Sophie Cousineau

Archive du 8 décembre 2011

Nous contre le monde. Ainsi pourrait se résumer l’entente entre le Canada et les États-Unis pour accélérer la libre-circulation des biens et des personnes grâce à une force policière intégrée, à l’harmonisation des normes d’inspection et au partage des renseignements, entre autres.

Sur papier, l’idée est séduisante. Surtout pour le Canada, qui souffre le plus des délais d’attente à la frontière. Les trois quarts de ses exportations se destinent aux États-Unis. Les Manufacturiers et Exportateurs du Canada estiment que ce futur périmètre de sécurité nord-américain permettra aux entreprises canadiennes d’économiser jusqu’à 30 milliards de dollars par année !

Il faudra négocier et parlementer pendant plusieurs années avant que cet accord puisse prendre forme. Et faire des essais, comme le projet-pilote qui sera mené au Port de Montréal à compter de septembre 2012. Les marchandises transportées par voie ferroviaire seront inspectées une seule fois, puis pourront être acheminées partout au Canada et aux États-Unis, comme l’explique ce matin mon collègue Joël-Denis Bellavance.

Deux gros enjeux se dressent toutefois.

Il faudra voir ce qui restera de cet accord après les élections présidentielles de 2012. Pour l’instant, il tient à la volonté politique de l’administration Obama. Or, bien des Américains sont méfiants à l’endroit du Canada, une peur alimentée par des reportages sensationnalistes qui présentent le pays comme une passoire pour terroristes.

D’autre part, le diable est littéralement dans le détail. On ne connaît rien des mesures de sécurité accrues qui seront exigées des passagers et des entreprises. Jusqu’où ira-t-on ? Et comment la vie privée sera-t-elle protégée ? Vu le zèle des Américains en ces matières, il y a lieu de s’inquiéter.

Il faut au minimum que les citoyens aient des recours. Qu’ils puissent se plaindre. Et que les policiers et douaniers qui composeront cette force intégrée soient surveillés et redevables de leurs gestes devant une instance indépendante. Les histoires d’horreur et les drames aux douanes sont déjà trop nombreux.

Le risque en vaut-il la chandelle, au final ? À vous de répondre.

Lire les commentaires (34)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité