Le blogue immobilier

Archive du 19 novembre 2012

Lundi 19 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h28 | Commenter Commentaires (28)

Nouvelles règles hypothécaires: les courtiers en beau fusil

Leministre Jin Flaherty (Reuters).

Le ministre Jim Flaherty (Reuters).

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, ne s’est pas fait d’amis auprès des courtiers hypothécaires.

M. Flaherty, rappelons-nous, a imposé une série de nouvelles règles l’été dernier, dont l’abandon de l’amortissement des prêts sur 30 ans*.

L’effet de ces mesures a été immédiat. Et l’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) en est fort mécontente.

Dans un rapport diffusé ce matin, le regroupement déplore le recul de 8% des ventes de maisons entre août et octobre.

Aussi, 17% des hypothèques à ratio élevé émises en 2010 n’auraient pu être approuvées aujourd’hui en raison des nouvelles règles, souligne l’ACCHA.

“Notre inquiétude aujourd’hui est le nombre croissant de premiers acheteurs qui sont incapables d’obtenir un prêt hypothécaire, indique Jim Murphy, président de l’ACCHA. Nous croyons que cela va empirer un marché qui ralentit déjà.”

Ce resserrement des critères n’affectera pas seulement les premiers acheteurs, déplore en outre l’association.

Si le marché des maisons d’entrée de gamme ralentit, le segment des deuxièmes et troisièmes propriétés en subira inévitablement les contrecoups, précise l’organisme.

En clair, l’ACCHA déplore le ralentissement… qui était très précisément souhaité par Jim Flaherty.

Selon vous, Ottawa est-il allé trop loin avec ses nouvelles mesures? Ou pas assez?

* VOICI UN RAPPEL des mesures imposées à la mi-juillet par Ottawa:

> La période maximale d’amortissement des prêts hypothécaires est passée de 30 à 25 ans. (Cette mesure s’applique dans les cas où la mise de fonds est inférieure à 20% du prix de la propriété, soit pour une majorité d’acheteurs).

> La valeur maximale des propriétés pouvant faire l’objet d’une assurance-prêt hypothécaire a été limitée à 1 million.

> Le ratio maximal de remboursement brut du prêt hypothécaire a été ramené à 39 % des revenus d’un ménage.

> La limite de refinancement a été abaissée à 80 % de la valeur d’une propriété, plutôt que 85 %.

> Les «remises en argent» souvent offertes par les banques pour la mise de fonds ont été abolies.

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité