Le blogue immobilier

Lundi 29 septembre 2014 | Mise en ligne à 13h46 | Commenter Commentaires (71)

Un «come-back» pour Montréal?

Photo David Boily, La Presse

Photo David Boily, La Presse

On l’adore, on la conspue, elle inspire, enrage…

C’est un gros cliché de l’écrire, mais Montréal laisse peu de gens indifférents.

Ceux qui sont coincés au quotidien dans ses innombrables chantiers kafkaïens trouvent que Montréal n’a jamais été dans un si piteux état.

Les révélations de la Commission Charbonneau sur l’ampleur de la corruption à l’hôtel de ville continuent aussi d’entacher la réputation de la métropole.

Or, comme j’en fais état dans un dossier publié dimanche dans La Presse+, plusieurs indicateurs sont maintenant favorables.

Les investissements étrangers sont en hausse; la communauté des start-ups techno connaît un bel essor; un nouveau leadership multiplie les réformes tant à Montréal qu’à Québec…

En parallèle, la ville continue d’affirmer davantage sa vocation fêtarde et culturelle, comme en témoignent le déménagement prochain de l’ONF au centre-ville, ou cette place dans “top 10″ des villes fêtardes de CNN.

Bref, malgré les problèmes encore nombreux et criants de Montréal, on sent enfin un mouvement vers le “mieux”.

Est-ce que “Montreal is back”, comme le clame le maire Denis Coderre? Ce redressement saura-t-il durer de façon durable?

Seul l’avenir le dira.

Pour voir comment d’autres villes ont réussi à faire redémarrer leurs économies vacillantes, nous sommes allés voir les “recettes” de Boston, Philadelphie et Manchester. Nos comptes-rendus paraissaient hier dans La Presse+.

Ce rapport de la BMO donne aussi de bonnes clés pour comprendre les forces et les faiblesse de la métropole.

Plusieurs lecteurs de ce blogue répètent inlassablement leur dégoût de la métropole, et c’est leur droit.

Je suis néanmoins curieux de connaître votre lecture de l’état actuel de Montréal. Et vos pronostics pour les prochaines années.

Je vous demanderais toutefois d’étoffer quelque peu vos propos dans ce cas-ci, pour tenter d’élever le niveau du débat. Que votre opinion sur Montréal soit favorable ou pas.

Au plaisir de vous lire.

Lire les commentaires (71)  |  Commenter cet article

 

Lundi 22 septembre 2014 | Mise en ligne à 12h08 | Commenter Commentaires (193)

Les ventes à un creux de 10 ans

Petit dimanche pluvieux dans Griffintown. Au retour d’un brunch dans le secteur, j’arrête voir l’un des nombreux projets qui constellent le quartier.

Je joue au client mystère dans le bureau des ventes presque vide.

Le projet, dont la première phase est presque terminée, est vendu à 70%, m’assure-t-on. La demande est bonne, ajoute la vendeuse.

On me propose toutefois de revenir la semaine suivante… pour profiter d’un rabais de 30 000$ sur certaines unités.

Intriguant.

Ainsi va le marché immobilier montréalais –et québécois– en cette fin 2014.

Les ventes ont connu un regain dans plusieurs secteurs au cours de l’été, mais l’automne s’annonce plus calme, confirme ce matin Desjardins dans un nouveau rapport.

Le bilan de l’année s’annonce “légèrement négatif”, ajoute l’économiste principale Hélène Bégin dans son étude.

En fait, le niveau des ventes sera le plus faible depuis 10 ans dans la province, ce qui confirme l’atterrissage bien réel du marché québécois.

Capture d’écran 2014-09-22 à 11.12.40

Desjardins s’attend à un prix moyen en hausse de 1% cette année, et de 1,5% l’an prochain

Le segment des maisons unifamiliales, assez équilibré, permettra de soutenir les prix, alors que celui des condos continuera de fléchir, croit Desjardins.

“D’autres reculs sont à prévoir, car le nombre d’unités offertes dans dans ce segment de marché devrait continuer à croître du côté du neuf et de l’existant, et qu’une demande plus soutenue des acheteurs tardera à se manifester”, souligne Hélène Bégin.

Le marché du travail québécois devra se rétablir pour que le secteur résidentiel se rétablisse, ajoute l’économiste.

Lire les commentaires (193)  |  Commenter cet article

 

Mardi 16 septembre 2014 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Commentaires (249)

Quel avenir pour les environs du nouveau CHUM?

L'une des "visions" pour le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie (Source: Ville de Montréal)

L'une des "visions" pour le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie. (Source: Ville de Montréal)

Les environs du métro Champ-de-Mars devraient changer radicalement de visage d’ici 2017, si les plans de Denis Coderre vont de l’avant.

Le maire confirmait en juillet que Montréal compte recouvrir un tronçon de 125 mètres de l’autoroute Ville-Marie.

Cette portion est grosso modo située entre le Palais des congrès et le nouveau CHUM, avec l’hôtel de ville et la station Champ-de-mars de part et d’autre.

La Ville mène jusqu’au 8 octobre une consultation publique pour savoir ce que les Montréalais souhaitent voir sur le futur site. On trouve plusieurs “visions” d’architectes sur le site.

“C’est ni plus ni moins la reconstruction d’un quartier à la jonction du centre-ville et du Vieux-Montréal que nous proposons, une formidable occasion de développement dans un secteur stratégique de Montréal”, fait valoir Denis Coderre, qui espère en faire un legs pour les fêtes du 375e.

Montréal travaille fort pour tenter d’effacer les cicatrices –sommes toutes très récentes, ne l’oublions pas– de l’autoroute Ville-Marie.

La construction de l’immeuble de la Caisse de dépôt, au début des années 2000, a permis de recouvrir le tronçon situé au coeur de ce qui est devenu le Quartier international.

La facture de ce projet a été salée, mais les investissements générés depuis dans le quartier dépassent les 2 milliards.

Toutes les options sont sur la table pour le recouvrement du nouveau tronçon. On parle de densification des immeubles, d’une esplanade publique “multifonctions” et d’un parc, entre autres idées.

Le gouvernement du Québec s’est engagé à investir jusqu’à 100 millions dans le projet, mais Denis Coderre estime que la chose pourrait coûter entre 45 et 70 millions.

La Ville profite de l’exercice pour consulter les citoyens au sujet du Square Viger voisin, mal-aimé par plusieurs:

Source: Ville de Montréal.

Source: Ville de Montréal.

Après de multiples tentatives ratées, les terrains et l’ancienne gare situés en face de ce square doivent faire l’objet d’un important redévelopement au fil des prochaines années.

Enfin, voici quelques images d’archives des environs de l’hôtel de ville.

Elles montrent bien comment le secteur a graduellement fait place à des stationnements à ciel ouvert, puis à l’autoroute Ville-Marie, avant de connaître un certain renouveau grâce à l’érection du CHUM.

1928 (Source: Ville de Montréal)

1928 (Source: Ville de Montréal)

1969 (Source: Ville de Montréal)

1969 (Source: Ville de Montréal)

1977 (Source: Ville de Montréal)

1977 (Source: Ville de Montréal)

2014 (Source: Ville de Montréal)

2014 (Source: Ville de Montréal)

Lire les commentaires (249)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité