Richard Dufour

Archive du 18 août 2011

Jeudi 18 août 2011 | Mise en ligne à 16h40 | Commenter Commentaires (30)

Un vrai vendredi d’été en vue

Si la température le permet, vendredi sera une belle occasion d'aller à la plage.

Si la température le permet, vendredi sera une belle occasion d'aller à la plage.

Avec un calendrier complètement vide aux États-Unis et une seule statistique économique canadienne au menu de la dernière journée de la semaine, on est en droit d’espérer avoir un vendredi qui ressemble à un vrai vendredi d’été.

Il n’y a que l’indice canadien des prix à la consommation de juillet qui devrait retenir l’attention du côté des nouvelles annoncées.

Jim Flaherty, Mark Carney et Tiff Macklem (premier sous-gouverneur de la Banque du Canada) ont rendez-vous vendredi matin avec un Comité permanent des finances de la Chambre des communes pour faire le point sur la situation économique du pays dans la foulée de la récente perturbation des marchés.

«Attendez-vous a des paroles apaisantes de la part de Mark Carney pour tous Canadiens étant donné qu’on entre dans une période difficile pour l’économie mondiale», commente Karen Cordes Woods, chez Scotia Capital.

«Flaherty va tenter de rassurer les Canadiens en disant qu’il entend garder le cap avec la réduction du déficit à moins qu’on retourne en récession, une hypothèse qu’il va écarter en disant que ce n’est pas à l’horizon et c’est aussi l’opinion du secteur privé», dit Avery Shenfeld, de la CIBC.

Également en matinée, le président de la Fed de New York, Bill Dudley, doit prononcer deux allocutions sur l’économie. Un discours se fera à Lyndhurst et l’autre à Paterson, deux villes du New Jersey.

En après-midi, Sandra Pianalto, de la Fed de Claveland, sera à Colombus, en Ohio, pour offrir ses commentaires sur l’évolution du secteur des services financiers et les perspectives économiques aux États-Unis.

Jeudi, les principaux indices boursiers nord-américains ont piqué du nez.

Après quelques séances de consolidation, la défensive était de mise et ça rappelle qu’il ne faut pas se montrer complaisant.

«Encore sous le choc des événements de la semaine passée, les traders ont été rapide sur la gachette jeudi pour quitter leurs positions d’abord et ensuite poser des questions», dit Colin Cieszynski, chez CMC Markets.

«Compte tenu de la récente volatilité, il pourrait y avoir eu plus d’ordres «stop» qu’habituellement jeudi, ce qui ajoute une pression à la baisse. Les appels de marges ont probablement été moins un facteur puisque le nettoyage de ce côté a normalement été fait la semaine dernière.»

«Les sept fois que l’indice de la Philly Fed a fait un plongeon comme celui du mois d’août, l’emploi a fait un pas en arrière, ce qui est la dernière chose dont le consommateur et le marché immobilier ont besoin présentement», affirme Sal Guatieri, de la BMO.

Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






Jeudi 18 août 2011 | Mise en ligne à 16h11 | Commenter Aucun commentaire

Jour historique sur le marché obligataire

obligationscanadiennes

«Inscrivez ça dans le livre des records. Jamais auparavant le gouvernement canadien a pu emprunter de l’argent pour 30 ans à un taux inférieur à 3%. C’est arrivé jeudi. Ce bas taux devrait aider à diminuer l’impact d’une économie plus faible sur le déficit budgétaire et possiblement ouvrir la porte à une aide gouvernementale si jamais une récession se pointe», souligne Sal Guatieri, de la Banque de Montréal.

Aux États-Unis, les bons du Trésor de 10 ans ont aussi enregistré une journée qui passera à l’histoire. Le rendement du bon du Trésor de 10 ans a reculé sous les 2% à un certain moment.

«Les statistiques économiques ne font qu’intensifier les craintes envers un retour en récession. Si ça continue, attendez-vous à de plus en plus de comparaisons avec le Japon et sa décennie perdue (lost decade).»

tbonds

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 18 août 2011 | Mise en ligne à 12h42 | Commenter Commentaires (40)

La citation du jour (sur l’or)

oror2

«L’or est une protection contre l’inflation et la déflation, mais aussi une protection contre les craintes récurrentes qui entourent l’intégrité du système financier mondial. Il n’est donc pas vraiment surprenant de voir le prix de l’once d’or à 1800$. En fait, l’or est une façon de diversifier vers une monnaie qu’aucune banque centrale ne peut manipuler. À moins bien entendu qu’ils décident d’embaucher des géologues au lieu d’embaucher des économistes. Bien que la hausse vertigineuse du prix de l’or représente une raison attrayante de vendre pour encaisser son profit, des articles comme celui qui se trouve jeudi en première page du New York Times (la menace islamiste grandit au Nigeria avec l’aide d’Al-Quaida), aident à apprécier l’or comme une protection contre les possibles risques géopolitiques»

- David Rosenberg, Gluskin Sheff

Lire les commentaires (40)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    août 2011
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives