Le blogue immobilier

Archive, mai 2012

Vendredi 18 mai 2012 | Mise en ligne à 12h08 | Commenter Commentaires (11)

29,7 millions pour le manoir Dion-Angélil

Photo tirée du site de Joseph Montanaro

Photo tirée du site de Joseph Montanaro

La nouvelle circule depuis quelques jours: le célèbre couple Céline Dion-René Angélil se départit de son manoir de l’île Gagnon, à Laval.

Le courtier mandaté pour vendre cette gigantesque propriété de 24 000 pieds carrés vient de publier une foule de photos et une description détaillée du domaine.

La maison, sise sur une île privée de 830 000 pieds carrés, offre notamment un gym privé, un ascenseur, une cuisine signée “La Cornue” ainsi qu’une vaste cave à vin avec salle de dégustation.

Le manoir construit en 2001 vient avec presque tout son contenu, à l’exception des effets personnels de la chanteuse, précise l’annonce.

“Une occasion unique de vivre le rêve d’une vie dans un environnement exceptionnel tout en possédant une parcelle d’histoire”, fait-on valoir.

Cette mise en vente a fait l’objet d’un bref article dans le site du Wall Street Journal ce matin.

Avec un prix demandé de 29,7 millions, il s’agit de la propriété la plus chère présentement sur le marché au Québec.

*** Ce blogue fait relâche pour deux semaines. Au plaisir de vous retrouver le 4 juin!

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






Jeudi 17 mai 2012 | Mise en ligne à 15h04 | Commenter Commentaires (2)

États-Unis: les saisies bancaires à un creux de 5 ans

Crédit: Reuters

Crédit: Reuters

Enfin une bonne nouvelle dans le marché immobilier américain.

Les saisies immobilières sont tombées à un creux de 5 ans en avril, rapporte aujourd’hui l’agence Bloomberg.

En tout, 188 780 avis de défaut de paiement, d’enchère et de saisie ont été émis le mois dernier.

Un nombre impressionnant, qui est toutefois en recul de 14% sur un an et de 5% par rapport au mois de mars.

Le marché de l’emploi s’améliore peu à peu. Et les taux hypothécaires sont à un creux historique, avec un taux fixe de 30 ans offert à 3,79%!

Autant de facteurs qui stimulent la reprise actuelle.

Avec un prix médian de 158 100$ US pour une maison unifamiliale, l’abordabilité n’a jamais été aussi grande pour les ménages à la recherche d’une propriété, soulignent les économistes.

La situation s’améliore un peu partout aux États-Unis, même dans les villes les plus frappées par la crise immobilière, dont Miami et Las Vegas.

Certains marchés californiens, dans la Silicon Valley et dans les enclaves chics de Los Angeles, commencent même à montrer des signes de surchauffe. Les offres multiples y sont nombreuses et les délais de vente, très courts.

Enfin, les mises en chantier ont augmenté de 2,6% le mois dernier au sud de la frontière, avec un rythme annualisé de 717 000. C’est plus que ce qu’attendaient les économistes.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mercredi 16 mai 2012 | Mise en ligne à 9h38 | Commenter Commentaires (2)

Quartier de l’innovation: “l’autre” Griffintown

Le "Quartier de l'innovation", qui rayonne à partir de l'ETS dans Griffintown (image tirée de www.quartierinnovationmontreal.com)

Le "Quartier de l'innovation", qui rayonne à partir de l'ETS dans Griffintown (image tirée de www.quartierinnovationmontreal.com)

Griffintown fait beaucoup jaser en raison des milliers de condos qui y pousseront ces prochaines années.

Au-delà de la frénésie immobilière, ce secteur pourrait aussi se trouver à l’aube d’un nouveau développement institutionnel. En effet, Griffintown se situe au coeur du Quartier de l’innovation, une idée mise de l’avant par l’Université McGill et L’École de technologie supérieure (ÉTS).

Le concept demeure pour le moment un peu flou. Il “vise à favoriser la synergie entre institutions et entreprises afin d’accroître le potentiel de créativité et d’innovation et ses applications dans ce qui se voudra un  laboratoire vivant”, indique un communiqué diffusé hier.

Quoi qu’il en soit, le projet de Quartier de l’innovation (dont on voit les limites sur l’image ci-dessus) progresse.

Ses promoteurs ont reçu cette semaine une aide financière de 1,05 million de dollars, versée à parts égales par Québec, Ottawa et la Ville de Montréal. Cette somme servira à assurer le “pré-démarrage” du projet.

Plusieurs éléments restent à établir: l’offre de service du futur quartier, le modèle d’affaires et de financement et le “branding”, notamment.

« Le projet de Quartier de l’innovation que nous privilégions sera un lieu où travail et milieu de vie se confondent. Un endroit qui intègrera les quatre volets essentiels à une communauté créative : industriel, formation et innovation, urbain ainsi que social et culturel, permettant ainsi d’y vivre, apprendre, travailler et de s’y divertir”, a indiqué Yves Beauchamp, directeur général de l’ÉTS.

Beaucoup de chemin reste à parcourir, donc, mais un petit pas supplémentaire a été franchi vers la possible réalisation de ce nouveau quartier.

Griffintown commence pour sa part à prendre forme, au fur et à mesure que les ouvriers y bâtissent des milliers d’appartements en copropriété. Un développement qui soulève autant d’enthousiasme que de critiques.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité