Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 24 septembre 2012 | Mise en ligne à 10h22 | Commenter Commentaires (16)

    Joyeux anniversaire Dodo !

    photo

    C’est aujourd’hui l’anniversaire de la petite soeur de tout le Québec.

    Elle a beau avoir 80 ans, Dominique Michel sera toujours plus jeune que nous.

    Sa place est unique dans le showbusiness québécois.

    Tout le monde l’aime. Le public, d’abord.

    Mais aussi, chose très rare, chaque technicien, chaque coiffeur, chaque maquilleur, chaque costumier, chaque metteur en scène, chaque producteur et chaque artiste adorent travailler avec elle.

    En guise de carte, revoici ma chronique, publiée l’été dernier, lors de son retour dans un Gala Juste pour rire!

    LE BONHEUR EST DANS LA MALLE

    Lundi midi, j’accompagne André-Philippe Gagnon à une répétition pour le numéro d’ouverture du gala Juste pour rire animé par Éric Salvail. C’est à la Place des Arts, au cinquième étage, salle 1.

    Nous entrons dans le local, une immense pièce vide dans laquelle il n’y a qu’une petite malle au beau milieu et des artistes autour qui s’échangent des répliques, le texte à la main. Nous sommes en avance. Nous nous asseyons discrètement près de la porte.

    Daniel Lemire tire le coffre, Éric Salvail s’élance: «Mais c’est oncle Georges!» Lemire confirme: «Allô toi!» Le metteur en scène, Yvon Bilodeau, intervient: «Daniel, il faudrait que tu apportes la malle jusqu’ici et qu’Éric et toi, vous vous placiez comme ça, pour faire face au public.» Les deux comédiens recommencent la scène.

    Salvail veut voir ce qu’il y a dans la malle, oncle Georges ne veut pas. Salvail insiste et l’ouvre. Une fille se déplie et en sort. C’est Dominique Michel! André-Philippe et moi, on se regarde en souriant. Ça fait trop longtemps qu’on ne l’a pas vue, notre Dodo. Il y a quelques mois, elle sortait d’un scanner, elle sortait de l’enfer, et la voilà qui, une fois de plus, sort d’une boîte à surprise. Comme dans tant de sketches, de spectacles et de Bye-bye.

    Quand une personne est trop belle, le temps s’arrête pour la regarder. C’est ce qui arrive avec Dodo. Elle ne change pas. Même le cancer n’est pas parvenu à l’atteindre, à la vieillir. Le temps est trop pâmé. Il est figé.

    Dodo tape du pied. Elle fait sa petite fille. Même sans la robe à froufrous et la perruque, on y croit. Dodo en t-shirt et en bermuda blancs, c’est une petite jeunesse aussi: «Bon, qu’essé qu’on fait, qu’essé qu’on fait?» Toujours la même énergie, la même fureur de vivre, la même passion d’enfant allumée.

    Le metteur en scène s’approche: «O.K., c’est bon, on recommence!» Dodo dit: «Pas de problème, mais avant, faut que j’aille saluer mes p’tits gars.» Ses p’tits gars, ce sont les petits vieux que nous sommes, André-Philippe et moi. Faut dire que, en sa présence, on a le même âge qu’elle: 10 ans. Elle nous serre dans ses bras tendrement. Ça sent bon. Le parfum Hermès, je crois. Mais pour moi, c’est le Dodo Montréal. L’odeur de la meilleure.

    Je lui dis combien je suis content de la revoir. En bafouillant. Je bafouille toujours devant Dodo. Je suis comme Obélix devant Falbala. Foudroyé. Je finis par retrouver mes sens et avoir un discours presque intelligent, mais ça prend du temps. Et je reste ému, le coeur mou, attendri.

    Je ne suis pas le seul à qui elle fait cet effet-là. Tous les gens dans le local de répétition sont sous son charme; André-Philippe, Éric, Daniel, Yvon, les scripteurs, les assistantes, tout le monde. On est tous autour d’elle comme des petits papillons autour d’une lumière. Éblouis.

    Mais pas éblouis par sa puissance et sa célébrité de star, non: éblouis par sa délicatesse et sa vérité de femme. De jolie femme.

    On est tous en amour avec elle. Parce qu’elle est un coeur sur deux petites pattes. Parce qu’elle ferait tout pour nous faire rire. Parce qu’elle est belle et bonne et que ça se sent. Encore plus que son parfum Hermès.

    Elle est spéciale pour nous et chacun a la conviction d’être spécial pour elle. Et c’est vrai pour tout le Québec.

    Des légendes d’amour, il n’y en a pas beaucoup…

    Assez de diguidi-haha, Dodo retourne répéter. Elle entre dans la malle et en ressort au moins une dizaine de fois. Sans jamais se tanner. En se donnant toujours autant. En nous faisant rire chaque fois. Dodo est un spring. Dodo is a printemps!

    En juillet 1990, j’étais dans une salle de répétition, comme aujourd’hui, pour un gala Juste pour rire, et Dodo roulait sur la scène en imitant Louise Lecavalier de Lalala Human Steps. Je n’en revenais pas de voir la comique de mon enfance toujours aussi folle.

    Imaginez: 21 ans plus tard, c’est encore vrai.

    Malgré les années et les peines, la petite noire a toujours en elle l’envie et le talent de nous rendre heureux.

    Merci, Dodo, de nous permettre d’être toujours des enfants.

    Mardi soir, sous les projecteurs, quand tu as bondi de ta malle, des milliers de personnes se sont levées pour t’applaudir. Et l’ovation n’arrêtait pas, tellement les enfants étaient contents.

    Le bonheur est dans la malle. Et quand il en sort, ça fait du bien.

    Ça fait du bien de savoir qu’il n’appartient pas au passé. Qu’il est toujours là. Présent, avec nous, malgré tout.


    • C’est notre Dodo nationale et on l’aime un point c’est tout. Joyeux anniversaire Dominique!

    • C’est toujours avec joie que je lis ton blogue cher Stéphane. Tu as a toi seul le charisme de
      trouver les mots qui vienent du coeur, avec cette délicatesse tu as donner à nos sentiments
      tout le brio que nous devons à DODO.
      Merci et félicitations pour ton humanisme dans tous tes blogues.
      ”BONNE FÊTE DODO”

    • La plus grande parmi les grandes. Dominique Michel, femme d’exception, fête aujourd’hui ses 80 ans. Cette journée est aussi exceptionnelle. Non seulement parce que Madame Michel fête ses 80 ans mais aussi et surtout parce qu’elle a été en mesure de nous démontrer à tous à quel point elle est courageuse en se battant contre cette terrible maladie qu’est le cancer. Je suis certain qu’en la voyant à la télé après plusieurs mois de combat, plusieurs, dont je suis ont été inspirés par se force de caractère et son courage devant cet ennemi qui envahit de plus en plus nos amis, nos proches et nos familles. Bonne fête Dodo et longue, très longue vie à vous Madame.

      Jean Bottari
      Montréal

    • Bonne fête Dodo.

    • Je ne voudrais pas manquer cette opportunité pour offrir à madame Dominique Michel mes meilleurs souhaits à l’occasion de son anniversaire de naissance. Une chance, qu’elle ne soit pas née pour être vicaire ou curé, car à soixante-cinq ans elle aurait été reléguée dans l’ombre d’une maison de retraite pour curés. Vive les artistes, ils ou elles exercent leur profession jusqu’au dernier souffle. Merci Dominique de nous émouvoir encore, de maintenir notre intérêt pour ton immense charisme. Espérons que ta santé puisse s’améliorer et ainsi nous pourrons encore profiter de ta présence sur les planches, ces merveilleuses planches de scènes qui propulsent des êtres vers des sommets insoupçonnés comme ce fut le cas pour toi. J’espère que ta vieille (oui vieille) amie, la «grande race de démone» s’est au moins donné la peine de te donner un coup de téléphone pour te la souhaiter bonne et heureuse.
      J’espère que tu sais, chère Dominique, que tout le Québec t’aime inconditionnellement et te souhaites de très nombreuses années avec nous. Allez, chère DODO, que cette journée en soit une dès plus merveilleuse. Gilles Pelletier, Québec

    • euh…c’est Daniel Radcliffe (Potter Harry) qui pose avec Mme Dodo? Je ne l’avais jamais vu les cheveux aussi long…

    • Joyeux anniversaire Mme Michel et je vous souhaite une année de santé,ce don si précieux,que parfois on l’oublie. Et abuser de toutes les plus belles folies.

    • C’est Aimée Sylvestre qui a 80 ans. Dodo,elle, est sans âge. Joyeux anniversaire,notre bien nommée Aimée.

    • Euhhhhh davbaz, c’est monsieur Laporte.
      Heureux anniversaire à la p’tite Sylvestre de Saint-Hyacinthe! Bonne fête à notre éternelle Dodo!
      Je crois qu’on peut dire de Dominique Michel qu’elle est le portrait du succès, autant public que personnel. A-t-elle déjà raté quelque chose? J’en doute. Même dans son combat contre la maladie, elle démontre une force incroyable.
      Vive la Reine!

    • Pfff. Elle n’a même pas encore l’air d’avoir 80 ans.
      Pour moi elle est aussi belle que lorsque j’avais 6-7 ans et regardais Moi et l’Autre en cachette, par la porte de ma chambre qui donnait sur le salon et la télé.
      J’étais en amour et c’est une femme comme ça que je voulais marier.
      Je n’ai malheureusement jamais eu la chance de la rencontrer ni même de la voir en spectacle.
      Mais je l’aime encore comme au premier jour. Une des seules artistes à qui je n’ai jamais trouvé d’air de ”has been” Et qui ne l’a pas toujours eu facile.
      Joyeux anniversaire Mme Michel.
      Et Stéphane, pourriez transmettre mon courriel? Mentionnez lui que je suis encore jeune célibataire. :-)

    • Bon Anniversaire, chère Dodo.
      Tout le Québec vous aime.
      Ah ! ‘Moi et l’autre’ – ces merveilleux textes et une Dodo sublime.
      Les textes humoristiques, aujourd’hui, font parfois pitié, ou sont carrément grossiers.
      Dodo n’a jamais rien fait de vulgaire.
      C’est toute une époque que vous représentez Dodo et c’est la plus belle.
      Je lutte présentement contre le cancer. Je vous souhaite le moins de douleurs possible, le plus de joies et de rires possible et d’aimer et d’être aimée. Voilà la façon de lutter efficacement, semble-t-il contre ce mal.
      Quant à vous, M. Laporte, vous avez signé pas mal de textes savoureux, tout au long de votre jeune vie et vous êtes formidable.
      Au Québec, nous sommes choyés en véritables artistes.
      Meilleurs voeux à tous deux.

    • Un très Joyeux Anniversaire à mon idole de toujours!

      J’aurais bien aimé conserver mon air de jeunesse comme vous l’avez fait, malheureusement j’ai 65 ans et je ne vous arrive pas à la cheville…même maquillée :-)

      Merci de tout coeur pour les bons moments que vous nous avez apportés. Au fait… serez-vous du Bye Bye cette année ? :-)

      Tendresses, et reconnaissance!

      Diane

    • Il n’y a pas beaucoup d’artistes au Québec que l’on puisse identifier par le prénom sans qu’il n’y est confusion : Félix, Clémence, Dodo ….. une marque d’amour et d’estime du grand public. Bonne fête Dodo !!!!

    • Une question pour vos “clins d’oeils”

      Aux prochaines elections, est-ce qu’il faudra voter par anticipation, ou retroactivement ?

      Votre photo, toujours du meme cote, on dirait Ben Stiller dans Zoolander !

      Bonne fete notre Dodo ! (je viens d’avoir un flash de votre dernier bye bye, trop drole … euh, peut etre etait-ce l’avant dernier dernier, je ne sais plus ! :) )

      D Cormier

    • Salut Stéphane!
      J’ai jamais entendu quelqu’un parlé en mal de elle.
      Incroyable!
      P.S. mon souvenir le plus marquant de elle c’est quand j’avais environ 8 ans (1980) elle jouait un mere qui élevait seul ses enfants et quelqu’un avait embarqué dans son auto malgré elle et il avait dit:
      Enyoye pese ca suce! C’était la premiere fois que j’entendais cet expression et j’avais adoré!
      J’avais pas peur pour DoDo c’était l’actrice principale! lol

    • Si vrai… ton côté humaniste Stéphane!
      Tu es à la fois unique et une mosaïque de talents.
      Tu es né de parents merveilleux, tu as grandi avec Michel Cailloux, tu a travaillé avec les plus grands…Dodo, Denise et tous les autres.
      Et tu es resté humble, malgré tous tes succès.
      Merci pour ton art.
      Tous les jours, tu inspires quelqu’un.
      À chaque fois que je te lis, la citation de mère Teresa me revient: «Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux»
      Merci de mettre un sourire dans nos vies.
      Merci aussi à Dodo d’être si douée,
      Avec Stéphane, vous faites un duo sans pareil
      Sans vous, le Québec ne serait pas pareil

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité