Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 8 juin 2012 | Mise en ligne à 9h40 | Commenter Commentaires (5)

    Mois record pour la revente de condos à Montréal

    La revente immobilière n’a pas dérougi le mois dernier dans la métropole.

    Le nombre total de transactions a grimpé de 14% par rapport à mai 2011, a indiqué hier la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). Le segment du condo a même enregistré un record de tous les temps pour un mois de mai.

    Le tableau ci-dessous, préparé par la CIGM, donne un bon portrait de la situation:

    tablo CIGM mai 2012

    Si le marché a fortement progressé en mai, il affiche une hausse cumulative un peu plus modérée depuis le début de 2012.

    Ainsi, pendant les cinq premiers mois de l’année, le nombre de reventes a grimpé de 9% dans le Grand Montréal. On dénombre 22 052 transactions au total.

    Les prix sont globalement en hausse de 4% à 5% par rapport aux cinq premiers mois de 2011.

    Dans l’île de Montréal, le nombre de transactions a progressé de 6% depuis le début de l’année.

    Le prix médian d’une unifamiliale s’est élevé à 379 950$ en mai dans l’île (+4% sur un an), celui des condos, à 274 000$ (+7%) et celui des plex de 2 à 5 logements, à 443 500$ (+6%).

    À Laval, le prix médian des maison a été de 275 000$ (+3%) et celui des copropriétés, 208 000$ (+1%).

    Sur la Rive-Nord, la valeur médiane des unifamiliales a atteint 236 000$ en mai (+3%) et celle des condos, 175 000$ (+7%).

    Sur la Rive-Sud, le prix médian des maisons détachées a été de 263 250$  (+1%) et celui des appartements, 189 250$ (+5%).

    Enfin, à Vaudreuil-Soulanges, la valeur médiane des unifamiliales n’a pas bougé d’un poil en mai, à 259 500$.

    La valeur combinée de toutes les propriétés vendues par les courtiers depuis le début de l’année s’élève à 6,86 milliards de dollars dans le Grand Montréal.


    • ‘Mois record pour la revente de condos à Montréal’

      On bat des records en revente de mois en mois, année après année. Pourquoi? Simplement parce ce qu’il a de nouveaux condos qui sont construits, ce qui augmente la population de condos sur le marché. C’est comme dire que de son enfant qu’il a grandi: rien de plus normal!

    • Et pendant de temps à Montréal la moitié des condos neuf restent invendus alors que plein d’autres arrivent sur le marché…

    • @pbrasseur

      Le marché est clairement déréglé au niveau des prix, mais cette information sur les condos invendus, elle sort d’où? C’est du solide ou c’est votre Montreal/Québec bashing habituel?

    • Il y a beaucoup d’unités “invendus” au centre-ville, car les statistiques comptent tous les projets en vente, même très récents, qui ne seront construits que dans 3 ou 4 ans. La quasi-totalité des condos livrés dans un horizon d’un an sont vendus, et plus on avance dans le temps, plus le projet est jeune, et moins il y a d’unités vendus. C’est simplement normal d’avoir un certain stock à long terme, et lors des vagues d’annonces (comme on a eu dernièrement), le marché reçoit d’un coup plusieurs projets qui commencent leurs ventes à zéro.

      Dans les faits, il ne peut pas y avoir trop de condos sur le marché. Presque tous les constructeurs attendent de vendre 50 ou 60% du projet avant de construire, sinon le projet est oublié. Les promoteurs sont trop prudents.

      Mr pbrasseur a effectivement dit une fausse information. Il n’y a pas 50% de condos neufs inoccupés au centre-ville. La majorité des condos invendus sont dans des projets qui sortiront de terre dans plusieurs mois, voir des années, et qui se vendront probablement au fil du temps, au rythme du marché. La quasi-totalité des projets terminés sont complètement vendus, en dehors de quelques unités très luxueuses à plusieurs millions de dollars.

    • @mariob.

      “Dans les faits, il ne peut pas y avoir trop de condos sur le marché. Presque tous les constructeurs attendent de vendre 50 ou 60% du projet avant de construire, sinon le projet est oublié. Les promoteurs sont trop prudents.”

      Comment pouvez-vous affirmer qu’il ne peut y avoir trop de condos sur le marché?!! La surconstruction de condos à Montréal dure depuis plusieurs années malgré un ralentissement de notre démographie.

      Une seule explication: Spéculation (condos achetés mais non habités).

      Présentement, ce sont plutôt les acheteurs et spéculateurs de ces condos qui sont très imprudents! Il y aura nécessairement une offre excédentaire de condos sur le marché d’ici quelques années. En fait, cela commence déjà à se faire sentir.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mai 2014
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité