Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 6 décembre 2012 | Mise en ligne à 10h37 | Commenter Commentaires (29)

    Le quartier le plus “hot” à Montréal?

    Photo Bloomberg

    Photo Bloomberg

    La folie des condos neufs ne semble pas vouloir s’apaiser à Montréal.

    Mardi soir, trois nouveaux projets majeurs ont été déposés à l’arrondissement de Ville-Marie, incluant une nouvelle tour de 20 étages à deux pas du métro Place d’Armes.

    L’architecte de ce projet ne craint-il pas d’arriver trop tard, dans un marché déjà presque saturé?

    Selon lui, l’emplacement de la tour à condos lui permettra de se démarquer.

    Le fait de construire en lisière du Vieux-Montréal, plutôt qu’autour du Centre Bell, est un meilleur gage de succès, croit-il.

    Difficile de prédire si ce promoteur aura raison.

    En dépit de plusieurs pronostics, les projets situés autour du Centre Bell –dont l’Avenue et la Tour des Canadiens– se vendent à bon rythme.

    D’autres gratte-ciels résidentiels prévus au coeur du centre-ville et dans le Quartier des spectacles –comme le Tom et le Peterson– mettent plus de temps à séduire les acheteurs.

    Le portrait est aussi mitigé dans Griffintown, mais les ventes se déroulent somme toute assez bien dans plusieurs nouveaux immeubles.

    Des projets situés en périphérie du centre, comme le Quartier 54 dans Rosemont, ont enfin connus un franc succès ces dernières années.

    Selon vous, quel secteur de Montréal est le plus “hot” et présente les meilleures chances de réussite pour un projet immobilier en cette fin de 2012?


    • Rosemont-

    • Parce qu’ils veulent se sentir important en etant pres du Centre Bell et des joeurs :)

    • Je le dis et le répètes, c’est condo ne seront disponible que dans 3 ans en moyenne, d’ici la, les gens mettront leurs condo du plateau ou ailleurs en vente et c’est la que leurs marché commencera a s’effondré. Un condo sur le plateau coute aussi sinon plus chere que ceux proposé dans le centre-ville. mais les propriétaires actuelle commencerons a vendre lorsque la vague de prix des “vieux” condo baissera! On devrait donc etre relativement correct pour 2-3 ans avant le déluge qui s’abbatra down town.

    • le quadrilatere entre les rues Rosemont, St-Laurent, Christophe-Colomb et Jean-Talon se développe lentement mais très sûrement…

    • @ match21
      «le quadrilatere entre les rues Rosemont, St-Laurent, Christophe-Colomb et Jean-Talon se développe lentement mais très sûrement…»

      J’ai aussi cette impression. C’est famillial en plus.

    • M. Bergeron, j’attire votre l’attention sur d’autres projets, peut-être de moindre envergure, dans le Vieux Montréal: en face du restaurant Le Local, ce matin on élevait la charpente de ce que semble être un futur bureau des ventes. Le projet s’annonce énorme à en juger par la taille du stationnement qui occupe l’espace maintenant. Sur la rue Saint-Paul, tout juste à l’est de McGill, on peut voir une annonce de demande pour une dérogation majeure: on veut construire un immeuble de 16 étages si j’ai bien vu. Sur la rue Wellington, à l’ouest de McGill j’ai remarqué une demande de démolition pour un immeuble industriel, probablement pour construire d’autres condos.

      Je persiste à mes questionner sur ceux qui achètent tous ces condos, a 500$ le pied carré. Est-ce que ces gens réalisent que les hypothèques à 3.25% pour un terme de 5 ans ne seront plus la d’ici un à trois ans ?

      Est ce qu’ils réalisent que peut être leur augmentation de salaire ne suffira pas à couvrir leurs payements dans 4 ou 5 ans ?? Sans compter les taxes municipales, les taxes scolaires ”modulées sur votre endroit de résidence”, une autre patente a gosses de la matante PM, les frais de condo et les frais de prévoyance ?

      Les derniers chiffres sur Montréal démontrent une stagnation de la population sur l’ile, si non un bilan négatif. Et c’est pas les immigrants nouvellement arrivés qui vont acheter dans le Vieux.

    • @Romanianhero
      Si je ne m’abuse, vous faites sans doute référence à la phase 1 du projet “Univers” de DevMcGill: http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201208/24/01-4567770-projet-immobilier-lance-a-langle-university-saint-jacques.php
      M. Bergeron

    • Simthibo

      Le condo sur le Plateau coute cher car c’est a distance du centre ville a pied, dans un quartier a faveur residentiel. Il y a les bars et restos de quartier, des secondes cuisines, pas juste des gros restaurant d’avant ou d’apres match de hockey. C’est sur la ligne orange, qui dessert bien la ville. C’est les evenements culturelles, pas juste des gros spectacle … pas de ponts a traverser, pas besoin de deux voitures, sinon pas besoin d’une seule non plus. Le centre ville demeure un centre ville, comme habiter dans un centre d’achat. J’adore les villes, j’adore Montreal, mais le centre ville est un peu trop, euh, centre (!) a mon gout.

      De retour a Montreal de l’etranger, je viens d’acheter une centenaire avec garage sur la rue St-Hubert, peut etre un peu tard, apres y avoir habite 12 ans. Mais les condos neufs, ou renoves, continuent de se vendre comme des pains chauds, dont un a plus de $1 millions + taxes et garage a $50k, plus taxes aussi, ce qui fait grimper en fleche mon 3ieme et dernier etage qui a une belle surface …

      Le Plateau demeure “hot” selon moi, richesse culturelle oblige, mais proximite des services (ie metro) ce que d’autre quartier n’ont pas (ie Mile End, Rosemont).

      D Corman

    • @maxbergeron: je ne suis pas sûr, l’endroit auquel je fais référence se situe juste en face du 740 William, l’adresse du restaurant le Local. Présentement il y a là-bas un énorme stationnement. Je vous confirme le tout après 14:00, ça fait partie de mon parcours ”marche digestion”.

    • Retourner vivre à Montréal, je le ferais certainement dans le quartier Rosemont près de la rue Masson. Cette rue se refait tranquillement une beauté, et pour y avoir des clients sur Masson je trouve que les gens sont acceuillant et la rue très vivante. Je crois également qu’il y aura de nouvelles habitations sur la rue Molson entre St-Joseph et Masson ce qui va aider grandement les commerces de cette rue.

    • @ match21
      «le quadrilatere entre les rues Rosemont, St-Laurent, Christophe-Colomb et Jean-Talon se développe lentement mais très sûrement…»

      +1 et aussi le quartier Villeray où les prix ont assez augmenté depuis 3-4 ans et il semble y avoir de plus en plus de nouveau projet.

    • À mon humble avis, le secteur le plus “hot” de Montréal est le Quartier International.

      Enclavé entre le Vieux-Montréal et le centre-ville, apparaît comme le nouveau secteur le plus prisé des entreprises montréalaises. Le taux d’inoccupation est passé de 6% au deuxième trimestre de 2010 à 3,5% au milieu de cette année.(http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201212/04/01-4600385-immobilier-commercial-les-montagnes-russes-montrealaises.php)

      Eu égard à la qualité de vie des résidents, ce secteur est en tête de liste. Le quartier s’est mérité le titre d’endroit le plus convoité de Montréal grâce à la restauration du Square Victoria, à l’ajout de la Place Riopelle, aux installations d’art urbain, aux immenses trottoirs, aux installations publiques, à l’abondance de nouveaux bureaux, restaurants, boutiques et lieux branchés.

      Les résidents de ce havre de paix au milieu du centre-ville, ont également un accès direct au RÉSO de Montréal, le plus grand complexe souterrain au monde.

      @maxbergeron et @romanianhero: Vous faites vraisemblablement référence au nouveau projet de Prével le 21e Arrondissement.

    • @romanianhero 

      “Les derniers chiffres sur Montréal démontrent une stagnation de la population sur l’ile, si non un bilan négatif.”

      Hum, non, la population de l’île augmente sans cesse. Pas très rapidement, mais elle ne stagne pas, et cela fait très longtemps que nous avons vu une diminution de la population.

      Mais la création de nouveaux ménages est une valeur plus significative à regarder lorsqu’on regarde le besoin en logement. Comme une grande part des nouveaux ménages à Montréal sont seuls ou à deux, cela fait une certaine demande pour de petits logements. Je ne crois pas que le rythme actuel de construction sera soutenable à long terme par contre (cela ne veut pas dire que tout va s’effondrer, seulement que le rythme redeviendra plus normale après l’engouement), même si l’on crée, à mon avis, un nouveau produit avec ces condos bien situés et qu’il est difficile d’évaluer la vraie demande, qui peut facilement cannibaliser d’autres milieux de vie devenus moins désirables…

      “Est ce qu’ils réalisent que peut être leur augmentation de salaire ne suffira pas à couvrir leurs payements dans 4 ou 5 ans ?? Sans compter les taxes municipales, les taxes scolaires ”modulées sur votre endroit de résidence”, une autre patente a gosses de la matante PM, les frais de condo et les frais de prévoyance ?”

      Il y a une certaine tendance à prendre les nouveaux propriétaires pour des ignorants. Franchement, il y en a probablement, mais je doute que la plupart ignore le fonctionnement des taux d’intérêts, et sont parfaitement au courant des frais de condos (des frais que l’on paye dans toutes les propriétés de toute manière, à moins de laisser pourrir son chez soit). Et puis, franchement, je doute que les banques s’amusent à donner des hypothèques à des gens, sachant pertinemment qu’ils ne pourront payer dans quelques années. Une foule de maisons saisies n’apporte rien de bon à la rentabilité.

    • @mariob

      J’ai vraiment trouvé drôle votre phrase suivante : Et puis, franchement, je doute que les banques s’amusent à donner des hypothèques à des gens, sachant pertinemment qu’ils ne pourront payer dans quelques années. Une foule de maisons saisies n’apporte rien de bon à la rentabilité.

      Soit vous êtes sarcastique, soit vous n’avez aucune idée du fonctionnement du marché immobilier canadien. Lorsqu’une mise de fonds est inférieure à 20% c’est la SCHL qui prend le risuqe et non la banque. La banque prend seulement un risque à partir d’une baisse de plus de 20%.

    • “Quel est le quatier le plus hot?”

      On est dans une infopub pour le cartel immobilier ou quoi?

      En ce qui me concerne l’industrie du condo est une vulgaire chaine de Ponzi. On blanchit l’argent imprimé par les banques centrales (et probablement celui de la mafia).

      Et c’est vrai dans tous les quartiers.

      La demande est en chute libre alors qu’au même moment des milliers de nouvelles unités arrivent sur le marché. Ah ça pour être HOT….

    • @mariob

      en écrivant ceci : Il y a une certaine tendance à prendre les nouveaux propriétaires pour des ignorants.

      et cela dans le même paragraphe : Et puis, franchement, je doute que les banques s’amusent à donner des hypothèques à des gens, sachant pertinemment qu’ils ne pourront payer dans quelques années. Une foule de maisons saisies n’apporte rien de bon à la rentabilité.
      n’achetez pas car vous pourriez faire parti des ignorants … sans rancune

    • @fiscaliste!

      “un havre de piax”, vous poussez fort, je ne me rappelle pas avoir entendu les criquets en me promenant dans ce coin la le soir (et ce n’est pas le bruit de la foule qui couvrait leur voix, disons que c’est plutot mort le soir….).

      Tout montréalais de naissasnce vous dirz que le vrai de vrai Montréal, ce sera toujours Rosemont.

    • Retour sur le sujet précédent:
      @benz0r

      ” Londres, New York, Paris n’ont jamais cracher dans l’histoire moderne”
      Pourtant,
      Londres : chute de 17 % de 2006 à 2008.
      Paris: Chute de 8% de 2008 à 2009.
      New York (région métropolitaine): chute de 20% de 2006 à 2012

    • Un quartier en vogue? Verdun. Il y a une dizaine d’années, on y trouvait de véritables aubaines comparé au reste des quartiers centraux. Cet escompte a disparu. La rue Wellington a une offre de service qui s’améliore considérablement. Par contre, le zonage permet difficilement d’y construire de grands projet de condos.

    • Laurent

      Parler de la région métropolitaine de New York, c’est comme prédire l’avenir de l’immobilier de Westmount en tenant compte de Blainville, please…

      “chute” de 8%? de 17%? Apple a baissé de 4% hier, c’était une dégringolade j’imagine?

      Ce n’est pas une chute cela, et en plus vous parlez du monent ou la planete financiere a litéralement arreté de tourner….

      Plusieurs prédisaient effectivement il y a 10 ans que Verdun et Homa étainet les futurs plateau. Ce n’est pas arrivé, et cela n’arrivera pas, ne vous en déplaise. Encore trop de monde qui cale sa 24 lentement sur son balcon. J’ai un chum proprio de quelques immeubles dans ce coin la, il se débrouille, mais la clientele n’est pas top. Disons que c’est presque rendu classe moyenne.

    • Griffintown,Griffintown,Griffintown

    • Verdun! Une fois que la vente trottoir sera abolie ça va avoir beaucoup plus d’allure.

    • @guygadbois

      À NYC comme tel, la chute était de 24%:
      http://www.deptofnumbers.com/nyc/home-sales/new-york-city/

      N’oubliez pas que les gens ont typiquement un effet de levier important quant à leurs actifs immobiliers, surtout aux É-U où la fiscalité l’avantage. Donc une chute de 20% de l’immobilier peut représenter une chute drastique de la valeur nette de l’actif net d’un propriétaire. À Vancouver, les gens crient au meutre pour beaucoup moins que ça, au moment où l’on écrit ses lignes.

      Mais je vous l’accorde, on ne parle pas de Phoenix. Je voulais tout simplement montrer qu’on ne pouvait pas considérer ces métropoles comme des “valeures sûres”. Remarquez, il n’est pas plus aisé de prédire avec assurance le moment et l’amplitude des chutes du marché.

    • Le Vieux-Montréal, sans aucun doute!!! De la rue, McGill jusqu’à St-Laurent.

    • Le plus en surchauffe: Rosemont. Reste que c’est vraiment un des quartiers les plus cools à Montréal.

      Le quartier où l’on construit beaucoup trop: Saint-Henri. Il y aura de belles aubaines là-bas dès que les taux remonteront.

      1992, je me souviens.

    • Québec

    • Dépend du budget et de l’horizon. Si on parle de 250 -350 K et d’un placement a 10-15 ans. je dirais les rives du Canal Lachine. Ne pas oublier que tout ce qui peut prendre de la valeur suite a une décision politique – nettoyage puis plaisance sur le canal, par exemple – finit par en prendre quand les bons gestes sont posés

      PJCA

    • @laurentkar

      C’est pas des crashs ca. C’est des corrections temporaire dans la même période ou toute l’activité financière a subi le même genre de correction.

    • Un pôle d’investissements

      Le Vieux-Montréal et ses immeubles historiques d’une part. Le centre-ville et ses tours de bureaux de l’autre. Entre les deux, une autoroute en tranchée, des stationnements à ciel ouvert et un quartier complètement déstructuré.

      Le secteur aujourd’hui connu comme le Quartier international de Montréal (QIM) avait mauvaise mine pendant les années 90. «Le Palais des congrès comptait parmi les 10 plus importants au monde, mais les visiteurs qui venaient à Montréal pour trois jours et qui sortaient du Palais pour cinq minutes n’avaient absolument pas envie de revenir à Montréal!», rappelle Clément Demers, directeur général du QIM.

      En 1997, les architectes Renée Daoust et Réal Lestage (du cabinet Daoust-Lestage) avancent l’idée de développer une vision nouvelle pour ce secteur mal aimé. Ils font part de leur projet à Jean-Claude Scraire, alors président de la Caisse de dépôt, qui devient dès le départ un allié de taille de ce projet de renouveau urbain.

      Le dossier progresse rapidement et le QIM devient une organisation à part entière en 1998, sous la direction de Clément Demers. Le projet met l’accent sur les espaces verts, la création de liens piétonniers, l’installation de mobilier urbain de haute qualité et le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie.

      «Il y a de grands moments de Montréal de chaque côté de l’autoroute, il fallait recréer ce lien nord-sud», résume Clément Demers, dont la passion pour le développement du QIM semble intacte en cette fin de 2012.

      Les travaux de transformation du QIM passent en deuxième vitesse lorsque la Caisse de dépôt annonce son déménagement dans le secteur en 2000. Un long tronçon de l’autoroute est recouvert. La place Jean-Paul-Riopelle est créée de toute pièce et le square Victoria, repensé de A à Z.

      Ce square mal-aimé devient tout à coup séduisant, chose qui aurait été impensable il y a 20 ans, dit Jean Laurin, président de la firme immobilière Newmark Knight Frank Devencore. «L’immeuble de la Banque Nationale et l’édifice de Bell marquaient la frontière entre le Vieux-Montréal et le centre-ville. Leurs entrées sont tournées vers le nord, et personne à l’époque n’aurait pensé les tourner vers le square Victoria!»

      Fortes retombées

      Le budget de 90 millions attribué pour le développement du QIM a été respecté à la lettre, dit avec satisfaction Clément Demers. Les entreprises déjà présentes dans le quartier ont rajouté 16 millions pour permettre l’installation de mobilier urbain de qualité supérieure – bancs, lampadaires, granit. «Ce sont les 16 millions supplémentaires qui ont créé toutes les retombées pour Montréal», dit-il.

      Et des retombées, il y en a eu. L’organisation du QIM estime à 2 milliards les sommes injectées dans le secteur depuis 2000. Parmi les principaux investissements, on compte la Tour Altoria (110 millions), l’immeuble de condos Saint-Antoine (60 millions), le complexe mixte Les Étoiles (151 millions) et l’hôtel Westin (110 millions).

      Le potentiel d’investissements supplémentaires atteint un demi-milliard d’ici 2017 si la majeure partie des chantiers se réalisent, ajoute Clément Demers.

      Fait à noter, le projet de renouveau urbain du QIM a gagné 32 prix pour la qualité de sa gestion et de son architecture. Il a notamment remporté le Project of the Year Award 2005 décerné par le Project Management Institute, une référence mondiale.

      http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201212/21/01-4606122-ledifice-de-la-caisse-a-10-ans.php

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité