Richard Dufour

Archive, août 2010

Lundi 23 août 2010 | Mise en ligne à 8h04 | Commenter Commentaires (681)

Pardonnez l’interruption

loindici

Comme beaucoup d’investisseurs semblent l’avoir fait dans les derniers mois, je vais passer quelques semaines à l’écart des marchés. De retour mardi le 14 septembre.

Lire les commentaires (681)  |  Commenter cet article






Vendredi 20 août 2010 | Mise en ligne à 16h24 | Commenter Commentaires (65)

Rendez-vous dans le trou

Les amateurs de plein air connaissent bien la vallée de Jackson Hole, dans le Wyoming. Les financiers connaissent aussi Jackson Hole pour sa conférence économique annuelle qui se tient en août.

Les amateurs de plein air connaissent bien la vallée de Jackson Hole, dans le Wyoming. Les financiers connaissent aussi Jackson Hole pour sa conférence économique annuelle qui se tient en août.

L’analyse de statistiques économiques américaines et le début d’une nouvelle ronde de divulgation de résultats trimestriels des grandes banques canadiennes vont dominer l’actualité financière au cours de la prochaine semaine qui se terminera avec la tenue d’une importante conférence économique aux États-Unis.

Plusieurs représentants de la Fed vont prendre la parole en public au cours de la prochaine semaine. L’allocution la plus attendue sera probablement celle que fera Ben Bernanke vendredi dans le cadre de la conférence économique annuelle de Jackson Hole, au Wyoming.

Cette année, le thème de la conférence est «Macroeconomic Challenges: The Decade Ahead». Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a lui aussi reçu un carton d’invitation pour y livrer un discours.

Le sujet de l’allocution de Bernanke sera «The Economic Outlook and the Federal Reserve’s Policy Response». Bernanke pourrait parler des prochains gestes que la Fed aura à poser, ce qui devrait susciter un certain intérêt sur Wall Street.

Peut-être y aura-t-il aussi d’autres méga-transactions à annoncer dans les prochains jours. Chose certaine, il y aura beaucoup de nouvelles économiques.

Les marchés recevront vendredi prochain une deuxième lecture du PIB américain pour le deuxième trimestre de 2010. Compte tenu des données sur la balance commerciale publiées le 11 août, les marchés doivent s’attendre à une révision à la baisse des données sur la croissance pour avril, mai et juin. Les investisseurs risquent ainsi d’obtenir une autre preuve que beaucoup de gens se montraient trop optimistes.

Si l’ampleur de la révision s’avère importante, les arguments sur la déflation, un retour en récession et la fin du monde se feront entendre.

La semaine prochaine, le gouvernement américain tentera également de se financer en vendant pour plus de 100 milliards de dollars d’obligations de deux ans, cinq ans et sept ans en plus d’offrir, lundi, pour 7 milliards de dollars de billets de trésorerie de 30 ans de type TIPS (Treasury Inflation Protected Securities).

Au Canada, de nouvelles informations sur les ventes au détail seront publiées mardi. Les investisseurs du Québec seront toutefois probablement davantage intéressés par les résultats et les commentaires que présenteront les patrons d’Alimentation Couche-Tard cette journée-là. La Banque de Montréal retiendra aussi l’attention en dévoilant ses résultats mardi. BMO sera la première banque à présenter ses plus récents chiffres.

La CIBC fera la même chose mercredi, alors que la Banque Royale et la Nationale suivront jeudi.

La pression est sur la Banque Royale. Après trois trimestres relativement faibles pour les standards de la Royale, les attentes de Bay Street ont été ajustées et la réaction des marchés sera particulièrement à surveiller.

Par ailleurs, malgré la secousse ressentie par les indices jeudi et vendredi, le TSX a clôturé la dernière semaine avec un gain d’environ 2%. Le Nasdaq a aussi réalisé des gains pendant la semaine. Le Dow et le S&P 500 ont cependant enregistré un recul entre lundi et vendredi.

Lire les commentaires (65)  |  Commenter cet article






Vendredi 20 août 2010 | Mise en ligne à 11h45 | Commenter Commentaires (16)

Amenez le BlackPad, ça presse

bpad2

Research in Motion va peut-être avoir besoin de présenter son BlackPad plus rapidement qu’anticipé parce qu’un autre analyste américain vient d’asséner un coup aux actionnaires de RIM.

Après Scott Sutherland, de Wedbush Securities, mardi, c’est au tour de Ehud Gelblum, de Morgan Stanley, aujourd’hui, de décoter le titre.

Research in Motion traverse encore une fois une séance boursière éprouvante. À la mi-séance vendredi, l’action (RIM) cédait 3% à Toronto et s’approchait de son plancher des 52 dernières semaines de 50$.

Au Nasdaq, c’est déjà fait: le titre a reculé sous la barre des 50$ en matinée.

Le rapport de Ehud Gelblum est disponible ici. Celui de Scott Sutherland est ici.

S’il n’en tient qu’à Ehud Gelblum, le titre continuera de descendre. Cet analyste recommande aujourd’hui de «vendre» le titre (underweight) et sa nouvelle cible pour l’action est de 47$ US.

La révision négative de l’analyste de Morgan Stanley reflète le fait que Research in Motion pourrait perdre des parts de marché plus rapidement que prévu.

Ehud Gelblum n’aime pas le fait que plusieurs pays menacent d’interdir l’utilisation du BlackBerry. Il souligne aussi le récent succès d’Android et se dit déçu par les premiers chiffres de ventes du BlackBerry Torch.

Goldman Sachs recommande aussi depuis quelques semaines la vente des actions de RIM. Le rapport de Goldman Sachs est ici.

Par chance, les analystes canadiens ne sont pas aussi pessimistes envers l’entreprise ontarienne. Gus Papageorgiou, de Scotia Capital, n’a que de bons mots pour le BlackBerry Torch et suggère à qui veut l’entendre d’acheter le titre de RIM. Sa cible est de 117$ d’ici 12 mois et de 130$ d’ici deux ans. Son rapport peut être consulté ici.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    août 2010
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives