Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 14 juin 2013 | Mise en ligne à 17h06 | Commenter Commentaires (101)

    Avec pas de turban ou avec turban ?

    701555-y-trois-jours-association-canadienne

    C’est un jeu avec un ballon. Faut donner un coup de pied dessus.

    Les bébés font ça , la couche aux fesses. C’est un jeu d’enfants.

    C’est le jeu le plus populaire de la planète. Ça s’appelle le football. Nous, on l’appelle le soccer. Pourquoi ? Accommodement raisonnable. On a un autre sport qui se joue beaucoup avec les mains mais qu’on appelle le football.

    Pour en revenir au soccer, c’est la FIFA qui en émet les règles.

    Habituellement, les joueurs d’avant jouent nue-tête, le gardien a droit de porter une coiffe. Pourquoi ? Parce que c’est comme ça.

    Un enfant est arrivé sur le terrain avec un turban sur la tête. L’arbitre lui a dit de l’enlever. L’enfant a dit: Mon papa veut pas! L’arbitre a dit: C’est moi l’arbitre!

    Le père s’est plaint. On ne respecte pas la religion de mon fils.

    La Fédération de Soccer du Québec a dit, il faut jouer avec pas de turban comme les autres. Question de sécurité. Elle aurait dû dire question d’uniforme. Si c’est pas spécifié dans la règle à propos de l’équipement, c’est que ça fait pas partie de l’équipement.

    L’Association canadienne a dit  qu’il pouvait garder son turban. Si  c’est pas banni dans la règle à propos de l’équipement, c’est qu’on peut le mettre.

    Deux positions, qui dans l’absolu se défendent, les règles de la FIFA étant floues.

    La FIFA vient de préciser son flou. On peut jouer avec un foulard sur la tête. La FIFA ne parle pas de religion. Elle parle du foulard. Il est légal. Les sikhs peuvent le garder. Suivant cette logique, le Pirate Maboule et Patrick Norman aussi, devraient avoir le droit de le garder.

    109109-patrick-norman

    Cinq minutes après l’annonce de la position de la FIFA, la FSQ aurait dû dire: tous ceux qui portent des foulards peuvent jouer. Affaire classée.

    Ben non, la fédération va faire un point de presse demain. Pas besoin. C’est pas Hérouxville, c’est pas la Commission Bouchard-Taylor, c’est un jeu avec un ballon.

    Peut-on y jouer avec un foulard sur la tête ? Oui. C’est clair depuis tantôt. Si il respecte les conditions déterminées par la FIFA. Spécifions que la décision est temporaire. En mars 2014, la FIFA va présenter sa position finale. Pour l’instant, c’est oui. Allez chercher les enfants.

    Pendant ce temps, les grands débattront. La FIFA, dans sa bible, interdit aux joueurs de porter des slogans religieux. Le foulard est-il un slogan religieux ? Un slogan silencieux? La FIFA devra donc statuer jusqu’à quel point elle veut tenir la religion et ses symboles hors du terrain.

    Si le Québec, veut de son côté bannir tous les symboles religieux des événements sportifs tenus sur son territoire, c’est la responsabilité des élus de voter une loi en ce sens. Ce n’est pas à une Fédération de Soccer de mener ce combat. Cessons de faire du cas par cas. Ayons une vision.

    Je sais, ce n’est pas évident.

    Tout n’est pas aussi simple que de taper sur un ballon.

    C’est pour ça que c’est si agréable à faire et à regarder.

    Allez, au jeu!


    • Pourquoi c’est toujours nous qui devons mettre de l’eau dans notre vin? J’aime beaucoup la suggestion de Pierre Foglia: peut-être les décideurs siks pourraient donner la permission aux enfants de se découvrir la tête le temps d’une partie? Les filles pourraient peut-être avoir la permission de sentir le vent dans leurs cheveux pendant une heure, de temps en temps. Ce serait un beau geste d’intégration dans la nouvelle culture qu’ils ont choisie…

    • Il y a plusieurs sortes de football; le rugby football, le football américain, le football australien, le football association.

      Football Association a été “écouté” en soccer au Canada, USA, Australie et Afrique du Sud.

      Pour le foulard, c’est maintenant toléré, mais bizarrement, seulement pour les garçons au Canada.
      Pas pour les filles, ni en Espagne. lol

    • C’est presqu’impossible de toucher à une habitude sans avoir un groupe qui sera pour et un autre qui sera contre. Le foulard est permis, la course est ouverte, il faudra des règlements pour empêcher un protecteur spécial sous le turban….etc, il y a déjà la couleur qui est mentionnée.

    • Il ne faudrait pas perdre la tête pour une question de turban… quand même.

      Pour ne pas créer de guerre identitaire, les québécois “Pure laine” auront droit à leurs tuques avec pompon.

      Puisque la guerre, la guerre, ce n’est pas une raison pour se faire mal.

    • @exmontrealaise:
      Qui est le ”nous” dont vous parlez?

    • Ce débat est rendu totalement ridicule.

      Ok,quand des musulmans ont eu la drôle d’idée de faire leur prière dans une cabane à sucre il ya quelques années,c’était un geste évidemment plutôt déplaçé et qui demandait une réflexion nationale à savoir qu’est-ce qu’on fait avec tout ça,mais me semble que le cas des turbans au soccer,ça ne fait pas de mal à personne?

      C’est rendu de l’extrémiste,à ce stade,au cas où des gens l’ignoreraient.

      Pas de turban au soccer,donc pas de voile à l’épicerie non plus,et ensuite il va falloir s’attaquer aux personnes qui portent des pendentifs avec des croix trop voyantes…

      Et en partant,je suis d’ailleurs très surpris que ce débat fasse encore rage.Pour ma part,j’ai décroché à l’époque d’Hérouxville:pas vous?

    • Je souhaite que la fédération québécoise de soccer tienne son bout. De toute façon il y a des ligues ontariennes qui sont prêtes à accueuillir les “sick”….ce serait là un bon départ. Et ce serait un exemple pour les tapis volants.

    • @exmontrealaise – 14 juin 2013 – 17h18
      … Pourquoi c’est toujours nous qui devons mettre de l’eau dans notre vin? …

      News flash, ce n’est pas toujours nous! Dans les emplois reliés au gouvernement et la fonction publique, les symboles religieux sont interdits. Dans les autres situations, c’est du cas par cas. Justement, le port du turban pour les jeunes tombait dans cette catégorie et comme toujours, plusieurs au Québec ont trouvé le moyen de s’enfarger les pieds dans les fleurs du tapis comme botre bienheureuse première ministre Pauline Marois. Comme Yves Boisvert l’a si bien dit: qu’est-ce que ça change? Finalement, la FiFA a tranché et pris position pour la fédération canandienne de soccer: encore un psycho-drame made in Québec! Contrairement à ce que plusieurs croient, l’immigration n’est pas un tare au Québec, nous en avons besoin et il est logique de faire un effort pour les intégrer, c’est-à-dire les accomoder dans certaines situations, et non de faire ce que plusieurs rêvent: les assimiler!

    • Moi ce que j`essaye de comprendre c`est pourquoi quand on regarde les sondages à gauche et à droite 75% des québécois sont contre le port du turban et puis en bout de ligne c`est la minorité qui l`emporte ? Enlevez le contexte politico-religio-culturo-linguistique de l`affaire. Ca reste que c`est ca qui est ca. La minorité décide à chaque fois.

      Que j`en vois pas un dire un mot quand mon fils va arriver avec son mini sapin de noel demain matin.

    • Le Pirate Maboule et Patrick Norman portent le foulard car ils ne sont pas a l’aise avec leur calvitie; rien a voir avec le soccer dont ils doivent se ficher éperdument comme la majorité des nord américains.

    • …Sur les croyances dans l’espace public, finalement, sont-ce pas les adultes «croyants» qui s’affrontent par enfants interposés? En effet, les enfants ne peuvent avoir que les croyances de leurs parents, ce qui était mon cas quand j’étais enfant.

      Alors, faudrait peut-être que les adultes fichent la paix aux enfants avec leurs croyances. Alors, qui va céder en premier: Les parents armés de «La Charte» et accompagnés de tous leurs «Julius Grey et Gérard Bouchard»? Ou les organisations civiles avec leurs règlements régissant leurs activités diverses?

      Ne pourrait-on pas laisser les «flos» jouer en paix? Et garder le culte dans les lieux de culte? C’est vrai quoi! On ne va pas jouer au soccer dans les églises, les synagogues, les temples, les pagodes, les mosquées. Alors, pourquoi aller prier sur une patinoire, un terrain de foot, une piste de course?

      Mais s’agissant de «l’enfant» à qui on a refusé l’accès au terrain, plus je regarde son visage avec sa courte barbe plus je me dis qu’il a l’air d’avoir l’âge que j’avais quand j’ai répondu «non» à ma mère qui me posait la question rituelle de tous les dimanches matins: «J-F. viens-tu à la messe?»

      Finalement, nous avons ici non pas un petit de 8-10-12 ans mais bien un jeune adulte qui a décidé de «challenger» un règlement. Il me semble que cela place le débat ailleurs que dans le carré de sable, vous ne trouvez pas?

      ++++++++++

    • Avec pas de turban ou avec turban ?

      – — –

      Avec pas de dieu ou avec dieu?

      On s’en tape!

      Ç’qu’on veut, cé que tu pousses le ballon derrière la gôleur!

      daniel verret nadagami

    • Le problème, et il est de taille, le Québec veut s’embarquer dans le débat de la charte de la laïcité avec… un crucifix à l’Assemblée nationale, mais aussi interdire des ti-culs de jouer au soccer à cause d’un turban.

      Allumez! À ce point là, le Québec va non seulement demeurer une province, mais bientôt le monde entier va avoir des jokes sur nous, les Québécois. Je commence à avoir sérieusement honte…

    • 80% sont contre le port du turban au soccer. Ils vont nous l’imposer
      80% sont contre la monarchie.On est poigné avec
      91% des Québécois sont contre Harper. On est poigné avec

      Peut-être qu’un jour les Québécois vont se soulever contre tout ce qu’on leur impose contre leur volonté. En attendant….

    • Comme en Australie, tu veux vivre comme nous, tu es le bienvenue, tu veux vivre comme dans ton pays, reste y! Si tu n’aimes pas nos us et coutumes, pourquoi venir te torturer ici!

    • Et si je suis pastafari, aurai-je le droit de garder mon couvre-chef religieux?

    • S’il y a vraiment un Dieu qui a créé l’Univers, avec des milliards de galaxie comptant chacune des milliards d’étoiles, et si ce Dieu prend vraiment le temps de nous regarder, il doit être mort de rire.

    • Désolé, “milliards de galaxieS”.

    • Combien de temps avant qu’un autre jeune demande de garder sa tuque parce qu’il fait froid le matin au mois de Mai et qu’il y a un autre joueur qui a un turban ?

    • Une tempête dans un verre d’eau, mais une trop belle occasion pour les valeureux «canadians» de basher les Québécois.
      Ceci dit, ce ne doit pas être facile de jouer le ballon avec la tête quand on porte un truban?
      GTremblay
      Montréal

    • M. Laporte, vous êtes-vous mis d’accord avec Mme Marois pour continuer la chicane ? La FIFA s’est prononcé. Dossier clos.

      @ Nousnoune : selon les derniers sondages, 75% de la population sont contre Pauline Marois. On est poignée avec !

    • Pour le soccer qui est un sport sans doute plus “etranger” que l”est notre sport national sur “Glace” pour un “musulman” ou un ethnique d’ailleurs, le turban donne sans doute une preuve authentique de ses aspirations pour se voir plus pres de sa tradition et de ses origines quand a son appartenance et a ses croyances qui nous attire a nous occidentaux de la superstition !!!

    • Certains font du soccer un sport “D”amateurs” et de “fanatiques” comme c”est le cas en Afrique..actuellement..

    • Le problème que j’ai, ce n’est pas le signe religieux, c’est le 3 pouces de plus que la boule de cheveux donne au joueur sikh. Imaginons un mur de joueurs enturbannés lors d’un coup franc. Le joueur qui botte le ballon est désavantagé parce que ses adversaires ont artificiellement 3 pouces de plus et ils ont donc plus de chances de bloquer son botté.

      Est-ce que des joueurs peuvent porter un casque de bain avec une balle de tennis dedans pour se grandir ? J’pense pas. Le turban, c’est tout simplement pas fair.

    • Sans doute une question de croyance d”appartenance “musulmane” et cela touche la fierte ,sinon l”orgueil de leurs origines si j”en crois la FIFA…

    • Mr Laporte
      j’espere que ce n’est pas vous qui moderez ce ”forum” , parceque franchement…

    • On parle surtout de ligues récréatives dont l’objectif est la participation et le plaisir de jouer, alors me semble qu’on peut bien relaxer un peu avec les règlements vestimentaires.

      Du reste, les ligues de soccer amateur ça n’a rien à voir avec le débat sur la laïcité étatique. Faut pas tout mélanger.

      PS: Football est un terme générique qui peut s’appliquer à tout sport où il est possible de botter un ballon avec les pieds. Le vrai nom pour ce qu’on appelle ici soccer est “football association”. C’est d’ailleurs pour ça le “A” dans FIFA.

    • L’interprétation des mots c’est bien délicat et à cet effet, je trouve que Stéphane a été bien

      prudent pour ne pas pencher d’un côté comme de l’autre.

      De toute cette histoire, il faut en conclure que lorsque l’on s’obstine à mêler la religion en

      contradiction avec la bonne marche d’une société régie par des lois et règlements, c’est

      justement la façon de mettre le feu aux poudres et que les trop nombreuses guerres de

      religion ont commencé.

      L’histoire du genre humain aurait dû nous enseigner que pour éviter de refaire

      les erreurs du passé, il faut sortir la religion de toute société multiculturelle et cosmopolite,

      tout autant que de s’attarder sur la race et la couleur. Le problème, ce sont les

      individus et dirigeants qui refusent de voir la logique d’une société laïque soit par fanatisme

      religieux ou par des politiciens opportunistes d’aller chercher des votes.

      ¸iquepar fanatisme religieux ou par des intérêts politiques

    • SVP effacer la dernière ligne. Merci.

    • Le Canada est multiculturel. Pas de culture identitaire au Canada mais une multitude de cultures qui sont juxtaposées. Un Sikh, un Musulman, un Chrétien, un Athée, un Agnostique, n’a pas besoin de s’intégrer, il est ici dans un pays aux cultures multiples. Alors on joue au soccer avec le costume qui fait notre affaire, qui convient à ma culture. Fini l’uniforme, même forme, forme unique. On est multiculturel ou bedon on l’est pas. Le Canada le plus meilleur pays au monde, rien de moins.

    • ET bien vous savez quoi?, pourquoi nous catholiques ne pousserions pas ce truc au ridicules en envoyant nos enfants jouez en soutanes?

    • @marieclaudeclaudi –jouer en soutanes ? Ce ne serait pas ridicule, non, ce serait multiculturel ! (sourires bien sûr) on est canadien ou bedon on l’est pas.

    • @ marieclaudeclaudi (commentaire « 15 juin 2013 05h51 » ) :

      Vous avez posé la question suivante :

      « ET bien vous savez quoi?, pourquoi nous catholiques ne pousserions pas ce truc au ridicules en envoyant nos enfants jouez en soutanes? »

      &&&&&&&&&&

      Pour différentes raisons, dont les suivantes :

      1) La plupart des catholiques du Québec ne sont catholiques que de nom. Les Québécois francophones dit « de souche » sont majoritairement indifférents à leur patrimoine religieux et à ce qui arrive à l’institution qu’est l’Église catholique. Un fait en particulier est révélateur : un grand nombre des églises bâties par leurs ancêtres sont progressivement en train de tomber en ruine, sauf si elles reçoivent des subventions de l’État québécois visant à les préserver, généralement à des fins culturelles et touristiques. Chez les Sikhs, la distanciation entre appartenance religieuse et appartenance culturelle est beaucoup moins grande que chez les Québécois francophones dit « de souche ».

      2) Le port permanent d’une soutane n’est pas une marque distinctive de l’appartenance à la religion catholique, alors que le port d’un turban par les hommes sikhs (afin de contenir des cheveux longs) est fortement associé à l’appartenance au sikhisme (même si certains hommes sikhs ont délaissé cette pratique).

    • @julien117

      “Le Canada est multiculturel. Pas de culture identitaire au Canada mais une multitude de cultures qui sont juxtaposées.”

      C’est pourquoi je suis d’avis qu’il s’agit plus d’un “multi-monoculturalisme”, soit un simple collage de monocultures homogène qui ne se mélangent pas entre elles et ne se mélangent pas non plus à la culture majoritaire, (à laquelle beaucoup de leurs membres ne s’identifient pas). À l’intérieur de certaines de ces mono-culture, il y a paradoxalement assez peu de diversité.

    • J’ai hâte de voir celui qu’ils vont concocter pour jouer au hockey et au football…

      Pour la natation, il ne faudrait pas du tissu éponge; ça va être compliqué. Mais les casques de bain qu’on va réussir à metre par dessus vont être tout simplement incroyables et sexy.

      Pour le patin à roues alignées, un turban mais avec système de refroidissement et tant qu’à y être accès à une boteille d’eau par un tube.

      Mon avis est que ça va créer une mode. Bientôt on en aura de toutes les couleur; par exemple au soccer ce sera assortit aux couleurs de l’équipe.

    • Le port du turban n’était pas prévu dans les règlements de la FIFA, il vient d’être temporairement autoriser. Cela me fait à la GRC qui a autorisé le port du turban, en 1990, alors que le costume original existait depuis les années 1900.
      Quoique qu’il en soit, c’est un signe religieux puisque c’est ainsi que l’on peut les distinguer sur la rue par rapport à ceux qui n’en porte pas. Il doit y avoir une raison pourquoi le gardien a droit à une coiffe et non les avants. Et comme la mentionné un intervenant, le port du turban donne un certain avantage lors d’un coup franc. Et le coup de tête, lui ne doit pas être évident.
      C’est quoi qui se passe, il y a des règles dans tous les sports, si tu veux jouer tu les respectes, sinon trouve un autre sport. La prochaine fois, ce sera où aux Olympiques ?
      Les grecques avaient trouvés la solution pas d’avantage pour personnes, tout le monde tout nu.

    • excuser: cela me fait penser à la GRC qui a

    • J aimerais repondre a tout ces gens qui ont un probleme avec le NOUS,VOUS VOULEZ QU ONT S EFFACE QU ON RAMPENT QU ON SE FERMENT LA GEULE REMPLACER LE PAR PAROISSE DE 6 MILLIONS TSE NON MAIS

    • Turbanise moi l’sac…

    • @journalistetudis

      Suggestion: retourne faire tes cours de français du primaire. Ça en est même difficile de comprendre ce que tu veux dire.

      Il y a des limites à écrire si mal en français. Pense à tes compatriotes et aux allophones qui te lisent.

    • Oui, oui. Beaucoup turbans, des tas d’turbans, en masse turbans…

    • ..@intra-terrestre,07h39: «…C’est pourquoi je suis d’avis qu’il s’agit plus d’un “multi-monoculturalisme”, soit un simple collage de monocultures homogène…»

      Et en artisanat, ça s’appelle une «courtepointe». C’est joli à regarder mais n’essayez jamais de faire une voile de bateau avec ça. Le vent va vous déchirer le tout en peu de temps.

      Et, finalement, ça ressemble un peu à ce qui se passe dans certains dossiers, vous ne trouvez pas? Quand le vent «pogne», ça craque de partout.

    • D’accord à 100% avec exmontrealaise, signal11 et M. Foglio.

      Qui plus est :

      Laissons de côté tous les arguments de sécurité, uniformité du maillot, religiosité, intégration/ségrégation et autres concepts et concentrons-nous quelques secondes sur le véritable enjeu : est-ce que la tête est physiquement sollicitée dans le cadre du sport qu’est le soccer/football? Oui

      La conclusion est bien simple : rien ne devrait obstruer la tête qui ne soit pas parfaitement plat et n’entrave en rien la direction que prend le ballon une fois “fouetté” d’un coup de tête (p.ex. un bandeau ou à la limite un foulard en lycra parfaitement ajusté à la tête SANS BOULE DE CHEVEUX DE 4 POUCES AU-DESSUS).

      Mettez-vous à la place une seconde d’un joueur portant le turban et de ses coéquipiers. Un coup de pied de coin critique dans les derniers instants d’une partie chaudement disputée; le ballon est parfaitement “kické” vers le coéquipier qui, portant le turban à ponpons, est incapable de diriger le ballon dans le filet adverse (je sais, le ballon doit en théorie être frappé avec le dessus du front et non le dessus du crâne, mais dans le feu de l,action…).

      Défaite crève-cœur; les coéquipiers de 14-15 ans qui blâment le joueur en question pour ne pas avoir priorisé son équipe [avant sa religion/culture] et voilà c’est parti : une décision de la ACS à dessin politique (hypocritement déguisée sous le couvert de l’intégration et de l’inclusion) dérape et engendre plus de ségrégation que l’interdiction pure et simple du turban en aurait engendré!

      Tout autre argument mis à part, le port du turban devrait donc être considéré dans les sports tels hockey, golf, baseball où la tête n’est pas censée entrer en contact avec la balle ou le ballon et que le seul désavantage potentiel est uniquement individuel (déséquilibre au moment de frapper la balle de golf, etc.), et il devrait être invariablement proscrit dans tous les sports qui impliquent la possibilité de frapper un objet avec la tête (volleyball, soccer/football, etc.).

      En ce sens, la décision de la FIFA est pour le moins questionnable; celle de la FSQ parfaitement logique; celle de la ACS non seulement questionnable, mais en plus condamnable pour son opportunisme politique.

    • Enlevez le crucifix de l’Assemblée nationale et de toutes les institutions et établissements du gouvernement, le nom des saints de toutes les écoles et villes, etc., et je croirai que ce n’est pas du racisme . . . .

    • Avec !

    • La FSQ vient de permettre le port du turban suite à la décision de la FIFA de l’autoriser provisoirement jusqu’au dépôt des conclusions d’un comité chargé d’évaluer la question.

      Bonne décision de la FSQ dans les circonstances, mais je questionne de nouveau la position de la FIFA dans ce dossier. Le soccer, ce n’est pas le golf, le baseball ou le hockey; en théorie, on peut/doit frapper le ballon avec la tête!

    • Faire l’amour avec un homme qui porte le turban

      Ça vous est déjà arrivé quelqu’un? Moi non mais ma meilleure amie, oui.

      Elle était dans le désert du Sahara, quelque part au Niger, parmi les Touaregs et les Peuls Bororos. Voici à quoi ressemble un Peul Bororo puisque c’est de lui qu’il est question:

      http://www.trekearth.com/gallery/Africa/Niger/East/Agadez/Ingal/photo402005.htm

      Les hommes Peuls Bororos se maquillent tous les jours le contour des yeux. Ils brodent leurs vêtements et participent à des concours de beauté à partir desquels les jeunes femmes les choisissent. Ils sont musulmans en passant.

      Revenons donc à ma grande amie qui, par un concours de circonstances, s’est retrouvée dans la tente d’un magnifique jeune homme, fils du grand chef des Peuls. Ils ne parlaient pas la même langue mais elle a compris qu’il voulait une relation sexuelle. À partir des quelques mots qu’ils avaient en commun, la conversation préliminaire a donné à peu près ceci:

      Lui: Mariage
      Elle: Mariage? Non.
      Lui: Mariage.
      Elle: Mariage, maladie.
      Lui: Mariage, maladie, non.

      De fil en aiguille, elle s’est dit “Aussi bien passer à l’action et dans 15 minutes on n’en reparlera plus.”

      Il a alors commencé à enlever son très long turban. Ceux qui ont vu le film Un thé au Sahara savent à quoi l’enlevage du turban peut ressembler. C’est un moment hautement érotique.

      Durant les 10 minutes qui ont suivi le “déturbanage”, mon amie n’a pas pu jouir de ce moment hautement exotique car tout au long elle se disait: “Pourvu qu’il n’ait pas le sida. Pourvu qu’il n’ait pas le sida. Pourvu qu’il n’ait pas le sida.” Un peu comme une autre aurait récité des Je vous salue Marie.

      Voilà, vous savez tout ce que vous vouliez savoir de l’amour avec un homme portant le turban et que vous n’avez jamais osé demander.

      Selon mon amie, le jeune Peul était d’une beauté fascinante. Elle lui a donné en cadeau de la poudre à maquillage avec miroir et houpette ainsi qu’un crayon pour les yeux. Il était R A V I ! car pour avoir de la poudre, il écrase habituellement une sorte de rocheocre.

    • On s’est encore fait embarquer dans des acommodements que l’on ne veut pas.

      Je vous copie une partie de la chronique de Martineau ce matin.

      Ce n’est pas de Martineau mais d’un dirigeant Sikh portant lui même le turban.

      «Des leaders de la communauté sikhe au Canada ont tenu à appuyer l’interdiction du turban sur les terrains de soccer. À leur avis, ce sont des groupes extrémistes qui exigent le turban, et il s’agit d’une demande “illégitime”.

      «“Il est temps que les nouveaux arrivants démontrent qu’ils sont capables de compromis”, a notamment dit l’auteur sikh Bikram Lamba, qui porte lui-même le turban…»

      Incroyable ce comment on plie les genoux constamment ici au Québec.

    • Salut Stéphane,

      Je trouve ce débat très perTURBANt.

      Jean Bottari

    • @ superlulu (commentaire « 15 juin 2013 16h27 » ) :

      Sur cette question comme sur bien d’autres, la population québécoise ne forme pas un bloc monolithique. Votre premier énoncé n’est donc pas valide.

      Et en quoi l’argumentaire simpliste d’un démagogue populiste comme Richard Martineau va-t-il aider la population québécoise à faire une analyse intelligente des relations interculturelles dans les équipes de sport récréatif au Québec et au Canada ?

      Richard Martineau peut bien s’insurger tant qu’il veut pour son fan club. Moi, je crois que ce commentateur fait souvent du théâtre et adapte ses positions de principe aux attentes de son public…

    • La pratique d’un sport d’équipe présuppose l’acceptation de certaines règles. Ce qui fait la cohésion d’une équipe, c’est l’égalité qui y règne en vertu de la soumission de tous aux règles en question. Il n’y a plus ni catholiques, ni musulmans, ni juifs, seulement des jeunes que le plaisir de jouer et de vaincre rassemble. En consentant au port du turban, vous violez ce droit à l’égalité. Pourquoi pas le kirpan puisque celui-ci est déjà autorisé dans nos cours d’école? Pourquoi pas la kippa pour les enfants juifs, pas mal moins dérangeante que la tuque des sikhs, et pourquoi pas une croix dessinée sur le chandail des catholiques? On vient de se mettre un doigt dans le tordeur mais le bras va y passer à cause de notre lâcheté à nous affirmer.

    • Richard Martineau? Dans l’but!

    • «Il n’y a plus ni catholiques, ni musulmans, ni juifs, seulement des jeunes que le plaisir de jouer et de vaincre rassemble.» flo-rence
      —–

      Il y a, oui, des jeunes que le plaisir de jouer et de vaincre rassemble. Ces jeunes sont… catholiques, musulmans, sikhs, etc. ou sans religion. Pourquoi nier les multiples identités que chaque personne nous portons en nous?

    • Les identités meurtrières (Amin Maalouf) traduit en 15 langues.

      Selon Wiki:

      [...]Amin Maalouf prend le cas d’un homme né en Allemagne de parents turcs: « Aux yeux de sa société d’adoption, il n’est pas Allemand ; aux yeux de sa société d’origine, il n’est plus vraiment Turc. » Plusieurs questions se posent alors : pourquoi de telles personnes ne peuvent-elles pas assumer leurs appartenances multiples ? Pourquoi sont-elles constamment mises en demeure de choisir l’une ou l’autre ? Tentative de réponse : « À cause de ces habitudes de pensée et d’expression si ancrées en nous tous, à cause de cette conception étroite, exclusive, bigote, simpliste qui réduit l’identité entière à une seule appartenance. » [...]

      Pour mourir moins idiot, on peut lire Les Identités meurtrières qui questionne la notion d’identité et des conflits qu’elle peut occasionner.

    • À la lumière de la dernière controverse, force est de constater qu’en matière de soccer/football, les Québécois sont de véritables cancres. Et de voir un commentateur qui à sa chronique sport tous les midis sur les ondes du 98.5 affirmer que le soccer n’est «qu’un jeu de pied» est franchement désolant.

      Le soccer ne se joue pas uniquement avec les pieds, mais aussi AVEC la tête. Les jeux préparés en fonction d’un coup de tête sont très nombreux.

      Or, regarder bien la photo, il ne s’agit pas d’un simple bout de tissu. Ce tissu sert à tenir les très longs cheveux des Sikhs (car cette religion n’oblige pas le port du turban, mais bien le port des cheveux longs!). Et on le voit très bien sur la photo, le turban se trouve à former un chignon compact de cheveux d’une longueur de 4 pouces. Ce chignon apporte une plus longue portée au joueur sikh et le rebond d’un ballon sur un tel objet devient imprévisible.

      Bref, le turban procure un avantage/désavantage indu aux joueurs le portant et, partant devrait être interdit sans débat. Mais dans un pays de colonisé comme le notre, on a tellement peur de se faire accuser de raciste par les médias anglophones québécophobes qu’on en oublie de se poser la question la plus essentiel: «Est-ce que le port du turban peut avoir un incidence direct sur le bon déroulement du jeu?».

      La réponse est OUI! Et tous les «bien-pensants»qui affirment que «ça ne dérange personne qu’un joueur porte le turban» nous font démonstration lamentable qu’ils sont prêts à se prononcer sur tout et n’importe quoi comme de purs imbéciles.

      PS: Médias, s’il-vous-plait, cessez de dire que l’on empêche des «enfants de jouer». Allez voir la photo du sikh demandant le port du turban: je n’ai jamais vu d’enfant porter la barbe! Dans tous ce débat, il n’est pas question accommodements culturels ou religieux, mais d’accommoder un adolescent-jeune adulte dans sa phase rebelle qui se paie un gros powertrip en défiant l’autorité. Allez faire un tour dans les écoles secondaires, des ptits jeunes effrontés qui font la pluie et le beau temps pour ne pas porter l’uniforme scolaire, il y en a des tonnes. Et le cas actuel s’inscrit pleinement dans cette veine.

      PS (bis): Allez lire l’article de Carole Beaulieu de l’Actualité qui a fait un reportage au Punjabi dont 80% de la population est sikh. Première révélation: même au Punjabi, seulement 40% des Sikh porte le turban et dans l’équipe nationale du soccer du Punjabi AUCUN joueur ne porte le turban. Deuxième révélation: Le port du turban n’est pas religieux, mais IDENTITAIRE. Celui qui porte le turban le porte pour afficher son appartenance et non pas par foi religieuse. Porter le turban équivaut à porter le crucifix dans le coup. La religion ne l’oblige pas, mais certains le porte par choix personnel. En fait, la religion sikh oblige le port des cheveux longs et le turban n’est qu’un outil pour les tenir, outil qui est devenu symbole IDENTITAIRE par la suite.

      Alors la prochaine fois que vous entendrez quelqu’un réclamer le respect de la religion sikh et accuser tout le monde d’intolérant, vous saurez que vous faites face à un ignorant prêt à n’importe quoi pour pas avoir l’air raciste, au point d’inventer des mensonges au nom de la religion qu’ils prétendent défendre. D’ailleurs, n’est-il pas curieux qu’aucun sikh ne s’ait prononcer sur la question dans les médias. Pour qui se prennent les Yves Boisvert et André Pratte de ce monde qui se permettent de faire la leçon à tout le monde tout en ayant jamais coutoyé un Sikh de sa vie.

      On se croirait dans Elvis Gratton!

    • @ montréalaise: vous faites rêver avec les sept mètres de turban ou de sari indien selon les préférences de chacun.
      Vos trois derniers commentaires sont des plus justes et en plus font appel à notre intelligence.
      Au plaisir de vous lire.

    • Et les Touaregs ne portent pas un turban mais un *chèche*…

      Un foulard absolument indispensable pour quiconque veut
      s’aventurer dans le désert et se protéger du sable, du vent et du soleil!

    • @hyde 19:15 Vous avez entièrement raison.

      De plus un Rastafari, ne coupe pas ses cheveux et les porte sous un grand bonnet de laine.
      Donc théoriquement un Africain ou un Jamaicain pronant cette religion a le droit de jouer avec sa tuque de laine car la religion Rastafari du roi Sélasié prone qu’un Rastafari qui se res pecte laisse pousser ses dreads ;a l’infini.

      Vous devrier voir un de mes voisin, sa tuque doit faire 24 pouces de circonférence.
      Pourtant ce n’est que pour tenir ses cheveux par comodité.

    • @montrealaise: “Pourquoi nier les multiples identités que nous portons en nous?”. Tout simplement parce que jamais autant que maintenant les religions n’ont divisé le monde et que des enfants ou des adolescents n’ont pas à se faire le porte-parole de leurs parents en jouant au soccer. Il me semble que c’est facile à comprendre, d’autant plus lorsque des sikhs eux-mêmes avouent que ce sont des extrémistes qui sollicitent ce genre de privilège. Vous vivez dans l’angélisme.

    • @ la modération ~

      Mon commentaire précédant celui de 19h48 ayant été censuré,
      ce dernier n’a plus sa raison d’être…

      Veuillez le faire disparaître comme l’autre.

    • @ la modération ~

      Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans ma demande?

      Veuillez retirer mon commentaire de 19h48…

      ou remettre celui qui le précédait!!

    • @ flo-rence

      Je ne vis pas dans l’angélisme mais bien au 21e siècle. La planète est devenu un village global. À Montréal je le vis chaque jour. Toute cette mixité est non seulement énergisante mais n o r m a l e.

      P.S. Être pratiquant n’équivaut pas nécessairement à être extrémiste. J,en croise tous les jours des jeunes sikhs et ils sont tout à fait semblables aux autres ados.

      Lisez Amin Maalouf, de grâce. Vous rediscuterez de nos multiples identités ensuite.

    • La question (et de ce fait la réponse) est pourtant simple: pourquoi tu portes ça?

      Si la réponse est que l’ami imaginaire de tes parents te l’ordonne, alors tu enlève ça, ne serait-ce que pour te faire prendre conscience que les contes de fée stupides auxquels croient tes parents ne sont que des histoires à dormir debout qui nuiront à ton jugement toute ta vie.

    • Si vous portez le turban durant un match, votre entraineur ne sera pas content puisque vous ne serez pas capable de jouer adequatement. Avoir une telle chose sur la tete vous empechera de bien frapper le balon avec le dessus de votre tete.

    • @montrealaise,

      Je ne sais pas si c’est de l’angelisme ou de l’utopie, je dirais plutôt que ce sont de “fausses bonnes intentions”.
      Nous en sommes ici qu’aux balbutiements du multi-culturalisme. Normal, nous sommes situés de l’autre côté de l’océan.
      Partout dans le monde où on a agi ainsi, ce n’est pas la paix et la bonne entente qui règnent.
      On se plaît au Canada à se dire multi-culturel, mais je regarde l’approche saxonne des British et ils sont bien plus avancés que nous, avec les mêmes questionnements et chocs qu’on peut avoir, mais en plus gros. Une association de “racismes ou protectionnisme” grossit là-bas.
      L’approche “plus radicale” latine des Français amène une montée de la droite radicale.

      Peu importe l’angle qu’on prend, si on agit pas maintenant, si on ne se défini pas bientôt, les problèmes ne seront plus que des “turbans” pour le soccer.
      Ce problème-pas problème au fond- n’est qu’une légere et infime piste de ce qui nous attend dans une ou deux Générations tout au plus.

      Le multi-culturalisme est basé sur une ouverture de tous. Il se base sur une grande honnêteté, sur le beau et le bon.
      En pratique, la majorité est ouverte, est honnête et veulent la simplicité.
      En revanche, penser que le multi-culturalisme n’amène pas les fanatiques et les plus extrémistes, c’est de rêver. C’est un peu de l’angélisme.

      L’exemple du turban m’apparaît très simple.
      On peut le voir “ben on s’en fout! Faisons preuve d’ouverture, il y a rien là”. C’est tout à fait sensé. On est ouvert. Pourqoui pas?

      On peut également se poser la question “qu’est-ce qui est vraiment intolérant? Avoir une règle toute simple pour jouer au soccer ou ne pas vouloir enlever le turban?”.
      À l’apparence intolérante, se poser cette question, c’est se montrer allumé et réaliste à ce qui s’en vient avec le multi-culturalime.
      C’est arrivé partout dans le monde.

      Si c’était des chocs de culture, on s’en sortirait aisément. J’en suis sûr. Ni plus ni moins que ce qui nous arrive depuis des années Québec-Canada. Rien de bien grave….
      En revanche, quand les chocs deviennent religieux, il n’y pas aucune commune mesure de bon sens…évidemment chez le fanatisme.

      Qui plus est, on est très nul dans ce domaine!
      On ne sait même pas reconnaître le fanatisme d’une demande toute simple.
      J’essaie de me montrer ouvert, mais d’être très critique en même temps.
      Quand je vois des Sikhs modérés jouer sans turbans…des Sikhs qui jouent à haut niveau ne pas le porter, je me dis qu’on est ptêtre encore pris dans une demande qui, ma foi, ne m’apparaît pas si légitime que ça.

      Mais, sur le fond, ce n’est qu’un turban….
      En réalité, le début du commencement de la suite de notre société est déjà entamé depuis quelques années.
      Les balbutiements.
      Se mettre un voile au nom d’un monde meilleur et penser que tout le monde est beau et fin serait une erreur…
      Jamais bon le choc des religions….
      Ça n’a jamais été bon…

    • @ jaylowblow (commentaire «15 juin 2013 23h48 ») :

      Pourquoi un Sikh devrait-il fonder sa décision personnelle concernant le port du turban en se basant sur les propos moqueurs de quelqu’un qui semble mépriser sans aucune nuance toute expression de foi religieuse ?

    • @pierre_lemay: excellent commentaire nuancé et réaliste! Le choc des religions est nocif, on le voit à l’échelle de la planète. Que chacun pratique dans les lieux de culte, église, mosquée, synagogue, mais que chacun fasse preuve de réserve dans l’espace public. J’avoue avoir encore dans la gorge le jugement pro kirpan de notre ineffable Cour suprême.

    • Tout à fait flo-rence.

      Le problème avec l’angélisme ou les fausses bonnes intentions, c,est de croire que les peuples plus avancés que nous dans le multi-culturalisme n’ont pas fait preuve d’ouverture, n’ont pas eu ces fausses bonnes intentions, ne se sont pas basés sur le beau et le bon.

      À long terme, la bulle pète et la violence monte.
      Si on ne peut pas concevoir ça, respecter les différences religieuses mais se définir pour que ça soit vécu là où ça doit être, on aura éventuellement les mêmes problèmes.

      De penser que les Français n’étaient pas très ouverts au départ, c,est faire fausse route.
      Leurs diverses décisions politiques à l’apparence racistes et de fermeture ne sont en fait que des façons d’essayer de régler des problèmes. Malhabile parfois certes, mais le manque de définition et de clarté les a amené là.
      Idem pour les British. Même si leur approche ressemble plus au Canada, le mouvement de protectionniste se dirige vers la violence. Évidemment, un évènement comme le soldat n’aidant en rien…

      À terme, le multi-culturalisme se jouera sur le plan politique. En France, par exemple, il existe depuis 1997 un Parti Politique Musulman. C’est quelque part la démocratie…mais si on s’informe moindrement, les extrémistes musulmans ne se cachent même pas qu’ils ont des visées à long terme dans les gouvernements occidentaux.
      Alors, Maalouf, bien intéressant, mais il se base sur la présomption du beau et du bon.
      Ce n,est pas ça en pratique, surtout pas devant le fanatisme religieux où le beau et le bon n’est défini que par la religion et non le bon sens.

      Je suis loin de dire que le turban au soccer est du fanatisme.
      Je dis simplement qu’on doit se définir…..et essayer d’apprendre des erreurs faites ailleurs en matière d’intégration, d’accomodements….
      Sinon, ce sera identique au final.

      Sourire aujourd’hui naivement se croyant meilleurs et plus tolérants, c’est de pelleter des problèmes à nos enfants…

      Se définir clairement d’abord…définir clairement notre ouverture….
      ..ce n’est pas être intolérant…

    • Moi j’aimerais savoir ce qui se cache sous un turban.

    • Je trouve que la job va maintenant être beaucoup plus difficile pour les entraîneurs. C’est comme si on venait d’ajouter une nouvelle note à un piano pour les pianistes au Canada. Par exemple, le “corner”, alors que certains joueurs ont un avantage de 3 pouces de plus haut sur la tête avec le turban, gros point d’interrogation? Vu que le soccer va devenir plus un sport régional qu’international, l’utilisation de la tête comme partie du corps au jeu va changer de vocation et d’utilité au Canada: alors, aucune possibilité pour les jeunes d’accéder à une équipe professionnel car ici la tête est largement utilisée. Donc, bonnes chances aux entraîneurs! Marois aurait dû se taire. C’est pas de ses affaires, les règlements de soccer.

    • @pierre_lemay – 16 juin 2013 – 07h37
      Excellent post!

    • @ pierre_lemay

      Je vous remercie de votre longue réponse que j’ai lue attentivement. J’ai peu de temps pour y répondre actuellement. J’aimerais spécifier cependant que les personnes qui portent un turban ou une kippa ou un voile (religieuse chrétienne ou femme musulmane) ne sont pas fanatiques ou extrémistes de facto. Il y a des extrémistes habillés comme vous et moi… mais on ne les remarque pas. Quand on voyage en Italie, en Amérique latine ou en Afrique par exemple, on rencontre des religieuses catholiques voilées alors qu’ici elles se font rares. Ces femmes voilées ne sont pas des extrémistes du fait qu,elles choisissent de continuer de porter l’uniforme qu’au Québec on trouve d’un autre temps.

      Il en est de même pour un sikh qui porte le turban. Il faut éviter de les classer parmi les extrémistes. Ce n’est pas un signe de fanatisme. C’est plutôt un attachement aux rituels et aux coutumes religieuses et culturelles.

      Est-ce qu’il y a des extrémistes sikhs? Sûrement. Ne faisons pas l’erreur de se fier à une apparence pour trancher qui est quoi. Les francophones, nous connaissons très peu les sikhs car ils vivent plutôt en milieu anglophone et au Canada anglais. Cela ne nous autorise pas à projeter nos peurs sur eux.

      C’est dans les milieux anglo-saxons que l’expression identitaire des “autres” peut le plus librement s’afficher. Même aux USA c’est remarquable. En Grande-Bretagne, on n’en parle même pas. L’habillement n’est pas chez eux, les anglos-saxons, un sujet de tension. Le Common law prime.

    • @montrealaise,

      -D’accord et c,est évident que les gens portant des signes religieux ne sont pas des fanatisques de facto.
      -Comme il est tout aussi évident que certains d’entre eux peuvent l’être.
      Vous comprenez la nuance?
      Le multi-culturalisme prend pour acquis la première ligne.
      C’est ce qu’ont fait les premiers pays l’ayant vécu.
      On peut apprendre d’eux à être plus critique et à définir beaucoup plus clairement notre ouverture en tenant compte de la deuxième ligne.
      Bref, apprendre des erreurs des autres…

      Quant à l’Angleterre, je vous partage ceci vitement: http://fr.wikipedia.org/wiki/English_Defence_League
      Ça ne fait que débuter là-bas.
      Normal, la religion exige que se côtoient la logique d’une société à l’illogisme des croyances..

      Au risque de manquer d’ouverture, d’avoir l’air intolérant…j’essaie simplement d’expliquer que cet évènement du turban peut être un Wake up call pour nous sur l’importance de définir ce que c’est que notre ouverture.
      À nous de le voir et d’en profiter.
      On pourra définir et ….
      -Éviter de voir du fanatisme partout….
      -Tout autant qu’éviter de penser qu’il y en a pas.

      L’immigration est essentielle et apporte énormément à une société. On peut être une société ouverte. On l’est de nature.
      On peut aussi éviter d’être une société naive….et on l’est également pas mal également de nature…

      Définissons ce qu’on veut…et on évitera ces psycho-drame à la turban. Si on ne le fait pas, on n’a pas fini d’en vivre…
      Plus on en vivra, plus on créera de la frustration…
      Parce que soyons clairs: nous sommes devant un cas où un groupe trouvait intolérants qu’on ne suive pas une règle toute simple…et un autre qui trouvait intolérant de ne pas pouvoir ne pas la suivre.
      Comment ne pas sentir ensuite de la frustration devant un tel dead end?
      À nous de nous définir…

    • “quelqu’un qui semble mépriser sans aucune nuance toute expression de foi religieuse” cotenord_7

      Je vais dissiper toute confusion à ce propos: je ne fais pas que sembler, je méprise sans aucune nuance toute expression de foi religieuse. Les histoires de gros bonhomme dans le ciel qui contrôle nos vies ont autant de chance d’être vraies que celles décrites dans les contes de fée pour enfants. Les croyants ne méritent pas plus mon respect que le mériterait un adulte qui croirait dur comme fer au Père Noël.

    • @pierre_lemay

      Le psycho-drame,ce sont les québécois qui le vivent,et selon les sondages ils sont 87% à capoter avec ces quelques joueurs qui portent le turban.

      Et en effet il serait bon de nous définir,mais pour ça il serait préférable de ne pas utiliser les autres pour le faire.

      Par exemple,il serait bon de nous brancher côté catholicisme:sommes-nous catholique,ou pas?Le maire Tremblay qui fait sa prière avant son conseil,ça a pas l’air de déranger bien des gens!Évidemment,c’est parce que c’est une prière chrétienne:si le maire Tremblay serait musulman,les québécois auraient vécu un autre psycho-drame à la turban.Faudrait être honnête avec nous-mêmes,et ne pas tomber dans l’angélisme:ce que vous faites,lorsque vous affirmez que nous sommes “ouverts de nature”.

      Je crains pour ma part que nous soyons beaucoup plus braqués que nous le croyons:normal dans un sens,car même si nous ne sommes plus vraiment catholiques,toutes nos villes et villages possèdent leurs églises…et ça n’offusquera personne si vous portez un gros pendentif en forme de croix!

      La croix est toujours présente à l’Assemblée,et ça ceux qui portent le turban l’ont noté,tout comme les églises du Québec-il y en a des centaines et des centaines,difficile de les rater!

      Vu de cette façon,les choses sont différentes:eux ils ont le turban,nous nous avons les restes de notre héritage catholique éparpillés à la grandeur du Québec.Mais le problème,c’est que nous nous sommes coupés de cet héritage…et ne savons pas trop quoi faire avec.

      Et concernant la France,bien évidemment qu’elle est assez intolérante:normale,vu leur passé colonial.Même dans les années 50-60,les français considéraient que l’Algérie était à eux,et bien évidemment cela ne pouvait se faire sans un racisme anti-arabe vraiment pas très discret.De plus,il faut ajouter à ça le fait que la France est géographiquement très près de plusieurs pays arabes,ce qui favorise un certain sentiment d’insécurité.

      Pour ma part c’est assez clair:nous ne savons plus trop qui nous sommes,ce que nous voulons,mais par contre nous avons la mèche courte!Et de plus,l’on ne parlera pas des amérindiens ici,et du fait que le Canada et le Québec sont des terres de colonie,parce que là ça va devenir beaucoup trop glissant.Mais ma vision de notre pays ressemble davantage à celle des canadiens:notre pays est une colonie,et tout le monde est le bienvenu adin d’ y vivre comme il l’entend.Nous,québécois,avons tendance à oublier ce fait,et à oublier que notre véritable mère patrie est la France-probablement parce qu’elle nous a abandonné…Donc bref le Québec n’appartiend pas aux pures laines,et en fait les amérindiens sont davantage chez eux ici que nous le sommes.

    • @ jaylowblow (commentaire « 16 juin 2013 18h36 » ) :

      Les sectaires areligieux sont équivalents aux sectaires religieux.

      Ni les uns ni les autres ne contribuent à une meilleure cohabitation en société.

    • Ridicule pourquoi embarqué dans leurs Tripe!!! parce qu’en fait ce qu’il recherche ces une bannières publicitaires(leurs enfants) pour promouvoir es leurs croyances,et si nous acceptions nous reconnaîtrions l’importance de leurs religion,Rendu a cet étape ces quoi après?

    • @Disto-bob notre pays est une colonie,et tout le monde est le bienvenu adin d’ y vivre comme il l’entend
      Hey tu serait pas un peu déconnecter ces pas l’anarchie que l’on veux… tu te mélange avec l’IRAK ou ils y 60 morts par jours

    • tant qu’à y être, je suis pour le port de la ceinture fléchée
      Bernard Ouellet

    • @marieclaudi

      Calmez-vous,la ville de Montréal est déjà à l’heure actuelle un melting pot assez incroyable.Est-ce que les bombes sautent pour autant?

      Et des joueurs de soccer qui veulent porter le turban,y’en a combien?

      Dans certains coins du Canada,des communautés musulmans ont pris domicile et des voiles c’est juste ça qu’on voit.

      Où sont vos bombes,où est l’anarchie?

      Du gros n’importe quoi:allez vous cacher sous la jupe de votre maman!

    • @disto-bob,

      J’ai rarement entendu et lu des propos qui disent une chose et son contraire à ce point.
      Comme vous dites, attention, terrain glissant…

      J’aime échangé….tout le temps…comme je tente de le faire via ce blogue même quand je ne suis pas d’accord tout à fait, comme avec montrealaise…
      En revanche, il faut que 1+1=2.
      Quand on s’enferme dans une rhétorique comme vous le faites et que ça donne 3, ça devient un peu inutile ensuite.

      Je vous propose d’essayer de changer de lunettes. Vous verrez, ça donnera toujours 2…

    • @pierre_lemay

      Il faudrait que vous m’expliquiez le fond de votre pensée,car là vous ne faites que tourner autour du pot.

      Mais en partant je ne suis pas un idéologue,je ne fais pas dans la réthorique.Mon message n’est qu’une discution:il n’est pas le reflet de lunette.

      C’est drôle,parce qu’en fait je crois que c’est vous qui vous vous enfermez dans une réthorique,et qui portez des lunettes bien précises.

      1+1=2…c’est s’enfermer dans une réthorique…justement!Quand on est un idéologue,tout est clair,tout est simple,rien ne craque.

      Vous êtes un as de la projection sur autrui,cher ami.

      Bonne journée quand même

    • @pierre_lemay

      “Je vous propose d’essayer de changer de lunettes.Vous verrez ça donnera toujours 2…”

      “Quand en s’enferme dans une réthorique comme vous le faites…etc”

      Jamais vu une contradiction aussi limpide!

      Puis bon,si vous n’êtes pas capable de compter jusqu’à trois,comme vous dites:c’est inutile!

    • @disto-bob,

      Pas idéologue, mais restaurateur.

      Nuance + Nuance= discussion

      Quand au fond de la pensée, ce serait s’engager à fond sur un terrain glissant, du genre “être” ne veut pas dire “manquer d’ouverture”, “être fier d’être colonisé” vs “être fier de ce qu’on est” ect….
      Vous voyez le genre?
      On entrera pas dans ça, sauf votre respect.
      Ça sent le Dead End à des milles à la ronde.

      Je suis parfaitement d’accord avec vos 3 derniers mots. C’est un peu ce que mon mot précédant vous disait d’ailleurs.

      Bonne chance et bonne discussion à vous,

    • @pierre_lemay

      Comme je dis,vous êtes pas capable de compter jusqu’à trois.

      Votre fameux Wake up call,on l’a eu avec l’affaire de la cabane à sucre,il y a des années de ça!Là,on tourne en rond.Le turban,c’est une casquette religieuse:pas de quoi fouetter un chat.Le kirpan pose problème,parce que…c’est un couteau!

      Si la Fifa est prête à “mettons” tolérer le turban,en effet c’est un Dead End.

      Surtout pour vous.

      Fin de la discution.Le soccer est un sport régis par la Fifa,et faudrait pas refaire le coup d’Hérouxtyville encore une fois.

      Le Pq qui a repris le dossier du nationalisme de l’Adq-Mario Dumont était passé maître dans l’art de toucher le poil de la bête québécoise avec les dossiers religieux-,a raté sa shot.Et Pauline s’est plantée,encore une fois,et c’est pas surprenant ce gouvernement c’est tout ce qu’il sait faire:se planter.

      Et je parie que 87% des québécois ignorent que le Canada a participé au coup d’état en Libye,qui c’est soldé par l’établissement d’un état islamique!C’est ironique,n’est-ce pas:on est contre le voile ici(on “capote” avec ça),mais on l’encourage par le biais là-bas.Tout comme nos bons amis les saoudien,en quelque sorte.Et le pire dans tout ça,c’est que c’est la France qui a été le maître d’oeuvre dans la guere en Libye,et que c’est en france que se publie le Charlie Hebdo.Bref,on tape sur les islamistes et on rient,pendant que nos gouvernements s’en font des amis.Et les gens embarquent là-dedans,avec passion et fougue.

      Dead End…signé Fifa.

      N.B.J’espère que dans une semaine plus personne ne parlera de ce dossier ridicule.Il est temps que la Saint-Jean arrive…

    • @cotenord_7 “Les sectaires areligieux sont équivalents aux sectaires religieux. Ni les uns ni les autres ne contribuent à une meilleure cohabitation en société.”

      Premièrement, mépriser les symboles religieux et n’avoir aucun respect envers des croyances farfelues dignes de contes de fée ne signifie pas être sectaire (qui veut dire intolérant). Je peux tolérer ce genre de chose même si je suis contre. La liberté de penser est trop importante pour moi pour que j’en vienne à prôner l’interdiction des croyances religieuses. Mais de là à ce qu’on doivent donner des passe-droit à des gens pour la simple raison qu’ils croient en de telles stupidités il y a une marge.

      Dans cette optique, ce n’est pas le passe-droit qui devrait être analysé (comme le port du turban sur un terrain de soccer) mais plutôt la croyance qui pousse certaines personnes à demander ce même passe-droit (comme les sikhs qui croient en un dieu appelé “Guru Suprême” qui ne veut pas qu’ils se coupent les cheveux). Ça semble complètement ridicule? Alors passe-droit refusé, next.

      Deuxièmement, au moins le sectarisme areligieux (s’il existe vraiment) se base sur la logique et l’esprit critique, ce qui est à l’opposé du sectarisme religieux.

    • @jowblowblow

      Les spécialistes des religions analysent justement les religions d’un point de vue rationnel.La plupart de ces spécialistes ont une position objective,face aux phénomènes religieux.

      Vous,vous mettez vos propres sentiments dans l’affaire,et vous dites:next!

      Vous dites que vous pouvez tolérer ce genre de chose,mais après vous dites qu’un tel passe-droit soit être refusé!

      He…

      ?

      Pour ma part je dis ceci:le Fifa a tranché,et que la Saint-Jean arrive!

    • Comme le titre fait penser au avec pas de casque au hockey.

      Regardons du hockey de la LNH avec des commentateurs portant le turban…

      http://www.cbc.ca/sports/hockeynightincanada/punjabi/video/#id=2392118943

    • @disto-bob

      Chaque fois que je vois quelqu’un déformer mon pseudo de manière péjorative au début d’une réponse, je sais qu’il n’aura pas compris grand chose de mon commentaire et qu’il n’aura pas d’arguments très solides.

      Les spécialistes pourront analyser des croyances irrationnelles d’un point vue aussi rationnel et objectif qu’ils le voudront, ça ne change rien à l’irrationalité des croyances en question.

      Dites-moi s.v.p. où je mets mes propres sentiments avant de dire “next”? Une croyance ridicule est une croyance ridicule, peut-importe mes sentiments envers elle.

      Je tolère que des gens croient à des superstitions religieuses, pas qu’ils s’en servent pour avoir des passes-droits, nuance.

    • @disto-bob,

      Honnêtement, à voir que vous me relancez encore @pierre_lemay, vous me faites rire là.
      Que vous argumentiez encore sur le sujet en m’interpellant me fait croire que vous n’avez pas remarqué que je n’ai pas nourri ce sujet d’un iota avec vous….
      Vous argumentez et vous vous relisez ensuite tout seul, c’est un peu ça?

      Relisez 17 juin 17h20. Mis à part faire un dessin, dur d’être plus clair.
      Tout est là. L’équation qui vous embête tant, le terrain glissant et toute la saveur des mots “C’est inutile”.

      En gros, je ne porte pas vraiment attention à vos arguments depuis votre première interpellation. On peut pas dire que je ne vous en ai pas faire part avant…

      J’espère que c’est un brin plus clair cette fois.

      Le reste vous appartient mon cher monsieur Et oui, bonne St-Jean bien sûr!

    • @pierre_lemay

      Bien en ce qui me concerne,vous prenez toujours le temps de me répondre…Même si c’est,à chaque fois,pour dire que vous ne voulez pas discuter.Moi j’ammène des affaires,des arguments,et vous vous répétez que vous ne voulez pas discuter.

      Au fond vous discutez,mais vous ne dites pas grand chose!

      Et désolé,mais les débats ici sont libres:même si vous ne voulez pas qu’on réplique,on peut tous le faire pareil.

      Et pour ma part je répète:c’est bien sûr inutile,puisque tout ce que vous avez à dire c’est que c’est inutile!

      Au revoir…et enfin bonne Saint-Jean à vous.

    • Il y a 20 ans, je jouais au soccer avec un “bandana” en coton. Des fois on portait des bandeaux de tissus (style George St-Pierre). Plus jeune encore, je portait un bandeau de retine (comme McEnroe)

      La FIFA est tres conservatrice. A moment donne, elle a tranchee: pas de bandeaux, pas de bandanas, pas de foulard, pas de casquettes, pas de chapeaux etc. Elle a meme poussee a dire non aux filles qui s’attachaient les cheveux, non aux barrettes, non aux bobepines, non a tout sauf le “pro-wrap”

      La FIFA a aussi dit non aux cuisards. Eventuellement ils ont assouplis cette regle et tolere les cuisards SI ils sont de meme couleurs que les shorts.

      Le Hijab, c’etait non et eventuellement ils ont dit oui a la version sportive du hijab et seulement si il est de meme couleur que l’uniforme
      C’est donc faux de dire que la FIFA considere le hijab comme un “foulard” sans connotations religieuses. Si c’etait sans connotations, ca serait interdit comme tout le reste. On accepte ce “foulard” justement pcq il est religieux

      Je pense comme Joseph Facal: la FIFA aurait du dire non au hijab et non au turban, non a tout.

      Si le hijab est seulement un foulard alors on doit accepter les bandanas, les bandeaux etc. La FIFA n’en veux pas. Ils ont acceptes le hijab, alors ils doivent accepter le turban sur la meme base. Bientot ce sera le petit chapeau juif qui sera permis (eh oui il y a un juif qq part qui va vouloir faire valoir son point), et ensuite ce sera autre chose.

      C’est franchement tannant cette attitude et notre manie de dire oui a tout
      Ce sera pas long que les femmes arabes vont aller aux olympiques et plonger en niqab et robe longue; on va empecher les hommes d’assister a ces competitionsa de plongeon ou natation, on va vouloir interdire le volleyball de plage, le volleyball, l’atletisme et tout sport ou on voit des filles en short trop courtes

      Vraiment une boite de pandore qu’ils ont ouvert

    • @disto-bob,

      Ah enfin, on y est!
      Merci!

    • @plastic,

      Même si je n’ai jamais été un grand fan de Facal, sur celle-là, son discours fait plein de sens effectivement.
      Je rejoins votre avis pour la boite de pandore. C’est dans ce sens-là qu’on a besoin de se définir, peu importe ce que ce sera.
      Nous connaissant, quand on décidera de le faire, ce sera sensé et tout à fait ouvert.
      Se définir d’abord est essentiel.
      Comme on en est aux balbutiements, c’est tout à fait possible de le faire sans heurts.
      On verra ce que nos politiciens décideront.
      En attendant, ici au Québec, nous sommes une très nette majorité à se poser de bonnes questions tout à fait légitime.

    • Lorsqu’on s’inscrit à un sport fédéré quel qu’il soit, on s’attend à ce qu’il y est des règles à suivre : des règlements de jeux, de terrain et d’équipement ce à quoi l’uniforme fait partie. L’uniforme donne un sentiment d’appartenance à une équipe au quelle les joueurs sont fiers de faire parti.

      Lorsqu’une ou plusieurs règles dérangent un joueur ou leurs parents, il y a toujours des ‘’ ligues de garage’’ qui existent pour eux.

      J’ai toujours pensé que pratiquer un sport d’équipe ou individuel faisait partie de l’école de la vie.

      1-La première leçon est le respect de l’autorité (ce qui manque grandement aujourd’hui)
      2-le respect de nos co-équipiers et de l’adversaire.

      Je me pose une autre question : Est-ce que le kirpan est toléré dans le sport? Si oui, autant pour le porteur lui-même que les autres joueurs me semblent un objet dangereux en cas de chutes ou de contacts.

    • Monsieur Stéphane le problème était simple…pourtant! On parle d’uniformes…d’uniformité… d’équipement…d’un jeu qui s’appelle le “soccer” au Québec. La FIFA vient de se mêler du débat des accommodements… mais surtout du débat de la laïcité au Québec. D’accord avec vous que c’est un débat surtout pour les politiciens…à eux et à elles de mettre leurs culottes et leurs jupes! C’est à eux que ça revient de faire une “loi” pour mettre tout le monde au même rythme de marche au Québec! D’accord avec vous monsieur Stéphane qu’il faut cesser de faire du “cas par cas”. Pour moi le débat de la laïcité au Québec…vient d’en prendre un coup! On vient d’ouvrir GRANDE la porte aux autres sports (en attendant une loi!)… on vient de créer un précédent… commes diraient vos amis les avocats, ces spécialistes du droit! Attendez maintenant monsieur Stéphane…qu’un Sikh se pointe le nez dans une ligue, un club de hockey; qu’un Sikh se pointe le nez dans un club de “football” (notre football) et qu’il refuse de porter le “casque” protecteur SOUS prétexte que le papa ne veut pas…parce que sa religion ne lui permet pas! Réalisez-vous monsieur Stéphane que la “religion” que le Québec a voulu laïciser pour sa société est rendue au point que c’est ELLE qui prend le dessus au Québec; c’est ELLE qui détermine les priorités; c’est ELLE qui décide des conditions de jeu ET qui surtout impose SES conditions? Avec l’avis de la FIFA, du bip-bip-bip… (recul) de la Fédération de soccer du Québec on commence à perdre de plus en plus de liberté sur le terrain de la laïcité au Québec. Dans notre cas, on a bien hâte de voir ces prochaines étapes…mais surtout voir l’ouverture d’esprit de ces autres dirigeants de sports comme le hockey, le football et même le baseball…ou le frappeur doit mettre le fameux casque en métal lorsqu’il se présente au bâton!! Nous allons bien voir si vos élus au Québec vont avoir eu le temps de mettre leurs culottes avant que la première balle soit lancée…et frappée!

    • Une autre question qui se pose rarement Monsieur Stéphane dans le “jeu” du soccer est la suivante. Nous savons tous que les joueurs de soccer peuvent utiliser leur tête pour rediriger le ballon sur le terrain! Comment un joueur qui porte le “turban” (ie. tuque, foulard, etc.) qui prend le jeu au sérieux, qui prend son entraînement au sérieux, qui veut devenir un joueur de soccer d’excellence, pourra parvenir à être précis dans son geste avec sa “tête à turban”. Vous me permettrez de douter du jeu de précision d’un tel joueur!! Pour moi cela me paraît aussi bizarre que pour un joueur de porter des gants d’hockey pour aller jouer aux quilles!

    • Très intéressant Facal aujourd’hui dans le quotidien concurrent à ce propos.

    • Question de même : Le pape s’il joue au soccer, faut-il qui garde sont gros chapeau en forme de poisson?

    • Je me demande si les musulmans aux États-Unis insistent pour porter des signes distinctifs.

    • Permettez-moi de corriger une faute de français.

      “avec pas” de turban. c’est incohérent il faut dire simplement

      SANS turban….c’est plus logique.

      Toutes ces coutumes vestimentaires: turban, voile, kirpa, burka ne font pas partie des religions. Si vous lisez le CORAN la Sourate 1V, qui concerne les femmes, il n’est pas question de burka, de voile.

      La femme de MAHOMET ne portait pas le voile.
      Les favorites de Mahomet ne portaient pas le voile.
      Ce sont les “mollahs” qui ont exigé ça…
      il semble que la chevelure féminine est très érotique
      et ces messieurs sont tentés par les femmes à la chevelure abondante
      et très soyeuse…
      Que voulez-vous? ils sont si faibles et vulnérables devant la beauté féminine
      ils préfèrent que les femmes enveloppent leur corps même à 35oC… les pauvres…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité