Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 31 janvier 2014 | Mise en ligne à 10h56 | Commenter Commentaires (240)

    Montréal en 2013: les gagnants, les perdants

    Photo Bernard Brault, archives La Presse

    Photo Bernard Brault, archives La Presse

    L’adage « location, location, location » n’aura jamais été aussi vrai qu’en 2013 dans la région montréalaise.

    La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a dévoilé hier le bilan détaillé de l’année pour chaque secteur la métropole, des statistiques qui dévoilent un paysage hautement morcelé.

    Tout d’abord, voici un portrait d’ensemble de l’année 2013:

    Grand Montréal

    Ventes : 36 522 (-9%)

    Inscriptions en vigueur : 30 526 (+13%)

    Valeur totale des ventes : 11,7 milliards $ (-8%)

    Île de Montréal

    Ventes : 14 042 (-10%)

    Inscriptions en vigueur : 12 139 (+17%)

    Valeur totale des ventes : 5,6 milliards $ (-10%)

    –> Regardons maintenant les faits marquants dans différents secteur de la métropole :

    Ville-Marie

    L’arrondissement central de Montréal affiche des baisses brutales en 2013. Le prix médian des maisons unifamiliales y a reculé de 18% l’an dernier, à 632 000$. Celui des condos a pour sa part fléchi de 6%, à 305 000$.

    Au même moment, le nombre d’inscriptions en vigueur a bondi de 39% pour les maisons, et de 41% pour les condos.

    Sud-Ouest

    Dans ce secteur, qui comprend le très bouillonnant Griffintown, les ventes de condos ont chuté de 21%, avec 661 transactions. Au même moment, le nombre de copropriétés à vendre a bondi de 24%… un déséquilibre qui n’a pas empêché le prix médian de croître de 3%, à 265 000$.

    Quartiers centraux

    Le prix des maisons unifamiliales a baissé de 7% dans le riche secteur « centre », qui comprend Outremont, Mont-Royal, Westmount, Hampstead et Montréal-Ouest. Leur valeur médiane s’est ainsi établie à 1 000 000$ en fin d’année. En contrepartie, le prix médian des condos a progressé de 5%, à 440 000$,

    Île-des-Soeurs

    Les prix se sont rétablis en fin d’année dans ce secteur cossu, mais l’offre de condos demeure très, très élevée. Dans la catégorie de 350 000$ et moins, on trouve 14 mois d’inventaire, tandis que pour les appartements de plus de 500 000$, le ratio grimpe à 26,9 mois d’inventaire. Cette situation favorise très nettement les acheteurs.

    Par ailleurs, le prix médian des unifamiliales a affiché un bond surprenant de 14% en 2013, à 734 200$.

    Plateau-Mont-Royal

    Le prix des maisons et des condos s’est maintenu dans l’enclave branchée du centre de Montréal. Mais les « plex » de 2 à 5 logements –pourtant si recherchés– ont vu leur valeur médiane baisser de 9% l’an dernier, à 601 5000$. Et cela, même si les ventes ont progressé de 11% pour ce type de propriété.

    Rosemont

    Le secteur de la copropriété s’est montré assez stable dans le vaste arrondissement, avec 585 transactions, soit 2% de moins que l’année précédente. Le prix médian des condos a néanmoins fléchi de 3%, à 277 000$, tandis que celui des unifamiliales s’est apprécié de 7%, à 392 500$.

    Ahuntsic-Cartierville

    Les maisons unifamiliales restent en demande dans ce secteur très familial. Le nombre de transactions a progressé de 2% l’an dernier, tandis que le prix de revente médian a avancé de 1%, à 449 000$.

    Laval

    Les ventes totales ont reculé de 14% dans l’île l’an dernier, avec 3968 transactions. Cela n’a pas empêché le prix médian des unifamiliales de progresser de 2%, à 288 000$, et celui des condos de gagner 3%, à 311 000$.

    Sainte-Rose/Auteuil/Vimont (Laval)

    Les « plex » ont connu une performance assez spectaculaire dans le nord de Laval en 2013. Les 43 transactions réalisées représentent une hausse de 34% sur un an. Et le prix médian, à 450 000$, affiche un bond de 21% par rapport à l’année précédente.

    Rive-Nord

    Malgré une baisse des ventes de 7% en 2013, la Rive-Nord de Montréal demeure populaire auprès des jeunes familles. On y a enregistré 8446 transactions l’année dernière. Le prix médian des unifamiliales a progressé de 2%, à 237 500$, tout comme celui des copropriétés, à 175 000$.

    Mirabel/Boisbriand/Sainte-Thérèse

    Le condo s’est vraiment démarqué dans ces secteurs de la Rive-Nord. À Mirabel, les ventes ont progressé de 36%, tandis que le prix médian a bondi de 18%, à 199 500$. À Boisbriand/Sainte-Thérèse, la valeur médiane des appartements a progressé de 8%, à 203 750$.

    Rive-Sud

    Les ventes ont fléchi de 6% l’an dernier, avec 8241 transactions. Les prix se sont toutefois maintenus tant pour les maisons unifamiliales (+2%, à 269 000$) que pour les copropriétés (+2%, à 193 000$).

    –> Ceux qui souhaiteraient consulter le rapport complet de la FCIQ peuvent le faire ici.


    • Emplacement ! Emplacement ! Emplacement ! Ou Rental ! Rental ! Rental ! C’était pas mal la tangente pressentie. Reste à voir si les quartiers centraux sont précurseurs du ROQ, je penserais que oui ! Pour une fois, j’espère sincèrement qu’un organisme ait raison dans ses prédictions. Rien n’est plus difficile à accomplir qu’un ‘’soft landing ”!
      nm

    • Baisses de 8% (au quatrième trimestre) du prix médian de l’unifamiliale dans les quartiers centraux de Montréal? Là où le 1% habite (prix médiant ~1M)?

      Il est où Guygadbois pour nous expliquer comment ils ne veulent pas vendre mais juste s’essayer.

      Combien de temps faudra-t-il pour qu’on atteigne ma prévison de -30 à -40%? Je pense de plus en plus que mes prévisions étaient trop optimistes.

    • @Guygadbois

      Inscriptions des maison unifamiliales en hausse de 22% dans les quartier centraux de Montréal (Mont Royal, Outremont, Westmount, Montreal ouest) au 4-eme trimestre? On n’est même pas encore en Mars?
      Il doit avoir une erreur quelque part.

      Ils essaient de vendre pour s’en aller où Guygadbois?

    • C’est le fun de prendre les chiffres qui font notre affaire mais regardons ça sur 1 an. Voici les résultats :

      L’île de Montréal :

      Prix médians sur 12 mois :

      Unifamiliale : + 1 %
      Copropriété : – 1 %
      Plex : + 2 %

      Grand Montréal

      Unifamiliale : + 2 %
      Copropriété : + 0%
      Plex : + 2 %

      Tout ça concorde très bien avec l’indice HPI MLS et le Teranet sur la même période

      http://www.fciq.ca/pdf/bar/bar_20134_mtl_fr.pdf

      2013 aura donc été une autre année ou les prophètes de malheur furent confondus.

    • @Garth

      “Ils essaient de vendre pour s’en aller où Guygadbois?”

      ils veulent sortir du Quebec avant que le PQ devienne majoritaire.

    • Garth, moi ausdi je peu faire du cherry picking et generaliser la dessus: augmentation de 34% a sainte rose! Vous etes dans le champs on voit bien que ca augmente partout!!!

    • @Leguet
      Je me suis focalisé sur le secteur de Guygadbois.
      Une autre statistique pour l’ile de Montreal. Hausse de l’inscription des unifamiliales sur l’ile +12% (4-eme trimestre), +18% ( 12 mois), +30% (5 ans).

      Il y quelques jours Guygadbois nous a résumé sa théorie sur ce blogue:
      “La Personne ne vend sa maison “pour le fun de vendre”…. Ils vont manger du baloney 3 repas par jour, 7 jours sur 7 pendnat le plus longtemps possible avant de perdre leur maison.”

      J’en conlue qu’il y en a pas mal qui mnngent du baloney depuis plusieurs mois et ne tenaient le coup que grace à l’appréciation de leur maison. J’ai hate de la suite de l’histoire.

    • Clairement le rapport Acheteur/Vendeur est en train de changer, ce qui signale un marché baissier. Je ne vois rien dans cette économie qui pourrait inverser cette tendance. En fait ça pourrait devenir bien pire.

    • jonathangregoire

      La tendance est claire! A l’échelle du Québec c’est ventes -8%, listings +9%

      http://www.centris.ca/en/residential-stats

    • @GarthTurner
      “Inscriptions des maison unifamiliales en hausse de 22% dans les quartier centraux de Montréal (Mont Royal, Outremont, Westmount, Montreal ouest) au 4-eme trimestre? On n’est même pas encore en Mars?
      Il doit avoir une erreur quelque part.

      Ils essaient de vendre pour s’en aller où Guygadbois?”

      R: Toronto

    • Selon le baromêtre de la FCIQ(lien donné plus tôt) nous sommes bien ancré dans un marché d’acheteur pour les condos depuis le début 2013, sans vraiment que cela ait produit une baisse notable dans les prix. Pour ce qui est du Plex et de l’unifamiliale, nous sommes dans les limites inférieures d’un marché équilibré.

    • Il n’y a pas lieu de paniquer. Qui ici réellement regarde une tendance en regardant un indice sur un an? personne j’espère.

      Il y a plus de maisons à vendre. Il y a 10 mois d’inventaire dans le Grand Montréal. Peut-on dire que c’est parce que le monde n’est plus capable de payer? non. Parce que l’emploi est relativement stable pour la dernière année (sauf très dernièrement j’en conviens) et les taux hypothécaires sont stables.

      Alors, qu’est-ce qui pourrait créer une chute des prix: revendre à prix inférieur qu’on a acheté. Qui, à moins d’avoir bien de l’argent, va vouloir vendre sa propriété à un prix inférieur (on parle de façon générale), quand il a toujours sa job et que ses paiements hypothécaires n’ont pas augmenté?

      Il peut aussi y avoir beaucoup de gens qui testent le marché pour voir si ils peuvent réaliser la hausse de valeur de leur maison des dernières années, pour upgrader à la limite. On voit que le marché n’a pas encore réalisé sur le terrain que l’offre augmente et que la balle est dans le camp de l’acheteur.

    • Bonjour Gareth

      Je vous invite a cesser d’interpeler gg, puis

    • puisque celui-ci a été banni du cyberpresse, vraiemblablement en raison de certain échanges sur le blogue de M. Cardinal.

      Je vais tenter de vous répondre:

      1. il n’y a personne qui vend sa maison à Mont-Royal pour devenir locataire d’un bas de duplex à Longueuil;

      2. il n’y a a peu près personne (je dirais personne, mais je me garde une petite jeune parce qu’il y a maintenant une résidence pas pire, le Graham) qui vend sa maison à Mont Royal pour devenir locataire;

      3. Ou s’en vont-ils? La réponse simple est: pas en location. Par conséquent:

      a) il achètent autre chose, a Westmount, Outremont, Mont-Royal, ou ailleurs dans le monde. Par exemple, guy en est a sa 2e maison a Mont Royal. C’est donc dire qu’il y a deja ete vendeur.

      b) ils meurent. Au pif, 5 a 10% des ventes à Mont Royal sont par des successions.

      4. quand guy parlait de manger du baloney, c’est dans le contexte de l’explosion des saisies immobilieres aux Etats-Unis, lesquelles ont fait chuter leur marché immobilier. Les gens vont manger du baloney longtemps avant de se laisser SAISIR (perdre) leur maison. C’est noir sur blanc, 24 janvier, 19:22. La décision de vendre sa maison, quant a elle, peut très bien etre prise afin d’améliorer sa qualité de vie, comme quand guy a vendu sa maison de Mont-Royal pour en acheter une 2 fois plus chere. tTnt que les stats de saisie ou de délinquence de prêts n’augmenteront pas, votre affirmation que les gens mettent en vente présentement parce qu’ils sont sous pression financiere n’est que pur baloney. Again: quelqu’un qui ne perd pas sa job ne sortira pas du marché immobilier dans un contexte ou son paiement hypothécaire n’augmente pas.

      5. les stats de FCIQ c’est l’fun, mais Centris c’est mieux pour juger de la situationa Mont Royal. Centris isole Mont Royal. En 2013, voici les données unifamiliales: baisse des vente de 13%, hausse des en vigueur de 21%, et baisse des prix de 1%. Les prix a Westmount sont en baisse de 4%, Hampstead -9%.

      6. En 2013, il y a eu 114 unifamiliales vendues a Mont Royal. La plus chere s’est vendu 2.5M. En 2012, il s’est vendu 30 unifamiliale. La plus chere s’est vendu 5.25M. Bien que ceci n’impacte que le prix moyen et non le prix médian, ceci illustree bien qu’avec un échantillonnage statistique aussi petit, le résultat final demeure un peu approximatif, hein?

      Bon, tout cela étant dit, j’espère que vous comprenez l’essentiel: l’immense majorité ne vendent pas pour devenir locataire, et non plus parce qu’ils sont pognés pour vendre… L’argent pousse presque dans les arbres ici.

    • Je me pose sérieusement la question, comment Cadillac-Fairview peuvent-ils être si bullish sur des condos juste au sud du Centre-Bell? Je comprends que la TDC c’est vendu rapidement mais là la demande pour les condo neuf à pris une descente.

    • “Celui des condos a pour sa part fléchi de 6%, à 305 000$.
      Au même moment, le nombre d’inscriptions en vigueur a bondi [...] de 41% pour les condos.”
      Voila tout un tas de gens qui pensaient pouvoir flipper leur condos acheté neuf au centre-ville qui seront déçus.

      @arnolde
      “On voit que le marché n’a pas encore réalisé sur le terrain que l’offre augmente et que la balle est dans le camp de l’acheteur.”
      c’est dur à avaler quand dans le reste du Canada les prix continuent d’augmenter (je ne parle pas des maritimes). Il doit y avoir un gros lag psychologique en train de se produire.

    • 130, et non 30.

    • Garth. Relisez votre 13:24. J’espère que vous avez honte.

    • Garth, 11:49

      “Combien de temps faudra-t-il pour qu’on atteigne ma prévision de -30 à -40%?”

      Lol, faut avoir du front tout le tour de la tête pour poser cette question, alors que vous refusez obstinément d’y répondre, malgré des demandes répétées de plusieurs participants. Décidément, il n’y a rien qui vous gêne.

    • jonathangregoire

      « Vous etes dans le champs on voit bien que ca augmente partout!!! »

      Vous parlez des augmentations de taxes foncières sur l’île de Montréal?

      http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2014/01/29/001-budget-montreal-denis-coderre-ville-bergeron.shtml

      En effet, les taxes augmentent partout… Et beaucoup plus vite que l’inflation!

      Quant à la valeur des propriétés sur l’île, c’est une toute autre histoire dans plusieurs secteurs depuis au moins un an…

      http://blogues.lapresse.ca/lapresseaffaires/immobilier/2013/11/01/des-baisses-de-plus-de-10-a-montreal/

    • @ Faux Garth:

      Vous, le “king” des finances personnelles, tout comme Curieux et pbrasseur, voici une petite note intéressante de PIMCO sur le marché immobilier canadien. Comme plusieurs modérés sur ce blogue, dont je fais parti, PIMCO prévoit une baisse de prix mais pas d’apocalypse immobilière au Canada.

      https://canada.pimco.com/EN/Insights/Pages/All-Things-in-Moderation-Including-Housing.aspx

      Il semble que la modération à bien meilleure goût que l’inflation verbale et le recours aux superlatifs dignes de “preachers” de la fin du monde même lorsqu’ils sont appuyés par de nombreuses calculettes virtuelles.

      Je me range du côté de PIMCO d’autant plus que je l’ai dit à de nombreuses reprises sur ce blog… Ça prendrait une crise économique structurelle et conjoncturelle. Vous l’imaginez beaucoup et en salivez, je sais. Or, heureusement, la réalité sera tout autre.

    • @docteurfolamour

      Merci de m’avoir expliqué que GG = docteurfolamour.
      “docteurfolamour”? très imaginatif comme pseudo, vraiment très créatif, coup de chapeau Guygadbois. Mon cher vous n’arrêterez pas de me surprendre. Wow!

    • n’importe quoi !! les données comprennent seulement les ventes à travers le réseau de la chambre immobilière (centris) et ne tiennent pas compte des propriétés vendues directement par le bureau des ventes des promoteurs et autres comme du proprio..etc ..etc

    • Curieux

      Arrêtons un instant, pour raisonner un peu.

      Les valeurs immobilières ont grimpées de 30% durant les dernières 5 années.

      Les taxes municipales et scolaires représentent maintenant moins de 1% de la valeur. Elles grimpent de 2% par an.

      Woupidou.

      2% de 1%. Geez.

    • Garth, quand je vous lis, on dirait que vous avez découvert le secret de wikipedia et que vous pensez en avoir l’exclusivité. Brillant, fallait vraiment y penser, les énigmes du Sphynx ne sont que des pacotilles pour vous, quelle prouesse intellecteulle, je n’en reviens ps. Vous domineriez la fac de droit de Harvard, si vous daiginiez y appliquer.

      Pourquoi soulignez-vous que guygadbois = docteurfolamour? Pour démontrer votre incroyable culture (lol). Ou parce que vous avez peur?

    • 450, Garth, mon amour

      http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201401/31/01-4734561-importante-infiltration-deau-au-tunnel-louis-hippolyte-la-fontaine.php

    • Je suis présentement en financement pour un autre duplex le taux en date d’hier 2,87 avec BN avec des taux comme sa ils en a vraiment qui pence a une débâcle immobilière.

    • Drfolamour
      Votre raisonnement est implacable , mais le 2 pour cent en question est malheureusement un peu trop pour le cinquième des propriétaires actuels , Pendant ce temps , les tx hypo baissent comme en fait foi desportes , mr gross et moi même…bien honnêtement je ne comprends pas que certains intervenants jubilent , écument de joie à la possibilité d’une déroute immobilière

    • Ni

      Nous avons deux genres de dommers ici:

      1. le perma-bear, M. Brasseur. C’est le pplus retenu (de loin!) dans sa jubilation (il se défoule quand meme un peu sur Montréal, parce qu’il est dans le 450), puisqu’il est lui-meme proprio. Il veut juste finir pas avoir raison. Son scénario de rêve serait une chute a Montréal, et une stabilité des prix a Vaudreuil.

      2. ceux qui ont raté le bateau et qui en sont profondément amer. Curieux, faux Garth, M Blais, peut-être Taxman. Ils ont hate que les prix baissent car ils pourront a) finalement devenir proprio, et b) prétendre que ce sont eux qui avaient raison finalement en n’achetant pas plus tot.

      C’est quoi ce 1/5 des proprios?

      M Brasseur se lance dans la stats sélective:

      “La tendance est claire! A l’échelle du Québec c’est ventes -8%, listings +9%”

      Et par magie, la stat la plus importante s’est volatilisée Les prix….

      Je vais compléter son post, il y manquait l’information la plus pertinente:

      Prix: unifamiliale 0%, condos et plex +1%.

    • doomers…

    • @doctorlove

      avec toutes vos reccomendations du haut de votre doctorat en savoir ultime n’est-il pas ironique
      de se faire barrer de blogues de mortels?

    • Bah

      Guy le méritait probablement. Ceci dit, il y a des gens qui se prennent trop au sérieux…

      Quelles recommendations? Tout ce que je recommende aux gens, c’est de bien choisir leur milieu de vie familiale, pour ne pas se retrouver avec des problèmes de pont, ou avec ceci:

      http://www.lapresse.ca/actualites/education/201402/01/01-4734619-faire-passer-les-eleves-a-tout-prix.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS3

    • Si je comprends bien, étant néophyte dans le domaine, je suis mieux de prendre mon mal en patience et demeurer locataire malgré les envies d’être propriétaire et la pression sociale de jeune trentenaire dont tous les amis achètent une propriété ?

      Je suis dans le secteur Rosemont, tiens à y demeurer et vit dans un logement qui me coûtent pratiquement rien par mois. Malgré tout, il y a tout de même le désir présent d’avoir mon vrai chez moi.

    • DrFolamour
      Le 1/5 ! Ce n’est absolument pas scientifique mon affaire ! C’est juste une xtrapolation de ce que je vois sur mon petit bout de rue, un propriétaire sur 5 en arrache, ce qu’ils ont en commun, ils ont 60 ans et + en semi retraite ou retraite, les charges sont excessives même libérer d’hypo, les travaux d’entretiens sont reportés, etc….

    • @Curieux,

      “En effet, les taxes augmentent partout… Et beaucoup plus vite que l’inflation!
      Quant à la valeur des propriétés sur l’île, c’est une toute autre histoire dans plusieurs secteurs depuis au moins un an…”

      j’ai pas a me plaindre de mes augmentations de taxes de 1,6%. Malgré une augmentation de 19% au dernier role d’evaluation. Apres une augmentation de 45% celui d’avant. Ca fait quand meme beaucoup de plus value ca!!

    • Monsieur Bergeron, puisque vous évoquez des transactions immobilières et les prix des propriétés, le contenu de votre blog riment avec la version francophone de l’adage (localisation, localisation, localisation) plutôt qu’avec la version anglophone (location, location, location).

    • Miss

      Hang around, ca va être bon pour votre moral!

      Les participants ici vont vous donner pleins de moyens créatifs pour résister à votre envie d’acheter. Par exemple, vous apprendrez que history DOESN’T repeat itself, qu’etre locataire confère des avantages financiers substantiels à long terme, et qu’extrapoler sur 25 ans un modele financier avec des donnees sur d’un an, sans se soucier de l’évolution des données financieres de base, est parfaitement valable.

      Quant aux gens qui vous mettent du peer pressure pour acheter, dites-leur que les conclusions de l’étude qui suit sont clairement erronées, puisque la période 2001-2014 (soit celle qui a suivi l’étude en question) a complètement changé la donne, en faveur des locataire. Ca va les faire taire une fois pour toute, dans les dents proprios!:

      http://www.urbancentre.utoronto.ca/pdfs/researchbulletins/02.pdf

    • @miss

      Vous résumez bien le côté intangible dans le choix de devenir proprio, dont j’ai souvent fait allusion sur ce blogue. Céder à la pression sociale en achetant serait toutefois ridicule.

      ————

      Pour alimenter le doom & gloom ambiant.

      http://leblogalupus.com/2014/01/27/alerte-rouge-du-lundi-27-janvier-2014-nouvelle-alerte-sur-les-marches-la-peripherie-craque-par-bruno-bertez-2/

    • @ Miss
      Oui vous avez bien compris. Je suis exactement dans la même situation que vous, en passant. J’ai bien fait mes devoirs, et, financièrement, c’est nettement plus avantageux de rester locataire pour nous. Mais seulement dans la mesure où vous économisez et investissez sagement votre argent, parce qu’autrement, celui qui achète profite au moins de l’épargne forcée.
      Ce n’est pas « être profondément amer d’avoir raté le bateau ». C’est être capable d’analyser une situation et d’être rationnel. Les taux vont monter, et les prix vont descendre. Les prix vont descendre avant même que les taux ne montent si l’économie continue à se détériorer. 95% des ménages n’ont plus d’argent. L’offre est entrain de noyer la demande. La démographie. Etc. À part les unifamiliales les mieux localisées, tous les prix vont baisser. C’est même déjà amplement commencé pour les prix des condos, notamment dans Rosemont (-9% au 4e trimestre 2013, yikes!).
      En attendant, votre argent va avoir continué à faire de l’argent. Oui nous avons raté le bateau des années 2000-2010, comme tous les jeunes. Tous ces gens sont amers? Bien sur que non. Ils sont simplement conscients que la situation leur est injuste. Mais la situation va se corriger, c’est inévitable. Si elle ne se corrige pas, c’est qu’on est tous profondément dans le big doodoo, et dans cette situation, vous aurez mieux à faire avec votre argent que d’assouvir le besoin irrationnel d’être proprio.

    • @miss
      Une autre chose, votre logement actuel est déjà votre vrai chez vous. Un chez soi, c’est les relations qu’on y entretien, les moments qu’on y passe, les souvenirs, les odeurs, l’aménagement à son gout, le confort comme un l’entend, l’utilisation de l’espace comme ça nous plait. On a tout ça en location. Bien sur, ça serait encore mieux si on pouvait y faire des rénos sans enrichir le proprio. Mais en contrepartie, ce n’est pas nous qui payons l’entretien.

    • À docteurfolamour (aka GG)

      Les stats démontrent déjà que j’avais raison de ne pas acheter plus tôt

    • Ni

      Ok, je croyais que j’avais raté quelque chose, moi qui est pourtant plogué en intraveineuse sur les nouvelles immobilières, lol.

      Rendez-leur service, dites-leur de ne pas utiliser le programme CHIP, hein!

      S’il y en a qui par malheur décèdent, faites-moi signe on achètera ensemble, histoire de faire un peu d’argent en retapant la place.

    • j’en ai perdu un bout, GG est maintenant docteurfolamour …?

    • Tax

      Ca dépend c’est quand “plus tôt”.

      Il y a 6 mois, vous avez raison, mais c’est presque match nul, hein?

      Il y a 3 ans, vous avez tort. Il y a 5 ans comme Curieux, ouch. Il y a 10 ans, comme M Blais, il y a de quoi devenir fou…

      Pouding

      Voir 31 janvier, 16H20/43

      Comme lui, j’aime bien aller dans de bons restos. On se voit chez Damas dans quelques minutes? Je serai le père un peu underdressed avec les 2 enfants bien élevés.

    • @doctorlove

      c’est pour bientot le depart pour WDW avec les flos?

    • ”C’est même déjà amplement commencé pour les prix des condos, notamment dans Rosemont (-9% au 4e trimestre 2013, yikes!).”

      Le prix médian qui est une meilleure mesure est de – 7%. Le prix médian sur 1 an nous donne aussi une meilleure idée du big picture : – 3 %. Quand on regarde sur 5 ans, on voit que les condos ds Rosemont(malgré le repli du 4 ième trimestre) ont augmenté pas mal plus que la moyenne sur l’île +31% vs +23%. La correction est donc explicable. Ds Rosemont toujours sur 12 mois : unifamiliale + 7% ouch ! et le plex +3% . Pas exactement la vente de feu !

    • Tax 16:07

      Dream on dude.

    • @docteurfolamour : pas ce soir mais ce n’est que partie remise

    • docteurfolamour

      C’est ce que je pensais, ce guygadbois est incapable de se passer de ce blogue plus de 48 heures!

      Au fait, vous avez dormi chez ce guygadbois hier soir? Vous avez été drôlement actif hier soir et ça continue aujourd’hui toute la journée…

    • Baromètre immobilier de la fédération des chambres immobilières du Québec indique pour le secteur de Rosemont: http://www.fciq.ca/pdf/bar/bar_20134_mtl_fr.pdf

      ROSEMONT:
      Prix moyen pour copropriété : -2%

      Prix moyen pour le 4e trimestre copropriété : -9% (un peu inquiétant NON???) (123 ventes)

    • jonathangregoire

      « j’ai pas a me plaindre de mes augmentations de taxes de 1,6%. »

      Dans le marché baissier des Laurentides? À moins que vous ayez ENCORE déménagé!

      « jonathangregoire

      15 février 2013
      07h35

      …Premierement je ne suis pas sur la rive-nord je suis dans les laurentides… »

    • Merci pour les informations ! Je vais prendre mon mal en patience dans ce cas.
      @taxman : Contente de savoir que je ne suis pas seule. Et oui j’économise pour la peine même locataire. REER, CELI, épargne pour coussin en cas de badluck. Je suis assez sérieuse pour ça ! :)

    • Curieux, 19:16

      Un autre qui n’a aucune gêne. Cu_Rick85…

      Et encore votre enflure verbale, jointe à un manque de rigueur désolant..

      48 heures? Get real, Rick.

      Je vous souhaite, une fois dans votre vie, de dormir dans une piaule similaire à celle de guy. Mais cela n’arrivera pas. Too bad, so sad. Back to your 4 1/2 mal chauffé, brr. fait froid, pauvres z’enfants.

    • Cu_Rick85

      Z’avez pas compris?

      1.6% de sweet 1%, c’est moins que votre augmentation de loyer, champion.

    • Miss

      Je suis curieux, c’est quoi une bad luck quand on est locataire?

    • ”j’en ai perdu un bout, GG est maintenant docteurfolamour …”

      Assez évident. On reconnait le style à 3km à la ronde :-)

      Si la tendance se maintient, il va se métamorphoser en birdynumnum. Un morceau de robot à qui trouve pourquoi.

    • Locataire comme propriétaire, nous avons des dépenses à tous les mois. En fait je parlais du coussin en cas de perte d’emploi. Je suis salariée à la pige, donc mes revenus varient.

    • Tax

      “95% des ménages n’ont plus d’argent.”

      C’est un peu du n’importe quoi cela, hein?

      Bon, vous avez peut-être raison pour les locataires, je ne sais pas. Mais regardons la situation de nos proprios.

      L’unifamiliale médiane au Québec vaut 225 000 $. Le revenu moyen des ménages est de 66 000 $. Et si on ajustait le revenu moyen pour calculer celui des proprios uniquement, il serait vraisembablement pas mal plus élevé, puisqu’il y a 39% de locataires qui le tirent en grande majorité vers le bas. L’équité immobilière moyenne est de l’ordre de 67% (au Canada, source Ben Rabidoux).

      Ca veut donc dire qu’en moyenne, les gens ont 75 000 $ d’hypothèque, avec un revenu de 66 000 $.

      Peut-on passer à autre chose?

    • Dr Folamour mettez ça dans votre pipe… & Thornbirds…
      J’essaie de vérifier la chose, pour l’instant, mais y paraitrait qu’à ‘’swinging’’ Barcelona, le conseil municipal était tanné de voir d’un côté, des citoyens qui ne se trouvaient pas de logis abordables et de l’autre, un paquet de logements vides et inoccupés, fais ke ils ont décidé d’imposer une amende de 100k euros aux propriétaires de logements qui demeuraient vides. Hmmm!!! J’ai dû me frotter les yeux kkes fois lorsque j’ai lu cette nlle que je cherche à vérifier.
      Thornbirds
      Le premier commentaire de ce billet (Hélas celui qui n’est jamais lu) je faisais justement le même clin d’œil que vous à Monsieur Bergeron, location = rental!?

    • Ni

      The Onion….

    • Curieux, non je suis encore a Montréal finalement. Je travail dans les laurentides et j’avais l’intention d’acheter la (j’avais meme une offre acceptée) mais j’ai décidé de rester en ville. En fait je pense plus a un chalet la bas et rester ici. Mais la je magasine pour un plex. Alors peu etre un plex pas cher dans les laurentides, mais je préférerais un a montreal. J’ai toujours mon terrain dans charlevoix. J’ai pas encore construit dessus, ca presse pas en attendant il prend de la valeur (400% d’augmentation en 7-8 ans).

    • @doc

      75K ok, mais si on enlève du calcul les proprios sans hypothèques(environ 42%) reste 58% avec une hypothèque moyenne de 138K.

    • Soupe à l’oignon. Non merci. LoL ! Je préfère the Enquirer ! Mais sérieusement vous lisez ce truc !?
      Nm

    • @docteurfolamour
      Ah! moi qui croyais qu’on revenait avec de l’amour . Plus on change de pseudo plus c’est pareil.

    • @Faux docteurfolamour
      “Pourquoi soulignez-vous que guygadbois = docteurfolamour? Pour démontrer votre incroyable culture (lol). Ou parce que vous avez peur?”

      Me trompe-je si je decele un certain agacement dans ce message? Sureprenant venant de celui qui nous martelle a repetition que Rick = Curieux.
      Vous serez mange a votre proper sauce. Ne faites jamais a autrui ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fit.

    • Jusque-là locataire, avec un salaire annuel de 40000$, j’ai acquis en 1999 un duplex sur le Plateau pour 120 000$. Une fois déduits les revenus de location, il m’en coûtait moins pour y habiter que le loyer de ma locataire, ce qui était une bonne affaire en soi. Six ans plus tard, j’ai vendu le duplex 2.5 fois ce qu’il m’avait coûté (le ratio coût/revenu pour la nouvelle proprio frôlait alors le mauvais deal, mais le marché était résolument haussier et ce n’était encore fini).

      Le gain substantiel m’a permis d’acquérir un condo nettement plus spacieux que mon RdC de duplex, et dans un secteur patrimonial recherché, pour une hypothèque semblable à celle du duplex six ans plus tôt (sans les revenus locatifs, mais mes revenus d’emploi avaient augmenté entre-temps et compensaient amplement la différence).

      Au final, je suis aujourd’hui assis sur un actif immobilier d’au moins 400000$ (mon coproprio du RdC vient de vendre pour 445000$, RdC sérieusement remis au goût du jour et à grands frais toutefois), libre de toute hypothèque dans 3 ans, ce qui me semble plutôt correct en terme de rendement, d’autant plus que le gain en capital n’est pas imposable. Ces dernières 15 années, le volume des inscriptions et des ventes/achats a fluctué, tout comme le prix médian, mais sur le long terme, je suis passé de locataire sans actif à proprio maître de son toit et libre de liquider ses actifs si le cœur lui en dit.

      Sans tout à fait me mettre au baloney, je me suis tout de même serré la ceinture avec le condo, mais le jeu en valait la chandelle. Est-ce que je souhaiterais être premier acheteur dans le marché actuel? Pas forcément. Est-ce que je chercherais tout de même à acheter? Oui, absolument. Je suis désormais assuré d’une sorte de liberté financière que la location ne m’aurait jamais procuré.

    • @Taxman 1er Feb 15h58

      Quels problèmes démographiques à Montréal? Sur quels études ou statistiques vous fiez-vous pour faire de telles affirmations? Mes sources démontrent plutôt que la population de l’île va continuer à croitre (faiblement) pour les 25 prochaines années. En autant que le PQ de Pauline ne fasse pas fuir tous les immigrants d’ici là…

    • @daffy_duck75, le king des “anti-preachers”.
      Parlez moi des previsions de W Buffet et je les prend au serieux car il a montre qu’il peut faire de l’argent a tout moment que les taux montent o baissent, en presence ou en absence d’inflation….
      Les previsions de Pimco et sa gang, je fais un tour aux toilettes avec. Si vous etiez abonne au Baron’s ou Investment Newsletter je vous aurais envoyes plus de lien pertinents sur ces gars. Gross et sa gang ont surfe la plus longue bulle des obligations du siècle. On jugera leur competences dans un environment de taux en hausse. En attendant, pour moi c’est des fanfarons (sur le plan des investissements) jusqu’a prevue du contraire.

      http://www.bloomberg.com/news/2014-01-03/gross-s-mistake-on-fed-taper-echoes-across-pimco-funds.html

      http://www.moneynews.com/InvestingAnalysis/Gross-gold-Barron-s-reflate/2013/04/16/id/499751

    • @Taxman 1er février 15h58

      Question #2: Pouvez-vous vous mouillez à nous annoncer à quel moment approximativement les taux hypothécaire commenceront à monter de façon notable selon vous? Dernièrement ils semblent plutôt descendre… Et de combien auriez-vous pu rembourser votre capital d’ici là si vous aviez acheté?

      Et question numéro 3, vous vous croyez sérieusement lorsque vous vous attendez recevoir 7% annuellement sur vos placements hors immobilier?

    • @Faux docteurfolamour
      “Garth. Relisez votre 13:24. J’espère que vous avez honte.”

      j’ai de la peine a croire que c’est ecrit par quelqu’un qui s’est fait banir des blogues pour mauvais comportements, cyber-intimidation et autres. Comment se sent-on lorsqu’on est oblige d’aller se creer un faux compte email pour acceder a un blogue don’t on a été expulse?
      Mr l’avocat millionaire marié a un médecin pourrait bien s’offrir un bloque a lui pour quelques piastres par mois.
      Alors qu’est ce qu’on attent?

    • leguet

      Je fais un exercice moyen, pour parler des ménages moyens, afin de démontrer l’absurdité d’une affirmation a l’effet que 95% des ménages n’ont pas d’argent….

      Selon CAAMP, le pourcentage de proprios sans hypotheque ou HELOC est de 29,8%.

    • Jonathan

      Si je peux me permettre, un chalet c’est un money pit. Louez-en un plutôt que l’acheter, et investissez plus dans une meilleure qualité de vie en ville.

    • @Faux docteurfolamour

      “a) il achètent autre chose, a Westmount, Outremont, Mont-Royal, ou ailleurs dans le monde. Par exemple, guy en est a sa 2e maison a Mont Royal. C’est donc dire qu’il y a deja ete vendeur”

      J’irais pour l’hypothese qu’ils achetent “ou ailleurs dans le monde”. L’hypothese ils achetent a “a Westmount, Outremont, Mont-Royal” est tiree par les cheveux a moins que vous ayez des sources/statistiques. Ca ne justifie pas la hausse drastique des inventaires (30%).

      ” les stats de FCIQ c’est l’fun, mais Centris c’est mieux …”
      OK on va “cherry pick” les statistiques maintenant? lorsque les prix moyen et medians affichaient une hause, c’etaient bien sur de bons indices. Maintenant qu’il pointent a la baisse ils ne sonts plus bons.

      Lors que le prix moyen et le prix median vont dans la meme direction dans un trend, il est reel et pas un artefact statistique. SVP respectez un peu l’intelligence des blogueurs.

    • taxman55

      Par curiosité, quel est votre plan de match? Je comprends que vous voulez vous prémunir d’une chute du prix des maisons. Mais investir à la bourse peut aisément vous faire perdre 30% en un an, surtout aux valuations actuelles. Et la bourse est exposée à une montée des taux et à un ralentissement de l’économie, tout comme l’immobilier. Les obligations aussi (surtout à la hausse des taux).

      Quand bien même l’immobilier baisserait de 10-15% en 2015, mettons que la bourse baisse de 25%, est-ce que ça vous avance tant que ça? La spéculation, ça se joue autant en bourse qu’en immobilier, il me semble. Vous semblez parier sur une bourse stable/en hausse et une baisse de l’immobilier. C’est un scénario plausible, mais loin d’être joué d’avance. Ou bien gardez-vous un haut pourcentage de liquidités?

      En passant, je suis investi dans les deux. Mais ma tolérance au risque est immense. La probabilité qu’une baisse de prix de l’immobilier ou des valeurs mobilières change mon plan de match à court, moyen ou long termes est à peu près nulle. Mais je ne comprends pas complètement votre stratégie, compte tenu de ce que j’ai compris être votre situation.

    • “Bon, tout cela étant dit, j’espère que vous comprenez l’essentiel: l’immense majorité ne vendent pas pour devenir locataire, et non plus parce qu’ils sont pognés pour vendre”

      Si on accepte une baisse de prix ca signifie qu’on est pogné pour vendre. Point final. Sinon on garde sa maison.
      Au risque de me repeter la baisse des prix ne dependra pas du comportement de la majorité, mais plutot de la minorité qui est forcée de vendre a rabais (dans un marché acheteurs), resettant ainsi les prix dans le voisinnage (les prix sont en général définis pas les comparables). Cette mécanique est eclipsée dans un marché frénétique avec plusieurs transactions. Mais dans un marché au ralenti ou “acheteur”, la methode des comparables prendra le dessus. Ceci a déja commencé et c’est probablement ce que les dernieres données semblent indiquer.

    • docteurfolamour

      Vous avez oublié une caractéristique des doomers de type I (les perma-ours). Ils sont très moralisateurs. Ils croient que les cigales vont (doivent?) être punies. Ils trouvent que la plupart de gens ne méritent pas leur mode de vie et qu’il est dans l’ordre naturel des choses qu’il y ait un retour du balancier.

    • @Faux docteurfolamour 2 février 2014 10h09

      Votre calcul est pas mal proche de la bull#$&. On “cherry pick” les donnees pour que ca apparaisse bon. Votre calcul doit aussi tenir compte des dettes de consomation et des revenus après impot.

      Et si on faisait un calcul pour Montreal en utilisant le revenue qui est pertinent (revenue apres impot). Pour l’ile de Montreal le revenu moyen des ménages après impot serait autour de 49K avec l’unifamiliale moyenne qui coute environ 480K. Refaites le calculs en y ajoutant les dettes de consomation et ayez l’honnetete de reviser vos conclusions.

      http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/MTL_STATS_FR/MEDIA/DOCUMENTS/POPULATION%20ET%20D%C9MOGRAPHIE_REVENUS.PDF

    • Garth

      Selon vous, il y a un exile important de Westmount, Mont-Royal et OUtremont vers l’extérieur du Québec. N’importe quoi.

      L’inventaire monte parce que le rythme de vente a grandement ralenti. Ca n’a rien a voir avec la destination des gens.

      J’habite a Mont Royal. C’es une petite communauté. Les seules personns quie je connais qui quittent le pays sont des execs qui étaient ici pour une durée limitée.

      Et l’an prochain, Marco Di Vaio va vendre sa maison de Westmount pour s’en retourner en Italie.

      Les départs pour l’extérieur sont anecdotiques.

      Pa contre, je connais plusieurs personnes qui ont quitté VMR pour aller a Westmount, et étrangement, quelques personnes qui ont quitté Outremont pour venir ici.

      POur parler de VMR en particulier, ce sont les stats de VMR qui comptent. Et seul Centris les donne. C’est tout ce que je dis, rien de soricer ou de maléfique la-dedans…

      Non Garth, un échantillon statistique petit donnera toujours des résultats statistiques approximatifs….

    • Les statistiques sont une bien belle chose, une chose nécessaire. Néanmoins, il n’est pas de notre devoir de nous y conformer. L’ensemble de nos comportements les constitue, mais leur compilation n’est qu’un polaroid de la situation, pas une marche à suivre. Un instantané n’est pas un itinéraire.

    • @GarthTurner

      Je ne comprends pas trop de quel chapeau vous sortez ces vendeurs pris à la gorge et forcés de vendre. Ils ne sont nulle part dans les stats officielles et, vu notre régime distinct à cet égard, personne au Canada n’a intérêt à redonner ses clefs à la banque, contrairement à ce qui s’est vu en masse aux USA.

    • Je trouve très intéressant les chiffres donnés par M. Bergeron. Cependant il parle seulement de Montréal. Est-ce quelqu’un possède des liens pour de l’information sur la région d’Ottawa-Gatineau ?

    • Le chat sera parti alors les souris pourront s’amuser ce soir, j’inaugure le VPL1100 sur l’écran de 165 pouces (du stock de locataire) avec les 3-4 amis qui me restent.

    • En ce moment, les gens essayent de limiter leur “exposure” à l’immobilier, tout en profitant des avantages d’être proprio. Ils se dirigent donc vers des propriétés moins chères, donc plus bas de gamme (ou petit). On le voit dans les ratios ventes/inventaires. On est nettement en territoire acheteur pour les condos plus chers (et les maisons de banlieue plus chères), genre 300k$+. Dans le moins cher, genre +-200k$, on est encore dans un marché de vendeur. Ça fait baisser significativement les moyennes et les médianes de ventes mensuelles.

      Pour les plexs, c’est la même chose. L’achat d’un duplex plutôt qu’un triplex ou quadruplex va limiter les risques associés à une baisse soudaine du marché. Ça fait baisser les prix.

      Autrement dit, les propriétés moins chères sont encore dans un contexte où de légères hausses de prix sont possibles. Un proche a acheté récemment un condo à 115k$ à SJSR, en payant 10k$ de plus que le vendeur avait payé en 2010. Le gars a pratiquement doublé son investissement. Mais ça fait baisser la médiane et la moyenne des ventes de St-Jean.

    • @docteurfolamour

      165 pouces?
      Ça devient ridicule, comme avoir un garde-manger de 220 pieds carrés, non?

    • Me souviens très bien de la décénie 1990 dans l’immo, où il y avait effectivement beaucoup de gens pressés de vendre à cause de la remontée des taux + la récession en début de décennie. Me souviens qu’il y avait pas mal de reprises de finance sur le marché aussi. Pas du tout le cas aujourd’hui, avec des stats de défault de paiements au plancher. Tiens, une connaissance vend sa piaule ds TMR(pas GG) pour enménagé dans le vif de l’action(centre-sud).

    • Coudonc, toutte se peut ici en fait de blogue? Y-a-tu un boss dans la place?

    • Wow! Je me suis amusé à lire les commentaires jusque vers le milieu de la page… les gens ont beaucoup de choses à dire. Pour moi, je ne vois pas l’immobilier comme un investissement, mais comme une place ou vivre pour au moins 5 ans. Une propriété requiert non seulement des paiement hypothécaire, mais également un investissement constant pour assurer le maintient de son dommicile. C’est la qualité de vie et non l’argent qui devrait compter. Il y a des propriété dans tous les secteurs, à tous les prix et à toutes les grosseurs. De plus rien n’empêche de louer si par exemple un secteur est favorable ainsi que les caractéristiques du logement. Je ne comprend pas pourquoi les gens sont obsédés par une augmentation de leur propriété. N’oublié pas que lorsque vous êtes propriétaires il y a également la baisse en paiements de capital qui vient augmenter votre actif. Les chances de perdre de l’argent en possédant une maison sont minces. Seulement dans les cas ou l’on spécule, comme à la bourse que l’on pourrait se mettre les pieds dans les plats.

      De toute façon il faut bien habiter à quelque part, donc penser faire de l’argent avec sa propriété n’est jamais une bonne idée.

      C’est d’ailleurs ce qui s’est passé au E-U… les gens achetaient 2-3 maisons et essayaient de les ‘flipper’. C’est l’appât du gain ainsi que des règles souples au niveau des hypothèques qui a fait en sorte que le marché a plongé. Ici au Canada avec les règles, il y aurait très peu de chances qu’une baisse de 40% se produise. Pour ceux qui attendent cela, j’espère que vous mettez de l’argent de côté, car les prix ne descendrons pas drastiquement.

    • GG serait-il ressuscité sous le pseudo de docteurfolamour?

    • labo

      « Et question numéro 3, vous vous croyez sérieusement lorsque vous vous attendez recevoir 7% annuellement sur vos placements hors immobilier? »

      Ayoye! Avez-vous regardé les marchés financiers aller depuis 5 ans?

      Juste pour donner un ti-exemple, le fond FTQ a fait plus de 7% l’an dernier.

      http://www.newswire.ca/fr/story/1285683/un-rendement-pour-12-mois-de-7-4-et-une-dixieme-hausse-consecutive-de-la-valeur-de-l-action-du-fonds-de-solidarite-ftq

      Donc, un rendement de plus de 7%, un avantage fiscal pour déduction REER, un crédit d’impôt de 30% et le time money value de l’argent reçu par ce processus… Pas pire, hein! Le surendetté qui a acheté un condo à Montréal en 2012 et 2013 a-t-il pu en faire autant selon vous?

      Et si le fond FTQ est capable de donner plus de 7% sur un an, je vous laisse imaginer le rendement des autres fonds équilibrés au cours des dernières années! ppoitras79 pourra vous renseigner au sujet de ces rendements…

    • @doctorlove

      je me garderais une petite gene avec vos bebelles et me concentrerais a trouver une maison avec une piscine pour les enfants comme les vrais riches….Je sais que vous allez me dire que les enfants de VMR n’urinent dans la piscine municipale du coin….mais je ne vous crois pas….

    • laurentkar

      On dirait bien que nous entrons dans un marché baissier.

      « Fixer un prix approprié pour sa propriété revêt aujourd’hui une importance particulière alors que l’offre n’a jamais été aussi vaste pour les acheteurs. À Montréal, 35% des vendeurs ont dû rajuster leur prix à la baisse en 2013, selon la FCIQ. »

      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201401/28/01-4733076-duproprio-nechappe-pas-au-ralentissement-des-prix.php

      Au fait, les cigales ne se sont jamais enfoncées aussi profond dans l’endettement hypothécaire et à la consommation. Dans plusieurs cas, le surendettement crée des tensions familiales où ce sont souvent des enfants qui écopent (dans ce cas-ci, on peut employer l’expression « pauvres z’enfants » à bon escient). Vraiment très sain comme façon de gérer ses finances personnelles…

      Dernier point. Si vous vous demandez pourquoi le nombre de défauts est aussi faible présentement, allez voir ce que l’on offre comme limites de crédit chez des compagnies comme Capital One ou MBNA. Faites le test pour vous-même et vous m’en redonnerez des nouvelles! Le jeu du « Kick la cacanne », vous connaissez?

    • @curieux êtes vous un lecteur de Paul Dontigny

    • Dan

      20 x 40. J’imagine que vous vous adressiez a faux Garth qui, lui, n’a pas de piscine?

      Ca s’en vient un peu puéril.

      Garth, quand vous ditez que le revenu moyen après impôt sur l’ile est de 49K, et que l’unifamiliale moyenne coute environ 480K, pensez-vous etre capable de tirer une conclusion intelligente avec ces 2 données seulement? Si oui, laquelle?

    • Verret

      Le plus gros probleme avec un grand écran, c’est de trouver un projecteur qui va permettre d’afficher une image top-qualité aussi grande. Surtout dans la piece ou il est installé, qui n’est pas une salle de cinéma maison dédiée, et qui a quelque chose comme 130 pieds carré de fenetres.. Mais bon, avec un peu d’argent on y arrive.

    • En passant Garth, je suis d’accord avec le dernier paragraphe de votre post d’hier, 14:35.

    • @ Curieux-Rick85:

      Plus ça change, plus c’est pareil concernant votre commentaire de 6 h 45:

      Première chose, si vous voulez être un peu plus crédible sur ce blogue, vous devriez veiller à ne plus faire reference aux “calculs” de ppoitras79. La dernière fois qu’il a sorti sa calculette, il a passé un mauvais quart d’heure sur ce blogue. :)

      Un peu comme ce bon vieux Faux Garth qui n’hésite pas à dénoncer l’irresponsabilité financières de tous les propriétaires du Québec, alors qu’il avait avoué le printemps dernier sur ce blogue s’être fait laver en 2008-2009 sur les marchés boursiers. Il nous dira que c’était une situation exceptionnelle qui a affecté tout le monde. Or, pour un gars qui osent faire la leçon aux propriétaires et investisseurs immobiliers sur ce blogue, on repassera… ;)

      Deuxièment chose. Concernant le rendement du Fonds de la FTQ, enlevez l’effet des crédits d’impôt d’une valeur de 30 % (bientôt seulement 15 % avec l’abandon du crédit fédéral) et ça devient beaucoup moins intéressant. Vous pouvez trouver bien mieux ailleurs. De plus, ce magnifique rendement subventionné par les contribuables à un prix, surtout pour les jeunes investisseurs. Celui de conditions de rachats beaucoup trop restrictives pour faire face aux imprévus de la vie par rapport à d’autres fonds similaires. Ne vous en déplaise, ces imprévus ne touchent pas uniquement les propriétaires…

      Concernant votre commentaire de 7 h08:

      Vous affirmez: “Au fait, les cigales ne se sont jamais enfoncées aussi profond dans l’endettement hypothécaire et à la consommation. Dans plusieurs cas, le surendettement crée des tensions familiales où ce sont souvent des enfants qui écopent (dans ce cas-ci, on peut employer l’expression « pauvres z’enfants » à bon escient). Vraiment très sain comme façon de gérer ses finances personnelles…”

      L’endettement et la surconsommation touche-t-elle uniquement les propriétaires? Vous semblez atteindre aisément de nouveaux bas fonds sur ce blogue… Un peu comme Faux Garth qui s’inquiétait de la santé mentale des propriétaires québécois en cas de “crash”…

      Dites-moi…? Vous parlez-vous tout les deux avant de rédiger ces bébelles-là?

    • Treize

      Vous allez trouver des stats sur toutes les régions du Québec sur Centris.ca, et sur FCIQ.ca

    • J’oubliais concernant le Fonds de la FTQ. Si une personne veut vraiment investir dans ce produit financier, elle devrait le faire après que les grosses dépenses normales dans une vie soient choses du passé. Donc, vers les 50 ans. Et non pas, au début de la vie professionnelle avec tout ça implique financièrement. Vous ne voulez pas être pris avec des conditions de rachats trop restrictives.

      De plus, vous qui croyez à une fin du monde économique imminente devriez-être d’accord avec ça? N’est-ce pas? À moins que vous ne croyez à tort avoir un droit inné et permanent à une emploi à vie bien rémunéré, tout comme une paiement de loyer digne des années 70. ;)

    • @Easyshopper101
      Selon certaines sources GG a ete expulse a cause de ses gaffes. Mais plus le pseudo change plus c’est pareil.
      En plus des qu’on a commence a parler de ceux qui doivent s’excuser de leurs mauvaises predictions sur ce blogue, il essaie de se dissocier de celles de Guygadbois.

      Je retiens que Dr docteurfolamour alias Guygadbois est du pour epouser Kate Middleton en secondes noces. En ce moment il devrait deja avoir achete la bague de fiancaille de Kate.

    • @doctor, merci pour les conseils! je ne suis pas encore tres famillier avec les chalets locatifs. Ce serait pour la location en premier et pour mon plaisir ensuite. Mon frère en possede 2 pour location et ils sont pratiquement toujours loué l’hivers (pres du massif) mais jamais loué l’été. Ils sont tres rentables mais beaucoup de gestions (recevoir les appels, faire ouvrir le chalet et le faire nettoyer apres location etc). Rentable parce qu’il a pas coûté cher et les travaux ont été fait par lui. Alors je me questionne encore. Ces temps ci je regarde les petits chalet fait avec des “containers” j’en ai vue des corrects a moins de 25 000$. Je possede deja le terrain mais a ce prix la ca inclus pas les fondation, puits, fosse septique… ca peu monter vite tout ca…

    • laurentkar 2 février 2014 14h34
      “Mais investir à la bourse peut aisément vous faire perdre 30% en un an, surtout aux valuations actuelles. ”
      C’est comme si vous disiez à qqn de pas acheter une maison parcequ’elle peut être détruite par un tremblement de terre.
      En 1 siecle environ de donnees US, des baisses des 30% annuelles se comptent avec les doigts de la main, et à chaque fois que c’est intervenu on s’approchait de la “fin du monde”. Dans plus >75% des cas l’annee suivante on était redevenu positif. J’espere qui vous n’etes pas entrain d’insinuer que les valuations actuelles de la bourse sont surelevéees de 30%. Si c’est le cas ca ne vaut pas la peine d’engager cette discussion.

      “Quand bien même l’immobilier baisserait de 10-15% en 2015, mettons que la bourse baisse de 25%, est-ce que ça vous avance tant que ça?”
      La vous tenez un discours d’agent immobilier.
      Pour une maison de 400K il épargnerait >60K avec une baisse de 15%. On peut etre inverti en bourse de facon assez equilibrée pour qu’une baisse de 25% en une annee soit aussi probable qu’un mariage de GG avec Kate Middleton.

    • @laurentkar 2 février 2014 14h34
      “Quand bien même l’immobilier baisserait de 10-15% en 2015, mettons que la bourse baisse de 25%, est-ce que ça vous avance tant que ça?”

      La vous tenez un discours d’agent immobilier avec des estimations bizzarres.
      Pour une maison de 400K il épargnerait >60K avec une baisse de 15%. Sa mise de fond de 40K (10%) baisse de 25% il perd 10K.
      Terminez le calcul SVP, et revenez nous avec la réponse à votre question.

      Par ailleurs on peut etre inverti en bourse de facon assez equilibrée pour qu’une baisse de 25% en une annee soit aussi probable qu’un mariage de GG avec Kate Middleton.

    • Quand même…fcardinal a eu la mèche courte…

    • Les perdants = encore une fois les démunis qui doivent rester encore plus longtemps sur une liste d’attente pour un HLM.

    • Dan

      20 x 40. J’imagine que vous vous adressiez a faux Garth qui, lui, n’a pas de piscine?

      Ca s’en vient un peu puéril.

    • Garth, quand vous ditez que le revenu moyen après impôt sur l’ile est de 49K, et que l’unifamiliale moyenne coute environ 480K, pensez-vous etre capable de tirer une conclusion intelligente avec ces 2 données seulement? Si oui, laquelle?

    • @ labo

      «vous vous croyez sérieusement lorsque vous vous attendez recevoir 7% annuellement sur vos placements hors immobilier?»

      Sans vouloir m’imiscer dans votre conversation (et surtout pas prendre pour personne), je fais 7% et des poussières avec un porte-feuille relativement conservateur, tous frais déduis.

    • Garth

      Quelles mauvaises prédictions est-ce que guy a fait? Si vous parlez du déficit US 2014, je crois qu’il faudrait attendre la fin de leur exercice fiscal avant de se prononcer, hein? Mais c’est typique, désespéré que vous êtes de finalement un jour être en mesure de me prendre en défaut sur quoi que ce soit, vous jumpez le gun.

    • Jonathan

      Pas sur qu’on se soit compris: je vous suggérais plutôt de ne pas acheter, mais de louer (pour votre propre utilisation).

      Ceci dit, c’est probablement un bon placement d’acheter et de louer à d’autres pour rentabiliser. Personnellement, je ne trippe pas trop à l’idée d’avoir une séres d’étranger habiter chez moi, mais bon, c’est une question de goûts.

    • Garth

      Si Laurent tient un discours d’agent immobilier (et dieu sait que c’est gratuit comme affirmation, mais bon, c’est vous), vous tenez un discours de stock broker. Same difference.

    • Daffy

      Il est démontré que la situation financière des locataires est inférieure (euphémisme) à celle des proprios. Ce sont donc probablement eux qui kickent la kékanne le plus fort, en ayant recours à du mauvais crédit, alors que les proprios ont, eux, accès à du bon crédit.

    • “Dans plus >75% des cas l’annee suivante on était redevenu positif.”

      Non, c’est faux.

    • C’est lui le boss.

      Et je dois avouer que contrairement aux participations de guy sur le blogue immobilier, ou il a quand meme fait de nombreuses interventions au moins minimalement intéressantes, ses posts sur le blogue de M. Cardinal ne faisaient pas beaucoup avancer le débat….

    • Atterrissage en douceur

      ”Ms. Petramala expects stable prices, on average, this year and a decline of 2 per cent in 2015-16.”

      http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/top-business-stories/canadas-housing-market-overvalued-by-just-10-toronto-dominion-bank-study-finds/article16661532/

    • @docteurfolamour

      1 février 2014
      22h23

      Haha, voyez donc notre grand spécialiste (alias GG) en tournage de coins ronds et en généralisations linéaires nous parler de “rigueur”…Quelle ironie tout de même.

      Parlez-nous donc un peu de votre enfance plutôt…Je suspecte d’ailleurs chez-vous l’existence d’un grave trouble de la personnalité narcissique…ça crève les yeux mon pauvre ami…Mais tout n’est pas perdu n’ayez crainte ! On ne naît pas narcissique. On le devient à la suite des expériences répétées de honte et d’humiliation dans le contexte familial ou scolaire de l’enfance.

      Allez-y…confiez-vous à nous.

    • Curieux

      Vous confirmez pas mal ce que j’avance au sujet du caractère moralisateur des doomers. Quoi que je vous voyais davantage comme une doomer de Type II (et non pas comme un perma-ours). Finalement, à bien y penser, un locataire vertueux peut être tout aussi moralisateur que le perma-ours.

    • Gilles

      Je sais, nous tentons de les convaincre que ce n’est pas une si mauvaise décision d’acheter, dans une perspective à long terme, mais ils ne veulent rien savoir.

    • Qu’est-ce qui descend plus vite: les bourse ou l’immobilier?
      Où y’a t-il un plancher: en bourse ou en immobilier?
      Qu’est-ce qui peut nous abriter: bourse ou l’immobilier?

      En situation d’incertitude, où sommes-nous mieux d’avoir nos billes: bourse ou immobilier?

      La bourse a perdu combien de % depuis la semaine dernière?

    • @Verret
      “Je ne comprends pas trop de quel chapeau vous sortez ces vendeurs pris à la gorge et forcés de vendre. ”

      Lisez bien mon post. Ces vendeurs sont/seront minoritaires mais c’est eux qui vont setter les prix dans un marché au ralenti. On s’en reparlera sur ce blogue.

    • Faux Garth

      Vous avez raison. Un chute de 30% annuelle n’est pas typique. J’ai exagéré.

      Par contre, on a eu deux chutes de plus de 30% dans les 14 dernières années (2000-2002 et 2008), du sommet au creux.

      Le P/E, à 18.7, est quand même assez élevé. Le Shiller P/E, à 24.5, est très élevé. Le niveau du SP500 est loin au-delà des sommets précédents. 30% de perte est certainement plausible, mais une perte de 10% serait davantage typique, je vous le concède. 25% de hausse aussi, remarquez, compte tenu de la progression que l’économie américaine risque de connaître.

      Aussi, je suis d’accord que l’investisseur immobilier a généralement un effet de levier important qui multiplie ses pertes, ce qui est plus rares chez les investisseurs en valeurs mobilières.

      Mais ça ne change pas grand chose à ma question pour taxman55. Compte-t-il sur une baisse des prix des maisons qu’il convoite plus grande que celle de son portefeuille? Si ça ne fonctionne pas, est-ce que ça change ses plans à court, moyen ou long termes? A-t-il une large proportion de ses actifs dans des obligations à court terme (ou en liquidités) pour se protéger contre une chute en bourse? Ou bien est-il complètement investi en valeur mobilières?

      Vous-même Garth, êtes-vous dans cette situation? Quel est votre plan? C’est une question sincère.

    • @Daffyduck
      “Un peu comme Faux Garth qui s’inquiétait de la santé mentale des propriétaires québécois en cas de “crash”…”

      Il y a des raisons de s’inquiéter de la santé mentale (en cas de crash) de ceux qui pensent que leur maison va s’apprécier de 300% dans les 25 prochaines annéees ou que leur maison devrait être pricée comme Facebook.

    • @doctorlove

      On est pas loin du perfect storm pour un belle petite plantade du marche de l emploi dans l est du canada avec ce qui se trame dans les marches emergents…les marches n aiment pas du tout
      les perspectives….manque juste un PQ majoritaire au Quebec

    • Tony

      Les questions sont: depuis combien de temps, et pendant combien de temps encore?

    • Le 6e graphique de la page 31 est particulièrement amusant.

    • tisafo

      Fiou, c’est pénible votre truc. Lorsque vous aurez contribué quelques posts pertinents au présent blogue, il me fera plaisir de discuter avec vous de nos situations et expériences respectives, ainsi que de la définition du mot rigueur.

    • Garth 13:21

      Pas tant qu’ils ne vont représenter que moins de 2% des vendeurs.

    • tisafo

      Pour notre premier sujet de discussion immobilière, Taxman et vous pourrez défendre la thèse que les conditions de travail de la fonction publique ne constituent pas un frein important à l’accession à la propriété (d’un intérêt quelconque, s’entend). Je défendrai l’opinion contraire.

    • guillaumetd

      Je pense que vous auriez intérêt à vous éduquer un peu au sujet de la bourse et des actifs financiers. Il y a beaucoup d’autres choses à savoir au delà du fait qu’ils sont plus liquides que l’immobilier (qui ne l’est pas du tout) et fluctuent plus et plus vite…

      Mais vous faites une erreur sérieuse en croyant qu’il y a un plancher sous l’immobilier. Par exemple aux USA certains marchés ont perdu 80% de leur valeur lors de la dernière dégelée, à Détroit on a vendu des maison pour $100!

    • Moi je m’inquiète de la santé mentale des gens qu pensent que l’histoire ne se répétera pas pour l’immobilier, mais qui prennent pour acquis qu’elle va se répéter pour la bourse.

    • laurentkar

      Au printemps 2011 le S&P 500 a perdu 20%, personne ne s’en souvient…

      Mais dans le fond vous reflétez bien la mentalité dominante, les gens en ignorent tout mais néanmoins craignent les actifs financiers, surtout la bourse, alors il mettent presque tout dans la maison parce que c’est quelque chose qu’il comprennent (ou croient comprendre) est c’est perçu comme moins risqué.

      Qu’est-ce vous croyez qui arrive en général tout le monde se met à placer tous ses oeufs dans le même panier?

    • @Guillaumetd

      Quel marche est le plus liquide?
      Quel marche se hedge le plus facilement et le plus efficacement
      quel marche est plus economique a transiger?
      le marche boursier a progresse de combien de fois plus que l’immobilier depuis 5 ans?

    • Dan

      Je ne sais pas, je vois moins bien les liens que vous?

      Pour le PQ, attendez que PKP s’en mèle.

    • Bon

      On a jugé bon de ne pas publier mon lien vers le rapport annuel du FMI sur la situation économique (au sens large) au Canada. Ce rapport continent beaucoup d’informations intéressantes, et plusieurs graphiques amusants, dont le 6e graphique de la page 31. Qui démontre que la surévaluation de l’immoblier au Canada est en baisse depuis 2010, pour se chiffre présentement à environ 10%.

    • http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201402/03/01-4735112-retards-fonciers-les-locataires-demandent-un-delai-supplementaire.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS2

      Faut leur donner le temps de kicker la kékanne. Eille, 2% de 1%, c’est du gros bidou.

    • Pensez-vous que Garth va nous dire que ce pullback est une excellente nouvelle, car il permet d’acheter des titres à rabais?

    • Excellente référence sur Facebook parlant de santé mentale liée à l’évaluation des actifs.
      On constate un PE très conservateur de 105 pour une valuation boursière de 151 milliards.
      Si mes blocs étaient évalués comme Facebook… disons que je serai très riche.
      Il va malheureusement falloir que je travaille un peu plus longtemps.
      C’était un bel exemple d’irrationalité boursière toutefois, merci de le partager.

      J’aime beaucoup la discussion sur la bourse et les rendements attendus alors que nos doomers maison vont constamment faire valoir que la perspective historique n’est nullement applicable pour déduire la progression future de l’immobilier mais ils ne se gênent pas pour oublier complètement leur credo dès qu’on parle de bourse. Cela est d’autant plus incohérent puisqu’il n’existera pas une place mobilière stable et en croissance si l’immobilier est en chute libre sauf dans leur imaginaire.

      Beaucoup de chiffres sont lancés au hasard.
      Le plus frappant étant celui de Curieux et son exemple du Fonds de la FTQ alors qu’il inclus le retour initial d’impôt sans jamais déduire tout l’impôt payé à la fin, et en se basant sur la seule année où ce fonds médiocre a probablement atteint les 7% – sa moyenne historique étant nettement plus basse (et en comparaison, avec un marché boursier qui a conclut l’année à 10%).
      Notez que je suis long sur la bourse – j’ai 0% investi sur les revenus fixes, mais encore une fois, les exagérations m’énervent. Ce devrait être un blogue de conseils et de point de vues, pourtant ça devient une guerre de tranchée idéologique et certains sont beaucoup trop émotionnellement impliqué dans le débat.

    • Dan

      On s’entend que vous ne référez qu’au marché immobilier de résidence à utilisation personnelle, right?

      Parce que si l’on compare les rendements boursiers et les rendements d’un placement immobilier, y’a pas photo, right?

    • pbrasseur

      Le gars qui avait son downpayment investi dans le S&P et qui comptait sur celui-ci pour acheter à l’été 2011 s’en souvient en titi.

    • @dandumais
      Pourquoi 5 ans? Ah, juste après que le marché ait crashé de 40%.
      Si on recule juste d’un an, en 2008, le marché a fait du surplace, voire régressé de 1%.

      Mais effectivement, l’immobilier réel n’est pas une classe d’actif pour tous. C’est un engagement à long terme qui nécessite du travail.
      D’un autre côté, si la liquidité vous intéresse et les hedges, cela demeure très facile à travers les produits financiers de vous exposer à l’immobilier et vous auriez pu empocher des dividendes très alléchants de 12% à 25% sur des MBS transigés en bourse ou des REITs (bonne sélection canadienne même et j’ai un penchant pour le CVE) pendant ces 5 dernières années (plus la plus-value évidemment).

    • Garth: “Il y a des raisons de s’inquiéter de la santé mentale (en cas de crash) de ceux qui pensent que leur maison va s’apprécier de 300% dans les 25 prochaines annéees ou que leur maison devrait être pricée comme Facebook.”

      Garth a encore de la misere avec le concept de l’inflation… a combien voyez vous le salaire minimum dans 25 ans? Il etait de combien il y a 25 ans? Vous prétendez faire 542% (et oui 7%/ans donne 542% sur 25 ans) avec vos placements en bourse, mais 300% pour l’immobilier est loufoque selon vous…. et ben vous predit une belle depression au prochain crash boursier.

    • @ docteurfolamour

      «Les questions sont: depuis combien de temps, et pendant combien de temps encore?»

      Ce n’est pas pertinent comme questions. Je vais quand même y répondre en esprérant que vous ne me répondiez pas «Les questions sont: …».

      Ça ne fait pas très longtemps (1-2 ans). C’était plus du 5-6% ces dernières années. Pour ce qui est du futur, aucune idée. Ça peut baisser mais 7,x% ce n’est pas la panacée et ça peut monter aussi. Je rapelle qu’il s’agit d’un porte-feuille conservateur (trèes peu de haut risque avec le tiers intérêt et capital garantis).

      De toutes façons, je voulais simplement démontrer que 7%, y a rien là.

    • Tony

      Des stats de rendement sur 1, 2 ans, c’erst d’un intérêt limité. Comme des stats immobilières, ceci dit…

      Eille, c’est vous le safekeeper des prédictions immobilières des participants du blogue, non? Pourriez-vous les ressortir? Elles ne veulent rien dire (provenant d’une gang de néophytes, et puisqu’elles sont sur 1 an!) mais ce serait intéressant quand meme, non?

    • pbrasseur

      “Mais dans le fond vous reflétez bien la mentalité dominante, les gens en ignorent tout mais néanmoins craignent les actifs financiers, surtout la bourse, alors il mettent presque tout dans la maison parce que c’est quelque chose qu’il comprennent (ou croient comprendre) est c’est perçu comme moins risqué.”

      Ah oui? Pourtant, je suis long à la bourse et en immobilier. Comme vous, également, si je ne me trompe pas. La mentalité dominante affirme qu’il faut être proprio, payer ses dettes et investir dans son reér, non?

      Je me demande simplement quel est le plan de match de nos locataires vertueux. Ils ont longtemps été perdants à remettre à plus tard l’achat d’une maison. Sauf depuis 2 ans, où leurs placements boursiers ont rapporté plus que l’immobilier. Donc là, ils font quoi? Ils profitent de leur gain, ou bien ils parient que la situation va continuer? Un marché boursier difficile et un marché immobilier stagnant pourraient leur faire perdre encore 3-4 ans. Quel est leur plan?

      En fait, vous cernez bien mon questionnement
      “Qu’est-ce vous croyez qui arrive en général tout le monde se met à placer tous ses oeufs dans le même panier?”

      Un locataire vertueux peut facilement se retrouver dans cette situation.

    • @doctor

      “On s’entend que vous ne référez qu’au marché immobilier de résidence à utilisation personnelle, right?”

      oui c’est ca qu’on compare depuis le debut non?

    • @alexandre

      “Si mes blocs étaient évalués comme Facebook… disons que je serai très riche.
      Il va malheureusement falloir que je travaille un peu plus longtemps.”

      ca fait 2 fois que vous faites cette comparaison? vous ne comprenez pas comment le marche price une compagnie?
      Pour l’immobilier on a toujours compare l’achat d’une residence principale aux rendements indiciels…Pour les reseignements au sujets des divers vehicules immobiliers listes en bourse
      merci pour la codescsndence,mais j’ai deja fait mes devoirs moi-meme…

    • “Le NPD veut limiter les frais au guichet automatique”

      cs devrait restarter l’economie Quebecoise….completement deconnecte.

    • @Dadumais @Pbrasseur

      Vous avez raison à 100%. Et je dis bien 100%, sans aucune réserve. Jamais je n’ai pensé que l’immobilier passif (immeuble sans revenu sur lequel on ne fait aucune rénovation) ne peut croître plus vite que le marché.

      Par contre, admettez que l’immobilier passif est corrélé au marché et que les variations à la baisse sont moins importante dans l’immobilier-résidentiel-passif que sur le marché boursier. C’est pouquoi la bourse peut perdre 10% en 5 jours et non-l’immobilier.

      En situation d’incertitude, j’aime mieux être propriétaire que de laisser mon argent à la bourse.

      À long terme, vous avez raison par rapport à l’immobilier-résidentiel-passif.

    • Dan

      La grande majorité du temps, oui. Mais quand on commence a comparer d’autre caractéstiques que lse simple rendement, je crois que ma question se justifie. Parce qu’il faut habiter quelque part, etc… alors l’illiquidité du marché c’est d’une importance assez limitée.

    • J’aime bien l’expression locataire vertueux.

      Alexandre 15:09

      vous mettez le doigt sur le mem bobo que moi, 14:41, mais avec beaucoup plus de retenue. Il va soit comprendre ma version, soit la vôtre, mais plus probablement aucune des deux.

      En passant, si vous avez quelques heures à perdre à vous bidonner, je vous conseille The Stragegy, par Garth Turner. Je l’ai acheté 0,01 $ sur Amazon.ca, usagé. Je n’en croyais pas mes yeux d’apprendre que Garth Turner prédit une catastrophe immobilière (a cause de la démohgraphie, notamment) depuis rien de moins que 1997… Pas pour rien qu’il est enragé dur sur son blogue. On le serait à moins.

      C’est quoi The Strategy? Vendre son immobilier et investir à la bourse (en 1997!) ou levarager son immobilier pour investir à la bourse (toujours en 1997!). Dans la catégorie pire conseil financier de l’histoire de l’humanité, ca arrive très proche de “Bear Stearns is fine!” de Jim Cramer (que je me rappelerai toujours d’avoir vu live!); quelques jours plus tard, le stock était en baisse de 93%….

    • Dan

      Arrêtez donc de venir vomir sur le Québec. On les connait vos tounes.

    • @dandumais
      L’évaluation du résidentiel ne change absolument pas que ce soit des appartements ou des résidences – les deux ont une corrélation de plus de 95%, tout est toujours dans la capacité de payer. La seule différence est que les vendeurs sont généralement plus initiés.
      Et je comprends très bien comment le marché “price” une entreprise et se plante constamment – dégager du alpha a été ma première carrière.
      En attendant, vous pouvez toujours comparer les indices que vous allez sélectionner avec votre biais et la période que vous aurez sélectionner avec le même biais, si ça vous réconforte et vous donne l’impression d’avoir “fait vos devoirs”.

      Et contrairement à vous, je ne suis pas condescendant, j’explique les alternatives.
      Il est d’ailleurs très ironique qu’un individu qui passe son temps à cracher sur le Québec et ses millions d’habitants se plaigne de la condescendance des autres.
      Je ne suis ici que pour partager mes connaissances et mon expérience et relever les grossièretés factuelles du genre “je prends le rendement de la bourse tout de suite après le crash de 35%”.
      Ce genre de conclusion est tout à fait inutile; si nous étions en février 2009, je dirai à tout le monde d’investir massivement en bourse évidemment, mais ce moment est passé, parce que c’était cela: un moment, pas une constante. Et surtout d’une inutilité navrante pour savoir ce qu’on devrait faire en ce mois de février 2014.

    • @doctorlove

      Je ne vomissais pas sur le Quebec…Le NPD ayant la majorite de ses deputes au Quebec doivent prendre des mesures pour plaire a leur electorat aussi minable soit-il…

    • @alexandre

      ce qui est incomprehensible c’est qu’avec tout votre savoir dans l’immobilier et les valeurs mobilieres que vous soyiez de votre propre aveu…pauvre…ca prouve quoi au juste pensez-vous?

    • Oupss… La bourse a perdu 2.1% juste aujourd’hui…

    • ce qui est bon avec le rapport (non-biaise) de TD, est que si jamais l’immobilier plantait de 50% il serait alors sous-evalue de 40%?

    • @doctorlove

      “Heenan Blaikie en restructuration”

      signe d’une economie robuste? mais chez drlove inc tout est au beau fixe…

    • Ouf… C’est la première fois que je commente sur ce blogue et prends le temps de lire tous les commentaires. Pénible un brin ! J’ai vraiment l’impression qu’on s’adresse qu’à une poignée d’initiés et qui se chicanent comme des enfants de 6e année.

      Dommage. Ça enlève l’envie de participer.

    • Dan

      C’est exact que si on suit le rapport du FMI, une baisse de 50% signifierait une sous-évaluation de 40%.

      Selon TD, l’immobilier est présentement valued at fair value (eh eh). Compte tenu du affordability index, on ne pas pas leur donner tort. Évidemment, l’affordability index ne dit pas tout, mais comme mesure a un monent X, dans des conditions X, c’est celui qui fait le mieux la job.

      Law firms come and go. Heenan est un bon bureau, qui n’a jamais été autre chose qu’un Tier-2. Dans um narché juridique essentiellement en contraction pour les cabinets canadiens, il faut s’attendre a ce genre de truc.

      Pas le premier, pas le dernier.

      Et Dan, dernière chose: combien de fois ais-je (oui oui) dis que l’économie vivote depuis 2008, qu’elle est sur le respirateur artificiel, etc.. Je passe mon temps a dire que cela ne va pas bien. Alors laisser entendre que je pense qu’elle est robuste c’est cheap comme cela n’a pas de bon sens. Et n’essayez pas de défendre le tout avec l’affirmation sur ma situation, elle ne change en rien l’affirmation plus général que vous avez effectué.

      Honnetement, je m’attends a plus de vous. Vous n’avez pas besoin de déformer mes paroles ou de m’inventer des opinions pour me rentrer dedans. Contentez-vous d’attaquer ce que je dis, plutôt que d’inventer des trucs. Please, laissez ce genre de trucs a faux Garth.

      Miss

      Voyez cela autrement. Par exemple, imaginez moi en surdoué de 3e année qui se chicane avec les derniers de classe de la 6e. Ca va pimenter votre lecture.

    • laissez ce genres de trucs a faux Garth, et a Blais.

    • @docteurfolamour

      «D’autre part, supposons maintenant limité tout l’espace existant ; si quelqu’un dans son élan s’avançait jusqu’au bout de son extrême bord, et que de là il fit voler un trait dans l’espace ; ce trait balancé avec grande vigueur, préfères-tu qu’il s’en aille vers son but et s’envole au loin, ou es-tu d’avis qu’il peut y avoir un obstacle pour interrompre sa course ? C’est une de ces deux hypothèses qu’il faut choisir et adopter ; or, l’une et l’autre te ferment toute retraite, et t’obligent à reconnaître que l’univers s’étend affranchi de toute limite. Car soit qu’un obstacle extérieur empêche le trait d’atteindre son but et de s’y loger, soit qu’il puisse poursuivre sa course, le point dont il s’élance n’est pas le terme de l’univers. Sans cesse je te poursuivrai de cet argument, et partout où tu placeras l’extrême bord du monde, je te demanderai ce qu’il adviendra du trait. Il arrivera que nulle part ne pourra se dresser de borne, et que sans cesse de nouvelles échappées prolongeront à l’infini les possibilités de s’enfuir. »

      LUCRÈCE, Livre V

    • Verret

      Donc, quand je rénoverai ma cuisine (probablement cet été), je dois viser à avoir un butler’s pantry de 222 pieds carrés, c’est cela?

      Je n’y arriverai pas, désolé de vous décevoir.

    • Les jours passent mais les joe connaisant change juste de nom. C’est quand meme pathetique et desespere. C’est quand meme assez facile de voir les interets de ces personnes.

      =)

      CANADIAN HOME PRICES: PERSPECTIVES ON AN OVERVALUATION
      “However, current interest rates are likely unsustainable, nor are they expected to increase to more
      normal levels in the near future. Overall, given the expectations of a modest increase in interest
      rates, home prices are likely roughly 10% overvalued.”

      “Housing is very regional, and some markets are more vulnerable than others. For instance, the
      overvaluation in Toronto, Vancouver, Montreal and Ottawa is likely more significant than that found
      in markets in the Prairie and Atlantic Re-gions.”

      Il faut lire entre les lignes…. en plus ca vient des banques.

      http://www.td.com/document/PDF/economics/special/QuarterlyRegionalHousing_Feb2014.pdf

      Quelque videos qui va vous faire reflechir :

      The Canadian Real Estate : http://www.youtube.com/watch?v=P2WbIsJfKe4

      Bcp de stat (5 video total), j aime bien les 3 premier: http://www.youtube.com/watch?v=758LQzIuRqk

    • @docteurfolamour

      Vous êtes incapable de me décevoir: absence d’attentes, inadéquation des échelles, intérêts fins sans adéquation entre votre vie et la mienne, etc.

      Bonne chance, cela, dit.

    • @doctorlove

      Je fais reference a une conversation(d’ou le drlove inc.) ou vous relatiez que malgre des hausses
      de tarifs horaire moins elevees qu’auparavant vous faisiez quand meme de l’argent …rien dans votre discours ne laissait entendre que ca allait “moins bien”…les restaurants (votre indicateur)
      etaient pleins le midi,donc business as usual.
      Quand je vois ce qui se passe chez HB,vous ne pouvez me reprocher de douter un petit peu que vous en beurrer epais au sujet de l’achalandage dans votre bureau.(a tort ou a raison de ma part)

      Maintenant au sujet de l’economie en general,oui vous avez toujours ete prudent dans nos dialogues, meme pessismiste.je vous soulignais que les comptables grincaient des dents a Mtl et a TO,mais vous ne sembliez pas etre trop au fait de ce cote…

    • En passant, l’univers est en phase d’expansion, et celle-ci s’accélère, la quantité de dark matter étant insuffisante pour ralentir (et éventuellement, inverser) le rythme d’expansion de l’univers.

      Mais ceci aura très peu d’impact sur l’immobilier Montréalais, pour les prochains 4 milliards d’années. Par contre, les 450 seront content, car au fur et à mesure que l’univers prend de l’expansion, ils peuvent prétendre se rapprocher du centre de celui-ci, PVM (ou Manhattan, Carcelone ou Vienne, c’est selon).

    • Carcelone? Ouch. Ceux parmis vous qui ont terminé leur secondaire auront compris.

    • Bonjour à tous,

      Et surtout à docteurfolamour qui me rappel vaguement quelqu’un?

      Il semble que le moment de vérité approche, si le printemps flop, la belle confiance va faire place à la panique. Et c’est là que les excréments commencent a voltiger sur le ventilateur.

      Mais faut pas être pressé, l’immobilier, c’est un gros bateau, ça bouge pas vite…

      C’est pour ça que je ne commente pas souvent, un moment donné, tout a été dit. On attend et on observe.

      A bientot!

    • @Miss

      Ben non, faut pas le voir de même, c’est super divertissant et confusant.
      Y’a un Garth, un faux Garth, y’avait un GiyGadbois maintenant devenu docteurfolamour ou pour certain doctorlove.
      Y’a aussi de pleins d’échanges sur location vs maison, Montréal vs St-Jérôme …écoles publique vs privées
      C’est très divertissant

    • oubliez mes fautes :)

    • ah oui, aussi @Miss
      Dan et Dorteurfolamour se chérissent secrêtement

    • @doctorlove

      il y aurait un big bang a toutes les secondes…

    • Dan

      Bon, vous essayez de restreindre votre commentaire à sa seconde portion, comme je l’avais prédis, mais sans être en denial. Merci.

      Je résume.

      L’économie (mondiale) ne va pas bien. Ca comprend évidemment l’économie canadienne, et l’économie québécoise, qui sous-performe celles-ci.

      Les grands cabinets d’avocats ne peuvent pas aller bien bien mieux que l’économie (malgré les groupes d’insolvalibilité). Du plus, des cabinets internationaux se sont emparés d’une petite part de marché canadien. Donc, ils vont un peu moins bien que l’économie. Je n’ai jamais parlé de mon bureau (si j’en ai un!) en particulier, mais plutôt du milieu juridique canadien et québecois, et de ma situation personnelle. Super-macro, et super-micro.

      Vous devez prendre mes commentaires sur ma situation personelle comme une réflexion sur ce qui est rare, et “valuable”: le talent. Ca va prendre une méchante débarque économique avant que les meilleurs dans leurs domaines crashent. Je sais que cela sonne extrèmement prétentieux, mais c’est ce que je crois. Je dirais bien “humblement”, mais ca sonnerait un peu décalé… Les meilleurs avocats de HB vont continuer business as usual. Les moins bons, c’est un autre histoire.

      BTW, j’essaie d’être le plus objectif possible… Je ne crois pas être pessimiste sur l’état de l’économie mondiale, ce qui est fort déprimant (surtout pour la gang qui n’a pas son f y money!).

    • En passant Dan, quand quelques individus croient qu’ils devraient gagner 1-1.5M par année mais ne font que 800K-1.2M, cela peut causer l’explosion d’un bureau d’avocats.

      Je ne dis pas que ceci est ce qui est arrivé cherz HB, mais c’est très, très souvent le cas dans les bureaux d’avocats: quelques tops réalisent (ou croient, c’est la même chose) qu’ils subventionnent quelques pieds de céleri, et paf! Le bureau explose. Quelques tops quittent, la rentabilité globale baissent, les 2e violons quittent, et beubye. Le trou noir du cabinet de professionnels.

    • Ah, M. BorduasBlais

      Un autre sans gêne qui change de nom, mais chiale sur les autres. Locataire subventionné par le gouvernemaman, mais qui trouve également le moyen de chialer sur celui-ci, j’en suis persuadé, du type “je paie trop d’impôt, arrêtez cela” alors que sa facture d’impôt annuelle est moins de 100 000 $.

      Ca vous excite une baisse de 10%, vous qui auriez pu acheter a un prix 160% inférieur a celui d’ajourd’hui? Lol.

      Quand allez-vous nous inviter à votre Party de Super Bowl en direct de votre 5 1/2 nondescript?

    • M. Hamel

      Vous avez raison, les prochains moins seront importants.

      A court terme.

      A long terme, on s’en fout complètement. C’est pour cela qu’on déconne un peu.

      Etes-vous sur le sideline depuis 2003 et plus, comme M. BorduasBlais?

    • http://www.td.com/document/PDF/economics/special/QuarterlyRegionalHousing_Feb2014.pdf

    • M. BorduasBlais

      Etes-vous également un “former investment advisor”? Si oui, expliquez-moi comment vous avez fait pour perdre votre job en plein bull market d’une génération?

      Former investment advisor, début 2014, c’est comme “former real estate broker” en 2005. Le bottom-tier, au mieux. Je dois me fier à ce sans-talent?

    • Daniel

      Calmez-vous un peu. Vous êtes plus pertinent quand vous prenez le temps de réfléchir.

    • Dan

      Mon dernier commentaire ne s’adresse pas à vous! L’intéressé se reconnaitra. L’adéquation entre sa vie et la mienne est telle qu’il considère faire appel au Tribunal des droits de la personne.

      Je vous paie un avocat, verret. Mais à une condition: vous arrêter de niaiser et partagez avec nous vos vues sur l’immobilier.

    • M. Hamel

      Pourquoi les proprios vont-ils paniquer?

      Et quand les proprios vont paniquer, ils vont faire quoi selon vous?

      Merci de votre input!

    • Oups.

      Voulais dire Michel. My bad, Mike.

    • @ s.hamel:

      Une “panique” après le printemps, dites-vous? Certains disaient la même chose sur ce même blogue à pareil date l’année passée. Pourtant, pas grand chose à part le bruit des criquets et un été moche du point de vue météo…

      Dites-moi, y a-t-il une crise structurelle et conjoncturelle au Canada sur le point d’éclater au cours des prochaines semaines? Un effondrement du système bancaire canadien? Un retour de Garth Turner en politique fédérale cette fois-ci sous la bannière libérale fédérale qui “spookerait” solidement les investisseurs qui voudraient certainement sortir leurs capitaux du Canada à cause de ça?

      Une petite question plus générale aux “preachers” de la fin du monde immobilière sur ce blogue, alias Faux Garth, Curieux-Rick85, Taxman, ppoitras79, M. Blais, pbrasseur, Easyshopper, etc.?

      Avant le 21 décembre 2012, étiez-vous des prédicateurs de la vraie fin du monde biblique, version Mayas?

      Compte tenu des gens qui lisent ce blogue sans y participer, vous devriez faire preuve de retenue. J’ai remarqué à quelques reprises que certaines personnes ont exprimé certains regrets de ne pas avoir acheté une propriété récemment.

      Il est vrai que ce n’est pas le moment idéal pour acheter. Comme d’autres, je l’ai souvent dit ici. Or, avant tout chose, il est toujours important de bien faire ses devoirs, de prendre son temps, de connaître son marché en fonction de ses besoins et non pas des prix de 1999, 1978 ou de 1952, de se “challenger” et de prendre une décision pour soi-même en fonction de sa situation personnelle, de sa capacité réelle de payer et, surtout de sa tolérance au risque.

      Et surtout, d’éviter de se fier aux avis de personnes qui n’ont jamais acheté une maison, mais qui se prétendent des experts en la matière. Difficile d’apprendre des succès et, surtout, des erreurs de telles personnes. N’est-ce pas? D’ailleurs, mon expérience me dit que ces gens-là sont probablement les pires négociateurs pour acheter une propriété, genre adeptes des offres “low-ball” beaucoup trop agressives pour espérer une contre-proposition, grands parleurs et arrogants avec le vendeur. Rien pour instaurer un climat propice aux affaires surtout lorsqu’on pense à tort que derrière chaque pancarte “À vendre” se trouve une personne, une famille ou des retraités désespérée de vendre et qui mange uniquement du baloney.

    • BTW, la TD énonce dans son étude qu’en vertu de l’environnement actuel de taux d’intérêts, le marché immobilier canadien est sous-évalué de 6%.

      Ayoye, j’ai mal à mon doomer…

      M. BorduasBlais, quelle est votre prédiction quant à la prochaine réduction des taux d’intérêts hypothécaires, au Canada? Février? Mars? Avril…

    • Daffy

      Vous êtes trop généreux. BorduasBlais et Curieux n’ont jamais fait une offre sur une propriété.

      Trop peur de leur ombre.

    • Trop peur de leur ombre?

      Je leur donne trop de crédit. Juste pas de cash, tout simplement.

    • Imagine that. A 25% decline would take us back to 2009 prices in most markets, and make fools of all those people who bought with 5% down when it was so much less expensive to rent. Without persistent, sustained capital appreciation, housing is a terrible investment, especially factoring in its giant entry and exit costs.

      Vrai Garth est malheureux, et doit se contenter de ce qui passe.

      Imaginez, il recommendait de vendre en 1997. Pas 2007. 1997. Un vrai génie.

    • Si vous aviez investi dans l’immobilier canadien en 1997, et aviez vendu en 2009, vous vous porteriez mieux financièrement que 99% des locataires.

      Vrai Garth est rendu là.

      Un jour, faux Garth va reconnaitre que son mentor est le pire financial advisor de l’histoire. Je ne retiens pas mon souffle.

    • faux Garth

      On va a posé quelque chose comme 50 questions, sans réponse, aujourd’hui seulement.

      Sans joke?

    • Doomers (faux Garth, Curieux, Taxman, etc…)

      Demain matin, la personne la plus crédible au monde selon vous (dieu, Yahvé, moi, peu importe), ainsi que les 100 autres personnes que vous croyez le plus au monde vous annoncent que les prix, dans votre localisation préférée, demeureront exactement les mêmes, pour les 10 prochaines années. A 100% d’exactitude. En termes réels. Sont absolument sûrs de cela.

      Vous achetez, ou non?

    • @guyfolamour
      Je ne vois pas les questions dont vous parlez. Il y a des questions addressees a vrai garth, ce qui ne me concerne pas.
      Les questions reliees a ma strategie personnelle ou ma vie privee j y respond pas.

      Malheurement personne ne peut me convaincre que les prix demeureront les memes pour les 10 prochaines annees. Les prix baisseront j en suis convaincu

    • Vous refusez de répondre. Ca me surprend. Not.

    • Franchement, c’aurait été préférable de faire semblant de ne rien voir, comme d’habitude, faux Garth.

    • Quand vos enfants vous demandent pourquoi ils n’ont pas encore de vrai chez-soi, vous leur répondez quoi?

    • @missmckenzie

      Je suis tout à fait d’accord avec votre dernière intervention. Tout ce charavia ridicule enlève toute l’importance et la pertinence de ce blog très intéressant…dommage!

    • Joe

      Vous avez raison. Je vais essayer de faire ma part.

    • Quelqu’un qui s’y connait bien sur le marché immobilier peut m’expliquer quelque chose ?

      Partout nous entendons que 2014 est un marché d’acheteurs dans plusieurs quartiers de la ville. De plus en plus de listings, une offre trop grande des logements disponible et ce sans une baisse notable des prix de ventes.

      Par exemple: Sud-Ouest

      Dans ce secteur, qui comprend le très bouillonnant Griffintown, les ventes de condos ont chuté de 21%, avec 661 transactions. Au même moment, le nombre de copropriétés à vendre a bondi de 24%… un déséquilibre qui n’a pas empêché le prix médian de croître de 3%, à 265 000$.

      Quelqu’un peut m’explique ce phénomène ?Je comprends bien que c’est cyclique mais justement, pourquoi les prix de vente des logements disponibles ne baissent jamais ? C’est pas ca le fameux principe de l’offre et la demande ?

    • @docteurfolamour
      Quand votre femme et vos enfants vous demandent pourqoi ils pas sent après un blogue, vous leur repond ex quoi?

    • faux Garth

      Je n’écris pas exactement en direct d’un petit coin ordinateur improvisé dans un petit appart… Tiens, hier en début de soirée, nous regardions Détestable Moi 2 pendant que je correspondais avec Dan et M. Hamel. Vous avez deja les specs.

    • Bonjour à tous,

      Et surtout à ceux qui persiste à croire que tout est tigidou au Canada et particulièrement au Québec… Tout a été dit, notre marché immobilier est au même point ou était celui des USA début 2006, j’y était et je me souviens que les commentaires étaient les même qu’ici, en déni.

      Mais tranquillement la réalité était implacable et les gens se sont mis à paniquer. La masse qui était à la gorge avec leurs paiements ont été obligés de sortir en masse du marché, ce qui a fait chuté les prix. Voyant les prix chuter, la maxime voulant que les prix des maisons augmenteraient indéfiniment s’est avérée fausse et la panique s’est installée encore plus profondément.

      On connait la suite…

      Mais attention, la terre n’est pas arrêtée de tourner, pas de fin du monde. Seulement un retour cruel à la réalité pour les pauvres gens qui ont suivis la masse en pensant qu’une maison était la solution pour leurs déboires financiers.

      Donc, il n’y aura pas de fin du monde mais plusieurs “fin de période”, un nouveau début pour beaucoup et à une nouvelle adresse.

      Cheers!

    • Nwiel

      Première question a vous poser: pourquoi présumer qu’une baisse importante des ventes signifie nécessairement que le marché est mauvais? Et si l’an dernier avait été un boom extraordinaire du niveau de vente, et le niveau de cette année n’était qu’un retour à la normale? Meme chose pour l’inventaire.

      Une fois que vous aurez les réponses a ces questions (et, soit dit en passant, je ne connais pas ce marché plus qu’il faut, et je serais étonné que vos conclusions que ce marché est dans une slump soient erronnées, sauf que la magnitude de la slump pourrait être moins importante qu’il appert à première vue) on pourra passer à un autre niveau d’analyse (celu ou vous débutiez la vôtre dans votre post).

      Première petite recherche pour vous: est-ce que les promoteurs listent les nouveaux condos sur MLS? Dans mon coin, c’est le cas pour certains projets, et cela a contribué a une augmentation marquee de l’inventaire.

      C’est un marché beaucoup affecté par les constructions neuves, right?

    • Nwielgosz, je dirait que c’est parce que beaucoup de monde s’essaient sur le marché sans etre obligés de vendre. C’est mon cas. Je suis pret a vendre a x prix mais pas baisser mon prix. J’ai eu des offre” low ball” que j’ai refusé. Si je vend pas c’est pas grave j’adore ou je suis et si je vend au prix affiché je vais etre content.

      Mais si vous etes pret a acheter il y a toujours de bon deal, il.faut juste passer beaucoup de temps a chercher et faire une offre tout de suite si on trouve un bon deal.

    • Nwielgosz,

      Le marché immo est comme celui de la bourse mais au ralenti. Il est régulé par les mêmes force, la loi de l’offre et la demande.

      En bourse, si une mauvaise nouvelle s’annonce, vous n’avez qu’a trouver un ordinateur et vendre vos parts avec quelques cliques de souris et le marché réagit en forte baisse si tout le monde fait la même chose.

      En immo, c’est la même chose sauf qu’il faut pas mal plus que quelques cliques de souris pour en sortir et les coûts de transaction sont faramineux.

      Aujourd’hui, nous voyons une hausse des affichages et une baisse des ventes. Si ces conditions demeurent, il ne faudra pas bien longtemps pour voir des baisses de prix.

      @jonathangregoire est le parfait exemple de ce qui se passe (post de 9h23) Il met en vente mais refuse des offres à la baisse. Peut-être que M Gregoire est en situation d’attendre et de se permettre de refuser des offres mais ce n’est pas le cas de tous.

      Bonne chance à tous.

    • M. Hamel

      Ca serait intéressant si vous mettiez un peu de viande sur l’os de votre analyse, qui pour l’instant manque un peu de substance.

      Par exemple, cela veut dire quoi pour vous “etre a la gorge avec son paiement”, dans le contexte américain de 2005-2006-2007?

    • Avec tout le cash qu’il semble y avoir ici il doit y en avoir une parti pour construire des loyers à prix modiques.

    • @s.hamel, évidement c’est pas tout le monde qui a le luxe de juste tester le marché, certain doivent vendre absolument (divorce, maladie, perte d’emploi, succession…) ce sont eux qui offrent de bon deal surtout avec l’abondance d’offre. Si ils sont pressé ils doivent se démarquer avec de bon prix (sous l’evaluation). Il y a toujours des gens dans cette situation, peu importe l’état du marché. Etant donné qu’il y a surabondance d’offre depuis quelques annéees deja et que les prix reste stable, voir meme de légères augmentations dans certain secteurs, je presume qu’il y en a beaucoup dans ma situation, d’ou la stabilite des prix.

    • Vous vous trompez sûrement Jonathan cela n’existe pas des gens qui s’essaient.

    • @GG

      La spéculation docteur, la spéculation.

      Des gens prennent des paiements qui sont nettement au dessus de leurs moyens. Mais c’est tout-à-fait logique pour eux.

      Ils pensent que la valeur de la propriété augmentera toujours, donc si un problème survennait,

    • Un clique précoce… je continue.

      Ils pensent que la valeur de la propriété augmentera toujours, donc si un problème survenait, ils se disent qu’ils pourront vendre avec profit et rapidement.

      Ils n’ont aucune raison de penser le contraire, le marché est en hausse depuis si longtemps.

      Les problèmes surviennent quand ils commencent à atteindre le seuil maximal du crédit. Ils pensent vendre à profit dans un marché qu’il pensent encore en feu. La propriété ne se vend pas et ils doivent descendre le prix pour la vendre.

      Souvent, même une baisse de prix ne fonctionne pas. Et des mois et des mois passent, les factures s’accumulent, baissent à nouveau le prix. Les vrais problèmes commencent quand le prix tombe sous la valeur de l’hypothèque.

      Aux US, le problème est devenu apparent avec les sub-primes, ces gens ont été les premiers à tomber, au moment de l’augmentation du taux, les revenus ne suffisaient plus à couvrir toutes les dépenses, ils devaient vendre coûte que coûte.

      Le problème s’est ensuite propagé au hypothèque normales, les prix baissaient pour eux aussi.

    • @Nwielgosz 7h56

      Votre question n’est pas simple.
      Mais c’est un phénomène assez courant en immobilier car ce n’est pas un marché liquide.
      Lorsque les mises en ventes augmentent et que le nombre de transactions diminuent, cela n’implique pas que les prix vont diminuer automatiquement car il existe une autre dimension: le temps.
      Au lieu de vendre en 8 mois, la moyenne va monter à 10 mois (par exemple).
      Les prix flanchent lorsqu’un nombre critique de vendeurs ne peuvent plus attendre et les acheteurs restent patient, alors un nouveau point d’équilibre (prix/volume) doit être atteint.
      C’est pour cela qu’on va parler d’un marché d’acheteurs si les inventaires se situent à plus de 12 mois parce qu’on considère qu’en moyenne, à partir de ce point, beaucoup de vendeurs seront prêt à vendre leur maison avec une escompte pour sauver du temps.

      L’autre aspect est que ce n’est pas un produit uniforme.
      Je sais pertinemment, qu’en ce moment, ce qui était un extra il y a deux ans (comptoir en granit, céramique italienne, etc) est maintenant offert avec le condo. Le prix de vente peut donc rester le même mais en réalité, l’acheteur en a beaucoup plus pour son argent.

    • M. Hamel

      Les mots magiques dans votre post de 10:39 sont les suivants: au moment de l’augmentation du taux.

      Etes-vous d’accord que tant et aussi longtemps que le paiement hypothécaire reste le même, et que le proprio ne perd pas son emploi, la probabilité que le proprio se lance dans une vente de feu (pour redevenir locataire) est mince?

    • dandumais 17h13
      ??????
      Je n’ai jamais dit que j’étais pauvre. Vous avez vraiment pensé que ce commentaire valait la peine d’être écrit et que ça fait avancer votre argumentaire?
      Si vous voulez juger la valeur de mes connaissances et expériences sur la valeur de mon compte en banque, tant pis pour vous, surtout que vous seriez surpris.

    • @gg

      Non, je ne suis pas d’accord. Ce qui fait éclater une bulle est, dans tous les cas, une perte de confiance dans le marché.

      Quand les prix se mettent à baisser, les spéculateurs veulent sortir et exubérance irrationnelle à la hausse se change en panique vers le bas.

      Sommes-nous rendu là? C’est le débat. Observons.

    • L’individualisme est ici Roi !

    • Les communes ca fait très années 60, Gilles.

    • @Gillesmenard: c’est un blogue immobilier, un peu normal que ca parle d’argent et d’immobilier… si vous souhaitez un HLM prenez vous en main, unissez vous avec d’autres gens dans le besoin, acheter un bloc ensemble et partager les frais. Si vous dites que ca coute trop cher c’est parce que c’est pas rentable pour un promoteur ou un investisseur, ce qui expliquerait pourquoi ils en construisent pas. Sinon il y a des appartements pas cher a pointe au tremble…

    • Eh ben. L’agent d’immeuble par qui j’ai acheté mon duplex m’offre 500$ si je lui réfère un client. Il est mal pris.

    • M. Hamel

      D’accord avec vous que les spéculateurs sortent. La question est quel est le pourcentage de spéculateur dans le marché québécois? Il me semble que nous avoins des stats la-dessus, mais suelement pour les condos sur l’ile (qui serait logiquement le marché ou la spéculaiton est la plus importante).

      Il me semble que j’avais été surpris par ces stats (je croyais le pourcentage de spéculateur bien inférieur a ce que ces stats révélaient).

    • @Hamel

      Parfaitement d’accord.

    • ”Non, je ne suis pas d’accord. Ce qui fait éclater une bulle est, dans tous les cas, une perte de confiance dans le marché” Euh, l’immo n’est pas la bourse. La vraie question pour l’immo est quels sont les facteurs économiques clés qui influenceront l’offre et la demande dans un sens ou dans l’autre. On l’a dit 100 fois ……. et ça suffit.

    • @GG 22h21

      Non

    • @JoeBlo514

      C’est pour ça que certains se font expulser du blogue. C’est aussi pour ça qu’ils n’ont pas d’ami.

    • Merci aux quelques personnes qui ont offert des explications logiques et sensées.

      Tout ça me confirme que pour le moment et dans ma situation je préfère être une locataire qui vient confortablement qu’une proprio qui peine à joindre les deux bouts.

    • L’immo est comme tous les autres marchers, il répond aux lois de l’offre et de la demande, et l’anticipation influence énormément la demande, dans tous les marchers. Point. C’est simple à comprendre. Ça devrait suffir.

    • @missmckenzie

      Dans le doute, s’abstenir.

      C’est le début de la sagesse.

    • Tax

      Vous prenez la mauvaise décision.

    • Avec égards

    • @missmckenzie
      Qu’est ce qui vous empêche d’être locataire pour habiter et d’avoir des maisons pour louer ?
      D’ailleurs avec une maison que vous habitez jamais vous ne ferez d’argent parce qu’il faudra toujours que vous logiez à quelque part, et en vendant lors d’une hausse vous rachèterez en hausse et vice versa. Et quand vous n’aurez plus besoin des pi 2 vous voudrez les laissez à la descendance. A moins que le plan soit de fuir à l’étranger …

    • Tient, tout ceci me fait penser à une des mes idoles d’enfance, Gordon Gekko (ne vous étouffez pas, Gilles).

      If you need a friend, get a dog.

      C’est fou ce que les gens sont prêts à dire pour inventer des bébittes aux gens qui ont plus de succès financier ou professionel qu’eux. Les gens aisés sont malheureux, n’ont pas d’amis, l’argent n’achète pas le bonheur, etc… Ca fait partie d’un processus d’auto-défense, j’imagine.

    • missmckenzie

      Si l’achat d’une propriété vous mènerait à avoir de la difficulté à joindre les deux bouts, il est clair que vous devriez l’éviter.

      Aussi, l’achat du condo comme tremplin vers une maison ou un plex n’est probablement plus nécessaire. Les risques de voir les prix monter de 15% pendant que vous ramassez la mise de fonds supplémentaire (et les augmentations salariales) pour acheter directement une maison sont faibles.

    • @docteurfolamour
      Ou de l’égoïsme pur et simple.

    • Si l’achat d’une propriété vous mènerait

      ouch…

      Si l’achat d’une propriété vous menait à [...]

    • En passant faux Garth, ca regarde effectivement mal pour mon estimation du déficit US pour 2014.. J’ai lu ce matin qu’ils se dirigent vers 580 milliards, bien en-deca du 700 milliards que je croyais quasi-impossible. Faut croire que j’ai sur estimé mes chances de marier Kate Middleton, petite vie…

    • Gilles

      Je partage mon argent avec vous, sans poser de question, et meme si vous ne daignez meme pas me remercier. Vous trouvez cela égoiste?

      Allez, passons à autre chose.

    • @Favori : Parce que je ne pense pas être faite pour entretenir et gérer des immeubles ou autre comme investisseuse.

      @Laurentkar : Dans l’immédiat c’est le cas, suffit que je sois patiente et économe encore un brin. Dommage pour moi car le projet où je souhaitais m’établir sera vendu rendu là.

      Je n’ai pas l’intention de m’acheter une maison ou un plex. J’achète seule et comme je voyage de longues périodes pour le travail, il est plus compliqué à mon avis d’avoir une propriété que je dois entretenir alors que je n’y suis pas.

    • @GG

      Pas du tout. Dans les circonstances que vous décrivez, i.e. l’augmentation de valeur de la propriété suit l’inflation, financièrement, c’est nettement plus avantageux de louer et d’investir les argents qui auraient été engloutis dans la propriété pendant les 10 ans. Désolé, c’est un fait.

    • make that 514 milliards

    • Le succès financier, c’est au bas de ma liste de ce qui constitue le succès. Donc je m’en fou pas mal. Et c’est relatif le succès financier. Par exemple, lorsqu’un gosse de riches est encore riche à l’âge adulte, il n’y a pas grand succès dans ça.

      Le succès professionnel, c’est subjectif. Par exemple, lorsque le travail = passer sa journée sur un blogue, tout en employant des stagiaires qui billent des clients pour des tâches inutiles, je ne considère pas que ça constitue en succès professionnel. Surtout quand le travail en question ne produit absolument rien de bon pour la société.

    • Tax

      Aprèes 10 ans, vous seriez tout près d’avoir un cout de revient, en propriété, inférieur a votre cout de revient en location. Et ce, pour le reste de votre vie. Peu importe l’évolution de la valeur.

      C’est un fait aussi.

      Si vous pensez que les gens d’affaires ne savent pas reconnaitre la valeur et la qualité des srvices qu’ils recoivent, j’ai des condos dans le grand nord a vous vendre.

      Les gens q

    • *qui travaillent de l’autre bord de votre cloture créent des jobs, directement et indirectement. Les gens qui travaillent de votre bord de la cloture en détruisent.

      J’ai une des meilleures jobs au Québec, c’est tout. Je suis essentiellement chanceux.

    • @Tax

      De dire que c’est l’offre et la demande c’est ne rien dire. Les facteurs clés qui déterminent cette offre et cette demande là on parle.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité