Stéphane Laporte

Archive, décembre 2013

Lundi 30 décembre 2013 | Mise en ligne à 15h34 | Commenter Commentaires (35)

Érik Guay, on veut le voir!

161852-skieur-quebecois-erik-guay

Érik Guay est devenu, ce week-end, le skieur alpin le plus décoré de l’histoire du Canada.

Dimanche, il a terminé troisième à Bormio en Italie.

Le dimanche précédant, il a terminé premier à Val Gardena, en Italie.

Combien de Québécois ont été témoins de ses exploits ? Deux ou trois.

Pourquoi l’un de nos réseaux de sports ne se donne pas pour mission de suivre Érik Guay, pour vrai ? Pas aux 4 ans lors des Olympiques.

Chacune de ses descentes devraient être un événement télé.

Bien sûr, c’est tôt la Coupe du Monde de ski, la plupart des épreuves ayant lieu en Europe, mais si on se levait aux aurores pour Jacques Villeneuve, on le ferait aussi pour Érik Guay.

Érik Guay mérite d’être 100 fois plus apprécié chez lui.

Le Québéc a besoin de champions, et Guay en est un.

Vivement le voir plus souvent.

Lire les commentaires (35)  |  Commenter cet article






Samedi 14 décembre 2013 | Mise en ligne à 20h27 | Commenter Commentaires (13)

Merci Jacques Proulx (1935-2013)

ckac_60's__jacques_proulx

C’était un temps ou les vedettes de la radio, de la télé, de la scène et du cinéma n’étaient pas toutes les mêmes.

Jacques Proulx était une énorme vedette de la radio. Le numéro 1 du matin à CKAC.

C’est lui qui a rythmé mes réveils d’enfance, d’adolescence et de jeune adulte. C’est vous dire combien il a duré.

Ça s’appelait Les Prouesses du matin avec les nouvelles 15 minutes plus tôt, la météo du prof Lebrun, les sports d’Yves Létourneau, les insolences de Tex Lecor… Jacques Proulx était le chef d’orchestre. Il passait les plats.  Il ne donnait pas dans la controverse, dans l’entrevue serrée ou dans le commentaire sulfureux. Il était l’ami avec qui on déjeunait. Il voulait juste qu’on se lève du bon pied. Et ça marchait !

Il avait une belle voix, un esprit de synthèse et l’art de bien formuler sa pensée. Bref, c’était un gars de radio.

Jacques Proulx m’a procuré de grandes joies. Surtout les jours de tempêtes,  quand il nommait mon collège parmi la liste des écoles fermées. Ironie du sort, il pousse son dernier soupir la veille d’une urgence neige.

Merci Monsieur Proulx d’avoir été la sixième personne à la table des Laporte pendant tant d’années.

On vient de perdre un membre de la famille.

Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article






Vendredi 13 décembre 2013 | Mise en ligne à 16h21 | Commenter Commentaires (27)

Comment entrer à l’Académie française sans se fatiguer

l-ecrivain-canadien-dany-laferriere-a-vincennes-le-24-septembre-2010_4556004

J’aime Dany Laferrière. Tout le monde aime Dany Laferrière. C’est un être charmant. Un corps très grand avec au bout deux yeux d’enfant.

J’ai eu la chance, au début des années 90, de travailler avec Dany à L’Enfer c’est nous autres, un magazine culturel animé par Julie Snyder.

Je ne croisais jamais Dany en salle de montage, dans les bureaux ou dans les ténébreux sous-sols radio-canadiens.

Chaque fois que je le voyais, il était assis à une terrasse, en train de prendre un verre et de profiter de l’été. Moi, je passais devant, à toute vitesse, pour me rendre à un tournage.

J’avais le teint vert. Lui, bien sûr, était tout bronzé!

Je lui demandais si son topo était prêt. Il me répondait t’inquiètes pas.

Je ne m’inquiétais pas. Ses topos étaient toujours fins et originaux.

Mais il ne passait pas 28 heures sur 24 à les faire. Dany se laissait vivre. C’était sa job.

On ne peut pas être un grand écrivain sans vivre.

Je n’ai jamais vu Dany se fatiguer.

Je l’ai toujours vu s’épanouir. Parler, sourire, s’emporter, sans jamais se trahir. Partout, le même Dany.  À la météo, comme à la Bande des six.

Dany est un sage. Pas dans le sens de tranquille. Sage, dans le sens de l’homme qui a compris. Dany a compris la vie. Pas tout, mais une bonne partie.

Dany a toujours su que la meilleure façon de devenir Immortel, c’était de ne pas se fatiguer. Que ce soit en travaillant ou en faisant l’amour.

Je suis vraiment heureux de ce qui lui arrive. Pour lui et pour nous.

Je pense que la langue française est entre bonnes mains.

Il va lui apprendre à vivre.

Lire les commentaires (27)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives