Richard Dufour

Archive du 11 novembre 2011

Vendredi 11 novembre 2011 | Mise en ligne à 16h04 | Commenter Commentaires (62)

Semaine à venir: Metro, Walmart et discours

Vendredi prochain marquera le premier anniversaire du retour de l'action de General Motors à la Bourse de New York.

Vendredi prochain marquera le premier anniversaire du retour de l'action de General Motors à la Bourse de New York.

La séance boursière de lundi va commencer avec une réaction à l’issue du vote de samedi en Italie sur les réformes proposées et en surveillant qui assurera le leadership là-bas pour la suite des choses.

L’activité sur le marché obligataire nord-américain sera intéressante à observer lundi puisque ce marché était fermé vendredi pour le jour du Souvenir.

La publication de statistiques sur l’inflation aux États-Unis en milieu de semaine pourrait placer la Fed dans une position qui la rapprocherait d’un geste visant à assouplir un peu plus sa politique monétaire.

Des données sur la production industrielle, les ventes au détail, les mises en chantier et les indicateurs manufacturiers dans la région de Philadelphie et New York sont d’autres statistiques qui seront publiées aux États-Unis durant la semaine.

Au Canada, la mise à jour de l’inflation, vendredi, sera la principale information économique de la semaine.

Ce calendrier relativement léger en Amérique du Nord risque de braquer davantage de réflecteurs vers les représentants de la Fed et de la Banque du Canada qui prononceront des allocutions.

Il y en aura une dizaine au total d’ici vendredi prochain.

Un événement original doit par ailleurs se dérouler vers la fin de la semaine sur Internet. La chancelière allemande, Angela Merkel, répondra à des questions du public sur Youtube.

La ronde de divulgation de résultats financiers se poursuivra toute la semaine avec, notamment, le dévoilement des performances trimestrielles de Metro, Loblaw, Tembec, Walmart, Target, Hélicoptères Canadiens, Medicago, Mediagrif, Dell, Home Depot, Lowe’s, First Uranium, JC Penney, Gap, TJX et Detour Gold.

On devrait aussi se faire confirmer mardi qu’il y eu, de justesse, une légère croissance économique au troisième trimestre dans la zone euro.

«Le pire est clairement à venir dans la zone euro», commente Ben May, chez Capital Economics.

«Les sondages de l’activité économique pointent déjà vers une contraction du PIB dans la zone euro pour le quatrième trimestre. Et l’aggravation de la crise pourrait facilement plonger la zone euro dans une sévère récession l’an prochain.»

Le TSX a cédé 1% au cours de la dernière semaine. Le Dow et le S&P 500 ont avancé de 1%.

Le prix du pétrole s’est apprécié de 5% pendant la semaine pour terminer à un cheveu de la marque des 99$ le baril au Nymex.

Le prix de l’or a gagné 2% cette semaine.

Lire les commentaires (62)  |  Commenter cet article






Vendredi 11 novembre 2011 | Mise en ligne à 12h15 | Commenter Aucun commentaire

Derrière le bond chez TransForce

iemiller

Bay Street semble particulièrement apprécier le coup que TransForce (TFI) vient de réaliser.

L’entreprise montréalaise de transport a annoncé vendredi matin l’acquisition de I.E. Miller, une compagnie du Texas qui se spécialise dans la relocalisation d’installations de forage.

Quelques explications:

Benoît Poirier, Desjardins: «Le prix payé par TransForce est très intéressant. Cette acquisition pourrait ajouter 12 cents par action aux bénéfices l’an prochain en plus de générer des cash flow de 25 à 30 millions par année. I.E. Miller va maintenant donner à TransForce une masse critique dans le marché de l’énergie avec 80 grues (avec les 45 grues de I.E. Miller). Ça apporte aussi une solide équipe de gestionnaires. TransForce continue de s’orienter vers des activités à fortes marges de profit et c’est une des raisons qui font de TransForce un titre irrésistible.»

Cameron Doerksen, Financière Banque Nationale: «Le timing de cette acquisition me surprend. Je m’attendais à ce que TransForce se montre plus active l’an prochain. Je remarque que la croissance des activités dans le secteur de l’énergie est une priorité chez TransForce. Je vois cette acquisition d’un bon œil pour trois raisons. Ça fait augmenter les revenus dans le secteur de l’énergie. Ça étire la portée géographique de l’entreprise. Et le prix payé est raisonnable. La clôture de cette transaction, et celle de Quick X au début de 2012, vont m’amener à bonifier mon évaluation et mon cours cible.»

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 11 novembre 2011 | Mise en ligne à 11h41 | Commenter Commentaires (2)

Comment interpréter la hausse de confiance

consommateurenaction

Nous allons bientôt savoir ce que cette hausse de confiance chez le consommateur américain veut réellement dire.

Le Black Friday est dans deux semaines.

Black Friday est le vendredi suivant la Thanksgiving, ce qui marque de manière plus ou moins officielle le début des achats des Fêtes.

Quelques réactions publiées vendredi:

Paul Dales, Capital Economics: «C’est le modeste rebond des indices boursiers des dernières semaines qui explique la hausse de l’indice de confiance de l’indice du Michigan. La confiance a maintenant augmenté à tous les mois depuis août, mais on est encore loin du niveau du mois de février et de la moyenne à long terme. Notre modèle d’évaluation montre que le repli depuis février est lié au recul des indices boursiers. Le prix plus élevé de l’essence et la faible croissance économique jouent de plus petits rôles. Pour que l’indice du Michigan revienne à son niveau de février, le S&P 500 doit augmenter à plus de 1300 points et y rester. Pour atteindre la moyenne à long terme de l’indice du Michigan, le taux de chômage doit baisser de façon significative, ce qui n’arrivera pas bientôt. La confiance va donc demeurer à un niveau relativement faible.»

Jennifer Lee, BMO: «L’indice de confiance du Michigan montre une amélioration pour un autre mois encore, mais les récents résultats de ce sondage ne sont pas confirmés par d’autres sondages (dont celui du Conference Board). Qui sait ce qui nous attend d’ici la fin du mois de novembre? On pourrait voir un renversement de tendance comme en octobre (la version préliminaire avait montré une baisse et la version finale avait montré une hausse). Restez à l’écoute.»

David Rosenberg, Gluskin Sheff: «On voit des signes de frugalité déflationniste. Macy’s vient d’abaisser ses prévisions pour les Fêtes et voilà maintenant Walmart qui annonce qu’elle va dépasser ses concurrents (qui ouvriront leurs portes à minuit pour Black Friday) et permettre aux clients d’entrer chez Walmart à 22 heures la veille du Black Friday. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas ouvrir les portes à 18 heures et offrir de la dinde dans le stationnement? Ça relancerait la tendance du magasinage en digérant. À 22 heures le jeudi 24 novembre, Walmart va vendre des jeans Wrangler à 9,97$ et des poupées Barbie pour 5$. Le iPod Touch se vendra à 195$. Y-a-t-il encore des investisseurs sur le marché obligataire qui radotent à propos de l’inflation? Peut-être que ces gens ne magasinent simplement pas aux bons endroits.»

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juin 2009
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité