Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 15 août 2012 | Mise en ligne à 8h49 | Commenter Commentaires (12)

    Sport et politique

    2007-10-500

    En France, depuis que les athlètes sont de retour de Londres, les politiciens se précipitent sur eux, pour se frotter à leurs médailles. Question de redorer leur image.

    Maires, conseillers régionaux et ministres se disputent les dieux du stade.

    Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius n’a même pas attendu leur retour, il était à Londres pour faire la prise de la photo au judoka Teddy Riner, aussitôt sa victoire remportée.

    Au Québec, rien.

    Je n’ai pas vu un seul candidat accueillir un de nos champions.

    Pauline Marois n’a pas jasé habitudes de vie avec l’haltérophile Christine Girard.

    Jean Charest n’a pas demandé au judoka Antoine Valois-Fortier comment mettre ses adversaires au tapis.

    François Legault n’a pas dit à la championne Émilie Heymans que la jeunesse québécoise était paresseuse.

    Aucune récupération politique de la gloire olympique.

    Dans un sens, c’est bien.

    Mais dans un autre sens, ça veut juste dire que nos athlètes olympiques sont déjà en train de tomber dans l’oubli.

    Et que nos politiciens sont déjà des plus grosses vedettes qu’eux.

    Misère.


    • “Damned if you do. Damned if you don’t” Pour ceux qui sont en élection, ils se seraient fait accuser d’opportunisme. Ils ont donc essayé de passer ça sous la table. Mais il y avait un vigilant concepteur, auteur et réalisateur qui l’a vu. On fait quoi avec ça ? Un gros bof !!! Moi, quand je vois un candidat à la porte du centre d’achat, je me pousse. Les athlètes devraient faire pareil.
      Surtout qu’aillant vécu un grand stress aux Jeux, ils sont plus susceptibles d’attraper un virus transmis par les candidats qui donnent plein de poignées de main à on-sait-pas-trop-qui ;-)

    • Je pense que cette réalité ne fait qu`illustrer le vase clos dans lequel se sont enfermés les politiciens. Qui aurait pu croire qu`un jour les politiciens ne soient pas en mesure de faire de la récupération facile comme ca ? Sur un plateau d`argent !

      Belle démonstration qu`ils sont isolés de la population et qu `apres leurs nombreux discours récents,ils sont bien mal placés pour aller caracoller la jeunesse.

      On est mal foutus dans l`fond car ce sont ces politiciens qu`on voudrait voir sombrer dans l`oubli pas nos athletes.

    • La meute souverainiste qui criait a la gloire apres les quatre premieres medailles canadiennes (lire quebecoises), mais qui se tait apres les “insucces” de leurs compatriotes. Typique. Les politiciens qui auraient utilisé ces athlètes pour rehausser leur capital-sympathie, vous auriez été le premier à dénigrer cet opportunisme. Voyez-vous M. Laporte, mélanger sport et politique produit le même effet qu’un vodka-redbull. Ca excite les neuronnes, mais on ne se rend pas compte des effets néfastes. Il me semble que le Québec soit déja assez mal en point pour espérer qu’un politicien se glorifie d’une présence auprès de vrais athlètes. Et l’oubli? Ce n’est pas la faute du politique. C’est la faute des faux amateurs comme vous qui font semblant de connaître ces athlètes, mais qui ne prendront même pas une seconde de leur temps pour les suivre outre que durant les Jeux.

    • La France n’est pas en campagne electorale.

      De plus, etre un politicien, je porterai plus d’attention et d’admiration
      a ceux et celles qui font une vraie difference dans la societe, par leur
      devouement, leur soutient et leur generosite.

    • Et vous M. Laporte, vous étiez ou?

    • Ça montre juste la place du sport aux yeux des politiciens et décideurs québécois. En France, il existe un ministère des sports, et les fonds publics investis, à travers les différentes fédérations, le sont pour donner des chances de médailles aux sportifs français. Si la québécoise (et maintenant française) Marlène Harnois a pu avoir une médaille en taekwoondo, c’est grâce à la qualité du programme sport-étude existant en France, donc il est normal que les politiciens français veuillent se faire voir avec le résultat de ces programmes d’état. Les anglais ont dépensé plus de 400 millions de $ dans des programmes similaires et le résultat a démontré la pertinence de cet investissement. J’attends qu’un parti au Québec, propose un ministère des sports à part entière et non plus cette actuelle excroissance du ministère de l’éducation.
      L. Garcias

    • Je crois plutôt que la France a connu des plus gros Jeux que nous et aussi que le support informel est mieux organisé.

      Mais, je crois bien que cela va venir des hommages non partisans de politiciens de tous les partis à nos athlètes. Et des politiciens régionaux ont démonté leur support et leur fierté pendant les Jeux à des athlètes, Christine Girard, par exemple. Sans faire de vagues, il y a des politiciens branchés sur leur communauté c’est tout.

    • @ellge
      “le résultat a démontré la pertinence de cet investissement”
      Pertinent : Qui dénote du bon sens, de la justesse d’esprit

      Le résultat a montré l’efficacité de cet investissement au niveau des médailles. Le “bon sens” par rapport à quoi ? Par rapport à avoir plus de médailles ? Ca donne quoi de plus à monsieur et madame tout-le-mode britannique ? Quelque chose de pratique ?
      On la verra si ça incite les gens à faire du sport et si ça les rend plus en santé. Si ça “booste” leur patriotisme (utilité ?). Si le fait d’avoir eu plus de médailles amène plus de touristes (non).

    • Puis prenez la ville de Montréal :

      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8837,98639451&_dad=portal&_schema=PORTAL

      Voilà, on parlait de fierté des athlètes et ils sont ous nommés sur le site les athlètes ayant un lien de naissance, de leiu de résidence ou d’entraînement avec Montréal. Il ne manque qu’à les recevoir maintenant tous depuis que les Jeux sont terminés.

      Sortez vos appareils photos, vouz allez sûrement pouvoir prendre une photo de Gérald Tremblay en compagnie d’un ou de plusieurs athlètes bientôt.

    • Le maire Labeaume dès le 31 juillet pour Antoine Valois-Fortier :

      http://www.quebechebdo.com/Sports/2012-07-31/article-3043024/La-Ville-de-Quebec-felicite-Antoine-Valois-Fortier/1

      Il manque juste une petite cérémonie maintenant et une photo… Sortez vos kodaks ou plutôt vos iphones…

      « C’est un honneur pour la Ville de Québec de voir un athlète de la région, qui s’est entraîné ici toute sa jeunesse, s’illustrer ainsi à l’international, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Je joins ma voix à celles de tous les citoyens pour féliciter chaleureusement Antoine Valois-Fortier de cet exploit. »

    • Quoique l’on dise ou qu’on fasse, tout sera toujours critiqué. Qu’aurait-on dit si ils en avaient profiter? Ils, elles font de la récupération partisane ou politique…

    • La dernière médaille de Marc Gagnon remonte à dix ans, pourtant on en parle toujours. Les athlètes ne tomberont pas dans l’oubli, ils font désormais parti des cibles de la « press people » dont plusieurs se complaisent à jouer le jeu. Sans oublier les pubs, la présence dans les médias.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité