Sophie Cousineau

Sophie Cousineau - Auteur
  • Sophie Cousineau

    Depuis 2001, Sophie Cousineau est chroniqueuse affaires au journal La Presse. Voilà 15 ans qu'elle pratique le journalisme, dont 12 comme reporter économique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 5 juillet 2012 | Mise en ligne à 17h30 | Commenter Commentaires (14)

    Contrat de 471 millions pour Nova Bus

    C’est tout bon. Et pour l’environnement, et pour l’emploi au Québec. La Société de transport de Montréal (STM) et d’autres sociétés de transport québécoises ont attribué un contrat de 471,3 millions de dollars à Nova Bus. Si toutes les options de cet achat groupé sont exercées, Nova Bus devrait leur livrer 509 autobus à plancher surbaissé qui sont propulsés par un moteur biodiesel-électrique.

    L’achat de ces autobus hybrides fait suite à un projet pilote que la STM a mené conjointement avec la Société de transport de l’Outaouais en 2008-2009. Les huit autobus testés ont permis des économies de carburant de près de 30%, avec des réductions de gaz à effet de serre équivalentes à la clef.

    À elle seule, la STM achètera 203 autobus, pour une somme de 190,8 millions de dollars. Ces autobus seront livrés entre 2014 et 2016. La STM dispose aussi d’une option lui permettant d’acquérir 160 véhicules supplémentaires.

    Le communiqué de la STM se trouve ici.

    Cette commande tombe à point nommé pour Nova Bus, une filiale de Volvo Bus Corporation. Cette entreprise qui emploie un millier d’employés dans ses usines de Saint-Eustache, de Saint-François-du-Lac et de Plattsburgh, dans l’État de New York, souffre du ralentissement des commandes en Amérique du Nord, les finances des municipalités ayant été mises à mal par la dernière récession et par la crise immobilière aux États-Unis.

    Pour s’ajuster, l’entreprise a réduit sa cadence de production il y a un an de trois à deux autobus par jour. Ce ralentissement de la production s’est alors traduit par une réduction de 20% de l’effectif à son usine de Saint-Eustache, où travaille la majorité des salariés à l’emploi de ce producteur d’autobus.


    • Une chance que le gouvernement du Québec oblige la STM et probablement toutes les sociétés de transport en commun au Québec a faire affaire avec Nova bus, parce que franchement leurs autobus…c’est inconfortable, l’hiver tu gèles , l’été tu sues, beaucoup moins d’espace et de confort que dans les bons vieux bus Classic que GM faisait dans le temps. Allez vous asseoir a l’arrière complètement dans les nouveaux autobus rallongés la, observez l’espace entre les rangées de sièges, c’est d’un ridicule avec toutes les barres , pognées et poteaux pour se tenir, ca gruge beaucoup d’espace. Et les roues de l’autobus, planchers bas oblige, ca enlève de l’espace dans l’autobus pour des sièges supplémentaires, non je déteste ces autobus, rien de plus le fun que de voir arriver un bon vieux Classic de GM, mais il y en a de moins en moins sur la route, dommage.

    • Contrat avec l’argent des taxes. Ça créé pas d’emplois ça. L’argent aurait été dépensé de manière beaucoup plus optimale par les citoyens. Les chinois en font des Bus pas cher. J’ai embarqué dans des Volvo chinoises à Cuba qui étaient « corrects ». A-t-on bien examiné toutes nos options avant de sauter?

    • C’est tout bon? Et les végétaux qui sont cultivés pour produire le biodiesel? N’est-ce pas à cause du biodiesel que l’Indonésie est en train de raser ses forêts pour planter des palmiers?

      Il serait plus intelligent de transformer nos déchets organiques (il y en a plein les égouts) en biogaz et d’utiliser des autobus qui roulent au biogaz.

    • Bon, je suis heureux pour les employés de Nova Bus et leur familles, mais… encore une fois on se réjouit d’un contrat accordé à une entreprise de chez nous avec de l’argent du secteur public. Ça serait un peu plus réjouissant de voir des commandes venir de l’extérieur du pays.

    • un petit calcul rapide : ca donne presque 1 million par autobus…..wow! gates les usagers.

    • Le prix me semble élevé. Le département des transports américain estimait le prix d’achat d’un bus diesel-hybride à environ 532 000 $ en 2007. (source : http://www.proterra.com/images/WVU_FinalReport.pdf)

      Les 903 000 $ payés par la STM me semblent chers en comparaison. Est-ce à cause des planchers surbaissés?

    • La STM est tjrs en retard d’une génération en regard de ses coûts d’énergie.
      Bref, avec les nids de poule qui éclos constamment dans ses trajets il aurait été mieux d’attendre qques mois et d’adopter une nouvelle technologie. M’emfin, vive les env. brunes..!

      http://www.levantpower.com/

    • @teddybear : Le gouvernement du Québec n’oblige pas la STM à faire affaire avec NovaBus. Les règles de l’ALENA et de l’OMS empêchent cela. Il y a eu appel d’offre, NovaBus l’a remporté. Pour le plancher bas, c’est une question de mobilité pour les personnes en fauteuil roulant et les familles avec de jeunes enfants, pas une idée de NovaBus.

      @bloganon : J’ai visité les forêts de Java utilisée pour faire du biodiesel et c’est un désastre. Par contre ici on met du biodiesel issu d’huiles végétales et animales usagées, comme ce que l’on retrouve dans les friteuses. L’impact est bien moindre. Ensuite, ce n’est pas du biodiesel pur mais du B20 l’été (20 % de biodiesel) et du B5 l’hiver. Donc, l’hiver, par passager, ça fait 0,04 L/de vieille huile par passager par km.

      @jacdenoisy : considérant qu’un autobus dure facilement plus de 20 ans et qu’après il est revendable, ça ne fait pas si cher que ça.

      @codpressse : quand la technologie sera mature, il sera toujours possible d’ajouter ce type d’amortisseur. Sauf que pour l’instant, mieux vaut laisser les amortisseurs amortir.

    • 30% plus économiques??????.c’est une blague n’est pas?Les voitures hybrid font-elles 30% d’économie?Jamais!!!Le transport en commun est un trou sans fond.Si le STM veulent vraiment faire des economies,il va falloir acheter des microbuses pour circuler en dehors des heures de point et donner certains trajets au privé.

    • @ampoi : les voitures hybrides font effectivement plus de 30 % d’économie selon le niveau d’hybridation.

      La technologie hybride employée par NovaBus est celle qu’a développé Allison lorsqu’elle était dans le giron de GM. C’est un peu plus de 30 % plus économique en essence, en plus d’économiser les freins et la transmission serait nettement plus durable.

    • Pour votre information , l alena ou oms joue aucun rôle dans l appel d’offres de la STM , il faut plutôt un très très grand contenu canadien .il y a seulement 2 entreprises au canada et une est très très avantage par rapport il y a favoritisme et même de la magouille dans ce dossier car l autre entreprise canadienne étais moin chère que nova. Vive la république de banane du Quebec!!!!

    • @simon_c

      7 juillet 2012
      07h56

      “@teddybear : Le gouvernement du Québec n’oblige pas la STM à faire affaire avec NovaBus. Les règles de l’ALENA et de l’OMS empêchent cela. Il y a eu appel d’offre, NovaBus l’a remporté. Pour le plancher bas, c’est une question de mobilité pour les personnes en fauteuil roulant et les familles avec de jeunes enfants, pas une idée de NovaBus. ”

      A ce que j’ai lu, c’était une décision politique de la part du gouvernement péquiste qui voulait gagner le comté, St-Eustache je crois, ou est situé l’usine de Nova bus; d’ailleurs le gouvernement libéral de Jean Charest a fait de meme avec les wagons du métro de MTL, on a passer une loi pour que le contrat aille au duo Bombardier-Alshtom, sans tenir compte du meilleur rapport qualité/prix pour les contribuables québécois, on paye les wagons plus chers parce que feu Claude Béchard voulait gagner son siège dans le comté ou est situer Bombardier.

      Pour le plancher bas, je savais, mais honnetement, j’ai pas vu beaucoup de monde en chaise roulante en autobus, au début oui, mais ca semble pas la norme, ils auraient du favoriser l’accès au métro pour les gens a mobilité réduite, mette des ascenseurs genre, le métro est beaucoup plus confortable pour ces gens-la.

    • @simon_c

      Merci pour ces précisions. J’en conclus donc que la part de biodiesel utilisée est minime.

      Pour info, d’après l’EPA, « B5 and B20 are common blends. B5 is a blend of five percent biodiesel and 95 percent petroleum diesel, while B20 contains 20 percent biodiesel and 80 percent petroleum diesel. »

      On brûle donc largement des produits pétroliers. À quand le biogas généré à partir de nos déchets et qui peut actionner des autobus à 100% de carburant bio?

    • Pour le contrat des autobus , Alena et oms ne compte pas il faut un contenu. canadien (donc : que l autobus soit assemble au canada) Dans le dossier delà STM il y a deux manufacturierpossible: Nova Bus et New Flyer. La façon que la STM Prépare sont devis elle favorise Nova…… Elle va paye plus chère ses autobus qui si elle les avais achete de New FLyer….. Vive la rebublique de banane du Quebec!!!!!

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    décembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité