Stéphane Laporte

Archive, novembre 2015

Samedi 14 novembre 2015 | Mise en ligne à 14h30 | Commenter Commentaires (11)

Georges-Hébert Germain: le coeur et la lumière

128-250x

Un des grands esprits du Québec vient de nous quitter.

Georges-Hébert Germain, journaliste, auteur, chroniqueur. Passionné de l’humain et des arts.

Intelligent, articulé, original et beau.

Beau dans sa façon de penser, beau dans sa façon de vivre, beau dans sa façon d’être.

Une des plus grandes plumes du journalisme francophone. Un communicateur rafraichissant. Avec toujours, des propos éclairants. Venant du coeur. Un phare. Un homme libre.

Adieu Georges-Hébert.

Toutes mes condoléances à l’amour de sa vie, Francine Chaloult, à sa fille tant aimée Rafaële, à ses filles par amour, Dominique et Brigitte, à l’ami de sa vie, Serge Chapleau, à sa belle-soeur complice Suzanne Lévesque, et à toute sa famille, et à tous ses proches.
xxxx

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






Samedi 14 novembre 2015 | Mise en ligne à 10h13 | Commenter Commentaires (19)

Paris en guerre

attentat-terroriste-paris-a7621

C’est la guerre.

Ce n’est pas une nouvelle.

C’est la plus vieille des manchettes.

Jamais la planète ne fut en paix.

Y’a juste des chanceux qui vivent loin des conflits. Comme nous.

La guerre est arrivée à Paris.

C’est la guerre du Moyen-Orient qui a des secousses jusque là.

Le Moyen-Orient est pourri de violences depuis plus de 50 ans.

Des générations et des générations sont nées en guerre. Ils ne connaissent que ça. Leurs parents ne connaissent que ça. Leurs enfants ne connaissent que ça.

Et nous, on pensait que ça allait bien. Ben non, ça va pas ben. Ça ne va jamais bien.

Comme un malade combat son cancer, l’Humanité combat la haine. Et finit par en mourir. Et une autre humanité nait. Condamnée, elle aussi.

Depuis toujours. Et pour longtemps encore.

Il y a plein de gens malades dans les hôpitaux, dans leurs maisons, tous les jours, on le sait, mais ça ne nous atteint pas en plein coeur. Puis un jour, c’est notre père, notre soeur, notre ami, notre enfant qui est malade et ça nous démolit. C’est pareil ici. Il y a plein de villes en guerre, tous les jours, on le sait, mais ça ne nous bouleverse pas. Puis un jour, c’est notre amie Paris qui est en guerre, et ça nous obsède.  Quand tous les coins de la Terre seront aussi importants pour nous que Paris, New York, Québec, Montréal, peut-être que ça ira mieux. Peut-être…

En attendant, qu’est-ce qu’on peut faire ?

S’aimer pendant qu’il en est encore temps.

Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article






Samedi 7 novembre 2015 | Mise en ligne à 11h29 | Commenter Commentaires (17)

Mon palmarès des albums de Leloup

photo: OSA

photo: OSA

C’est le week-end des Félix, c’est le week-end du Jean Leloup.

Comme Leloup ne se compare qu’à lui même, voici mon palmarès des albums de Jean Leloup. Le génial fou de la musique.

1. Le Dôme

image151107111907

L’un des 3 meilleurs albums de l’histoire de la musique québécoise. Et l’un des meilleurs de la musique, tout court.

2. L’amour est sans pitié

image151107111930

Isabelle, L’amour est sans pitié, Cookie, Rock and roll et pauvreté, L’antiquaire… Bref un album incroyable, du début à la fin.

3. Les fourmis

image151107112000

Leloup, plus troublé mais toujours aussi inspiré: La vie est laide, Je joue de la guitare, Voyager, La chambre…

4. À Paradis City

image151107111826

Le grand retour du grand Leloup. Le chanteur de 1990 toujours aussi hot en 2015.

5. La vallée des réputations

image151107111943

Son album le plus folk. Balade à Toronto, Je suis parti, Voilà…

6. Mille excuses Milady

image151107111840

Un album plus brouillon du roi des brouillons. Avec Recommencer, une grande chanson.

7. Mexico

image151107212944

Ce n’est pas vraiment un album de Jean Leloup, c’est un album de Jean Leclerc! C’est bien, mais on préfère Leloup!

8. Menteur

image151107112019

Le premier album de Leloup qu’il a lui-même renié. Mais du Leloup renié, ça demeure tout de même du Leloup.

On constate, au fond, que Leloup n’a jamais fait de mauvais album. Il y en a juste de plus rassembleur que d’autre. Comme À Paradis City, encensé par le public, la critique, le milieu et tout ce qu’il y autour.

N’oublions pas le live double Exit.

R-2990437-1310682354.jpeg

Et le best of 1985-2003 Je joue de la guitare.

image151107111810

Un best of du plus off des bests, ça ne peut qu’être bon. Il y a sur ce double un inédit, la chanson La fin du monde est à 7H. Une chanson spéciale pour mon petit coeur. Le titre est de moi, puisque c’est le thème de l’émission animée par Marc Labrèche, à la fin des années 90, sur les ondes de TQS, l’ancêtre de V. Croisé cet être excessif et pourtant si cool demeure l’un de mes plus beaux souvenir professionnels.

Je vous laisse. Je m’en vais faire comme vous: écouter du Leloup.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2015
    L Ma Me J V S D
    « sept   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives