http://ici.radio-canada.ca/emissions/la_facture/2010-2011/Reportage.asp?idDoc=134720

      Avant meme que les boomers commencent a avoir des problèmes de hanche,le système public est déja débordé et ca ira en s’aggravant. Si vous etes obligé de vous mettre en rang pendant 8 ans pour attendre votre tour au public, ….

    • Doc
      Le 5% était peut être exagéré, disons 10% en moyenne.

      Faut pas oublier le prêt étudiant à rembourser, l’auto neuve, les meubles et la grosse TV pour le nouveau condo..

      Ce que je voulais souligner que je pense qu’une majorité de jeunes professionnels n’attendent qu’une chose : acheter. Ça a réussi à leurs parents, et leurs amis qui sont proprio les regardent de haut.

      Même si les média commencent de plus en plus à diffuser des « avertissements » sur le marché canadien, on y fait pas attention, pas de raison que la tendance des 15 dernières années ne s’inverse.

      Ceux qui ne le font pas ce n’est pas par crainte/attente d’une chute des prix mais juste qu’ils n’ont pas encore la mise de fond ou une certaine stabilité professionnelle.

    • Cher GT,
      Pour ce qui est des problemes de hanches. Rien comme un beau déhanchement dans une démarche pour attirer le sexe opposé. Il faut voir les còtés positifs.

    • Bonne nouvelle,

      pas de panique sur les marchés immobiliers. J’ai eu des echos me confirment que le pire étaient déjà dernière nous. D’ailleurs les annoncent d’investissement de Cadillac Farview en sont un témoignage. Alors je pense que pour ceux qui ont osé se prononcer pour l’année; ça va se jouer entre mon +1% et le -5% de Docteur.

      Question pour vous: est-il mieux d’avoir une hypothèque au taux de 3% avec une décroissance de valeur de 1,7% ou une hypothèque à 6% avec une croissance de 0%?

      Votre hypothèque est à 90% de sa valeur marchande.

    • @Terlingua

      Je ne suis pas d’accord du tout. Tous les jeunes professionnels que je connais qui n’ont pas acheté avant 2011 attendent parce qu’ils savent très bien qu’il n’y a aucune chance que la tendance lourde des 15 dernières années se poursuive. Ils ont hâte, mais attendent pour sauver dans la transaction.

      Aussi, nos potes qui ont acheté avant 2011 ne nous regardent nullement de haut. Ceux qu’ils regardent de haut sont les gens qui n’ont pas l’esprit critique nécessaire pour réaliser que c’est préférable d’attendre et que ce qui a marché pour nos parents ne marchera pas en 2014 (depuis 2011 en fait). Notez que je ne partage pas cette condescendance face à ceux qui ont eu une moins bonne éducation (mes amis proprio sont snobs, mais je les aime).

    • Terlingua
      Merci pour ce témoignage non scientifique mais très instructif. Vous me faites penser comment parfois les économistes ont tendance à projeter des intentions non existantes sur certains agents économiques. C’est bin évident que dans les allées d’épicerie, les clients sortent leurs calculatrices pour calculer le degré d’élasticité des biens substituts et des bien biens croisés. Tout le monde sait ca ! Mais bon comme tout le monde peut s’en douter, les boomers doivent souvent cracher le morceau pour la mise de fond, d’ailleurs, je me demande, si ça se fait cash ou par des HELOCS. Doc. Réponse !? Non c’est vrai il ignore l’ignare.

      nm

    • Garth

      Vendre n’est pas la solution, car les acheteurs potentiels sont encore plus pauvres que les vendeurs….

      L’assurance vie n’est pas un sauveur de l’immobilier; c’est simplement un acitf que les doomers oublient de tenir en considération dans leurs calculs relatifs au futur de l’immobilier. Et un actif qui poussera certains boomers a leverager leur immobilier, au lieu de vendre et de non seulement réalier une perte sèches, mais également d’augmenter leur coût de vie, pour le reste de leur vie (parce que rendu à la retraite, ce qui coute le moins cher, et de loin, c’est d’avoir une maison payée, et non de louer).

      Je vous renvoie aux locataires, en ce moment, pour une bonne raison: les problèms que vous prédisez au proprios, les locataires les auront, au cube.

      Quand dans votre scénario une maison ca va couter 50 000 $, que le tqux de chomage va etre a 20%, que les gens vont gagner 5 $ de l’heure, et que les pertes de 600 milliards de la SCHL vont avoir été transférées au public, ca va couter combien une chirurgie de la hanche? 125 000 $?

      Garth, pourquoi prendre pour acquis que les boomers vont vendre, par eux-meme ou par leur succession? Personnellement, si j’étais locataire et j’héritais de la maison de mes parents, libre d’hypothèque ou avec une hypothèque remboursée avec une assurance-vie, je vous assure que je ne vendrais pas (je vendrais la mienne par contre).

      Placez-vous dans la peau d’un boomer qui n’a pas beaucoup d’argent, et qui a besoin de 50 000 $. Que faire: vendre la maison dans un dip de marché et devoir payer un loyer pour le reste de sa vie, ou emprunter 50 000 $ sur la maison? Le choix n’est pas self-evident, mais le choix existe quand meme. Par exemple, moi, j’emprunterais.

    • Taxman

      Vous avez des amis dans la jeune trentaine qui ont le cash pour acheter et qui attendent? Ils attendent quoi? Sont-ils content d’avoir attendu depuis 2011, ca a grandement amélioré leur qualité de vie d’attendre? Leurs plans de famille ne sont nullement altérés par leur attente, ou ils attendent d’avoir fini d’attendre pur cesser d’attendre?

    • Bien sûr mon “étude” est loin d’être scientifique.

      Aussi le panel est constitué de jeunes avec peu ou pas de formation en finance ou économie, et qui ne s’intéressent pas à ces domaines en général, il font juste prendre la vague dès que possible. Ceux qui regarde d’un peu plus près vont tomber dans mon 1/5 ème de septiques, encore là si papa/maman allonge quelques $$$ ou si madame insiste un peu.. :D

      Quant au “leurs amis qui sont proprio les regardent de haut.” c’était une petite pique, pas forcément la vérité mais.. ;)

    • @terlingua

      Hé oui vous résumez bien le marché, c’est la même chose de mon côté. Quand les jeunes ont la mise de fonds et sont prêts à l’achat, ils achètent(2011-2012-2013 et on going) et on passe à autre chose. Rien à voir avec le discours du 2% ici sur les lignes de côtés qui nous reviennent toujours avec les mêmes épouvantails day after day after month after year …. !

    • @ doc

      Ils attendent quoi? Rien en particulier. Tant que ça reste flat, ils sont gagnants d’attendre. Leur bilan s’améliore plus que s’ils avaient acheté. Leur mise de fonds augmente. Et ils seront encore plus gagnant si ça baisse, ce qui arrivera, d’ailleurs. En fait, ils attendent de voir what’s next. C’est mon cas aussi, vous le savez. Ça ne pas altéré leur plan de vie. Ça n’a pas amélioré leur qualité de vie actuelle; ils améliorent leur qualité de vie futur.

      3-1 habs (Vanek, PK, brière marquent)

    • @ Leguet

      2% ? LOL. Try 75%.

      Bon mois de mars, l’ami agent d’immeuble?

    • leguet

      bientôt 2 décennies dans le cas de vrai Garth. Scusez, je ne pouvais pas m’empêcher de le souligner.

    • Pour le fun je suis allé retrouver mes prévisions dans le post au 4790 commentaires du printemps 2013:

      1 an: -2,4 %
      2 ans: – 5,2 %
      5 ans: -16,8 %
      10 ans: -4,3 %

      (sans inflation)

      13 juin 2013
      09h44

      Je me pensais plus pessimiste que ça!

      http://blogues.lapresse.ca/lapresseaffaires/immobilier/2013/03/04/a-cet-ete/#comments

    • J’ai posé une question non répondue dans un post précédent ”hausse des taux d’intérêts notable en vue ?” Yellen qui comme Bernanke avant elle, mets en garde puis dit le contraire peu après(pour voir comment ce marché sous stéroides réagit) me répond. Je le savais madame, le plus grand détournement de fonds de l’histoire(1 trillions de $ est passé du prêteur a l’emprunteur aux USA avec la politique de taux réels négatifs depuis 2009) est maintenant un vol institutionalisé, pourquoi arrêter ?

      http://affaires.lapresse.ca/economie/etats-unis/201404/16/01-4758305-fed-yellen-envisage-des-taux-bas-encore-longtemps.php

    • docteurfolamour

      « Vous avez des amis dans la jeune trentaine qui ont le cash pour acheter et qui attendent? Ils attendent quoi? Sont-ils content d’avoir attendu depuis 2011, ca a grandement amélioré leur qualité de vie d’attendre? »

      Le amis de Taxman55 sont simplement en train de se bâtir une solidité financière au lieu d’aller s’enfoncer dans un actif surévalué…

      Même le gouverneur de la Banque du Canada admet que l’immobilier est surévalué au Canada.

      http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/economie/2013/12/12/008-poloz-marche-surevaluation.shtml

      Ensuite, si l’on regarde la tendance de l’offre et de la demande, quels sont les grands centres au Canada dont l’immobilier est le plus à risque présentement? Compte tenu de l’offre très abondante, je crois que Montréal se classe dans le peloton de tête.

    • “Bon mois de mars, l’ami agent d’immeuble?”
      Shuuuut! Ne pointez pas du doigt pas l’éléphant dedans la pièce.

    • Encore dans les cancans Tax. Décidemment ça doit être plus tough qu’on nous laisses croire d’être dans le 2% !

    • Tax

      Je trouve cela cheap que vous traitiez leguet d’agent immobilier, alors qu’il a deja démenti la chose.

      Ca me rappelle simon.picotte, ainsi que faux Garth, et c’est clairement indigne de vous.

      Je ne me rappelle plus ou vous habitez, et je ne sais pas ou vos amis habitent, mais dans mon coin, la grande majorité des locataires ont une qualité de vie largement inférieure a celle des proprios. Alors “attendre”, dans mon coin, ca veut dire se priver.

      Vous avez raison pour le pourcentage, mais j’irais plutôt à 99%. Tsé veut dire…

    • leguet

      Pour ma part, ce n’est pas demain la veille que les taux vont augmenter de facon significative.

      Tiens, pour ne pas faire comme faux Garth, le taux directeur US ne sera pas a 1% à la mi-2016.

    • Jeune trentaine, et on attend?

      Je suis dans la très vieille trentaine, et je peut vous dire qu’a la vitesse ou la vie passe, attendre rendu à cet âge-là, c’est une perte de temps.

    • Garth

      Un éléphant, ca entre dans votre logement?

    • Se bâtir une solidité financière, ca passe par une occupation rémunératrice, ou par l’entreprenariat.

      Pas par un 300 $ qu’on met de côté a chaque mois et qu’on micro-manage par la suite en pensant battre les indices a plates coutures.

      Bien des gens ici qui devraient passer plus de temps à se perfectionner plutôt qu’a discourir essentiellement sur l’art du market timing, et sur le plaisir de prendre des vacances dans le Maine en mai.

      Just sayin’

    • Ouf ! Recyclage du viel épouvantail de la Deutsche bank. Tous les actifs vont avoir tendance a être surévalués dans un contexte de taux réels négatifs(bourse incluse évidemment) La question est donc : où s’en vont les taux d’intérêts à court et moyen terme ?

    • Je ne sais pas comment vous faites Garth pour toujours me donner raison ainsi.

      Enfin, je le sais très bien, mais c’est une facon de parler.

    • Me semblait que Garth le faux, en mal d,arguments ne pourrait que tomber dans le panneau du fallacieux. Pas fort mais on s’habitue .

    • Il semblerait que les 98% des ti-jeunes pressés de s’acheter de l’immobilier ne sont plus si pressés finalement (surement au grand désarroi de certains boomers!!).

      « Les acheteurs d’une première maison se font de plus en plus âgés, révèle un sondage réalisé pour BMO Banque de Montréal.

      Ainsi, en 2014, l’âge des acheteurs d’une première résidence est de 36 ans »

      http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/36-ans-lage-des-acheteurs-dune-premiere-maison-3042014

      Dans un marché immobilier aussi débalancé que celui de Montréal, vaut mieux prendre bien son temps.

    • Merci doc . Pourtant je sais pas combien d’experts(économistes et autres) que j’ai entendu depuis 2010 venir nous brandir l’épouvantail d’une hausse imminente des taux; pour se rendre compte qu’on peut encore avoir une hypothèque 5 ans fixe à 3% en 2014 !

    • @doc

      Je me vois agent d’immeubles entrain de plaider pour une hausse des taux comme je l’ai fait nombres de fois ici en tapant sur la politique des taux 0 et des interventions trop poussées(QE) de la FED pour dicter les taux longs ;-)

    • ‘’surement au grand désarroi de certains boomers!!” Vous l’avez à l’envers. Plutôt content de voir que les gens attendent d’avoir une bonne mise de fonds avant d’acheter. Le désaroi est plutôt du côté des acheteurs qui doivent repoussé leurs désirs de devenir propriétaire à plus tard.

    • Curieux

      Peut-on se dire les vrais choses?

      Si vous aviez le cash aujourd’hui pour acheter, et que vous n’anticipiez pas une baisse, vous acheteriez, right?

      Alors quand vous dites que les jeunes sont patients et que c’est pour cela que l’age d’un premier achat est retardé a 36 ans, au lieu de dire la vérité, qui est qu’une bonne majorité d’entree eux n’ont tout simplement pas le cash pour acheter, c’t'un peu du n’importe quoi, right?

      Garth, pour répondre a votre post de 10:04, j’aurais besoin qu’on se mette d’accord sur un fait: la très grande majorité des gens préfère être proprio, que locataire. D’accord?

    • je sais leguet, c’est fou, quelqu’un qui a acheté en 2010 aura remboursé 30% de son hypotheque en 2020, avec une stratégie pourtant conservatrice (soit fixer pour 5 ans).

      Le plus drôle, c’est qu’après 2 ans et demi, le proprio consacre deja plus de 50% de son paiement à rembourser son capital…

      A l’an 10 (soit au moment de renouveller son hypotheque pour une seconde fois!) la proportion du capital est de 63%.

      Une vrai joke.

      C’est sur que c’est ben mieux de payer un loyer qui augmente a chaque année. Un no brainer comme ils disent.

      Peuvent ben ignorer systématiquement tous les arguments défavorables à leur these, ca fait trop mal.

    • “Je ne sais pas comment vous faites Garth pour toujours me donner raison ainsi.”

      Ca vous arrive d’avoir raison sur ce blogue? c’est pas parce que vos “employe” à qui vous demandez de poster sur ce blogue vous le disent, c’est vrai. Avez-vous lu les Beaux Habits du Roi?

    • Ca pleure fort lorsqu’on renvoi la balle à certains qui ont l’art d’accuser les autres d’avoir divers agendas.

    • “Garth, pour répondre a votre post de 10:04, j’aurais besoin qu’on se mette d’accord sur un fait: la très grande majorité des gens préfère être proprio, que locataire. D’accord?”

      Pourquoi? C’est quoi le piège? Man up and reply.

    • Doc
      Pourquoi les prix baissent? Il semble que certains proprio aient finalement décidé de vendre à rabais? Et lorsqu’ils vendent à rabais ils vont où, en location?

      Ils s’essaient pour vendre…, ils ne vendront pas a la baisse …, ils préfèreront manger du baloney …, ils utiliseront leurs assurances vies…, les taux ne monteront jamais, les USA sont kaput …, le japon se dirige vers la faillite, l’Europe est finie…, … Non c’est plutot la chine, …le déficit US va exploser …, le tea party ne laissera jamais les impots augmenter …, l’incertitude linguistique du Quebec …., les francos en voie de disparition au Canada anglais …, FAZ va exploser … Oups, Tesla aussi …, … le PQ a pas essayé d’empecher les immigrants d’aller a l’Univ …, PKP va clencher je ne sais qui …

      Lui seul sait dans quel monde il a eu raison.

    • Garth

      J’apprécie que vous souligniez a quel point mon discours ne consiste pas a rah rah ca ca va baisser de 35%, sans meme pouvoir dire quand.

      Ca serait cool si vos interventions avaient le centième de la substance des miens.

      Il n’y a pas de piège Garth. Il me semble qu’on pourrait commencer par se mettre d’accord sur une évidence.

      Alors je vous repose la question. Peut-on se mettre d’accord sur le fait que la très grande majorité des gens préfère être proprio, que locataire. D’accord?

      Ne vous inquiétez pas, je vais vous répondre même si vous refusez a nouveau de confirmer votre accord a cette affirmation. Vous n’avez qu’a dire que vous n’etes pas d’accord avec celle-ci, et je répondrai quand meme a votre post de 10:04, car ce n’est pas comme si mes opinions dépendaient de la réponse d’un gars comme vous, après tout.

      Prenez votre temps, je sais que la question est complexe. C’est l’heure du dodo pour moi, grosse journée aujourd’hui, alors de toute facon ca devra aller a demain.

      PS: dans la grande majorité des cas, j’ai effectivement raison dans mes interventions. Mais ca importe peu: ce qui compte, ce que j’ai raison dans la vie. La-dessus, pour rester poli, il est probablement meme trop tard pour revoir votre plan de match, meme si Weise vient de nous prouver qu’il y a toujours de la place sur un cilub de hockey pour un grinder.

    • Un autre petit commentaire Garth:

      C’est un peu débile d’affirmer que quelqu’un ici peu avoir un agenda. Parce qu’il n’y a rien que quiconque ici puisse écrire qui va changer quoi que ce soit dans sa propre vie.

      Par exemple, j’aurais beau passer 100% de mon temps a vous dire comment c’est le paradis d’habiter dans mon coin, dans le but de vous convaincre de faire une offre sur ma maison pour me débarasser de celle-ci avant le “crash”, c’est peine perdue, ca n’arrivera jamais, pour toutes sortes de raisons, dont votre capacité financière.

      Sans joke, ce n’est pas un bulletin board de penny stocks….

      Par contre, il y en a ici qui sont désespérés de voir leur rêve ne pas se réaliser. Et ceux-ci perdent alors le recul nécessaire pour bien analyser une situation, peser les arguments en défaveur de leur thèse au meme titre que les argument en sa faveur,p uisque remettre ses convictions en question, c’est s’éloigner de son rêve, et ca, ca fait mal.

      Je trouve cela dommage, pour eux. L’absence d’esprit critique est un gros, gros défaut (qui découle en bonne partie d’un système d’éducation fortement défecteux), mais ce n’est pas génétique, ca s’apprend.

      C’est dans l’espoir d’ouvrir l’esprit des lecteurs qui sont convaincus qu’il va y avoir un crash et que celui-ci est inévitable que j’écris. Parce que rien de tout cela ne va changer quoi que ce soit dans ma vie.

    • affirmer que j’ai effectivement raison est un peu fort. Disons que je crois sincèrement avoir raison. Et quand j’ai tort, ca me fait plaisir de l’admettre. Je n’ai pas beaucoup de mérite, parce que lorsqu’on a une bonne moyenne au bâton, admettre qu’on se fait passer dans la mitte une fois de temps en temps, c’est drôle. Alors que lorsqu’on est habitué de frapper des pop-up bunts, ben, on aime mieux ne pas trop en parler. Hein Garth?

    • docteurfolamour

      J’ai le cash et effectivement, j’anticipe une baisse des prix des propriétés pour la région de Montréal au cours des prochaines années. Mais, ce n’est pas tout… Le cout d’opportunité à Montréal est nettement en faveur du locataire en ce moment. Alors, pourquoi ne pas en profiter pendant quelques années?

      M. Benjamin Tal de la CIBC indique que Montréal est un marché immobilier très cher par rapport aux autres villes canadiennes si l’on considère le price to rent ratio.

      « While on the Business News Network this Monday, CIBC deputy chief economist Benjamin Tal said Montreal is “the most expensive city relative to fundamentals” in Canada.

      “When you look at price to income, price to rent ratio, Montreal appears to be expensive compared to other cities, including Toronto,” Mr. Tal told Business in Canada, speaking on the city’s housing market as a whole. »

      « Mr. Tal thinks high-rise prices will fall in both Toronto and Montreal, though he estimates that condos in Canada’s biggest city will experience a bigger decline in value. »

      https://businessincanada.com/2014/03/12/montreal-real-estate-condo-market-values/

      Et à l’échelle internationale, le Canada est le marché immobilier le plus surévalué si l’on considère ce même price to rent ratio.

      http://business.financialpost.com/2013/11/27/according-to-the-imf-canada-has-the-most-overvalued-housing-market-in-the-world/

      Donc, pour le price to rent ratio, le Canada est le pays le plus surévalué au monde tandis que Montréal est peut-être la ville canadienne la plus surévaluée à ce même niveau. Est-ce que ça fait de Montréal la ville la plus économique au monde pour la location? :)

      Considérant ce qui précède, comprenez-vous pourquoi la stratégie location-épargne est si payante pour le locataire à Montréal présentement?

    • Curieux

      Je sais que ce n’est pas la première fois qu’on en parle, mais le price to rent compare des pommes et des oranges.

      Arrêtez de faire vos calculs sur un horizon court terme. A long terme, il est plus payant d’etre proprio.

      Ca vous tente de payer un loyer dans le vide à 65 ans?

      Je peux comprendre un jeune 26-32 qui anticipe une baisse de 35% dans un horizon de 2 ans d’atendre. Mais ce jeune, s’il anticipe une baisse de 10% et attend, perd son temps.

    • Autrement dit, ca va toujours etre plus rentable de se promenr en Honda qu’en Audi.

      Une fois que ceci est dit, ca vous tente vraiment de vous promener en Honda a 45 ans?

    • Garth

      Je souhaite ardemment que le ton baisse entre nous. Mais c’est difficile, car depuis votre retour, il semble que votre objectif principal soit de me planter.

      Vous savez, je ne pense pas que Dieu m’a mis sur cette terre pour que je me chicane futilement avec un préposé aux bénéficiaires. Par conséquent, je vais baisser le ton, il n’en va que de votre volonté de faire de même.

    • @Doc ça vous tenterez d’acheter à 30 ans une Lada au prix d’une Honda?

      Plus sérieusement :

      Pendant la campagne hypothécaire des dernières semaines dans les journaux gratuits, j’ai relevé ce conseil aux premiers acheteurs : ne pas consacrer plus de 25% de ses revenus NET pour le remboursement de son hypothèque.

      Qu’en pensez-vous? Dans le cas d’un couple vaut mieux calculer sur le total des revenus des deux personnes? 1,5? Le plus gros salaire?

      On pourrait faire un exercice, un couple, 30 ans, vos meilleurs amis, 80k de salaire cumulé, 40K au total en épargne, qu’est-ce que vous leurs conseilleriez? Acheter quoi, où, combien, budget mensuel?

      (On pourrait varier les paramètres, comme pour Doc un même couple mais 140k de salaire cumulé, 60k de côté + apport de 40k des parents..)

    • Doc
      “Je souhaite ardemment que le ton baisse entre nous. Mais c’est difficile, car depuis votre retour, il semble que votre objectif principal soit de me planter.”

      C’est rendu tres chaud pour vous dans la cuisine? Man up Doc.

      “C’est un peu débile d’affirmer que quelqu’un ici peu avoir un agenda. Parce qu’il n’y a rien que quiconque ici puisse écrire qui va changer quoi que ce soit dans sa propre vie.”

      Je presume que vous vous adressiez a Leguet.

    • @Leguet leguet 16 avril 2014 20h13
      Avez vous entendu parer de “decoys” en anglais, c’est peut-etre ca votre déchirement de chemise contre les taux d’intérêts bas. Ca m’a vraiment fait plaisir de vous entendre vous plaindre d’être accuse d’avoir un agenda. Le parfait arroseur arrosé.

    • Terlingua

      Quand il y avait encore des Lada sur la route, j’avais émis l’hypothèse que la pire mort qu’on pouvait souhaiter à quelqu’un est de mourir écrasé par une Lada. Quelle fin poche.

      Exercice intéressant, bien sûr.

      Quelques commentaires préliminaires:

      1. un pourcentage du net n’est pas un critère absolu, parce que le pourcetnage avec lequel on peut être à l’aise varie en fonction directe du montant du net. Un couple qui gagne 80 000 $ net ne peut pas se permettre de consacrer le mpême pourcentage de son ent à se loger qu’un couple dont le net est de 200 000 $. Parce que même si les habitudes alimentaires, vestimentaires, etc… du couple qui gagne plus sont probablement pas mal plus élevé, je ne connais pas grand monde dont le budget d’épicerie est plus de 25 000 $ par an.

      2. Donc, le piurcentage du net qui est acceptable est celui qui permet de disposer d’assez de sous pour les autres besoins essentiels, et d’avoir un peu de lousse. Normalement, je dirais aussi que le pourcentage doit êrmettre de faire des économies on the side, mais pour un jeune couple, dans le marché actuel, on pourrait se contenter de faire les paiements hypothécaires et d’attendre quelques (disons 3) années avant de partir un programme d’épargne complémentaire.

      3. je suis trop vieux pour avoir de meilleurs amis qui ont 30 ans.

      4. vous connaissez beaucoup de couples de 30 ans qui ont 60K de côté, accès a un autre 40K, et qui n’ont pas encore acheté? Pense pas que ca existe.

      Mon dieu que c’est l’fun de simplement parler immobilier. Tks Terlingua!

    • Bonjour Garth

      Justement je vais rénover ma cuisine sous peu. Elle date de 2002, mais n’est pas à mon goût (l’ancien proprio l’avait rénovée).

      Je ne vois pas pourquoi vous pensez qu’il fait chaud dans ma cuisine. Au contraire, j’aime bien ma situation; même si vous aviez raison, ca ne changerait rien dans ma vie, ce qui me confère une sérénité que je souhaite à tous.

      Donc, vous avez tellement peur de moi que vous n’êtes meme pas prêt à confirmer, ou à infirmer que la grande majorité des gens préfèrent être propriétaires que locataires? Impressive.

      Je vais probablement vous répondre dans le courant de la journée, à moins que celle-ci dégénère, ce que je n’anticipe aucunement.

      Bonne journée!

    • Doc
      Je dois dévier de ma décision de ne plus parler de mes affaires personnelles ici.

      “125 000 $, c’est un multiple important de la valeur nette du locataire moyen. C’est donc un montant matériel, non?”
      Pas pour moi, Doc, c’est peu près la masse salariale annuelle de mes employés dans une de mes stations services.

      “Se bâtir une solidité financière, ca passe par une occupation rémunératrice, ou par l’entreprenariat …”
      C’est déjà fait pour moi. 3 commerces, un vingtaine d’employés. C’était une priorité, bien avant l’accès a la propriété, le tout avec 0 “love money”.

      “Pas par un 300 $ qu’on met de côté a chaque mois et qu’on micro-manage par la suite en pensant battre les indices a plates coutures.”
      300$ c’est la dépense hebdomadaire en carburant pour mon auto. Ca me prend ce voyagement pour garder un œil sur mes affaires.

      “Vous savez, je ne pense pas que Dieu m’a mis sur cette terre pour que je me chicane futilement avec un préposé aux bénéficiaires.”
      Vous devez avoir des pouvoirs psychiques incroyables pour savoir profession des gens que vous rencontrez sur les blogues. Doc je vous l’ai deja dit, je suis plus diplome que vous. En net worth je doute que vous me clenchiez.

      Y a -il autre chose dont vous voulez savoir sur moi? Vous savez vous pouvez le demander, peut-etre que je vous repondrez si vous le faites poliment.

    • Doc
      Je faisait un review hier soir avec mon comptable.
      C’est le temps de remplacer mon auto et il me suggère de la faire acheter par ma compagnie. Il pense qu’elle pourrait entrer dans la colonne des actifs de la compagnie et je pourrais appliquer de la dépréciation la dessus. Selon lui ca me sauverait de l’impôt, mieux que d’appliquer le 53 cents de déduction au km (premiers 5000 km).
      Est-ce vrai que je n’aurai plus besoin de mon garmin Mileage report si l’auto est au nom de la compagnie?
      J’attend l’opinion du fiscaliste.

    • “J’apprécie que vous souligniez a quel point mon discours ne consiste pas a rah rah ca ca va baisser de 35%, sans meme pouvoir dire quand.”

      Dans chacun des sujets de mon “16 avril 2014 22h26″ c’est moi qui vous ai “keep in check” sinon livré une déculottée, dont je ne me suis jamais vanté sur ce blogue. Bizarre d’utiliser cela comme justification de ses propres posts varies tout en concluant que l’interlocuteur livre du ” rah rah ca ca va baisser”.
      Ca c’est typiquement du Doc. Faudrait changer votre pseudo en “DocteurFoAvoirRaison”.

    • En résumé, voici ce que je pense:

      1. la grande majorité des gens préfèrent être propriétaires que locataires.

      2.il est facile de prendre la décision de vendre sa maison pour en acheter une nouvelle, dans un marché haussier.

      3. avant de se faire saisir leur propriété, les propriétaires vont tout faire pour la conserver, y compris couper leurs autres dépenses drastiquement, et y compris se mettre sur une diète qui comprend une quantité légèrement malsaine de Kraft Dinner.

      4. le pourcentage de gens âgés de moins de 65 ans qui veulent vendre leur maison pour retourner en appartement est minuscule. C’est tout simplement contre la nature humaine, surtout celle de l’homo americanus.

      5. pour qu’une bulle immobilière résidentielle éclate, cela prend un élément déclencheur fort : une hausse marquée des taux d’intérêts, ou des pertes d’emploi matérielles.

      6. un marché en bonne baisse va réduire le pourcentage de gens qui vendent sans y être obligé (y compris, mais non exclusivement, les gens qui s’essaient), et augmenter le pourcentage de gens qui qui vendent parce qu’ils y sont obligés.

      7. en l’absence des facteurs mentionnés au paragraphe 5 ci-dessus, le pourcentage de gens qui sont obligés de vendre est faible, et insuffisant pour causer une baisse importante des prix pendant une période de temps matérielle.

      8. en gros, les gens qui sont obligés de vendre sont les suivants : les gens qui perdent leur emploi, les gens dont l’emploi est transféré loin de leur lieu de résidence, les vieux qui doivent être placés en maison de ptits vieux, les gens qui se séparent. J’en oublie peut-être, merci de compléter la liste.

      9. une catégorie de vendeurs qui peuvent être potentiellement vite sur la gachette est les investisseurs. Il semble que j’ai toujours sous-évalué le pourcentage du marché que ceci représente (j’imagine que comme la plupart des doomers ici, je suis persuadé que les gens n’ont pas de cash; faut croire que je me trompe). SI le marché se mettait à tanker de façon matérielle, ces proprios-investisseurs exacerberaient assurément le mouvement à la baisse.

      10. tout ceci étant dit, je crois que le nombre de gens qui vont volontairement vendre leurs maisons dans un marché en baisse, sans racheter, est insuffisant pour causer une forte baisse, en l’absence des facteurs mentionnés au paragraphe 5.

      Je ne suis même pas retourné en arrière lire mes posts pour écrire celui-ci. J’écris toujours ce que je pense, et ce qui précède est l’expression de mon opinion, formulée en ce beau jeudi.

      Bonne journée Garth!

    • Garth

      De 2 choses l’une:

      1. Votre comptable n’a pas lu la décision Bassal;

      2. vous achetez un char cheap.

      Pour votre net worth, je ne sais pas Garth, mais en 2013 vous affirmiez être ne pas être riche. Et puncher à temps plein a l’hopital. Je vous crois sur parole, vous savez.

    • docteurfolamour 17 avril 2014 09h48
      Doc
      Je travaille toujours a temps plein dans un hopital en m’occupant de mes affaires.
      Je n’affirmerai jamais etre riche.

      Pour l’auto je ne roule jamais cheap. Je remplace Acura MDX 2007 par un autre.
      Les questions au fiscaliste demeurent.

    • Avec le prix des loyers a Montréal par rapport au prix des propriétés, le choix est facile, même pour deux professionnels dans la jeune trentaine avec un bon montant en banque. Pourquoi s’embarasser d’une propriété quand pour l’équivalent des intérêts sur l’hypothèque, des taxes, et des assurances, je peux, dans le même quartier, prêts de deux écoles offrants d’excellents programmes, me payer un loyer qui est assez grand pour une famille de 4 avec jeunes enfants, avec cuisine et salle de bain rénovées, électroménagers inclus, sans avoir a me soucier de l’entretien et de payer les comptes? Sans compter le coût d’opportunité pour la mise de fond et les sommes additionnelles placées en bourse. Franchement, dans le marché actuel, je suis prêt a attendre encore quelques années, le temps que les prix se stabilisent.

      Pour ce qui est de la hausse du prix du loyer, après 4 et 5 ans dans deux logements différents, j’ai eu une seule augmentation de 25$ par mois, en 2006 si je me souviens bien, malgré des investissements constants de mon propriétaire pour améliorer le logement… Entre temps, j’ai obtenu un rendement annuel moyen de 11% sur mes investissements, avant dividendes. Pas si mal quand…

      Non, dans le contexte actuel (i.e. immobilier surévalué, finances de la province dans une situation précaire, vieillissement de la population, contexte économique au Québec incertain), je ne suis pas malheureux, comme le bon docteur semble se l’imaginer. En fait, je me sens libre: libre de déménager ou bon me semble, au Québec ou ailleurs, selon les offres qui se présentent. Et comme on le sait, la liberté, ça n’a pas de prix…

      http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/personal-finance/household-finances/why-canadas-cult-of-home-ownership-is-in-trouble/article16419965/

      http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/personal-finance/mortgages/real-estate-or-stocks-the-finer-points/article17945012/

      http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/personal-finance/mortgages/renters-make-for-wealthier-investors/article17834799/

    • Au delà des prévisions et des statistiques, je pense qu’il ne faut pas oublier que les mentalités changent. Si plusieurs jeunes de ma génération voient l’acquisition d’une propriété d’un bon oeil, plusieurs n’ont aucun problème a rester a loyer. Quand on est appelé a se déplacer fréquemment, pourquoi s’embarrasser d’une propriété, avec l’entretien et les coûts de transaction qui viennent avec?

      Surtout, je crois que pour plusieurs, le ‘matériel’ n’est plus vu de la même manière. L’utilisation de la voiture par exemple: pas pour rien que les manufacturiers automobiles en arrachent. Plusieurs de mes amis n’ont pas d’auto, par choix, et n’ont aucun intérêt a s’embarrasser d’un actif qui ne fait que se déprécier. Certains n’ont même pas de permis de conduire. Et je parle de jeunes professionnels, avec des revenus nettement en haut de la moyenne. Les taux d’intérêts des dernières années ont nettement faussé les données pour l’immobilier.

    • Garth

      Allez lire la décision Bassal. Vous y apprendrez qu’il est beaucoup plus avantageux d’acheter personnellement, et de se faire payer rembourser les coûits d’opérations totaux du véhicule en fonction du kilométrage d’affaires, du moins lorsque le véhicule n’est pas une minoune.

      En passant, c’est de la fiscalité de comptable de demi sous-sol, ce genre de questions. Les avocats fiscalistes du centre ville à 600 $ l’heure ne se font pas poser ce genre de questions la. C’est un peu comme consulter un neurochirurgien pour une verrue dans le front.

      9:42: vous dites absolument n’importe quoi.

    • DoCHolliday
      Vous invoquez un choix personnel et rationnel compte tenu du fait que vous êtes prêts et prompts de quitter le pays en catastrophe. J’aurais pris la même décision ! Je suis convaincu depuis 2001 que les taux baissent depuis 1998 et resteront bas pour très très longtemps. Depuis un an je pense aussi que nous nous dirigeons vers un monde ou les rendements de placements seront nuls ou proches de nuls. Bref, un des bienfaits de la mondialisation et de l’uniformisation des niveaux de vie. Oui ! Certains citadins ont fait le choix de ne pas posséder d’autos. C’est mon cas depuis 2000.

    • @DocHolliday

      Bienvenu sur le blogue.
      Ce sont les opinions variees qui font l’intérêt de ce blogue.
      Maintenant va falloir préciser clairement à quel Doc on s’adresse dans un post.

    • Monsieur Bergeron,

      Je voulais vous demandez si par hasard le clivage est-ouest pan canadien pouvait aussi se transposer au niveau de l’ile de Montréal…

    • Entre Garth Brooks et Wyeth Earp, y a de koi de faire un OK Blogue icitte…

    • Chiffres d’inflation intéressants.

      http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201404/17/01-4758522-le-taux-dinflation-augmente-a-15-au-canada.php

      Nette surchauffe en Alberta (4.6% à Calgary). Trop faible au Québec et en C-B (la C-B flirte avec la déflation). L’Ontario (et le Canada) est légèrement sous la cible (1.5%).

      Alors, que devrait faire la BoC?

    • Laurent

      C’est une hausse non-négligeable. Principalement due à l’énergie et au tabac, semble-t-il.

      Rien.

    • @GARTH

      Pauvre Garth obligé de succomber au fallacieux et en plus d’en remettre. Pas fort mais quand on sait de qui ça vient ! Perso, j’aime bien vous voir vous arroser vous mêmes !

    • @Laurent
      La baisse du loonie y est pour quelque chose même si la plupart des détaillants n’ont pas encore ajusté leurs prix. Si le $CAN continue sa chute, l’inflation va continuer a pousser.
      L’arrivée full sur le marché de la production pétrolière des pays comme l’Iran et la Libye conduira à une baisse du prix du baril et probablement du loonie.
      Je pense que la BOC ne bougera pas.

    • laurentkar

      “Chiffres d’inflation intéressants.”

      La BdC se soucie avant tout des exportations et des industries productrices alors la dernière chose qu’elle voudra faire c’est provoquer une hausse des taux d’intérêt et du CAD en sortant de sa politique monétaire laxiste.

      Ça se comprend très bien, le problème c’est qu’au Canada la politique monétaire laxiste a depuis des années servi à nourrir la consommation et l’endettement des ménages (surtout via l’immobilier avec l’aide de la SCHL) plutôt que d’aider à développer les entreprises, l’exportation et plus généralement notre capacité de créer de la richesse (comme ce fut le cas durant ce temps aux USA où l’accès au crédit est beaucoup plus difficile).

      C’est un grave problème et pour le moment sans solution.

    • GarthTurner

      “Si le $CAN continue sa chute, l’inflation va continuer a pousser.”

      C’est absolument certain est c’est pas ce genre d’inflation qui va aider notre économie et pousser la BdC à bouger. En fait les inventaires des produits 2014 sont en train d’arriver chez les détaillants et avec eux les hausses de prix. Un marchand d’instruments de musique me confiait justement hier qu’il y avait “d’importantes hausses de prix” dans les nouveaux modèles chez Gibson.

    • Qu’est-ce que vous pensez du quartier Parc-Ex ? Avec le nouveau campus d’Outremont pensez-vous que c’est un bon investissement ?

    • Je partage l’avis de pbrasseur. J’ajouterais que plusieurs entreprises manufacturières n’ont pas profité d’un dollar élevé pour investir et moderniser leurs équipements. C’est inquiétant dans la mesure ou plusieurs entreprises américaines en ont profité pour améliorer leurs processus et réinvestir pour améliorer leur productivité. Et c’est encore plus vrai au Québec. Dans les circonstances, on peut s’attendre a ce que la baisse du dollar canadien ait un effet plus limité sur les exportations.

    • pbrasseur

      “La BdC se soucie avant tout des exportations et des industries productrices ”

      Je ne suis pas d’accord. La BdC a un mandat d’inflation entre 1% et 3%. Et tout semble indiquer qu’elle agit en fonction de ce mandat. Par exemple, voir figure suivante: http://worthwhile.typepad.com/.a/6a00d83451688169e2017ee728438c970d-pi

      Ceci dit, la BoC semble s’être accommodée d’une inflation plus basse que sa cible l’an passé, car elle ne voulait pas baisser son taux directeur, par inquiétude de ce qu’elle appelle la “stabilité des marchés financiers” au pays.

      Quand on voit que l’Alberta est à 4% d’inflation et la C-B à 0%, on peut se demander comment ça influencera ses décisions futures.

    • @ Jenn_Re: pari risqué quant a moi, surtout avec la spéculation des dernières années dans le secteur. Peut-être pour la location a des étudiants. Mais encore la, le projet de campus d’Outremont vient avec une panoplie de résidences… Et les prix dans le secteur sont presque équivalents a ceux de quartiers plus intéressants, comme Villeray et Rosemont et certains secteurs du Plateau.

      http://maison.lapresse.ca/habitation/201109/02/01-4431188-vivre-dans-parc-extension.php

    • Article intéressant sur ce qui se passe et les tendances dans le marché exacerbé du condo à Toronto

      http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/toronto-condo-sales-soar-despite-concerns/article18047690/

    • les separatistes tneup ed al eleug

    • @DocHolliday: d’accord avec vous.

      Je me disais qu’avec le nouveau campus Outremont, où vont loger tous les étudiants. Outremont = très cher dans ce coin là, il y a la petite italie qui est plus abordable mais pas beaucoup de logement libre. Il est “supposé” d’avoir une passerelle campus – métro acadie. Cependant, c’est souvent des projets qui sont abandonnés à la fin en raison de leur complexité (passer par dessus le nord du chemin de fer)
      Il est vrai qu’il y aura des résidences étudiantes mais elles sont souvent occupées d’étudiants étrangers principalement.

      Et.. On va se le dire… Parc-Ex est un ghetto

    • lol Dan, vous en êtes rendu là?

      Bad day in the office old chap?

      Il manque un u.

    • Jenn

      Par-Ex est effectivement très pauvre. Les baklavas chez Aphroditi sont bons par exemple, dans le style “dégoulinant de miel” (ce n’est pas péjoratif, c’est juste une bonne facon de les décrire).

      Mais a ce compte-la, CDN est beaucoup plus intéressant.

    • Laurent

      Ceci dit, la BoC semble s’être accommodée d’une inflation plus basse que sa cible l’an passé, car elle ne voulait pas baisser son taux directeur, par inquiétude de ce qu’elle appelle la “stabilité des marchés financiers” au pays.

      Et vraisembablement aussi pour ne pas se faire décapiter par les conservateurs en pleine croisade anti-inflation immobilière, non?

    • http://maison.lapresse.ca/habitation/immobilier/201404/17/01-4758532-des-condos-qui-se-distinguent-dans-le-plateau.php

      Quand meme un peu sad de devoir peindre les cadres de porte et de fenetres en vert, “pour rappeler les feuilles d’un arbre”.

      A tous ceux ici qui ont des jeunes enfants, un des trucs les plus cool a faire avec eux c’est de leur faire planter un arbre dans votre cour, arrière ou avant. Scusez, j’oubliais.

    • Laurent

      J’aurais du plutôt écrire qu’en francais, ce que vous prenez la peine de mettre entre guillemets, et que vous comprenez donc très bien, est la traduction que j’ai fournie….

    • http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201404/17/01-4758747-une-correction-du-secteur-de-lhabitation-ferait-mal-a-leconomie-dit-la-bmo.php

      Est-ce que l’adage “don’t fight the Fed” s’applique au Canada?

    • @lol doc

      petit test de moderation

    • Dan

      Vous ne pensez quand meme pas que les modérateurs ont un bias politique?

    • @ lol docteur

      Votre commentaire de 18h23 m’a bien fait rire:

      “A tous ceux ici qui ont des jeunes enfants, un des trucs les plus cool a faire avec eux c’est de leur faire planter un arbre dans votre cour, arrière ou avant. Scusez, j’oubliais.”

      Avec des arguments comme ça, vous allez presque me convaincre.

    • @doc

      il sont plutot eratiques je dirais

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • @doc

      Vous avez des skills honorables blogueurs.

      Je vous lève mon chapeau.

    • Désolé pour les s; auto correcteur.

    • “En net worth je doute que vous me clenchiez”

      Bien sur, Garth. Cela va de soi, après tout.

    • Billie

      Je ne cherche pas a convaincre personne, mon brave.

      Bonne vie!

    • Docteurfolamour

      « Je peux comprendre un jeune 26-32 qui anticipe une baisse de 35% dans un horizon de 2 ans d’atendre. Mais ce jeune, s’il anticipe une baisse de 10% et attend, perd son temps. »

      Ayoye, j-f-b ne serait pas fier de vous! Le jeune qui anticipe une baisse de 10% est loin, très loin de perdre son temps, pour les raisons suivantes :

      1) Il grossit sa mise de fonds durant cette période, ce qui aura pour effet de réduire le capital hypothécaire à emprunter au moment de l’achat;

      2) La baisse de 10% réduira également le capital hypothécaire à emprunter au moment de l’achat;

      3) Les effets de 1) et 2) réduiront substantiellement la charge totale d’intérêts hypothécaires à payer durant la période de détention de l’hypothèque;

      4) Les effets de 1), 2) et 3) permettront à l’emprunteur de réduire passablement la durée de l’amortissement de l’hypothèque, ce qui permettra encore une fois de réduire passablement la charge totale d’intérêts hypothécaires à payer durant la période de détention de l’hypothèque.

      Et comme je le mentionnais hier, le coût d’opportunité pour le locataire est présentement très favorable à Montréal, un chausson avec ça?

      Ceux qui adoptent cette stratégie location-épargne pensent justement à long terme et ne font pas la gaffe d’aller s’embourber aveuglément dans le surendettement pour un actif surévalué…

    • DocHolliday

      « Au delà des prévisions et des statistiques, je pense qu’il ne faut pas oublier que les mentalités changent. Si plusieurs jeunes de ma génération voient l’acquisition d’une propriété d’un bon oeil, plusieurs n’ont aucun problème a rester a loyer. Quand on est appelé a se déplacer fréquemment, pourquoi s’embarrasser d’une propriété, avec l’entretien et les coûts de transaction qui viennent avec?

      Surtout, je crois que pour plusieurs, le ‘matériel’ n’est plus vu de la même manière. »

      Effectivement, la mentalité simpliste et désuète des boomers à l’effet qu’il est toujours le bon moment d’acheter est en train de changer. Également, les jeunes d’aujourd’hui semblent beaucoup mieux renseignés que les jeunes d’il y a 5 ans…

    • ”Surtout, je crois que pour plusieurs, le ‘matériel’ n’est plus vu de la même manière.”

      Retournons 40 ans en arrière et comparons le niveau de consommation des ados et étudiants de cette époque vs ceux d’aujourd’hui et on constate facilement que nous sommes de plus en plus un monde de consommateurs. Ceci n’est pas un reproche mais simple constat.

      ”Effectivement, la mentalité simpliste et désuète des boomers à l’effet qu’il est toujours le bon moment d’acheter est en train de changer. .”
      Généralisation fallacieuse il va s’en dire.

    • Le bon moment d’acheter est tellement un choix personnel avec des éléments quantifiables oui mais aussi non quantifiables($) qui entre en jeux et tout aussi importants pour l’acheteur potentiel.

    • Curieux

      10%, c’est un non-event. A chaque jour, dans le cadre de transactions immobilières, il y a plein de gens qui vendent 10% trop cheap, et d’autres qui achetent 10% trop cher.

      Dans une vie, ca ne fait aucune différence, c’est du penny pinching.

      Faut arrêter de compter les 25 cents, Curieux. On parle d’une maison ici….

    • De 2 choses l’une:

      1. soit qu’effectivement, les jeunes aujourd’hui accordent moins d’importance au matériel, notamment à l’accession à la propriété;

      2. soit que c’est une question de prix.

      Je vote pour 2.

      1, c’est simplement une tentative de rationalisation. Si les condos se vendaient 100 $ le p2 au centre ville, les jeunes accorderaient énormément d’importance au matériel, notamment à l’accession à la propriété, tout à coup.

    • 10% c’est effectivement un non-event mais pour les zéconomistes de la BMO 10% c’est déja trop !!!

    • @Curieux_

      “coût d’opportunité pour le locataire est présentement très favorable à Montréal”

      Beaucoup disent cela, mais en regardant des appartements de *qualité comparable* avec les condos, je ne suis pas convaincu. Oui si on regarde la moyenne des loyers, c’est assez bas, mais le parc locatif Montréalais est terriblement vieux, désuet et mal entretenu (merci la régie du logement!). Pour les (rares!) appartements bien rénovés qui sont de qualité semblable a la moyenne des condo de meme taille/situation, ce que j’observe c’est que le loyé demandé est tellement élevé que acheter c’est moins cher, meme avec une baisse de prix.

      Ceci-dit, pour un jeune, dans la situation présente il vaut mieux vivre quelques années de plus dans un logement miteux le temps de se ramasser une bonne mise de fond, que d’acheter immédiatement et de se sur-endêtter. Si tu n’as pas les moyens d’être propriétaire, ne le fait pas.

    • stead

      Enti;èerement d’accord avec vous pour ce qui est de la qualité du parc locatif (combien de fois l’avons nous mentionné, on compare des pommes (passées date) avec des oranges avec le price to rent). POur ce qui est de la comparaison loyer vs propriété pour un condo neuf, je n’ai pas beaucoup d’infos, saufs quelques jeunes (24-26 ans, des vrais jeunes!) au bureau qui louent des trucs a 1 500 – 1800 $ par mois qui m’apparaissent très cher.

      Par ailleurs, faudrait juste s’entendre sur la définition de ce qu’est un jeune, pour ces fins….

      On sort de l’université avec un Bac. a 22 ans, non?

    • @docteurfolamour 18 avril 2014 10h19

      full d’accord

      les moyens ($) justifie la fin

      rationaliser pour s’en faire à croire, trop facile

    • docteurfolamour 18 avril 2014 09h58

      Dans un contexte ou la majorite achete avec 5% de mise de fond (parfois difficile a rassembler, parfois empruntee, …) dire que payer 10% + ou – cher (2x sa mise de fond), ca me parait une peu innaproprie. Non?

    • Par jeune j’entend quelqu’un qui est au début de sa carrière…

      J’ai un collègue nouvellement arrivé au pays, il n’est pas encore en situation d’acheter, mais il a un bon salaire. Il cherche depuis des *mois* un petit appartement convenable. Soit c’est des trous miteux, peinture blanche qui date des années 80, prélard gondolé dans la cuisine et bain jaune, soit c’est comme vous dites, 1500$ par mois et +, ce qui est davantage que l’hypothèque pour un condo d’entrée de gamme équivalent

      Le pire problème pour l’immobilier a Montréal c’est la RLQ. LE controle des prix et l’impossibilité pour les proprios de se contrôler les mauvais locataires a ruiné le parc immobilier existant. Investir dans un petit immeuble locatif non-luxueux, c’est un risque énorme, et beaucoup de trouble.

    • Je maintiens ma position sur le ‘matériel’. Ce qui était perçu autrefois comme des facteurs de réussite (i.e. auto, maison, etc) autrefois n’est plus aussi important aujourd’hui. Je ne dis pas que les jeunes d’aujourd’hui ne consomment plus ou qu’ils consomment moins: je dirais qu’ils consomment différemment. Un téléphone intelligent est beaucoup plus un élément de statut que ne peut l’être une maison aujourd’hui. Une auto? Un moyen de transport, rien de plus.

      Partant de la, je réitère ma question, pourquoi s’embarrasser d’une maison (ou d’un condo) si les facteurs fondamentaux de tiennent pas? Pour être propriétaire d’un logement équivalent a mon loyer actuel – et j’insiste sur le mot équivalent (même secteur, même dimension, avec rénovations récentes et électroménagers avec moins de 3 ans d’utilisation) –, je devrais investir environ $450,000 plus les frais pour les rénovations et la transaction, sans compter les autres coûts liés a la propriété (taxes, entretien, assurances, etc.). Complètement ridicule si on considère le montant que je paie en loyer. Les prix dans le secteur devraient baisser d’environ 30 pourcent pour que ça devienne intéressant. Et encore la, j’ai des doutes.

      Pour être clair : je pourrais facilement acheter dans le secteur. Si les prix baissent, est-ce que je reconsidèrerais? Pourquoi pas? Pour l’instant, j’ai tout ce que j’ai besoin a proximité, d’excellents propriétaires, disponibles et surtout content d’avoir une famille comme locataire. C’est un choix, c’est vrai, mais pour ma part, dans le contexte actuel, c’est un no ‘brainer’. Et a moins que les prix de l’immobilier baissent (ou que nous ayons deux enfants de plus d’ici la, mais j’en doute), ça devrait le rester.

    • … dire que payer 10% + ou – cher (2x sa mise de fond) est un non-event, ca me parait une peu innaproprie. Non?

    • Nous avons considéré acheter il y a quelques mois. Après une dizaine de visites, le choix était clair. Pour 400,000-450,000 dollars, on trouvait des trucs pas possible, qui n’avaient pas été rénovés depuis belle lurette. Un cas d’espèce dans NDG : un rez-de-chaussée qui n’avait pas été rénové depuis 50 ans. Mon plus jeune aurait fait des cauchemars pour le reste de ses jours si il avait eu a y passer une seule nuit. Beau secteur, certes, avec une bonne superficie et une cour arrière, mais quand il faut mettre 250,000-300,000 dollars en rénovations (et encore la, je suis modeste), on s’attend à un meilleur deal.

      Quelques détails intéressants: la plupart des logements étaient vides, et sur le marché depuis plusieurs mois. Dans les quelques cas de logements occupés, on nous mentionnait clairement qu’aucune offre ne serait rejetée d’emblée: que les vendeurs étaient motivés, prêts a effectuer des rénovations importantes. Et on parle de logements dont les prix avaient déjà été baissés de 50,000-75,000 dollars.

      Il y avait aussi quelques ‘flips’ : des logements entièrement rénovés, avec des matériaux de bonne qualité. Dans plusieurs cas, les prix ont été abaissés de plusieurs milliers de dollars depuis, et sont maintenant offerts a des prix nettement sous l’évaluation municipale.

      Je n’entrerai pas dans le jeu des prédictions, mais je vois mal comment on peut parler d’un secteur en santé.

    • docteurfolamour

      “Et vraisembablement aussi pour ne pas se faire décapiter par les conservateurs en pleine croisade anti-inflation immobilière, non?

      J’aurais du plutôt écrire qu’en francais, ce que vous prenez la peine de mettre entre guillemets, et que vous comprenez donc très bien, est la traduction que j’ai fournie….”

      Bingo. La BoC (et le gouvernement) semble avoir les mêmes préoccupations que leguet (prix élevés des actifs, tant les valeurs mobilières que l’immobilier, rendements réels à court terme négatifs sur l’épargne). Ce qui l’a menée à déroger à ses cibles d’inflation. Demandez à Nicolas Marceau ce qu’il en pensait…

    • docteurfolamour

      Au sujet de l’un de nos sujets favoris, le Japon, les choses semblent bien aller. La croissance du PIB y/y est solide, compte tenu que la population en âge de travailler y est en déclin (genre croissance réelle de 4% par personne en âge de travailler). Chômage à 3.6%. Même que le déficit est en déclin (mais encore très important).

      Il semble qu’ils aient pu passer de -0.5% d’inflation à 1.5% sans que ça change les taux d’intérêt. Ça ressemble à un “free lunch” pour le gouvernement (ou “free bento box”?). Malgré l’albatros (leur dette gouvernementale), l’Abenomics semble fonctionner.

    • “… Et a moins que les prix de l’immobilier baissent (ou que nous ayons deux enfants de plus d’ici la, mais j’en doute), …”

      Ouch! J’ai hate de lire ce que son homonyme dira de l’avernir de ces enfants.

    • La balade de PET jusqu’au centre-ville de YUL est vraiment epeurante.

    • Je ré-affirme que 10%, c’est un non-event, peu importe la mise de fonds.

      Je vous certifie qu’au cours de sa vie, chaque proprio va, a un moment ou un autre, perdre 10% de valeur sur sa résidence. Ca fait parite de la vie, c’est juste normal. Who cares? Et encore une fois, a chaque jour il y a des gens qui paient 10% trop cher (et donc qui “perdent” 2 fois leur mise de fonds instantanément). Et d’autres qui font du 100% ou 200% instantanément en payant 10% en-dessous de la vrai valeur. Et, dans les 2 cas, les gens ne s’en rendent meme pas compte, donc who cares?

      Salut pouding

      Méchante coincidence, j’ai diné chez Europea ce midi et j’avais pensé poster avant, mais comme cela faisait longtemps que vous n’étiez pas intervenu ici, je me disias que ce serait dans le vide. Et là pouf, vous apparaissez justement! Sushi ce soir, comme c’est souvent le cas le vendredi, mais je ne sais pas encore de ou.

    • “Ouch! J’ai hate de lire ce que son homonyme dira de l’avernir de ces enfants.”

      DocH n’écrit pas comme quelqu’un qui habite dans le 450. C’est deja ca de gagné.

    • Laurent

      Je continue de croire que le Japon s’en va dans le mur. Le yen est en baisse de 23%, dans un pays qui importe ses ressources. Il ne semble pas y avoir de wage inflation, en fait les wages reculent,…. La taxe de vente vient de jumper de 5 a 8% le 1er avril 2014.

      Donc, leur population recule, solide, en ce moment.

    • En fait, abordons le 10% autrement: n’importe quel premier acheteur qui est au moins aussi dégourdi qu’une plante verte peut acheter, aujourd’hui, une propriété dans le secteur de son choix pour 90% de la JVM.

      Après cela, bring it on la baisse de marché de 10%.

    • docteurfolamour

      « Faut arrêter de compter les 25 cents, Curieux. On parle d’une maison ici…. »

      Ok, pourriez-vous quantifier les éléments 1) à 4) de mon commentaire à 7h18?

      Je vous suggère les données suivantes pour effectuer la quantification :

      1) Résidence d’une JVM de 300 000$ (aujourd’hui), baisse de 10% à 270 000$ dans 2 ans;

      2) Épargne familiale entre 20 000$ à 25 000$ annuellement par la location;

      3) Taux d’intérêts stable sur 2 ans.

      La quantification inclura l’économie de la charge d’intérêts sur la durée totale de l’amortissement de l’hypothèque [expliqués aux éléments 3) et 4)], considérant une capacité de payer identique au paiement de l’hypothèque à l’année 0 et à l’année 2.

      J’attends le résultat de votre quantification, question de savoir si on parle vraiment de « 25 cents » ou de « 25 000$’s ».

    • Z’etes en ville Dan? Si vous n’avez pas encore essayé Park, c’est un must.

    • Épargne familiale entre 20 000$ à 25 000$ annuellement par la location.

      Vous voulez rire?

    • Sans joke Curieux, vous etes un jeune qui veut acheter aujourd’hui, et volontairement vous attendez 2 ans (soit 20% du temps qu’il vous reste avant d’atteindre 40 ans) parce que vous pensez que le marché va baisser de 10%?

      Vous pensez réellement que cette attente va changer quoi que ce soit de significatif dans votre vie?

      And what if you are wrong?

      Et si vous pouviez acheter aujourd’hui avec 10% de rabais, siplement en vous forcant un peu plus que d’habitude?

    • La brique et le mortier a de l’avenir ! Être proprio le rêve de la majorité. En France comme ailleurs :

      http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/03/30/97002-20110330FILWWW00501-les-francais-revent-d-etre-proprietaires.php

    • @doc

      oui,c’est desolant,…Vous etes choye dans votre petit oasis sur cette ile ,serieusement j’ai jamais vu de routes aussi delabrees..

    • Dan

      Je discutais avec Normand Laprise tout, tout récemment, et savez-vous d’ou vient leur boeuf biologique (absolument exquis, quelle belle assiette, rien d’extravagant mais tout est excellent)?

      Right on. Ontario.

    • leguet

      Vous avez tout faux!

      Les jeunes “in” d’aujourd’hui rêvent d’avoir un iPhone. Sont alors au top de la pyramide, un lifetime achievement qu’il faut inscrire dans les annales.

      Dans un aute ordre d’idées (mais pas tant que cela) “Professionnel” est l’un des mots les plus galvaudés de la langue francaise.

    • Dan

      Yep. C’est comme cela partout. CDN est particulièrement comique à cet égard. La voie de service de Décarie nord, ainsi que Decelles (2 de mes chemins réguliers) comprennent des tours qui pourraient engloutir les roues de n’importe quel SUV cheapo ( Acura MDX me vient en tête, je ne sais pas pourquoi).

      Mais quand on est un habitué, il est facile de “naviguer” les nids de poule. En fait, ca devient même drôle comme exercice.

      Je n’ai jamais eu un véhicule âgé de plus de 4 ans. Ni été locataire (sauf durant mes études à l’étranger, mais ca compte pas, c’est papa qui payait, lol).

      Pensez-vous que faux Garth a un avoir net dans les 7 chiffres? 6 chiffres? 5? 4? Juste curieux de voir si vous pensez la même chose que moi.

    • @doc

      je retourne dans les estrades impossible de poster ici.

    • Mr le moderateur a le discernement d’une poule de CDN

    • @doc pour repondre a votre question je guesserai 4 chiffres

    • You’re evil Dan, ouch.

      5 chiffres, quand meme!

      Ca fait de lui un élément extraordinaire de la classe 450 qui punche, ce qui n’est quand meme pas rien.

    • En effet, tout ce que je post ici ne passe presque jamais.
      regardez mon dernier post , je ne suis quand même pas un extrémiste….
      J’ai longtemps pensé qu’il s’agit d’un club privé. Mais finalement, le modérateur a pris le clos….

    • L’amour est dans le clos, rodl.

      Ou est-ce dans le 450? Meuh.. Meuh…

    • 10% + ou – cher ca change quoi? Il disait la meme chose mon agent immobilier, avant que je me retrouve avec des vices caches dans ma maison.

    • Gaby

      C’est sur que lorsqu’il pleut,la musique est forte, du moins selon le policier a qui j’ai parlé.

      C’est quoi le lien entre les 2 compsantes (3, en fait) de votre post?

      Poursuivez vos vendeurs et finissez en.

    • Laurentkar & Doc : Re Japonaiseries
      Ouais ! Adieu le nucléaire et on se tape une balance commerciale déficitaire en important de l’inflation via une facture pétrolière. Why not ! En tkas, l’immo japonais donne des signes de vie pour la première fois depuis 7 ans ! Monsieur l’avocat, un cours 101 sur les vices cachés serait fort apprécié. Je ne parle de la maison close sur des Pins ouest.

    • Je suis sur Gaby que vous n’insinuez pas que DocGuy (va falloir trouver les distinguer) est un agent immobilier.

    • @M.Dumais

      Avez-vous lu l’article de ce matin dans La Presse sur l’Ontario qui nous rattrape à la vitesse grand V pour son déficit cumulé? Lâchez-pas and join the club!

    • Ni

      J’aimerais bien cela, mais la vous tombez dans un piège classique. Lorsqu’on est avocat, systématiquement les gens pensent qu’on connait tout. Si vous saviez le nombre de fois ou un chauffeur de taxi, après m’avoir demandé si je suis avocat (faut croire que j’ai un tête à cela), commence a me poser une question sur le divorce de sa soeur, ou sur une chicane avec son proprio…. ignorant ainsi complètement le fait que le droit, comme bien d’autres choses, c’est spécialisé, et que j’en connais a peine plus que vous sur ces sujets, les ayant abordés (et sans véritable intérêt pour la chose, en plus) a la fac il y a 20 ans…

      Alors voici le peu dont je me souviens, l’info est bonne en date d’il y a 20 ans (mais ce sont des principes généraux, alors ca devrait évidemment encore tenir la route)

      1. le vendeur est responsable, meme s’il n’était pas au courant du vice (ceci est probablement la chose que les gens ignorent le plus);

      2. il faut qu’il soit caché, i.e. qu’une inspection diligente ne puisse pas l’avoir révélé (autrement dit, si vous ne faites pas faire une inspection professionnelle et que celle-ci aurait révélé le vice, tough luck)

      3. il faut que le vice soit matériel, i.e. pas des peccadilles.

      4. si vous etes poursuivi pour vice caché, et vous croyez que le vice existait au moment ou vous avez acheté, vous pouvez vous-meme poursuivre votre vendeur, et ainsi de suite. Ca peut donc se transformer en party d’avocat.

      Garth: pour me distinguer, appeler moi maître, comme la plupart des gens avec qui je dialogue font.

    • Bingo! MBNA vient de m’accepter pour 19 000 piasses. J’ai transféré tous mes soldes de carte sur ma nouvelle MCARD MBNA sur 12 mois sans intérêt. Je vais enfin pouvoir souffler un peu pendant 12 mois. J’ai donc 12 mois pour me trouver 19 000 piasses! Yahou!

    • @gg : Je suis allé visiter ville Mont Royal. J’avais affaire à aller voir les Doc de la clinique Laënnec. Les maisons sont vieilles! Y’a beaucoup de jumelés aussi. Y’a des gros arbres par contre. C’est beau. Mais c’est pas jeune jeune comme quartier. Pis ce n’est pas des vrais maisons au sens on l’entend par chez nous sauf quelques exceptions.

      Fait penser au plateau. Les gens qui demeurent là-dedans à TR sont les assistés sociaux. Je ne serais pas capable de changer mes paradigmes et d’aller vivre là-dedans. C’est pas si sécuritaire aussi. C’est sombre. Il doit y avoir pas mal d’invasions de domicile à VMR.

      Je ne dis pas ça pour faire suer. J’en ai parlé à quelqu’un qui m’a dit que je n’avais peut-être pas été dans les bonnes rues. Peut-être. Mais il n’en demeure pas moins que c’était VMR pareil.
      Y’a matière à se poser des questions. Ce n’est pas la place pour avoir une maison hyper moderne je pense.

      C’est pour ça que les gens parlent d’architecture, de cachet bref de petit quelque chose parce que y’a rien dans le fond.

    • docteurfolamour
      C’est pas compliqué le lien. Les agents immobiliers créent une impression d’urgence la ou il n’y en a pas, comme si on allait manquer quelque chose. De plus ils poussent surtout pour que la transaction ait lieu. Pour des jeunes acheteurs qui s’apprêtent a faire leur plus gros achat c’est pas le meilleur environnement pour prendre des décisions éclairées.

    • GarthTurner
      Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il défend pas mal l’immobilier.

    • Gaby

      J’espère que votre avocat “défendra” mieux votre dossier en vices cachés que moi l’immobilier.

      Quand votre agent vous a dit que ce n’est pas grave de payer 10% trop cher (ce que j’ai beaucoup de misère à croire), comment avez-vous réagi?

      Vous avez deja acheté une voiture? Le vendeur voulait vous la vendre, ca fait partie de la game, right? Ben faut etre un peu niais pour ne pas penser que c’est comme cela en immobilier. Les dudes ne font pas une cenne s’il n’y a pas de deal, il me semble qu’en sachant cela, les parties (a moins qu’elle n’ait un quotient de plante verte) devraient faire la part des choses, ou, si elles n’en sont pas capables, demeurer locataire, c’est mieux pour eux.

    • Bonsoir Simon

      Effectivement, l’extérieur est géré par le PIAA, qui impose des normes strictes pour ceux-ci, de facon a préserver les styles d’origines (selon les diverses périodes de construction), pour ne pas qu’on se retrouve comme a Hampstead.

      Si vous etes curieux, faites un tour sur Chester un peu à l’est de Dunvegan, vous verrez du coté sud de la rue une maison moderne, qui avait soulevé tout un tollé lors de sa construction (il y a une vingtaine d’années je crois). Depuis cet “incident”, l’application du PIAA empêche ceci.

      Ca a de bons et de mauvais côtés. Ce n’est pas particulièrement joli et harmonieux d’avoir une maison ultra moderne qui cotoie un néo-manoir construit en 45 et une maison-jardin construite en 1915. Mais effectivement, on oublie les maisons à la facade ultra-moderne (malgré que l’éléphant construit juste au sud de Pierre-Laporte est un peu surprenante). De plus, lorsque vous êtes dans la zone 1955 et plus, vous devez essentiellement conserver un style de construction plutôt moche.

      Il y a effectivement énormément de semi-détachés, surtout dans la partie plus ancienne de la ville, le modèle de la cité jardin, ou cité faubourg (de bons exemples sont les rues Wisksteed, Balfour, etc), c’est de loin la partie la plus séduisante de Mont-Royal, même si les maisons y sont effectivement petites. L’avantages de la taille des maisons est que de jeunes familles peuvent s’installer ici tout en déboursant moins de 1 million. D’ailleurs, lorsqu’on compare les prix médians entre Westmount et Mont-Royal, ces petites maisons nous tirent pas mal vers le bas, ce qui fausse un peu les données, mais, comme je l’ai dit, c’est tant mieux, ca favorise les jeunes familles.

      Ce que vous ne voyez pas en passant tout simplement dans le coin, c’est la quantité importante de propriétés qui ont été complètement refaites, à l’intérieur. On parle de rénos d’entre 1 million et 2 millions, sans toucher à l’enveloppe extérieure.

      Nous avons notre police privée, vous savez, en plus du poste 24. Pour une invasion de domicile, allez à Laval, c’est la que ca se passe.

    • *Wicksteed

      La partie la plus ancienne de la ville se concentre, logiquement, à l’entour de la gare, du côté est et du côté ouest. Du côté ouest, on parle des portions d’avenues à l’est de Dunvegan, Lazard et Kenaston étant de bons exemples.

      Ce sont de belles petites maisons pour véritables professionnels.

    • Bonjour à tous,

      Longtemps que je suis pas intervenu, mais mon nom est sorti dans une discussion entre le Doc et le Curieux :) Je suis d’accord avec vous deux, même si vous n’êtes pas d’accord ensemble!

      1) Si je savais avec une boule de cristal que le marché sera plus bas de 10% dans deux ans, je suis d’accord avec Curieux que ce n’est pas un non-event. Pour une maison à 400K, c’est 40K, donc 60 avec les intérêts… Donc cela prend 120K de salaire extra avant impôts en deux ans pour amasser cela. C’est pas négligeable.

      2) D’un autre côté, je suis d’accord avec le Doc, comme cette baisse n’est pas garantie, attendre cette baisse est risquée aussi. Il faut prendre la meilleure décision (pas juste financière) et pas essayer d’avoir raison. Ego is bad conseiller.

      De mon côté, j’ai choisi location à court terme (2-3 ans encore), car c’est ce qui convient mieux actuellement. Pas le temps de magasiner ni de m’occuper d’une maison, alors location 1900 pieds carrés. Entretemps, choix du quartier, discipline, j’achèterai pour ne pas bouger pendant 20 ans. C’est le rope-a-dope immobilier :P

    • @gg: Ouin je comprends.

    • j-f-b

      Je vais plus loin que cela. Meme si une baisse de 10% est un lock, quelqu’un qui est rendu a l’étape de sa vie d’acheter perd son temps en attendant 2 ans. Parce que 10 ans plus tard, cette perte n’est plus pertinente.

      C’est un peu bold, mais pas tant que cela. Surtout quand on réintroduit l’incertitude dans l’équation.

    • j-f-b

      Et n’oubliez pas qu’en partant, il existe probablement une incertitude de 10% a l’égard de toute propriété individuelle. Sans blague, la différence entre payer 360K ou 400K pour une maison, dans un marché normal, dépend de pleins de facteurs qui n’ont rien à voir avec la valeur intrinsèque de la propriété.

      Une évaluation de valeur marchande, c’est essentiellement la détermination d’une fourchette de prix, dont tous les points constituent la valeur marchande. 10% up et down me semble élevé pour une évaluation professionnelle (ca fait longtemps que j’ai vu un rapport d’évaluation sur une maison), mais pour un vendeur non-sophistiqué qui liste sa maison, ou pour un acheteur non-sophistiqué qui achèete (et on parle ici de 95% des gens), une marge d’erreur de 10% n’ est pas déroutante.

      Donc, mon premier acheteur qui voudrais se “prémunir” comntre une baisse de 10% du marché n’aura qu’a identifier les propriétés sur le marché qui sont deja pricées dans le bas de la fourchette. OUi, ca réduit le choix, mais c’est le prix a payer pour l”assurance” achetée.

    • j-f-b

      Si vous mettez 10% de cash down, une baisse de prix de 10% vous permet de débourser 1% de moins à l’achat. Au leiu de débourser 40 000 $, vous allez pouvoir débourser 36 000 $….

      La différence se fait sur le montant d’hypothèque, lequel est payable sur 25 ans.

      Et votre maison va vraisemblablement valoir pas mal plus cher dans 25 ans (dare I say amu mons le double.

      Faque attendre une drop de 10% avant d’acheter lorsqu’on est rendu au point dans sa vie ou on vetu vraiment devenir proprio, c’est une perte de temps. Pas la pire perte de temps de l’histoire de l’humanité, mais loin d’etre un move de génie non plus (je ne dirige pas cette derniere remarque a vous).

      Si par contre l’attente de 2-3 ans est nécessaire pur upgrader de quartier, ou de maison, afin de pouvor y etre confortable pepdant 20 ans, alors elle est un move très intelligent. Les gens minimisent l’importance de bien s’installer dès le début lorsqu’on a des enfants, et les cout de frictions d’un déménagement entre 2 maisons.

      EN plus cela vous permettra d’évalauer l’impact de Turcot avec des données réelles.

    • Joyeuses Pâques à tous les propriétaires et à tous locataires québécois.

    • …et des plus débrouillards de l’Ontario…. :)

    • docteurfolamour

      j-f-b n’a fourni qu’un début de la quantification demandée vendredi dernier (19h04). Le résultat des 4 éléments représente passablement plus que 60 000$ d’économie… Cela est d’autant plus vrai lorsque l’on peut réduire la durée de l’amortissement totale de l’hypothèque par l’impact des éléments 1) et 2).

      De mon côté, avec l’épargne déjà réalisé et celle qui suivra (pendant encore 2 à 3 ans), je m’enligne pour réduire cette durée d’amortissement de 25 ans à un maximum de 15 ans. Et 15 ans sera vraiment le maximum, ce pourrait surement être moins long si je me fie à ce que nous sommes en mesure d’épargner chaque année et les augmentations de revenus futurs. Juste pour le fun, je vous laisse calculer l’économie en intérêts sur une réduction de 10 ans et plus de remboursements hypothécaires…

      Je ne suis pas en désaccord avec votre commentaire à 00h27. Mais, toutes choses étant égale par ailleurs, une baisse générale de 10% d’ici 2 ans viendrait corriger à la baisse l’ensemble des valeurs que vous avez fournies dans votre argumentation précédente. Par exemple, le choix entre payer 360 000$ et 400 000$ aujourd’hui serait rabaissé en un nouveau choix entre payer 324 000$ et 360 000$ dans 2 ans, etc.

      Je répète qu’il est vraiment peu coûteux de louer à Montréal et que le coût d’opportunité pour le locataire y est très avantageux présentement. Après les ppoitras79, Taxman55, Garth Turner, j-f-b, -alexandre-, elisef et moi-même (et j’en oublie surement d’autres?), le loyer payé par DocHolliday est encore une autre preuve…

    • Curieux

      Ce n’est pas une baisse de 10% qui va vous permettre de réduire votre amortissement hypothécaire de 10 ans. Je sais que vous combinez celle-ci avec des épargnes. Vous pourriez continuer a épargner pendant les 15-25 prochaines années également, et payer cash. Ca réduirait considérablement la durée de l’amortissement de votre hypothèque.

      Vous pourriez aussi ne jamais acheter et continuer de payer un loyer pour vous loger toute votre vie. Ca ca serait un mauzusse de bon plan, loyer à vie, Molson salue les vrais….

      C’est du penny pinching. Je vous encouragerais plutôt a relever vos manches et à identifier, aujourd’hui, une propriété que vous pouvez acheter pour 85% de la JVM médiane.

      Oublions l’argent pour un instant. Vos planchers de salle de bains sont chauffants? Vos contrôles de douche sont thermostatiques? La chambre de votre enfant bien isolée? Les planchers sont beaux? Tout est à votre goût?

    • Ceci dit, Curieux, infiniment plus important que la décision d’acheter ou de louer est le choix de notre milieu de vie, lorsqu’on a des enfants.

      A partir du moment ou vous avez choisi le bon endroit, etre proprio ou locataire est secondaire, sinon tertiaire et plus. Cheers!

    • @Doc.

      C’est un peu ce que je me dis: les coûts de transaction sont très élevés (pas juste financier, mais acheter, avec tout ce que ça implique de temps et énergie). Alors lorsque je vais acheter, ce sera avec certitude de mon choix. Rendu là, je suis d’accord pour dire que je n’attendrai pas une baisse de 10%! Je vois beaucoup de gens autour de moi acheter pour se rendre compte que tel chose ne fait pas leur affaire, revendre et racheter…

    • Je vois beaucoup de gens autour de moi acheter pour se rendre compte que tel chose ne fait pas leur affaire, revendre et racheter…

      Vos amis ne sont pas très patient, parce que presque par définition, il y a toujours de quoi a redire sur une propriété, surtout lorsqu’on parle d’une première propriété, lorsque le budget n’est pas encore élevé.

      Quand j’ai acheté ma première maison ici, elle avait des défauts, et j’ai donc acheté en me donnant un horizon de 5 ans pour parfaire ma connaissance du coin (en tant que proprio) et ramasser du cash pour acheter une maison sans défaut. Ceci dit, cette étape d’observation peut se faire en grande partie de l’extérieur.

    • Pôvre vrai Garth

      Il sonne vraiment désespéré ce soir.

      Le MLS HPI est présenté comme le 5e cavalier de l’apocalypse. Ben oui, Garth.

      Et les prix a Vancouver ne sont (n’ont été) nullement influencés par la demande asiatique. C’est raciste de penser cela.

      Il a prédit le top en 1997, et depuis ce temps là, il essaie de convaicnre les gens qu’il a raison. Pauvre lui.

    • docteurfolamour

      « Oublions l’argent pour un instant. Vos planchers de salle de bains sont chauffants? Vos contrôles de douche sont thermostatiques? La chambre de votre enfant bien isolée? Les planchers sont beaux? Tout est à votre goût? »

      L’environnement habitable est agréable à l’œil, confortable et personne ne gèle l’hiver.

      « Ceci dit, Curieux, infiniment plus important que la décision d’acheter ou de louer est le choix de notre milieu de vie, lorsqu’on a des enfants. »

      Effectivement. Pour diverses raisons non financières, nous sommes de moins en moins certains que la région de Montréal soit le bon endroit pour élever notre famille. Il y a bien d’autres endroits au Québec où il fait bon de vivre en famille et où les perspectives d’emplois sont bonnes. Nous sommes en train d’évaluer le tout et nous prendrons une décision au cours des 2 à 3 prochaines années.

    • Un lien utile pour calculer le rendement futur de votre nid d’amour ;)

      http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/personal-finance/housing-price-calcualtor-how-would-a-correction-affect-your-selling-price/article18079370/#dashboard/follows/

    • Curieux

      Je snes une pointe de réalisme dans la premièere partie de votre commentaire, je vias prendre cela comme un début de reconnaissance que le price to rent compare des pommes et de soranges.

      Quand a la 2e partie de votre commentaire, ce n’est pas la premiere fois que vous nous faites part de votre désir de vous exiler. C’est un choix. Mais vous ne dupez personne (et probablement meme pas vous-meme) en disant que les raisons sont non-financieres. On déménage a Outrepont parce que l’on ne peut pas se payer Outremont..

    • Pas encore ce foutu, interminable et inutile débat sur l’Île-de-Montréal vs. la banlieue…

      @ pbrasseur:

      Une autre calculette virutelle qui ne tient pas compte d’une foule de critères particuliers dont les caractéristiques des marchés locaux… Un peu comme celles qui tentent de déterminer la capacité d’emprunt hypothécaires… D’autant plus bizarre pour une personne comme vous qui n’hésite pas à constamment déchirer sa chemise sur ce blogue pour dire que l’immobilier n’est pas un investissement…

      Dans ce contexte, vous devriez vous dire: “Who cares?”…

    • Bof, le vrai débat est Québec ou ailleurs quant a moi. Perso, être a Vancouver, la question sur acheter ou louer ne se poserait même pas. Il devrait bien y avoir une ouverture dans mon domaine d’ici 2-3 ans.

      http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201404/22/01-4759675-finances-publiques-quebec-est-devant-un-mur.php

    • DocHolliday

      J’ai vu cet article sur le mur. La situation est assez dramatique, malgrés les hausses d’impôt et de tarifs des libéraux puis du PQ on continue de couler à pic. Ça promet, depuis le temps qu’on remet les décisions difficiles au lendemain ça va être intéressant de suivre ça. Une chose semble claire est que les contribuables sont à bout de souffle et qu’on obtiendra plus rien de ce côté. Cette fois ça va prendre des coupures, des vraies, bref on risque d’avoir un été bien chaud..

      Mais à mon avis ce n’est qu’un début car l’orgie de consommation/immobilier/dettes qui nourrit le mirage de croissance ne fait que commencer à se terminer, ça veut dire que la réalité économique (donc le potentiel fiscal) est pire que prévu.

    • En tkas, fichue de belle ville, je vous le souhaite à toute la famille. Bin mettons que là-bas, ils sont habitués de vivre dans du bcp plus petit que nous les québécois, à moins de s’exiler à Coquitlam ou Maple Ridge ! Le nouveau phénomène des micros condos fait fureur (300 pi.ca et moins), on dirait H-K ou Tokyo.

    • On comprend désormais pourquoi le gouvernement sortant n’a pas rendu publiques ses prévisions de dépenses – l’atteinte du déficit zéro en 2015-2016 paraît bien improbable.

      Hon.

    • Quand j’ai pris la décision de vendre et de ne pas racheter en juin 2012 j’avais en tete la situation économique désastreuse du QC.

      Je me disais est-ce que j’investie 450,000$ dans un condo à Montréal ou bien je vais en location et j’investie 450,000$ dans le s&p 500. à ce moment j’avais les hypothèses suivantes (après impot) :

      1) Un condo de 450,000$ vaudra 450,000$ dans 10 ans (ca vaut présentement 425,000)
      2) 450,000$ vaudra 900,000$ dans 10 ans (ca vaut présentement 650,000)

      Le choix a donc été facile dans mon cas. Je suis tres heureux que la trade aille de mon coté meme si jetais convaicu en 2012 que j’avais raison.

      Je reste convaicu qui reste 3-4 ans à cette belle trade

      au plaisir

    • @poitras

      belle gestion de risque…bravo.

    • dandumais

      Vous trouvez qu’en juin 2012 le s&p 500 était plus risqué qu’un condo à montréal ?

      il y en a un qui est evalué à la seconde (s&p 500) et l’autre une fois par mois (teranet). Pour cette raison il y a une fausse impression que le s&p 500 est beaucoup plus risqué

    • @ppoitras 12h12
      Mes yeux de CFA saignent en lisant des commentaires aussi grossiers.

    • ddumais

      juste pour vous en convaincre prenez un rolling 10 ans des rendements totaux du s&p 500 et mesurez la volatilité. Vous allez voir que pour une trade de 10 ans c’ets très peu volatile

    • Alexandre

      Vous etes plus confiant que sur 10 ans le marché immobilier soit en hausse vs le s&p 500

      sur 5 ans

      sur 3 ans ?

    • vous lirez aussi stock for the long run qui est la bible des stats en placement. Il n’y a jamais eu de rolling 20 ans négatif sur les actions mais quelque uns sur les bonds… oups surprise pour quelque chose qui est supposé être moins volatile… vrai que c’est moins volatile sur une courte période… mais faux sur une longue période… merci

    • M. Poitras

      Alexandre est CFA….

    • Un rolling de 10 ans sur les stock ca donne des wagons pis des locomotives, vous etes d’acc -alexandre-

    • @doc

      ca me surprendrait pas que Nic est CFA

    • Dan

      Ni philosophe ici. Mais il est probablement une des personnes qui en connait le plus sur les finances, l’économie et les marchés, effectivement.

    • docteurfolamour

      « Je snes une pointe de réalisme dans la premièere partie de votre commentaire, je vias prendre cela comme un début de reconnaissance que le price to rent compare des pommes et de soranges. »

      Mais de quoi parlez-vous? Notre logement représente la propriété typique d’un nombre important de propriétaires sur l’île de Montréal…

      C’est surtout un choix qui pourrait nous permettre de nous soustraire d’une multitude de désagréments non-financiers au quotidien. Ce choix nous permettrait aussi de nous sentir « chez nous », ce qui est de moins en moins le cas sur l’île de Montréal.

    • Curieux

      Je ne vous poserai pas la question évidente relativement à votre dernier paragraphe, je crois que c’est un sujet que vous avez abordé a quelques reprises et qui ne vous fait pas paraitre sous votre meilleur jour..

      Par contre, avec égards, je ne crois pas qu’un nombre important de propriétaires d’une résidence typique de Montréal décrivent leur niveau de confort comme vous le faites. Et je pense qu’ils ont raison.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité