Le blogue immobilier

Le blogue immobilier - Auteur
  • Maxime Bergeron

    Maxime Bergeron est journaliste à La Presse depuis 2003. Il se passionne depuis toujours pour les grues et couvre le secteur immobilier pour le cahier Affaires.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 avril 2012 | Mise en ligne à 8h20 | Commenter Commentaires (10)

    Les taux fixes remontent en force; la SCHL sous surveillance

    question-mark

    Un collègue de La Presse “magasinait” cette semaine les hypothèques pour sa future maison. Le taux fixe de 10 ans à 3,89% –un creux historique– le titillait fort…

    Il est loin d’être le seul à pencher vers un prêt à taux fixe ces jours-ci.

    Confrontés à une remontée inévitable, de plus en plus de Canadiens optent pour des prêts à taux fixes, indique un nouveau sondage de la RBC. Ainsi, 42% favorisent un tel prêt, une hausse de 2% depuis un an.

    C’est la première fois depuis quatre ans que l’intérêt pour les taux fixes augmente, souligne l’étude.

    Cette remontée en popularité dénote un besoin de tranquillité d’esprit chez les emprunteurs. Mais les inquiétudes sont loin d’être écartées pour autant.

    Selon le sondage, 55% des détenteurs d’une hypothèque ne croient pas qu’une augmentation des taux d’intérêt leurs causera des difficultés financières. Ce qui laisse quand même 45% de ménages soucieux de leur niveau d’endettement…

    Ottawa montre aussi des signes d’inquiétudes quant à l’ampleur des dettes hypothécaires des Canadiens. Et sur l’impact qu’elles pourraient avoir sur les finances publiques.

    Jeudi, le ministre des Finances Jim Flaherty a finalement décidé de placer la SCHL sous la supervision du Bureau du surintendant des institutions financières.

    La SCHL garantit la majorité des prêts hypothécaires lorsque l’accompte est inférieur à 20% du prix d’achat d’une maison. Une montagne de prêts garantis, qui se compte aujourd’hui en centaines de milliards.

    Jim Flaherty estime que la SCHL est devenu “une importante institution financière” et qu’elle doit donc être surveillée au même titre que les vraies banques.

    Le ministre se dit “préoccupé” par la SCHL depuis un certain temps.


    • La folie du condo et la spéculation immobilière sont les raisons qui expliquent la décision d’Ottawa de placer la SCHL sous la supervision du BSIF (ce qui aurait dû être fait depuis très longtemps):

      “Flaherty said the booming condo markets in Canada’s major cities were at the core of the decision.

      “We watch the market closely. And I particularly watch the condo market in Vancouver and Toronto, and to some extent in Montreal,” Flaherty told media on Thursday.”

      http://toronto.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20120426/mortgage-cmhc-bill-fed-toronto-condo-120426/20120426/?hub=TorontoNewHome

      Avez-vous bien lu, “Montréal” fait partie de la liste…

      Question: Est-ce que quelqu’un connait la raison qui explique pourquoi la SCHL fut sous la gouverne du Ministère des Ressources Humaines depuis autant d’années??

    • Très bon (et drôle) texte de Garth Turner aujourd’hui sur son ami “F” (Flaherty)

      http://www.greaterfool.ca/2012/04/26/finally/

      @rationel1

      Depuis le temps qu’on en parle (…) c’est en train d’arriver je crois, la bulle a pété au BC, Toronto doit être pas trop loin derrière (une autre année max) et le tour de Montréal viendra.

      Je suis complètement dégoûté par le boom de condos actuel, pour moi ce n’est rien d’autre que du blanchiment d’argent imprimé par la BdC, la SCHL (grâce aux initiatives de Flaherty) joue le principal rôle dans cette magouile et c’est particulièrement odieux de voir le ministre de poser en une sorte de sauveur qui siffle la fin de la récréation.

      Le Canada au complet est à la veille de manger toute une claque et franchement on ne l’aura pas volé.

      Ça fait longtemps qu’on en parle, c’est en train d’arriver je

    • Attendez-vous à une dévaluation de 25% de votre maison l’année prochaine …

    • Bonjour! Ayant des connaisances limitées en économie et simplement alimentées par mes jeunes frères comptables. Le temps d’acheter une maison âgée d’environ 30 ans dans la région de Québec avec ma mise en fond fort intéressante sera bientôt venu? QU’en pensez vous Rationel1 et Pbrasseur ?

    • @rationel

      La SCHL est une société d’État. À ce titre, elle fait rapport de ses activités au Parlement du Canada, par l’entremise d’un ministre. (http://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/inso/info/go/index.cfm). Il faut savoir aussi que la SCHL a un mandat plus large que celui seulement de l’assurance prêt (http://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/inso/info/cenofa/index.cfm). Maintenant, à savoir pourquoi c’est la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et non pas la ministre de travaux publics et Services gouvernementaux Canada à titre d’exemple et comme ce fut déjà la cas, c’est une bonne question pour S. Harper…!

    • @rationel

      Petite ajout: La SCHL a fait rapport et va continuer de faire rapport au Parlement même si le BSIF a dorénavent un rôle de surveillance et procédera à un examen annuel. Un élément intéressant passé un peu sous la radar: deux postes seront ajoutés au conseil d’administration de la SCHL. Ces deux membres additionnels sont le sous-ministre des Finances et le sous-ministre de RHDCC.

    • @ infinity2001

      Vous ne devriez pas baser une décision aussi importante sur l’avis de gens qui n’ont pas une connaissance professionnelle de ce domaine économique, surtout celles de gens ayant une opinion aussi émotive et biaisée de la situation.

      L’important est de respecter votre budget et de se prévoir une bonne marge de manoeuvre. Achetez quand le temps est venu dans votre vie. Voilà tout.

    • @infiniti2001

      Si vous comptez y vivre de nombreuses années dans votre maison, c’est un bon investissement. Mais si vous comptez la revendre d’ici quelques années, ne touchez pas au marché immobilier avec une perche de 20 pieds !

      Et si vous êtes patient, attendez quelques années et achetez votre maison lorsqu’elle aura perdu entre 30 et 50% de sa valeur.

    • Il est important de préciser que la dévaluation de 30 ou 50% sont des chiffres sans réel fondement.
      Et puis, si une dévaluation des prix survient, la réalité sera très différente d’un secteur à l’autre, compte tenu de la demande locale, de la rareté, etc… Raison de plus pour ignorer complètement ces chiffres.

    • @MarioB.

      “Vous ne devriez pas baser une décision aussi importante sur l’avis de gens qui n’ont pas une connaissance professionnelle de ce domaine économique, surtout celles de gens ayant une opinion aussi émotive et biaisée de la situation.”

      Vous avez raison… Vos termes “émotive” et “biaisée” sont judicieusement employés pour décrire le marché immobilier canadien et québécois des dernières années…

      1) Biaisé: Parce que les valeurs immobilières ont été soufflées (manipulées) par nos autorités, ce qui explique pourquoi les prix actuels n’ont plus rien voir avec les fondamentaux économiques tels que le revenu et le prix des loyers:

      http://www.businessinsider.com/the-most-overpriced-housing-markets-in-the-developed-world-2012-2?op=1

      2) Emotive: Parce que plusieurs, n’ayant pas les moyens de devenir propriétaires présentement, achètent quand même par peur de ne jamais pouvoir devenir propriétaire et entrent par le fait même dans l’engrenage du surendettement:

      http://www.canadianbusiness.com/article/65694–prediction-the-canadian-housing-market-will-crash

      Comme le dit francois_d, le mieux pour le moment est de conserver sa mise de fonds et d’être patient pour les années à venir. Une mise de fonds n’est jamais assez élevée pour en jeter une partie aux poubelles!!

      Le moment actuel pour devenir propriétaire est très mal choisi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité