Le blogue immobilier

Archive, avril 2012

Lundi 30 avril 2012 | Mise en ligne à 10h43 | Commenter Commentaires (2)

“L’effet Facebook” sur le marché immobilier

Crédit: Bloomberg

Crédit: Bloomberg

L’entrée imminente de Facebook en Bourse fait saliver les investisseurs. La valeur de l’entreprise se situerait entre 75 et 100 milliards US, selon les estimations.

Cette frénésie boursière a littéralement enflammé le marché immobilier de la Silicon Valley depuis quelques mois.

Le prix des maisons unifamiliales a grimpé de 11% pendant le premier trimestre de 2012, tandis que l’inventaire de propriétés à vendre a baissé de 57%.

Une maison évaluée il y a quelques mois entre 2,8 et 3 millions vient ainsi d’être acquise pour 3,9 millions, indique un courtier interviewé par CNN Money.

Plusieurs vendeurs attendent l’entrée en Bourse de Facebook avant de mettre leur propriété sur le marché, dans l’espoir de toucher un prix encore plus élevé.

Cette surenchère pourrait se terminer en immense krash si le premier appel public à l’épargne de Facebook remporte moins de succès que prévu, avertissent des experts.

L’annonce d’une baisse des profits au premier trimestre laisse croire que tout n’est pas si rose au royaume de Facebook. Le report possible de l’entrée en Bourse de mai à juin a aussi fait sourciller des observateurs.

Pour l’heure, cependant, “l’effet Facebook” continue de doper le marché immobilier de la Silicon Valley.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Vendredi 27 avril 2012 | Mise en ligne à 8h20 | Commenter Commentaires (10)

Les taux fixes remontent en force; la SCHL sous surveillance

question-mark

Un collègue de La Presse “magasinait” cette semaine les hypothèques pour sa future maison. Le taux fixe de 10 ans à 3,89% –un creux historique– le titillait fort…

Il est loin d’être le seul à pencher vers un prêt à taux fixe ces jours-ci.

Confrontés à une remontée inévitable, de plus en plus de Canadiens optent pour des prêts à taux fixes, indique un nouveau sondage de la RBC. Ainsi, 42% favorisent un tel prêt, une hausse de 2% depuis un an.

C’est la première fois depuis quatre ans que l’intérêt pour les taux fixes augmente, souligne l’étude.

Cette remontée en popularité dénote un besoin de tranquillité d’esprit chez les emprunteurs. Mais les inquiétudes sont loin d’être écartées pour autant.

Selon le sondage, 55% des détenteurs d’une hypothèque ne croient pas qu’une augmentation des taux d’intérêt leurs causera des difficultés financières. Ce qui laisse quand même 45% de ménages soucieux de leur niveau d’endettement…

Ottawa montre aussi des signes d’inquiétudes quant à l’ampleur des dettes hypothécaires des Canadiens. Et sur l’impact qu’elles pourraient avoir sur les finances publiques.

Jeudi, le ministre des Finances Jim Flaherty a finalement décidé de placer la SCHL sous la supervision du Bureau du surintendant des institutions financières.

La SCHL garantit la majorité des prêts hypothécaires lorsque l’accompte est inférieur à 20% du prix d’achat d’une maison. Une montagne de prêts garantis, qui se compte aujourd’hui en centaines de milliards.

Jim Flaherty estime que la SCHL est devenu “une importante institution financière” et qu’elle doit donc être surveillée au même titre que les vraies banques.

Le ministre se dit “préoccupé” par la SCHL depuis un certain temps.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






Illustration tirée du site de TF1

Illustration tirée du site de TF1

Ivanhoé Cambridge vient de marquer un autre grand coup à Paris, quelques semaines après avoir annoncé le rachat du siège social de PSA Peugeot Citroën pour 350 millions de dollars.

La filiale immobilière de la Caisse de dépôt investira entre 500 et 600 millions d’euros (plus de 650 millions CAN) dans un méga-projet approuvé ce mardi par la mairie.

Ivanhoé financera ainsi la construction de deux tours asymétrique de 115 et 180 mètres, dans le 13e arrondissement. Les immeubles dessinés par le célèbre architecte Jean Nouvel comprendront des bureaux, des commerces et un hôtel.

Ce seront les premiers gratte-ciel d’une telle envergure à être construits dans les quartiers centraux de Paris depuis la Tour Montparnasse en 1976.

Cette construction est rendue possible grâce à un changement de zonage, qui permet depuis 2010 l’érection d’immeubles plus hauts à l’intérieur du “périphérique”.

Le projet a été sélectionné mardi au terme d’une consultation internationale.

Ivanhoé Cambridge s’est allié au géant américain Hines dans ce projet. Ivanhoé financera la construction, tandis qu’Hines sera le promoteur, a confirmé une porte-parole en début de soirée mercredi.

Trois autres projets se sont rendus en finale avant d’être écartés au profit de la tour de Jean Nouvel, rapporte Le Monde.

Une autre perspective fournie par la Mairie de Paris

Une autre perspective fournie par la Mairie de Paris

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité