Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 15 février 2013 | Mise en ligne à 11h20 | Commenter Commentaires (52)

    Une nouvelle tour au centre-ville

    Image fournie par Point Zero

    Image fournie par Point Zero

    Après les jeans Point Zero et le quartier résidentiel Point Zero à Blainville, voilà que la chaîne de vêtements montréalaise se lance dans l’hôtellerie et le condo de luxe.

    Le groupe attend les autorisations en vue de bâtir un tour de 32 étages à l’angle de Bleury et René-Lévesque, au centre-ville de Montréal.

    L’immeuble comprendra un hôtel de la chaîne française Accor dans les étages inférieurs, et 62 appartements haut de gamme répartis entre le 20e et le 32e étage, selon les plans actuels.

    Fait inusité, le promoteur n’attendra pas d’avoir prévendu les condos avant de lancer les travaux.

    Eric Aouizerats, coordonnateur du projet chez Point Zero, ne s’inquiète “pas du tout” d’amorcer la construction sans avoir vendu d’appartements.

    “Soixante-deux condos, c’est beaucoup plus facile à avaler dans le marché qu’un projet de 500″, a-t-il fait valoir pendant une entrevue.

    Si les appartements ne se vendent pas, Point Zero les offrira en location le temps qu’ils trouvent preneur, a-t-il fait valoir. C’est le géant français Accor –qui exploite déjà l’hôtel Sofitel au centre-ville– qui se chargera alors de la location, a-t-il dit.

    Tout est en place pour que le projet démarre rapidement, affirme Eric Aouizerats.

    Le financement –80 millions– est déjà sécurisé et la vaste majorité des fournisseurs sont déjà trouvés.

    L’arrondissement de Ville-Marie confirme que le projet est à l’étude et que “les usages hôtel et habitation sont autorisés dans ce secteur”.

    Dès que les autorisations seront obtenues, Point Zero compte lancer les travaux dans un horizon de deux à quatre semaines, ce qui lui permettrait de compléter la tour en 12 à 18 mois.

    Le groupe devra d’abord démolir étage par étage l’ancien hôtel qui se trouve à ce coin de rue, avant d’amorcer la construction de la tour dessinée par l’architecte Karl Fisher.

    Chaque étage offrira des plafonds de 10 à 11 pieds de hauteur, ce qui portera la hauteur totale de la tour à environ 125 mètres.

    Les condos seront dispendieux –entre 500 et 750$ le pied carré avant les taxes. L’appartement le moins cher coûtera 430 000$.

    Selon les plans initiaux, l’ancien hôtel devait être conservé, et une tour aurait été rajoutée par-dessus. Cette façon de faire a finalement été écartée pour des raisons techniques (voir dessin ci-bas).

    point zero vieux


    • Excellente nouvelle cette nouvelle tour va donner encore plus de panache au skyline de Montréal.
      Avec tous les projets qui devraient se construire près du centre Bell, le centre-ville va être méconaissable d’ici les 3 prochaines années.Si seulement on pouvait développer les terrains abandonnés de l’ancien Spectrum et les terrains sur St-Laurent près du Monument National qui défigurent tellement le centre-ville !

    • C’est vrai qu’ils ne vont pas inonder le marché avec pleins de condos. Bonne nouvelle pour Montréal qu’Accor s’y installe!

    • Point Zéro et condos a 750 $ le p2, il y a un disconnect assez important….

    • Je suis toujours heureux d’apprendre qu’une nouvelle tour va s’ajouter au skyline de Montréal, par contre je trouve que l’architecture manque d’un peu de cohésion, à voir..

    • 62 condos de luxes. Pas de problèmes dans ce créneau, y a de plus en plus de riches autant au Canada qu’au Québec.

      http://jeanneemard.wordpress.com/2012/04/03/y-a-t-il-des-riches-au-quebec/

    • MWaaaaa, un vendeur de jeans qui batit des immeubles. Pareil comme à la fin des années 90 quand les chauffeurs de taxi étaient des experts en actions technos.

      Tout le monde sait que ça a bien fini cette histoire…

    • Juste le fait d’avoir Point Zero inscrit en grosses lettres sur la tour enlève tout prestige à celle-ci. :)

    • En passant, je ne suis pas que négatif: le building est quand même cool. Surtout si c’est un resto au milieu qu’on voit. Ça serait quand même cool avoir un bon resto dans mon propre building.

    • Heureusement qu’ils ont été chercher un nouveau design, parce que l’ancien, avec la pancarte blanche au sommet, c’était pas très joli. Enfin, je suis content que le centre-ville de Montréal se modernise.

    • En passant Maxime, est-ce que toi ou quelqu’un d’autre à La Presse enquête sur des trucs du genre de la frande de MAC Marketing (http://www.theglobeandmail.com/news/british-columbia/real-estate-firm-apologizes-after-employees-pose-as-buyers-in-news-stories/article8688210/) de Vancouver qui se passeraient à Montréal? J’ai un peu de misère à croire que ça se passe à Vancouver et Toronto mais que toute l’industrie soit plus blanche que neige à Montréal.

    • @elvince
      Sans trop entrer dans les détails, je peux vous répondre par l’affirmative.
      M. Bergeron

    • C’est bien les tours. Ça “amplifie” une ville, ça lui donne du “coffre” et de la prestance, ça fais en sorte que les gens se disent : Ouah on est en face d’une ville d’importance ; il serait peut-être d’à propos d’y investir ! Et ainsi vont les saucisses Hygrade dans le bon sens. La ville contunie de grandir et de gagner en PIB. Les emplois et les investissements suivent.

      Seul bémol à tout celà : Le règlement qui interdit à une tour d’être plus haute que le Mont Royal : Con.

      B.D.

    • Content de voir que Montréal se modernise enfin. Cela fait plusieurs années que Montréal est à la remorque de Toronto. Des projets comme celui-là à Toronto, cela fait des années que l’on en voit. Bizarre, on dirait qu’à Montréal nous avons un complexe d’infériorité envers les autres grandes villes. On annonce des projets de condos de luxe et la réaction est toujours, qui peut se payer ça? Le marché est en train de tomber et vive la location, etc. Montréal a besoin d’un electrchoc, de nouveaux leaders, de visionnaires.

      Allez voir à Toronto, les aéroports, les sièges sociaux, même l’offre des restaurants devient supérieure….

      Enfin, une chose est certaine, l’arrivée d’une tour à 62 appartements à Toronto n’a pas autant d’impact qu’à Montréal….lol

    • bonjour à tous. je lis ce blogue depuis qqe semaines comme je lis ceux du globe and mail, financial post depuis plusieurs mois. partout, je note de plus en plus d’inquiétude sur le marché immobiler canadien, sur la possibilité qu’il soit devenu une gigantesque bulle sur le point d’éclater semblable aux u.s.a ou l’ espagne.
      Actuellement, la montgolfiere immobiliere semble avoir atteint un sommet par manque d’oxygène des premiers acheteurs limité par la mesure du 25 ans d’amortissement imposé en juillet 2012 par le gvt fédéral.
      C’est au printemps qu’on verra le plein effet de ce coup de frein sensé refroidir la surchauffe sur le marché. si les nouveaux acheteurs se pointent pas en grand nombre, le nombre de pancartes à vendre va exploser et les prix vont fléchir en conséquence.

      Ce qui m’inquiete, c’est que le spectre de krach s’accentue de jour en jour et ce, sans hausse de taux d’intérêts à l’horizon! La moindre petite hausse en combinaison avec le taux record d’endettement des canadiens, et là, nous avons un krach en bonne règle comme d’autres pays ont vécu.
      Quiquonque n’a pas acheté encore et est pret à attendre qqe années, devrait patienter et en profiter pour augmenter sa mise de fonds.
      Beaucoup de gens qui ont acheté il y a 10-15 ans, n’auraient pas les moyens d’acheter leur propre maison avec une mise de fonds minimun. Les salaires n’ont pas suivi.
      En floride où j’ai de la famille, la bulle a implosée pendant que les gens grillaient des t-bones durant des B-B-Q de voisinage spéculant la quelle de leur maison vaudrait le million la première!
      N’ont rien vu venir. Nous, on a cette chance…
      Comme une bonne expression en anglais, run for the hills…

    • Très belle tour en effet. Si elle est construite, ça va faire du bien au coup d’œil, un peu comme lorsqu’on sort de la Place Ville-Marie sur la rue Université en voyant la nouvelle tour!

      @ groslapin:

      La situation est en effet préoccupante. Or, de là à parler de crash et de gigantesque bulle immobilière, il faut faire attention. Il est vrai que dans les grands centres comme Vancouver, Toronto et Montréal, l’atterrissage risque d’être plus dur, compte tenu de la plus grande volatilité des prix des condos et de la plus grande attention accordée par les médias nationaux. Cela joue énormément sur les émotions des gens dans ces régions où les indicateurs ont subitement pointés vers le bas depuis l’été dernier, les restrictions du gouvernement fédéral aidant aussi à calmer le jeu.

      Cela dit, chaque marché fonctionne selon des caractéristiques qui lui sont propres un peu comme c’était le cas aux États-Unis pendant le dégonflement de la bulle. On a pu observé des baisses de 50 % – 60 % dans des marchés situés en Floride, en Arizona, au Nevada ou en Californie qui étaient au cœur de la folie des “subprimes” et autres prêts exotiques. Dans d’autres cas, les baisses furent beaucoup moins marquées se limitant à 5 % ou 10 %. Au niveau national, la baisse moyenne fut tout de même de 33 %.

      Ça ne veut pas dire qu’il faille être complaisant avec la situation canadienne, mais seulement mettre les choses en perspective en fonction du marché étudié.

      Certains participants de ce blogue n’hésitent pourtant pas à faire leur choux gras des perspectives ultra-pessimistes et s’abreuvent allégrement des analyses d’un certain blogueur de Toronto, Garth Turner qui ne prédit pourtant pas de crash immobilier, mais une baisse qui échelonnera sur plusieurs années. Pour ce qui est du reste, ses propos sont à prendre avec un grain de sel puisqu’il balance des chiffres sans citer ses sources ou mentionne des baisses de prix fondées uniquement sur des conversations avec de mystérieux informateurs.

      En ce sens, ces personnes qui affirment souvent ici être capables de “timer” le marché qui doit s’effondrer de 20 à 40 % “minimum” comme j’ai pu le lire récemment afin de procéder à l’achat d’un propriété risquent probablement d’être déçus et d’attendre longtemps avant de passer à l’acte. Sauf, bien entendu, si une récession venait brusquer les choses comme ce fut le cas aux États-Unis. Pour ce qui est d’une hausse des taux d’intérêt à moyen terme, oubliez ça! Garth Turner parle de ça depuis 4 ans… Plusieurs pays du G-20 sont engagées dans une guerre de devises malgré les communiqués d’aujourd’hui pour tenter de faire croître leur économique anémique. On est plutôt dans une scénario de déflation où les interventions massives des banques centrales ne sont même pas suffisantes pour créer une croissance durable dans un contexte de sur-endettement. Cela ne veut pas dire que ceux qui sont endettés jusqu’au cou profiteront d’un environnement où les taux demeure relativement bas, considérant le risque plus élevé qu’ils représentent pour une institution financière, surtout lorsque la valeur de leur principal actif (la maison) baissera au fil des ans.

      Oui. Le contexte actuel doit inciter à la prudence surtout si vous êtes un acheteur disposant uniquement d’une mise de fonds de 5 % où vous devrez vider votre compte en banque pour ce faire. Ou, si vous souhaiter revendre votre propriété dans 3-4 ans pour en acheter une plus grosse. Dans ces cas, la location d’un logement s’avère donc une option plus raisonnable. Il n’y a absolument rien de dégradant à ça.

    • bien dit, Daffy.

    • La Firme Karl Fisher et le Quartier International de Montréal sont en feu: Wilson, Gillette, Tom, Southam, 400 Dowd, Victoire et Point Zéro.

      Considérant que le projet fut annoncé en 2011, le chantier Point Zéro devrait débuter bientôt.

    • @daffy_duck75 “Pour ce qui est du reste, ses propos sont à prendre avec un grain de sel puisqu’il balance des chiffres sans citer ses sources ou mentionne des baisses de prix fondées uniquement sur des conversations avec de mystérieux informateurs”

      Pouvez vous nous donner quelques chiffres que Garth Turner (le vrai) a balancé sans sources? Sans polémique, donnez nous juste quelques chiffres et on verra si je ne vous trouverez pas les sources.

      Les baisses de prix annoncéees ne sont pas fondées sur de mystérieux informateurs. Les baisses annoncées sont bien celle bien que manipuléees de la CREA.

      Cette bulle comme toutes les précédentes personne ne les voit jamais venir. Tous le monde semble surpris de la baisse généralisée des ventes alors que les taux restent encore historiquement bas. Ceux ui sont en déni le resteront on n’y peut rien. Mais à travers ce déni se lit la peur.

    • @daffy_duck75 : “En ce sens, ces personnes qui affirment souvent ici être capables de “timer” le marché qui doit s’effondrer de 20 à 40 % “minimum” comme j’ai pu le lire récemment afin de procéder à l’achat d’un propriété risquent probablement d’être déçus et d’attendre longtemps avant de passer à l’acte”.

      Les baisses de 20 à 40 % c’est bien possible et ceux qui (comme moi) y croient ont bien le droit de faire leurs plans en tenant compte de cette possibilité, tout comme ceux qui ont acheté des maison sous prétexte que ca monte toujours l’ont fait. Pourquoi une hausse de 100% a été possible en 9 ans et subitement un baisse de 40% dans les prochaines annéees serait impossible? Ah je sais, parce que “ca monte toujours”. Regardez dans l’histoire et vous verrez que ce n’est pas le cas.

      Justement c’est tres difficile de timer quoi que ce sauf si on est le bon Dieu. Raison pour laquelle “Garth Turner” peut se tromper sur le timing. Personne non plus ne peut prédire quant ca va toucher le fonds.

      Pour ce qui est de l’achat de la maison, ceux qui sont patient vont définitevement profiter des prix plus bas. Le “momentum” de l’immobilier vient d’être cassé net et les prix n’ont qu’une seule direction à suivre (vers le bas) pour plusieurs raisons: la saturation des acheteur (+ de 60% sont propriétaires), les baby boomers qui doivent vendre (car pour la majorité c’est leur seul fond de retraite, il ne vont pas manger de la brique pendant leur retraite voyons!), les prix tres élevés des maisons, le niveau d’endettement très généralisé (savez-vous pourquoi les autos sont financéees maintenant à 80 mois? ca prend 84 mois pour que ca “fitte” dans les budgets familiaux serrés. Futureshop finance meme des achats de 200$ Tabarn#$), la nouvelle génération qu ne veut pas de ces maisons et qui ne peut les offrir, le resserrement du crédit, l’effet troupeau dès qu’on se rendra compte que ca baisse,… je m’arrête là.

      Pour ceux qui sont en déni, on n’y peut vraiment rien. Mais très souvent ce déni est motivé par la peur. Attendons de voir dans les prochains mois. “La valeur de tout actif rejoint toujours sa moyenne à long terme”. C’est un principe bien connu et ce sera le cas pour l’immobilier..

    • @daffy_duck75 : “Cela dit, chaque marché fonctionne selon des caractéristiques qui lui sont propres un peu comme c’était le cas aux États-Unis pendant le dégonflement de la bulle. On a pu observé des baisses de 50 % – 60 % dans des marchés situés en Floride, en Arizona, au Nevada ou en Californie qui étaient au cœur de la folie des “subprimes” et autres prêts exotiques. ”

      Si vous regardez la définition d’un “subprimes”, vous vous rendrez compte que presque toutes les hypothèque “cash-back” et financement des frais SCHL sont en fait des “subprimes”. Si vous ajouter ceux-ci aux “subprimes” officiels du canada, vous pouvez comprndrez qu’il ya plein de “subprimes” au Canada.

      “Sauf, bien entendu, si une récession venait brusquer les choses comme ce fut le cas aux États-Unis. Pour ce qui est d’une hausse des taux d’intérêt à moyen terme, oubliez ça! ”

      Encore une mise au point. a récession n’a pas brusqué l’immobilier. C’est le crash immobilier qui a crée la recession. N’essayez pas de déformer l’histoire.

      Pour ce qui est des taux d’intérêt, j’espere que vous savez que les gouvernements (les banques centrales) ne controlent que le taux directeur qui affecte le taux variable hypothécaire. Le taux à long terme (donc le taux de 5 ans sur la base duquel tout acheter de maison doit se qualifier selon la nouvelle réglémentation) est décidé par le marché obligataire. Si la bourse (américaine surtout) continue de monter, le cash va sortir des obligations vers les actions et on peut se trouver avec un taux fixe de 5 ans à 7% alors que le taux directeur reste à 1%. Ca c’est quelque chose que plein de monde n’arrive pas à comprendre (l’argent dse déplace toujours vers là ou se trouvent les profits ou la sécurité en cas de panique).De plus des que les banques se rendent compte qu’elles peuvent faire de meilleurs profils à la bourse elles monteront automatiquement leurs taux variable (indépendemment du taux directeur de la banque centrale).

      En conclusion, il ne faut pas prendre à la légère les risque de hausse de taux d’intéret.

    • @groslapin: “La moindre petite hausse en combinaison avec le taux record d’endettement des canadiens, et là, nous avons un krach en bonne règle comme d’autres pays ont vécu.”

      Effectivement pour comprendre à quel point l’endettement a atteint un niveau intenable, on peut noter que les nouvelles règles de resserrement du crédit correspondent à un hausse de taux d’intérêt d’iviron 1% selon les experts, ce qui (entre autres) a conduit à la dégringolade des ventes qu’on vit depuis quelques mois. Si une hausse de 1% crée un tel effet, ca signifie que les budgets étaient serrés en tabarnouche. Comme indiqué plus haut les concessionaire ont besoin de financer la plupart des ventes d’auto à 84 mois pour que ca fitte dans les budgets de leurs clients. Ca en dit long.

    • “Oui. Le contexte actuel doit inciter à la prudence surtout si vous êtes un acheteur disposant uniquement d’une mise de fonds de 5 % où vous devrez vider votre compte en banque pour ce faire. Ou, si vous souhaiter revendre votre propriété dans 3-4 ans pour en acheter une plus grosse. ”

      C’est justement ce que de plus en plus de monde pense, ce qui ainsi va baisser la demande par rapport à l’offre et pousser les prix vers le bas. C’est un mécanisme qui (en plus des fondamentaux de l’immobilier qui ont changé) pourrait s’auto-entretenir et accentuer la baisse et la maintenir encore plus longtemp comme dans un cycle infernal. A bon entendeur Salut. La prudence devrait etre de mise.

      Mon prochain investissement dans l’immobilier va attendre au moins 3 ans. En attendant je me suis acheté un luxieux 4×4 usagé (de 2 ans à moitié prix d neuf) et financé à 0.9% sur 60 mois, tout en investissant mon cash là ou je peux tirer 6 à 7% par an.

    • Avez-vous une opinion sur le sujet du fil: La Tour Point Zéro?

    • @Garth Turner.

      “le niveau d’endettement très généralisé (savez-vous pourquoi les autos sont financéees maintenant à 80 mois? ca prend 84 mois pour que ca “fitte” dans les budgets familiaux serrés.”

      Il semble que plusieurs concessionnaires automobiles offrent maintenant la possibilité d’un financement sur 96 mois!!!:

      http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2011/12/20111206-122402.html

      Les plus lucides y verront certainement qu’en tant que société, nous sommes vraiment au bout du rouleau côté consommation et endettement. Quand le marché automobile a besoin d’offrir 96 mois à des taux historiquement bas pour mousser ses ventes, ça en dit très long…

    • MeMFisc

      Puisque voUs insistez, oui oui j’ai une opinion: elle ne se vendra pas.

      Pas beaucoup de gazon dans le quartier international, hein?

    • Garth, éclairez-vous svp. Ou allez vous tirer 6-7% apres impot garanti dans les 3 prochaines années?

      J’apprécie vos lumières. Merci.

    • Rick

      Ce sont des chars de BS ca. Avez-vous des exemples un peu plus réalistes?

    • @garth

      Vous voulez dire que le QE infinity, qui vise directement les MBS au rythme de 85 milliards par mois, vise les taux à court terme? Doh. Oui, oui, Doh.

      Avez-vous de l’information objective à nous fournir?

    • Quartier International : Unity 1 = Sold out; Unity 2 = Sold out; Gillette = Sold out; Wilson = Sold out; Altoria = Sold out; Southam = Sold out. Point Zéro = à voir ?

    • ”Si la bourse (américaine surtout) continue de monter, le cash va sortir des obligations vers les actions et on peut se trouver avec un taux fixe de 5 ans à 7% alors que le taux directeur reste à 1%.”
      Scénario complètement fantaisiste quand on sait que la FED intervient massivement sur le marché obligataire en rachetant les titres moyen ou long terme. Le taux 5 ans US est présentement sous les 1%. Un taux à 7% signifierait que l’économie fonctionne à pleine capacité accompagné d’une forte inflation. On est à 100,000 lieues d’un tel scénario. Au Canada c’est le scénario inverse qui est envisageable. Avec une économie qui se dirige vers un ralentissement en 2013 une baisse du taux d’escompte(présentement à 1%) est fort possible si l’économie faiblit trop.

    • @MeMFisc.

      Revente dans les secteurs environnants??!!:

      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201302/14/01-4621465-le-marche-immobilier-montrealais-en-pleine-mutation.php

      Le nombre de listings est drolement élevé dans plusieurs secteurs, vous ne trouvez pas?? Il n’y a pas que le centre-ville de Montréal qui compose la région de Montréal…

      Est-ce qu’il existe présentement un grand surplus de condos sur le marché? Réponse: Oui!

    • Le réajustement qui semble se profiler dans le secteur de l’immo au Canada est très sain. Normalement on aurait du assister à se rééquilibrage il y a quelques années. La FED suite à la crise financière de fin 2008 est venu tout chambouler en forçant des taux d’intérêts sous ce que dictait le libre marché. La Banque du Canada n’aillant pas le choix de suivre cela a eu comme conséquence de souffler artificiellement l’immo pendant 4 autres années.

    • @M. Gadbois.

      “Ce sont des chars de BS ca. Avez-vous des exemples un peu plus réalistes?”

      Jeep, Dodge, Chrysler et RAM sont tous des véhicules de BS? La route en est plein…!

      J’étais pas au courant qu’il y avait autant de BS au Québec et que ceux-ci avaient la possibilité d’obtenir des voitures neuves…

      Quel était le but de votre commentaire exactement?

    • Ouin Rick j’avoue que c’était trop punché comme formule. D’ailleurs, je viens de me rappeler que le gars qui tond mon gazon trimbale ses trucs en F150…

      Ce que je voulais dire, c’est qu’une bonne partie de ceux qui se sont etirés le cou l’ont fait pour flasher, et que cela serait incohérent pour eux de se promener en Dodge.

      Bref, quand BMW et Audi offirront leurs véhicules d’entrée de game (série 1, série 3, A3, A4) avec ce genre de promo, la on va etre dans le trouble.

    • @M. Gadbois.

      “Bref, quand BMW et Audi offirront leurs véhicules d’entrée de game (série 1, série 3, A3, A4) avec ce genre de promo, la on va etre dans le trouble.”

      J’espère ne jamais voir ça en effet! Le message que cela enverrait serait qu’il n’y plus aucun moyen de stimuler la demande intérieure. Mais si vous voulez mon avis, nous sommes déjà très près de ce point de non retour…

      Comme disait Garth plus haut, quand c’est rendu que Future Shop finance des trucs à 200$, ça fait dure pas à-peu-près!!!

    • Le sociétés sont full cash présentement dû entre autres à tous les refinancements qu’ils ont fait au cours des dernières années pour profiter de taux ridiculement bas. C’est rendu que même les taux sur les high yield bonds sont à des niveaux jamais vu. Comme les cies sont réticentes à investir sur le long terme sachant très bien que la demande future est incertaine pourquoi ne pas tout simplement faire profiter leurs clients actuels d’un financement à rabais avec tout ce fiat money qu’elles ont dans leurs coffres ? Me souviens de l’époque où on ramassait son cash pour s’acheter une voiture car on voulait en mettre le moins possible à crédit. Aujourd’hui, le fiat money fait qu’on peut tout acheter à 0% alors pourquoi attendre ? Jusqu’où iront nous dans cette fuite en avant ? Pour Bernanke c’est advitam eternam !

    • @guygadbois “Ou allez vous tirer 6-7% apres impot garanti dans les 3 prochaines années?”

      SVP ne me prêtez pas les mots: j’ai exactement dit “…là ou je peux tirer 6 à 7% par an.”. Je n’ai pas parlé de gain “après impot” ni de rendement “garanti”. 6-7% garanti ca existe pas, ce serait une escroquerie.

      Un rendement plus élevé implique un cetain degré de risque. ce genre de gain je le tire à la bourse dans un portefeuille équilibré comprenant essentiellement des “exchange Traded Funds (ETFs)” coté à la bourse. Quelques symboles d’ETFs ci-bas avec les dividendes (%) qu’ils payent annuellement (si vous ne savez vous y prendre tout seul, toujours consulter un planificateur finanier pour vous assurer que ces produits sous-mentionnés correspondent à vos besoins – on ne le répètera jamais assez):

      ZHY (6.1%); ZUT (5.9%); XPF (5.5%); FIE (7.2%); CHB (6.5%); XDV(4.1%), ZWU(7.5%); ZMI(5%); ZWB(6.1); ZWA(5.7%); ZDV (5.7%); ZRE(5.5%); CBO(4.5%); XEb(4%), CSD(5.0%).

      Du coté des actions d’entreprises (plus de risque): BCE (Bell Canada, 5.2%); BA (Bell Alliant 6.9%), AW.UN (Restaurant A & W, 6.4%); SCU (Café Second Cup, 6.6%) BPF.UN (Boston Pizza, 6.0%); BTB.UN (immeubles à logements au Quebec, 8.6%). Je m’arrête à.

      Les pourcentages indiqué sont des dividendes, à ce rendement il faut ajouter une possible (j’ai bien dit “possible”) hausse de l’action (gain en capital). Seul 50% du gain en capital et de dividende sont taxé. En plus beaucoup de ces produits paientl eur dividende au mois et permettent d’utiliser ce dividende pour racheter de nouvelles actions, ce qui augmente le rendement.

      J’entends déja certains crier c’est risqué. Etre vivant c’est déja prendre nu risque. On ne peut jamais éviter le risque, il faut le manager. Les hommes les plus richent du monde ont prresque tous leurs actifs à la bourse. Tous vos fonds de pension (RRQ, RPC) sobnt à la bourse. Donc apprenez à vivre avec et à controler le risque.

      En conclusion 5-7% de rendement ca se fait bien avec un risque raisonnable.

      Note: ce qui précède n’est pas une incitation à inverstir à la bourse ni une prétention que la bourse es le seul moyen de faire de l’argent. Toujours faire ses devoirs.

    • @Leguet: ”Si la bourse (américaine surtout) continue de monter, le cash va sortir des obligations vers les actions et on peut se trouver avec un taux fixe de 5 ans à 7% alors que le taux directeur reste à 1%.”
      Scénario complètement fantaisiste quand on sait que la FED intervient massivement sur le marché obligataire en rachetant les titres moyen ou long terme. Le taux 5 ans US est présentement sous les 1%. …”

      Vous pouvez remarquer que je n’ai pas mis un horizon temporel dans ce que j,ai dit plus haut. Je n,ai pas dit dans deux ou dans 3 ans. Le lien ci-dessous pointe vers un histrique des taux hypothécaires au Canada. Vous pouvez voir que vers le début de 2008 le taux fixe de 5 ans était à 6.0% et vers le premier tiers de 2009 il était tombé à 3.6%, une variation d’environ 2.% endeans 1 an. Les variations brutales de taux d’intéret sont possible et ont eu lieu plusieurs fois dans l’historique canadien et américain vers le haut et vers le bas. Il ne s’agit donc pas de scénario fantaisiste. Si en 1995 quelque’un prétendait que le taux de 5 ans serait au jour à 3% on lui aurait dit la même chose. Cependant les gens s’engagent avec des budgets serrés dans des hypotheques de 25 ans (et jusquà il y a pas longtemps 35 et même 40 ans) et tablent sur le fait que au prochains renouvellement les taux seraient encore à 3%. On n’est pas aux USA où tu peux locker ton hypotheque à 3% sur 25 ans.

      http://www.ratehub.ca/5-year-fixed-mortgage-rate-history

      Les opérations QE infinity et twists de la fed ont pour objectif de gagner du temps en espérant que l’economie remonte. Mais personne ne connait en ce moment quelles en seront les conséquences.

      Il n y pas longtemp la mantra était “le prix des maisons monte toujours”, maintenant que le contraire est prouvé, la nouvelle mantra est “Les taux n’augenteront jamais”. C,est qui la prochaine?

    • @M. Gadbois. “Bref, quand BMW et Audi offirront leurs véhicules d’entrée de game (série 1, série 3, A3, A4) avec ce genre de promo, la on va etre dans le trouble.”

      Lorsqu’on va bien s’habituer au financement à 84 mois, le passage à 96 mois sera plus naturel. Soyez patients. Qui aurait cru il y a 8 ans qu’on financerait des auto sur 84 mois? On dirait que chaque fois qu’on touche un fond on s’y habitue puis on descend naturellement plus bas.

    • @garth turner

      On s’entend que tout ce qui se fait à court et moyen terme va exactement à l’encontre de taux à 5 ans à 7%. Si vous ne pouvez mettre un horizon à cet hypothèse que je calcule peu probable à court ou moyen terme cela demeure une fantaisie de l’esprit. De même, les gens qui achètent une maison présentement ou qui ont une hypothèque court terme auront tout le loisir de geler leur hypothèque si les taux remontaient et on s’entend que du 7 % c’est pas demain la veille. Nous sommes entrés dans une période de deleveraging, cela implique des taux bas pour encore plusieurs années. Parlez-en aux Bernanke et Draghi de ce monde !

      “le prix des maisons monte toujours” L’immo comme le reste suit des cycles par contre dans le cas de l’immo ces cycles sont plus longs(donc ça ne monte pas toujours à court ou moyen terme évidemment). L’immo a toujours été une protection contre l’inflation. Tant qu’il y aura de l’inflation les maisons vont suivre(sur le long terme j’entends). Autrement dit si hypothétiquement nous aurions des taux 5ans à 7% c’est qu’il y aurait une forte inflation dans l’économie et le prix des maisons suivraient à la hausse. Ceci dit, une déflation des prix des matières feraient en sorte que bâtir une maison coûte moins cher et aurait donc un impact immédiat sur le prix du stock de maisons existantes. Pensez vous ce scénario plausible globalement(oublions le Japon qui est un cas particulier) quand on voit ce qui se passe du côté des Banques centrales à travers la planète depuis quelques années ?

    • @garth

      C’est facile de faire des prédictions quand on ne met pas d’horizon temporel, hein?

      Lancez-vous (comme vous le faites avec la bourse, donc vous etes parfaitement capable de spéculer), dites nous quand le 5 ans sera à 7% (après réduction usuelle)?

      De mon coté, je vais faire une prédiction également: ni BMW, ni Audi, n’offira de financement 96 mois au cours des 20 prochaines années.

      Vous ne savez pas quelles sont les conséquences de QE infinity et Twist? Pour l’instant, elles sont les seuls supports des marchés obligataires et boursiers. Éventuellement, elle fourniront de l’inflation dans les commodities, y compris les terrains, comme vous n’en avez jamais vu.

    • @MeMfisc:

      Tout comme vous, j’aimerais bien lire l’opinion de pseudo Garth Turner sur cette nouvelle tour au centre-ville de Montréal. Ça ferait changement. Or, il semble que son seul intérêt se résume à traduire en français les commentaires du vrai blogueur de Toronto…

      En tout les cas, le vrai Garth Turner semblerait avoir peut-être plus de succès en affaires qu’en politique fédérale…

    • @daffy

      Aucvune des tours q

    • @daffy

      Aucune des tours nommées par MeMFisc n’a tenté de se vendre a 750 $ le p2.

      Good luck point zéro.

      Si cela se vend a ce prix, je met ma maison a 5M, cela va etre le bargain du siecle.

    • @daffy_duck75: Les condos, j’y touche pas, même ceux dits de luxe. Isolation nulle, frais de condos sous évaluées jusqu’à ce que les réparations demandant des dizaines de milliers de dollars deviennent urgents.

      Le Quebec en particulier (à ma connaissance) n’a pas une législation protégeant les propriétaires de Condos. C’est une vieille histoire et on attends toujours une législation appropriée au Quebec:
      Maxime Bergeron avait déja fait un post là dessus. je ne sais pas si la nouvelle législation est sortie là dessus. Si vous achetez un condo et êtes capables de surfer sur les frais de condos bas jusqu’à vendre avant les réparations majeures, bravo! moi je me tiens bien loin de tout cela.

      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201203/19/01-4506874-copropriete-gestionnaires-au-bord-de-la-crise-de-nerfs.php
      http://www.jecomprends.ca/maison/achat/frais_de_condos_les_proprios_sont_coinces
      http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/lafacture/niveau2_10904.shtml

    • @leguet “On s’entend que tout ce qui se fait à court et moyen terme va exactement à l’encontre de taux à 5 ans à 7%. Si vous ne pouvez mettre un horizon à cet hypothèse que je calcule peu probable à court ou moyen terme cela demeure une fantaisie de l’esprit. De même, les gens qui achètent une maison présentement ou qui ont une hypothèque court terme auront tout le loisir de geler leur hypothèque si les taux remontaient et on s’entend que du 7 % c’est pas demain la veille. ”

      Vrai pour le court terme. Mais quasi toutes hypothèques ont des engagements à long terme. Donc toute analyse du point de vue hypothécaire basée sur le court terme est aussi une fantaisie de l’esprit. Ils ne pourront geler leur hypothèque de plus de 5 ans ou 10 ans. il leur resterait une bonne quinzaine d’année avant la fin de leur hypotheque (pour ceux qui ont 25 ans). De plus il y a les frais qui sont parfois plus élevés que ce que tu sauves en intérêts (pas stupides les banques). A moins que vous ayez une hypotheque avec un taux fixe sur toute la duréee de l,hypotheque, il est fort probable qui vous soyez sujet à des taux beaucoup plus éleves qu’aujourd’hui avant la fin.

    • @leguet “le prix des maisons monte toujours” L’immo comme le reste suit des cycles par contre dans le cas de l’immo ces cycles sont plus longs(donc ça ne monte pas toujours à court ou moyen terme évidemment). ”

      Si on va bien loin dans l’histoire, le prix des maisons est resté toujours stable ou en dessous de l’inflation. Pas de protection contre l’inflation (allez juste sur google et vous l’apprendrez, voir aussi lien plus bas).

      Par contre, si vous regardez les figures dans le lien ci-dessous (données pour le canada et par province qui malheureusement ne remontent pas assez loin dans l’histoire), vous verrez que dans les provinces les + peupléees du Canada (Quebec, Ontario) et dans l’ensemble du pays, vous noterez qu’il y a eu une premiere poussée de l’immobilier vers la fin des années 80, au moment où la grande vague des baby boomers fondaient leur familles, puis une explosion vers le début des annéees 2000 avec l’explosion du crédit facile. Ce qui s’est passé semble ne rien à voir avec l’inflation

      http://www.theeconomicanalyst.com/content/house-prices-and-inflation

    • @guygadbois: “Ce que je voulais dire, c’est qu’une bonne partie de ceux qui se sont etirés le cou l’ont fait pour flasher, et que cela serait incohérent pour eux de se promener en Dodge.”

      On voit que vous habitez à Montreal. Moi j’habite la rive sud. Faites-y un tour en soiréee ou en fin de semaine et vous serez surpris de la proportion de maisons cossues devant les quelles sont statonées des dodges neon, Honda Civic et autres Kia datant de 2001-2003. Venez y faire un tour.

    • garth turner

      Merci de me fournir un lien qui prouve exactement le contraire de ce que vous dites. Le graphique montre très bien que l’immo fut une formidable protection contre l’inflation et beaucoup + depuis 1980. En fait on voit que ça dépasse largement l’inflation. Si vous prenez une chart sur 100 ans vous verrez que le prix de l’immo tant à suivre parfaitement l’indice de l’inflation.

    • “Les condos, j’y touche pas, même ceux dits de luxe. Isolation nulle, frais de condos sous évaluées jusqu’à ce que les réparations demandant des dizaines de milliers de dollars deviennent urgents.”

      Franchement, si un condo a une isolation nulle, c’est certainement pas un projet de luxe. Même les nouveaux condos Samcon sont isolés comme du monde et on entend jamais les voisins, à moins que ceux-ci s’amusent à taper du marteau dans le mur (enfin de ceux que j’ai vu).

      Et il y a beaucoup d’édifices très biens gérés, depuis des décennies, qui n’ont aucun problème monétaire, avec un fond de prévoyance parfaitement adapté. D’ailleurs, en dehors des proprios de condos, qui fait un réel fond de prévoyance pour sa propriété? Tant qu’à moi, les copropriétés prévoyantes financièrement sont sûrement plus nombreuses que les propriétaires de bungalow…

      Enfin, ce n’était qu’une parenthèse, détester les condos pour n’importe quelle prétexte, c’est un peu pathétique. Il y a de bons projets, il y en a des mauvais, comme dans n’importe quelle habitation.

      Je vous souhaite un bon débat sur l’avenir de l’immobilier.

      Mario Bélanger

    • Merci Garth, je vais passer mon tour et vous croire sur parole!

      Dans mon coin aussi il y des chars battus dans l’entrée de maisons cossues, mais c’est la semaine, de 8-5, ce sont les nannies…

    • @leguet.

      “Le graphique montre très bien que l’immo fut une formidable protection contre l’inflation et beaucoup + depuis 1980.”

      Je crois que Garth mentionne la même chose que vous et il est justement là le problème avec les prix actuels de l’immobilier… Votre “beaucoup +” n’est justifié que par une expansion gigantesque et sans précédent de l’endettement des ménages depuis le début des années 2000 et qui s’est accélérée depuis 2006 (règle ultra-laxistes SCHL instaurées au même moment où les T.I. étaient en diminution!). Sinon, comment expliquez-vous que les “insurance in force” au bilan de la SCHL ait passé de 300G$ en 2006 à près de 600G$ en 2012?? Visionnez ces graphiques pour vous en convaincre:

      http://theeconomicanalyst.com/content/charting-growth-canadas-mortgage-monster-what-now-mr-flaherty

      Quelle monstrueuse erreur du Gouvernement Fédéral… On tente de réparer la gaffe présentement mais il est trop peu trop tard, le mal est fait. Cette montée des prix depuis 2006 était en bonne partie artificielle et il faut nécessairement se méfier pour la suite…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité