Richard Dufour

Richard Dufour - Auteur
  • Richard Dufour

    Richard Dufour s’est fait initier aux rouages de la Bourse à l’âge de 14 ans. À l’époque, son père lui avait présenté un conseiller qui travaillait pour une maison de courtage du nom de Lévesque, Beaubien, Geoffrion…
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 29 mars 2012 | Mise en ligne à 9h20 | Commenter Commentaires (3)

    «Bull» et «bear» avec RIM

    rimshort2

    Le nouveau pdg de Research in Motion, Thorsten Heins, participera à 17h cet après-midi à sa première conférence téléphonique pour discuter des résultats trimestriels.

    En prévisions de ces résultats de RIM (RIM) qui seront publiés à la fermeture des marchés, voici les avis d’un «bull» et d’un «bear».

    Todd Coupland, CIBC:

    «La direction n’a pas lancé d’avertissement pour ces résultats. Les investisseurs vont diriger leur attention vers les prévisions pour le trimestre qui se déroule actuellement afin d’avoir une idée de la demande pour le BlackBerry à quelques mois du lancement des appareils BB10. Je m’attends à ce que Thorsten Heins offre des prévisions conservatrices pour sa première expérience avec les analystes pour commenter les résultats. Son objectif doit être de répondre aux attentes, être redevable et exécuter. Des améliorations à ces niveaux seront perçues comme une bouffée d’air frais. Gardez par ailleurs en tête que la position des shorts (graphique ci-dessus). Si RIM évite de décevoir avec ses prévisions, il y un potentiel pour voir les shorts se couvrir. Je recommande l’achat. Ma cible est à 25$.»

    Colin Gillis, BGC:

    «Il n’y aura pas de printemps chez RIM. Je m’attends à ce que Thorsten Heins offre des prévisions sombres pour la prochaine année. Et il est possible qu’il utilise la fin d’exercice financier comme une occasion pour inscrire des charges de restructuration et des charges exceptionnelles. RIM est sur une pente descendante et j’ai peu de raisons de croire que ça va changer avec la stratégie actuelle. Les consommateurs perçoivent la marque comme étant celle du téléphone d’hier et les développeurs ne travaillent pas pour la plateforme de RIM. Je ne vois par ailleurs pas RIM comme étant une cible car la taille de l’entreprise (market cap) est encore importante. Il est trop tôt pour dire que RIM peut rebondir. Je continue de recommander de vendre. Ma cible baisse à 12$.»


    • Pour les plaisirs d’akela…

      Le destin semble être dessiner……comme
      VHS ou Betamax, ce dernier est disparu même si la qualité était supérieur.
      Tout est une ? de ‘timing et de marketing’

    • «bear»

    • bear jusqu’aux prochaines rumeurs d’achat…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives