Richard Dufour

Archive du 26 août 2011

Vendredi 26 août 2011 | Mise en ligne à 16h09 | Commenter Commentaires (76)

Septembre arrive en tournant l’attention vers l’emploi

benjackson2

Les premiers jours de septembre arriveront au cours de la prochaine semaine et septembre a déjà été considéré comme un mauvais mois pour la Bourse.

Mais l’an passé, septembre avait été exceptionnellement bon avec une hausse de près de 10% pour le S&P 500 et d’environ 4% pour le TSX.

Quelques belles compagnies québécoises, canadiennes et américaines vont présenter leurs résultats trimestrielles au cours des jours qui viennent.

Il y aura notamment ceux de Bombardier, Alimentation Couche-Tard, Reitmans, Banque Laurentienne, Banque Scotia, Banque CIBC, Banque TD, Canadian Western Bank, Mitel, Campbell Soup, Dollar General, Joy Global, Zumiez et Ciena.

L’attention de Wall Street risque cependant davantage d’être tournée vers l’économie avec la présentation jeudi des indices PMI officiels un peu partout dans le monde.

Ces statistiques mettront la table pour la mise à jour mensuelle du marché américain de l’emploi qui sera faite vendredi.

La barre à sauter ne semble pas très élevée compte tenu que le consensus des économistes s’articule sous la barre des 100 000 emplois créés pour le mois d’août.

Mais les récentes statistiques sur les demandes d’assurance-chômage continuent de signaler une faible création d’emplois.

«Il y a un réel danger que le ralentissement économique et la récente turbulence sur les marchés financiers fassent en sorte que l’emploi ait chuté d’emblée aux États-Unis en août et ça pourrait effrayer les marchés et la Fed», souligne Paul Dales, chez Capital Economics.

«Une chute absolue du marché de l’emploi hausserait clairement les craintes entourant un retour en récession. Au minimum, ça viendrait souligner la fragilité de la reprise économique.»

Certains investisseurs voudront aussi garder un œil sur la publication mardi du compte-rendu de la rencontre tenue il y a trois semaines par le comité responsable de la politique monétaire de la Fed.

Les «minutes» de cette rencontre ont peut-être perdu un peu de leur pertinence avec le discours prononcé vendredi par Ben Bernanke à Jackson Hole.

Toutefois, étant donné que trois dirigeants de la Fed avaient voté contre la prolongation de la période de bas taux jusqu’à l’été 2013 lors de cette réunion, il faudra voir si le compte rendu offrira plus de détails sur l’état d’esprit qui était en vigueur et si Bernanke pourrait avoir une plus grande opposition devant des mesures supplémentaires pour stimuler l’économie.

Une surprise pourrait par ailleurs sortir du Wyoming juste à temps pour le début de la séance boursière de lundi.

Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, participera à un atelier sur l’économie samedi après-midi à Jackson Hole en compagnie de Christine Lagarde, du FMI.

La séance boursière de vendredi s’est avérée positive dans l’ensemble et le TSX a gagné 3% cette semaine. Le Dow a avancé de 4%, le S&P 500 a pris 5% et le Nasdaq 6% au cours de la semaine.

«Bien que plusieurs personnes avaient déjà dénoué leurs positions spéculatives entourant QE3 plus tôt dans la semaine, il restait encore quelques récalcitrants qui devaient réagir vendredi matin. Une fois que le dernier dénouement a été effectué, les marchés ont commencé à répondre favorablement à ce que le docteur Bernanke avait à dire», commente Colin Cieszynski, chez CMC Markets.

«Wall Street semble avoir finalement reconnu qu’une économie forte n’a pas besoin de stimulation et que QE3 serait un signal de faiblesse. Maintenant que ce discours est derrière nous, les marchés semblent prêts à reprendre le processus de reconstruction avec les chasseurs d’aubaines en tête.»

Lire les commentaires (76)  |  Commenter cet article






Vendredi 26 août 2011 | Mise en ligne à 11h26 | Commenter Commentaires (9)

Bernanke passe la balle au Congrès

Jean-Claude Trichet a pris une marche avec Bernanke vendredi à Jackson Hole.

Jean-Claude Trichet a pris une marche avec Bernanke vendredi à Jackson Hole.

Les politiciens américains devront faire leur bout de chemin avec la politique fiscale si on lit entre les lignes du discours de Bernanke.

Les réactions au discours de Bernanke n’ont pas tardé à tomber dans notre boîte de courriels. Voici quelques extraits.

Ian Lyngen, CRT Capital: «Bernanke nous apporte peu de nouvelles informations pour supporter la Bourse américaine et les espoirs envers une troisième opération de détente monétaire à court terme. Il souligne par contre que la rencontre du comité responsable de la politique monétaire de la Fed qui se tiendra en septembre s’étirera sur deux jours plutôt qu’une seule afin que les discussions entourant les outils disponibles soient plus approfondies. Cela laisse entendre que si la Fed doit utiliser des outils, ça ne se fera pas avant la rencontre de septembre.»

Avery Shenfeld, CIBC: «Ceux qui s’attendaient à ce que Bernanke prenne un pas pour se rapprocher de la détente monétaire ou pour se rapprocher de l’achat d’obligations à long terme, seront un peu déçus parce que ces options ne seront discutées que lors de la prochaine rencontre du comité responsable de la politique monétaire. Il n’a même pas daigné énumérer ces outils vendredi, une chose qu’il avait fait l’an passé à Jackson Hole. La Fed prévoit encore la que la croissance sera meilleure durant la deuxième partie de 2011, mais les perspectives sont suffisamment faibles que l’inflation sera sous la cible. Cela offre des possibilités pour d’autres gestes extraordinaires l’année prochaine. La Fed laisse cependant entendre que la politique fiscale pourrait être une meilleure arme de même que des politiques proactives pour le marché immobilier.»

Dawn Desjardins, RBC: «La dernière partie du discours a visé les perspectives de croissance à long terme et à la contribution de la politique fiscale. Ce discours laisse croire qu’à ce stade-ci, la Fed va maintenir le cap. Bernanke a fait le point pour dire qu’une stimulation à court terme au niveau fiscal n’était pas nécessairement incompatible avec l’objectif d’atteindre une réduction à long terme du déficit.»

Peter Boockvar, Miller Tabak: «Bernanke a parlé des défis à relever, mais conserve sa vision optimiste pour le futur. En bout de ligne, le discours s’avère tel que prévu alors que la Fed arrive à la fin du chemin pour sa politique, mais Bernanke refuse encore de l’admettre pleinement.»

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






Vendredi 26 août 2011 | Mise en ligne à 10h38 | Commenter Commentaires (7)

Des applaudissements pour 5N Plus

5n

Bay Street a de bons mots pour l’entreprise montréalaise qui vient de publier une performance financière largement supérieure aux attentes des analystes.

Le trimestre des mois de mars, avril et mai était le premier trimestre qui tenait compte de l’acquisition du Groupe MCP.

L’action de 5N Plus (VNP) a gagné 15% jeudi et 5% mercredi.

Les prochains résultats trimestriels tiendront compte de quatre mois (juin, juillet, août et septembre) en raison d’une modification à l’année financière.

Trois commentaires:

Massimo Fiore, Versant Partners: «Les résultats ont éclaté le consensus. C’est très positif. La direction se montre très confiante de pouvoir maintenir la performance dans le futur. Je continue de recommander fortement l’achat de l’action en raison de la grande valeur pour la croissance et de la diversification qui fait en sorte que 5N Plus n’est plus un titre uniquement et purement lié à l’industrie solaire. Au prix actuel, le titre se négocie à moins de 10x les bénéfices par action, ce qui constitue un excellent point d’entrée compte tenu des possibilités de croissance.»

Michael Goldberg, Stonecap Securities: «Les bénéfices de l’acquisition de MCP se font immédiatement sentir dans les résultats de 5N Plus sous la forme d’une réduction de la concentration de la clientèle et d’une augmentation des économies d’échelle au niveau mondial. Je m’attends à ce que les revenus augmentent encore davantage au cours des prochains trimestres avec la pleine contribution de MCP.»

Rupert Merer, Financière Banque Nationale: «L’amélioration de la performance est principalement liée à la contribution de sept semaines de MCP (transaction clôturée le 8 août) et par une augmentation du prix moyen des produits/ressources. Les résultats ont été générés sans la croissance du côté du tellure et du germanium qu’on anticipait, mais ces éléments devraient contribuer au cours des prochains trimestres. S’il devait y avoir une récession, le titre de 5N Plus pourrait subir une pression, mais je pense que les marchés de la compagnie devraient continuer de prendre de l’expansion même avec une croissance économique plus lente. La direction pense qu’elle peut maintenir ses marges brutes au niveau actuel s’il n’y a pas de changements importants dans les prix. Avec une croissance du côté du tellure, du germanium et du gallium, j’estime que le BAIIA pourrait dépasser 100 millions l’an prochain.»

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2011
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives