Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 octobre 2011 | Mise en ligne à 11h13 | Commenter Commentaires (46)

    Comment ça se passe sur un chantier?

    photo: André Pichette

    photo: André Pichette

    J’aimerais que quelqu’un m’explique comment ça se passe sur un chantier?

    Prenons le nouveau CHUM.

    Le gouvernement décide de bâtir un méga-hôpital.

    Je suppose qu’une firme d’ingénieurs propose des plans.

    Quand les plans sont acceptés, un entrepreneur débute les travaux.

    Qui décide des travailleurs qui creusent le trou? Qui font les planchers? L’électricité? La finition?

    L’entrepreneur? Le syndicat?

    Qui les paye? L’entrepreneur? Le client?

    C’est qui le boss?

    Qui choisit les fournisseurs?

    J’aurais besoin d’un Pierre Vercheval de la construction.

    C’est quoi le plan de match d’un chantier?


    • Allez faire un tour sur le site facebook FTQ c`est assez éloquent et ca démontre bien l`esprit d`entreprise…

    • Just Fu**ing google it ?

    • Le gouvernement décide de bâtir un méga-hôpital.

      une firme d’ingénieurs propose des plans.

      Quand les plans sont acceptés, un entrepreneur général va en appel d’offres pour les différents corps de métier

      chaque corps de métier a un boss qui lui se rapporte a l’entrepreneur général

      un ouvrier est paye par sa compagnie de corps de métier qui elle est payée par le général qui elle est payée par le client

      chaque corps de métier a son fournisseur de matériaux

    • @stephane.g
      Merci, c’est clair et precis. Tout ce processus est donc a l’abri de toute
      corruption et favoritisme…

    • Euhhhh, ça se passe ou ça casse ??? :))

    • stephane.g

      à partir de qu’elle étape, les enveloppes commencent à circuler.

    • D’après ce que je comprends, l’entrepreneur général s’assure d’avoir payé sa cotisation à la mafia, de cette façon il peut faire placer les gars qu’il veut par le syndicat chez les sous-contractants et son chantier roule rondement. Il faut juste bien graisser tous les engrenages importants.

    • Ah oui, précision: Il arrive que l’entrepreneur général n’ait pas à payer de cotisation quand il est lui-même membre en règle de la mafia. Ça, c’est pour les très gros chantiers. Il y a une économie d’échelle à faire ici.

    • Sur ce site: http://ladiagonale.ca/maxouel/le-rapport-duchesneau-pour-les-nuls

      il explique les 3 étapes ;)

    • Et c’est le syndicat qui choisit les travailleurs qui vont aller sur le chantier. Le syndicat trouve normal qu’un employeur ne choisisse pas son personnel mais qu’il fasse quand même les chèques de paye. C’est exactement pour cette raison que le Fonds de solidarité de la FTQ a accepté que ce soit l’Association des banquiers canadiens qui choisisse qui va travailler au FSTQ.

    • Monsieur Laporte, c’est la mafia FTQ qui mène sur un chantier, car il faut qu’elle y trouve son compte.

      Avec la Gaspésia, elle y a trouvé son compte. Au fait, comment ca va à la Gaspésia? J’espère que cette entreprise fait ses frais pour que les travailleurs y gardent leur emploi.

    • @onkyben, pas le temps de Googooler! Fa ke, laissez faire vos bons conseils… Pas assez d’imagination pour deviner que cette simple question peut susciter des réflexions intéressantes?

      Merci à Stephane.g pour son explication. Moi non plus, je ne savais pas comment ça marchait sur un chantier.

    • Il faudra bien q’un jour la vérité sorte et le plus tôt sera le mieux

    • Billet inutile? Tentative de faire rire?

      N’importe quel collègue de pupitre vous aurait renseigné.

      M. Laporte, ça va de mal en pis.

      Votre retour sur les seins et votre billet de 10 ans en arrière nous prouve par 2 que vous n’avez plus grand chose à bloguer.

      Lorsque vous nous faite lire vos billets, écrits 5 ou 10 ans en arrière, vous étiez brillant.

      Avez vous vraiment besoin d’écrire à tout les jours ou deux?

      Demandez donc un petit congé et pondez nous une chronique hebdomadaire ou bi hebdo comme vous le faisiez si bien, il y a longtemps…

    • D’accord avec Stéphane.g mais avec quelques nuances:
      1- Le gouvernement décide de bâtir un méga-hôpital…
      Le chef de ce gouvernement décide d’intervenir…

      2- Une firme d’ingénieurs propose des plans…
      Le chef de cette firme étant un des créanciers politiques du chef du gouvernement,
      cette firme est au préalable choisie au détriment des autres firmes qui se retirent du
      projet après “d’intenses négociations”…

      3- Quand les plans sont acceptés, le chef entrepreneur général fréquentant les
      mêmes Trattorias de la petite Italie que le chef de la firme d’ingénieurs-conseils va en
      appel d’offres pour les différents corps de métier…

      4- Le meilleur ami de l’entrepreneur s’avérant être le chef du plus gros
      syndicat au Québec, celui prend la responsabilité de trouver les meilleurs travailleurs
      de la construction à la condition que ces derniers est payé leur cotisations…

      5- Finalement, le cousin éloigné du chef syndical étant comme par hasard le chef du
      Gouvernement, ce dernier recoit sa ristourne après une retraite prématurée résultant
      d’une enquête qu’il redoutait sur les différentes collusions dans le merveilleux monde de la
      construction…
      P.S.
      Toutes ressemblance avec des gens vivants au centre de l’actualité serait une pure coincidence…

    • Salut Steph!
      C’est comme les canadiens… essaye-pas de comprendre
      J’aurais gagé mon char que l’ont perdrait ce soir
      Une chance qu’ont a pas tapé! :)))

    • Avez-vous regarder la Comission, c’est pas sérieux, Y a un clown qui fait des clowneries en arrière (celui avec un pinch pour ceux qui s’en rappellent ;)….)pendant que Arsenault dit des aneries

    • @superlulu
      Tentative de faire diversion? De vous montrer malin? De vous faire paraître plus intelligent que vous ne l’êtes en réalité? Qui êtes-vous pour exiger à quel rythme M. Laporte devrait écrire?
      Faites-nous plaisir aussi: abandonnez la fréquentation de ce blogue et partez le vôtre…

      Alors, pour commenter le sujet:
      Bien que je sois d’accord avec l’étape #4 de Cadbinator, les autres étant pure spéculation, je préfère et de loin l’explication de Stéphane.g qui s’en tient à la question de façon précise.

      Pour revenir à l’étape 4, rappelons-nous le chantier de la Gaspésia, un des plus grands fiascos financiers du Qc. Un projet du Fonds de solidarité FTQ. Le syndicat FTQ-Construction, à coups de menace et d’intimidation a empêché les travailleurs de la Gaspésie d’y travailler parce qu’ils n’étaient pas affiliés à la FTQ… Un fiasco causé aussi par le vol, la collusion et la corruption qui régnait sur le chantier. Un fiasco qui a coûté 333 Millions $$$ de fonds publics. L’usine a été revendue 40 Millions à un groupe du Vietnam qui a démantelé l’usine…
      Donc, un fiasco dû en partie au Placement syndical!
      Il faut apprendre des erreurs du passé! Il est temps que le ménage se fasse, n’en déplaise à M. Arsenault!

    • @superlulu

      youhou! c’est quoi? Vous êtes-vous rendu compte que vous n’êtes pas obligé de lire ce que vous n’aimez pas?

    • @cadbinator : vous devez être dans le milieu pour avoir tous ces tuyaux!
      Je suis dans le milieu de la construction depuis 12 ans, pour une entreprise familiale. Ce que vous racontez est faux.
      Ce qui est dommage avec tout ce qui se passe c’est que les gars de la construction passent encore pour des colons. Mais le plus simple des travailleurs a à coeur de faire vivre sa famille, prendre 4 semaines de vacances fort méritées… Pour les crosses administratives, on s’entend que ça se passe dans en haut de la pyramide.

    • Et le travailleur, une fois qu’il est rendu sur le chantier, il recoit ses ordres de qui, son boss ou son délégué syndical ?

    • Je suis moi meme ingenieur civil. Premierement c’est assez desolant tout ce qui se passe et une minorite de crosseur fais passer tout le monde pour des criminels. Stephane, l’attribution de contrat et la sous-traitance est beaucoup plus complexe que ce que vous voulez bien le faire parraitre.

      Tout debut avec quel type de contrat le gouvernement decide de donner:
      - Prix fixe ? L’entrepreneur soumet un prix et assume le risque sur les items decrit au devis qui a ete ecrit par la firm d’ingenierie (l’entrepreneur habituellement soumissionne avec une marge de profit plus elevee car il prend plus de risque). L’entrepreneur general aura par la suite l’entier controle sur les differents sous traitant et autres intervenant. Le gouvernement n’etant la que pour verifier que la fabrication/ construction respecte le devis. Ultimement, le gouvernement n’a pas un mot a dire sur qui fait le travail car il a un prix fixe a payer. Si jamais certain changement sont exiges par le gouvernement , ou si il y a des erreurs dans le devis qui doivent etre modifiee, l’entrepreneur negocie la valeur de ces changements avec le gouvernement pour effectuer les travaux supplementaire ( extra)

      - Cost plus : L’entrepreneur negocie un prix avec le gouvernement, mais ce prix est variable. L’entrepreneur se fais rembourser ces depenses, mais le gouvernement est a livre ouvert avec l’entrepreneur. Il a droit de regard sur tout ce qui est depense et peux demander des pieces justificatives pour tout. Dans ce cas le risque est partage entre l’entrepreneur sur les items du devis. L’entrepreneur ne prenant moins de risque, les profits exiges sont moindre. Dans ce cas aussi, l’entrepreneur doit montrer pate blanche lors de l’attribution de sous contrat, il doit prouver qu’il prend le plus bas soumissionaires ect…

      CE n’esdt donc pas aussi simple que ce que tout le monde veux bien le laisser croire. Maintenant, je ne dis pas qu’on est tous a l’abris de la corruption dans ce systeme. Tout le systeme est base sur la presomption que les verificateurs ne sont pas corrompus ect…

      J’espere que cela vous aide a comprendre…

    • Vous parler d une question M.Laporte. De quel génération est tu, car ceci devrait t`aider pour te retrouver dans ton chantier : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Pierrafeu

    • @annie_dany

      Vous pouvez être dans le milieu sans vous en être aperçu. Le placement syndical s’opère sur les grands chantiers. Imaginez ceci : un gros projet de construction, seulement quelques firmes peuvent soumissionner, et 75% des employés de construction sont affiliés à 2 gros syndicats qui mènent tout.

      Si vous voulez soumissioner, vous avez affaire à mettre de votre côté les syndicats. C’est ce qu’on appelle la collusion. Le syndicat va préférer une entreprise qui lui renvoie l’ascenseur à une autre. Comment? Le placement syndical : le syndicat va fournir les meilleurs à une entreprise et va menacer l’autre de lui envoyer les pires, ou du monde qui vont faire du trouble sur les chantiers (d’où les menaces, intimidation dont on entend souvent parler).

      Maintenant, imaginez-vous le proprio de la plus grande entreprise de construction d’une province et le chef du plus gros syndicat de construction de la province. Pensez-vous que ce serait une simple coincidence que ces 2 personnes se retrouvent sur le même yacht appartenant à l’entrepreneur? Que cet entrepreneur lui-même ait fait les bureaux de ce syndicat? Et que ce même syndicat ait financé l’achat par l’entrepreneur de la compagnie qui lui a permis de connaître autant de succès?

      Le placement syndical serait bien s’il y avait concurrence dans les syndicats. Mais il n’y en a pas.

    • superlulu passe en mode superfendant. Pacapabe.

    • @raoul914,

      c’est simple, c’est le délégué syndical qui lui dit s’il doit écouter son boss ou non. Vous en avez une autre comme ça?

    • @tous qui me disent d’aller lire ailleurs, il arrive qu’il y a d’excellents textes sur ce blogue.

      D’ou mon retour occasionnel. Aussi simple que celà.

      Un blogue est comme une boîte à surprise, impossible de savoir simplement à lire l’étiquette que vous savez ce que vous y trouverez, :-)

    • P.S. V. Marissal, Yves Boisvert, A. Pratte, M. Lavoie et plusiers autres commentent ce genre d’actualités.

      N’avez vous pas l’habitude d’un beau billet de M. Laporte?

    • Chers nininou et annie_dany, loin de moi l’idée de vous offenser. Mes propos ne faisaient que caricaturer une situation bien réelle et si je peux vous sembler cynique c’est que je suis dans le métier depuis 1974 et que ce que j’y ai vécu s’apparente beaucoup à ce que l’on peut voir dans le film de Denis Arcand “Réjeanne Padovanni” datant de la même époque que mes débuts dans le milieu. Le problème ne se situe justement pas au niveau des travailleurs de la construction. Ces derniers sont pris en otages au même titre que les autres payeurs de taxes par des dirigeants qui n’ont rien à cirer de leur récriminations…

    • Hmmm, je croyais que c’était des architectes qui faisaient des plans… Est-ce que je rêve?

    • Cadbinator, je crois que tu as raison. Les travailleurs sont pris en otages.
      Pas tous mais probablement plusieurs et pas de la même façon.
      Toute ma vie, j’ai entendu mon père et ses compagnons, tous travailleurs de la construction, parler de construction et de syndicats. Je suis moi-même aujourd’hui dans le domaine de la construction.
      Il est possible que des travailleurs aient du payer pour travailler.
      Il est aussi possible que certains aient du acheter leurs cartes.
      Un des amis de mon père a pu se permettre d’aller demander d’une à plusieurs fois par semaine sa carte au représentant parce que son père le faisait travailler pour lui dans le résidentiel en attendant donc il avait un revenu. D’autres ont par contre été moins chanceux, j’en suis convaincue.
      Des évènements à plus petite échelle font aussi partis du problème.

    • Pour avoir travailler plusieurs années comme ouvrier sur les chantiers ,il est bon de savoir que la plupart des chantiers d’importance nécessite beaucoup de main d’oeuvre pour un laps de temps plus ou moin long.Donc on ne peux pas laisser les travailleurs attendre chez eux….il y as une migration obligatoire.Dans ces cas la le placement est primordial afin de respecter les échéancier,vous pouvez remettre cette responsabilité entre les mains de la commission de la construction du québec….mais sachez que pour être inspecteur de la CCQ vous devez avoir des amis dans la bâtisse : ) tout du pareil au même hélas…

    • De plus les travailleurs de tous les corps de métier confondu sont zoner par région par la CCQ…un peu comme les territoire de chasse, example : si tu est de Québec tu na pas le droit de travailler a Montréal et c’est comme ca pour toute les régions….connaisser vous des médecin ou des comptable qui n’ont pas le droit de travailler ou ils le veulent et ca avec les mêmes diplome et compétence……….zoné comme des chevreuils.

    • Poser la question, n’est-ce pas la réponse?

    • Ne pas oublier les sous-contractants. Un même contrat peut passer par 4 sous-contractants…

    • Comme dans Star Academie: c’est arranger avec le gars des vues!

    • D’ailleurs pourquoi pas faire pas faire une émission de télé réalité sur le processus de réalisation du nouveau pont Champlain… me semble que cela sera bien payant et le contenu dépasserait toute fiction.

    • L’explication de max_ct est de loin la meilleur, les autres ne font que spéculer…

    • @mironov , pour répondre à votre propre question: non, pas dans ce cas-çi !

    • @Superlulu, c’est surtout votre ton fendant et irrespectueux qui en a irrité plusieurs, dont moi… Cela n’a pas sa place dans les blogues.

    • Comment ça se passe sur un chantier?

      Pas très différent d’ailleurs, c’est comme tout ‘business’ bordel.

      Dans le cas du CHUM… un tatoué fait croire aux farfadets qu’après la chute du pont de la concorde et de d’autres grincements de dents ( échangeur Turcot, pont Champlain, le volant de J.J.Charet, etc) et bien le CHUM en mode PPP (petite politique partisane) est l’unique solution.

      En ordre ou désordre de toute facon il y aura des extra$…

      1- on crée de toute pièce un besoin réel ou non.
      2- on créé la clientèle (constipation$ dans les urgence$)
      3- on cherche le plombier ….! (fuite d’informations pour le$$iver les cervelets)
      4- on offre une somme à celui qui trouvera le terrain sans nid$ de poule$…!
      5- on n’a perdu le plombier (avis de recherche est lancé $$)
      6- on l’a finalement retrouvé dans les murS de l’ancienne hopital avec un infirme d’ingénue cent ceinture$$$$… (pas le choix le gouv. maqouille$)
      7- on n’a finalement conclus que pour couper le$ frai$, d’utiliser les plan$ du Casino de Mtl et pour les extra$…! ben y a plan Nord…!!!!!
      .
      Finalement tout se passe bien avant le chantier.
      Les nid$ de pouleS sont bouchés en tenant les fesses bien serrées… besoin d’une vidéo !

    • @ Ultrope, je crois qu’il est normal d’autoriser, sur les gros chantiers, qu’un certain nombre de travailleur soient locaux. Tout le monde doit gagner sa vie, faire vivre sa famille. Cela leur permet également d’être quelques semaines ou mois par année auprès de leurs familles les soirs de semaine. Plusieurs travailleurs doivent chaque année sortir de leur région pour travailler. Bien évidemment, certains diront, je vais faire du chômage. Cette avenue n’est, heureusement,pas choisie par tous.

      Afin de terminer l’histoire de l’ami de mon père qui est allé presque harcelé le représentant pour avoir sa carte, je complèterai donc celle-ci en mentionnant qu’à défaut de le harceler, cet ami aurait pu payer aussi payer les 500$ dollars en comptant demandé par le représentant pour lui délivrer sa foutue carte. Le représentant était simplement écoeuré de le voir à chaque semaine. Je serais curieuse de savoir la valeur actualisée de 500$ 30 ans plus tard.

    • Dans la formule choisie par notre gouvernement pour le CHUM, c’est-à-dire, un PPP, les étapes, une firme d’ingénieur propose des plans et les plans son acceptés nécessitent des explications.

      Oui, effectivement, une firme d’ingénieur propose des plans. Ces plans comprennent par contre qu’un concept assez avancé et plusieurs autres documents décrivant les performances minimales à atteindre ainsi qu’un programme fonctionnel et technique. Le tout étant le résultat des millions de dollars dépensés par notre gouvernement en étude et autres. J’utilise ici le mot concept avancé puisque ce ne sont que les grandes lignes directrices du projet. Ce n’est pas de l’ingénierie détaillée.

      Il en est de même avec toutes les spécialités soit l’architecture, la structure et tous les systèmes de la mécanique du bâtiment. Et, c’est avec ce concept avancé et tous ces documents dans toutes les spécialités que notre gouvernement est allé en soumission pour ce PPP.

      Donc, qui fera l’étape de l’ingénierie détaillée ? Les ingénieurs et les architectes engagés en sous-traitance par le groupe qui a remporté la soumission ? Il est aussi possible qu’ils soient partenaires. Dans les deux options, les deux parties se perdront dans d’interminables guerres internes auquel les représentants de notre gouvernement n’assiteront pas. Pourquoi, parce l’ingénieur a une responsabilité différente de l’entrepreneur. Il appose sa signature sur les plans, est assujettit à un code déontologique et à la loi sur les ingénieurs du Québec. L’entrepreneur, lui, se concentre sur le profit, sur comment faire plus de profits et finalement, la livraison de la marchandise à temps.

      La vrai question est pourquoi un PPP. Parce que le gouvernement n’a pas la capacité d’emprunter ou ne veut pas le faire. On se casse bien moins la tête avec le financement dans une formule PPP.

      Le mode conventionnel aurait probablement été une meilleure option. Notre gouvernement aurait alors donné des contrats pour chacune des spécialités (architecture, structure et mécanique) pour en tirer à la fin, des plans et devis complets et très détaillés. Il se serait assuré ainsi d’une qualité minimale autant pour les systèmes que pour les équipements les composant. D’autant plus, que les guerres internes mentionnées plus tôt aurait eu lieu quand même mais autour d’une table à laquelle notre gouvernement aurait été présent.

      La formule étant un PPP, nous sommes maintenant pressé par le temps pour la construction du nouveau CHUM. C’est désolant d’être pressé surtout quand on sait que la planification, la préparation et l’organisation avant un chantier est la clé du succès. Toutes les grandes écoles de gestion véhiculent ce principe de base de la gestion de projet.

    • @nininou: Si vous êtes trop sensible, passez sur mes commentaires.
      Si ils sont publiés, ils doivent avoir un minimum de pertinence.
      Vous êtes trop fleur bleue.

    • bonsoir stephane bon voila maintenant une autre version , moi j’ai deja ete anti syndicat je travaillait hors construction pour une entreprise de maison prefabriqué bien connu j,ai donner 15 ans de ma vie jusqua ce que me rende compte que l,on me niaisait etait pogner dans un engrenage tu as pas argent tu as pas les moyen de partir de la jusquau jour ou tu as pu de job , la j,ai ete sur la construction les 3 premiere années j,ai travailler pour de tas entreprise et chaque fois on m,ecoeurait et profitait de moi car je suis une personne malentendante j’ai fini par decider de me faire placer par la ftq en electricite et il mon beaucoup aider j’ai trouver la une bonne gang , la bas on ma beaucoup aider la facon ca marche ce simple la premiere fois tu t,inscrit pour etre membre du syndicat (carte de membres ) ca te coute 10$ il te donne casque crayons ect , chaque mois tu te mets en disponibilité tu va voir les representants ils te place tu fini par faire ton nom et plus il te connaisse plus tu as de chance te faire placer , ils essait aussi de placer ceux qui on pas de chomages en premier , mais aussi si tu est delegue chantier ce sur tu manqueras pas de travail et cela est normal tu devrait voir tout le benevolat que ces membres la font pour leurs confreres et consoeurs , il y as des comites sportif , loisirs ect , tous benevole , maintenant dit moi est normal que si tu fait du benevolat que tu as des chances avoir meilleurs chantiers moi je dit oui et ce parfaitement normal , et je jalouse pas ces types la mais je les envie etre capable de donné de meme ils arrete pas moi j,ai choisi de pas en faire autant mais un jour quand serai capable vais en faire plus , moi je trouve normal qu’ un membre qui donne du temp recoive u juste retour de l’ascenseur ,et maintenant pour ce qui est du placement ils sont rendu quils place de moin en moin meme pas 15% des chantiers ,l’employeur les appelle ils leur ok j’ai besoin de nombres de gars alors les representant choisisent par ordres de priorite ceux qui on pas de chomages , ceux qui ca fait lontemp pas travailles ceux quil connaissent bien et quil savent apte pour ce genre de taches et ceux qui sont bien connu et qui se depense pour leur confrere est ce cela le favoritisme ? si ce cela bravo et si je suis jaloux de cela ce juste a moi en faire plus moi j’attend les chantiers que l,on me donne je pourrait travailler pour autres employeurs mais j’aime mieux travailler moin et avoir des chantiers ou le deleguer va te proteger de mauvais employeurs , si la commission de la construction place eux meme il y auras plus personne pour te protege ce les patrons qui vont mener cela va etre un retour en arriere dse plusieur dizaine années merci a la prochaine

    • @ Codepress
      On vas laissez faire la vidéo! lol ;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité