Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 23 février 2013 | Mise en ligne à 23h15 | Commenter Commentaires (45)

    Le Canadien est en tête parce qu’il s’occupe de la tête

    1316582-gf

    Lars Eller vient de jouer son meilleur match de la saison.

    Et dans le vestiaire, il a remercié Sylvain Guimond.

    Qui ?

    Sylvain Guimond, le consultant en psychologie sportive des Canadiens de Montréal.

    Si les Canadiens sont en tête, c’est parce que ça va bien dans la tête des joueurs.

    Et si ça va bien dans la tête des joueurs, c’est grâce au coach Terrien, bien sûr, mais aussi beaucoup grâce à son ami Guimond.

    J’ai eu la chance de voir Sylvain Guimond travailler lors de la Série Montréal-Québec.

    Cet homme sait redonner confiance à un sportif, parce qu’il sait écouter.

    Guimond est assez sage pour savoir, que ce qui permet à quelqu’un de sortir d’une mauvaise passe, ce n’est jamais ce qu’on lui dit, c’est ce qu’il se dit.

    Tout part de soi.

    Guimond aide le joueur, à trouver en lui, la solution.

    Quand ça va mal, on ne se comprend plus.

    Guimond est le traducteur du coeur.

    Il permet au joueur de saisir ce que sa petite voix intérieure essaie de lui dire.

    La plus grande qualité de Guimond, c’est sa sensibilité.

    Elle incite le joueur à se confier.

    Et c’est en se confiant que l’on devient… confiant.

    De la confiance nait le succès.

    Ce qui fait gagner une équipe de hockey se retrouve en dessous du casque.

    Dans la liste des nouveaux venus qui ont transformé cette équipe, il y a les noms de Bergevin, Therrien, Prust, Galchenyuk, Gallagher, Bouillon…

    Faudrait surtout pas oublier celui de Guimond.


    • Vous avez tout à fait raison! Sa contribution est très importante.

    • Est-il vraiment nécessaire de commencer un nouveau paragraphe à chacune de vos phrase? Ça ne fait que rendre le tout pénible à lire.

    • Cette pause publicitaire vous a été retenue et payée par la prochaine sérit MTL-Québec.

      P.S. C’est vrai.

      Que cette manie.

      Que vous avez.

      D’écrire une seule ligne.

      Par paragraphe.

      Devient dérangeante.

      Je suis entièrement d’accord.

      Et ce n’est pas la première fois.

      Que l’on vous le reproche.

      Bon Dimanche. M Laporte.

    • Merci pour cette chronique, monsieur Laporte. J’espère que les commentaires précédents sur la forme de votre texte ne vous influenceront pas car une texte aéré est beaucoup plus facile à lire. Quand au fond, vous savez (comme toujours) ajouter aux déclarations de personnages publics les éléments qui nous aident à mieux approfondir leur pensée.
      Bon dimanche. Continuez votre excellent travail.
      deslou 54

    • Cette façon d’écrire rappelle celle d’un enfant avant qu’il ne découvre le paragraphe qui est, depuis toujours, le développement d’une idée ou d’un aspect à l’intérieur d’un sujet plus vaste. Peut-être est-ce l’influence de François Bourque, du Soleil, qui pratique cette forme absurde d’abolition du paragraphe. On pense ainsi passer à une autre idée, mais c’est la même qui se poursuit et on ne comprend pas pourquoi on saute comme ça. Cette forme est celle d’une pensée qui hoquette.

    • Bel article.

      Bien écris et en français. Il est plaisant de voir un article écris en bon français par un journaliste qui travaille dans un journal francophone.

      Avez vous regardé dans cyberpresse le résumé des parties en français : 3 ime période : no goal et but en avantage numérique : Power Play. Voir aussi ligue junior majeure du Québec.

      Je n’en reviens pas : un journal francophone.
      Et je passe sous silence les nonbreux blogueurs pour montrer leur culture emploi plusieurs expressions en anglais. Draft, Pik, coach etc.

      Ce n’est pas les restaurants que la régie devrait surveiller: c’est cyberpresse.

      Et je suis abonné sur le cable à Telus. Dans la présentation des émissions le franglais est tout a fait abobinable : Montreal canadiens vs Ottawa senators .

      Richard Garneau doit en virer dans sa tombe.

      Je passe sous silence RDS et TVA sports. Les cheveux me dressent sur la tête.

      Bon, je me suis défoulé.

      Pour ce qui est de votre article, je le trouve très pertinent. En effet la confiance, dans le sport, est un élément excessivement important et on ne dirige plus les personnes à coup de pied.

      Si vous avez regardé la partie entre les canadiens et les rangers hier soir vous avez pu voir les hélécubrations de John Torella. Il a trouvé le moyen de faire d’une équipe bourré de talent en une équipe sans âme. ( 1 but en deux parties contre le canadien )
      Petite prédiction : le prochain instructeur à être congédié; du moins je l’espère.

      Bonne journée.

    • Je suis extrêmement critique envers les méthodes des canadien et de leur piètres performances des années passées.

      Cependant, je dois dire qu’ il semble y avoir eu de gros changement au niveau de la philosophie de l’équipe et probablement que Monsieur Guimond y est pour quelque chose.

      En passant: J’adore la ligne Pacioretti – Desharnais…tout baigne dans l’huile. S’ils peuvent éviter les blessures.

    • En effet ça ne peut pas nuire. C’est sûrement plus stimulant pour les joueurs que la délégation de croque-morts avec leurs faces d’enterrement, les Gainey,Gauthier, Martin, qui dirigeaient l’équipe auparavant.

    • “Bien écris et en français. Il est plaisant de voir un article écris en bon français par un journaliste qui travaille dans un journal francophone.”

      Hum… Au nombre de fautes que vous faites, je me garderais une petite gêne avant de critiquer le français des journalistes. Le bon français, c’est pas juste d’éviter les anglicismes, c’est aussi savoir épeller, accorder, conjuguer….

    • Beau virage de la part du CH. Et comme dans toute entreprise, le changement, ça vient d’en haut. Ça commence par Geoff Molson qui, de toute évidence, prends les moyens qu’il faut pour aller chercher cet avantage compétitif qui fera possiblement en sorte que le CH aura une bonne saison cette année. C’est lui qui permets à Marc Bergevin d’innover en la matière, et de retenir les services d’un psychologue sportif. J’aime bien l’analogie que vous faites en disant qu’il est le traducteur du coeur. Quelqu’un qui est à l’écoute de l’autre va plus souvent qu’autrement avoir du succès dans sa démarche de le relancer. Par ailleurs, on oublie souvent que les joueurs sont souvent des “kids” (L’OLF me bannira-t-elle?) qui n’ont que 20, 22 ans. Imaginez la pression qu’ils subissent lorsque les choses tournent au vinaigre?

      Quant à votre manie de rallonger vos textes en y faisant des paragraphes avec des phrases, je n’ai aucun problème avec ça. Je préfère un texte concis sur plusieurs lignes qu’un texte bancal écrit en paragraphes ordonnés.

      On

      s’y

      habitue.

    • Faudrait que ce gars fasse quelque chose pour la tête des partisans, le CH n’arrête pas de gagner et j’en suis rendu à m’en foutre totalement. D’un ennui mortel cette saison.

    • Êtes-vous en train de nous dire que la plupart des joueurs du canadiens sont de névrosés et qu’ils ont besoin de soin psychologique pour bien fonctionner.
      Moi qui pensait que c’était à cause qu’ils donnait 110% et que la rondelle roulait pour eux-autres.

    • Dans toutes les disciplines, un psychologue sportif à la disposition des athlètes est un atout qui peut faire la différence. Bravo à M. Guimond qui semble avoir la confiance des joueurs et, par le fait même, accomplir un bon travail auprès de ceux qui le consultent.

    • Je suis d’accord avec vous pour l’importance de la contribution du Dr Guimond.
      Par contre, il faut rappeller qu’il était là l’an dernier aussi et les joueurs ne semblaient pas confiants à en voir la 15e position et le nb de matchs ou ils se sont écroulés en perdant une avance. La corrélation me semble donc très faible…

    • Donc, si je suis votre logique, l’an passé le CH était à la queue du classement parce qu’il…..?

    • @Bonhommejg

      24 février 2013
      12h19

      “Par contre, il faut rappeller qu’il était là l’an dernier aussi et les joueurs ne semblaient pas confiants à en voir la 15e position et le nb de matchs ou ils se sont écroulés en perdant une avance. La corrélation me semble donc très faible…”

      Peut-être que l’an passé, M.Guimond n’a pas eu le temps de s’implanter comme il le faut. De toutes façon, je crois que le succès réside chez les joueurs eux-mêmes.
      Il ne faut pas oublier que, l’an passé, les Canadien ont été littéralement submergés par les blessures…Il manquait Markov et Gianta. En plus le petit Desharnais et Pacioretti ont pris de l’expérience.

    • @Bonhommejg

      FAUX. Sylvain Guimond est arrivé avec le Canadien cette saison.

    • “Et si ça va bien dans la tête des joueurs, c’est grâce au coach Terrien, …”

      Hum dans le sens d’habitant de la planète terre???
      Simple question comme ca!

    • Comme Gerry Maguire disait: «Aide moi à t’aider toi»

      Pat desbiens

    • @ adallair ~

      Quand on veut critiquer le français des autres,
      on essaie d’écrire son propre texte
      sans faire une faute à tous les trois/quatre mots!!

    • Le Canadien est en tête parce qu’il ne se laisse plus intimider.

      Rien à voir avec le coach de vie, mais davantage avec le coach derrière le banc.
      Ce dernier qui a compris que seul le retour du hockey dit ”orthodoxe” (finesse, robustesse et rapidité) à Montréal était en mesure de ramener l’équipe sur le chemin de la victoire après une disette de 20 longues années.

      Finie, par conséquent, l’ère désastreuse du ‘’schtroumpf” sur patins laquelle, fruit de la réflexion du grand ”théoricien” du hockey, promoteur inconditionnel de la finesse et de la rapidité au détriment de la robustesse qui, au fil du temps, avait littéralement tué l’équipe la plus prestigieuse de l’histoire de cette discipline, de par sa tentative de transformer le jeu de hockey sur glace professionnel nord-américain à l’image de celui pratiqué en Europe.

      Jusqu’à l’éveil de Geoff Molson, nouveau patron qui Dieu merci, et sous l’égide de Serge Savard, a finalement compris que l’heure était venue de remplacer le ”rêveur” impénitent par l’homme de hockey au sens propre du terme.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Michel Therrien parle plutôt de l’importance de bouger ses pieds!!!

    • Plusieurs ici semblent déjà avoir oublié l’humiliation de 6-0 subie aux mains et aux poings de Toronto. Pourtant là se situe la faiblesse de l’équipe.

      Car si le canadien peut répondre à la robustesse , par son concept d’équipe de ”team toughness”, sa seule arme contre l’intimidation outre Prust et une fois au banc des punitions il n’est plus tellement utile, demeure et demeurera toujours l’efficacité de son jeu de puissance;

      Pour le Canadien sa seule défense contre l’intimidation restera dans mon esprit totalement lié à l’efficacité, qui devra être optimale ,de son jeu de puissance, qui se doit d’être dans les 5 premiers de la ligue, pour que l’on puisse ralentir les ardeurs d’équipes un peu trop entreprenante….

      Sinon, le mot se passera rapidement dans la ligue et la recette ”Leafs” deviendra une panacée pour les adversaires, lorsqu’ils s’apprêteront à affronter le Canadien….

      Donc vivement l’emphase sur les unités spéciales, qui selon moi seront la clé du succès de l’équipe cette année, d’autant plus que Price semble finalement nous livrer la marchandise…..

      Benoit Racine.

    • Il est dommage qu’aucun joueur du Canadien soit de confession hébraïque.

    • “Il est dommage qu’aucun joueur du Canadien soit de confession hébraïque.”

      On voudrait bien en repêcher autant qu’on peut
      mais leur religion leur interdit de jouer le samedi!!

      C’est pour cette raison qu’ils jouent dans la NFL…

    • @blasz : ” Plusieurs ici semblent déjà avoir oublié l’humiliation de 6-0 subie aux mains et aux poings de Toronto.”

      Oh que non… on ne l’a pas oubliée ! Mais vous n’avez raison qu’en partie, alors que c’était le match où Ryan White fut confiné dans les gradins suite à son indiscipline lors du match précédent. Une ”erreur” de parcours impardonnable, certes, mais que Therrien ne répétera pas. Pouvez être certain que Marc Bergevin y veillera !

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • @rogiroux
      Haha, bien vrai et clan dans les dents.

    • Scorer ou goaler, c’est d’abord dans la tête que ça se passe.

      Sur la glace ou au lit :)

    • hey bukethepuke ,
      on dit épeler, pas épeller…

    • Guimond vs Gomez…..????…..Pshittt….$anté…..???

    • Pshittt..glou…glou…glou…..Pshittt….glou…glou…glou…Pshittt….GOMEZ???…..glou…glou…glou….Guimond vs tickets…????….Pshittt…Santé Doc!

    • M.Laporte,
      Puisque «c’est dans la tête qu’on est beau», ce serait bien si les Québécois faisaient tous des «Guimond» d’eux-mêmes; ils n’auraient plus besoin de quêter des béquilles du ROC pour se tenir debout !

    • J’suis tellement tanné que tu “plug” la Série Montréal-Québec.

    • vous seriez pas un peu naïf

    • Euh….non? Le Canadien en tête parce que Boston a encore 3 matchs en main.

    • mariolaj: En effet, pas fort!

    • Maintenant que ce bon Dr Guimond a soi-disant transformé une nullité comme Lars Eller en joueur de hockey (misère…), peut-il faire quelque chose pour les bipolaires fefans du Canadien?

      Ces pauvres petites boules d’émotions sont bien fragiles mentalement. Une défaite, c’est la déprime, une victoire, c’est l’hystérie.

      On ne s’attend pas à ce qu’il leur donne le jugement et l’intelligence qui leur font cruellement défaut, mais pourrait-il au moins offrir des calmants à ces insécures bestioles beuglantes et ruminantes pour leur plus grand bien et pour le nôtre?

    • Faudrait pas que le psy du CH rencontre le psy de Chicago. Le psy de Chicago pourrait jouer dans sa tête.
      Chicago sont 15-0-3 pour 33 points. :-)

    • En 1993, les Kings de Los Angeles en avaient un type de ce genre dans leur entourage, Anthony Robbins qu’il s’appelait, un espèce de coach de vie pour les joueurs, ça pas empêcher le Canadien de gagner la Coupe cette année-la contre ces mêmes Kings. On est en saison régulière, ça va bien, mais avec Therrien c’est en séries que ça se gâte, alors sortez pas vos chaises pliantes tu suite pour un défilé sur la Catherine.

    • Je sais qu’on ne doit pas s’attendre à grand chose de la part des journalistes sportifs au Québec en ce qui concerne leur maîtrise du français, mais vos articles seraient beaucoup plus lisibles avec une utilisation appropriée des paragraphes et des virgules, plutôt que l’utilisation abusive que vous en faites présentement.

      Il me semble que quand on gagne sa vie à écrire, on devrait tout de même faire un effort pour bien le faire plutôt que de demander au lecteur de faire l’effort de son côté pour arriver à vous comprendre. Ceci est d’autant plus vrai quand le texte s’adresse à un large auditoire: si vous passez 10 minutes de plus pour rédiger votre texte et que ça améliore sa compréhension de façon à sauver 10 secondes à chacune des 100 000 personnes qui le liront, le gain est évident. De façon générale, il s’agit en fait d’un simple signe de respect pour la personne à qui l’on écrit, en lui démontrant que notre temps n’est pas plus précieux que le sien.

    • Des styles et des hommes

      .Django Reinhardt a perdu l’usage de deux doigts. Tenant absolument à continuer à jouer, il a développé une technique nouvelle de guitare.

      .Michael Cammalleri met un genou par terre quand il reçoit une passe et qu’il est bien posté pour compter. Ce choix de style serait relié à la courbure de son hockey et aussi à la recherche de plus d’équilibre et de force en abaissant son centre de gravité.

      .Stépane Laporte fait des phrases courtes et chaque phrase fait un paragraphe. Mon hypothèse en 2 points:

      1. Il a de mutliples tâches à faire dans la même journée. Il est pressé. Il ne prend pas son blogue pour ce qu’il n’est pas, une oeuvre littéraire. Il y va d’un style télégraphique.

      2. Il fait tout cela lui-même, sans “aide de camp” et probablement d’une seule main, celle qui a le plus de force. Vu son handicap physique, il a développé un style qui lui assure de dire ce qu’il a à dire sans que cela ne prenne un temps démesuré.

      P.S. -Son “Clin d’oeil” quotidien est, à mon avis, parmi les textes les plus brillants qu’on retrouve dans la presse écrite. Il ne faut pas se leurrer!: résumer une nouvelle en quelques mots tout en y laissant pointer une note humoristique cela demande beaucoup d’esprit. 6 jours sur 7. Chapeau.

    • P
      O
      U
      R
      Q
      U
      O
      I

      P
      A
      S

      E
      C
      R
      I
      R
      E

      C
      O
      M
      M
      E

      C
      E
      C
      I
      ?

    • Oui, déjà trois commotions cérébrales…

    • @agaguk
      Je crois que t’ es du pour une consultation…Merci..et bon week-end…Santé!

    • Dans la vie on a le choix. Le choix de lire ou pas une chronique parce qu’on apprécie ou non son style.

      Parlons plutôt du contenu, du message. Ce matin votre article a résonné en moi…et raisonné aussi.

      Il m’a fait réfléchir, m’arrêter, me questionner. Il y a plusieurs degrés à un texte. Plusieurs couches. Il faut regarder la couche en dessous (en dessous des canadiens), pour voir saisir son fond. La forme aide à apprécier le contenu certes. Le sujet permet de parler d’une question qui nous touche tous (même les tough du Canadien, on est tous pareil :). C’est l’équilibre mentale. Travaillons sur notre fond, notre santé entre les 2 oreilles, et le reste suivra. C’est simple mais tellement vrai. Osons écouter notre coeur et nous irons loin, peut-être que nous réussirons de grandes choses, plus grande que nous. Je ne parle pas ici de la coupe Stanley, quoique ce serait l’fun de la gagner ;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Archives

  • publicité