Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 16 mai 2012 | Mise en ligne à 9h38 | Commenter Commentaires (2)

    Quartier de l’innovation: “l’autre” Griffintown

    Le "Quartier de l'innovation", qui rayonne à partir de l'ETS dans Griffintown (image tirée de www.quartierinnovationmontreal.com)

    Le "Quartier de l'innovation", qui rayonne à partir de l'ETS dans Griffintown (image tirée de www.quartierinnovationmontreal.com)

    Griffintown fait beaucoup jaser en raison des milliers de condos qui y pousseront ces prochaines années.

    Au-delà de la frénésie immobilière, ce secteur pourrait aussi se trouver à l’aube d’un nouveau développement institutionnel. En effet, Griffintown se situe au coeur du Quartier de l’innovation, une idée mise de l’avant par l’Université McGill et L’École de technologie supérieure (ÉTS).

    Le concept demeure pour le moment un peu flou. Il “vise à favoriser la synergie entre institutions et entreprises afin d’accroître le potentiel de créativité et d’innovation et ses applications dans ce qui se voudra un  laboratoire vivant”, indique un communiqué diffusé hier.

    Quoi qu’il en soit, le projet de Quartier de l’innovation (dont on voit les limites sur l’image ci-dessus) progresse.

    Ses promoteurs ont reçu cette semaine une aide financière de 1,05 million de dollars, versée à parts égales par Québec, Ottawa et la Ville de Montréal. Cette somme servira à assurer le “pré-démarrage” du projet.

    Plusieurs éléments restent à établir: l’offre de service du futur quartier, le modèle d’affaires et de financement et le “branding”, notamment.

    « Le projet de Quartier de l’innovation que nous privilégions sera un lieu où travail et milieu de vie se confondent. Un endroit qui intègrera les quatre volets essentiels à une communauté créative : industriel, formation et innovation, urbain ainsi que social et culturel, permettant ainsi d’y vivre, apprendre, travailler et de s’y divertir”, a indiqué Yves Beauchamp, directeur général de l’ÉTS.

    Beaucoup de chemin reste à parcourir, donc, mais un petit pas supplémentaire a été franchi vers la possible réalisation de ce nouveau quartier.

    Griffintown commence pour sa part à prendre forme, au fur et à mesure que les ouvriers y bâtissent des milliers d’appartements en copropriété. Un développement qui soulève autant d’enthousiasme que de critiques.


    • Les profits de l’ÉTS dans ce coup réduira-t’il les frais afférants? Les possibles pertes, elles, vont assurément retontir sur la facture des étudiants.

    • plpilon

      16 mai 2012
      11h03

      Les profits de l’ÉTS dans ce coup réduira-t’il les frais afférants? Les possibles pertes, elles, vont assurément retontir sur la facture des étudiants.
      ***

      C’est drôle car je passe à côté de cette école à tous les jours et je vois à peu près tous les étudiants se balader avec leur I -PHone à 55 – 60$ par mois….

      Ils ont pas l’air à crever de faim…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité