Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 10 avril 2013 | Mise en ligne à 14h24 | Commenter Commentaires (26)

    Les trottoirs de Villeray ne seront plus corrompus

    36884-promener-trottoirs-presentement-pas-toujours

    Karim Benessaieh nous apprend que l’arrondissement Villeray a décidé de s’occuper de ses trottoirs.

    Fini le cartel des trottoirs. Finis les chums et le 3%.

    Une équipe de 12 cols bleus s’occupera de l’entretien des trottoirs.

    Je salue cette initiative.

    Ça rejoint la pensée de cette chronique publiée en octobre.


    • ahahahahahahaha, c’est la meilleure celle-là.

      Il faut vraiment n’avoir jamais fait affaire avec et/ou coorodonné des projets avec la ville pour penser que les cols bleus ne sont pas corrompus.

    • Les trottoirs de Villeray ne seront plus corrompus???
      En êtes-vous certain?
      Ou ne change-t-on pas tout simplement de corrupteurs?

    • Les trottoirs de Villeray ne seront plus corrompus… ils seront paresseux.

    • Eille wow…

      Avant c’était fait par des employés du privé à 18$ de l’heure et maintenant par des cols bleus à 30$ de l’heure.

      Je capote.

    • Trop facile, solution simpliste. Désolé, mais il faut réfléchir davantage.

      Pourquoi les contrats de construction sont allés aux entreprises privées? Pour faire plaisir à des amis? Oui, mais aussi parce que l’inefficacité atteignait des sommets inégalés.

      Qui plus est, la Commission Charbonneau a également démontré que la corruption étant aussi l’apanage de fonctionnaires.

      Je ne crois pas à l’étatisation pure et simple. Le cas d’Hydro-Québec est un bel exemple que vous employez. Il y a du laxisme et du gaspillage là-bas. Loin de la course à l’avant-garde et aux solutions créatives dans cette gigantesque boîte para-gouvernementale. Des employés à l’interne vous le diront eux-mêmes.

      Bref, la solution repose quelque part dans un système mixte bien structuré où les entreprises privées devront suivre des règles strictes et être surveillées par des gens rigoureux, compétents et bien payés qui ont à cœur l’intérêt de leur employeur, le gouvernement.

      Un peu d’utopie dans cette dernière phrase, mais on en a besoin pour se donner une vision.

    • Se faire voler par des cols blancs ou par des cols bleus, ça ne changera pas grand-chose. Ils sont aussi sales l’un que l’autre.

      Monsieur Laporte, vous faites un bien joli métier.

    • Suite à mon dernier commentaire. En première page du journal “The Gazette” de ce matin, il y avait une citation de Mark Twain qui s’applique bien à nos administrations municipales: “We have the best government money can buy”. Monsieur Laporte, je suis sûr que vous auriez bien aimé être l’auteur de cette petite trouvaille.

    • ”Les trottoirs de Villeray ne seront plus corrompus”

      Non mais ils vont continuer d’être sales en permanence.

      En octobre dernier, alors que les arrondissements voisins se dotaient de nouveaux bacs de recyclage avec couvercle, mon arrondissement les éliminait tout simplement.

      Arrangez vous et mettez votre recyclage dans des sacs à vos frais.
      Malgré 4 courriels à Mme Anie Samson, elle n’a jamais daigné me répondre. Mon ancien conseiller était disponible presque 24/24 s’offrant même de participer à nos fêtes de quartier.

      Ironiquement depuis qu’il n’y a plus de bacs verts, les papiers s’envolent plus qu’avant car les gens mettent leur recyclage dans des boîtes de carton.

      P.S. Venez constater l’état de Villeray aujourd’hui, ils (les cols bleus) ne sont pas passés hier et demain tout sera détrempé et/ou parti au vent. Ils vont ramasser ce qu’il en reste la semaine prochaine.

      Mme Samson, je suis en croisade pour faire élire Mme Elsie Lefebvre au mois de novembre. Inutile de m’écrire, je ne vous répondrai pas à mon tour.

    • En attendant de faire le ménage chez M. Trottoir, les ingénieurs, le cartel de Montréal et la ville de Montréal – ET d’envoyer au pénitencier les coupables -, c’était la meilleure solution.

      En fait pour les col bleus, c’est une belle occasion de se faire valoir. S’ils sont efficaces, honnêtes et rentables pour les citoyens, ils pourraient en profiter pour redorer leur blason, passablement terni durant les dernières décennies…

    • Mr Trottoir chargeait 44% de plus,en plus de la marge de profit,si la ville dans la passé ont dénigrer les cols bleus,c’étais pour favoriser le privé au détriment des cols bleus et il pouvait retirer un retour d’ascenseur,maintenant ont sait pourquoi,bonne décision de cette arrondissement

    • Peut-être mais ça ne coûtera pas moins cher. Syndicats et crime organisé ça se ressemble au niveau des valeurs et de la culture.

    • Depuis le temps que je me demande ou…Ou il n’ y a pas de corruption…..???…..Merci M Laporte….J’ irai me promener un de ces jours sur ce trottoir imaginaire……En attendant….Mon cheque est dans malle,pour le pont Champlain….Pshiittt….Santé!

    • C’est qui la difference entre la mafia italienne et la mafia syndicale? Au moins, avec la mafia italienne, on peut les foutre dehors alors que les autres sont la a VIE….

    • ”Avant c’était fait par des employés du privé à 18$ de l’heure et maintenant par des cols bleus à 30$ de l’heure.”

      Commentaire simplet de quelqu’un qui ne semble pas trop savoir compter. Au $18.00/h, il faut ajouter les déboursés pour la corruption, les extras pour engraisser les dirigeants des compagnies de construction et surtout les mirobolants profits qui se retrouvent dans des paradis fiscaux. Évidemment, les fonctionnaires qui ont pris cette décision sont tous des cons et des incompétents. Seuls les commenteux-démagogues-experts-en-tout-auto-proclamés et leurs suiveux atteints d’une paresse intellectuelle savent et connaissent. Il y a de quoi de dérangeant à lire tous ces larbins à qui on tire dans le pied et qui applaudissent. Misère!

      Sylvain Pelletier

    • Les ti-casses à la respectable auto-proclamé devraient lire le lien ci-dessous.

      Il y a eu par le passé un problème d’encadrement des cols bleus et les abus d’un syndicalisme d’affrontement c’est vrai , mais ça n’a jamais coûté aux montréalais les centaines de millions que la privatisation tout azimut et la main-mise de la mafia sur l’attribution des contrats leur a coûté.

      Un assainissement des relations de travail et un partenariat avec ses employés seront beaucoup plus profitables à la Ville de Montréal que la main-mise sur les contrats par les escrocs à cravate qu’on voit défiler ces jours ci à la commission Charbonneau.

      http://www.lapresse.ca/actualites/regional/montreal/201304/10/01-4639716-collusion-a-montreal-jusqua-500-millions-payes-en-trop.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS2

    • ”P.S. Venez constater l’état de Villeray aujourd’hui, ils (les cols bleus) ne sont pas passés hier et demain tout sera détrempé et/ou parti au vent. Ils vont ramasser ce qu’il en reste la semaine prochaine. ”

      PS: Le recyclage n’est pas ramassé par les cols bleus mais par le ”cheap labor” de firmes privées qui nous chargent le gros prix et qui parfois mènent notre recyclage vers des centres d’enfouissement plutôt que dans les centres de tri comme prévu. Évidemment, après leur passage, la rue ressemble à un dépotoir. Que voulez-vous, on ne peut pas en demander beaucoup au ”cheap labor” illettré et sans éducation que ces firmes engagent. Le plus vite ils ramassent, le plus vite ils se retrouvent devant leur télé à consommer du divertissement abrutissant.

      Sylvain Pelletier

    • @ syl20_65

      11 avril 2013
      13h28

      C’est pas toi qui parlait de commentaires “simplets” un peu plus tôt ?

    • Je trouve pas ta plug de Quebecor la-dedans, es-tu en chicane avec PK ou Julie ?

    • et la on vas se debarraser de tous le prive et on vas se frotter les mains j’usqu’aux prochaines nego syndicales , les syndicats sont pas mieux que la pegre qui nous a vole allegrement recement , on a juste la memoire courte au Qc ou on se souviens …… de rien du tout

    • Vous avez la mémoire courte M. Laporte.

      Le privé devrait quand même pouvoir soumissionner. Si la ville juge l’offre trop chère alors elle envoie ses cols bleus. Par mesure d’efficacité, il faudrait que cela soit centralisé à la mairie.

    • À quand la grève ?

    • Les cols bleus ont été détruits par la mafia, tout comme les finances de la Ville. Les médias font malheureusement parti du complot de la mafia. Les cols bleus devraient attendre avant de se réembarquer dans des arrangements avec les arrondissements. Il y a un manque de prudence ici de leur part.
      La Ville les poursuivaient pour “vol de temps”, et ça très bien fonctionné. Les médias re- vomissaient par la suite ce que les boss de la Ville leur disaient: “On l’a poigné en train de pisser contre un banc de neige, pendant qu’il buvait son Tim Horton”. Les médias ont suffisamment travaillé pour la mafia dans le passé, et rien ne guarantit qu’ils ne partiront plus à la chasse au cols bleus. Alors, la mafia va engager plein de gens qui vont épier les cols bleus avec leur cell-caméra, ensuite, vont porter la video au boss de la Ville qui reçoit en même temps son enveloppe brune, et après vont porter la même vidéo aux médias et le tour est joué. C’est évident que les cols bleus vont se refaire piéger par la mafia, les boss de la Ville, et les médias.

    • On pouvait pas vous répondre sur votre chronique alors je le fais ici!
      Vous avez fait un Michel Chartrand de vous là dedans, à propos des paradis fiscaux!
      Je le dis depuis le début que les maudits étudiants ne chialaient que sur l’effet et non la cause!

    • @re_re…
      D’accord avec vous! Voila une belle occasion pour M.Laporte de lancer un débat intéressant.

    • … les PPP …

    • Pendant que Montréal prend tous les moyens pour éloigner la collusion, on a à Québec un gouvernement péquiste qui donne un triste exemple de nominations partisanes, semaine après semaine..

      Le PQ qui a longtemps décrié les autres partis pour agir ainsi, ne se gêne pas pour faire de même, en pleine Commission Charbonneau.

      Comment les québécois peuvent-ils avoir confiance que ça ne continuera pas ? Les pions se mettent en place pour que tout se fasse simplement d’une autre façon.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité