Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 17 mai 2012 | Mise en ligne à 12h04 | Commenter Commentaires (30)

    La reine du disco est morte

    donna_summer2

    Bizarre.

    Hier soir, mon ami Marc Déry et moi, on parlait de Donna Summer. On se rappelait ses hits: Love to love you, baby, I feel love, Hot Stuff, Bad Girls, Last Dance, MacArthur Park.

    MacArthur Park?

    Marc ne se rappelait pas de MacArthur Park.

    Je lui ai chanté:

    Someone left the cake out in the rain
    I don’t think that I can take it
    ’cause it took so long to bake it
    And I’ll never have that recipe again
    Oh, nooooo

    Il ne s’en rappelait pas plus. Même encore moins!

    On se disait à quel point Donna Summer et son producteur Giorgio Moroder avaient dominé l’ère disco.

    On jasait de ça, juste comme ça.

    Juste pour se rappeler des souvenirs. Et sourire.

    Voilà que ce matin, j’apprends le décès de la reine du disco.

    Ceux qui n’ont pas connu son époque, ne peuvent pas savoir à quel point, elle était la championne des pistes de danse.

    Avant Michael Jackson, avant Madonna, bien avant Lady Gaga, il y avait Donna qui chantait à en perdre la boule.

    Paix à son âme.


    • Pouvez-vous appeler Marc Déry et parler de la loi spéciale du gouvernement svp? Question que celle-ci meure au feuilleton?

    • C’était effectivement la reine du disco et encore une fois l’industrie du cancer est venue la chercher … Très triste !

    • IIIIIII love to love you baby. IIIIIIIIIII

      C’était très sensuel et je me souviens de mon malaise quand ça jouait dans une salle d’attente de dentiste, par exemple. À 10, 11 ans, ce fut un premier éveil à la choooose. Le pendant américain de Je t’aime moi non plus?

      RIP à la Queen du disco.

    • Les nerfs du Collège de Montréal allaient danser dans les années 70 ?

    • Je voulais dire “Nerds” du Collège de Montréal.

    • Dans tout l’univers du disco des années 70, elle était une des rares à avoir du talent.

    • Merci Donna ! RIP

    • Avant tout le monde oui! The disco Queen! Qu’est-ce que j’ai dansé avec elle dans ma tendre adolescence (12-13 ans), aaahhhh!! Merci Donna, repose en paix!

    • SVP remplacer mon premier commentaire par le commentaire suivant : J’ai senti sa mort imminente on dirait : le week-end passé, j’ai sorti son CD et l’ai écouté en boucle dans mon auto : ”Last dance, last chance for love! Yes, it’s my last chance for romance tonight…” Merci Donna, je me suis bien déhanchée grâce à toi!

    • Ironique la question: ‘Is there life after disco?’ sur le cover de Rolling Stone…À la blague, j’ai toujours dis que j’avais conservé mes vinyls de Donna Summer pour les pochettes…C’est un peu vrai… Je sais comment Marc Déry et vous pouvez vous sentir aujourd’hui M. Laporte…Il y a quelques semaines, j’ai mis un vidéo (via Youtube) sur Facebook. Un des artistes sur le vidéo est décédé quelques jours plus tard. Depuis, je n’ose plus mettre de vidéos d’artistes qui sont encore vivant.

    • Paix a son ame. Elle avait une belle voix, était fort jolie et ses chansons résonnent encore a la radio.

      MaCarthur park est surement sa meilleure. Donna Summer, Whitney Houston c’était de grandes voix, de belles voix; moi personnellement Adèle, je comprend pas l’engouement pour cette chanteuse, Céline Dion a un beau répertoire, mais c’est pas une belle voix comme Donna Summer ou Whitney Houston, et parlons pas de Lady Gaga et autres Britney Spear qui mise beaucoup plus sur leur image corporelle que leur voix.

    • C’est toute une nostalgie qui se manisfeste dans nos cheveux gris.

    • C’est triste. 63 ans c’est trop jeune. Madame Summers avait tant de prestance sur scène, tant de classe ; et cette voix si puissante et à la fois si douce. Et la musique électro-pop de Moroder avec toutes ces petite séquences de sons électroniques entremêlées qui rendaient dingue.

      Vous survivez dans nos mémoires Mme Summers.

    • Désolé : Il n’y a pas de “s” à Summer.

    • Ah! non, pas encore une de mes chanteuses préférées qui nous quittent (après W.Houston)! Comme je suis à me préparer à déménager sous peu, je suis dans les ”boîtes” et voilà trois jours en mettant les CD dans une boîte de carton, le boîtier du coffret de Donna Summer (Hot Stuff) s’est ouvert et est tombé sur le plancher, ce qui n’était jamais arrivé! Merci Madame Summer pour votre ”message d’adieu”! Merci pour les belles années du temps du Disco ou avec votre voix magnifique et vos rythmes endiablés, j’ai tant dansé et eu tellement de plaisir.
      Yvon Thériault

    • Ouch! celle-ci fait particulièrement mal. Donna a tenu toute une place dans mon adolescence. Belle femme, splendide chanteuse; et d’une gentillesse! Peace and Rest ,Mrs Summer

      R.D.

    • Que c’est triste.

      Mais quand on lit une nouvelle comme ça, on ne peut pas s’empêcher de faire quelques petits calcul… Elle a du commencer à chanter dans sa toute jeune vingtaine (1970) donc il y a déjà 42 ans, ce que veut dire que les gens qui l’ont vraiment apprécié, ont sensiblement la même palette d’âge soit autour du 50-60 ans.

      Pourquoi je dis ça ? C’est que ce matin à radio-canada j’entendais un critique parler de personnes de 65 ans et dire d’elles qu’elles étaient des «matantes écoutant du Ginette Reno» avec des robes à fleurs, des bigoudis et, des bas ravalés, tant qu’à faire!

      C’est dire combien les «jeunes» ont encore une image mentale (les femmes surtout) des personnes de 60 ans + ou -, identiques aux héroïnes des romans de Michel Trembla!

      On constate malheureusement que cette image mentale des personnes de 60 ans + ou – est celle des femmes âgées des années 1940- 1950.

      C’est scandaleux que les hommes des jeunes générations aient SI PEU ÉVOLUÉS dans leurs images mentale de femmes plus vieilles, parce que la réalité est, que les personnes qui ont aujourd’hui + ou – 60 ans sont de la génération de Donna Summer et même à cet âge elles n’ont pas l’air de «matantes en bigoudis», cassevert.

      Entéka, cette génération qui a dansé, flirté (et+) sur la musique de Donan Summer perdent vraiment quelqu’un de grand talent.

      Et j’ajoute que les artistes qui maintenant sont considérées comme «hot» parce que presque nues sur scènes et qu’ils se remuent l’arrière train avec leurs danses du coît, n’ont vraiment rien inventé (gaga, madoma, spears, et autres de cet acabit) !

    • Pssst : Contestation judiciaire de la loi 78

      “” Plus de cinq professeurs de droit et une dizaine d’avocats, mandatés par les fédérations étudiantes collégiale et universitaire, ont travaillé sans relâche cette nuit et continueront aujourd’hui, aux côtés de l’équipe de la Clinique juridique Juripop et de Me Félix-Antoine Dumais-Michaud, afin d’être en mesure de s’adresser rapidement aux tribunaux suivant l’adoption de la loi spéciale. Chaque citoyen est également invité à prendre part à cette vaste contestation par l’entremise du site Internet www.loi78.com “”

    • Avec sa mort, c’est tout le monde du disco qui summer.

    • Jamais qu’un Star Académicien n’arrivera à sa cheville….
      RIP

    • @ Stéphane

      Grand merci à toi aussi Stéphane !, d’avoir bien voulu poster mon comm. de 12h16, hautement H-S mais ô combien urgent.

    • J’avais comme oublié ” I feel love “. Je grimpe ma dopamine avec symphonie depuis hier.

    • oui la reine du disco est morte
      je me souviens …très très bonne
      ma préféré mon jeune temps

      oui LA crise étudiante doit mourrir au plus vite
      les enfants rois ,les anarchistes….la classe et celui qui le représente un vrai dictateur (fidel)
      BRAVO M.CHAREST ASSEZ C’EST ASSEZ

      MADAME MAROIS NOUS NOUS SOUVIENDRONS LONGTEMPS VOTRE CARRÉ ROUGE ANARCHISTE

    • “Depuis, je n’ose plus mettre de vidéos d’artistes qui sont encore vivant.”

      @drahcir ~

      Naahhh! Continuez…

      J’ai une liste longue comme le bras à vous proposer!!

    • En 1977, j’avais onze ans et je me souviens de cette mélodie TECHNO qui semblait avoir aucun rapport pour l’époque…cette mélodie ” I feel love ” est tout à fait à jour en 2012.

    • Elle était une icône de l’époque disco, une musique folle et joyeuse. Quoi qu’on pense d’elle, elle est passée dans l’immortalité.

    • @gofrankkiego “ce matin à radio-canada j’entendais un critique parler de personnes de 65 ans et dire d’elles qu’elles étaient des «matantes écoutant du Ginette Reno»”. J’aurai 65 ans dans moins d’un an et je je suis pas une “matante”. C’est ce critique sans culture, qui croit que hier ne valait rien, qui ne vaut rien.

    • Je peux entendre les non-fumeurs dire qu’on n’a pas besoin de fumer pour attraper le cancer du poumon. J’imagine qu’elle a fait bien des bars au début et elle a dû respirer une tonne de fumée secondaire. Saviez-vous que la plupart des cancers commencent à se développer entre l’âge de 16 et 25 ans? Ça prend entre 30 et 40 ans à le développer.

    • C’est poche que je ne puisse pas vous dire en dessous de l’original que votre échantillonnage de citations et proverbes était inspirant dans le texte sur la jeunesse.

      Pour la reine du Disco, mon avis va dans le même sens que ceux qui y voyaient une musique très moderne avec les séquences électroniques. Un ptit côté extra-terrestre pour l’époque et ça s’écoute très bien encore en 2012!

    • Et maintenant, un deuxième Bee Gee qui part.

      Au sujet de votre chronique sur la jeunesse, ce message est toujours d’actualité, à toutes les époques. Deux choses cependant:

      Quand vous citez divers auteurs, ils ne parlent pas de la même jeunesse. Les jeunes de l’antiquité grecque, ce ne sont pas les 18-25 ans, mais ce que nous appelerions aujourd’hui des ados. Jusqu’aux années 1950, les “jeunes” et la “jeunesse” servaient surtout à désigner les ados et les enfants “assez vieux”, en fait toute personne qui n’avait pas encore de responsabilités parentales, ce qui incluait souvent les rares personnes en mesure d’aller à l’université. Cette redéfinition de la jeunesse rend plus difficile l’interprétation de citation sur les jeunes.

      Chose certaine, nous n’avons pas affaire à des enfants, mais à de jeunes adultes. S’il faut les écouter, c’est aussi leur rendre un mauvais service que de les déresponsabiliser. Les “jeunes” de François Mittérand n’étaient pas masqués, ils ont fait acte de désobéissance civile à visage découvert et donc accepté personnellement les risques. Ils ont agi avec la fougue de la jeunesse mais aussi en adultes qui assument. Nos descendants des soixante-huitards ne sont même pas capables d’assumer les manifs nocturnes, prétextant que les gens se rassemblent spontanément (là où la CLASSE leur a donné rendez-vous chaque soir pendant plus d’un mois?)

      Personne n’est contre les jeunes, la jeunesse, la liberté, la vie même si vous insistez après le deuxième verre de vin rouge. Par contre, ils pourraients être des jeunes adultes, et non suelement des jeunes. Expliquez-leur aussi qu’à la fin, c’est eux qui payeront. Nous autres, les vieux, on donne depuis longtemps et n’oubliez pas qu’on peut être jeune de 7 à 77 ans. Aucune relève n’est tant attendue que celle des contribuables.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité