Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 avril 2012 | Mise en ligne à 16h51 | Commenter Commentaires (188)

    Après Oasis, Jean Charest?

    image120420164906

    Dehors ça brassait! Des gens lançaient des roches. Des policiers donnaient des coups de matraque.

    Dedans, le premier-ministre Charest parlait avec des hommes d’affaires au Palais des Congrès.

    Il a fait une blague, disant que les gens couraient pour venir au salon du plan Nord.

    Les hommes d’affaires ont rigolé.

    Cela a encouragé le PM à continuer.

    Il en a ajouté.

    Il a oublié les caméras de la télé.

    Il a oublié les médias sociaux.

    Et les images se sont superposées.

    Des policiers blindés qui tassent des manifestants et le premier-ministre qui blague candidement.

    Erreur.

    Sur Twitter, les commentateurs rient rouge.

    Charest vient de faire sa première grosse gaffe à l’heure des réseaux sociaux.

    Ça devrait lui faire perdre bien des multi-points.

    Si Twitter a fait entendre raison à Oasis, réussira-t-il à le faire aussi à Jean Charest ?

    Je pense que le gouvernement va bientôt s’asseoir avec tous les leaders étudiants.


    • Non et non le gouvernement ne bougera pas. Le sarcasme de Jean Charest aujourd’hui en dit long sur l’attitude du gouvernement depuis plusieurs années déjà. Le parti libéral veut garder le pouvoir mais le premier ministre et du coup les ministres aussi n’en veulent visiblement pas plus. Il y a plusieurs façons d’abdiquer, ne rien faire ou dire qu’on ne fera rien et que la faute incombe aux revendicateurs. On va s’asseoir mais pas avant de vous avoir mis à genoux. Paternaliste de bas étage. Déclenchez des élections si vous ne voulez plus rien faire . . . qu’à votre tête.

    • On se calme les amis, les blagues sont à l’attention des crétins qui se sont pointés au centre-ville ce matin pour tout casser. Ce sont des voyous qui profitent de la situation pour se défouler. Les étudiants n’en font pas partie.

    • Le plus crétin aujourd’hui a été Jean Charest

    • Regardez ce qui a provoqué. Au tout début de la manif, alors que les manifestants arrivaient. Ça dure 27 secondes:
      http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=C0Gm4_cix8w

    • Effectivement des voyous, pas des étudiants.

      Commentaires devant de gras et riches qui ne pensent qu’aux profits et qui en ont cure de l’éducation au Québec. Ils envoient leurs enfants aux states.

      Nos gouvernements laissent aller les problèmes puis refilent la note à la classe moyenne. Et ce n’était pas cette classe qui ont rit de bon coeur des blagues d’un personnage qui me rappèle un camaléon «politique».

    • Cette émeute était tellement prévisible que j’ai pris le métro ce matin pour ne pas devoir me stationner au centre ville. Charest savait que ça allait dégénérer, il n’attendais que cela.

      Quelqu’un pourrais t-il lui trouver une job dans le Nord …

    • Ne lache pas Jean, c’est la VRAI democratie qui doit gagner.

    • Les milliers d’étudiants qui manifestent pacifiquement méritent tout notre appui. Les casseurs attirent les caméras, mais ne sont qu’un groupuscule non représentatif de la masse étudiante. Sont-ils seulement des étudiants? À défaut de tout saccager après une victoire ou une défaite du CH, ils s’infiltrent dans quelques manifestations que ce soit, mais servent présentement la position du gouvernement bien malheureusement.

    • C’était une mauvaise blague, mais de comparer cette blague avec le cas Oasis Olivia’s Oasis, c’est comparer des pommes et des oranges. Et au moment quand il a fait ce commentaire, la situation n’avait pas dégradé à ce point.

      Bien entendu, il y en a qui ont sauté sur cette déclaration (Marois, Legault, Dubois Nadeau…) pour accuser Charest d’être responsable de la situation.

      C’est Charest qui brise les vitres, lances des pavés, saccage les universités? Non. Mais ceux qui accusent Charest excusent, rationalisent et encouragent les débordements.

      Marois et Legault ne gagnent pas mon admiration dans ce dossier (honte à vous et votre mauvaise foi) , et Nadeau Dubois, bien hâte qu’il disparaîsse de la carte, son manque de leadership et de gros bon sens est répréhensible.

    • Cela démontre le sérieux de notre PM. J’étais indifférent à la personnalité en politique plus intéressé aux idées mais là , j’ai un haut le coeur

    • @ antoinejo : on se calme antoinejo, tous n’étaient pas là pour faire de la casse. Et le rôle d’un PM responsable n’est pas de mettre de l’huile sur le feu en provoquant encore davantage les étudiants, mais plutôt de calmer les esprits en ouvrant le dialogue.

      Ne réalisez-vous pas que toute cette “crise” a été créée de toutes pièces par un gouvernement qui prépare des élections en juin et qui voulait qu’on parle d’autre chose que de ses histoires de corruption, de financement illégal, de mépris de la langue française, etc.??

    • Pétition contre la hausse des frais de scolarité
      https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-2597/index.html

    • comment perdre une élection en deux minutes

    • La blague était drôle. Ceux qui accusent le premier ministre de jeter de l’huile sur le feu n’ont absolument aucun sens de l’humour. Et ce qui s’est passé aujourd’hui est entièrement le fruit de l’idiotie du petit Nadeau-Dubois de refuser de condamner la violence. C’est vraiment lui et ses sbires qui enflamment tous ces jeunes qui les ont cru quand ils affirmaient qu’ils mettraient ce gouvernement à genoux.
      Il est impossible de croire qu’il n’y avait aucun étudiant parmi les casseurs. Vous vous tirez dans le pied, chers étudiants… avec la bénédiction des autres chefs de partis qui reniflent la manne de votes potentiels. En tout cas, ces derniers sont complètement irresponsables actuellement car ils enveniment malheureusement la situation!
      S. Bergeron

    • Mémo à CLASSÉ: ”Qui sème le vent récolte la tempête.”

    • Eh oui! Quand ce n’est pas «la p’tite madame» ou la «tête de slinky», c’est quelque autre inédite ‘drôlerie’, telle celle énoncée aujourd’hui. Or, devinez quel précepte-consigne, unique-exclusif, ce monsieur a donné à Raymond Bachand lorsqu’il l’a convié en politique libérale pour en faire son ministre des finances? «Juste un conseil : ne fais jamais d’humour, y en a qui aiment pas ça». Enfin, considérant que «ce n’est pas par la colère mais par le rire que l’on tue», voyez c’est ‘qui qui’ r’attise encore le plus assidument et le plus constamment les braises.
      denis beaulé

    • J’ajoute que la porte était ouverte de la part du gouvernement, et que les représentants de deux des associations étaient prêts à discuter. C’est pour cette raison que je qualifie d’idiote l’attitude de celui de la classe.
      Et il faudrait que les étudiants cessent d’accuser les policiers de violence. Ce sont les étudiants qui cassent les biens publics et qui agressent les policiers. Que devraient faire ces derniers? Les laisser faire sous prétexte que ces pauvres petits sont obligés d’agir ainsi pour obtenir ce qu’ils veulent? Quand les gens font du grabuge, les policiers doivent intervenir, c’est pour ça qu’on les paie!

    • “Il a oublié les caméras de la télé.
      Il a oublié les médias sociaux.”
      Charest n’a rien oublié. Il a fait cela tout à fait consciemment. Que voulez-vous, c’est un imbécile qui ne mérite pas le titre de PM.
      GTremblay
      Montréal

    • Le Quebec n’est pas un îlot. Pour rester compétitif, attirer les entreprises et les professionnels, et maintenir nos bénéfices sociaux, il faut bien gérer le niveau d’imposition et nos dépenses. L’éducation est critique à l’avenir d’une société, très vrai, mais une éducation de qualité. Et ça, ça prend des sous. Après des années de status quo, il est temps d’augmenter les frais de scolarité, non déplaise à la CASSE, euh… la CLASSE. Au moins, le PLQ est prêt à prendre les décisions qui s’imposent… Il est temps de sonner la fin de la récréation.

    • Ouf, les multi-points!

      Où est-ce qu’on doit mettre notre bidule sur l’écran?

    • Allez voir ce petit vidéo du leader maximo de la CLASSÉ… http://vimeo.com/39942100

      Troublant !

    • Les jeunes en ont marre des braillards égoïstes de la génération X qui crient “Libaaarrrrtééééé”!

      C’est pas la faute aux boomers, cette fois-ci.

    • En effet, c’est troublant ce vidéo.

      http://vimeo.com/39942100

      Mégalomanie?

    • ALLO… HOU ! HOU !
      POUR MA PART, AUCUN FAUX PAS. IL Y A JUSTE DE QUOI EN RIRE.
      JE FAISAIS LA MÊME CHOSE AVEC MES ENFANTS QUAND ILS TAPAIENT DU PIED POUR AVOIR QUELQUE CHOSE.
      ET AUJOURD’HUI ILS S’EN PORTENT TRÈS BIEN… TOUJOURS “PINCE SANS RIRE”… ON RIGOLE BIEN.

      Le sens de l’humour … connaissez-pas ??? Moi en tout cas j’ai bien ris !!!
      Vous qui vivez à l’heure des humoristes de tout acabit ??? !!! Faut-il allez vous chatouiller maintenant ???

      Au Québec aujourd’hui avec une certaine classe de gens, si on casse comme “la classe” on a de la classe…
      Mais si on rigole un peu après une soixantaine de jours de harcèlement on manque de classe.

      Bravo, OUI bravo à ceux qui travaillent, qui investissent, ceux-là, OUI ceux-là qui paient leurs impôts et des taxes, pour faire vivre ceux qui sont dans la rue et qui à date n’ont fait que faire gaspiller notre argent inutilement.

      BRAVO MONSIEUR CHAREST, faites votre job comme vous l’entendez, c’est vous le premier.
      Quand les autres seront au pouvoir on verra bien ce qu’il feront.

      En tous les cas il y a bien des limites à se faire “empoisonner” la vie aussi longtemps.

      MOI j’EN AI MARRE DE LEURS SINGERIES À CES “PÔVRES PETITS”

      Et puis RELAXER c’est vendredi…

    • Un énorme MERCI à quebec03 (18h36) d’avoir partagé le lien http://vimeo.com/39942100 — Comme lui/elle, je trouve le discours de ce petit anarchiste-en-herbe des plus troublants. Et ce que je trouve plus inquiétant encore est le pouvoir que ses paroles agressives et mensongères exercent sur ces pauvres étudiants en déroute… Parions que ce ne sont pas là des premiers de classe!

    • Combien Charest a-t-il recueilli pour sa caisse électorale aujourd’hui ? Il était content le monsieur, il était dans son élément, entre chums qui se baignent dans les gros contrats juteux.

      Alors une p’tite joke, hein, c’est dans le ton.

      Combien de milliards pour le Nord ? Combien retournera dans la caisse ? Alors les Twits, ils peuvent aller se torcher, il s’en fout.

    • Le premier ministre doit s’excuser s’il veut pouvoir participer à la rencontre avec les étudiants !!!!

    • Charest a manque de “classe”

    • C’est aux étudiants du mouvement et à ceux qui les appuient de s’en souvenir à la prochaine élection. C’est plus efficace qu’une manifestation.

    • Était-ce Néron qui jouait de la lyre pendant que Rome brûlait?

    • « La petitesse nous rassure, car elle exige peut, mais il n’en est pas ainsi de la grandeur, qui exige beaucoup. » Le premier ministre Jean Charest, aujourd’hui, à prouvé qu’il est bien plus facile de rire aux visages de gens en colère, que de les confronter en acceptant une discussion pacifiste et honorable en son titre. La petitesse de son acte n’a d’égale que la moquerie et la non challenge avec lesquelles il a si bien pointer du doigts une situation qui ne devrait pas être méprisée, mais plutôt prise en charge. En se taisant aujourd’hui, M. Charest n’aurait pas fait preuve de bien plus de grandeur qu’à l’habitude, mais il aurait au moins évité un trouble qui n’aura fait qu’alimenter la colère étudiante.

    • Pauvre ti-gars… Dire que je t’ai nommé comme l’étoile de Tout le Monde en Parle…

      Charest a été parfait, je l’ai écouté. Tu parles d’une gaffe habitué que tu es de saisir à bout de bras tout ce qui peut séparer le Québec (8,6 G$ de péréquation) du ROC. Quoi s’attendre d’autres! Une telle chôse de produirait dans un Québec séparé…vous allez voir ce qui va arriver!

    • @quebec03

      Vraiment super ce jeune avec beaucoup de calme et d’éloquence et de patience et finir avec Gaston Miron

      de défaite en défaite jusqu’à la victoire

    • @ sbergeron “La blague était drôle. Ceux qui accusent le premier ministre de jeter de l’huile sur le feu n’ont absolument aucun sens de l’humour.”

      Vous n’y êtes pas du tout. Ça fait 9 semaines que Charest ignore les étudiants (et tous ceux qui supportent leur cause, dont moi). Il y a eu une belle manifestation de 200 000 personnes et il n’a pas daigné ouvrir le dialogue. C’est de l’arrogance, et sa blague n’a que jeté l’huile sur un feu qui crépite depuis trop longtemps. Désolée, mais on ne peut ignorer 200 000 citoyens et croire qu’il n’y aura pas de conséquences.

    • Le problème avec l’humour “déplacé” de Charest, ce n’est pas tant ce qu’il a dit, mais le fait qu’il a malheureusement réussi à faire prendre à cet évènement une toute autre tournure. Au lieu de s’inquiéter et de s’attarder sur les méfaits des protestataires(casseurs ou étudiants), voilà qu’on ne parle que de son humour “douteux”. S’il était tanné des manifs des étudiants, alors il aura perdu une belle occasion de se taire. Parfois vaut mieux se taire et passer pour un idiot que de parler pour en fournir la preuve.

    • Très intéressant billet Stéphane. Le manque de respect de Charest dans ses jokes sont carrément le reflet de ce qu est le PLQ. Les gens d’affaires qui rient de ses jokes sont pas plus brillants. Mais un élément tout à fait nouveau: l’impact des réseaux sociaux dans l’influence de l’opinion publique. À ce titre, quel pourrait être l’impact de ces réseaux sociaux dans l’exercice de la démocratie. …. À suivre Luc Ménard

    • Monsieur Laporte, vous devriez savoir comme tout le monde que la nouvelle génération de politiciens que nous avons ne se formalise jamais de rire de nous quand il le faut. Dès le lendemain d’une élection, les élus (es) s’imaginent que leur vie va se transformer en un gros festival de l’humour, parce qu’au fond, ils savent bien qu’ils ne réaliseront rien de ce qui a pu faire l’objet d’un programme électoral et qu’ils vont tuer le temps pour s’offrir éventuellement une belle rente de retraite. Ça fait déjà un bon bout de temps que les politiciens ont perdu complètement toute crédibilité. Par contre, les électeurs sont toujours aussi nonos, ils votent encore avec leurs pieds.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Charest vous êtes un minable.

    • Dehors Charest!

      https://www.facebook.com/DemissionDeJeanCharest

    • Les adultes qui ont peur des enfants

      Aujourd’hui,hui nous récoltons le fruit de la mollesse et de la faiblesse des parents qui ont créer de toute pièce ces enfants roi qui ont compris depuis longtemps qu,ils n’ont qu’a crier taper du pied, tout briser pour obtenir tout ce qu,ils veulent et le pire c,est que l’ont est rendu a une génération d’enfants roi qui enseignent a d,autres enfants roi, ils n’ont jamais appris ce que veux dire NON et ce sont eux qui vont probablement prendront soins de nous quant nous serons encore plus vieux, on peut aimer ou détester Le gouvernement Charest, ce n’est surement pas lui qui brise tout a Montreal au frais des contribuables pour quelques sous de plus par jour d,augmentation de frais de scolarité.Ces pauvres enfants roi ne savent pas la chance qu’ils ont de vivre dans une société aussi tolérante envers les jeunes et que les policiers ne font pas encore usage d’une force abusive envers eux mais si ils ne se calme pas le pon pon ils auront peut être une très mauvaise surprise et devront apprendre ce que NON veux dire car les policiers peuvent être beaucoup plus brutale quant cela l’exige et que les gouvernement peuvent passer des lois terriblement contraignantes afin de venir a bout de ces anarchistes communistes et quoi dire aux étudiants qui veulent étudier n’ont t,ils pas des droits eux aussi le Québec est en train de devenir une risée aux yeux des autres provinces une vraie honte, si vous voulez une société communiste vous n’être pas dans le bon pays, les contribuables payent plus de 80% de vos études le taux le plus bas en Amérique alors réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard le gouvernement n’a pas a céder devant une bande d’anarchiste

      Bercos

    • Je crois que son allocution a été sagement écrite bien avant son discours. Mauvaises blagues comprises. Il se fout clairement de la population. Outre les messieurs à cravates aux rires gras, bien sûr.

      Enfin, qui sème le mépris récolte la colère.

    • Non pas dehors Charest… Vive la démocratie! La majorité des gens pensent comme moi qu’il a raison…

    • Une autre marxiste qui s’exprime sur la vidéo qui a déclenché les “émeutes” sic.

      « Pendant la manifestation, alors que le président du Syndicat des chargé-es de cours de l’Université du Québec à Montréal tentait d’aider un étudiant qui gisait sur le sol à se relever, un policier l’a empoigné et projeté violemment sur une voiture. Plusieurs autres manifestants ont été poivrés même s’ils ne faisaient que manifester dans le calme », de souligner Gaétan Châteauneuf, président du Conseil central du Montréal métropolitain.

      et encore une autre.

      « La manifestation a été pacifique jusqu’à ce qu’un policier, sans raison, décide d’asperger un jeune avec des gaz lacrymogènes. Du coup, ils ont sorti l’artillerie lourde et s’en sont pris violemment aux manifestants pour les faire reculer, les tabassant à coups de matraque même s’ils reculaient sans résistance. Le comportement des forces policières n’a été que provocation », de déclarer Jean Trudelle, président de la FNEEQ-CSN.

      Nous sommes définitivement influencé par une bande de socialiste-communiste-syndicaliste… Nous devrions demander immédiatement l’aide des USA et demander un embargo.

      Je me demande si ce père de famille est aussi communiste.

      “… J’ai vu des policiers casqués et armés de matraque foncé sur tout ce qui bouge et ce sans aucun avertissement et discernement. J’étais avec un groupe d’adultes dont une bonne part devait avoir 50 ans et plus et les policiers ne se sont pas gêner pour nous lancer des bombes assourdissantes et pour foncer «dans le tas». Gaétan Gamache, père de famille.

    • Eh bien, moi, je l’aime BEAUCOUP, ce Charest! Et je lui souhaite longue vie à la tête du Québec!

    • De plus, je profite de cette “tribune” pour féliciter tous les vaillants policiers montréalais qui font un travail exemplaire!! Allez, vous tous – une bonne main d’applaudissement pour nos policiers et policières!!!

    • M.Laporte, une fois de plus, Jean Charest, le MINISTRE DE LA JEUNESSE, nous dévoile sa VRAIE personnalité…
      Comme disait Henry Ford (je crois) aucun homme ne peut vivre assez vieux et avoir assez de mémoire pour survivre à ses mensonges ! »
      @rocuronium 20 avril 2012-17h39
      Vous écrivez: «Ne lache pas Jean, c’est la VRAI democratie qui doit gagner.»
      Madame ou monsieur rocumachintruc, je trouve toujours curieux que ceux qui pataugent dans la bergerie libérale et/ou fédéraliste ont la plupart du temps des claviers d’ordi en anglais…
      Qu’en pensez-vous ?
      Robert Alarie

    • @bercos , michelrb et blip
      Vous avez des intérêts dans le Plan Nord, vous êtes policiers ou vous êtes organisateurs libéraux ?
      Ah, je sais, vous aves des intérêts dans les trois…
      Je présume que dimanche, vous allez vous boucher les oreilles quand les cloches sonneront à la grandeur du Québec pour signifier notre fierté d’être Québécois et pour dénoncer John James et ses magouilles ?

    • Je me demande s’il a assez de colonne vertébrale pour tenir le même genre de propos vis à vis les membres de la FTQ construction…………

    • Un mot. Un seul. DEHORS.

      Ça suffit. Un gouvernement qui fait la sourde oreille, utilise le mépris et refuse d’assumer son rôle de gouvernance et ses responsabilité sociales pour s’assoir et discuter dans un conflit (à ne pas confondre avec plier l’échine et accepter tout ce que le peuple veut), c’est un gouvernement qui tombe dans le fascime.

      Alors un mot, un seul. DEHORS.

      La récréation est autres terminée M. Charest, Mme Beauchamp, M. Dutil, M. Fournir, et tous les autres “honorables” qui font partie de ce gouvernement.

      DEHORS.

    • On parle de L’ANTI ÉMEUTE … pas de la police qu’on croise dans la rue et qui elle fait généralement bien son boulot de PROTÉGER LES INDIVIDUS…
      L’ANTI ÉMEUTE étant avant tout un regroupement d’individus étant “autorisés” à commenttre des voies de faits sur des manifestants… Sur des personnes contestant les décisions prises par les puissants contre leurs employés…
      On ne verra jamais l’anti-émeute s’en prendre aux donneurs d’ordres, aussi crapuleux puissent-ils être…
      Alors , créer volontairement une situation pour utiliser l’anti-émeute… n’est-ce pas le summum de la violence comme méthode de “négociation”… et un bon moyen de détourner les regards de la corruption de ce gouvernement
      On parle de la “violence des étudiants”… et celle de ministres acculant de jeunes adultes dans des situations désespérées quant à leurs avenir tout en refusant de discuter avec eux… ces abus de pouvoir… n’est-ce pas une forme de violence encore plus insidieuse car avec une apparence de légitimité…

      De: Jac B Land

    • C’est quoi cette recherche d’accusations??? Depuis près de 10 semaines, on accuse Line Beauchamp, on accuse les policiers, on accuse Jean Charest…de grâce ouvrez-vous les yeux! Qui ont bloqué les ponts? Qui ont bloqué les routes? Qui ont fracassé des fenêtres? En tout cas moi je me réjouis et il est grand temps que la police intervienne…on les a tolérés trop longtemps et maintenant ils ont le dessus ces jeunes qui se lamentent le ventre plein! Je suis d’accrod qu’ils ont le droit de manifester, mais ce, dans le respect des personnes et du bien d’autrui, du bien public. Les étudiants sont loin d’avoir mon admiration, ni mon approbation. Pourtant j’ai beaucoup d’admiration pour la saine jeunesse qui veut bâtir un aujourd’hui agréable et un demain meilleur! Ils ont des bonnes valeurs souvent et ceux-là je les approuve et je les félicite. Mais les effrontés qui veulent tout saccager, qui veulent vivre sans loi et avec tous les droits, ceux-là je souhaite qu’on leur accorde le châtiment qu’ils se méritent eux-mêmes par leurs comportements inacceptables dans une société Québécoise qui n’accepte pas ces écarts de violence et d’intimidation. Que justice soit faite et que la paix revienne….sinon on ne pourra jamais plus chanter: « Demain matin Montréal m’attends »! Bien que plusieurs ont des pensées complètement opposées, je Vous respecte! Bon weekend!

    • @bercos il y a des modeles européens a regarder aussi. Allez regarder le compteur de la dette, la cygale a chanté longtemps et ce sont les jeunes qui vont payer. Avec ce qu’on entend de l’UPAC et de l’émission enquete il ne manquerait plus qu’une blague de notre premier ministre encourageant les étudiants a manger de la brioche.

    • Le gouvernement est en train de creuser un large fossé entre les classes sociales… Tandis que la population (oui, oui, les étudiants font partie de la population) s’indigne, le premier ministre se permet de la ridiculiser, tout en divisant NOS ressources (le plan Nord) entre riches exploiteurs. Le Québec à perdu le nord sur le plan social… C’est le cas de le dire.

    • Il y a eu ce combat de boxe entre Justin Trudeau et un sénateur de 30 ans nommé à vie. Trudeau a gagné.

      Je propose un autre combat de boxe entre John James Charest et un adversaire disponible. S’il n’y a pas d’adversaire disponible, je me propose comme adversaire.

      Et si je ne suis pas accepté comme adversaire, je propose un représentant des étudiants pour affronter Charest….par exemple un joueur des carabins…..

      Il faut battre l’enfer pendant qu’il est chaud.

    • Malheureusement, personne ne se donne la peine d’expliquer certains faits aux étudiants.

      À les entendre parler, ils seront surendettés à la fin de leurs études. Paraît que la moyenne d’endettement tourne autour de 10,000$ et que certains vont même se retrouver avec une dette de 25,000$ à la fin de leurs études. J’ai terminé des études universitaires en 1971 avec 3500$ de prêts étudiants à rembourser. J’ai commencé à travailler à un salaire de 5125$ par année. J’ai remboursé mon prêt en 5 ans. À cette époque, le salaire minimum était de 1,00$/l’heure et l’essence à 39,9 cents le GALLON, soit 8,8 cents le litre.

      Aujourd’hui, le salaire minimum tourne autour de 10,00$/ l’heure et le litre d’essence se vend 1,40$. Tous les prix ont grimpé pendant les 40 dernières années. Mes revenus ont augmenté mais je paye beaucoup plus d’impôts aujourd’hui qu’à cette époque. Il me semble que l’augmentation des frais de scolarité n’a jamais suivi vraiment l’augmentation générale du coût de la vie. Ne croyez-vous pas normal qu’une hausse intervienne pour rétablir un peu l’équilibre ???

      Au prorata des revenus escomptés par les futurs diplômés, je ne crois pas que leur taux d’endettement soit si catastrophique comparativement aux diplômés de mon époque. En ce qui me concerne, le gouvernement aurait dû depuis longtemps imposer une hausse graduelle des droits de scolarité plutôt que de toujours plier devant les revendications pour un gel des frais. Si la hausse avait été minime mais annuelle, on n’en serait pas là aujourd’hui.

      À qui la faute ??? aux politiciens des 40 dernières années qui ne sont pas capables de mettre leurs culottes de peur de perdre des voix aux prochaines élections. Et aux étudiants qui n’ont pas encore compris que rien n’est gratuit et que tout a un prix.

    • @souverain
      Sachez que je n’ai aucun intérêt dans le Plan Nord, pas plus que je ne suis policier ou organisateur libéral.

      Cependant, laissez-moi deviner… Je parie que vous êtes un de ces fameux ENFANTS-ROIS auxquels notre ami “bercos” fait allusion dans sa brillante intervention (20h09)…

    • Ah oui ! En passant, la démocratie, c’est de permettre à tout le monde de s’exprimer (pacifiquement, je précise) … même aux étudiants (ne surtout pas les assimiler avec les casseurs qui les infiltrent) !

    • Par votre manque de leadership, mr Charest, vous amenez des jeunes a avoir des casiers judiciaires.
      Parmi vos amis qui rigolaient avec vous, combien vous on promis une place sur l’un de leur conseil d’administration à la fin de votre carrière politique. Est-ce qu’il ne pourrait pas vous y inviter tout de suite, ils pourraient profiter de votre humour immédiatement , et nous, ça nous donnerait un break.
      En passant, est-ce que les étudiants doivent toujours vous dire: pardon mon oncle pour la violence.

    • En réponse à ce commentaire de M. Laporte :

      “Je pense que le gouvernement va bientôt s’asseoir avec tous les leaders étudiants.”

      Eh bien, M. Laporte, permettez-moi d’en douter fortement.

    • Je trouve totalement inacceptable qu’un Premier Ministre, un homme élu démocratique pour nous représenté en tant que société puisse agir de la sorte. Un tel position doit être synonyme de droiture, d’éthique, un premier ministre se doit d’être irréprochable le plus possible. Carrément le contraire de celui que nous avons. J’ai plus aucun respect envers cet homme qui est sensé me représenté, j’ai honte de l’image qu’il donne à notre démocratie. Bravo au étudiant, qui malgré ce que les médias veulent bien montrer organise des manifestations à tout les jours et dont la très grande majorité se déroule sans anicroche. Vivement le déclenchement des élections pour que nous puissions récupérer ne serait-ce qu’un peut de dignité avec un Premier Ministre moins imbécile que celui-ci.
      Samuel Gagnon, Sherbrooke

    • Ok, depuis le début du conflit, je me tais, mais sérieusement… Peuple québécois, quand je t’écoute, tu m’donnes un peu le goût d’brailler, ces derniers temps.

      Les actions étudiantes perturbent ton trajet pour aller au travail ou en revenir. Je sais, c’est pénible. Moi aussi, j’haïs ça, attendre, ça me frustre, surtout quand je vais payer pour mon retard. Mais, hey, les étudiants se battent en ce moment pour que le potentiel futur meilleur neurochirurgien (tsé, celui qui pourrait bien sauver la vie de ton fils grâce à son talent?) choisisse pas une technique vétérinaire uniquement parce qu’il peut pas « s’offrir » l’université (ses parents appartiennent à la classe moyenne, comme toi, peuple québécois). Je veux ben attendre un p’tit 5 minutes de plus pour ça, quitte à travailler plus tard.

      Les étudiants vont faire tellement d’argent, ce sera pas de trouble, rembourser leur dette. En attendant, ils demandent que le petit peuple finance leurs études avec sa sueur! C’est l’fun, les généralisations, hein? C’est facile. Les étudiants ne gagneront pas tous le même salaire, en sortant. Un système d’impôts vraiment performants permettrait de récupérer plus dans les portefeuilles de ceux qui vont gagner plus, pas dans le tien… Faudrait peut-être te questionner sur la façon dont le gouvernement impose les gens ou les entreprises avec les plus grands revenus annuels, peuple québécois, avant de dire aux étudiants de manger du Kraft Dinner jusqu’à être carencés parce qu’ils vont faire un gros salaire. Pis là, je te parle même pas de leur pouvoir d’achat qui va changer, parce que l’argent qu’ils vont mettre dans leur dette (pis ses intérêts), ils vont pas la mettre dans la business de ton beau-frère.

      Pourtant, tu sais quoi? C’est même pas ça, l’important. L’important, c’est les connaissances qu’ils vont avoir acquises pendant leur séjour à l’université, les réflexions qu’ils vont mettre en place, des réflexions qui pourraient peut-être, je dis ça de même, améliorer le monde dans lequel tu vas vivre d’ici 5-6 ans. Je sais, c’est pas tangible tout d’suite. Mais quand ça va te manquer, tu vas le sentir passer en sale, sans trop savoir d’où ça vient.

      Les étudiants ont des iPod, des cellulaires, des voitures : ils peuvent se payer l’université. Tu reçois pas des cadeaux, à Noël, toi, peuple québécois? Tu considères que les étudiants devraient juste manger de la salade, avoir aucun loisir (juste leurs études, s’ils veulent étudier, qu’ils le fassent, hein?) pis travailler leurs 25 heures semaine pour payer la facture? Je sais pas si t’as entendu parler de santé mentale, peuple québécois, mais une bière sur une terrasse au printemps, y’a pas juste à toi que ça fait du bien.

      Les étudiants, des fois, ils arrivent à économiser pour un cellulaire, parce que c’est utile (mais ils ont pas de ligne à la maison), ou pour une voiture pour rentrer voir leurs parents (qui les aident à la payer pour pouvoir les voir un peu). Mais économiser pour un char de 3 000 $ pis économiser 30 000 $ pour des études (pendant lesquelles ils vont en baver en plus, c’est pas juste du fun), ça a pas tout à fait le même impact sur un budget, hein?

      Sans parler que travailler 25 heures par semaine, ça te compromet une session ben comme il faut. J’aimerais mieux que mon kinésiologue travaille juste 10 heures par semaine, pis qu’il hypothèque pas sa compréhension du corps humain pour payer ses 30 000 $ de dette. Ah, pis à tes enfants à naître, peuple québécois, je souhaite un professeur de primaire chanceux. Tsé, un des rares qui va avoir été vraiment attentif, un des rares qui va finir son baccalauréat sans dette de sommeil et sans angoisse financière extrême. La qualité de la compréhension, ça s’achète pas à coups de 75 % d’augmentation dan’ face. Sinon c’est vrai que, à certains, les parents payent tout. Tant mieux pour eux, sérieusement. Je les enviais même, quand j’étais au bacc. Mais je trouve toujours pas que c’est une raison de pénaliser les autres.

      Les étudiants se plaignent le ventre plein (de salade et de Kraft Dinner)! La situation ailleurs dans le monde, c’est ben pire. C’est vrai, et c’est dommage. Est-ce que c’est une raison pour se laisser passer n’importe quelle marde? Est-ce que la dictature de certains autres pays implique qu’on doive en accepter jusqu’ici? Qu’on doive accepter un recours à une violence armée face à des manifestations approuvées par un choix démocratique (well, on vit encore en démocratie, hein)?

      Je suis d’accord, les actions des étudiants sont pas toujours à la hauteur de leur niveau d’études. Le coup des sauterelles aux HEC, c’était pas fort, on s’entend. Mais justement : ils se feraient un peu plus entendre, les étudiants, si t’étais pas en train de chialer pour ton 5 minutes de retard à la garderie, pour leur carrière pis leur argent futurs (qui pourraient servir à enrichir ta société plutôt que leur banque) ou pour leur iPod. Ils se feraient plus entendre si tu demandais à ton premier ministre et à ta ministre de l’éducation de s’asseoir avec eux pis avec les universités pour discuter de la meilleure manière de gérer le budget de l’éducation supérieure. Que ça implique une hausse ou pas, au moins ce serait réfléchi et conséquent, pas sauvage comme c’est le cas en ce moment.

      Avant de hurler ton prochain « R’tourne à l’école! » bien gras devant une manifestation ou de demander une injonction parce que ton nombril compte plus que l’expression d’une communauté démocratique, peuple québécois, s’il te plaît, pense à tes enfants 2 secondes.

      Par Éloise Hardi

    • Une solution au conflit :
      - faire payer plus tard i.e. faire en sorte que l’accès à l’uiversité soit EN APPARENCE gratuite .

      et imposé aux diplômés, qui auront en moyenne $ 9,000 net de revenu de plus que la population n’ayant pas de diplôme, un pourcentage d’imposition ( ex: 1% ) pour la durée des années de présence sur le marché du travail.

      Ceci permettrait de financer les universités, de disposer de fonds supplémentaires pour les prêts et bourses , et de ne pas trop endetté les étudiants en répartissant le paiement des frais universitaires sur 35 – 40 années ( 1% représentant en moyenne environ $650 par année … ce qui ne serait plus insupportable alors car leurs revenus irait en augmentant).
      Cela permettrait également une indexation de ce financement car il suivrait la progression des revenus, de l’inflation… Cela permettrait aussi une forme d’équité car ce 1% représenterait des sommes différentes pour les diplômés de domaines économiquement plus “rentables”… que ceux de domaines de sciences sociales , de culture et d’art…
      SURTOUT : – cela permettrait à tout ceux qui ont le talent et les notes d’avoir accès à l’université… aidant notre société à progresser dans une économie de + en + axé sur le SAVOIR
      - il ne s’agit pas de créer un BAR OUVERT car il y aura toujours les critères de talents, de notes et les facteurs de contingentement…
      - mais il n’y aurait alors plus de discrimination basé sur l’origine socio-économique… EH OUI ! les étudiants , pour la plupart , n’ont pas de sources de revenus décents… alors pourquoi se priver des talents de petits génies p.c.q. ils sont pauvres ?
      Nos sociétés ont finis par évoluer en occident et donner des droits égaux aux femmes quant , entre autre, l’accès aux études… alors pourquoi discriminer sur la base du revenu ? alors qu’il existe des solutions..

    • Comment se fait-il que personne n’ait encore défié Jean Charest à partir en élection? Ce n’est pas au PM de choisir les enjeux électoraux, c’est au peuple. Ne vivons-nous pas en démocratie? Les élections perdent leur sens parce qu’ils n’ont plus d’enjeux, les gens s’en désintéressent. Une élection maintenant et je garantis une forte hausse du taux de participation et un intérêt hors du commun chez les jeunes.

      Pour une attitude semblable un roi #16 a vu son règne écourté.

    • En passant…
      Protégez contre les casseurs est une choses…
      mais…
      - les individus qui approuvent le comportement et les tactiques d’intimidation de de provocation de l’anti-émeute n’ont sans doute jamais été confronté à ce mur de violence… qui se rue sur des personnes qui manifestent calmement… et TABASSENT tout ce qui est à leur portée…

      - le plaisirs que certains d’entre eux y prennent à chercher à blesser m’était alors apparu évident… pour toutes autres personnes cela serait considéré comme des voies de faits…ET SANCTIONNÉ

    • Correction: Le Québec a perdu le nord sur le plan social…
      Désolé pour la coquille!

    • Une blague pour détendre l’atmosphère de la rencontre rien de plus et ça fonctionné. Vous avez entendu des gens huer le PM après sa blague ?

      Et en passant je les ai trouvées bonnes.

      Respirer par le nez. Il y a des choses pire que les blagues de Jean Charest.

    • La blague ne peut pas être de bon goût. Que l’on soit pour ou contre la hausse des frais de scolarité n’est même plus la question.

      De quoi ça avait l’air? Un PM se gaussant de jeunes qui tentent à tort ou à raison de payer moins que ce qu’on leur annonce pour leurs études, le tout sur un parterre de gens de la classe affaire. Ça fait bourgeois et et parvenu. Ça fait petit. Un gars qui s’intéresse plus aux profits des compagnies qu’à la sécurité de sa jeunesse. C’est indigne d’un Premier Ministre.

      Les étudiants ne sont pas blancs comme neige, mais c’est maintenant au gouvernement de désamorcer sa propre bombe.

      Lâche-moi avec les discours d’enfants gâtés, ça n’a plus rien à voir.

    • John James (son nom réel, ne l’oublions pas) est méprisant arrogant et entêté. Depuis le début, tout aurait pu être éteint avec un minimum avec fermeté plutôt que de la rigidité. De toute évidence, ce gouvernement n’a pas suivi son cours médiation 101 et est très très mal conseillé.
      Et arrêtez de discuter de hausse ou non. C’est du contenu qui divise et enferme sur ses positions.
      Ce qui est horrible c’est le processus. (le comment) Du travail d’amateur.

    • Depuis le début de la grève étudiante, on tente de nous faire croire que les étudiants sont de grands martyrs du méchant gouvernement (même s’ils contineront, après la hausse, de payer moins pour leurs études universitaires que ce qu’on paie dans le reste du Canada). Mais, pour passer pour des martyrs, la hausse n’est peut-être pas suffisante après tout. Surtout quand le gouvernement propose d’améliorer les prêts étudiants et les modalités de rembousement. On fait quoi alors? On s’arrange pour avoir des problèmes avec la police. Le meilleur moyen, la CLASSE l’a trouvé : elle ne donne pas ses itinéraires lors de ses manifestations et ne collabore pas avec la police. Elle peut alors attendre de voir si un étudiant qui se tient dans le même coin que les casseurs (ou qui participe à la casse) reçoit finalement un jet de gaz ou un coup de matraque pour crier victoire : voyez, voyez, on est des victimes!

      Quant aux blagues de Jean Charest, le remous qu’elles provoquent souligne bien toute l’insignifiance de ce mouvement populaire. Pour ce mouvement, la violence n’est pas un si gros problème (même, on préfère critiquer ceux qui sont là pour la contrer, les policiers) mais une blague, ça c’est vraiment condamnable.

      Aussi peu inspirant que soit le gouvernement libéral actuel, le mouvement étudiant l’est encore moins.

    • Charest est en campagne pré-électorale.
      Il cultive ses votants.
      Il a compris que ce ne seront pas les étudiants qui voteront pour lui… alors… aucune ouverture en vue, les étusdiants vont casquer une hause des frais de scolarité comme prévu. C’est ça la politique, la démocratie, la dictature du nombre, de l’életorat et de l’élu.

    • c est les policiers qui doivent être contents que les canadiens n aient pas fait les séries , imaginez , matraquer les manifestants le jours , matraquer les fans du canadien le soir , un plan pour faire des tendinites , bursites de l épaule , aurait fallu les équiper de matraques en fibre de carbone , pas mal plus cher que la bonne vielle matraque en bois franc

    • 61% de la population appuie le gouvernement. Les deux tiers des étudiants ne sont pas en grève. Et on veut nous faire croire que le gouvernement, notre gouvernement doit plier? L’opposition péquiste devrait se souvenir des maniufestations et des votes “non” lors de fusions municipales forcées qu’ils ont fait même si la majorité de la population était contre.

      Même une cause légitime ne peut passer au-dessus de la Loi messieurs dames de la CLASSE! Votre discours de martirs pour essauer de vous faire passer pour de grands démocrates ne nous leurrent pas. Nous ne sommes pas en Syrie ici. Notre gouvernement a été élu démocratiquement pour gouverner. Pas vous!

    • Un manque de respect de sa jeunesse. Il est temps que se Partie se voie montré la porte. Avec les scandales de la construction, la jeunesse dans les rue. Sans aucun doute que se partie va se faire montré la poste au prochaine élection. Un clown c’est un clown le cirque est fini Charet

    • Charest l’arrogant mérite une mise au chômage à la prochaine élection. Ensuite nous lui proposons un emploi dans la plus profonde des mines du Grand Nord. ,

    • Le problème depuis plus de 65 jours c’est une hausse des frais de scolarité de 75% sur 5 ans.
      D’après l’une des parties c’est seulement 17% des frais réels que les étudiants paieront.
      Pour l’autre partie c’est 15 % d’inflation de coût de scolarité par an en plus du reste de l’inflation d’autres coûts (logement, nourriture etc…) alors que les revenus ne progressent pas de 15% par an…
      Certains se reconnaitront d’autres non??? Lesquels????

      Je suis d’accord avec le père de l’assurance maladie au Québec, Claude Castonguay, il faut une médiation immédiatement pour régler ce conflit de plus de 65 jours qui cause plein de problèmes à tout le monde.
      Est-ce qu’on va tolérer des scènes de violence quotidienne de la part de la police et des pertubateurs?
      Des centaines d’arrestations, des étudiants qui pensent à lâcher leurs études et sont promis à des “way in and out” temporaire le plus au nord possible du Québec (selon le P.M. Charest) puis revenir au sud sans avenir???

      Oui M Castonguay vous avez la sagesse de proposer un médiateur.
      Ma proposition le meilleur médiateur c’est le peuple du Québec donc des élections et ça presse…
      Il faut arrêter la violence et le peuple décidera…

      On est en démocratie ou dans une monarchie de banane?????

      Vive des élections, vive la non-violence, vive la démocratie.

    • En 2012 comment lorsque on est un(e) honnête québécois (e) peut-on être libéral?

    • Jean Charest doit démissionner
      APratte
      Sherbrooke

    • Si tout le monde était capable de voir un plan de match, ça aurait été que les étudiants ne fassent pas la grève et continuent de suivre leurs cours. Puis, les représentants des associations étudiantes auraient demandé au gouvernement de discuter et négocier des frais de scolarité, des prêts et bourses pour les moins nantis, de la gestion des collèges et universités. Et aucune manifestation qui aurait permis à des casseurs de tout détruire et par le fait même de causer le mépris qu’on les gens d’un certain âge envers leur jeunesse. Mais, la grande stratégie, c’est pas pour demain. Nous préférons les basses manoeuvres qui mènent aux dérapages!

    • A souverain et observateur222

      Je ne suis pas policier ni organisateur libéral et pas d,intérêt dans le plan nord je ne suis qu’un père de famille qui est aller a l,université et qui a payé pour ses études qui a un garçon qui est aller a l’université et qui a payer ses études et on ne s,en porte pas plus mal pour ce qui est des modèles d,Europe je m’y connais un peux ayant vécu dans ces pays durant quelques années et n’allez pas croire que tout est rose car voyez vous il y a beaucoup de contrainte a l’étude, certains pays ont le service militaire obligatoire d,autres choisissent la crème de la crème des étudiants et lient ces derniers avec des contacts de service avec des employeurs un peux comme font les forces armés du Canada qui vont même vous payer pour étudier mais le hic c,est que vous devez vous engager pour un nombre d,années non messieurs il n’y a rien de gratuit nul part, le fait de payer une partit de ses études vous motives a ne pas étirer inutilement le temps requis et les chose qui n,ont pas de prix n’ont habituellement pas la même valeur si vous voulez voir comment se passe une journée dans les collèges militaires ils ont des portes ouvertes pour vous recevoir et je peux vous garantir que la majorité des jeunes n,aurait pas le courage de vivre toute cette discipline car seulement des gens de grandes déterminations sont capable de passer a travers ces années d’études mais vous pourrez toujours tenter votre chance peut être avez vous la détermination pour cela mais ce n’est vraiment pas la place pour les séparatistes

      Bercos

    • @Candela

      En fait, pour ce qui est de la hausse des frais de scolarité, on parle à peine de droite ou de vision libertarienne. La droite favoriserait peut-être une hausse des frais de scolarité mais elle favoriserait surtout la privatisation des université pour laisser les forces du marché s’occuper du prix. Dans le cas de la hausse, on garde exactement le même système mais on fait plus payer les étudiants.

      On peut donc dire que la hausse des frais de scolarité est à la fois illogique pour la gauche et la droite, elle est juste logique pour les personnes qui ont des préjugés défavorable par rapport aux investissement dans l’éducation (Ce qui devrait pourtant être une de nos priorité puisqu’on est présentement dans une économie fondé sur le savoir et non sur l’exploitation des ressources naturelles subventionnées comme aime bien penser Jean Charest). En fait, les personnes en faveurs de la hausse de scolarité se basent juste sur des sophismes pour baser leur opinion.

      @Souverain

      Ceux qui sont en faveur de la hausse des frais de scolarité n’ont pas des claviers en anglais parce qu’ils sont fédéralistes. C’est juste qu’il ne faut pas s’attendre de ceux-ci qu’ils sachent qu’ils peuvent configurer eux-même leurs claviers considérant la façon qu’ils ont de rentrer dans la facilité et la paresse intellectuelle. :p

    • @vintage41

      À vous qui traitez les étudiants en grève de “PÔV’ TITS”, je réponds que ceux-ci manifestent envers et contre les “VIEUX SHOCKS” qui ont oublié que l’accès à une éducation supérieure n’est pas qu’un rêve de jeunesse, mais un droit essentiel pour notre société.

      Si on décrétait l’augmentation de vos frais d’électricité de 75% sur trois ans, vous resteriez assis à écouter Juste pour rire?

      Ça a beau être vendredi, on continue de s’opposer à cette augmentation injuste et injustifiée, que cela défrise votre beau Charest ou non.

    • Une société ne se gère pas en comparant avec les autres. Une société fait SES choix. Se comparer peut donner une idée, un guide, mais pas un choix. Gérer une société en choisissant comme les autres, ne fait aucun sens. D’autres sociétés peuvent avoir fait d’autres choix parce que ça s’inscrit dans les valeurs, dans les choix précédents, dans l’idéologie de ces sociétés. Rien ne démontre que les bons choix d’une autres sociétés sont bons pour la nôtre. Peut-être que oui, peut-être que non.

      Si notre société choisi d’avoir un accès très large aux études supérieurs, d’être l’endroit où ça coûte le moins pour étudier va de soit. L’argument selon lequel nous devons hausser nos frais de scolarités parce que nous sommes moins cher qu’ailleurs au Canada n’a aucun fondement. Dites moi que notre société a changé et qu’elle veut maintenant faire payer les usagers, là j’embarque.

      Aux dernières nouvelles, les Québécois avaient choisi d’avoir une université accessible. De payer moins qu’ailleurs est en accord avec ce choix de société.

      Voulons-nous changer de société? Ça, c’est un enjeux électoral? Voulons des universités “utilisateurs-payeurs”? Nous sommes précisément dans des valeurs sociales, nous ne pouvons avoir un meilleur sujet, un plus bel enjeux électoral. Vous ne voulez pas d’une élection qui parlera encore de souveraineté, soit, parlons de la société que nous voulons.

    • @eloise hardi….j’adore ton texte

      @tous les cons qui nous bradent la démocratie pour justifier les décisions du gouvernement (démocratiquement élu il y a plus de 4 ans) je leurs dis que la classe est aussi démocratiquement élue… elle doit donc être invitée à la table de discution.

      Il faut être logique dans son discours (c’est le deuxième cours de philo au CEGEP)

      Noel

    • Pour Oasis, y sont barrés pour longtemps car j’ai découvert “Tropicana” qui est aussi très bon et en plus avec un nom qui n’est pas commun !
      Pour un fois que je peux taper sur des magouilles d’avocats, y vont payer pour les autres!

      Pour Charest et le Twitage, je vais être le premier surpris et plein d’espoir si ça fait un impact notable.

    • JJ Charest est le pire premier ministre de l’histoire du Québec. Il gouverne exclusivement pour ceux qui financent le parti Libéral et lui ont versé un salaire parallèle pendant dix ans.
      En plus il se trouve drôle, mais dans le fond c’est de nous tous qu’il rie avec son gouvernement sous influence.

    • Pour ma part, je l’ai trouvée bien bonne ! Bien que cela attise le feu… peut-être pas nécessaire.
      Des manifestants qui cassent tout : c’est la faute aux policiers et au gouvernement? Ho là, ceux qui cassent sont responsables de leurs actes. Tout ce qu’on entend, c’est que les policiers ont usé de force excessive pour contrôler les manifestants. Ce qu’on entend pas, c’est que les policiers les ont tous avertis verbalement de quitter les lieux, mais que ceux-ci ont refusé.

    • IL est devrait se joindre à Jean-François Mercier; Cela ferait un gros cave au canal v et un gros cave à L’assemblée nationale.

    • Libérez-nous des Libéraux et envoyons les tous dans le Grand Nord!

    • C’est bien le fun de chialer après les évênemets qui se sont produits aujourd’hui. Mais c’est bien plus intelligent de comprendre pourquoi on en est arrivé là pour plus que ça arrive. Et ce qui nous a amené lá s’appelle mépris, ignorance de l’autre, entêtement, malhonnêteté intellectuel, manipulation de l’opinion publique, arrogance et j’en passe. Comment ce débarassé de tout cela ? Aucune idée car il se trouvera certainement toujours un être humain voulant le bien de s concitoyens posédant une ou plusieurs de ses compétences.

      Dans un autre ordre d’idée, je ne comprends pourquoi il y a encore des manifestations. C’est un moyen d’une autre époque pour tenter d’influencé un gouvernement. Faut être de son temps et utiliser des moyens qui fonctionne: fournir à la caisse électorale, faire des blagues sur le petit peuple, payer des lobéiste (j’espère pas avoir fait de faute en l’écrivant), amener nos bons représente en bateau, enfin bref, trouver ce qui leurs feraient plaisir et le leur procurer. C’est certain qu’un poste au conseil d’administration d’une association après la carrière politique va de soi. Comme ça, les choses se règlerait comme par magie et sans vague. Et ça marche. La preuve à été faite depuis des années. Allez, il faut être de son temps.

    • malheureusement ce texte de Félix revient à la mode:
      J’ai un fils enragé
      Qui ne croit ni à dieu
      Ni à diable, ni à moi
      J’ai un fils ecrasé
      Par les temples à finances
      Où il ne peut entrer
      Et par ceux des paroles
      D’où il ne peut sortir

      J’ai un fils dépouillé
      Comme le fût son père
      Porteur d’eau, scieur de bois
      Locataire et chômeur
      Dans son propre pays
      Il ne lui reste plus
      Qu’la belle vue sur le fleuve
      Et sa langue maternelle
      Qu’on ne reconnaît pas

      J’ai un fils révolté
      Un fils humilié
      J’ai un fils qui demain
      Sera un assassin

      Alors moi j’ai eu peur
      Et j’ai crié à l’aide
      Au secours, quelqu’un
      Le gros voisin d’en face
      Est accouru armé
      Grossier, étranger
      Pour abattre mon fils
      Une bonne fois pour toutes
      Et lui casser les reins
      Et le dos et la tête
      Et le bec, et les ailes
      Alouette, ah!

      Mon fils est en prison
      Et moi je sens en moi
      Dans le tréfonds de moi
      Malgré moi, malgré moi
      Pour la première fois
      Malgré moi, malgré moi
      Entre la chair et l’os
      S’installer la colère

    • C’est peut-être ça le plan nord de Jean Charest, créer une Sibérie québecoise où on pourrait
      déporter les méchants étudiants et, pourquoi pas, les dangereux séparatistes.

    • Imaginons l’inverse: mettons Gabriel Nadeau-Dubois, en réunion filmée et diffusée sur les fameux réseaux sociaux, en train de faire des blagues sur la mauvaise tournure des évènements.
      Le PM fait vraiment dur en ce moment.

    • je veux dire que les étudiants impliqués dans cette grève, que j’appuie, ne sont vraiment pas dans le même monde que le gouvernement en place.
      Deux mondes s’affrontent.

    • Pourtant, ce n’est pas la première fois que Charest se montre sous son vrai jour de BOUFFON !!!

    • Moi, personnellement, je l’ai trouvé plutôt drôle. Au moins, il a de l’humour!

    • Une hausse de 75% sur 5 ans. Au lieu de parler de %, parlons de montant, cela est plus révélateur. Passer de $1 à $2 est une augmentation de 100%. Wow, faisons dire aux chiffres ce que l’on veut!!! Les farces étaient peut être de mauvais goût. Toute une réaction à ces farces, mais rien au sujet des dommages causés aux biens publics et privés. À qui la faute de saccager les mobiliers extérieurs de restaurants? Pas un mot pour dénoncer!! Où est Nadeau-Dubois? Est-ce que la classe lui a donné un mandat pour parler en son nom pour dénoncer les propos du PM? Deux poids deux mesures!!

      Mon fils vient de terminer son bac en histoire, sans aide de ses parents et vient de s’acheter une voiture neuve de $25000 qu’il fait financer sur 6 ans. Il n’a pas demandé au voisin de le financer. Pareillement pour ma fille, elle vient de terminer et elle rembourse sa marge de crédit de $3000 et elle a payé d’elle-même une année d’études à l’étranger.

      En ce moment, le payeur de taxe (ses gens que certaines personnes emmerdent en ce moment) financent 87% de vos frais de scolarité, mais ce n’est pas assez. Vous payez en frais de scolarité, les mêmes que j’ai payé en 86 à Ottawa, lorsque le salaire minimum était de

      Petite leçon sur la démocratie: 170,000 étudiants en grève? Pas vraiment, peut être 51% d’entre eux, toute une légitimité!!! Ce 51% représente quel pourcentage de la population du Québec qui vote (la vraie démocratie). De plus, les ‘grèveux’ ne sont-ils pas le groupe d’âge qui va le moins voter aux élections, mais là se lèvent debout et crient à l’injustice et aux droits qu’ils ont. Si je ne vais pas voter, je me la ferme, c’est simple. Avec des droits, viennent aussi des responsabilités. Respecter le bien d’autrui, qu’il appartienne à un citoyen ou que ce soit un bien public, la cause ne nous donne pas raison de tout briser. Arrêter de dire c’est le gouvernement’. Le gouvernement est financé par les citoyens qui payent de l’impôt. Saccager les biens publics, c’est attaquer celui à qui vous demandez qu’il en paye encore plus!!

      Deuxième leçon de démocratie: Je vais voter et je confie aux élus, la responsabilité de prendre les décisions en mon nom. Si je n’aime pas les décisions, je vais voter la prochaine fois pour quelqu’un d’autre. Pas un système parfait, mais c’est celui qu’on a et si tu sors un peu et tu vas voir ailleurs (pas dans un resort à boire des mojitos!!), tu te rendras compte qu’il est pas si pire.

      Leçon d’économie: Peut-on arrêter de parler des ‘riches’ comme s’ils étaient des bandits. Dans un système de mondialisation, il faut avoir un équilibre fragile entre ce que paient les entreprises en impôts et ce que le contribuable paie, car ils peuvent toujours aller ailleurs. Si on augmente les impôts aux entreprises, que font-elles, elles augmentent leurs prix et le citoyen paiera ses produits plus chers. Les ‘riches’ au Québec payent déjà plus que les autres, en montant et en pourcentage.

      Leçon de parenting: Comme parent, j’ai la responsabilité d’aider mes enfants pour leurs études (car j’en ai les moyens), s’ils en ont besoin. Je les ai aussi éduqués à assumer leurs responsabilités dans leur éducation. On entend souvent les étudiants dire, plus je suis éduqué, plus je gagnerai et plus je paierai d’impôts, ce qui fera profiter la société. Quel altruisme!! J’ai l’impression que cet investissement en eux leur rapportera pas mal plus à leur propre poche. Plusieurs diront, oui mais justement, que fait-on pour ceux qui n’ont pas les moyens? J’ai eu des prêts, aucune aide de personne et j’ai réussi. On oublie de dire que le gouvernement a proposé de rendre l’accès plus facile à ceux qui n’ont pas les ressources nécessaires.

      Leçon d’éthique: Les profs qui encouragent et influencent les étudiants manque de professionnalisme. Comme prof, je suis en position d’autorité, j’ai le devoir de demeurer neutre aux yeux de mes étudiants, je ne suis pas en conflit de travail avec mon employeur. De plus, il est très facile d’encourager les étudiants à se sacrifier pour une cause lorsque nous, nous recevons notre plein salaire!! Un de mes étudiants qui me voit encourager un vote pour la grève pourra surement douter de mon impartialité et mon jugement professionnel lorsque tout ceci sera terminé et que je corrigerai ses travaux.

    • Il y a comme qui dirait un certain mépris envers le peuple, une fuite en avant. Ici en France, un certain Sarkozy et toute sa bande a sévi pendant 5 ans (et dès le début de son mandat, en allant fêté sa victoire dans un restaurant chic (le Fouquet’s). Je ne connais pas bien la situation politique, économique au Québec, mais il me semble qu’il y a de ce mépris, cette “décomplexion”. Alors évidement, au bout d’un moment, ça commence à se voir et à agacer.

    • La différence, c’est que Oasis a reculé subito presto face à la grogne populaire. De toute façon, comparer les deux cas ne tient pas la route. Une compagnie privée qui fait une gaffe et qui la reconnaît (même si c’était une décision de la Cour et que ça a pris une place totalement disproportionnée dans les médias) vs notre gouvernement, qu’on finance dans ses abus, qui est à la lumière des reportages récents l’image même de la corruption. Il faut que ça finisse. Mais la vraie différence, c’est que Charest ne reculera pas, lui.

    • Le reportage de ce qu’on appelle la grève d’étudiants a doublé le nombre de mots de ma fiche de langage figuré.

    • Les étudiants doivent refuser de rencontrer le gouvernement. Ce gouvernement n’a plus d’autorité morale, ni de crédibilité pour débattre et négocier au nom des Québécois dans ce dossier. Le moratoire doit être déclaré sur la hausse des frais de scolarité, la session reprise et le débat sur le financement universitaire renvoyé en commission parlementaire élargie après qu’un nouveau gouvernement aura été élu.

      Dans l’intérim, Jean Charest et Line Beauchamp et Raymond Bachand doivent démissionner. Ils ont gaspillé des fonds publics à des fins purement électoralistes, ils instrumentalisé cette crise afin d’en tirer partie aux prochaines élections aux frais des contribuables et sur le dos des étudiants. La honte qu’inflige ce gouvernement est irréparable.

    • Gagnonsamuel:

      Avez-vous des enfants? Moi oui, et je suis aussi étudiante. Et je travaille. Comment osez-vous me dire de penser a mes enfants?

      J’ai mis de l’argent pour leurs études des leur naissance au lieu de cadeau et j’ai demande la même chose de la part des grands-parents. A 1-2-3 ans, mes enfants s’en foutent d’un autre jouet ou d’une autre paire de pantalon. Ils n’auront pas 5 ans que leurs études au prix d’aujourd’hui pour un bac sera assurée. Dans 15 ans, il y en aura du surplus pour payer leur bidule électronique et leur bière ou leur épicerie. Tiens, puisse que j’ai économisé, ça va faire plus d’argent disponible pour les prêts et bourses pour les autres.

      Une auto usagée $3000 + assurance + essence + entretien = combien de trajets en train/bus, location d’auto? Pour aller voir leurs parents? C’est une farce? Et si le neurochirurgien pense qu’il n’a pas assez d’argent pour étudier, ben il ne sait pas compter. J’en connais pas un qui pense comme ca. Et il n’y a pas que l’achat d’iPod, il y a le coût d’utilisation qui va exceder le montant de la hausse. Hypothéquer la compréhension de la matière a cause d’un travail a temps partiel? Plutôt le taponnage sur iPod, iPad au lieu d’écouter en classe. J’en sais quelque chose, j’étais sur le banc d’école pas plus tard qu’hier.

      5 min en retard? C’était de l’ordre de 1/2h pour moi mais heureusement je n’étais pas garée dans la zone de manifestation et que mon auto n’a pas été endommagée, je n’ose pas imaginer a quelle heure j’aurais été chercher mes enfants. Quand il reste 2 heures avant qu’ils se couchent et faut qu’ils mangent et prennent leur bain, 1/2 h de moins est stressant pour eux et pour moi. Une bière pour de la santé mentale, vous dites? Ah oui, et je n’ai pas/plus le temps pour une bière sur une terrasse.

      Soyez contre la hausse si vous voulez. Mais arrêtez de me nuire et de nuire a mes enfants.

      Penser a mes enfants? si la hausse réduira la dette ou améliore la qualité de l’éducation, tant mieux. J’ai absorbé la hausse pour eux et montré par l’exemple comment planifier et mettre les priorités aux bonnes affaires. Vous voulez changer le monde, alors allez voter, pas lancer des roches.

      Charest maintenant, peut-être pas la meilleure blague. C’était semi-drôle. Un peu un mauvais timing. Mais pas de quoi en faire un drame. Si j’etais assiégée, sans savoir a quelle heure j’irais chercher mes enfants, ou si je m’en sortirais indemne, je trouverais ça 100 fois moins drôle.

    • Mémo aux leaders étudiants: “Qui sème le vent récolte la tempête.”

    • Et bien moi qui n’ai jamais voté libéral, je vais le faire aux prochaines élections.
      Bravo Monsieur Charest et continuer a vous tenir debout et j’espere que vous n’abolirai pas cette hausse des frais de scolarité.

      Plus de 60% des étudiants ont bien compris que les études supérieures ne sont pas un droit mais un privilège. Fermer les portes des institutions ou les éleves ne veulent pas étudier et quand les autres auront terminé leur session dans quelques semaines, assoyez vous avec les représentants de leur association étudiante pour une discussion sur les ameliorations futures pour une meilleur gestion des universités.

    • Les propos de Charest ( Je ne dirai jamais plus M. Charest; il n’est plus un Premier ministre ,ni mon Premier ministre, ni un monsieur ). Avec ses propos qui circuleront dans le Monde via les médias sociaux, il se tire dans le pied avec l’image de son Plan Nord. En effet, on sera tenté de l’associer au tristement célèbre GOULAG .

      Vivement des élections pour lui monter la porte et la direction du Grand Nord québécois il se trouvera peut-être un emploi.

      Lorsque l’on est atteint de l’HYBRIS n’est qu’une question de temps.

    • Le soir du référendum Jacques Parizeau, un peu réchauffé, a dit des conneries. Ce premier ministre était un homme d’état et un homme d’honneur, il a démissionné.

      Jean Charest est une honte, un homme sans honneur. Contrairement à Parizeau qui s’est exprimé sous la colère et la déception. Les blagues de mauvais goût et déshonorantes de Charest étaient planifiées.

      Contrairement à ce qui a été écrit plus haut, Jean Charest savait qu’il y avait de la violence, il a lui-même été retardé par elle. De plus ce sont ses propos même qui relayés par les cellulaires et twitters qui ont alimenté et accéléré la violence.

    • Jean Charest n’a aucune classe.Il n’est pas digne d’être Premier Ministre.Il doit partir.

      Je vois que ceux qui sont pour sa façon de faire n’ont probablement jamais été à l’université donc moins instruit ça se comprend qu’ils ne comprennent pas les enjeux et surement que leurs jeunes n’étaient pas dans la manifestation.

    • “En 2012 comment lorsque on est un(e) honnête québécois (e) peut-on être libéral?”
      _________

      Je seconde. À moins de bénéficier de retours d’ascenceurs ou ton boss t’oblige à contribuer au Parti, faut être sociopathe ou un Scrooge connecté pour être encore du côté du PLQ…

    • ce flic (qui a tire ce manifestatn a bout portant) et tous ses boss devraient etre poursuivi pour tentative de meutre ,

      tom bombal mtl

    • L’éditorial de M.André Pratte (le vrai!) ce matin remet les choses dans son véritable contexte.Oui M, Charest a fait une gaffe politique monumentale en essayant d’enlever un peu de tension dans cette salle d’investisseurs offrant des opportunités d’emplois en or;soyez certaine que tout le monde ne savait que trop bien ce qui se passait à l”extérieur et que personne ne devait trouver ça comique.Le GRAND responsable est le porte parole de la Classe qui continue d’appuyer et d’encourager par le fait même tous ces petits “wanna be” terroristes;il aurait suffit d’accepter que ces gestes violents n’ont pas leur place nulle part et on serait déjà à se parler au lieu de tout casser…..Oui tout une société à venir, la règle du ” Ils ne disent ou ne pensent pas comme nous ,eh bien cassons tout!”
      Eh ça se dit universitaires……des moutons de Facebook….!

    • Les opinions peuvent différer en ce qui attrait à la grève étudiante. Pour ou contre peu importe, le véritable problème avec les blagues de mauvais goût de monsieur Charest, c’est qu’il riddiculise non seulement le mouvement étudiant ( et ce depuis plusieurs semaines) mais aussi les policiers et la Sûreté du Québec.
      Ils ont été violents, oui. Les étudiants méritaient-ils de se faire ”rentrer dedans” à coups de matraque et de gaz? Il faut dire qu’ils n’ont pas été des plus gentils et délicats.
      Je n’approuve en rien la violence et ce autant de la part des étudiants que des policiers.

      Les commentaires de Charest étaient totalement déplacés et insultants. L’on parle beaucoup du mouvement étudiant riddiculisé, mais qu’en est-il est forces de l’ordre? Tous ces policiers qui se sont démenés pour protéger un homme qui prend la situation à la légère, qu’est-ce qu’ils en pensent, eux, de ces commentaires? Il y a eu des blessés des deux côtés, que je sache. Il n’y a pas de quoi rire.

      À ceux qui ont trouvé les blagues amusantes et qui trouve que nous devrions relaxer un peu, je vous dit qu’il serait temps que vous preniez les choses plus au sérieux. Un politicien se doit de respecter le peuple qu’il représente, il se doit de l’écouter. Je dit bien de l’écouter, pas de se plier à ses moindres désirs.

      Certains disent que Charest n’est pas responsable des événements, que ce n’est pas lui qui casse des vitres et vandalise des bureaux.
      Mr. Charest, en tant que premier ministre, est responsable.
      N’est-ce pas là le principe même d’être le ‘leader’ d’une équipe, d’une compagnie ou d’un parti?
      Lui et son gouvernement sont responsables de la situation présente, ils ont fait la sourde oreille pendant trop longtemps et maintenant les étudiants sont à bout.
      Ils exigent que la CLASSE condamne la violence étudiante? Est-ce que le gouvernement condamne la violence policière?
      Non.
      Le gouvernement oblige les professeurs à donner leur cours et disent aux étudiants de briser les piquets de grèves tout en sachant très bien qu’il est illégal de briser un piquet de grève.
      Oh.. C’est vrai, ce n’est soudainement plus une grève mais un boycott.
      Ignorons la plus grosse manifestation étudiante dans toute l’histoire du Québec.
      Discréditons les étudiants, moquons-nous d’eux…

      Ils s’attendaient à quoi? Se faire lancer des fleurs et des papillons avec une envollée de colombes?
      Et maintenant, ils attendent quoi pour réagir? Une révolte? Une autre émeute violente?
      Un mort?

    • À : ah49 : Probablement quand on fait parti de ceux qui se remplissent les poches ou leur proche entourage. Ça fait beaucoup de monde qui veut protéger son ¨plat de bonbons ¨en plus de tous ceux qui se laissent remplir par un flot de mensonges et des belles promesses ….

    • Jean Charest ne mérite plus notre confiance l’art de faire trainé les choses il connait ça. Il a perdu le contrôle de la situation. Le vrai jour de la manif approche ( Élections ) ça vas faire mal autrement que des pancartes etc.. On verras bien si Mr Charest vas faire de l’humour ce jour là j’espère qu’il est PRÊT a sa défaite Ha Ha.

      Un gouvernement minoritaire ferais un grand bien puisque c’est le peuple qui a sont mot à dire dans ce temps là. Et vue qu’il n’y pas vraiment de chef en ce moment c’est mieux d’avoir le minoritaire au pouvoir.

      Pauline Marois qui gère avec ses hormones , elle a déjà fait ses preuves en tant que gérant de la Santé etc….

      Mr Kadire se cherche une cause.????
      Et le CAQ qui veux gère le peuple comme une entreprise à la Harper.
      Donc rien de bon pour le peuple en ce moment.

      La négociation est la seule solution au problème, mais si Mr Charest fait cela ça sera pour son image une défaite , puisque le gouvernement à le Monopole de la violence ( police et Armée) le peuple doit être Soumis et payé d’oublié surtout pas les amis.

      Boy qu’elle merdier.

      Bonne Journée quand même.

      Jean Claude Paré
      De
      Montréal

    • Qu’il était beau notre premier ministre ce matin au journal belge de TV5….qu’elle est belle notre police qui bouscule les étudiants avec ces images au journal télévisé international…je suis fier d’être québécois ce matin !!!

    • Mort de rire! Bravo à Jean Charest

      Gabriel Nadeau Dubois de la CLASSE doit démissionner pour avoir refusé de condamner cette violence.

      B Plante

    • Une gentille grève de principes, qui est maintenant devenu une crise. Honnêtement, combien il y en a encore combien d’étudiants pro-grève? Tous les étudiants dont j’entend parler veulent retourner en classe. Les votes de grève sont arrangés et ceux qui contestent sont intimidés et traités de petit con, comme dans le video http://vimeo.com/39942100. Est-ce que quelqu’un va lui dire de démissionner à ce leader de la CLASSE alors qu’il traite des membres de son association de petit con? Le problème, c’est pas Jean Charest ou encore Lyne Beauchamp. C’est cette opportuniste de Pauline Marois qui tente de faire croire aux étudiants qu’ils ont raison et qui va jusqu’à porter son petit carré rouge. C’est elle qui encourage ces jeune à continuer, à leur faire croire que leur cause est juste et bonne.

      M. Charest, votre blague, elle était très bonne. J’admet toutefois que la dire en public, ce n’était pas très politicaly correct. C’est certain que si on compare à bloquer des accès aux travailleurs, tirer des roches aux policiers, bloquer des ponts, briser des fenêtres ou encore peinturer des immeubles en rouge, faire une blague, c’est très très grave (c’est du sarcasme, au cas ou quelques-une ne l’auraient pas compris).

      Mais vos adversaires politiques s’en réjouiront, puisque toute occasion est bonne pour gagner des votes. C’est bien dommage d’ailleurs que les politiciens ne font pas front commun dans ce débat. Je pense que si l’ensemble des partis se tenaient les coudes serrés pour inculquer une bonne dose de réalisme économique et social et ne pas laisser planer la possibilité infime d’une autre option, que ce débat serait chose du passé.

      Bonne chance à tous les étudiants sérieux et responsables qui veulent retourner aux études. Je pense que vous êtes maintenant à la merci du monstre que vous avez créé.

    • Tellement méprisant, arrogant… Le peuple québecois le dérange dans son plan Nord, c’est pas des farces. Le titre de Premier Ministre devrait lui être enlevé.

    • Il ya trop d’etudiants. Le bac vaut moins a cause de ca. L’universite est une education speciale pour les futures cadres et les gros QIs. Je suis alle a l’universite et beaucoup de mes compagnons ne faisaient que copier les travaux des autres et avoir de mauvaises notes aux examens quand les livres etaient fermees.

    • J’ai terminé mes études universitaires à la fin des années 60. Issu d’un milieu pauvre, je me suis endetté pour étudier et j’ai remboursé mes dettes sans manisfester…Je suis la preuve vivante que les études supérieures sont accessibles pour qui veut travailler, même s’il est issu d’un milieu défavorisé.
      À l’époque nous avions une conscience sociale, ce qui semble manquer avec notre jeunesse comtemporaine.
      Le leader de la Classe a le mandat de dénoncer l’humour de Charest, mais il n’a pas le mandat de dénoncer la violence, je ne comprends pas…Peut-être suis-je trop vieux? Et que dire de la présidente de la FNEUQ, étudiante au doctorat qui suit comme une bonne brebis.
      Avec un tel comportement irresponsable vous méritez de perdre votre année académique.
      Un vieux qui commence à être pasablement indigné… Bravo à la ministre de l’éducation qui se tient debout.
      “Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas” Napoléon

    • Jean Charest est toujours fidèle à lui-même; irrespectueux et sans jugement; peu de gens se souviennent de la raison pour laquelle il a été suspendu de tout poste ministrable dans le gouvernement Mulroney; ses commentaires de hier ne me surprennent nullement.

    • Comme vendeur itinérant du «Plan Nord» et railleur de la société actuelle, Charest se défend pas mal, malgré le peu de véracité dans ses propos comme de fausses affirmations non fondées, un vrais «vendeur», pas un conseillé sûrement.

      La il est temps qu’il prenne sa position au sérieux, dénoue cette crise qu’il a mit au point il y a 2 ans et qu’il comprenne que la situation est alarmante, avec cette situation qu’il a laissez pourrir…

      Si son désir est de rester «vendeur» qu’il démissionne comme premier ministre, sa ministre, comme plusieurs de ses collaborateurs proches ne suffit plus à la tâche…

      Il est plus que temps qu’il redevienne premier ministre et pas clown de service des minières et des «invités» présents…

    • Qu’on soit pour ou contre la greve étudiante celui qui a manqué de jugement hier c’est Charest un premier ministre ne peut se permettre de tels commentaires qui ont mis l’huile sur le feu

      Depuis le début du conflit le gouvernement s’organise pour que ca dégénere afin de mettre la population de son bord.

      Les premieres manifestations ont été faites avec classe avec un taux de participation jamais vu

      Est-ce que ce gouvernement va attendre qu’il y est un mort avant d’accepter d’écouter et je dis bien écouter les étudiants qui ont des choses a proposer.

      La ministre Beauchamp demande a la classe de de dénoncer la violence.. est-ce qu’elle endosse la police qui a affligé a bout portant un gaz en plein visage d’un étudiant???

      J’ai honte de ce gouvernement

    • @blip—Es-tu de la grande famille libéral. moi je laisse le parti, je suis écoeuré de Charest.

    • Je trouve regrettable qu’un PM. plein de lui-même ne considère pas plus que ça la population.

      Il se fout des payeurs de taxes en envenimant la situation et en laissant pourrir un conflit.

      Hier, il a réussi à dénigrer les étudiants et à faire perdre la face aux policiers.

      Ces deux factions sont pointées du doigt pendant que Jean Charest est celui qui pousse le bouchon jusqu’au fond en espérant que les étudiants (dans ce cas-ci) finissent par lâcher.

      Il fait la même chose avec toutes les contestations citoyennes, commission d’enquête, garderies, gaz de schiste, ticket modérateur sur la santé etc.

      Jamais depuis le règne de Duplessis le Québec n’a vécu des moments aussi pathétiques.

    • L’arrogance du premier ministre est encore plus évidente dans cette vidéo où sa blague est juxtaposée aux événements qui avaient lieu en même temps: http://www.youtube.com/watch?v=rMW2TVHFfhc&feature=share

    • @quebec03, @djieffe,

      Aidez-nous! À quel moment du vidéo êtes-vous troublez?
      GTremblay
      Montréal

    • Bonjour: Imaginez ce qu’il peux se moquer de tout ca en prive et combien il doit en rire c’est de la foutaise pour lui ce n’est pas lui qui va en payer la note et ne pas oublier que les etudiants vont perdre une annee de salaire dans leur vie et pour ce faire payer les amendes donnees bien ils vont saisir dans la bourse de chaque etudiant ils ne s’en echapperont pas comme ca. Je trouve ca deplorable comme tout le monde et pedant ce temp le premier ministre s’envoie en l’air a nos frais+ DEGEUX

    • Bozo le clown était tout fier de faire les riches qui comptent exploiter nos richesses naturelles pour des peanuts avec sa complicité.
      En plus d’insulter les étudiants, ils insultent les québécois qui vivent dans le nord.
      Après avoir entendu ce mot humoristique, il n’est pas difficile d’imaginer en quels termes il a doit rire depuis des années de l’ensemble du peuple québécois avec ses conseillés.
      Dire qu’y en a encore qui vont voter pour lui à la prochaine élection. Mais c’est connu y a des gens qui voteraient même pour un cochon, il se présentait sous la bannière de ce parti.

    • Je suis une mere de 3 Cegepiens. J’ai beaucoup lu pour me faire une opinion du debat et j’appuie totalement les jeunes. Mais je suis inquiete pour mes enfants. Ils sont en rogne contre notre democratie, ils commencent a parler de laisser l’ecole (a quoi bon s’instruire?). Je suis tres inquiete et je dmande a notre gouvernement de les ecouter et d’avoir un echange vrai, juste et honnete avec eux. C’est un mediateur que ca prend car M. Charest et Mme Beauchamp ont trop envenimé la situation. Il faut que ça cesse et que ça se fasse pour que nos jeunes ne perdnt pas confiance en l’avenir. Meci

    • Dans la vie il faut rester calme et serein comme Néron qui jouait du violon pendant que Rome brulait ….notre frisé reste ZEN et souriant en tout temps ;

      Bravo: Zen Charest!

    • @Gagnonsamuel:

      Voilà un commentaire qui me rejoint beaucoup!

      J’ajouterais pour le compléter que l’instruction de qualité accessible à tous forme des gens en général capables de penser par eux-mêmes, de réfléchir, de faire preuve d’esprit critique, d’ouverture d’esprit, de tolérance et de modération envers leurs semblables… ce qui semble faire défaut à une bonne proportion des “commenteux” qui, depuis le début de la grève, étalent leurs platitudes à tendance fascistes, leur mépris, leur haine et leurs jeux de mots complètement ridicules sur la CLASSE. Ces personnes ont sérieusement besoin d’une bonne instruction et quelques années d’études leur feraient le plus grand bien… occupés comme ils seraient à faire travailler leurs méninges plutôt que de répendre leur fiel sur les blogues où ils aiment décharger leur mépris, ils pourraient ainsi contribuer directement au mieux-être de la société dans laquelle ils vivent!

      Quant au sujet du jour: M. Jean Charest vient de démontrer (une fois de plus) son mépris pour les citoyens du Québec… après l’échec de sa “réingénierie” de l’état, les scandales financiers qui se succèdent depuis qu’il est premier ministre, la corruption qui lui colle au cul comme de la merde, les commissions d’enquête qu’il “retarde” sans raison valable, sa mauvaise gestion des finances du Québec, ses “idées” qui nous coûtent chers au lieu de nous rapporter, bref, je ne comprend pas qu’il y ait encore des gens qui sont tout contents de dire qu’ils vont voter pour lui!

      Quant à son “humour”, je m’en serais passée… je ne sais pas ce qui m’a dégoûtée le plus: ses mauvaises blagues ou les rire gras de l’assistance. “L’élite! du monde des affaires et de la politique me sont apparues complètement dégénérées… et décadentes!

    • Moi j’appuie les étudiant, mais j’espère que les étudiants vont aller voter cette fois. J’espère qu’ils ne diront pas comme les autres élections “pourquoi voter ça donne quoi?” Si au prochaine élection le taux de participation est aussi ridiculement bas que la dernière fois j’enlève mon support au étudiant car ils auront mériter ce premier ministre.

    • Salutations Stéphane,

      Cité hors contexte. Franchement !

      De toutes les gaffes commises par Jean Charest ses blagues portant sur les manifestations étudiantes sont et de loin au sommet du palmarès des bourdes inapropriées. Suite au tollé de protestation soulevé par ses propos qui frôlent le ridicule et indignes d’un premier ministre, le bureau de M Charest a émis un communiqué laconique explicant que ses blagues ont été citées hors contexte. Franchement! Tant qu’à nous prendre pour dupes. M Charest remporte avec ces déclarations qui j’imagine ne figuraient pas sur son discours officiel adressé aux participants présents au Palais des congrès la palme du ridicule. Je n’approuve d’aucune façon la violence et le saccage vécus lors de cette manifestation. Mais le premier ministre qui comdamne ces manifestations en tenant ces propos disons pour les moins questionables n’a fait que jeter de l’huile sur le feu. Après neuf ans au pouvoir Jean Charest commence t-il a être fatigué? De tels propos ont-ils été prononcés par un homme pour qui prend ce pouvoir pour acquis? Cette bourde, bien que différente, me remémore le vol d’un veston par un certain Claude Charron, minsitre péquiste, qui a admis par la suite que ce scénario en était un de suicide politique. Les propos du PM à l’égard des étudiants méritent-ils un retrait de la vie politique de M Charest? Si Jean Charest tiens de tels propos en public sur les étudiants qui façonneront l’avenir de notre province que peut-il bien dire à propos de vous et moi, payeurs de taxes et d’impôts? Je crois que le premier ministre du Québec devrait s’excuser publiquement et convoquer les associations étudiantes à s’assoire et discuter avec lui afin de dénouer cette impasse qui perdure et prends de l’ampleur. Sans quoi Jean Charest ne mérite plus ce poste qui, dois-je le rapeller, lui a été confié par les élécteurs afin qu’il dirige le Québec non pas pour certaines personnes mais pour la collectivité et cela va de soit, pour le bien commun.

      Jean Bottari

      Montréal

    • Ceci dit, ça me fait rigoler voir ces pathétiques et fragiles étudiants (et toutes ces pleureuses professionnelles que l’on retrouve ici) avoir besoin de soutient psychologique suite à une couple de petites blagues à leur dépends!! Pi ça veut nous diriger cette bande là!!??

    • Pendant que le premier ministre donne le grand nord aux investisseurs privés comme l,angleterre a donné sans notre consentement notre Labrador à Terre Neuve pour l’inciter à entrer dans la confédération, les étudiants eux essaient de se faire entendre par ce gouvernement qui ne pense qu’à traiter avec ceux qui peuvent lui rapporter du capital politique. Il est temps que les Québécois se prennent en mains et que leurs revendications soient écoutées et qu’ils soient respectées.

    • Ce qui me répugne c’est la réaction des participants qui applaudissait le discours du premier Ministre, on devrait nous les identifier pour les ”Oasisser”!

    • François Legault a dit qu’hier le Québec n’avait pas de premier ministre. Moi je pense que ça fait un bout de temps qu’on n’en n’a pas… Jean Charest est comme Silvio Berlusconi: il ne gère pas, il laisse faire… Il n’a toutefois pas la prestance du “cavaliere”, il a plutôt la consistance d’une “tagliatelle”…

    • J’ai ris de bon coeur en entendant la blague de Monsieur Charest. Pourquoi? Tout simplement parce que je crois que les médias font un plat avec des pécadilles au lieu de se concentrer à rapporter la nouvelle c’est à dire, depuis le début, aucune manifestation n’a été faite selon les règles de l’art.

      Commençons par divulguer le trajet au policiers et à dénoncer les individus masqué (d’ailleurs pourqoi le sont-ils? Qu’ont-ils à cacher?).

      Ensuite, que la CLASSE agissent en adulte et prennent la responsabilité lorsqu’elle la mérite en l’occurence hier. J’ai entendu Monsieur Nadeau machin dire qu’il parlait au nom des autochtones et des groupes environnementaux laisés par le plan nord…!!! Son mandat semble plus large que prévu. À mon sens, il devrait se concentrer sur le boycotte étudiant et collaborer avec les forces de l’ordre au lieu de les accuser d’avoir agit trop rapidemment hier. Comme si tout était toujours de la faute des autres et non de la sienne.

      Lorsqu’il a constater qu’il était infiltré par des casseurs, il aurait dû en aviser les policiers. D’ailleurs, la csn est partie très vite lorsqu’elle a compris ce qui allait se produire. Il était donc clair que les choses allaient tourner.

      Les autres mouvements étudiants ont fait preuve de plus de sagesse et n’ont pas pris part à cette manif. Je leur conseille d’ailleurs d’aller négocier sans la CLASSE si celle-ci refuse toujours dimanche de dénoncer la violence.

      Pour une augmentation de moins d’un dollar par jour, je trouve le tout exagéré!

    • Le Québec se retrouve devant du déjà-vu.

      Il est un temps pas si lointain où l’itelligentia journalistique et syndicale (d’appartenance indépendantiste) avait démonisé Jean Charest et ses libéraux, au point de gonfler les voiles de l’Action Démocratique tout en dégonflant la voile des stratèges péquistes au discours anachronique.

      Faute d’imagination pour concocter une nouvelle stratégie, nous voilà replongés dans la variante du même scénario: un petit ténor, qui vocalise en utilisant la dialectique syndicale (qui s’adresse à un âge mental d’au plus cinq ans) , et qui mobilise une bande d’étudiants désoeuvrés qui sont prêts à mettre la province à feu et à sang plutôt que contribuer un montant d’argent équivalant à la valeur de leur joint quotidien… Dans le but évident de faire pencher la balance “du bon côté” aux prochaines élections.

      Leur imaginaire collectif, ne s’insurge pas à l’idée de taxer un peu plus le commis de dépanneur de la rue Panet pour que le fils à papa d’Outremont puisse continuer “bummer” en “Sciences Po” et faire la fête… Aux frais du contribuable d’en bas de la côte…

      Pendant ce temps, les universités québécoises francophones, faute de financement, croupissent dans les bas fonds du classement en Amérique du Nord, mais il faut à tout prix protéger ce phare du “modèle québécois” dans sa facture actuelle, même si les diplômes décernés sont sans valeur. À voir les représentants du corps enseignant se joindre à la manifestation et étaler leur “victimisation” illustre à lui seul l’état déplorable d’un système d’enseignement sans gouvernail, à la dérive.

      Pendant ce temps, les viaducs s’écroulent, les urgences sont engorgées, les transports paralysés, les entreprises délocalisées, les retraités mis à la rue: peu surprenant quand on forme des diplômés qui ne savent ni lire, ni écrire, et tout au plus calculer la trajectoire des pavés à lancer aux policiers… Remercions le ciel (et la CSN) que les syndiqués cessent automatiquement tout travail après seize heures le vendredi après-midi, ce qui met fin aux hostilités…

      Peut-on s’étonner qu’un conférencier, dans ce contexte, tourne en ridicule des gestes imbéciles sacralisés par une meute journalistique qui crie au blasphème.

      Reste à déterminer dans quelle direction les lemmings québécois se précipiteront aux prochaines élections…

    • La hausse des frais est obligatoire si on veut un système d’enseignement de qualité. On est en Amérique du Nord et on est très ‘américanisés’ de beaucoup de points de vue, alors on a pas le choix que le faire payer les étudiants dans une certaine mesure.
      Jean Charest a beaucoup de sens politique et de l’entregent, il a fait une blague qui peut déplaire aux étudiants ( ce qui est normal), mais ce n’est pas un faux pas politique.
      Marois et Légault ne font que dire ce que certains veulent entendre. Ils ne feraient pas de tout mieux à la place de Charest, mais pire. Surtout Marois…

    • Charest doit démissionner à cause d’une blague?

      Et le petit Nadeau Dubois alors? Celui qui dit que la mission de la “manifestation” est de déranger le plus possible le plus longtemps possible? Nadeau Dubois mérite la peine de mort pour avoir encouragé les débordements, la désobéissance civile et la violence?

    • Arrêtez donc de jouer aux saintes-nitouches!
      Jean Charest a été très drôle! Si l`opposition avait osé dire à haute voix ce que le population pense, les supposés “insultés” seraient morts de rire.
      Bravo m. Charest de ne pas ceder aux intimidations! On a tous vu le jeune bandit arriver la face cachée avec son pic…pour manifester de façon pacifique! hahahaha! si le ridicule tuait!
      Toute cette merde pour une hausse de 15% par année, à peine 75cents par jour!
      Pouvez-vous me nommer une autre chose qui n`a pas augmentée en 10 ans?
      Avouez que ce n`était qu`une façon , cadeau empoisonné, d`attirer des votes par le PQ…mais ça a fonctionné! Maintenant on blâme le gouvernement en place qui doit réparer les pots cassés….
      Vous nous avez fait rire M. Charest, c était super bien placé, qui aurait manqué sa chance de détendre l`atmosphère! Ne lâchez pas!

    • Depuis quand est-ce que de jeunes intimidants, contre une hausse, doivent faire la révolution?
      Vous voulez étudier gratuitement? Mais, ne savez-vous pas, jeunes savants, que la gratuité n existe pas du tout? Il y TOUJOURS quelqu un qui paie! De grâces, réveillez-vous! Vous voulez les livres gratuits aussi? et les ordis? Et le transport, tant qu à ça, pourquoi pas l`essence et le stationnement…le café, la nourriture? la bière? oops, ça vous êtes bien capable de vous la payer…ça finit quand? lorsque vous êtes dans votre foyer d`accueil à faire la grève pour y habiter GRATUITEMENT aussi?
      Je trouve bien dommage que vous n`ayez pas pensé à faire votre grève APRÈS la session, au lieu de la perdre et d`avoir à repayer , donc le double, plus 15% pour la reprendre. Dommage aussi pour ceux qui ont “voté” à main levée par crainte de représailles. Ils perdent leur session à cause de jeunes égoistes qui n`ont pas réfléchi avant d agir.
      vivement le québec libre ;)

    • @ s.bergeron
      20 avril 2012
      18h15

      D’accord avec ous!

    • Stéphane Laporte, votre chronique sur L histoire du carré rouge est la plus drôle depuis très longtemps.
      Par contre, la fin est vague. Est-ce que vous vouliez dire que le gouverment va continuer la hausse pendant plus de 5 ans? ou bien le prochain gouvernement, pour avoir des votes va ENCORE geler les frais pour 10 ans…ensuite l`autre gouverment aura à les augmenter?

    • ce minable “semblant d’anarchiste” est contrôlé par qui?? De qui est-il la marionnette?? Combien nous coûtent ses élucubrations??

      http://vimeo.com/39942100

      Les “étudiants” veulent étudier : laissez-leur la liberté de poursuivre leurs études sans être intimidés par ces délinquants de la CLASSE qui ne sont que des suiveux d’un prétendu leader qui ne fait que servir son EGO!

    • Wow! Soudainement une attaque en règle de gros «pensants» toujours membres du PLQ! Affigeant…

      Une tite enveloppe brune avec ça?

    • Je regarde et entend le PM nous vendre le plan nord et je ne peux m’empêcher de penser au Far West à l’époque où nos voisins du sud donnait des terres aux immigrants. Les terres à donner sont nombreuses et les revenus sont assurés!!! Allons en faire la promotion auprès des invetisseurs étrangers et usons notre sol le plus vite possible! Vivement le Far North!

      Peut-on prendre le temps de respirer et de se faire entendre, peuple québecois? Oui, utilisons nos ressources pour nous enrichir mais prenons le temps d’analyser et de surveiller chaques projets miniers. Ne laissons pas nos ressources nous échapper pour freiner une crise qui en cause une d’environnement et de société.

      Les manifestants aux portes du centre des congrès qui n’ont plus le droit de se faire entendre. Est-ce pour éviter de faire fuire les invetisseurs ou pour éviter que les casseurs cassent? Avons-nous encore le droit de penser par nous-même?

      Étudiants, chacun ses choix! Je dis oui à l’augmentation des frais et oui au droit de manifester. C’est un droit. Peut-être serait-il temps de songer à user de vos connaissances en vous faisant entendre autrement que dans la rue. Des votes massifs d’étudiants lors des prochaines élections ne serait pas un moyen plus efficace?

      M. Charest qui en ajoute en rigolant sur la situation, déjà critique. J’ai passé très près de rire… de honte! Mais avez-vous entendu , vers la fin de sa deuxième blague… Parmis les rires… Était-ce un chant du signe?

    • Je ne suis pas étonné des commentaires de ce “Leader” qui n’oublions pas, était du mouvement Conservateur qui a été complètement balayé du pays après un juteux scandales… mais aussi pour ca façon de traiter le peuple….
      Il n’a pas compris le message, et continue dans la même direction… sous l’emblême du parti Libéral du Québec maintenant.
      J’espère que ce partie sera balayer, et que l’histoire va se répèter… aux prochaines élections.
      Un dirigean doit protéger les citoyens, travailler pour les citoyens ! Pas pour lui et ses amis.

      Pendant que les mouvements étudiants manifestent dehors, lui les ignores… et :
      - Tolère les parachutes dorés de ces amis qu’il a placé à la tête de plusieurs organisme québécois.
      - Tolère les “primes aux rendements” de 1.2 M$ de Mr. Sabia.. qui a été placé là par lui.
      - Organise actuellement le vol du siècle des ressources québécoise, sans demander aux peuple québécois si il est d’accord.
      - Active la machine à propagande en innondant la radio et la télé de message pro-budget

      Il fait exactement ce que les Conservateur font… tenir le peuple dans l’ignorance, et faire de la propagande.

      Triste de savoir que quand il était jeune, et était au Partis Conservateur de Mr. Mulroney, c’était pour représenter les jeunes et promouvoir la formation…. c’est spécial de voir comment une personne peut changer ces valeurs en viellissant !

    • 3 policiers pour maitriser un manifestant qui est à terre et non armé. Les policiers y mettent moins d’ardeur quand c’est un mafieux.

    • Bien que je ne supporte pas les moyens de pression des étudiants, je ne supporte pas non plus la façon dont ce cher John James Charest a abordé ce sujet sensible hier. Je cherchais à quel personage historique il ressemblait lorsqu’il a tenu ces propos et euréka, j’ai trouvé! Il était l’empereur Néron, tel un amuseur public, jouant la comédie, chantant et jouant de la lyre pendant que Rome brûlait. Un gros manque de tact et beaucoup de mépris non seulement envers la population étudiante mais la population en général. Vraiment pas fort comme premier ministre en ces temps modernes.

    • Votre clin d’oeil: Jean Charest ne fait pas des blagues salées, il fait des blagues poivrées.

      On aurait pu s’en passer également.

      François Langlois

    • @blip 20 avril 2012-20h57
      Vous m’écrivez: «@souverain..bla bla bla…Cependant, laissez-moi deviner… Je parie que vous êtes un de ces fameux ENFANTS-ROIS auxquels notre ami “bercos” fait allusion dans sa brillante intervention (20h09)…»
      Je vais avoir 70 ans bientôt, t’as perdu ton pari mon mouton libéral !
      Quand est-ce que les brebis libérales vont se réveiller pour s’apercevoir que leur «parrain» Charest veut faire dévier le débat vers les étudiants pour faire diversion suite à l’émission Enquête et sur l’UPAC et ne pas rendre des comptes aux étudiants qui demande une enquête sur la gestion des fonds par les ressponsables des universités et les membres des CA (amis de Charest )…
      Votre fanatisme vous aveugle !
      Faut-il RÉPÉTER que la POLICE a déclaré que le sacage n’ÉTAIT PAS l’oeuvre des étudiants !

    • Je CONDAMME la violence découlant de la position de la branche la plus RADICALE du gouvernement de ne pas négocier avec tous les étudiants !

    • Oups ! Restons humbles… CONDAMNE. Ma seule excuse : j’étais à cheval de bataille et tout feu tout FLAMME. Deux neurones se sont manifestés en même temps !
      Jacques, 56 ans.

    • «Les propos que j’ai tenus lors de mon discours ont été cités hors contexte et interprétés par certains comme si je prenais la situation à la légère.»

      - Jean Charest

      Vraiment n’importe quoi!

    • Quel personnage vil que ce Charest. Si twitter ne le fait pas reculer, les prochaines élections seront pour lui le coup de pied au derrière qu’il mérite.

    • Stéphane,

      DERNIÈRE HEURE:-

      Gilbert Rozon viens a peine de signer un contrat avec Jean Charest qui animera le premier festival de l’humour noir du Québec.

      Jean Bottari

    • Je ne souscris pas à votre interprétation.
      Pourquoi ne parlez vous pas du scrum après son allocution ?

      Ce matin a LCN un prof de L’UQAM en fait une toute autre lecture.
      Vous pouvez probablement l’écoutez en ligne.
      C’est ma lecture aussi.

      Il n’y a pas de compromis avec des anarchistes. Des gens qui depuis plus d’une
      semaine n’ont pas encore condamner la violence.

    • J’ai honte du gouvernement en place qui n’a fait que montrer son vrai visage en se moquant du Québec en entier…Bravo aux trois associations étudiantes, des jeunes qui n’ont pas peur de la dictature et qui représentent l’avenir du Québec !

    • Nicolas Sarkozy est à la préparation de sa victoire électorale. Lorsqu’il sera confirmé comme président de la République la soirée en son honneur sera animée par un nouvel humoriste et ami de Sarkozy… nul autre que Jean Charest!

      Jean Bottari

    • Autant j´ai honte de Charest et ses sbires liberals,
      aujourd´hui je suis fier de ces étudiants qui se battent pour des principes que seuls les libérals ne peuvent compredre,
      Tout comme la police qui frappe a qui mieux mieux,simplement parce qu´ils sont payer pour le faire,quelle sens de la responsabilité,frapper sur ses propres enfants ainsi,et non ce n´est pas grave…
      C´est drole aussi combien il y a de gens payés sur les blogues pour nous faire accepter l´indéfendable,
      ridicule…

    • @eloise hardi….j’adore ton texte

      Pendant que Charest dilapide nos richesses avec le Plan NORD et engraisse ses amis à coup de millions , IL OSE refiler la facture de l’éducation de 200 millions à ceux qui feront rouler l’économie de demain par leurs compétences.
      200 millions sur le budget de la province c’est RIEN.
      ON NE PEUT PAS en tant que société faire economie de la compétences des jeunes si on veut un avenir profitable pour tous.
      On devrait même éliminer les frais de scolarité en remboursant les cours reussis comme on le fait en entreprise pour ceux qui retournent à l’école.
      Sinon permettre aux jeunes de prendre des prets sans égard aux revenus des parents pour que tous ceux qui veulent étudier puisse le faire.
      Bravos aux leaders étudiants qui ont le courage et qui sont inspirants et rafraichissants.
      Supportons nos étudiants.

    • J’ose espérer que Gilbert Rozon à vue la video de patapouf 1er, il pourrait lui demander de faire une représentation à son festival, de toute manière ce sont de grands amis.
      @ eloise hardi… par votre texte très pertinant et intelligent vous faites obstacle à tous les dénigreurs de la contestation étudiante. Je reprend espoir en ma société grâce à eux et à vous
      Bravo au courage de nos étudiants et S.V.P. continuez… Merci

    • Je trouve très comique que vous accusiez Charest de riciduliser les étudiants quand vous dites haut et fort que le grabuge n’a pas été fait par les étudiants.

      Charest n’a nommé personne, il a juste parlé de ceux qui voulaient entrer par la force. Si, selon vous, ce n’était pas des étudiants, pourquoi sa répartie aurait pu fâcher ces étudiants?

    • Gabriel Nadeau-Dubois a besoin de l’aval de son exécutif pour dénoncer la violence, mais il n’en a pas besoin pour dénoncer une blague.

      Les chroniqueurs qui disent qu’il est normal que le manque d’écoute du gouvernement dégénère en violence encouragent tacitement cette violence, et ils ont leur part non négligeable de responsabilité.

    • Ces jeunes ont des couilles.Ce qui manque à beaucoup de québécois. Se sont des indignés(es) qui au lieu de chialer agissent. Bravo.

    • @eltigre…
      Je suis bien en accord avec votre réflexion…et de plus je trouve que les étudiants devraient se réjouir des paroles de M. Charest, surtout le groupe de la CLASSE. Le porte-parole ayant toujours affirmé qu’ils ne sont jamais coupables, que ce sont toujours les autres et bien ils devraient tous se réjouir de voir M. Charest suggérer d’envoyer les casseurs travailler dans le Nord…et si on en croit les paroles de M. Gabriel Nadeau-Dubois, affirmant que le groupe d’étudiants n’agit pas avec violence et bien les paroles de M. Charest ne les concerne pas du tout…alors la paix, s.vp. !

    • Stéphane!

      Vous êtes à peu près un des seuls blogueurs sur Cyberpresse qui à mon avis habituellement neparticipe pas à la folie collective en ce moment . Mais là vous jetez vous aussi de l’huile sur le feu en cautionnant tous ces tweeters qui construisent un gros build up à propos des 47
      secondes d’humour de Charest qui a sûrement réagi humainement à une énorme pression…
      Connaissant votre humour vous devriez avoir l’expérience de ça.

      Le premier ministre n’a pas le droit de faire une fois de l’humour sur certains citoyens qui
      le méprisent allégrement depuis des années et encore plus depuis la pseuso grève des
      étudiants parce que jusrement il est premier ministre…

      Si vous le voulez bien regarder les videos ci-dessous où des humoristes pour la plupart
      se paient la tête de Charest souvent avec une violence inouïe. P ersonne ne monte aux
      barricades pour dénoncer cette violence… car ça aussi c’est de la violence Stéphane!!!!

      http://www.youtube.com/watch?v=9EBjGKfdF6w

      http://www.youtube.com/watch?v=jg0eF696BR0&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=Lz-iWgmWfZU&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=0dFxaUoWfr0&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=eGrgMKmz-yc&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=RFfXIzy4Q0M

      http://www.youtube.com/watch?v=-Zs0y8maHBI&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=s-yKc3TWCvk&feature=fvsr

      http://www.youtube.com/watch?v=TzCxTORrbuA&feature=fvsr

      http://www.youtube.com/watch?v=rU5-wE_LZpc&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=NEtxHrzZk8w

      http://www.youtube.com/watch?v=1QZM8ws-Jtc&feature=related

      Deux poids, deux mesures, Stéphane! La population a droit de faire de l’humour sur
      le premier ministre et souvent de l’humour trash! Et le premier ministre échappe
      quelques phrases humoristiques dans un contexte for tendu, on amalyse chaque mot,
      on interprète…on tweet et on construit un build-up dont parle les médias pour
      mettre encore de l’huile sur le feu….pis….on oublie les casseurs. Le grand coupable?
      Jean Charest! ou plutôt …le bouc émissaire: Charest. Pis on s’ endort la conscience
      tranquille hein Stéphane? ben oui! le grand coupable c’est Charest.

    • Je voudrais porter à votre attention que demain, lundi, le WILD ROSE, partie à la droite de la droite, devrait remporter les élections en Alberta, ce qui risque de mettre en péril notre belle péréquation , péréquation de laquelle, en tant que québécois, je ne suis pas fier, puisque nous en collectons à titre de Province pauvre.

      Il serait peut être temps de revoir notre modèle québécois, basé sur la gratuité et sur des programmes sociaux onéreux que nous ne pouvons pas nous permettre.

    • Notre PM est depuis des lunes imbu de sa personne. Quand on est fils de riche et qu’on a jamais travaille c’est ce qui arrive en general. N’oublions pas qu’il a toujours vecu des deniers du peuple. Ca il a tendance a l’oublier lui. Il oublie qu’il en est redevable a nous tous. . En fait il se comporte en beesse de luxe. Tout ce qu’il a vient de nos impots. Sa seule motivation est de voir son nom dans le dictionnaire comme etant celui qui a redonnne au Quebec une longue periode economique viable. Le reste il s’en calisse comme de l’an 40.
      Pensons au hasard a son absence de leadership lors des innondations l’an passe,
      Pensons aussi a la paresse qui l’habite tel un beesse …lorsqu’il se presente avec son porteur de valise en conference de presse suite au rapport Charbonneau pour le commenter quand il ne l’a meme pas lu…..Plus paresseux que ca tu meurs….
      Pensons a sa farce plate au palais des congres……….de la pure meprisance…l’importance c’est le plan Nord qu’il se dit.
      Ayant essaye de fourrer les Quebecois avec les gaz de schiste, essait-t-il de les fourrer ailleurs ? Ca c’est la questions qu’on doit se poser.

    • “Je pense que le gouvernement va bientôt s’asseoir avec tous les leaders étudiants.”

      J’espère que non, ca serait le comble, ca serait de capituler devant les casseurs et vandales de toute sortes, les étudiants ont eu l’occasion de discuter avec le gouvernement, ils ont bouder, alors qu’ils farment leur yeule et paye.

    • M. Laporte, vous ne faîtes que jeter de l’huile sur le feu et ainsi vous contribuer à la folie collective nourrie par certains journalistes de la presse et de radio-canada.

    • @berco
      Je suis aussi un père de famille qui est alle a l’université et qui a payé pour ses études. Le service militaire est un point. Est ce encore nécessaire ? Je ne vois pas ce que le fait d’etre ou non séparatiste apporte au débat. Vous auriez pu aussi parler des régimes de retraites de certains de ces pays d’Europe comme la Suede (pas de régime garanti et le systeme est beaucoup plus contraignant pour ceux qui la prenne avant 65 ans). Dans certains pays ce ne sont pas que les jeunes qui contribuent. Je ne dis pas qu’il ne faut pas augmenter les frais de scolarité, mais la hausse est trop brutale et trop ciblée sur une tranche de la population qui ne risque pas de voter libéral. Une action crédible de M. Charest aurait ciblé l’intégrité des institutions (corruption) et les autres postes de dépense (retraites, garderies etc.), pas seulement un choix sur une clientele qui ne vote pas libéral. Pour le réflexe de taper sur les enfants rois c’est un cliché pour moi, qui s’appliquerait a n’importe quel autre groupe d’âge a qui on n’imposerait des coupures aussi drastique proportionnellement a leur revenu.

    • Ce soir, le gagnant du trophée Artis dans la catégorie JEUNESSE, Yan England, m’a impressionné et il a livré aux Québécois un très beau message : Il faut DIALOGUER dans le respect !

    • La blague permis de détentre l’atmosphère à t’il dit. Les Gens avaient besoin de dédramatiser
      la situation. Ce n’ai pas les paroles d’un Premier Ministre. Mais plutôt du ” FOU DU ROI”

    • “Se sont des indignés(es) qui au lieu de chialer agissent.” -blitz

      Agir, c’est bien, mais encore faut-il choisir les bons gestes. Ils vont faire un tour avec l’intention avouée de faire du trouble et se révoltent après ça d’être mal reçus. Qu’espéraient-ils: Entrez messieurs-dames, venez donc tout saccager à l’intérieur? C’est comme ce type qui a tenté d’ouvrir la porte avec des policiers anti-émeutes de l’autre bord, et qui s’est pris un machin en pleine poitrine: tu parles d’une idée stupide!

    • est-ce qu’il y a un hashtag comme pour #tellviceverything pour C30 ?

    • @columbo9999
      le plus triste dans l’histoire c’est que dans notre beau systeme , les politiciens ne sont absolument pas responsable de leurs erreurs ou gaffes , n’importe qui dans le prive qui ferais une bêtise pareille avec ses “clients” aurais droit a une magistrale claque de sa hierarchie voir une slip rose .
      les boss de charest c;est nous les Quebecois , et si il continue de vouloir violer fiscalement ma famille en facturant 2 fois ses @#$% de frais ( une fois a moi le paternel en impots sur le revenue , et ensuite a mafille future etudiante )

      les frais de scolaritee ou les points d’impots qui payaient ces frais dans le passe , la derniere solution c’est la porte

    • si M. Bachand est pas capable de balancer un budget , on pourrais aller lui faire faire un stage au cirque du soleil ? avec johnny comme clown entarte ca ferais du beau spectacle

    • Bonjour M.Laporte,

      le 7 avril vous avez publié un billet intitulé : “Des jeunes qui font du bien”.

      Suite à la casse et à l’endossement de la violence comme moyen de pression, avez-vous toujours la même impression?

    • Qu’il s’assoit ou pas avec les étudiants à trois, Jean charest a perdu politiquement, il lui faurt faire un 180 degré et jamais il ne le fera, c’est bien malheureux mais il a tout simplement sacrifié Line Beauchamps pour tenter de remonter dans les sondages, il y est presque parvenu, mais comme il est imbu de lui-même il a bousillé ses chances, et c,est encore sa crédibilité qui en prend pour sou rhume, elle qui n’étais pas très élevée.

      Nous devons tout de même saluer la sagesse que l’on l’aime ou pas de de Mme Marois, au moins elle a dit je retire les augmentations de frais de scolarité, et je vais ouvrir des négociations globales sur l,ensemble du financement des unoversités, sans pour autant dire qu’il n’y aurait pa d’augmentation.

    • @Blip, ah oui très bon travail de la police… Occupation UQO – Deux personnes âgées brutalisées http://www.youtube.com/watch?v=pOrlQc9sEVI

    • Charest a fait la pire gaffe de sa carrière politique.

      Une telle blague eut été déplacée en toutes circonstances, mais avec les émeutes à l’extérieur et le mutisme du gouvernement depuis 10 semaines, c’était carrément imbécile!

      En passant, nous recrutons 2 équipes additionnelles pour la prochaine saison de hockey cosom débutant mercredi le 9 mai. Planchers de bois franc, arbitres et une tonne de stats! Détails à info@procosom.com ou www.procosom.com. Soyez de la partie!

      Il y a des maudites limites à faire sourire les riches corpo au détriment des étudiants et de la classe moyenne…

    • Liste des démissions de politiciens qui devraient avoir lieu:

      au Québec, Jean Charest et Line Beauchamp: incompétence, ils devraient retourner sur les bancs d’école;

      à Ottawa, Bev Oda, sans prime de séparation à part une bouteille de jus d’orange Oasis et Pierre Paradis avec un appât pour les poissons ( ce que nous avons été)

    • “Je trouve que c’est presque insultant de dire que c’est des étudiants. J’étais sur place, j’ai vu les gens sur place et ce sont des groupes radicaux.
      Ian Lafrenière police Mtl

      Quel boutte vous comprenez pas ?

    • Faire de l’éducation «une priorité absolue», comme disait le vouloir le premier ministre originellement, était certes une excellente idée. Quel noble et fécond investissement en effet.

      Toutefois, ces temps-ci, ce semble aller au ralenti en éducation… Quelqu’une d’autre dirait peut-être, a contrario, que le milieu est «en effervescence»?… Mais pourquoi donc, au fait?

      Pourrait-il y avoir eu manque d’écoute, de présence à cet égard? Ou des présences plus contrariantes qu’unifiantes ou rapprochantes? Telle celle de vendredi dernier, assortie de cette blague au sommet, au Palais?

      L’humour étant aussi un pouvoir, grâce auquel on peut dire même la vérité (Freud), et au moyen duquel, en riant ou en faisant rire, on peut tuer plus sûrement encore qu’avec colère (Zarathoustra), il sied de le manier avec soin. De s’en tenir loin, au besoin. Ou, sinon, d’en user sans abuser.

      Il arrive que l’absence ou le silence aussi tuent. Inquiètent, heurtent, blessent ou exaspèrent, voyez-vous.

      Si, en effet, d’une part, les mots peuvent être tels des sabres, du fait que « … la violence verbale est aussi de la violence tuant aussi bien qu’une balle tirée à bout portant. » ; par ailleurs, « Les mots peuvent insuffler de l’espoir. L’espoir sans lequel rien n’est possible. » Or, n’est-ce pas justement ces mots-ci qui ne sont point (encore) venus? Et ne sont-ce pas ces mots-là, sous forme d’humour – de « violence verbale » -, qui n’eussent pas dû advenir la semaine dernière ?

      On avait déjà pu apercevoir le même grief à l’endroit de la même personne, l’actuelle ministre de l’Éducation, alors ministre de la Culture, qui s’était vue interpellée en raison de son silence, de son absence ou de sa distance, par Wajdi Mouawad : « Où êtes-vous? Mme la ministre, êtes-vous une ministre? Êtes-vous là? – « “La ministre n’est pas venue”, disait-on, désabusé. [Son] absence était si bruyante dans son silence qu’elle couvrait les applaudissements de 800 personnes. »

      « Au 21e siècle, dit un autre, le pouvoir ne peut plus s’exercer comme avant, en silo, de manière verticale. [...] il émerge dans un système socio-politique en tant que résultat commun de tous les acteurs en présence. [...] le pouvoir ne peut plus s’exercer par une personne ou un petit groupe ». Sans vision commune, très, très difficile, voire impossible souvent, d’obtenir des changements. Or, à l’évidence, au gouvernement, on aura pensé, encore…, que LE Pouvoir, c’est LE PM, d’abord. Seul. Ou avec/par (”through”) sa ministre ou son conseil des ministres. Sans besoin de consultations aucunes, de concertation, d’«arrangements» avec les premiers-principaux concernés, la classe étudiante même? Voyons donc!
      denis beaulé

    • «Je pense que le gouvernement va bientôt s’asseoir avec TOUS les leaders étudiants», dites-vous.
      Après une première gaffe (blague contre des étudiants), ce serait la pire erreur à faire.
      Accepter des représentants de la CLASSE, ce serait dire que les étudiants de la FECQ et de la FEUQ, qui ont démontré de la tolérance et de l’écoute et ont utilisé des méthodes acceptables pour faire valoir leurs demandes, ne mériteraient pas plus de considération que ceux qui ont nui à l’ordre public et coûté très cher à la socìété.
      Ce serait promouvoir l’anarchie et l’inconscience.
      La CLASSE aurait pu conserver une certaine respectabilité et le droit de négocier si son principal dirigeant n’avait pas défendu l’action de vandales… qui n’étaient sans doute pas des étudiants d’ailleurs!
      Et la multiplication des manifestations, dans des lieux sans rapport avec le conflit actuel, n’est pas un aspect qui les aidera.

      Quand des travailleurs syndiqués manifestent ailleurs que près de leur lieu de travail ou de la maison-mère de leur entreprise (édifice gouvernemental pour la fonction publique) et que les choses dégénèrent sur la place publique, ils perdent souvent mon appui. Idem pour certains étudiants.

    • En 68, je ne me souviens plus du nombre de semaines. Je me souviens même plus où j’étais.

      Ça me revient;j’étais à l’U.Q.T.R. mais juste de corps. Je suis certain qu’on avait plus de fun.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité