Richard Dufour

Archive, septembre 2009

Mercredi 30 septembre 2009 | Mise en ligne à 16h38 | Commenter Commentaires (7)

Bye bye septembre

byeseptembre.gif

C’est tout pour septembre. Le mois boursier vient de se terminer par une séance instable qui rendra certainement un peu plus nerveux les investisseurs qui craignent les mois d’automne.

Tous les investisseurs connaissent octobre pour ses krachs historiques de 1929 et de 1987. Toutefois, septembre devait être terrible pour la Bourse et finalement ce fut un mois de gains.

La dernière séance de septembre en fut par contre une en montagnes russes. Même une appréciation de 2% du prix de l’or et de 6% du prix du brut n’ont pas suffit à la Bourse de Toronto pour tirer le TSX à la hausse mercredi.

Le prix du pétrole est maintenant de retour au-dessus de la barre des 70$ le baril et ce, même si des nouvelles économiques sont venues modérer les attentes envers une réelle reprise économique.

Le prix du brut semble avoir été soutenu mercredi par une interprétation positive des plus récentes données hebdomadaires sur les stocks de pétrole aux États-Unis.

Malgré un repli d’une trentaine de points mercredi, l’indice industriel Dow Jones termine septembre avec des gains de 2%. À Toronto, c’est un gain de 5% qui a été ajouté au cours du dernier mois.

Pour l’ensemble du troisième trimestre, qui vient de se terminer avec la fin du mois de septembre, la Bourse de New York et le Nasdaq ont réalisé des gains de 15% alors que la Bourse de Toronto a avancé de 10%.

Une raison qui explique une partie des gains et la résistance des marchés boursiers est le dollar américain qui a cédé 4% de sa valeur durant le troisième trimestre.

Septembre a donc été un septième mois consécutif à la hausse en Bourse. Les indices boursiers sont à leur sommet de l’année, mais les taux d’intérêt sont encore au plancher, ce qui limite toujours les alternatives pour les investisseurs.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Mercredi 30 septembre 2009 | Mise en ligne à 14h32 | Commenter Un commentaire

Disney n’achète pas Imax

imaxtheatre.gif

Certains investisseurs ont été bernés mercredi matin. La direction d’Imax vient de publier un communiqué pour commenter et démentir ce qui était un faux communiqué qui indiquait que Disney achetait Imax pour 1,5 milliard de dollars. L’action d’Imax, qui est inscrite à la Bourse de Toronto et au Nasdaq, a bondi dans les transactions qui précédaient l’ouverture des marchés aujourd’hui. Il aurait s’agit d’un autre gros coup par Disney qui a acheté Marvel il y a quelques semaines.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 30 septembre 2009 | Mise en ligne à 11h48 | Commenter Commentaires (22)

Qui a dit que la reprise serait sans secousse?

reprendre.jpg

La déception est palpable sur les marchés mercredi. Il y a des questionnements envers la reprise autant au Canada qu’aux États-Unis.

L’activité économique dans le midwest américain ne montre pas la croissance attendue pour le mois de septembre. Au contraire, les données présentent une contraction et un déclin de la production et des commandes manufacturières. Le baromètre utilisé pour prendre le pouls est le Chicago Purchasing Managers Index. Une lecture de l’indice supérieure à 50 montre une expansion. Les économistes espéraient un chiffre de 52. Le résultat est de 46.

Les marchés sont donc en droit de s’attendre à une autre déception demain (jeudi) lorsque les données manufacturières nationales de l’Institute for Supply Management seront divulguées pour le mois de septembre.

Au Canada, l’économie est demeurée stable en juillet, selon l’analyse des données mensuelles sur le PIB dévoilées par Statistique Canada en matinée. Les économistes attendaient une légère reprise.

De toute évidence, le point de départ de la reprise n’était pas le mois de juillet et des questions sont maintenant soulevées sur la force de la reprise au pays. La Banque du Canada avait pourtant laissé entendre à la fin juillet que le produit intérieur brut avait vraisemblablement recommencé à croître.

Une révision à la baisse des attentes pour la deuxième moitié de l’année semble maintenant de mise (ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose).

Il ne fallait quand même pas s’attendre à ce que la reprise se passe sans secousse. Néanmoins, la réaction se fait sentir sur les marchés boursiers mercredi. À la mi-séance, le TSX, le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq cédaient tous du terrain.

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives