Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 10 janvier 2014 | Mise en ligne à 11h59 | Commenter Commentaires (213)

    Images inédites du “nouveau” centre-ville

    L’orgie de construction qui se trame autour du Centre Bell modifiera de façon assez spectaculaire la physionomie du centre-ville de Montréal.

    J’ai mis la main ce matin sur des esquisses inédites de la phase 2 de la Tour des Canadiens, dont je parlais plus tôt cette semaine.

    tours - plein pied

    passerelle

    Si elles se concrétisent, ces deux tours du promoteur Cadillac Fairview, dessinées par le cabinet IBI | DAA-CHBA, constitueront un ajout architectural intéressant au panorama montréalais.

    Un ajout… parmi plusieurs autres.

    Dans des documents déposés ce matin aux autorités municipales, Cadillac Fairview diffuse une foule d’informations –et surtout d’images– croustillantes.

    On y trouve plusieurs images de synthèses sur l’allure que prendra la partie ouest du centre-ville, une fois les nombreux projets prévus construits:
    skyline cropped - jourOn remarque dans ces images La Tour des Canadiens (phase 1), au coin nord-ouest du Centre Bell. À côté: les tours carrées du Roccabella, et le gratte-ciel angulaire de L’Avenue.

    Au sud du Centre Bell se trouvent, en blanc, les deux tours nouvelles de Cadillac Fairview et l’immeuble à bureaux Deloitte (le toit incliné).

    La série d’immeubles en tramé, au sud-est, représente les phases subséquentes du plan d’ensemble de Cadillac Fairview dans ce secteur. Le groupe torontois prévoit investir 2 milliards en 15 ans dans ce quarilatère.
    skyline cropped - de nuit
    Il va sans dire que tous ces immeubles changeront considérablement le “skyline” de la partie ouest du centre-ville:

    Vue du centre-ville depuis le belvédère du Mont-Royal.

    Vue du centre-ville depuis le belvédère du Mont-Royal.

    Vue du centre-ville depuis le Bassin Peel.

    Vue du centre-ville depuis le Bassin Peel.

    Vue du centre-ville depuis les hauteurs de Westmount.

    Vue du centre-ville depuis les hauteurs de Westmount.

    Un plan de coupe qui montre les hauteurs de différents édifices à être érgiés autour du Centre Bell.

    Un plan de coupe qui montre les hauteurs de différents édifices à être érigés autour du Centre Bell.

    Cette vue aérienne présente tous les terrains acquis par Cadillac Fairview autour du Centre Bell:
    vue aérienne
    Ce projet ambitieux de Cadillac Fairview nécessitera diverses dérogations auprès des autorités municipales, notamment en ce qui a trait à la “surhauteur” et à la construction d’une passerelle au-dessus de la rue Saint-Antoine.

    Le promoteur y va aussi d’une demande particulière: rétablir la circulation automobile dans les deux sens sur Saint-Antoine, au sud du Centre-Bell.

    Le projet pourra toutefois aller de l’avant même si la Ville refuse de se plier à cette demande, indique Cadillac Fairview le document déposé ce matin à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

    Toutes les images de ce billet sont tirées des documents de l’OCPM.


    • Washington rompt son contrat avec CGI

      ca pourrait liberer de l’espace de bureau pres du centre bell

    • Le revêtement extérieur blanc semble tendance en 2014.

    • LoL !!! On pouvait sentir la chose venir… Un fiasco depuis le premier jour…Hmmm!!!
      NM

    • 2 millards d’investissements privés à Montréal sur 15 ans pour remplacer des terrains vagues avec de la densité. C’est une excellente nouvelle. Belle marque de confiance dans l’avenir de la ville.

    • Alrcc

      Faut pas charrier. Ce sont des édifices a condo. L’horizon de confiance de la personne qui prend la décision de construire n’est que de 2, voir 3 ans gros max….

    • MaD MaX Bergeron, me semble que la passerelle ne devrait pas occasionner de problèmes. Il y a déjà celle de la Place du Canada / Château Champlain non loin me semble…Le design ressemble vaguement à celui de la Banque de Chine a HK. C’est nice !
      NM

    • St-Antoine dans les deux sens?
      Il faudrait inviter le monde de Cadillac Fairview à faire un tour au Centre Bell les soirs de matchs et de spectacles.
      Les chauffeurs de taxis sont déjà enragés (parlez leur du Centre Bell pour rire) – il va y avoir un mort, rendu là.

    • La phase 2 des Tours des Canadiens est peut-être plus petite du côté du nombre d’étages, mais j’aime bien mieux son design. Beaucoup plus joli et original.

    • Tout ça grâce à Denis

      Bravo et Merci Denis (Coderre) !

    • http://www.nytimes.com/interactive/2014/01/10/travel/2014-places-to-go.html

      Il doit surement y avoir une erreur.

    • Quoi, la soupe a presque l’air meilleure qu’a la cantine de votre bled, Dan?

    • Niagara Falls et Calgary dans la meme liste que Vienne? Pourquoi pas.

      Un des attraits principaux de Niagara falls? La poutine aux gnocchis. Sont créatifs ces ont-à-riens.

    • Faudrait faire une liste pour les listes. C’est surement déjà fait…

      NM

    • Définitivement ça va faire du bien au quartier. Maintenant que ce passera-t’il avec la Gare Lucien-L’Allier? Une restructuration du hall et des quais, ainsi qu’un accès plus ”facile” au métro serait peut être à envisager?

    • @GG

      Niagara falls N.Y. c’est les chili dogs au brochet. devriez aller y faire un tour avec les enfants.

    • Au moins, les chutes sont belles. Calgary? Le néant.

    • Québec : une année « désastreuse » pour l’emploi

      « La dernière année aura été pénible pour l’emploi au Québec alors que la province a perdu 43 800 emplois à temps plein.

      D’après des données publiées vendredi par Statistique Canada, le taux de chômage a augmenté de 0,5 point de pourcentage en décembre pour atteindre 7,7 %.

      Sur un an, le Québec a perdu 43 800 emplois à temps plein, il s’est toutefois créé 45 800 emplois à temps partiel.

      « L’emploi à temps plein au Québec, c’est vraiment désastreux. Il y a eu quelques emplois de créés en 2013, mais ce sont des emplois à temps partiel », indique Carlos Leitao, économiste en chef à la Banque Laurentienne. »

      http://argent.canoe.ca/nouvelles/le-taux-de-chomage-augmente-77-au-quebec-10012014

    • @GG

      c’est n’est quand meme qu’a 100km de Banff…

    • Vous l’avez échappé belle, Curieux?

      Dans le calendrier chinois, 2014 est l’année du Locataire Soucieux.

    • @Curieux

      ne le dites pas a GG mais la sitaution inverse s’est produite en Ontario au niveau des temps pleins/partiels

    • L’Orchestre symphonique de Banff a progressé depuis 1960?

    • Scusez Dan, je suis un peu confus. Je voulais dire, les 5 meilleurs restos de Calgary valent vraiment, vraiment le détour?

    • Décidémment, ce n’est pas ma journée… Je voulais dire, le Musée d’art contemporain de Calgary est un incontournable?

    • Voyons, on dirait presque que j’ai fumé…

      Le point de vue du Peace Bridge va rester imprégné dans ma mémoire pour le reste de mes jours?

    • C’est extrêmement encourageant de voir cette effervescence à Montréal. Signe que des investisseurs ont confiance en Montréal, que Montréal subira une cure de rajeunissement. Les hôtels comme le Concorde à Québec font partie du passé, les touristes et les gens d’affaire cherche a avoir des hôtels dernier crie, qui attire les gens et fait marcher l’économie. Ce n’est pas en restant passif et en regardant les autres villes se développer que Montréal progressera… BRAVO…

    • @GG

      “L’Orchestre symphonique de Banff a progressé depuis 1960?”

      oui, ils sont passes de debutant a double diamant….

    • vous voulez plutot dire d’inexistant à vraiment inexistant. Comme la culture du ROC, d’ailleurs. Mais on tourne en rond.

      La culture, ca rapporte pas. Donc ca compte pas.

      P’tite vie, va.

      Je vous quitte pour un bon resto, on célèbre le gros, gros chèque encaissé aujourd’hui. Que faire avec? Un pied-a-terre à Niagara Falls? A Calgary?

    • @ioio

      ” Les hôtels comme le Concorde à Québec font partie du passé, les touristes et les gens d’affaire cherche a avoir des hôtels dernier crie, ”

      Comme le Chateau frontenac ou le Queenie?

    • @GG

      “on célèbre le gros, gros chèque encaissé aujourd’hui.”

      Robinson vous a finalement paye?

    • Robinson vous a finalement paye?-dandumais
      ___________
      hé hé hé

    • Claude Robinson est un héro. Ses avocats ne sont pas loin derrière lui.

      Vous auriez beau commencer à l’instant même Dan (et Simon), vous n’arriverez jamais à la cheville de cet homme.

      Plus pas d’classe que cela, je ne connais pas. Et n’espère jamais rencontrer.

    • @gg : Seule entité qui vous doit de l’argent c’est cyberpresse étant donné les milliers de cliques que vous y faites de 8@23 7/7. C’est du 105 heures semaines. La raison du chèque pourrait être : activage de blogues. Et je ne riais pas de Robinson. Je riais de la possibilité que vous soyez un avocat professionnel chevronné. Ce qui ne correspond pas au profil que vous sffichez sur cyberpresse chaque jour. C’est tout. Y’a pas d’autre chose que ça.

    • Claude Robinson est un héro.
      _________
      J’en suis déjà un. Dans une banale affaire où j’ai dû sauté à l’eau. Le Nouvelliste et l’État on monté l’affaire en épingle. Et toute l’affaire s’est terminé à québec. Nombreux sont les héros dont la vie ne leur ont pas donné la chance de le démontré. Quand on grandit à la jonction de trois (3) Rivières on augmente nos chances peut-être.

      En somme, des simon et des robinson il y a en beaucoup en québec. C’est seulement qu’ils n’ont jamais eu la chance de le démontrer. C’est tout.

    • Le Concorde n’a pas la valeur historique du Château Frontenac…

    • Pour ce qui est du Concorde vs Frontenac. Aucune comparaison possible. C’est clair. J’étais au Frontenac, cet automne pour une fds, encore énormément de cachet, mais le Sheik bin Talal a tout intérêt de remettre un peu de fricos pour reniper tout de même et mettre au gout du jour. Le service tjrs impecc.
      NM

    • GG qui d’autre que vous le parvenu parle d’encaisser un gros cheque sur un blogue?

      la classe, malheureusement pour vous ca ne s’achete pas.vous n’en aurez jamais.

    • http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201401/10/01-4727671-pietonniser-la-rue-sainte-catherine-lidee-seduit-coderre.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS3

      Ca fait des années que je pense qu’on devrait faire ceci . Yé!

    • Merci M. Bergeron, comme disait Yvon Deschamps, on veux pas le savoir, on veut le voir. De ce que je peux en juger, on va finalement commencer à avoir une vrai densification du centre-ville. Bien sûr c’est du residentiel et non pas du commercial, mais on va dans le bonne direction. Peux t-on s’imaginer un éventuel maillage avec les tours de griffintown.. et une densification se dirigeant lentement vers le fleuve et les abords du vieux Montréal (évitant ainsi les contraintes de hauteurs liées au Mont-Royal)?

    • @gg: Juste l’idée que vous puissiez encaisser un gros chèque était comique en soi. Votre joke était aussi drôle qui celle @ dan dumais je l’ai seulement pas dit car je suis arrivée sur le blogue à la fin de l’histoire. Je ne vous imagine pas avec un gros chèque à la main où, advenant le cas, votre visage arborerait un sapristi de gros sourire tellement que ça semble contre votre nature d’encaisser des gros chèques. C’est ça qui est drôle. On encaisse un gros chèque? Où va-t-on? Que fait-on? Cela fait très parvenu et est très comique. Si je dépose un chèque de 1M Lundi au comptoir de la RBC du boulevard des récollets à TR;

      1) Personne ne le saura;
      2) Ensuite, je ne fais rien;

      Bête de même.

    • ”Le prix des maisons standards à deux étages à Montréal a connu une hausse marquée, soit de 5,8 pour cent, pour atteindre 401 714 $. La situation pour les autres catégories de propriété a été plus équilibrée. Les maisons individuelles de plain-pied ont augmenté de 2,9 pour cent, alors que les appartements en copropriété standards ont enregistré un modeste repli de 0,4 pour cent. On prévoit que le prix moyen des maisons à Montréal va augmenter de 1,4 pour cent en 2014, en partie à cause d’une baisse attendue des ventes unitaires.”

      http://www.royallepage.ca/immobilier/fr/news_fr/la-nouvelle-annee-annonce-un-marche-de-vendeurs-dans-les-plus-grandes-villes-canadiennes/

    • Ca fait des années que je pense qu’on devrait faire ceci . Yé!-gg
      _____________
      Vous devez soutenir tout ce que vous affirmez. Sinon, personne ne vous croira. Parce que si ce que vous affirmez est vrai vous êtes tout un visionnaire pareil.

    • Simon

      non, mais par contre tout le monde sait que vous prétendez avoir un SUV Mercedes. Tsé, celui qui, dans la vrai vie, appartient à quelqu’un que vous connaissez bien.

    • Non Simon

      Suffit de s’etre promené un peu en Europe, avoir trippé sur les voies piétonnes, et s’etre demandé comment on pourrait reproduire la chose ici.

    • leguet

      5,8% de hausse de valeur en 2013 pour ma maison? Belle surprise.

      Ca veut dire qu’avec un levier normal (disons, 4 pour 1) un jeune proprio montréalais qui est all in immobilier a fait du 23,2% en 2013 (moins l’écart entre son coût de détention vs un coût de location d’une propriété similaire).

      Et dire que ce devait être une année catastrophique.

      Bon, on passe à autre chose?

    • très intéressant, merci pour les images!

    • leguet

      Vous vous surpassez ces temps-ci dans vos sources très impartiales…

      N’empêche que ces données vont contribuer à accélérer les pertes d’emplois car les gens s’endettent toujours plus d’une année à l’autre. Par conséquent, d’une année à l’autre, les gens ont toujours moins d’argent pour les dépenses discrétionnaires, ce qui a pour conséquence d’affecter la rentabilité de plusieurs commerces, ces derniers étant alors dans l’obligation de réduire leur effectif et, dans certain cas, de mettre la clé dans la porte. Super sain cette économie axée sur la spéculation immobilière…

      Vive les prix élevés! Voyez les conséquences sur l’emploi en 2013.

      « Sur un an, le Québec a perdu 43 800 emplois à temps plein, il s’est toutefois créé 45 800 emplois à temps partiel. »

      http://argent.canoe.ca/nouvelles/le-taux-de-chomage-augmente-77-au-quebec-10012014

    • C’est sur que la morosité du marché de l’emploi au Québec est causée par le marché immobilier. C,est l’évidence meme. Rien a voir avec un dollar qui était fort, le prix déprimé des ressources naturelles, et la morosité du climat économique mondial (et surtout américaine). Rien a voir avec le fait que les gens ont 2 autos parce qu’ils habitent loin, et que le prix de l’essence s’est tenu assez élevé en 2013.

      Non non non, c’est l’intérêt supplémentaire que paie le jeune proprio qui paie sa maison 74 000 $ “de trop” (33% du prix médian d’une unifamiliale au Québec) qui a tout fait couler.

      L’immobilier a le dos large, mais faut pas charrier.

    • Faudrait voir quel type d’emplois à temps partiel ont été créés ? Dans le secteur de la santé au Québec, il est notable de voir que près de 25 % des postes occupés sont à temps partiel(en fait c’est du temps plein déguisé). Pas mal plus payant que du temps plein dans le secteur de la vente au détail.

      Là où il y a une faiblesse c’est dans le secteur privé. Pas pour rien qu’on lorgne les matières premières du Nord québécois. Y a en a un qui est préoccupé par cela et qui vient d’écrire un livre sur un projet qui se veut rassembleur(Projet Saint Laurent).

    • Il faut accepter que Montréal est une île, il est seul dans cette situation. On ne peux empêcher l’étalement, les jeunes ménages veulent une vie a un endroit paisible. Ce qu’il faut c’est faire la promotion de Métropole, lieux exceptionnel par sa densité, construire en hauteur et surtout aménager des voies d’accès suffisamment nombreux pour supporter la circulation qui va avec une métropole.

    • Bien hâte de voir le «learning curve» du savoir vivre en condo pour tous ces nouveaux propriétaires. J’ ai vu un américain qui, pour ne pas avoir de voisin immédiat, a acheté l’appart d’en haut, d’en bas ainsi que les appaarts de gauche et de droite. Ceci n’était pas au Québec mais je me demande si la chose est possible ici. Il va de soi qui son intention n’était pas de s’enrichir mais de lui garantir la paix.

    • @leguet

      royal lepage et Bernanke en 2006…meme combat

      http://www.youtube.com/watch?v=INmqvibv4UU

    • non ioio, il y a deja trop d’acces. Les jeunes familles qui veulent s’établir dans un milieu paysible (come si Ahuntsic n’était pas paisible) n’ont qu’a y vivre (dans le sens de pas juste faire dodo là) également, pour être conséquent avec leur choix.

      Assez, c’est assez.

    • Ioio

      Meme Simon a trouvé le moyen d’habiter sur l’ile (bon, dans un coin défavorisé, mais quand même). S’il le peut, vous le pouvez également.

    • Simon

      Voulez-vous que je soutienne mon affirmation de 19:06, ou croyez-vous maintenant que certaines personnes sont prêtes à me croire sur parole?

    • leguet

      Ben oui, le Québec est maintenant champion de création d’emploi à temps partiel de qualité, un concept unique au monde!

      Pour continuer sur mon dernier commentaire, je vous dirais que ce sont les jeunes de 20-30 ans qui écopent le plus du prix élevé des propriétés car:

      1) le taux de chômage est élevé pour cette tranche d’âge;
      2) cette tranche d’âge s’endette souvent à près de 100% sur les prix des propriétés exorbitants actuels.

      Donc, ceux qui aiment continuellement « tapper» sur la tête des jeunes continueront de souhaiter un prix élevé des propriétés…

      http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/investment-ideas/why-lower-home-prices-are-a-national-priority/article7233016/

    • Bien sûr il y a ces 3 ou 4 petites tours de 30 étages.
      Il faut cependantr dire que cela ne fonctionneras pas: le québecois étant un indivudu qui est terre à terre,

    • Juste pour le fun, vous venez d’ou, Hector?

    • Curieux, je travaille environ 30 heures/semaine, suis-je à temps partiel?

      Quand j’étais jeune, c’était plutot 45 heures semaines, histoire de me grouiller le derrière un peu, et d’avoir assez d’argent pour avoir un chez-moi.

    • Pendant que des centaines de milliers de moutruches perdent leur emploi à temps plein d’un océan à l’autre … Ça va beau bientôt …

    • « Sur un an, le Québec a perdu 43 800 emplois à temps plein, il s’est toutefois créé 45 800 emplois à temps partiel. »

      Etant donné que ceux qui ont des emplois à temps plein sont les plus à même à avoir une hypothèque. On peut supposer que le nombre de ceux qui voudront vendre va bondir.
      Oops! scusez je voulais dire “ceux qui voudront s’essayer à vendre”.

    • On a évidemment ici affaire à un concept que Freud aurait inscrit dans son dictionnaire de la psychanalyse sous la rubrique du symbole obsessionnel du phallus . En bon québecois, un vrai trip de Bob Cashflow.

    • Simon, quo vadis?

    • @Leguet 11 janvier 2014 12h18
      Il me semble évident que quiconque veut avoir des prédictions réalistes sur l,avenir de l’immobilier québécois/canadien ne devrait pas aller chercher du coté de RoyalLepage.
      La direction du marché immobilier canadien est un “NoBrainer”.

      Voici ce que le grand Ben Bernanke nous disait en 2006:
      “”Housing markets are cooling a bit. Our expectation is that the decline in activity or the slowing in activity will be moderate, that house prices will probably continue to rise.”
      Vous pouvez lire d’autre morceaux choisis intéressants sur ce type ici:
      http://theeconomiccollapseblog.com/archives/say-what-30-ben-bernanke-quotes-that-are-so-stupid-that-you-wont-know-whether-to-laugh-or-cry

      Il se pourrait que dans quelques années vous nous rassembliez 30 citations similaires de RoyalLepage qui nous feront rire de même sur ce blogue.

    • Remarquez, à chacun son trip. Pour certains, c’est d’avoir une grosse Corvette. Pour d’autres, un gros boat de 45 pieds sur le lac Champlain. Tandis que certains vont préférer avoir leur bureau au 30ième étage alors que certains vont encore plus saliver en regardant cette tour du bas comme des envieux.

    • Ah! les développeurs immobiliers, rien de tel pour vous configurer un centre-ville.

    • @ioio
      Vous avez pas encore compris? Certains ont acheté à Montreal, ils se réjoussent chaque fois qu’il y a des travaux à Champlain, ils ont hate de voir les banlieusards raler lors de la construction de Champlain, ils veulent qu’on ferme les banlieues, creant ainsi une pénurie artificielle sur l’ile afin que leur “investissement” prenne de la valeur.

      Incroyable que dans un pays si vaste certains veulent qu’on vive comme à Singapour.

    • @gg : Soutenez là si vous voulez. Je connais plein de gens qui ont des Mercedes. Et le fait que je puisse en avoir une ou non n’est pas drôle. Le fait que vous reveniez là-dessus dénote que vous n’êtes qu’un vulgaire cyber intimidateur qui ne fera pas long feu. C’est tout. Y’a rien d’autre.

    • Garth

      Vous reconnaissez que les locataires constituent la strate la plus pauvre de notre société?

      Enfin, on se dit la vérité.

      Les reprises hypothécaires sont extremement peu élevées. M’est avis que ce sont des locataires qui sont dans le trouble. Avec leur crédit à la consommation.

    • Siiiii-mon?

    • Simon

      Je vous avoue que vous voir dire la vérité, pour une fois, est, disons, plaisant. Si vous vous contentiez de dire la vérité, nous n’en serions pas là, vous savez.

      Un peu de retenue la prochaine fois, d’accord? Hyundai? Toyota? Mazda? Nissan? Kia?

      Revenons aux choses sérieuses. Juste pour être certain, vous affirmez solonellement que vous ne subiriez aucun préjudice du fait que je révèle, sur ce forum, votre adresse résidentielle, afin que les gens puissent juger si vous vivez dans un quartier défavorisé?

      Sur et certain? A jeun?

    • Garth

      Je n’ai juste hate qu’au moment ou vous paierez le véritable prix de vos choix. Ni plus, ni moins.

    • *solennellement

    • @gg: la seule chose que j’affirme est que ta carrière de cyber intimidateur va bientôt prendre fin. C’est tout ce que j’affirme et j’en fais la promesse solennelle.

    • @gg : la chasse au cyber intimidateur comme toi est beaucoup plus amusant et jouissive pour un gars comme moi que de commenter sur cyberpresse. Je suis un chasseur.

    • C’est vraiment dommage. Ce blog est un des plus intéressant de LaPresse.ca mais malheureusement, il est pollué de commentaires des plus insignifiants par la même petite click de fois en fois.
      Peut-on SVP resté focussé sur le sujet principal et faire ressortir les VRAIS enjeux?

    • @Garth

      Désolé pour vous si l’opinion de Royal Lepage ne fait pas votre affaire. Perso, j’ai mis le lien surtout pour les stats. Rappelons qu’ils ne prevoient qu’une augmentation de 1.4% en 2014 pour l’ensemble du Grand Montréal.

      Rappelons aussi que c’est vous et vrai Garth qui prédisez un crash immo depuis des lunes et que c’est le contraire qui c’est produit. Donc qui a l’air fou ?

      Oui Curieux ça va très mal, plus personne ne va acheter de maisons au Québec. Enfin presque, encore autour de 70,000 transactions en 2014.

    • ”Il me semble évident que quiconque veut avoir des prédictions réalistes sur l,avenir de l’immobilier québécois/canadien ne devrait pas aller chercher du coté de Garth Turner.”

    • ”Dans l’ensemble du Canada, la création d’emplois temporaires était encore plus forte. De mai 2008 à mai 2012, quatre nouveaux emplois sur cinq étaient temporaires. Leur nombre a atteint un record de deux millions l’an dernier, selon Statistique Canada. Cette main-d’œuvre représente 13,6% de la population active comparativement à 11,3% en 1997.”

      Bizarre, ça pas empêché l’immo d’être en forte progression.

      http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2013/05/20130507-115827.html

    • leguet

      Ça prendra combien de perte d’emploi pour que vous puissiez admettre que le prix élevé des propriété nuit à l’économie dans son ensemble?

      Ce sont les jeunes qui écopent le plus leguet, le comprenez-vous ou vous vous en foutez?

    • @Curieux

      ”Ça prendra combien de perte d’emploi pour que vous puissiez admettre que le prix élevé des propriété nuit à l’économie dans son ensemble?”

      Je pense que GG vous a déjà répondu sur le côté tordu d’une telle affirmation. Si l’économie va mal, l’immo va suivre et non l’inverse. Pour le moment nous sommes dans une grosse soft patch économique au Québec et ce sera la même chose pour 2014, donc l’immo devrait aussi stagner.

      Les jeunes qui écopent ? Dites nous en plus là dessus. Les jeunes diplomés que je fréqentent sont presque tous proprios ou du moins c’est dans leurs plans court terme de le devenir.

    • Je suis content que vous ayez retrouvé votre bon sens, Simon.

      Maintenant, si vous pouviez arrêter de propager des mensonges, ce serait fantastique (en fait, ce serait la moindre des choses, mais rendu ou vous etes, ce serait un grand pas en avant).

      Tiens, vous pourriez commencer par votre post diffamatoire du 11 janvier, minuit six.

    • Curieux

      En passant, je suis d’accord qu’avoir des pirx immobiliers élevés, toutes autres choses (surtout le revenu disponible) étant égales, est en frein à l’économie, puisque les gens doivent consacrer “trop” d’argent pour se loger.

      La ou nous divergeons, c’est sur la solution: je ne pense pas qu’une forte baisse serait bonne. Elle wiperait une certaine catégorie de gens, et ralentirait fortement les ardeurs de ceux qui restent. Les seuls qui profiteraient vraiment d’une telle baisse sont ceux qui sont sur les sidelines, et pour ma part je les laisserait sur les sidelines, on ne batira pas l’économie avec eux, ils n’ont pas d’argent anyway.

      C,est donc un peu un catch-22. La seule facon que l’économie s’en tire, c’est de vivoter pendant une bonne période. Pas emballant comme perspective, mais c’est la vie.

    • leguet

      D’accord avec vous, les jeunes dans la mi-vingtaine, fin-vingtaine que je connais sont proprios. Je dirais qu’ils achètent 3-5 ans après la fin de leur bac.

    • @GG

      demain je dois deposer un moyen cheque…

    • C’est mieux qu’un coup de pied dans le derrière…

    • @GG– curieux

      comment expliquez-vous les taux de chomage sous la moyenne nationale en C-B et Vancouver
      versus le prix de l’immo?

      http://www.cbc.ca/news2/interactives/unemployment-stats/

    • Heu…le centre-ville n’est pas là mais au coin de Berri et Ste-Catherine.
      Ce n’est pas moi qui le dit, mais c’est bien ce qu’avait dit Jean Drapeau avec René Lévesque lors de la levée de terre pour la construction de la Maison de L’OSM au début des années 80.
      Non mais si un maire ne sais pas où est situé son centre-ville, où s’en vas-t’on me direz-vous?

    • Hector, vous êtes lumineux.

      Pour répondre à votre question, je ne sais pas ou vous vous en allez, mais je sais par contre ou vous ne vous en allez pas: con Sunnyside et Gordon. Ce n’est pas dans les cartes pour vous.

    • c,est simple Dan. La correlation est plus forte entre la température et les prix de l’immobilier que le taux de chomage et l’immobilier.

      curieux va vous dire que s’il pleut en ce moment, c’est la faute de l’immobilier.

    • @GG

      c’est donc pour ca qu’il pleut si souvent a Londres…

    • Après Royal Lepage voici une autre source ‘peu crédible’(Re Max) et sa prédiction 2014 :

      Grand Montréal = flat market

      Perso, je serais pas surpris d’une légère baisse de prix. Après tout, d’autres sources ‘peu crédibles’(les banques canadiennes) nous avaient prédit des baisses pour 2013-2014.

      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201303/25/01-4634406-ou-sen-va-limmobilier.php

      Peut-être devrions nous nous en remettre au très crédible Garth Turner qui nous prédit un crash depuis 2006 ou d’autres futés bloggeurs.

      http://bobsrealestateblog.com/2013/08/07/garth-turners-track-record-speaks-for-itself/

      http://www.bobtruman.com/Predictions/page_2147092.html

    • Les choses n’ont pas trop changé sur ce blogue: quelques commentaires intéressants sur l’immobilier ponctués de fadaises narcissiques de GGad. Lamentable.

      Pertinemment, il importe de concentrer la population dans des centre-villes pour assurer un niveau de vie décent à une population mondiale toujours en croissance. Bienvenus aux gratte-ciel donc!

    • Ben Rabidoux existe-t-il encore?

      M Dumas, la densité de population au Québec est de 6 habitants par kilomètre carré, mais ne laissez pas ceci vous empecher de croire que vos commentaires sont plus pertinents que les miens.

    • Dan

      Au resto ce soir, je porterai un toast à votre moyen chèque.

    • @GG

      hihi merci!

    • Montreal va recevoir 3 ou 4 nouvelles tours….youppi! Le père Noel a passé.

    • @Leguet
      Les predictions qui ne se sont pas realisees relevent du passe. La verite sur l avenir se trouvent quelques part entre Royallepage et vrai Garth, probablement du cote du dernier.

      @GG
      Les locataires ont aussi les attentes les plus basses, Ils n ont pas mise gros sur un marche immobilier qui va probablement crasher. En ce sens Ils ont des chances d être en meilleure posture que plusieurs proprios maxout.
      En preamble du vrai Garth ce soir un des jeunes diplomes dont Vous parlez?

    • Non mais on est t’y assez chanceux d’avoir des nouvelles tours dans le centre ville. Dire que ces promoteurs auraient pû aller les contruire ailleurs. Bin cout donc, c’est nous les chanceux les montréalais.

    • Koi la différence entre un moyen cheque et un cheque moyen. Je suis en train d!écouter the man with thegolden gun (1974), Q , M et 007 se plaignait déjà des prix élevés de l!immobilier
      Nm

    • Vous irez voir ce que les développeurs immobilliers on fait dans différentes villes. Un désastre total. Ils ont saccagé tout le patrimonial architectural des villes. Un désastre. Voyez seulement Boston par exemple. Une ville superbe qui a été totallement saccagée par les ”développeurs”.

    • Gartturner et garthbrooks, même personne j,en suis convaincu !
      Nm

    • @nic

      en Quebecois un moyen cheque est beaucoup plus gros qu’un cheque moyen.

    • Dan merci de l,explication, comme disent les blokes it was a rhetorical question, en fait ce n était même pas une question. Je n,ai pas pu résister a l,inversion. Intéressant, c,est vrai qu,il n,y a pas tjrs une corrélation directe entre le tx de chômage et les prix de l,immo.

    • Garth

      Non. Mes jeunes diplomés ne sont pas très représentatifs, vous savez.

      Par ailleurs, je vous parie qu’il y a plus de locataires maxed out que de proprios maxed out.

      Dan

      Content de voir que vous n’avez pas perdu les subtilités du québécois; ceci dit, je n’ai pas pensé à la chose avant d’écrire (ca m’arrive souvent d’écrire avant de penser, comme vous le savez).

      Mes beaux-parents ont trouvé le toast un peu étrange.

      Ni

      Les lyrics du chanteur sont plus convaincants que ceux du charmeur de serpent.

    • leguet

      « Les jeunes qui écopent ? Dites nous en plus là dessus. Les jeunes diplomés que je fréqentent sont presque tous proprios ou du moins c’est dans leurs plans court terme de le devenir. »

      Il semblerait que vous n’ayez rien compris de mes commentaires précédents… Le fait est que vos jeunes s’endettent démesurément et brulent toutes leurs paies sur la propriété et frais afférents, ce qui nuit à l’économie discrétionnaire dans son ensemble. Le résultat à ça se résulte en pertes d’emplois pour d’autres jeunes. Allez voir le taux de chômage chez les jeunes en général VS les autres classes d’âge et vous m’en reparlerez…

    • « Ben Rabidoux existe-t-il encore? »

      Oui.

      http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/economy/housing/four-changes-cmhc-needs-to-make-to-rein-in-its-mortgage-market-influence/article16178271/

    • @curieux

      L’affordability index pour l’achat de maison est un peu supérieur à sa norme historique donc rien de dramatique là tant que les taux d’intérêts reste bas. Le problème c’est justement l’endettement pour le discrétionnaire. Le chômage chez les jeunes a toujours été élevé, rien de neuf là dedans , par contre si vous avez une formation valable vous allez vous trouvez un emploi rapidement. Dans le secteur de la santé, on engage en masse, en fait il y a une pénurie de candidats qualifiés dans ce secteur.

    • Merci Curieux

      Ca fait une couple de fois que je vais sur son site (que je trouvais intéressant, c’est un doomer, mais plus posé que la moyenne de ceux-ci) et il ne s’y passe rien. Un peu comme en immobilier remarquez.

    • Nous pouvons utiliser des barèmes, des ratios pour essayer d’estimer quelle génération l’a eu plus difficile pour un accès à la propriété. Nous pouvons aussi avoir une discussion sur qui est le plus grand joueur de baseball de tous les temps, Babe RUTH ou Barry BONDS. Est-ce vraiment nécessaire ? Chaque génération a son calvaire, son chemin de croix, enfin, j’ose espérer que dans l’ensemble la situation s’améliore pour nos enfants, sinon à quoi bon !? En passant, dans Golden Gun (1974), le QG du secret service s’installe dans la coque à demie submergée du QE parce que le real estate de HK est trop cher, Li KA SHING n’avait même pas commencé d’amasser sa fortune dans le RE. Est-ce que le RE est cher ? Mets-en ! Est-ce que c’est difficile pour nos jeunes qui démarrent ? Mets-en, ce l’était aussi pour moi et d’autres de mon âge. Est-ce qui risque d’y avoir des vagues ? Mets-en! Oui le revenu disponible, devrais-je dire le revenu discrétionnaire devient un challenge pour la consommation, toutefois, il existe des choix et des outils qui n’existaient pas de notre temps. Passons à un autre appel…
      NM

    • Curieux

      J’y vais au pif, mais le taux de chomage chez les jeunes a probablement toujours été plus élevé que chez la population active en général… Meme en temps de dépression immobilière (je parie meme que c’était pire a ce moment-la).

      Si vos toasts brulent le matin, ce n’est pas la faut de l’immobilier. Je sais que c’est dur a croire, mais faites-moi confiance la-dessus.

    • à GGad

      Au nom de quel principe de développement, Monsieur, une faible densité démographique sur le plan national emporterait-elle seule la nécessité de réduire celle des villes qui occupent le territoire?? Merci de répondre sagement

    • M Dumas

      Nous sommes d’accord sur la conclusion: il est logique de densifier, pour toute sorte de raison, notamment économiques.

      Là ou nous divergeons d’opinion, un peu, c’est sur la raison que vous invoquez. A mon avis, l’augmentation de la population mondiale n’est pas une raison pour construire des tours résidentielles au centre-ville de Montréal. Parce que cette augmentation n’a presqu’aucun impact sur le Québec.

      Je vous laisse juger de la sagesse de ma réponse. Je vous dis ce que je pense, c’est tout.

    • Kkun, je ne me souviens plus ki, mentionnait qu’il ne voulait pas vivre comme un singapourien ! Entre Manille où ils ont 40 000 hab/km2 , Tokyo 13 000, Singapour 7000 et Montréal où nous sommes 5 000 il y a une sacré différence. Théoriquement on pourrait empiler la planète entière sur notre ile si chaque pied carré était occupé en hauteur de 20 étages. So what ! Le point étant que le hasard géographique a voulu que la métropole du Québec, ancienne chef métropole du Canada se trouve sur une ile. Soit les gouvernements centraux reconnaissent cette distinction absolument vitale mais si souvent incomprise et négligée, soit l’ile adopte un statut particulier au même titre que les autres iles-états de cette planete…
      NM

    • Curieux

      Le taux de chômage est toujours plus élevé chez les jeunes, c’est normal, les jeunes ayant moins d’expérience ils sont moins convoité par le marché du travail. Le problème c’est quand ce taux atteint des niveaux très élevés comme c’est le cas dans plusieurs pays d’Europe.

      D’ailleurs, comme avec le vieillissement il y a relativement moins de jeunes qu’avant on peut s’attendre à ce que leur taux de chômage demeure relativement bas, tout comme le chômage en général évidemment puisqu’il y aura moins de jeunes chômeurs pour faire monter la moyenne.

      Par contre ça ne veut pas dire que ça va bien, ce qui importe pour la productivité globale c’est le taux d’activité et là on va perdre du monde du côté des plus vieux. C’est plus grave même parce que les plus vieux sont plus expérimentés donc plus productifs (en général…) et chaque départ représente une perte plus importante pour l’économie.

      Les années qui viennent vont être intéressantes c’est le moins qu’on puisse dire.

    • Curieux

      Le chômage est élevé chez les 15-24 ans. Pas chez les 25-34 ans. Je suis porté à croire que la plupart des premiers acheteurs sont dans seconde catégorie (quoi que je n’ai pas de sources à l’appui). Sauf quelques petits vites et quelques jeunes héritiers, évidemment.

      source pour le chômage: (http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/travail-remuneration/population-active-chomage/emploi_taux_age.html ; allez chercher les données personnalisées)

      pbrasseur

      Au sujet du chômage plus élevé chez les 15-24 ans, je crois que votre explication peut être améliorée. Ils ont non seulement moins d’expérience, mais aussi moins d’éducation. Difficile d’avoir un bac à 20 ans! Le chômage est significativement plus élevé chez les gens moins éduqués.

      L’écart du taux de chômage élevé entre les hommes et les femmes de 15-24 ans semble corroborer que le chômage est associé au manque d’éducation chez la population de cet âge. En effet, les femmes décrochent moins et sont donc plus éduquées à âge égal.

      Les jeunes hommes décrocheurs sont un vrai problème. Tout comme, d’ailleurs, les 50-65 ans peu éduqués et peu actifs sur le marché du travail.

    • ”Les jeunes armés d’un meilleur diplôme trouveront des emplois plus stables et résisteront davantage aux récessions. De plus, la corrélation entre le taux de diplomation et le taux de chômage est directe : 5,1 % chez les détenteurs d’un diplôme universitaire contre 17,8 % pour ceux ayant moins de 9 ans de scolarité. Les jeunes semblent l’avoir compris. La moitié des 20-24 ans sont aux études, un record, alors que ce taux atteignait 30 % en 1990.”

      ”Marché de l’emploi au Québec: les jeunes en situation «avantageuse”

      On va même les chercher en France :

      http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/10/11/marche-de-lemploi-au-quebec-les-jeunes-en-situation-avantageuse_n_4030829.html

    • Habiter au centre ville de Montreal permet d’eviter de conduire sous les viaducs decrepits.

    • à GGad
      Bien sûr que la densification fait sens pour des raisons économiques, mais ces dernières ne peuvent s’étudier sérieusement sans une analyse démographique. Il est inutile de construire des gratte-ciel sans dépasser une masse critique de population. Ce ne sont qu’évidences. Là où vous virez casaque, c’est dans le relais de votre argumentation; (1) vous preniez pour base le fait que la densité moyenne n’était que de 6 habitants par km carré. Je ne vois toujours pas le lien logique qui unit cela à l’importance ou non de construire des gratte-ciel une fois les seuils critiques de développement démographiques dépassés. Quant à l’évolution de la situation mondiale: (2) il s’agit de saisir l’importance du problème de l’action collective à un niveau transnational – i.e. votre opinion, dans la sphère politique, consisterait en d’autres termes à affirmer: “à quoi bon voter, puisque mon vote est englouti dans la marée des autres votes… Un peu d’analyse à peine approfondie ne fait jamais tort. Ce n’est pas pour vous offenser Monsieur.

    • leguet

      Nous semblons dresser un portrait très semblable. C’est bon signe.

      Aussi, le chômage est bien plus grand chez les jeunes 15-24 ans en Ontario, alors que l’immobilier continue d’y prendre de la valeur. Je ne crois pas que la théorie de Curieux soit empiriquement validée.

    • @Laurentkar

      “Aussi, le chômage est bien plus grand chez les jeunes 15-24 ans en Ontario, alors que l’immobilier continue d’y prendre de la valeur. ”

      c’est grace aux riches immigrants Quebecois.

    • M Dumas

      Vous faisiez un lien entre l’augmentation de la population mondiale, et la nécessité de construire en hauteur à Montréal. Or, il n’y a aucun lien entre les deux.

      Ceci demeurera vrai tant et aussi longtemps que nos autorités restreindront l’immigration, et que notre densité sera ridiculement basse. Et meme si elles ouvraient grand les portes, et meme en prenant pour acquis que seul un 1/100 de la superficie du Québec est véritablement habitable, ce ne serait toujours pas l’augmentation de la population mondiale qui justifierait la densification de Montréal, en 2014. En 2214, on pourrait s’en reparler.

      Par conséquent, c’est une bonne idée de densifier à Montréal, mais pas pour le facteur que vous avez relevé. C’est tout.

    • Dan

      C,est pour cela que je suis choqué noir quand on investi 300-400 millions pour construire des routes qui ne vont nulle part, lire le prolongement de la 19. Ne pourrait-on pas juste essayer d’entretenir les routes qu’on a deja bon sang de bon dieu.

    • @GG

      c’est pour cela que le contournement par la route 30 etait si important…Ca aura pris seulement 30 ans….

    • @guygadbois 14h16

      On se rejoint là dessus, quoique je ne suis pas sûr que c’est vers de nouvelles infrastructures que les fonds d’entretien ont été détournés.

      Je pense plutôt que c’est vers les salaires et avantages sociaux des fonctionnaires, que voulez vous, un viaduc ou une école ça ne vote pas et ça ne descend pas dans la rue avec une pancarte (ou une casserole)!

    • @pbrasseur
      Vous tirez toujours sur le même cheval.

      Le problème #1 de nos infrastructures routières, c’est les entrepreneurs véreux qui utilisent volontairement un asphalte de faible qualité et des matériaux qui ne résistent pas à la corrosion parce que c’est bien connu, qu’au Québec, nous n’avons pas besoin d’épandre du sel sur nos routes en hiver.
      Nos routes ne se brisent pas aussi rapidement à cause de notre climat mais parce qu’on laisse des entreprises peu scrupuleuses saboter nos routes volontairement afin d’obtenir de nouveaux contrats dans un proche avenir.

    • pbrasseur

      “On se rejoint là dessus, quoique je ne suis pas sûr que c’est vers de nouvelles infrastructures que les fonds d’entretien ont été détournés.
      Je pense plutôt que c’est vers les salaires et avantages sociaux des fonctionnaires, que voulez vous, un viaduc ou une école ça ne vote pas et ça ne descend pas dans la rue avec une pancarte (ou une casserole)!”

      Non. Vos préjugés vous font dire n’importe quoi.

      Les rapports de gestion du MTQ sont très clairs. On dépense de 1.5G$ à 2G$ par année en améliorations et développements du réseau routier. Généralement, ces investissements sont supérieurs aux investissements de conservation.

      http://www.mtq.gouv.qc.ca/portal/page/portal/ministere/ministere/rapport_annuel

      Et on ne parle ici que des infrastructures provinciales. Je serais porté à croire que la construction de routes, ponts, aqueducs, égouts et viaducs municipaux neufs en banlieue et en région doit coûter plus cher que les rénovations du réseau municipal existant.

    • @alexandre

      faites vous du entrepreneurs Quebecois bashing?

      les responsables de la qualite au MTQ sont de conivence ou simplements incompetents?

    • *simplement pas de “s”

    • On voudrait tellement être norvégien ici au Québec, nous devrions être contents ! Nos routes ressemblent aux leurs. Quoique, dans ce cas-ci on préfèrerait avoir le pétrole des sheiks aux yeux bleus et les routes suédoises. Il y a quand même des absurdités en ce monde. La ville de Chicago a exigé que les nouvelles portions de viaduc construites aient une vie utile de 100 ans. Vous vous rendez compte ! D’ici 100 ans il y aura p-e des colonies sur Mars. Geez !
      NM

    • y’a des crottés partout Dan.

    • @dan

      Le bashing c’est plutôt votre domaine. Faut dire que votre vie doit être plate pour venir ici casser du sucre sur une province que vous n’habitez même plus. Y a rien d’intéressant par chez-vous ?
      Mais disons que pour répondre à votre ignarité et surtout à votre besoin de casser du sucre.
      1) au ministère des transports fait longtemps qu’on sous traite à peu près tout(PPP, sous traitance gouvernement libéral ça vous dit quelque chose ?)
      2) Y a de moins en moins de personnel au ministère car c’est le couperet(rien de plus facile d’éliminer un fonctionnaire surtout que la rumeur veut qu’ils ne fassent rien et que la sous traitance fait qu’on a plus besoin de personne)
      3) Les meilleurs se font offrir des jobs pas mal plus payantes dans le privé

      Donc, conclusion moins de personnel et moins d’expertise = moins de contrôles.

      La pensée maqique de nos brillants gouvernements étant que sous traiter ça coûte moins cher sauf qu’on a oublié qu’il faut quand même vérifier si les travaux sont bien faits et que pour ça ça prend du personnel et assez qualifié pour pas se faire passer de sapins. En fait les PPP et la sous traitance surtout dans ce domaine ça coûte pas moins cher. Constat que n’importe qui a travaillé au ministère peut faire , le reste est politique

    • @leguet

      Merci pour votre explication de secondaire 1,votre altesse.

    • @leguet

      je reste sur ce blogue pour ne pas perdre mon francais…merci de m’aider a y arriver.

      Pourriez-vous arreter de m’interpeller quand je ne m’adresse pas a vous?

      vos URL poches tout le monde les a deja lus ….

    • @le guet

      L’or a traverse la 50…vous etes long? ou vous attendez d’etre in the money pour annoncer votre trade?

    • @leguet

      ne vous inquietez pas vos revenus fixes vont augmenter d’ici 25 ans…..

    • @leguet

      ne me dites pas que vous etiez long Osisko a 12$?.Ca ca fait mal.

    • C,est l,amour fraternel icitte. Je ne savais même pas que dd était a l,étranger.

    • @leguet

      ne vous en faites pas c’est nrmal d’etre long Osisko pour vous,ce fleuron Quebecois.

    • En tkas dd , gg semble croire que le moment est venu pour ce qui est de l, Au.

    • Ni

      De temps en temps, Dan exprime sa frustration. Ca va passer.

    • @Dan

      Si vous êtes pas content passer par dessus mes commentaires. Sinon subissez moi comme on vous subit.

    • Woh, gg est pas mal clueless quant à la direction de l’or. Je commence a penser que les états vont devoir engineerer du wage inflation, mais comment y arriver sans tomber tout droit dans des mesures de type protectionniste/économie planifiée, je ne sais pas trop.

      Et je pense de plus en plus que des mesures protectionnistes ne seraient peut etre pas un si grand pas en arriere que cela.

    • gg vous qui êtes clueless ou gg eux. Wage inflation. Petite entorse de l,histoire médiévale, la peste noire a eu comme conséquence directe un mega wage iflation du coût de la main d,oeuvre paysanne.

    • @leguet

      avez-vous verifie la qualite du beton et du presswood de votre 3 1/2?Apparament que le construction etait supervisee par un ancien foreman du MTQ

    • @GG

      pour votre 40 ans…

      http://fr.canoe.autonet.ca/2014/01/09/porsche-918-spyder-2015–vaut-elle-les-845-000–demandes

    • @leguet

      “Sinon subissez moi comme on vous subit.”

      je pense que vous etes pas mal subit vous meme ici…avec toutes vos anectodes de gens que vous connaissez et vos redondances sur la fed.

    • Ni

      A quelques reprises sur ce blogue j’ai évoqué la possibilité qu’une pandémie vienne régler bien des problèmes économiques.

      Assez épouvantable comme perspective, surtout si on pense que la chose pourrait être orchestrée par des personnes malveillantes.

      Remarquez que j’écoute peut-être trop de films. Mais je demeure persuadé que ceci n’est pas impossible.

    • Ni

      Une de mes expressions préférées pour qualifier les 450…

    • guygadbois et NiCMef

      Ce n’est pas un secret que je crois qu’une hausse des revenus nominaux plus rapide que depuis 2008 serait de mise. J’imagine que ça se rapproche du concept d’inflation salariale.

      À ma connaissance, aucune autorité monétaire ayant annoncée ouvertement et clairement viser un objectif nominal n’a échoué. Je suis confiant qu’une banque centrale visant une croissance des salaires de (disons) 4% par année ne pourrait pas échouer. Surtout si la banque vise les prévisions de croissance des salaires, ce que Lars Svensson appelait “target the forecast”. Ou bien doutez-vous de la capacité d’une banque centrale à atteindre un objectif nominal?

    • Dan

      Je vous aime bien, mais c’est quand meme vous le champion du post non-pertinent (en pourcentage).

      Dans la très grande majorité des cas, leguet dit des trucs intéressants, c’est juste la partie ou il se plaint au lieu de réagir qui est moins bonne.

    • Laurent

      Prenez quelques minutes et dites-moi comment la banque centrale va forcer les entreprises canadiennes a hausser les salaires de ses employés canadiens, plutôt que simplement exporter des jobs à l’étranger.

    • En fait non, vous êtes en 2e place Dan, derrière Simon. Pas une très belle compagnie…

    • guygadbois

      Je vois ce que vous voulez dire. Si l’économie était fermée, j’imagine que vous êtes d’accord que la banque centrale peut fixer les salaires (nominaux) au niveau de son choix. Sinon, on peut élaborer là-dessus, mais ça prendra plus de temps.

      Vous amenez donc l’idée que les échanges internationaux causent une déflation que la banque centrale ne peut contrer. Pourtant, en 2011, la Suisse a réussi à contrer une telle déflation en achetant des actifs étrangers et annonçant que 1 EUR > 1.20 CHF. Ça a permis une certaine inflation salariale et le taux de chômage y est resté très bas. C’est donc clair qu’un pays peut y arriver. Le Japon semble d’ailleurs en voie de réussir au même jeu.

      En fait, c’est très clair qu’un des mécanismes par lequel la banque centrale atteindra une inflation salariale est par la dévaluation. Quand on y pense, la dévaluation est un mécanisme protectionniste, comme vous dîtes.

      Ceci dit, je ne crois pas qu’il s’agisse d’un jeu à somme nulle. En effet, si toutes les banques centrales tentaient de dévaluer en même temps, le résultat final serait intéressant: il y aurait une augmentation globale du volume de toutes les devises en circulation. L’économie mondiale réagirait alors exactement comme une économie fermée avec une banque centrale unique qui assouplit les conditions monétaires, i.e. que les revenus nominaux augmenteraient.

      Êtes-vous en désaccord?

    • Laurent

      Ce que j’ai lu sur la situation au Japon était plutôt que le wage inflation était toujours inexistant.

      La Suisse a adopté le peg parce que sa devise était en train de s’envoler vs la devise des pays auxquels elle désire vendre ses produits. Je ne suis pas aussi hot que vous en économie, faudra m’expliquer comment contrôler une hausse de sa monnaie contribue à un wage inflation. Protéger des emploi qui seraient disparus autrement, oui, mais augmenter les salaires? Je ne vois pas.

      Je suis un peu plus votre 3e paragraphe: si on dévalue la monnaie, on devrait augmenter les exportations. Mais pourquoi l’exportateur devrait-il augmenter les salaires de ses employés? Par générosité?

      Je crois bien que l’on peut affirmer qu’en ce moment meme, les banques centrales sont justement engagées dans l’exercice que vous décrivez dans votre 4e paragraphe, un competitve devaluation. Je ne vois pas d’augmentation de wage inflation (en termes réels, et probablement pas non plus en termes nominaux), dans la plupart des pays industrialisés.

      Pour ce qui est de votre 5e paragraphe, ma compréhesion est insuffisante pour que je me prononce. Mais merci d’avoir pris le temps.

    • En fait, il ne faut pas exagérer, il y a quand meme du wage inflation en termes nominaux, mais c’est en termes réles qu’il faudrait en voir.

    • Différents médias, différentes aspirations….

      http://auto.lapresse.ca/actualites/porsche/201401/13/01-4728220-la-porsche-911-targa-devoilee-a-detroit.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_auto_508450_accueil_POS1

    • Guygadbois

      Quand l’emploi est près de son plein potentiel, le rapport de force de négociation des employés est meilleur. Le marché marche dans les deux sens, après tout. Le cas albertain est éloquent.

      Imaginons un dollar canadien qui baisserait soudainement à 0.50 USD. Du point de vue d’un exportateur canadien, le taille du marché des acheteurs de ses produits et services vient de doubler. Il tentera d’augmenter sa production et de nouveaux compétiteurs canadiens apparaîtront. Les employés canadiens deviendront en plus grande demande et une pression à la hausse s’exercera sur les salaires.

      Pour le Japon, ils semblent avoir réussi à générer un peu d’inflation: http://www.bloomberg.com/news/2013-12-26/japan-consumer-price-gains-pass-halfway-point-to-inflation-goal.html

      Ceci dit, leur banque centrale est très timide. Shinzo Abe a du leur tordre le bras, montrant la porte à plusieurs hauts placés, pour qu’ils mettent en action des mesures d’assouplissement monétaire. Malgré tout, la banque se contente d’atteindre 1% d’inflation, même si le gouvernement leur a imposé une cible de 2%. Mais c’est mieux que l’objectif de 0% des 20 dernières années, à mon avis. Au fur et à mesure que leur marché de l’emploi se raffermira et que la croissance continuera à 3-4%, l’inflation salariale va assurément se pointer le nez. À moins que les retraités crient au meurtre et demandent que la déflation (et le chômage) soit de retour.

    • guygadbois

      Ceci dit, beaucoup de grands économistes seraient en désaccord avec ce que j’avance. D’autres seraient assez d’accords. Alors sentez-vous bien à l’aise de ne pas me croire sur parole!

    • Laurent

      Je sais que le QE au cube a généré un peu d’inflation (1%). Mais le wage inflation est zéro. La pire des choses, quoi.

      Et Abe s’en donné pour objectif de convaincre les entrerprises de hausser les salaires….

      POur ma part, je crois que le Japon est kaput. Alors si vous avez un autre exemple (qui a marché celui-ci) relativement récent d’actions de’une banque centrale qui a mené vers du wake inflation en termes réels, go for it.

    • En plutot qu’un exemple du passé, ill serait intéressant de voir ce que la Fed ou la BdC peut faire pour obtenir ce résultat, dans les conditions actuelles.

    • @GG

      vous etes en fait le parvenu no.1 de ce blogue..bravo!

    • GG

      remarquez que moi aussi je vous aime bien pour votre rectitude et votre probite,

    • @laurent

      J’ai une solution plus simple pour vous. Toutes les banques centrales impriment 2% du revenu gagné à l’interne. On fait des chèques à tout le monde. Disons qu’on redistribue de cette façon: 3% du revenu gagné au revenus moyens et faibles et 1% au plus riches(façon de rétablir un peu l’équilibre puisqu’on a spolié le petit épargnant au détriment de l’investisseur(les plus riches) depuis 5 ans. Vous l’aurez votre 2% d’inflation.

    • à GGad

      Je constate que vous ne saisissez pas le problème de l’action collective, posé à l’échelle mondiale. Lisez Mancur Olson, il en a fait d’excellents résumés. Ce qui n’est toujours pas logique cependant, c’est votre lien établi entre la densité nationale (faible malgré des seuils critiques de population largement dépassés pour construire des villes)et son impact sur la densité de ces villes. Bonnes lectures

    • Dan

      Je suis effectivement la personne la plus parvenue ici….

      leguet

      On devrait donc tout simplement baisser les impôts? Pas fou. Comme ca on peut donner de l’argent aux gens de facon un peu plus subtile que la votre. Sauf que cela serait un one-shot deal.

    • @dandumais
      C’est très ironique de votre part d’aller dire à un autre intervenant qu’il est hors sujet alors que votre apport frise le 0 Kelvin.

      Je ne fais aucun bashing contrairement à vous qui mettez tous le Québec dans le même panier.
      J’ai pris la peine de dire “entrepreneurs véreux” et non “entrepreneurs québécois” et je ne citerai pas de noms parce que si vous êtes le moindrement intelligent, vous allez comprendre pourquoi.

      C’est bien de venir sur des blogues pour maintenir son niveau de français, je vous encourage à travailler votre compréhension de texte maintenant.

    • Merci M, Dumas

      Mais franchement, je n’ai pas plus envie sur l’importance de densifier Montréal en raison de l’augmentation de la population mondiale que sur l’importance de vérifier la pression de mes pneus a chaque fois que je prends mon auto.

    • @dumasm
      Vous ne saisissez pas la nature humaine et c’est pour cela que vous croyez que guygadbois n’est pas logique.
      Tant qu’on vivra dans une société démocratique, il sera extrêmement difficile d’empêcher l’étalement urbain parce que les gens sont prêts à payer un certain prix pour avoir de l’espace et les villes avoisinantes font des concessions importantes de taxes pour s’assurer d’attirer le maximum de personnes.

      Il y avait justement un débat plus haut sur le fait, qu’en plus, les gouvernements encouragent l’étalement urbain en les subventionnant de manière détournée (construction des infrastructures: eau, routes, électricité, etc) et même si 1- on s’entendait sur ce point et 2- on décidait de bloquer ces subventions, alors il y aurait quand même une forme d’étalement urbain parce que les gens sont prêts à payer un certain prix pour avoir de l’espace.
      Ce n’est pas pour rien qu’il y a une mouvance “cool” d’avoir un chalet et/ou de retourner vivre à la campagne pour certains.

    • Moi je n’en connais aucune qui a réussi. D’ailleurs Monsieur Svensson fut obligé de quitter la Riksbank. Non ! Personnellement, je crois qu’il y a un disconnect entre la demande globale et la valeur tjrs décroissante du labeur comme facteur de production. Je crois que c’est irréversible parce que nos économies sont en pleines mutations, bref, je crois que le mieux que nos autorités puissent faire est de gérer la transformation sans causer trop de dislocations. Nous avons connu la désindustrialisation, les autorités ne font qu’étirer dans le temps la détertiarisation.
      NM

    • Alex

      En fait, je pensais avoir été clair, mais je crois que Mé Dumas veut absolument avoir raison: l’augmentation de la population mondiale n’est pas une bonne raison de densifier Montréal. Ce ne le sera pas tant qu’il n’y aura pas de changement radicaux dans nos politiques de natalité et d’immigration. De fait, on prévoit une réduction de la population au Québec…..

      C,est comme si on construisait des abris anti-tornade au Québec, parce qu’on constate qu’il y a de plus en plus de tornades dans le monde, alors qu’aucun modèle ne démontre qu’il y aura augmentation des tornades au Québec.

      Il y a plein de bonnes raisons de densifier Montréal, mais celle-la n’en est pas une.

    • NiCMef

      J’allais justement discuter du cas suédois! Sous Svensson, la croissance nominale allait bon train. Mais les peurs relatives à des “bulles d’actif” ont convaincu la Riksbank de durcir les conditions monétaires. Ce qui a mené à la démission de Svensson, qui n’a pu convaincre ses collègues de continuer à “target the forecast”.

      Voici ce que je veux dire en graphs:
      http://thefaintofheart.wordpress.com/2013/10/11/lars-svenssons-analysis-bolsters-the-case-for-ngdp-targeting/
      http://thefaintofheart.wordpress.com/2013/04/23/lars-svensson-bids-farewell/

      “Deputy Governor Lars E.O. Svensson’s decision yesterday to quit when his term ends in May was the final chapter in a battle that pitted his pleas to boost inflation and support the labor market against Riksbank Governor Stefan Ingves’s warnings on credit growth. The friction prompted Svensson last month to attack as “poor” the Riksbank’s efforts to reach its 2 percent inflation target.”

      Je crois que la peur des bulles est une “self-fulfilling prophecy”. En durcissant les conditions monétaires, on étouffe les économies, menant à la dévalorisation des actifs, donnant raison à ceux qui dénonçaient les conditions monétaires supposément trop laxistes, sous prétexte que les prix des actifs étaient élevés.

    • @laurentkar

      Vous êtes très intéressant à lire mais je ne partage votre point de vue – et j’insiste sur ce point, je ne crois pas avoir raison étant encore incapable de saisir l’ensemble des ramifications des politiques monétaires, je ne fais que participer au débat.

      Votre point de vue est valable justement lorsque vous passez du niveau macro (mondial) au niveau micro (votre exemple du CAD qui passerait à 0.50$).
      Évidemment, au niveau canadien (ceteris paribus comme ils disent tous), cela va créer de l’offre exportatrice et le cycle habituel (hausse d’offre, baisse chômage, hausse salaires).
      C’est lorsqu’on regarde à l’échelle globale que je suis beaucoup plus suspicieux et c’est le jeu de toutes les banques centrales en ce moment de dévaluer leur monnaie pour se rendre plus compétitif et booster facilement les exportations.

      Or qu’arrive-t-il lorsque tout le monde dévalue sa monnaie?
      Personne n’augmente sa capacité de production (en supposant une dévaluation parfaite pour simplifier entre tous les pays) puisque le niveau de compétitivité reste le même.

      Effectivement, l’inflation fera augmenter les prix des outputs en général.
      Cependant, on arrive alors à la question fort légitime de guygadbois: Pourquoi donc hausser les salaires alors?
      Exactement.

      Ma théorie simplifiée est que cela explique grandement l’écart qui se creuse (facilement mesurable) depuis les 30 dernières années entre les riches et la classe moyenne + pauvres.

      Autrement dit, l’inflation est une rente que ceux qui possèdent les facteurs de production conservent en majeure partie parce que nous restons constamment loin du plein emploi au niveau mondial.

    • leguet

      Ah! Une variation sur la tactique de l’hélicoptère. Comme dit GG, on pourrait par exemple donner des congés de cotisations (e.g. assurance-emploi).

      Il semblerait que la question est à savoir si les injections de liquidité sont permanentes ou temporaires. C’est un des messages principaux du papier de Krugman 1998 dont je vous avais suggéré la lecture. Un mécanisme tel que vous le proposez est peut-être plus efficace pour convaincre les marchés que les injections sont permanentes, alors que QE n’est pas aussi convaincante. Mais je crois que le problème principal de QE (et des autres politiques d’assouplissement monétaire dans le monde), c’est que les banques centrales montrent qu’elles sont prêtes à tolérer de l’inflation à 0-1%, mais qu’elles vont resserrer très rapidement, avec très peu de tolérance pour une inflation à 3-4%. Elles n’ont pas la crédibilité nécessaire pour faire croire que les injections actuelles sont permanentes. Je ne crois pas qu’on puisse convaincre ces mêmes comités de financer directement une baisse d’impôts ou de cotisations.

    • alexandre

      “Vous êtes très intéressant à lire mais je ne partage votre point de vue”

      Merci du compliment et de la politesse, c’est toujours apprécié. D’ailleurs, vous êtes un pro de la finance, si j’ai bien compris, alors content de savoir qu’un outsider comme moi puisse dire 2-3 trucs qui vous intéressent. En fait, j’ai quelques formations dans le domaine, mais j’ai fait le choix de ne pas y pratiquer, du moins pas tout de suite.

      “Or qu’arrive-t-il lorsque tout le monde dévalue sa monnaie?
      Personne n’augmente sa capacité de production (en supposant une dévaluation parfaite pour simplifier entre tous les pays) puisque le niveau de compétitivité reste le même.”

      Je crois que vous donnez vous-même la réponse au problème, ou presque. L’idée n’est pas d’augmenter la capacité de production, mais bien d’augmenter la demande globale pour occuper la capacité excédentaire. Je crois que l’on a une grande capacité de production inutilisée à l’échelle mondiale. Notamment, la capacité de main-d’oeuvre est de toute évidence sous-utilisée. Une augmentation des revenus nominaux mondiaux substantielle pourrait éliminer cet excédant et resserrer le marché de l’emploi. Les hausses de salaires réelles ne sont possibles que dans un marché de l’emploi serré, à mon avis.

    • @laurentkar
      Ce que je ne comprends pas est comment vous parvenez à hausser la demande globale par l’inflation dans notre contexte actuel.
      Si l’argent ne se rend pas dans les poches de la classe moyenne ou faible (à défaut d’un meilleur terme), il y a très peu de stimulation globale et surtout, à court et moyen, leur citron est pressé un peu plus.
      Je n’ai pas la source ici (et je suis prêt à me faire contredire) mais pour appuyer mon point plus haut, il semble que l’indice de PIB va augmenter davantage pour un dollar marginal dans les poches des moyens et pauvres que dans celles des riches.

      Je ne suis pas prêt à jeter le bébé avec l’eau du bain parce que je crois au contrepoids qu’une Banque Centrale peut exercer sur l’économie, mais en ce moment, je crains qu’ils jouent aux apprentis sorciers avec leurs QE infinis.
      À ce sujet, j’aime bien l’idée de leguet d’envoyer directement un chèque selon la cible d’inflation en proportion du revenu déclaré aux contribuables (avec un niveau décroissant).

    • alexandre

      “Ce que je ne comprends pas est comment vous parvenez à hausser la demande globale par l’inflation dans notre contexte actuel.”

      En fait, une inflation forte (3-5%) est signe que la demande globale est plus grande que la capacité de production. Autrement dit, ce n’est pas l’inflation qui génère la demande globale; c’est plutôt l’inverse.

      Comment déterminer la demande globale? Simplement avec m*v = p*y (masse*vélocité=prix*production_réelle). À condition que v varie assez doucement, la banque centrale peut déterminer la valeur de p*y (i.e. le PIB) à un niveau arbitraire, étant donné qu’elle a le monopole de m.

      Fait intéressant, même en temps normal (i.e. sans QE), les banques centrales procèdent à l’achat et la vente d’actifs à court terme pour fixer leur taux d’intérêt. Ce taux est à son tour utilisé pour contrôler l’inflation. Cependant, on pourrait directement contrôler les attentes d’inflation avec l’achat et la vente d’actifs, sans passer par les taux à court terme. Par exemple, la Fed pourrait viser le “spread” des TIPS directement. Elle pourrait aussi éviter d’utiliser l’inflation comme outils de contrôle macro et viser le PIB nominal.

    • laurent

      Elle a beau avoir le monopole du montant de m, elle a un grave problème de vélocité en ce moment. L’argent ne s’en va nulle part (outre la bourse, dirctement et via les stock buybacks) de véritablement utile.

    • En fait, il faudrait que la Fed charge un intérets sur les réserves qui s’y trouvent, plutôt qu’en payer un.

    • guygadbois

      “En fait, il faudrait que la Fed charge un intérets sur les réserves qui s’y trouvent, plutôt qu’en payer un.”

      Bien d’accord avec vous. La Fed procède à ces versements pour que les fonds du marché monétaires ne dépassent pas 1$ (”break the buck”), car ils craignent qu’un changement dans ce secteur crée une “instabilité financière”. La macro au service de la finance. Lamentable.

      Ceci dit, même avec des réserves payantes, il faudrait que la Fed montre que ses injections des dernières années sont permanentes.

    • Problème de vélocité, maintenant ! Me semble que le velociraptor est présent depuis 10 ans…Il est presque opportun de mentionner qu’à peine 10% des ménages font tourner la roue de la consommation. L’autre 90% adopte des mécanismes d’accommodement. Vous pouvez voir le phénomène Kijiji comme une mode qui va passer ou comme une manière du 90% de joindre les deux bouts. Le problème bien sûr en l’absence d’inflation en est un que la dette des ménages est réelle, lourde et impossible à éradiquer. Je ne sais pas mais si vous êtes un ménage moyennement endetté et que vous recevez un chèque cadeau gracieuseté Mister Poloz, vous faites koi, les plus sages rembourseront leurs dettes. Oui, une telle mesure sera bienvenue, mais ce n’est pas une solution permanente.
      NM

    • ”il faudrait que la Fed montre que ses injections des dernières années sont permanentes” Ce serait l’apothéose de la fuite par en avant. C’est ce que prédit Peter Schiff. Ce serait l’aveu que notre système de libre marché a atteint ses limites et qu’il ne fonctionnera jamais plus. C’est le signal que tous les gold bug de la terre attendent.

    • Pas d’accord leguet, la Fed dirait qu’elle arrête de pomper m, mais qu’elle ne la réduira pas non plus.

    • Euh ……. c’est quoi au juste votre pas d’accord ? Mon commentaire est clair le vôtre non.

    • leguet

      Schiff pense que l’expansion du balance sheet de la Fed m ne prendra pas fin, i.e. QE va se poursuivre pour toujours. Laurent parle d’un arrêt de QE (donc fin de l’expansion), mais d’un statement de la Fed qu’au fur et a mesure que son portfolio vient a échéance, elle va utilise le cash pour acheter de nouveaux titres. Donc, au lieu de contracter son balance sheet, la Fed le maintiendrait stable. Ca enverrait un gros message aux marchés que le cash est là pour rester, ce qui devrait créer de l’inflation.

      By the way, c’est probablement cela qui va arriver.

    • Surtout si on le force à sortir des réserves de la Fed en chargeant un intérêt sur celles-ci.

      Ca ferait de l’action en titi.

    • en passant, ceci devrait vous énerver encore plus. Les chercheurs de l’IRS méritent un gros zéro pour leur incompréhension du système fiscal canadien/québécois (à tout le moins pur les dividendes, qui sont déjà la source de revenus la plus imposées au Québec…).

      http://www.lapresse.ca/actualites/national/201401/14/01-4728551-les-faveurs-fiscales-aux-plus-fortunes-coutent-960-millions-au-tresor.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS6

    • Celui qui rira bien le dernier en bout de ligne, c’est Karl MARX lui-même ! Il commence déjà à faire des back flip ! Plus on avance, plus le club des pays du premier monde s’agrandit (ce qui est une bonne chose), plus la situation s’aggravera.

    • gg

      Leur étude est ici.
      http://www.iris-recherche.qc.ca/publications/complexitefiscale
      Leur partie descriptive me semble assez intéressante, non? Bien entendu, on peut être en désaccord avec leurs recommandations.

    • @GG

      J’avais compris du commentaire de Laurent que la FED continuait ses injections, pas les stoppaient.
      Dans le cas contraire je vois pas comment cela peut créer de l’inflation, même si elle réinvestit ce qui vient à échéance. Elle ne réussit pas à produire de l’inflation maintenant en augmentant sans cesse son bilan depuis 5 ans !!!.

    • En fait le danger de trop de liquidités pour le moment n’est pas l’inflation mais la création de bulles.
      Le stock market qui flambe à la hausse dans la morosité économique en est un exemple frappant.

    • leguet

      Guygadbois a bien compris ce que j’avançais. Tout est dans les attentes. En ce moment, le marché s’attend à ce que la Fed combatte l’inflation avec beaucoup de vigueur si elle se présente et à ce que la Fed réduise son bilan à la première occasion. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle n’arrive pas à produire d’inflation aujourd’hui. Le marché regarde le futur, pas le présent. C’est exactement ce que Krugman 1998 expliquait. Par contre, si la Fed convainc les marchés que son bilan n’est pas temporaire et qu’elle désire activement atteindre une cible d’inflation (ou, plus précisément, une cible de prédiction d’inflation) donnée, elle va l’atteindre.

      Personnellement, je crois qu’il serait préférable de viser les prédictions de croissance nominale et non celles d’inflation, mais c’est un autre débat.

    • @GG

      “Les chercheurs de l’IRS méritent un gros zéro pour leur incompréhension du système fiscal canadien/québécois (à tout le moins pur les dividendes, qui sont déjà la source de revenus la plus imposées au Québec…).”

      Le prof Lauzon est a l’Iris?

    • La FED a multiplié par 4 son bilan en 5 ans avec peu d’influence sur l’inflation. Ça dit tout. Elle ne fait que ça depuis 5 ans rassurer le marché. On a des taux courts nettement sous l’inflation depuis 5 ans et ça va continuer comme ça ,parole de la FED. La politique monétaire a ses limites sans compter ses effets pervers. Je pense que Bernanke en est conscient malgré un laxisme et une politique accomodante comme jamais vu dans l’histoire. On assiste présentement au plus grand détournement de fonds de l’histoire( 1 trillion $ de manque à gagner au niveau de l’épargne dû au taux sous l’inflation on transiter vers les marchés depuis 5 ans).

    • leguet

      Je ne vois pas pourquoi vous distinguez entre les marchés et l’épargne.

    • Laurent

      J’ai commencé à regarder le truc. Ca confirme ce que je pense. Des chiffres, mais pas de réflexion.

      Par exemple, les dudes chialent parce que les riches déduisent les intérêts sur des prêts contractés afin de faire du placement. Eille chose, ca serait logique de taxer quelqu’un sur un revenu de 5% alors qu’en vérité il n’en gagne que 2%?

      De plus, le plus grand illogisme de notre système fiscal des particuliers est le fait que l’imposition soit fondée sur l’individu, plutôt que sur la cellule familiale. Il ne fait aucun sens qu’un couple dont chaque membre gagne 50 000 $ paie 1 cenne de moins d’impôt qu’un couple ou un conjoint gagne 100K, et l’autre 0.

      Au lieu de fair ce constat, on tape sur la stratégie de prêt au conjoint, qui permet tout simplement a mon second couple d’aovir une fiscalité un petit peu plus rpès de celle de mon premier couple.

      Quant à la déduction pour pertes, je n’ai qu’un commentaire: eille chose, quand je fais de l’argent, je paie des impôts. Quand je perds de l’argent, j’ai pas le droit de me faire rembourser l’impôt sur mon revenu qui est maintenant disparu, gone, bye bye? C’t'inéquitable, ca?

    • c’est a pleurer ce truc.

    • @Laurentkar
      “Tout est dans les attentes. En ce moment, le marché s’attend à ce que la Fed combatte l’inflation avec beaucoup de vigueur si elle se présente et à ce que la Fed réduise son bilan à la première occasion.

      Mais c’est quoi ces niaiseries la?Le marche va verser des larmes de joie si l’inflation se pointe et la fed ne se mettra certainement en travers meme a 3-4 % en tout cas pas officieusement.

    • Une bonification fiscale pour ceux qui demeurent marier pendant au moins 25 ans, qui ne fument pas, ne boivent pas et ont au moins 3,3 enfants !? Je pense que Leguet faut allusion au gambit vis a vis des personnes agees, je suppose. Pas de rendement, alors a 75 ans, l’individu n,a aucune alternative a part zirp que de se pitcher les yeux fermés, le chapelet dans une main, le doigt sur le sell button avec l’autre.
      NM

    • @GG

      Quand je parle de marché c’est la bourse, quand je parle d’épargne c’est les revenus fixes.

    • Quelques graphiques intéressants du ‘français’

      http://leblogalupus.com/2014/01/14/ledito-du-mardi-14-janvier-2014-nous-sommes-dans-le-sweet-pot-par-bruno-bertez/

    • Etre contrarien, est-ce que ça veut dire encore quelque chose de nos jours….Oui, sauf que l’horizon payant est bcp plus long !
      NM

    • Ni

      Je croyais qu’il fallait être vivant pour payer de l’impôt?

    • GG
      Faites-vs allusion a l’expression, in the long run we are all dead…N’empêche qu’au-delà d’un certain âge, une personne à la retraite ne devrait pas être confronte a décidé entre un véhicule financier risk-free et/ou le marché boursier. Je serais curieux de savoir combien de personnes retraitées cash-in leurs obligations et payent des propriétés à revenu cash pour aller chercher du revenu.
      NM

    • @laurentkar 16h36
      Vous avez raison, je me suis mal exprimé.
      Ce que je voulais dire est: comment la création monétaire peut stimuler la demande mondiale puisqu’elle se retrouve majoritairement à dormir dans les comptes en banque des entreprises ou à accumuler de l’or qui stimule l’inflation sans passer par la demande de biens.

      Encore une fois, je ne pense pas que tout est noir et blanc mais il y a matière à réflexion lorsque la Fed imprime $80 milliards par mois, soit environ 6% du PIB américain ($15 500 milliards).
      Dans une économie aussi peu contrôlée que les États-Unis, il y a un potentiel dévastateur d’inflation effrénée quand l’argent imprimé surpasse une croissance normale du PIB nominal (2.5% inflation + 2.5% croissance réelle) sur plusieurs années.

    • @dandumais

      C’est loin d’être des niaiseries.
      1- la Fed ne va jamais laissé un taux d’inflation officiel de 3-4% sans réagir.
      2- Car ce qui va arriver anyway, c’est que la Fed va perdre tout contrôle sur la courbe des taux – et c’est celle-ci qui fait le plus mal au marché – toujours – parce que le sunk cost sera trop important pour toutes les liquidités.
      3- Les marchés ne sont pas heureux en haute inflation: les matières premières jubilent, et les pass through comme l’immobilier dont le passif est déjà sécurisé à long terme, le reste ne voit pas ses marges augmenter (grosso modo) parce que son financement et ses facteurs de production augmentent également de même que les attentes des actionnaires (coût d’opportunité sur le revenu fixe).

    • Je faisais allusion a votre post de 7:26, eh eh

    • Alex

      To your point, lorsque QE a commencé, j’ai lu pleins de trucs qui annoncaient que cela mènerait possiblement à de l’hyperinflation.

      So much for that.

      Et effectivement, la raison pour laquelle il n’y a pas d’hyperinflation est que l’argent dort à la Fed (ce sont les dépots sur lesquels je voudrais que la Fed percoive de l’intret pour forcer le cash à sortir de la). Ce que je comprends également c’est que les dépots a la Fed permettent d’investir à la bourse, mais je ne me rappelle pas de la mécanique exacte.

    • La FED n’imprime pas de moulah en tant que tel. Enfin, me semble. L-e que LaurentKar peut nous expliquer le mécanisme. Par contre, la FED joue à un jeu qui s’appelle je t’achète ce papier en échange de ce papier. Bref, tout ça dans l’espoir et la conviction que la confiance reprendra et les entrepreneurs recommenceront à investir leur montagne d’argent. Pour l’instant cette montagne d’argent a servi au rachat absolument gargantuesque d’actions en circulation. Oui certaines industries reviennent dans la zone ALENA mais devinez quoi, ils emploient encore moins d’ouvriers qu’en Chine et encore moins que lorsqu’ils ont quitté pour la Chine.
      NM

    • alexandre

      On s’entend que la tactique de la Fed est moins efficace, par exemple, que celle de la Suisse ou de la Suède pré-2011. Par contre, elle est meilleure que la tactique de la BCE, i.e. augmenter les taux en 2011, pour combattre une supposée inflation.

      Comme je vous ai dit, il y a plusieurs signes que les achats d’obligation sont temporaires et que la Fed va éventuellement faire les transactions inverses. Par exemple, la Fed s’est assurée de ne pas monétiser de dette à court terme en effectuant “operation twist”.

      Aussi, faire des achats sans objectifs clairs est problématique. Je m’explique. Dans le cas des transactions sur les actifs à court terme, les banques centrales annoncent toujours le taux ciblé (e.g. le taux directeur). Si la banque centrale n’annonçait pas la cible, il n’est pas évident que de tels achats et ventes seraient aussi efficaces à amener le taux à court terme au niveau désiré.

      En contraste, la Fed n’a pas annoncé ce genre de cible pour ses achats à d’actifs à long terme. Je crois que c’est l’une des raisons pour laquelle les injections massives de liquidités sont relativement inefficaces. Si la Fed avait ciblé, disons, la “yield curve” avec des taux de 1.75% sur 10 ans et 2.75% sur 30 ans, je crois que l’effet macro aurait été beaucoup plus grand pour une injection égale.

    • dandumais

      “Mais c’est quoi ces niaiseries la?Le marche va verser des larmes de joie si l’inflation se pointe et la fed ne se mettra certainement en travers meme a 3-4 % en tout cas pas officieusement.”

      Ah non?

      Qu’est-ce que la BCE a fait en 2011?

      Qu’est-ce que la Suède a fait en 2011?

      Avez-vous lu les compte-rendus des réunions de la Fed? Les faucons monétaires (”inflation hawks”) sont encore bien en vie et ont beaucoup d’influence.

      La BoC a longtemps gardé son taux directeur à 0.75% en annonçant qu’elle l’augmenterait le plus tôt possible, alors même que l’inflation est passée loin en-dessous de sa cible. Poloz n’a que très récemment changé son fusil d’épaule en annonçant que le taux directeur resterait longtemps à ce niveau. Malgré tout, il ne l’a pas diminué, même s’il prévoit que l’inflation restera sous sa cible pour une longue période.

      Pour moi, ce sont des indications que les banques centrales vont tuer l’inflation très rapidement si elle se présente, ce qui nuit considérablement à leurs efforts de relance.

    • guygadbois

      Bien d’accord avec vous au sujet du truc de l’IRIS.

      Par contre, un bémol sur ceci:
      “De plus, le plus grand illogisme de notre système fiscal des particuliers est le fait que l’imposition soit fondée sur l’individu, plutôt que sur la cellule familiale. Il ne fait aucun sens qu’un couple dont chaque membre gagne 50 000 $ paie 1 cenne de moins d’impôt qu’un couple ou un conjoint gagne 100K, et l’autre 0.”

      Je comprends ce que vous avancez et ça a du sens. Aux É-U, ils appliquent votre recommandation, je crois. Plusieurs appellent ça le “marriage penalty”. Autrement dit, la situation inverse se produit, où un couple marié 75000$+75000$ paye plus d’impôts qu’un couple non marié avec les mêmes revenus. L’idéal, j’imagine, serait d’offrir le choix d’être imposé individuellement ou comme cellule familiale.

    • alexandre (9h52)

      D’accord avec vous. Mais je ne comprends pas la fin de l’argument 2.
      “parce que le sunk cost sera trop important pour toutes les liquidités.”

      Pouvez-vous élaborer un peu?

    • @laurentkar
      J’avais écris un long post et après m’être relu, je dirai ceci:
      je vois l’ensemble de l’économie comme une tarte.
      On alloue notre capital selon la désirabilité de chaque pointe.
      Celle des revenus fixes augmente à mesure que l’inflation augmente.

      Le débalancement de la “WAM” des actifs des institutions financières versus leur passif fait en sorte que les taux augmentent; explication rudimentaire à ma phrase précédente.
      L’argument complémentaire étant que la demande de crédit découlant de besoin d’investissement augmente (projet coûte plus cher, et demande en hausse, donc plus de croissance horizontale à financer). Donc, l’offre augmente peut-être au même rythme (confiance), mais le débalancement des actifs vs passif fait en sorte que les taux montent de toute façon.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité