Richard Dufour

Archive, novembre 2009

Lundi 30 novembre 2009 | Mise en ligne à 16h28 | Commenter Commentaires (20)

Bye bye novembre

aurevoir.gif

La dernière séance boursière du mois de novembre s’est terminée en légère baisse au Canada et en légère hausse aux États-Unis.

Novembre se solde avec des gains dans l’ensemble pour Toronto, New York et le Nasdaq. L’indice industriel Dow Jones clôture même le mois confortablement installé au-dessus de la barre des 10 000 points. C’est la première fois que ça se produit en 2009. Le Dow aura avancé de 7% en novembre.

C’est le prix de l’or qui a le plus bondi pendant le mois avec une appréciation de près de 15%.

Pendant la première séance de la semaine, les investisseurs ont eu la confirmation d’un secret de polichinelle: le Canada n’est plus en récession. Ce fut toutefois de justesse, si on se fie aux données du PIB du mois de septembre et du troisième trimestre. Ça faisait quand même trois trimestres de suite que le PIB se contractait.

Le titre d’un détaillant américain en ligne s’est par ailleurs démarqué au cours de ce «cyber lundi». L’action d’Amazon.com (AMZN) s’est appréciée de 3% en plus d’atteindre un niveau encore jamais atteint depuis son entrée en Bourse (merci aux ventes de Kindle).

Le stratège de la Scotia, Vincent Delisle, a aussi laissé savoir lundi qu’il haussait ses cibles 2010 pour l’indice TSX et l’indice S&P 500. Il voit le TSX à 12 750 points l’année prochaine et le S&P 500 à 1225 points. (À titre de comparaison, avant lundi il voyait le S&P 500 à 1095 points en 2010).

Vincent Delisle prévient par ailleurs que contrairement à 2009, la majorité des gains seront réalisés dans la première moitié de l’année en 2010. Il recommande aux investisseurs de garder un œil sur l’indice manufacturier ISM de l’Institute for Supply Management au cours des prochains mois. «Ne prévoyez pas être en congé le jour où l’indice ISM sera mis à jour.»

Le chiffre à surveiller est 55. Lorsque l’indice ISM s’élève au-dessus de 55, le potentiel de gains devient historiquement moins intéressant, selon le stratège.

«Laissez tomber vos pompons de cheerleaders quand l’ISM dépassera le niveau de 55 et/ou l’indice S&P 500 aura atteint 1200 points», dit-il.

Sachez que l’indice ISM est mis à jour au début de chaque mois et que la prochaine mise à jour (celle de novembre) se fait… demain matin (mardi).

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






Lundi 30 novembre 2009 | Mise en ligne à 12h09 | Commenter Commentaires (17)

Bernanke a plus d’un adversaire

bbop-ed.jpg La semaine ne s’annonce pas facile pour Bernanke. Le grand patron de la Fed vient de faire une autre sortie inhabituelle dans les médias. Le Washington Post a publié dimanche une lettre écrite par Ben Bernanke dans laquelle il attaque le projet de réforme de la Fed du sénateur Chris Dodd.

Bernanke soutient que le projet comporte des risques et que ce projet n’est simplement pas une bonne idée.

Cette nouvelle sortie publique de Bernanke est inhabituelle en ce sens qu’elle survient quelques jours avant les audiences entourant la reconfirmation en poste du président de la Fed.

«La Fed n’a pas tout fait ce qu’elle pouvait faire pour empêcher la prise de risques excessives dans le secteur financier avant la crise, mais des mesures ont depuis été prises pour rectifier le tir», peut-on lire dans la lettre de Bernanke disponible en cliquant ici.

Chris Dodd n’est pas le seul a vouloir restreindre les pouvoirs de Bernanke. Le sénateur Bernie Sanders vient de faire savoir qu’il va se prononcer contre la candidature de Bernanke pour un second mandat à la tête de la Fed.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Lundi 30 novembre 2009 | Mise en ligne à 10h16 | Commenter Commentaires (2)

Dubaï d’un autre angle

dubaihsbc.jpg

Joël Raby, conseiller spécial pour la firme montréalaise Palos Management, était en voyage sur un autre continent la semaine dernière lorsque la «crise financière» de Dubaï a éclaté.

«C’est toujours intéressant d’observer les marchés nord-américains d’une perspective étrangère. De voir la couverture médiatique et ce que les gestionnaires de portefeuille internationaux considèrent comme étant important. Ils peuvent certainement se tromper. Et se tromper royalement. Au lendemain de l’annonce de la demande du moratoire de six mois sur le remboursement des dettes par Dubaï World, il fallait écouter les reportages quasi-hystériques. En écoutant les commentaires des journalistes et de leurs invités, plusieurs auditeurs pouvaient être convaincus qu’il fallait tout liquider. Sauf l’or évidemment. Il n’y a finalement pas eu de panique. Quelle est la leçon? Il y en a plusieurs, notamment, celle sur les périls entourant les mouvements de foules. Il n’y a pas de place pour l’émotion en investissement. Nous préférons le jugement basé sur les faits.»

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives