Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 5 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h42 | Commenter Commentaires (5)

    Entente historique avec les artistes du Mile End

    Photo André Pichette, La Presse

    Photo André Pichette, La Presse

    Après des mois d’inquiétude et de mobilisation, les artisans de deux anciennes bâtisses industrielles du Mile End poussent un soupir de soulagement.

    Allied Properties, le nouveau propriétaire du 5445 et du 5455, de Gaspé, vient de conclure avec eux une entente historique pour les reloger dans une partie de l’un des immeubles.

    Environ 212 000 pieds carrés –sur un total de plus de 1 million de pieds carrés—seront réservés exclusivement aux ateliers d’artistes. L’entente est valide pour 30 ans.

    « Cette mobilisation de longue haleine est très exigeante, mais les résultats démontrent déjà combien elle en vaut la peine», a fait valoir ce matin Carine Valleau, coordonnatrice du regroupement Pied Carré, qui représente les artistes.

    Allied a marqué un grand coup en achetant deux anciennes manufactures voisines du Mile End au cours des 18 derniers mois. Il s’agit d’un bloc d’espace immense, équivalent à la moitié de la Place-Ville-Marie.

    Au moment de la transaction, la plupart des locaux étaient utilisés par des artistes et artisans de tout acabit, qui payaient pour la plupart un loyer dérisoire.

    Allied a entrepris une vaste rénovation des immeubles —et une relocalisation de plusieurs locataires—, ce qui avait soulevé une forte indignation chez les artistes et élus locaux.

    L’entente tous juste conclue permettra à Allied de poursuivre son programme de rénovation et d’attirer des locataires plus payants dans la partie non-dédiée aux artistes.

    Selon une source proche des négociations, le grand patron d’Allied, situé à Toronto, avait à coeur de maintenir un certain cachet artistique dans les immeubles.

    Un cachet bien propre au Mile End… qui contribuera à attirer de nouveaux locataires plus payants.


    • «Un cachet bien propre au Mile-End… qui contribuera à attirer de nouveaux locataires plus payants.» … qui contribuera à faire augmenter les loyers autours, qui contribuera à forcer certains artistes à s’éloigner (parce que, vous savez, ils ne sont pas tous des Damien Hirst), qui contribuera à faire tourner le buzz … et qui éventuellement mènera quelques badeaux à affirmer en toute désinvolture : «Maudit que c’est rendu cher le Mile-End, avant c’était plein d’artistes, de jeunes, de quelques familles même, il y avait une vie moins chère». Je suis bien content pour ceux qui pourront profiter des 200 000 quelques pieds carrés, gracieuseté de Allied. J’imagine que la course au «Moi j’ai des contacts ici, j’étais là bien avant» est commencé.

      Je ne suis pas artiste, je n’habite pas Montréal, je n’ai aucun intérêt à défendre l’une ou l’autre des parties. Je ne peux que constater que la roue tourne. Êtes-vous plus optimiste que moi ? Parce que j’ai l’impression que c’est toujours la même dynamique. Depuis toujours. À se demander si, quand on est dans un quartier différent ou habité en grande partie par des gens éclatés (dont certains sont artistes), c’est peut-être mieux de pas trop en parler…
      David Bureau.

    • @proposdivers
      Il est évident que c’est le modèle classique d’embourgeoisement des anciens quartiers bohèmes. Mais dans ce cas précis, les artistes sont assurés de bénéficier d’un bloc important de locaux à bas prix pour trois décennies. C’est rare.
      M. Bergeron

    • @maxbergeron
      C’est vrai. Je vous remercie de votre précision. Au pire dans trente ans – on verra bien qui diable habitera ce secteur à la vitesse où les choses bougent – ça sera le coin le moins cher du quartier… une belle occasion pour un entrepreneur pour «revitaliser» tout ça ! (je suis ironique…) Merci !
      David Bureau

    • C’est une bonne nouvelle pour tous ces artistes, mais je dois mentionner à @proposdivers que les loyers sont déjà très cher dans le Mile-End! Je travaille dans le coin, mais j’ai du abandonner l’idée de l’habiter (pour l’instant du moins), car les loyers y élevé (on est techniquement dans l’arrondissement du Plateau et à deux pas d’Outremont…). On peut difficilement trouver un 4 1/2 pour moins de 1200$/mois en location.

      En fait, je pense que les condos y restent plus abordable, mais sachant que ça risque de stagner/baisser dans les prochaines années, il est sans doute plus prudent d’attendre un peu…

    • C’est ce que l’on appelle une “réserve artiste”… les artiste vont sûrement conprendre les premières nations maintenant.

      Tomas Agusto Mileño

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    novembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « oct    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité