Stéphane Laporte

Archive, mars 2017

Jeudi 16 mars 2017 | Mise en ligne à 21h25 | Commenter Commentaires (44)

Cafouillage au bout de la nuit

PHOTO PATRICK SANFAÇON LA PRESSE

PHOTO PATRICK SANFAÇON LA PRESSE

500 citoyens sont restés pris sur l’autoroute 13, du début de la soirée aux petites heures du matin. Une douzaine d’heures, prisonniers de leur char, de la tempête et de l’incompétence.

L’incompétence des autorités qui ne sont pas allés les sortir de là. Des écrans de surveillance, on ne regarde pas ça comme une vieille vue sur Prise 2. En allant se chercher de la bouffe et en cognant des clous. Quand ça fait 3 heures qu’on voit les mêmes voitures au même endroit, on agit.

Le problème, c’est que la nuit, les boss dorment. Et ceux qui ne sont pas les boss attendent que les boss se réveillent.

Quand toutes les autorités dorment au gaz, qui les réveillent habituellement ? Les médias. Les ministres ne regardent pas les écrans de surveillance, mais ils regardent les nouvelles. Et quand aux nouvelles, on dit que la situation est épouvantable, ils se font aller.

Sauf qu’il était rendu trop tard. Même les chaînes d’information continue ne continuent pas la nuit. On est en mode ralenti.

Si à minuit, un reporter planté sur l’Autoroute 13 avait décrit la situation inconcevable qui était en train de se dérouler, on aurait vu le ministre Lessard aller porter un bon bouillon de poulet aux sinistrés de la A-13. Y’a rien comme une émission spéciale, pour que s’activent nos leaders.

Mais sur ce coup, les médias étaient en retard aussi. Il y a bien le reporter de Radio Circulation qui a souligné que des voitures étaient immobilisées sur l’autoroute 13 depuis des heures. Mais c’était pas assez.

Comprenez-moi bien, je ne dis pas que c’est la faute des médias, si les gens ont vécu l’enfer froid. C’est la faute du gouvernement, du gouvernement et du gouvernement. Seulement. Son premier rôle est de protéger ses citoyens. Et dans la nuit du 14 au 15 mars, il a lamentablement échoué.

Je dis juste que quand le gouvernement dort et que les médias dorment aussi, et bien, vous êtes dans la marde blanche ! Les médias doivent apprendre, eux aussi, de ce cafouillage. Les émissions spéciales sur la tempête du nouveau siècle ont été mises en ondes après la tempête. Le lendemain. Quand on a réalisé, avec tout le monde, l’ampleur des dégâts.  Si on les avait faites durant, le ministre Lessard ne serait pas allé se coucher.

Cela prouve encore un fois, l’importance des médias pour nous protéger du laxisme des politiques.

Une journée, ça dure 24 heures.

Que tous ceux qui nous protègent ne l’oublient plus.

Lire les commentaires (44)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives