Sophie Cousineau

Sophie Cousineau - Auteur
  • Sophie Cousineau

    Depuis 2001, Sophie Cousineau est chroniqueuse affaires au journal La Presse. Voilà 15 ans qu'elle pratique le journalisme, dont 12 comme reporter économique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 6 juillet 2012 | Mise en ligne à 11h32 | Commenter Commentaires (11)

    Emploi et élections au Québec

    Les investisseurs, les analystes et les politiciens attendent toujours avec beaucoup d’anticipation les dernières données sur l’emploi de Statistique Canada. Mais c’est encore plus vrai en période pré-électorale, où toute embellie ou contraction sert de munitions.

    Les nouvelles sont généralement bonnes pour le premier ministre Jean Charest dans la mesure où le Québec a pu maintenir les gains spectaculaires observés au printemps. Dans la province, l’emploi a à peine reculé en juin. Mais, comme près de 15 000 Québécois ont cessé de se chercher un emploi, le taux de chômage a baissé d’un dixième de point, à 7,7%.

    Même phénomène à Montréal, où le chômage a reculé d’un dixième de point à 8,8%. Cependant, l’écart entre la situation de l’emploi dans la métropole et celle dans le reste de la province, qui a beaucoup fait jaser ces dernières semaines, reste intact.

    La dernière enquête sur la population active de Statistique Canada se trouve ici.

    Ailleurs au Québec, le portrait est mitigé. Statistique Canada observe aussi un recul d’un dixième de point du chômage à Québec, à 5%. Le chômage au Saguenay, où s’est réglé hier le long conflit de travail chez Rio Tinto Alcan, est resté inchangé à 6,1%.

    En revanche, le taux de chômage a bondi de 3 dixièmes de point dans Gatineau (6,1%) et dans Sherbrooke (7,7%). Comme Sherbrooke est la circonscription de Jean Charest, c’est nettement moins bon pour le premier ministre.


    • Nous vivons vraiment dans un monde de contradictions. Alors qu’une grande partie de la population vocifère contre Jean Charest en lui attribuant tous les problèmes qui nous assaillent et en accusant les Libéraux de se vautrer dans le lisier des enveloppes brunes, nous sommes obligés de constater que l’économie du Québec demeurent relativement forte et même plus forte que dans certains États américains où il y a encore des “line-up” pour se procurer une soupe, des bons alimentaires et des logements pour se loger puisque les gens ont dû abandonner leurs maisons aux banques prêteuses.

      Ici, ma foi, on se surprend qu’une certaine abondance nous caresse encore quand on sait ce qui se passe chez nos voisins du Sud. Généralement, quand ces voisins toussent, nous finissons par attraper leurs grippes. Ça ne semble pas le cas cette fois-ci et ce malgré la grogne observée auprès des électeurs à propos du Gouvernement Charest. Pour être dans le paradoxe, nous y sommes jusqu’au cou.

      Les prochaines élections vont nous faire voir un Charest “plus blanc que blanc” et une Pauline, plus ambitieuse que jamais et un François Legault, plus embrouillé que jamais. Alors Jean Charest, grand pince (ou prince) sans rire, va très certainement scorer dans les filets et on finira pas oublier définitivement les pékious et se demander si l’ADQ a bien fait de convoiler en juste noces avec la Déesse du Vent (Legault, étant Gémeaux, est un signe d’air).
      Gilles Pelletier, Québec

    • Le taux de chômage de Montréal est chronique. Même si le canada affichait un taux de 5% Montréal serait toujours à 9%. Un des méfaits du modèle québécois.

    • @respectable:

      Bien d’accord. Si on déménagait tous les ”artistes” et UQAMeux a Québec, notre taux baisserait soudainement de 3-5%.

    • Le suel mefait du modele Quebecois, c;est que tu sois venus au monde ici au lieu d’Israel

      Mazel Tov Simon

      Ben tanne de teas stupidites

    • C’est toujours le même discours depuis 40 ans de ma vie active ,le printemps le chômage diminue et l,automne il réaugmente.La raison est simple,ayant passer ma vie comme travailleur manuel soit dans les récoltes soit en milieu forestier,c’est le haut et le bas du travailleur ‘’saisonnier” qui fait changer ces chiffres juste bon pour les économistes et gratte papier de toute sorte afin de justifier leurs supposé travail????!!!
      Gilles Ménard

    • La bonne situation économique du Québec n’est pas nécessairement en lien direct avec les politiques de Charest. On a peut-être juste des industries qui se tirent mieux d’affaire peu importe qui gouverne. Moi je suis tanné de me faire gouverner par un fourbe arrogant comme Charest et je pense qu’on doit le botter dehors aux prochaines élections!

      M Landry

    • @gilles

      C’est peut-être aussi parce qu’on n’a pas été frappé par la crise financière des US et qu’il y a pas des millions de personnes qui ont perdu leur maison? Ça, c’est en grande partie parce que nos banques sont réglementées de façon plus strictes, ce qui n’a pas grand chose à voir avec Charest.

    • Tout est bon ??? Il y avais un autre soumissionnaire moin chère mais a cause des magouilles de notre république de banane on va se faire avoir encore!!! Bravo Quebec!!

    • Le chomage à 7.7%? Wow, le PLQ fait vraiment de bonne chose pour le Québec… Pffffff!

    • Selon les données de l’institut de la statistique du Québec, le taux de chomage pour la Communauté urbaine de Montréal est de 10.7% au 2e trimestre de 2012 (désaisonnalisés en moyennes mobiles de trois mois). Il s’agit d’une baisse de 0.4% par rapport au 1er trimestre de 2012, mais d’une augmentation de 1.4% par rapport au 2e trimestre de 2011.

      C’est toujours intéressant de préciser le contexte : le taux varie par rapport à quelle autre période et la région étudiée se définie comment (ville, communauté urbaine ou région métropolitaine de recensement)

    • La principale raison pour laquelle le Québec s’en est bien tiré durant la crise et s’en tire toujours bien, c’est ce qu’on nous présentait comme la pire des calamités dans le manifeste des lucides, à savoir de la main d’oeuvre.

      Imaginez, on perd des emplois mais le chômage diminue… Sous-entendre plus de ont pris leur retraite entrainant le chômage à la baisse.

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité