Le blogue immobilier

Archive du 15 juin 2012

Vendredi 15 juin 2012 | Mise en ligne à 10h45 | Commenter Commentaires (5)

Quel atterrissage? (Prise 2)

Après la SCHL, jeudi, au tour de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) de revoir à la hausse ses prévisions, ce matin.

Le regroupement d’agents immobiliers, qui prévoyait une stabilisation —ou un atterrissage— du marché en 2012, s’attend maintenant à d’assez forts gains dans l’ensemble du pays.

L’ACI prédit désormais une augmentation de 3,8% du nombre de reventes cette année, pour un total de 475 800 transactions.

Le prix moyen, déjà à un sommet historique, devrait encore grimper de 2,2%, à 370 700$. L’ACI annonçait auparavant une baisse de 1,1%.

Pourquoi ces nouvelles hausses? La réponse repose en deux mots et demi : taux d’intérêt.

« Cela démontre clairement comment le prolongement des taux d’intérêt bas a fait en sorte que l’accès à la propriété est demeuré abordable et possible », a fait valoir ce matin Wayne Moen, le président de l’ACI.

La faiblesse persistante des taux d’intérêt a particulièrement stimulé le marché immobilier en Alberta, en Saskatchewan et dans le Grand Toronto ce printemps, indique-t-on.

Le fameux ralentissement du marché, attendu depuis quelques années déjà, devrait finalement se produire en 2013, croit l’ACI.

L’organisme s’attend à un recul de 1,1% des ventes l’an prochain. Les prix continueront toutefois de grimper, avec une moyenne de 378 200$ au pays (+2%), indique l’ACI.

Au Québec, l’ACI prévoit une hausse de 4% du nombre de reventes cette année (80 300 transactions), suivie d’un recul de 0,7% l’an prochain.

Le prix moyen devrait atteindre 269 400$ cette année dans la province (+3,1%) et 274 800$ l’an prochain (+2%), ajoute-t-on.

Par ailleurs, l’ACI a indiqué ce matin que les ventes du mois de mai ont fléchi de 3,1% par rapport à avril… mais qu’elles demeurent en hausse de 9% sur un an.

Le prix moyen a quant à lui baissé de 0,3% sur un an dans l’ensemble du pays (mais il demeure en hausse dans 80% des marchés).

Autant de signaux jugés rassurants par Robert Kavcic, économiste à la BMO. Il estime que le marché semble s’équilibrer et qu’il s’est “clairement détendu”.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité