Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 22 juin 2012 | Mise en ligne à 10h21 | Commenter Commentaires (13)

    Nouvelles règles de Flaherty: vos réactions

    Le mininstre des Finances Jim Flaherty. (Photo PC)

    Le ministre des Finances Jim Flaherty. (Photo PC)

    Jim Flaherty, le ministre fédéral des Finances, a finalement resserré les règles entourant le financement hypothécaire, jeudi.

    Exit les prêts étalés sur 30 ans, ainsi que le refinancement à 85% de la valeur des propriétés.

    Désormais, la durée maximale des hypothèques sera de 25 ans, et le refinancement sera limité à 80% de la valeur de la propriété.

    Ces nouvelles mesures écarteront des milliers d’acheteurs d’un marché immobilier survolté. Selon certains économistes, elles équivalent à une hausse de 1% des taux d’intérêt.

    Comme c’est souvent le cas dans le secteur très émotif –et très lucratif– de l’immobilier, la palette de réactions a été variée à la suite des annonces de M. Flaherty.

    Des économistes estiment que ces mesures arrivent trop tard, alors que le taux d’endettement des ménages canadiens a déjà atteint un niveau historique.

    D’autres, comme les fabricants québécois de maisons neuves, jugent plutôt que ce resserrement nuira à l’accessibilité.

    Jim Flaherty, lui, estime que cette révision des critères affectera “moins de 5%” des nouveaux acheteurs.

    Comment jugez vous les mesures édictées hier? Et quels impacts peut-on prévoir?

    (Note: une version précédente de ce billet indiquait que le refinancement maximal passait de 90% à 85% de la valeur d’une propriété; il s’agit en réalité de 80%.)


    • Ma question est: s’il me reste deux ans, avec un étalement de 30 ans, à la nouvelle signature, pourrais-je toujours avoir 30 ans? Sinon, serais-je mieux de faire en sorte de renégocier maintenant afin de profiter d’un autre 5 ans étalé sur 30 ans?

    • Nuire à l’accessibilité? Les maisons ne sont déjà plus accessibles, le marché est complètement surévalué! Si ça peut ralentir un peu la demande et la flambée des prix, ce resserrement des règles sur les prêts hypothécaires aura à terme un effet bénéfique sur l’accessibilité… Le Canada a grandement profité d’un système financier stable lors des dernières années et il doit tout faite pour conserver cette stabilité.

    • @ Mathieun

      Très bonne question, je me posais la même justement et nul part je n’ai trouvé réponse. Peut-être que quelques spécifications vont être connues prochainement car en peu de temps il y a eu beaucoup d’ajustements. Ceux qui en 2009 ont mis la maison sur 35 ans vont atteindre la fin de leur terme dans 2 ans et ce serait très pénalisant de ramener ça aussi vite à 25 ans. C’est à suivre.

      Dans son ensemble, j’applaudie la décision du gouvernement. Évidemment que l’accessibilité est touchée, mais si les gens épargnaient un peu plus avant de devenir propriétaire, je ne vois pas en quoi ça les restreints. Ils vont sauver plein d’argent en intérêts.

      Pourrions-nous arrêter de dévaloriser la location ? Certes, pleins de loyers sont minables ou hors de prix, mais beaucoup sont très respectables.

      Certains vont crier au scandale en disant ”qu’avoir un toit c’est un service essentiel”. Je leur répondrais que le toit est essentiel, pas d’acheter une maison avec rien en épargne.

    • Pour ma part, je vais peux être attendre encore 2-3 voir comment le marché réagira. Ma mise de font aura augmenté et sera bien au delà de la mise de font initial minimal. (je l’ai déjà).

      Je ne sais cependant pas ce que je vais acheter encore, maison ? condos ? on verra.

    • @mathieun

      Selon CBC les clients ayants déjà des hypothèques à 35 ou 30 ans continueront sur la même base lors de renouvellement.

      D’autre part

      Toujours selon CBC et même le G&M le taux de refinancement passe de 85% à 80 %

    • Je croyais que la valeur du prêt passait de 85 à 80 %, et non de 90 à 85… Est-ce vrai?

      Personnellement, je crois que c’est s’attaquer au problème de l’endettement par la mauvaise porte d’entrée. Certes, une hypothèque est une dette importante, mais liée à un actif tangible. Le gouvernement devrait plutôt s’attarder aux Visa, MC et AMEX de ce monde, avec leurs taux astronomiques, paiements minimums ridicules et accès au crédit quasi instantanné. Bien que je ne crois pas au concept de « bonne » ou « mauvaise » dette, je considère néanmoins qu’il est plus normal de payer sa maison sur 30 ans, que de payer la TV HD sur 10 ans (parce qu’achetée à crédit).

    • mathieun

      Pas de réponse officielle mais j’ai lu a plusieurs endroits que la réponse est oui vous pourrez encore avoir 30 ans.

    • Le gouvernement Fédéral devra un jour nous expliquer pourquoi, entre 2006 et 2008, il a fait passer l’amortissement maximal de 25 ans à 40 ans, la mise de fonds minimale de 5% à 0%, le ratio de l’amortissement total de la dette (ATD) de 40% à 45% et ce, en même temps que le taux directeur était abaissé drastiquement à 0.25%.

      Complètement fou, un ménage qui se qualifiait pour 200 000$ se retrouvait à se qualifier pour 350 000$ en appliquant tous ces allègements. Un cocktail explosif et dans un tel contexte, on ne pouvait s’attendre à rien d’autre qu’une explosion des prix.

      La bulle immobilière au Canada a donc été créée entre 2006 et 2008 et, comme tout marché, le marché immobilier Canadien viendra résorber cette incurie majeure!

      Donc: Oui ces mesures sont nécessaires car il faut freiner au plus vite toute cette spéculation et ce surendettement des ménages.

    • Le marché (et j’ai le goût de dire l’économie Canadienne) est accro au crédit facile. C’est une maladie très grave et comme toute addiction le sevrage est pénible et douloureux.

      Dans les circonstances, et quoiqu’on pense de la stupidité des politiques passées, ces mesures qui viennent un peu restreindre l’accès au crédit dans une société surendettée sont évidemment un bonne chose. D’autant qu’elles s’accompagnent d’autres mesures administratives du coté de la police des banques qui vont dans le même sens.

      Les fédéraux marchent sur des oeufs en ce moment, par ces mesures relativement “soft” ils essaient de favoriser un atterrissage en douceur plutôt qu’un crash violent qui risque d’arriver si rien n’est fait ou encore avec des mesures trop brutales.

      Dans ces conditions il faut s’attendre à d’autres tours de vis si le marché, en particulier à Toronto, continue de surchauffer.

      Mais de toute façon ça ne change pas vraiment l’ultime issue, les maisons sont grandement surévaluées et tôt ou tard elles retrouveront leur valeur intrinsèque. Les américains y ont goûté et suite à la crise leurs actifs ont fondu de près de 40%. Ici le chemin pour y arriver sera peut-être différent, il y aura peut-être moins de ces crises spectaculaires dont les américains semblent avoir le secret, mais ne vous faites pas d’illusion, pour la classe moyenne canadienne la destination est la même. Les maisons n’ont pas miraculeusement 2x de valeur chez nous et ce n’est pas “différent ici”.

    • @Mathieuun
      Vous avez signé un contrat avec la SCHL pour assurer votre prêt pour un amortissement de 35 ou 40 ans. Vous avez également payé une prime d’assurance en fonction de cet amortissement. Au renouvellement, soit généralement après 5 ans, cette assurance restera d’application pour le terme restant, soit 30 ou 35 ans dans cet exemple.

    • Désolé,
      Au renouvellement, soit généralement après 5 ans, cette assurance restera d’application pour L’AMORTISSEMENT restant, soit 30 ou 35 ans dans cet exemple.

    • Je me réjouis de cette nouvelle. Je vais me réjouir encore plus lors du resserement des règles de la SCHL qui s’en viennent en novembre.
      Il est temps de dégonfler la bulle.
      Malheureusement, c’est nocif pour les gens qui utilisaient leurs Ligne de Crédit pour investir ou autre, mais il faut mettre un frein au guichet automatique sur la maison sans remboursement du capital!
      À mon avis, c’est le dépot qui devrait être augmenté à 20% au lieu de 5% et aussi interdire les cashback des banques. C’est les gens qui ont un levier à 95-100% qui sont à risque, c’est eux qu’il faut calmer.

    • Ce n’est pas une mauvaise mesure, mais quelques trucs m’énervent dans tout ça.

      1. Le marché est en train de se calmer tout seul presque partout au Canada sauf à Toronto. Le gouvernement fait **ier les acheteurs partout au pays (pris avec des prix très élevés donc ayant davantage besoin d’un prêt 30 ans) pour calmer le marché d’une seule ville.

      2. C’est bien beau maintenant, mais c’était quoi l’idée, en 2006, comme d’autres l’ont dit, d’augmenter l’amortissement à 40 ans dans un contexte de faibles taux d’intérêt? Tout ça à contribuer à l’augmentation vertigineuse des prix que le gouvernement tente maintenant, oh surprise, de calmer.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité