Le blogue immobilier

Jeudi 22 janvier 2015 | Mise en ligne à 11h55 | Commenter Commentaires (157)

Les taux au plancher, et après?

Le sujet domine l’actualité économique canadienne depuis plus de 24 heures.

La Banque du Canada (BdC) a pris tout le monde de court mercredi en abaissant son taux directeur de 1% à 0,75%.

Les taux d’emprunt hypothécaires, déjà au plancher, devraient eux aussi reculer quelque peu si la tendance habituelle se maintient.

Superbe nouvelle pour les acheteurs de maisons, n’est-ce pas? Sans aucun doute, mais on ne prévoit pas de ruée chez les banquiers.

Je me suis entretenu mercredi avec l’économiste en chef adjoint de la CIBC, Benjamin Tal, qui m’a exposé sa théorie assez intéressante.

Selon M. Tal, une baisse de 0,25 points des taux d’intérêt constitue une non-nouvelle pour la plupart des jeunes acheteurs.

«On a toute une jeune génération d’acheteurs pour qui des taux d’intérêt très bas ne sont plus considérés comme une nouvelle excitante, a-t-il dit. Je ne crois pas que cette baisse de 0,25% constituera un gros déclencheur à la relance du marché.»

Pour bien des acheteurs plus «expérimentés», disons de 55 ans et plus, les taux observés depuis plusieurs années au Canada restent au contraire remarquables.

J’entends régulièrement des anecdotes sur l’achat d’une maison au début des années 80, alors que les taux d’emprunt frisaient les 22%…

Capture d’écran 2015-01-22 à 11.08.25

Ces taux exorbitants ont clairement marqué les esprits, et la perspective d’une forte remontée subsiste comme une épée de Damoclès chez les plus vieux.

Bref, les prochains mois nous diront si la baisse de taux aura un impact –ou pas– sur le marché immobilier canadien.

Et, plus crucial encore, quelle direction prendra l’économie tourmentée du Canada.

***

Cette compilation de la BdC dresse un portrait détaillé de l’évolution des taux depuis 1951.

Lire les commentaires (157)  |  Commenter cet article

 

Mardi 13 janvier 2015 | Mise en ligne à 12h07 | Commenter Commentaires (368)

Caisse de dépôt, SLR et valeur foncière

Photomontage AMT

Photomontage AMT

Après des décennies de tergiversation et d’atermoiements, Montréal aura non pas un, mais deux nouveaux liens ferroviaires d’envergure d’ici 2020.

C’est du moins ce que prévoit l’entente annoncée ce matin entre la Caisse de dépôt et placement du Québec et le gouvernement provincial.

Ces deux projets visent la construction d’un système léger sur rail (SLR) sur le nouveau pont Champlain, ainsi que vers l’Ouest-de-l’île et l’aéroport. Ils totalisent plus de 5 milliards de dollars.

Pour rentabiliser ces investissements massifs, la Caisse misera entre autres sur la plus-value foncière qui sera générée par les nouveaux liens ferroviaires.

La Banque Nationale a expliqué ce phénomène en détails dans un rapport exhaustif publié l’automne dernier. (Je vous invite à le lire si vous avez quelques minutes.)

On y donne l’exemple des hausses de valeur observées à proximité de la gare de Mont Saint-Hilaire, sur la Rive-Sud de Montréal:

Capture d’écran 2015-01-13 à 11.56.07Divers projets immobiliers majeurs sont prévus dans l’Ouest-de-l’île et près de l’aéroport, autour des futures stations de SLR. Nous y reviendrons plus en détails au cours des prochains mois.

Il sera intéressant de voir la structure exacte qui sera mise en place au sein de la nouvelle filiale de la Caisse, CDPQ Infra.

Quoi qu’il en soit, la Caisse est reconnue mondialement dans le secteur des infrastructures et de l’immobilier, notamment par l’entremise de sa filiale Ivanhoé Cambridge.

La recette fonctionnera-t-elle au Québec?

Lire les commentaires (368)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 19 décembre 2014 | Mise en ligne à 12h29 | Commenter Commentaires (409)

Bonaventure: un mégaprojet complété d’ici 2017?

Après des années de tergiversations et de travaux préparatoires, le chantier de transformation de l’autoroute Bonaventure a été formellement relancé ce vendredi.

Les images avant/après présentées par le maire Denis Coderre donne une idée de l’ampleur des travaux:

avant 1après 1

Et:

avant 2après 2

Puis encore:

après 3après après 3

L’administration Coderre compte faire de ce projet de 141,7 millions un “legs” pour les célébrations du 375e anniversaire de Montréal, en 2017.

L’échéancier prévoit d’ailleurs que les travaux seront terminés en 2017.

Le calendrier présenté par la Ville paraît ambitieux, lorsqu’on s’attarde à certains chantiers récents –et de taille bien moindre– qui se sont éternisés.

Pensons par exemple à la construction d’un mini-tronçon de piste cyclable, sur le boulevard Saint-Laurent, qui s’est étalé sur plus d’une année.

Quoi qu’il en soit, la transformation de Bonaventure en boulevard permettra de retisser la trame urbaine entre deux quartiers, en plus d’embellir l’une des principales portes d’entrée du centre-ville.

Le projet prévoit 20 000 mètres carrés d’espaces verts au centre du boulevard  urbain, sous l’emprise de l’ancienne autoroute. Plus de 300 arbres seront plantées.

Une nouvelle voie réservée au transports en commun sera aussi aménagée dans chaque direction.

Tous les détails du projet se trouvent ici. Qu’en pensez-vous?

Sur ce, je vous souhaite de très joyeuses fêtes. On se retrouve en 2015!

Lire les commentaires (409)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2015
    D L Ma Me J V S
    « déc    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité