Le blogue immobilier

Archive du 9 janvier 2013

Mercredi 9 janvier 2013 | Mise en ligne à 13h51 | Commenter Commentaires (117)

Combien d’investisseurs immobiliers à Montréal?

Mais qui donc achète les milliers de condos neufs qui poussent comme des champignons à Montréal?

La question, fort pertinente, revient de plus en plus souvent depuis un an, alors que les projets se multiplient.

Il n’existe aucune statistique fiable sur le sujet à Montréal, pas plus que dans les autres villes canadiennes.

Certains indices donnent toutefois un aperçu de l’ampleur du phénomène.

Tout d’abord, le nombre de copropriétés offertes en location a explosé de 40% depuis un an à Montréal.

Ainsi, on comptait 9158 condos locatifs dans l’île en octobre dernier, contre 6552 un an plus tôt.

Au centre-ville et dans l’Île-des-Soeurs, 22% des copropriétés sont maintenant occupées par des locataires, révèlent en outre des données de la SCHL.

Le loyer moyen des condos locatifs a pris le chemin inverse. Il a fléchi de 10% depuis un an dans l’île de Montréal, à 1131$ par mois.

Le phénomène de la location de condos ira en augmentant. Plusieurs acheteurs des nouvelles tours prévues au centre-ville sont des investisseurs, même si les promoteurs ne divulguent pas de chiffres précis à cet égard.

Certains projets dirigent une partie de leurs efforts marketing vers les investisseurs, comme le Tom.

Un courtier immobilier m’a dit hier qu’il recevait déjà des appels de proprios qui espèrent louer leurs futurs condos dans ces tours… en 2015.

Si le nombre d’investisseurs est de plus en plus élevé à Montréal, la situation n’a rien à voir avec Toronto, où des dizaines de tours à condos sont soit prévues, soit en construction, soit déjà livrées.

Lors d’un reportage dans la Ville-Reine, personne ne pouvait me dire avec précision la quantité d’investisseurs dans ces projets. Les estimations allaient de 15%… à 70%!

Bref, la situation sera à suivre de près au cours des prochains trimestres.

Pour l’heure, le taux d’inoccupation demeure bas dans les condos à Montréal, à 2,8% selon la SCHL.

louer

Lire les commentaires (117)  |  Commenter cet article






Mercredi 9 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h39 | Commenter Commentaires (2)

Les mises en chantier sur une pente descendante

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Bonne nouvelle pour les économistes; déception pour les constructeurs de maisons.

Les données publiées ce matin par la SCHL confirme la tendance récente: les mises en chantier sont sur une pente descendante au Canada.

Elles se sont élevées à 198 000 à l’échelle du pays en décembre en rythme annualisé, contre 201 400 un mois plus tôt. (Le chiffre définitif pour 2012 sera publié d’ici la fin du mois.)

Les mises en chantier ont reculé partout, sauf en Ontario.

Au Québec, le nombre désaisonnalisé et annualisé a reculé de 11,8% par rapport à décembre, indique la SCHL.

La tendance annuelle pointe vers 40 526 mises en chantier pour l’ensemble de 2012 au Québec, soit légèrement moins que l’année précédente (41 799).

“Un peu partout, l’essentiel de ce ralentissement provient du secteur des logements collectifs dans les centres urbains (…) au coeur de l’euphorie des dernières années”, a noté ce matin l’économiste Benoit P. Durocher, de Desjardins.

La baisse de cadence devrait se poursuivre au cours des prochains mois, a-t-il ajouté.

Malgré ce recul salutaire, le niveau actuel des mises en chantier demeure trop élevé au goût de bien des économistes.

À 198 000, elles dépassent amplement le rythme de formation des ménages, qui se situe entre 180 000 et 190 000, rappelle Diana Petramala, de la Banque TD.

Elle estime que les mises en chantier devraient descendre graduellement à ces niveaux au cours de 2013.

Un mot sur Montréal, enfin. Les données provisoires de la SCHL pointent vers 20 591 mises en chantier pour l’ensemble de 2012.

C’est moins que les 22 719 coulées de béton enregistrées en 2011, mais cela demeure historiquement élevé.

Selon les données provisoires, 11 880 condos auront été mis en chantier dans le Grand Montréal en 2012, légèrement moins que les 12 681 entamés un an plus tôt.

Les mises en chantier de copropriétés demeureront vraisemblablement élevées en 2013, si plusieurs des méga-projets annoncés l’an dernier décollent comme prévu.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité