Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 14 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h49 | Commenter Commentaires (7)

    Bureaux: nouvelles aigre-douces à Montréal

    Photo Robert Skinner, La PressePhoto Robert Skinner, La Presse

    Capture d’écran 2012-08-07 à 10.41.47

    La firme Avison Young a publié ce matin un portrait mitigé du marché des immeubles à bureaux montréalais.

    Du côté des bonnes nouvelles: le taux d’inoccupation est en baisse sur un an.

    Il est passé de 8,7% au troisième trimestre de 2011 à 8,2% aujourd’hui dans le Grand Montréal, indique l’étude.

    Dans le quartier des affaires, le taux de vacance s’est élevé à 6,2%, l’un des plus bas depuis la crise financière de 2008.

    La diminution est encore plus spectaculaire en périphérie du centre-ville, où le taux a reculé de 11% à 8,7% depuis un an.

    Le manque d’espaces de qualité au centre-ville explique en partie cette baisse dans la périphérie, selon Avison Young.

    Malgré cette absorption de bureaux depuis un an, les choses se sont quelque peu gâtées au cours des derniers mois.

    Dans la région métropolitaine, le taux d’inoccupation est passé de 7,7% à 8,2% entre le deuxième et le troisième trimestre de cette année.

    Au centre-ville, il a grimpé de 5,7% à 6,2% pendant la même période.

    Qui plus est, la superficie de bureaux disponibles en sous-location –250 000 pieds carrés juste au centre-ville– n’a jamais été aussi élevée depuis le sommet atteint en 2010, souligne l’étude.

    Avison Young indique par ailleurs que 1,13 million de pieds carrés de bureaux sont en construction dans la région métropolitaine.

    Parmi les projets les plus visibles, il y a la Tour Deloitte, à côté du Centre Bell, et le projet mixte de Kevric (Tour Aimia) au Square Victoria.

    Le déménagement prévu de certains grands locataires dans ces nouvelles constructions libérera de grands blocs d’espaces, ce qui permettra aux locataires de négocier plus agressivement leurs loyers.

    Sur les 1,13 million de pieds carrés en construction, 40% sont préloués à l’heure actuelle, souligne Avison Young.


    • qu on arrête de construire n’importe quoi n’importe où, qu’a le centre ville à offrir au juste ?

    • @Charlesdegauche

      plusieurs choses :

      - Densité importante de compagnie et siège social (pour être près des clients et fournisseurs de services, d’une grande utilité pour plusieurs domaines)
      - Services nombreux à proximité (palais de justices et autre services gouvernementaux, technologies (fibre optique etc..)
      - Grand bassins de travailleurs qualifié (les compagnies qui s’installe au centre ville on besoin généralement de gens très qualifier. Comme c,est aux centre, il peuvent avoir un plus grand bassins qu’une entreprise à Longueuil ou Brossard qui se coupe de la rive-nord et laval
      - Bien desservis par le transport en commun
      - Commerce et restaurent à proximité pour les diner/souper d’affaire, 5@7, promos, etc…

      Ce n’est pas toutes les entreprise pour qui s’est un avantage, mais pour bon nombre d’entreprise ou le travail se fait majoritairement dans un bureau, c’est un gros plus.

    • en fait beaucoup de compagnies cherche plus à l’extérieur du centre-ville. Surtout de Ville St-Laurent et West Island. beaucoup moins chère qu’au centre-ville et facile d’accès en voiture. Au centre ville il faut se rendre en transport en commun et s’est un véritable calvaire pour beaucoup de gens, peu importe ce que nous dit les pelteu de nuages

    • @ vince8520

      Il y a 500 000 personnes qui circulent tous les jours dans le centre-ville, si c’était un cauchemar, ils seraient pas mal moins nombreux. Imaginez 500 000 automobiles de plus envahir l’ouest de l’île… Ou n’importe quel endroit au transport en commun inexistant. Le mot “calvaire” prendrait tout son sens.

      Si on ne peut pas vivre le “calvaire” du transport en commun, c’est son affaire, mais ça veut surtout dire qu’on est absolument pas fait pour vivre dans une métropole de 4 millions d’habitants. On va en région, là où le peu de gens ne posent aucun défi de transport. Nous sommes trop à Montréal pour tous être en voiture et gaspiller autant d’espace sur nos infrastructures et sur les milieux de vie.

      En passant, ce n’est pas “pelleter des nuages” que d’aimer le transport en commun, chacun son truc, mais pour beaucoup c’est un moment plus tranquille que de conduire à l’heure de pointe, dans la congestion. En plus, ce n’est pas “pelleter des nuages” que de faire un geste économique et environnemental, l’impact est concret.

      @ Charlesdegauche

      Si le centre-ville n’avait rien à offrir, les compagnies ne payeraient pas plus cher pour s’y établir. Ce n’est pas contruire “n’importe où”, c’est l’endroit le plus facile à rejoindre et à optimiser pour le transport. C’est un centre. C’est de la géométrie élémentaire. En plus, c’est pas mal plus prestigieux d’avoir un bureau avec une vue à 150 mètres sur toute la région et 200 restaurants à proximité, le tout relié à un réseau complexe sous terre, qu’une boîte sur le bord d’une autoroute, avec vu sur le parking. Disons que l’un est un milieu plus stimulant et abonde en service…

    • @sub-prime

      Un autre merci pour le “inside view” sur la proportion de spéculateurs dans les ventes de condos (ancien post). La preuve que tes infos sont précieuses :

      http://m.theglobeandmail.com/report-on-business/economy/economy-lab/data-on-condo-speculators-prove-elusive/article5258051/?service=mobile

      Les régulateurs sont complètement dans le noir et ils savent que ça peut débouler.

    • Une petite correction: la tour Aimia, c’est au square Victoria et non au square Viger (ce dernier étant situé beaucoup plus à l’Est).

    • @helios1987 Merci de votre vigilance. Une erreur injustifiée de ma part: mon bureau est situé à mi-chemin entre ces deux squares!
      M. Bergeron

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité