Stéphane Laporte

Archive du 23 septembre 2011

Vendredi 23 septembre 2011 | Mise en ligne à 17h31 | Commenter Commentaires (101)

Grosse crisse, petite crise

image110923172905

Inadmissible! C’est effrayant! Le ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan a traité la députée adéquiste Sylvie Roy de grosse crisse à l’Assemblée nationale. Il ne l’a pas dit fort, mais il l’a dit quand même. C’est quoi ça? Grosse crisse est une insulte dégradante, diffamante, dégueulasse. Où est la ligue des droits de la femme pour défendre Sylvie Roy? Où sont les autres députés pour dénoncer le comportement déplacé de Norman MacMillan? Où sont les médias pour le couvrir de honte?

On traite la nouvelle comme si c’était un blooper. Une petite crise. Pourtant c’est grave, c’est extrêmement grave qu’un homme qualifie une femme de la sorte, en plein parlement.

Voyons donc!

Jean Charest doit sanctionner son ministre impoli.

On ne peut pas admettre un tel vocabulaire et surtout un tel mépris de l’adversaire.

Aujourd’hui, le ministre a écrit une lettre pour livrer ses plates excuses. C’est pas assez.

Madame Roy a raison d’exiger des excuses là où l’injure a eu lieu.

Norman Macmillan doit s’excuser de vives voix, à l’Assemblée nationale, devant sa victime. Debout, comme un homme.

Il en va de la réputation de la classe politique.

Grosse crisse, c’est une réplique de truands.

Nos élus doivent prouver qu’ils n’en sont pas.

Un peu de classe, svp.

Un peu de hauteur.

Ça va nous faire du bien.

Lire les commentaires (101)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité