Le blogue immobilier

Mercredi 15 avril 2015 | Mise en ligne à 10h58 | Commenter Commentaires (199)

Vancouver et Toronto en feu, Montréal tiède

Le données tout juste publiées par l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) le confirment: Vancouver et Toronto ont poursuivi leur ébullition en mars.

Le marché immobilier de Montréal? Disons qu’il est resté… tiède.

Le nombre global de transactions a grimpé de 9,5% dans l’ensemble du pays depuis un an. La croissance s’est élevée à 53,2% à Vancouver, à 10,6% à Toronto, et à 5,7% dans la métropole québécoise.

C’est aussi à Vancouver et Toronto que les prix ont le plus augmenté, et de loin:

Source: ACI

Source: ACI

« Le Grand Vancouver et le Grand Toronto sont toujours les deux seuls points chauds du marché résidentiel canadien pour ce qui est des ventes et des prix », a indiqué Gregory Klump, l’économiste en chef de l’ACI, dans le rapport diffusé mercredi matin.

L’ACI attribue cette frénésie à la « pénurie » de maisons unifamiliales à vendre dans ces deux marchés.

L’offre et la demande sont « équilibrées » dans la plupart des villes du pays, selon l’organisme.

On peut constater dans le graphique suivant que la croissance des prix est beaucoup plus faible à Montréal (+0,51%) que dans l’ensemble du pays (+4,95%) depuis un an:

Source: ACI

Source: ACI

Quoi qu’il en soit, le marché reprend lentement mais sûrement du tonus au Québec, indiquent des données publiées mardi.

Les ventes totales ont augmenté de 3% pendant le premier trimestre, une troisième hausse trimestrielle consécutive.

Plusieurs économistes estiment que la faiblesse historique des taux d’intérêt continuera de soutenir le marché immobilier au cours des prochains mois.

La Banque du Canada vient par ailleurs de confier le maintien de son taux de financement à un jour à 0,75%, ce qui laisse présager des taux d’emprunt encore très bas pour un bon moment.

***

NOTE:

Je quitte pour des contrées lointaines pendant quelques semaines. Ce blogue fera relâche, mais je vous invite à continuer à y débattre comme à votre habitude.

Merci encore de votre participation, et à bientôt.

Lire les commentaires (199)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 8 avril 2015 | Mise en ligne à 10h58 | Commenter Commentaires (230)

Péages, taxe kilométrique, controverse…

Le futur pont Champlain. (Image fournie par Infrastructure Canada)

Le futur pont Champlain. (Image fournie par Infrastructure Canada)

Alors que les travaux de construction du nouveau pont Champlain débuteront dans quelques semaines, la question des péages continue de soulever les passions.

Non seulement Ottawa persiste à vouloir imposer un péage pour financer cet ouvrage de 5 milliards, mais plusieurs voix s’élèvent aussi pour mettre en place un “cordon” tarifaire tout autour de l’île.

Les objectifs sont nombreux et louables: financer plus efficacement les infrastructures routières et le transport en commun, désengorger les routes, améliorer la qualité de l’air…

Dans une sortie en règle contre les péages, l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) fait valoir mercredi matin qu’un tel cordon risque de pénaliser fortement le centre-ville de Montréal au profit de ses banlieues.

L’IDU –dont les membres comme Ivanhoé Cambridge et Cadillac Fairview possèdent 30 milliards en actifs immobiliers– penche plutôt en faveur d’une “taxe kilométrique” pour financer les infrastructures.

À voir la quantité de courriels reçus depuis la publication de mon article ce matin, le sujet divise les Montréalais, pour dire le moins.

Certains applaudissent le principe “d’utilisateur-payeur”; d’autres le conspuent.

D’autres encore craignent la présence intrusive d’un “Big Brother” dans les véhicules des Québécois, si jamais l’idée d’une taxe kilométrique va de l’avant.

Rappelons que des appareils de détection devraient être installés dans chaque véhicule pour calculer cette taxe, lesquels mesureraient très précisément les déplacements des automobilistes.

Plusieurs sociétés d’assurances proposent depuis peu de tels outils de mesure, avec tous les enjeux que cela comporte en matière de vie privée. (Ma collègue Isabelle Ducas abordaient la question dans cet article.)

Que pensez-vous de cette proposition de l’IDU? Et du retour graduel des péages à Montréal?

L’étude de l’IDU ici.

Une étude du CIRANO sur le même sujet ici.

Lire les commentaires (230)  |  Commenter cet article

 

Mardi 7 avril 2015 | Mise en ligne à 14h38 | Commenter Commentaires (23)

Laval rebondit… mais pas en immobilier

Au moment même où l’ancien maire Gilles Vaillancourt comparaissait au palais de justice de Laval pour gangstérisme et fraude, ce mardi, la Ville a diffusé un rapport faisant état d’une forte hausse des investissements sur son territoire.

L’année 2014 “marque le retour des années milliardaires” à Laval, claironne le communiqué.

Les investissements totaux ont bondi de 26% par rapport à 2013, pour atteindre 1,22 milliard de dollars.

Source: Laval Technopôle

Source: Laval Technopole

Le secteur immobilier résidentiel, qui représente un peu plus du tiers de l’économie lavalloise, n’a toutefois pas progressé dans la même mesure. Bien au contraire.

Le nombre de permis pour des nouvelles unités d’habitation a diminué de 1514 en 2013 à 1331 l’an dernier.

Les investissements sont restés à peu près stables, à 364,5 millions.

Le secteur de la rénovation domiciliaire a pour sa part enregistré un fort recul dans l’Île Jésus.

La valeur des permis de rénos a chuté de 298 millions en 2013 à 188 millions l’an dernier, signe possible d’un pouvoir d’achat qui s’érode chez les consommateurs.

Les projets d’usines et d’agrandissements industriels affichent un portrait plus positif.

On a compté 33 nouvelles implantations l’an dernier (+14%), qui ont généré des investissements de 184 millions (+152%) et la création de 719 nouveaux emplois, affirme l’organisme Laval Technopole.

« Malgré un contexte encore difficile, la reprise du secteur industriel, la diversification de l’économie lavalloise et le dynamisme des entreprises ont grandement contribué à la hausse des investissements », a fait valoir M. David De Cotis, PDG par intérim de Laval Technopole.


Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2015
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité