Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 13 septembre 2011 | Mise en ligne à 13h54 | Commenter Commentaires (242)

    Nelly, Guy A. et la honte

    141907-nelly-arcan

    Deux ans après son décès, on vient de publier une nouvelle inédite de l’auteur Nelly Arcan, intitulée La honte. Nelly Arcan y raconte son passage à l’émission Tout le monde en parle:

    Chaque fois qu’elle repensait à l’émission, chaque fois qu’elle revoyait le visage haineux, autiste, inentamable, de l’homme debout – et elle y repensait et elle le revoyait tout le temps –, le monde s’effondrait dans son esprit.

    L’homme debout, c’est l’animateur Guy A. Lepage. Qui lui a fait vivre le pire des supplices avec la complicité des autres hommes sur le plateau.

    La lecture de ce texte est bouleversante. On ne peut qu’être ému devant une personne aussi vulnérable, aussi mal dans sa peau. On ne peut que vouloir la comprendre, l’aider, l’aimer. Même si il est trop tard.

    Mais en même temps, on ne peut absolument rien reprocher à Guy A. Lepage.

    Guy A. Lepage n’a pas été haineux avec elle. Guy A. Lepage a fait son métier, ce soir là, comme il le fait tous les dimanches.

    Guy A. Lepage anime un talk show. Un spectacle de la parole.

    À Tout le monde en parle, les mots n’ont pas le même poids que dans les romans. Les mots sont là pour divertir. Pour faire réfléchir, souvent. Mais toujours pour faire un bon show.

    Guy A. Lepage a donc placé l’auteur devant ses contradictions pour provoquer un moment. Une réaction. Mais Nelly était mal-à-l’aise.

    Et quand son décolleté est devenu sujet à blagues de la part de tous les invités, elle s’est effondrée.

    Avec une plume, elle aurait bien su leur répondre et avoir le dernier mot. Avec sa bouche, elle en était incapable.

    Nelly Arcan voulait qu’on la trouve belle pour être acceptée. Elle ne voulait pas qu’on la trouve déplacée.

    Mais Tout le monde en parle n’est pas une émission hommage, c’est une joute verbale.

    Nelly Arcan qui n’a jamais accepté son corps n’était pas en mesure de jouer. Ça la confrontait trop avec elle-même.

    Toute sa vie fut marquée par son hyper-sensibilité face aux regards des autres. Imaginez sa fragilité quand elle se retrouve devant 2 millions de personnes. 2 millions de juges.

    L’homme debout au visage haineux, autiste, intenable, ce n’est pas Guy A. Lepage, c’est son miroir. Qui était encore plus cruel pour elle, ce soir là, car la télé est un miroir grossissant les différences. Un miroir impardonnable.

    Bref Nelly Arcan n’aurait jamais dû aller à Tout le monde en parle. Ce n’était pas un endroit pour elle, dans son état de haute vulnérabilité.

    Mais elle a bien fait de partager avec nous son expérience. C’est une geste d’une grande générosité.

    Car son récit est matière à réflexion pour tout le monde.

    À commencer par les gens de télévision.

    Nelly Arcan portait un décolleté osé. Soit. Était-ce une raison pour en rire? Bien sûr, les intervenants ont dit tout haut ce que bien des téléspectateurs pensaient dans leur salon. Bien sûr, ça faisait un bon show. Bien sûr, ce n’était pas méchant. C’était juste adolescent. Ça se voulait rigolo. Mais c’était tout de même, un manque de respect.

    Une femme peut-elle être à la fois provocante et respectée à la télé?

    Peut-on être à la télévision plus qu’une image, surtout si on est femme et sexy?

    Quelque chose me dit que tous ceux qui ont lu le texte de Nelly Arcan seront dorénavant plus sensibles aux personnes se présentant sous les lumières des projecteurs.

    Ce n’est pas parce que c’est de la télévision, qu’on ne doit pas faire attention.

    Ce n’est pas parce qu’une personne est en ondes, qu’elle est prête à tout.

    Entourée des mêmes gens, mais sans caméra, je suis certain que Nelly Arcan se serait sentie bien. Parce que personne n’aurait eu la pression de faire un show.

    C’est ça le démon de la télévision. La loi du plus fort en gueule.

    Nelly Arcan n’avait pas à avoir honte de son passage à la grande messe du dimanche.

    Guy A. Lepage n’a pas à avoir honte de la façon qu’il l’a reçue.

    Mais on peut tous puiser une leçon de cette troublante nouvelle, bien que la prose de Nelly Arcan soit à des années lumières de celle de Saint-Exupéry, c’est la même que celle du Petit Prince: l’essentiel est invisible pour les yeux (et les caméras), on ne voit bien qu’avec le coeur.


    • Pour résumé votre texte, Guy A est un gentil et Nelly est une gentille qui ne se sentait pas bien… et personne ne doit avoir honte….

      Je me souviens très bien de cette émission (que j’écoute rarement) j’avais honte moi aussi de voir les gars baver à l’idée d’imaginer Nelly et Manon (pèse sul piton) s’embrasser. C’était pathétique de voir les gens présent dans le studio prendre un plaisir malsain à constament énnumérer les contradiction du personnage. J’avais eu des nausées après cette entrevue.

    • Guy A. Lepage n’est certainement pas responsable du mal-être de Nelly Arcan, mais j’aimerais comprendre pourquoi on a autant de mal à être respectueux dans ce talk-show.

      Émettre des commentaires sur la tenue d’une invitée est quelque chose de déplacé, point. Arcan venait sur le plateau pour discuter de son livre, sa vie d’auteur, mais devait pateauger pour ramener la discussion au sujet initial.

      Je dois dire que j’aime beaucoup TLMEP, mais grâce à certains invités qui nous livrent un témoignage captivant (pas tous, hélas). Mais j’ai toujours déploré les remarques insignifiantes et insipides du fou du roi (Dany Turcotte) lancées à brûle-pourpoint, et le manque d’habileté de Lepage à mener ses entrevues.

      J’espère qu’ils nous lisent, et sauront s’ajuster pour la nouvelle saison de TLMEP.

    • Je suis désolé, mais il y a eu des gens intelligents à TLEP qui n’ont pas été forcément “niaisés”. Il y a eu des conversations intelligentes avec des gens sérieux. Alors l’argument du “show de parole” ne passe tout simplement pas.

    • @jaisouventraison

      Cette fois-ci vous n’avez pas raison. Vous etes un bien piètre interprete de la psychologie féminine.

    • C’est vrai quoi…elle se sait vulnérable, a un problème avec le regard des hommes et elle s’habille d’une manière émoustillante…

      Vraiment cohérent…

    • “Une femme peut-elle être à la fois provocante et respectée à la télé?”

      Pas si elle se prétend la dénonciatrice de l’opression masculine sur l’image du corps de la femme.

      Je sais peu de choses de Nelly Arcand, sinon qu’elle a un certain talent d’écriture, est dotée d’une candeur touchante et qu’elle était dépressive.

      De là à récupérer son propos pour en l’ériger en icône intellectuelle d’émancipation féministe victime du vilain regatrd des machos. C,est ce qui me gène dans le propos. Elle multipliait les phrases (et les jugements) à l’emporte-piece. Son apparence même était un “statement”. Il n’est que normal qu’elle y fut confrontée et les curés sont bien plus ceux et celles qui essaient de faire passer les hommes qui relevèrent ledit statement pour des piliers de taverne que les hommes en question.

      Enfin…
      Paix à son âme.

    • Merci de votre finesse, JAISOUVENTRAISON. Vous devriez animer un show de chaises.

      C’est vrai qu’Arcan aurait dû éviter le plateau de Guy A. Il n’allait surement pas changer pour elle et se montrer délicat.

      Une joute verbale? Come on. La première année de TLMEP, ok. Rael, et tout. Mais depuis? C’est un show comme les autres, ou le monde plogue leurs prochains trucs. Ca s’est vite éloigné de l’original francais, gras mais réfléchi. Maintenant, c’est juste gras. Dommage!

    • Ceci dit sans poser de jugement s`il y a une situation ou un artiste peut s`attendre à tout et particulierement à un comportement cabotin c`est bien à tout le monde en parle .

      Comme vous le dites,ce n`était pas la place de Mlle Arcand mais cela ,l`équipe de TLMP ne pouvait le savoir.Son triste destin confirme un mal d`être qui aurait pu /aurait dû être le sujet de l entrevue sans doute. Mais Mlle Arcand était prisonniere de ses phobies/complexes/malheurs…

      C`est juste ben triste cette histoire et probablement qu`au lieu de crier à l aide , elle a laissé crier sa plume.

    • Non, une femme ne peut pas etre à la fois désirable et respectée.

      Pourquoi pensez-vous qu’il y en ai qui préfèrent la burqua ?

    • @ jaisouventraison : Vous êtes un très bel exemple de ce que internet a de plus hideux à offrir. Qulequ’un qui donne son avis sur un sujet très délicat avec la subtilité d’un Gilles Proulx. En passant, j’aimerais bien si vous pouviez nous faire l’honneur de nous éclairer sur votre définition d’un ” world class problem ” car je n’ai pas trouvé de réponse satisfaisante sur “les internets” comme vous dites si bien.

    • J’ai lu Putain, et contrairement à Robert Lévesque qui y trouvait un “souffle littéraire”, je n’y ai vu que de l’exhibitionnisme malsain. Si on veut jouer les Pamela Anderson, on doit être capable de prendre les jokes de boules. Idem pour Marie-Chantal Toupin.

    • @jaisouventraison, 14h19
      Je comprend votre point de vue et le partage jusqu’à un certain point. Mais étais-ce nécessaire de l’exprimer de façon si abusive et offensante?

    • @triplebuse il faut avoir beaucoup de temps à perdre (gros égo la fille..) pour analyser les coquilles des blogueurs. Il y a un texte derrière, un très beau texte en plus, bravo !

    • Imaginez le malaise si on retrouvait Anne-Marie Losique morte par suicide, laissant derrière elle un petit mot indiquant qu’elle ne s’est jamais remise du fait qu’on ait rigolé de son « gloss » à TLMEP!

    • @jaisouventraison

      Tu as souvent raison, mais cette fois-ci, c’est toi qui agit en enfant de…

      Elle a été une escorte de luxe, mwais, une pute. Être une pute ne veut pas dire qu’elle était bien dans sa peau en faisant ca. Au contraire, bien des anciennes putes disent qu’elles sont tombées dans ca parce que c’était une facon d’essayer de se sentir valorisée et appréciée.

      Et elle n’était plus une pute. C’était une auteure. Si tu avais de la culture et que tu avais lu ses romans Putain et Folle, tu verrais la honte qu’elle vivait de son passé, et son mal existentielle.

      Ton commentaire est gratuit, déplacé, vulgaire et cruel. C’est toi qui devrait avoir honte.

    • Vous écrivez: “Un show pour faire réfléchir”. Vraiment? Vous pensez ça ou c’est par solidarité journalistique?
      Un lecteur

    • J’ai lu et été réellement troublée par les extraits de “La Honte” et je n’aimerais pas être dans la peau de Guy A Lepage cette semaine ni les autres semaines tant qu’à ça ! J’ai regardé également la vidéo de TLMEP dont je me rappelais vaguement avoir éprouvé un malaise à l’époque lorsque j’avais vu Nelly Arcan si vulnérable essayer d’expliquer son point de vue alors qu’on la ramenait sans cesse à son décolleté et à ce qu’elle avait dit ou fait plusieurs années auparavant. J’admets qu’il y a eu un grand manque de respect et de professionnalisme envers cette invitée qui n’allait pas là pour se faire démolir de la sorte. L’humiliation et la douleur ressenties à travers son texte ne me semblent pas être de la fiction. Loin de là. Alors je me demande ce qu’on lui a fait vivre ce jour-là car on n’en a vu que ce qui a été diffusé après montage mais qu’en est-il de la réalité de son vécu à ce moment-là? Il y a des limites à frapper et à ridiculiser quelqu’un dans le but de faire un bon show télé. À quand la mort en direct tant qu’à y être ???

    • Bravo Monsieur Laporte. Très juste votre texte. J’espère que Monsieur Lepage le lira. Pour l’instant, il semble réagir de façon défensive. Il devrait apprendre de cette expérience. Apprendre sur son pouvoir. Apprendre sur la force des mots.

      Par ailleurs, je suis outré de lire un commentaire comme celui de “jaisouventraison”. Les commentaires limite haineux de gens qui n’ont visiblement pas lu la nouvelle dont il est question ne méritent pas d’être publiés et ne devraient pas l’être.

    • Cette fille était vulnérable, mal dans sa peau et souffrait beaucoup sur le plan personnel. Rien à voir avec l’attitude des animateurs et invités. Elle n’aurait pas dû se présenter à l’émission dans son état. Il me semble qu’Anne-Marie Losique a subi pire lors de ses présences. La différence est qu’Anne-Marie Losique s’assume et est bien dans sa peau (enfin, c’est l’image qu’elle donne).

    • @ jaisouventraison: troll
      @ stephane Laporte: ”Mais Tout le monde en parle n’est pas une émission hommage, c’est une joute verbale”. Faut, plus maintenant…aprèes toutes ces années à écumer les artistes d’ici en double et en tripple c’est devenu un show de plugs et de congratulations mutuels pour qui est dans la gang…Nelly Arcand n’était pas de la gang…

      De plus le show est monté et remonté en long et en large pour diffusion 3 jours plus tard…Guy A n’est pas une tarte et connaissait le malaise de Nelly Arcan l’ayant vu, vécu et senti durant l’enregistrement…il aurait pu ôter cette partie ou simplement ”deleter” l’ensemble…Il a gardé le tout…bon show hein?

      Le pou…ça lui collera…le Pou…

    • Nelly Arcan était une jolie femme. Beaucoup de sex-appeal doublé d’une plume remarquable.

      Quand je l’ai vue débarquer sur le plateau, ma premiere réaction fut de regarder son habillement, ses formes, sa féminité, et j’ai trouvé qu’elle était magnifique, mais que son code vestimentaire était discutable pour aller a la tivi parler de ses livres. Le contenant prenait toute la place, malheureusement.

      Je ne peux pas croire que Nelly, une femme intelligente, ne savait pas qu’elle susciterait des regards, des jugements et meme des remarques en étant vetue de la sorte. Surtout sur un plateau comme TLMEP ou les questions vont souvent en dehors du sujet principal. Elle était vetue comme une femme qui respire la confiance, qui est bien dans sa peau, qui aime faire tourner les tetes, et qui se contre-fiche que les gens la juge ou la méprise. C’est ce que j’ai ressenti, alors qu’elle était tout le contraire a ce moment, durant cette soirée. On ne peut pas demander a Guy et Dany d’etres de fins psychologues et de déceler de la fragilité dans un statement qui représente tout le contraire. Je serais troublé aussi a la place de Guy A.

      Bref, loin de moi l’idée d’excuser qui que se soit, mais Nelly Arcand, avec sa fragilité du moment, aurait du choisir une autre tenue pour l’émission je crois. Elle aurait évité vraisemblablement des questions et commentaires qui lui ont visiblement fait du mal.

      C’est con comme ca. Ce n’est pas sa faute. Elle voulait surement se réfugier derriere une image forte, et ainsi camoufler un certain mal de vivre.

    • Tout le monde en parle ou tout le monde dans la marde suite à un tel cochonnage médiatique?

    • J’aime mon TLMEP mordant, incisif, et sans vergogne, comme la version originale en France, qui ne fait pas de cadeaux. Si c’est pour porter atteinte à la personne dès le premier mot à cause de son physique, qu’il en soit ainsi, et l’interviewée est mieux de bien se tenir. J’aime aussi mon TLMEP avec sa compassion, son respect et sa déférence habituelle, qui nous permet de ne pas avoir des invités sur le qui-vive constamment, qu’ils puissent respirer un peu. C’est sur cette corde raide que TLMEP marche, et je comprends la terreur de certains invités, vu que ce n’est pas un plateau conquis d’avance. Ce n’est ni un cirque, ni un spectacle de “matantes”, ou parfois les deux.

      Je comprends feu Mme. Arcan, et je souhaite qu’elle s’accepte finalement là où elle est.

      Merci pour le texte nuancé, M. Laporte.

    • J’ai regardé l’entrevue et Guy A. est égal à lui-même. Nelly est une femme qui dénonce l’image et qui pourtant participe activement à ce mouvement de l’image, donc tout ce qui peut en ressortir c’est tout simplement une jeune femme qui ne s’assume pas du tout, qui n’assume pas ses propos, l’image qu’elle projette etc…et ça Guy A. malgré que je le trouve toujours un peu arrogant, Guy A. n’est quand même pas responsable du mal être et du manque de confiance de cette jeune femme. On écrit pas des livres comme Putain, Folles et chercher l’attention des hommes en s’habillant avec des décolletés, pour ensuite espérer être traiter en jeune femme timide, il faut assumer un peu ou se la jouer un peu plus low profile. Anne-Marie Losique s’en serait sorti haut la main d’une situation comme ça.

    • “Toute sa vie fut marquée par son hyper-sensibilité face aux regards des autres. Imaginez sa fragilité quand elle se retrouve devant 2 millions de personnes. 2 millions de juges.” C’est vous-même qui le dites. Guy A. et son Fou ne pouvaient pas l’ignorer eux non plus. Ce qu’ils ont fait, c’est simplement “vache”. Je ne comprends pas que vous justifiez ce comportement par la nature “show” de TLMP. Je ne vous pensais pas aussi “accro” !

    • Ce n’est pas parce qu’on a rien a se reprocher qu’on a necessairement aucune responsabilité dans la decision de quelqu’un de se suicider.

      Ce sont deux choses distinctes.

    • Ouais, c’est un bon article, mais les commentaires, Ok, une pute, c’est une pute, mais c’est aussi avant tout une femme, un être humain avant tout et c’est le plus vieux métiers du monde, alors quand j’attend cela, plutôt lit ceci, moi par contre cela m’inspire un peu de mépris, et je dirais simplement que en général ceux qui traite une pute comme cela, sans voir l’humain, c’est certainement pas des hommes, mais bon, mon arrière grand mère me disait souvent, ” les femmes toutes des putes, sauf ta mère, car elle t’a mis au monde”, on avec cela on en revient à la bible Maire-Madeleine elle aurait lapidé, et avec certain Jésus serait un Bâtard … On peut certes juger l’auteur, son texte, mais on ne peut pas mépriser les gens …

    • Beaucoup de niaisage tout ça. Stéphane Rousseau en bedaine se fait faire le même genre de commentaires. On choisit comment on se présente dans la vie.

    • Vous dites: “Peut-on être à la télévision plus qu’une image, surtout si on est femme et sexy? ”

      Je réponds: NON.

      La preuve, à chaque fois que Anne-Marie Losique passe à TLMEP, ça vire autour de son corps. On la fait passer pour une cruche et c’est à peine si on ne la traite pas de pute.

      Pourtant, c’est une des femmes d’affaires les plus prolifiques du Québec.

      C’est triste mais c’est ça. Comme vous dites, il faut être fait fort (forte) pour aller sur ce plateau.

    • A Sakamura
      En France Ardison, n’a jamais fait ce genre de saloperie à une personne comme elle, à un politique certainement et ils aiment cela, mais à une personne racontant sa vie ou une histoire, non et j’ai pratiquement regarder toute les émissions …

    • @madametoulmonde et autres qui ne semblent pas connaître Nelly Arcand

      Comparez Nelly Arcand à Losique, ce n’est pas fort. Faites des recherches et lisez un peu bordel!

    • J’ai visionné l’entrevue et je n’ai pas trouvé Lepage plus arrogant ou vindicateur que d’habitude. Cependant, comme d’autres l’ont souligné, les remarques déplacées, les sous-entendus grossiers et les pénibles inepties de Turcotte ont créé le malaise sur le plateau et blessé l’invitée Arcan. Ce Turcotte est pitoyable neuf fois sur dix avec son humour de fond de cacanne, ses obsessions narcissiques et sa face de chafouin.

    • Je n’en reviens pas de voir qu’une femme, qui n’est même plus là pour se défendre, continue à être jugée pour avoir porté une robe de soirée à bretelles larges dont le décolleté laisse voir 2-3 malheureux pouces de “craque” de sein! Aurait-on reculé au Moyen-Äge pendant que je dormais? Ai-je été catapultée au cœur de l’Iran ou de l’Afghanistan à la suite d’un phénomène paranormal mystérieux? Cet automne, mesdames, achetez-vous une burqa! Demandez aux Afghanes si c’est efficace pour être respectée!

      Ni Nelly Arcand avait été laide et habillé jusqu’au cou, on l’aurait accusé de dénoncer la dictature de la beauté par jalousie. Si un plateau de télévision n’est plus un endroit pour porter une robe de soirée tout à fait correcte, qu’on instaure un code vestimentaire inspiré des années 50 dans ce cas.

      Le pire c’est que le mépris envers les femmes qui s’habillent sexy, ont une sexualité le moindrement affirmé, dansent nue ou vendent leurs corps, n’éclabousse jamais les hommes qui fantasment dessus, même lorsqu’il achètent leurs services. Il ne voudraient jamais que leur fille ou leur conjointe fasse pareil par contre.

    • Désolé mais je ne suis pas d’accord que Guy A. n’a rien à se reprocher.

      On ne parle pas d’un cas comme celui du Doc Mailloux ici où c’est lui qui était venu tenir des propos haineux.

      On parle ici d’un gars qui, sous le prétexte de vouloir faire un show, entouré d’un ensemble de gars qui à la simple vue d’une paire de boule deviennent soudainement des 2 de quotient, on cru qu’il serait drôle de se moquer de quelqu’un et d’en faire le dindon de la farce pendant une partie d’une émission.

      Bien des gars aurait quitté le plateau si on aurait commencez à rire de leur problème et complexe s’il n’était pas venu pour ça.

      Dans les écoles, lorsqu’on parle du terme Bullying, on croit souvent que les “Bullies” se sont c’est grosses brutes épaisses, sans amis, incapable d’aligner une insulte après l’autre qui s’en prenent à tous ce qui est plus petit eux. C’est faux !

      La plupart des Bullies sont des gens qui sont généralement le leader de leur groupe d’amis, bien capable de trouver les mots qui frappent, simplement justement pour ce faire un show devant d’autres petits amis qui pensent comme eux.

      Vous vous demandez pourquoi Nelly Arcand s’est suicidé, vous demandez ce qui entretenait ce mal de vivre chez elle ? Vous l’avez devant vous à travers ce moment de télévision. Ce n’est pas le show en soit qui l’a amené à ce tuer, mais c’est cette mentalité que l’on peux faire ou dire ce qu’on veux pour s’amuser aux dépend de quelqu’un en se foutant des conséquences pour la vie de la personne qui en sont responsables.

      Les gens ont pensés suicidaires ne sont pas ceux qui pleurent après chaque insulte et chaque propos qui les blessent devant tous le monde. Ce sont ceux qui pleurent seul en silence par la suite.

      Qu’un gars supposément aussi brillant que Guy A., avec une équipe apparement aussi brillante, n’est pas compris le danger qu’il y’avait à exposer cette femme-là sous le projecteur de cette façon, démontrent à quel point il est plus difficile de faire la différence entre ce qui est divertissant de ce qui est tout simplement méchant.

      J’espère que quelqu’un en quelques part à Radio-Canada aura un moins un léger questionnement dans son esprit, si Guy A. semble incapable d’y voir là-dedans une problèmatique potentiel quelqu’un.

      Il ne peux pas être tenu responsable de la mort de Nelly, mais il ne l’a certainement pas aider non plus et il peut-être été celui qui a fourni la goûte d’eau qui a fait débordé son vase déjà presque plein. Ca aurait pu être quelqu’un d’autres mais si Guy A. l’aurait voulu ça aurait aussi pu être une belle occasion de renforcer le moral de quelqu’un.

    • « Être prostituée, c’est exposer son corps, son intimité, le cœur même de son être. Ce n’est pas vrai qu’on peut séparer le corps de l’esprit. Ce n’est pas vrai qu’on peut se “turner off” pendant que ça se passe, offrir son corps et “pouf !” oublier. Parce que le corps et l’esprit, c’est une seule et même chose. Les images reliées aux rencontres avec les clients, on ne les oublie pas. »
      ( Nelly Arcand, auteure) Nelly a rencontré des clients ce soir-là, à tout le monde en parle… Je pense à adolescents qui se sentent forts en gang et se permettent de s’en prendre à quelqu’un qui les remet en question.
      Vous vous mettez dans la gang des cools de peur de passer au crible de leurs insolences, M. Laporte. Vous savez très bien que Nelly ne pouvait refuser de se rendre à cette émission… Lorsqu’un personnage publique s’y refuse vous savez très bien que les animateurs se font un plaisir de le faire remarquer pour forcer la personne à accepter.
      Nelly est sûrement hypersensible et cette sensibilité est une conséquence de sa lucidité sur la vie et les gens. Cette hypersensibilité n’est pas une raison de s’éloigner des lieux de discussion, au contraire elle peut apporter beaucoup puisqu’elle permet de demeurer dans l’essentiel et non l’artificiel, votre spécialité comme celle de Lepage. Elle était trop lucide pour ce plateau, trop désireuse de partager du vrai, de se donner comme elle se donnait à clients fortunés. Elle était trop intelligente pour ce plateau, pour Guy A qui n’a de cesse de faire l’éloge de son vide et du vide avant et après la mort.
      Ne vous inquiétez pas M. Laporte et vous aussi M. Lepage pour le moment, mais n’oubliez pas que les prostituées et les voleurs vous précéderont…

    • @syncope 14h33

      Tout à fait d’accord avec vous

    • “Partout où il y a l’homme, il y a l’hommerie”. Sans généralisé, la plupart des hommes aiment rire et jouer. La moquerie sympathique, le flirt et les taquineries font partis de la vie et devrait être pris avec un grain de sel par ceux qui en sont la cible. Évidemment il y a toujours des bornes à ne pas dépasser, le respect doit prévaloir, mais la vie serait insipide sans petit vice et défauts et surtout sans éclat de rire… Beaucoup de gens gagnerait à pratiquer la répartie.

      Vivre en société, c’est acceptée d’être confronté à autrui et à son jugement. Lorsque l’on se présente à TLMEP, un plateau d’homme, lorsque l’on est une si jolie dame, on doit s’attendre à quelques plaisanteries, l’homme est comme ca… mais à propos, l’indifférence n’aurait-elle pas été bien pire…

    • Peut-être que tout ce qu’il faut comprendre est que Nelly Arcand écrivait pour sortir ses émotions et que sa nouvelle n’était que ça. À moins qu’elle ait demandé à ses proches de publier sa nouvelle, elle l’avait gardée pour elle. Peut-être que certains écrits demeurent secrets car ils sont un exutoire et que l’auteur sait pertinament qu’elle a été trop loin dans son jugement de l’autre, mais que c’était un prétexte pour expier ce qu’elle vivait en général. Peut-être que cet écrit aurait dû rester là où il était… à moins qu’elle ait demandé à ce qu’il soit publié?

    • Mon commentaire va se résumer a 2 mots qui va m’Attirer les foudres du petit peuple ici bas..

      SÉLECTION NATURELLE

    • Je trouve ridicules ceux qui trouvent déplacé que M. Lepage et les autres aient fait des commentaires sur la tenue de Mme Arcand. Son propos était justement l’hypersexualisation, le culte de l’image et le besoin de plaire. Le fait de remarquer que malgré ses dénonciations, elle en tombait elle aussi victime n’était pas une attaque contre elle, et elle aurait pu l’utiliser pour soutenir son propos en montrant à quel point ces influences sont pernicieuses et puissantes.

      Mme Arcand était tout simplement trop fragile pour se présenter à ce type d’émission, l’épisode du tir au poignet en est d’ailleurs très révélateur: il s’agit d’une idée somme toute banale et bon enfant visant à donner un moment de télévision divertissant. Rien là-dedans qui vise à dénigrer qui que ce soit, simplement les concepteurs de l’émission ont pensé que ce serait amusant. Et pourtant, Mme Arcand a été visiblement troublée par la perspective d’un quelconque échec, d’un quelconque accroc à son image, aussi insignifiant soit-il. Devant son désarroi manifeste, Guy A. a renoncé à l’idée sans mauvaise grâce.

      Je trouve que c’est un bon indicateur du problème de cette entrevue: d’un côté une émission de variété pas trop sérieuse, cherchant à divertir, et de l’autre une femme troublée, hantée et fragile, qui n’avait pas les capacités de composer avec le poids de cette apparition médiatique. On peut difficilement blâmer Tout le monde en parle d’avoir agi comme à son habitude, et il faut simplement déplorer la mésentente qui a mené à cette situation.

    • Pourquoi aller au show du saltimbanque Lepage reconverti en intellectuel… ? Est-ce pour la cachet ? Toute personne qui va au show de Lepage doit s’attendre au pire. Lepage est prêt à faire n’importe quoi pour son spectacle. Il a été injuste envers cette pauvre femme. Les Québécois sont très mal à l’aise avec le corps féminin. Les Québécois sont des puritains déguisés sous un habit de tolérance. Quand on aura compris que le spectacle BCBG-Plateau Mont-Royal n’est qu’un schow pour esprits ammolis, les cotes d’écoutes de ce type baisseront. Radio-Canada est tombé bien basse avec un tel spectacle pseudo-intellectuel.

    • TLMEP est une émission pathétique animée par des gens pathétiques…

      ‘Nuff said…

    • Guy A. n’a évidemment pas le bagage littéraire pour poser des questions pertinentes à une vraie romancière de talent (non, ce n’est pas Lise Dion qui a écrit son livre…), il a donc choisi, une fois de plus, de faire des singeries fort applaudies d’ailleurs par les autres singes perchés ici et là dans les gradins et autour de la table… Misère…

    • Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une nouvelle inédite et possiblement destinée à le rester. Et qu’une écrivaine peut très bien se servir de l’écriture pour exprimer ses états d’âme, à travers un miroir grossissant, comme vous enverriez un texto à un ami pour dire, Y’était tu plate…

      D’autre part, au prix qu’il lui avait coûté (et pas seulement en argent), le fameux décolleté de Nelly aurait pu pâtir de ne pas être remarqué…

    • Si Nelly Arcand ne s’était pas suicidée, cette entrevue n’aurait rien eu de remarquable. Probablement que la plupart des invités qui ont passé un mauvais quart d’heure sur ce plateau auraient une histoire semblable à raconter, mais on n’en fait pas tout un plat. Guy A. a été fidèle à lui-même, et il ne se doutait certainement pas qu’il aurait un tel impact. Après tout, c’était à une auteure à succès particulièrement bien dans sa peau qu’il pensait s’adresser, pas à une personne malade. Erreur de parcours purement accidentelle. Un brin stupide, mais rien qui ne se fait pas déjà à la télé.

    • @paultron: oui. et tu vas aimer ca. parceque tu te nourris des insultes qui te sont adressées. point.

    • L’équipe de TLMEP ne s’attaque pas à Nelly Arcan ou à son décoletté…
      Ils s’attaquent au fait que son message d’écrivaine est à l’inverse de son look et de ses gestes…

      Il y en a beaucoup sur ce blogue qui ne comprennent pas la différence!!

      C’est comme si un obèse qui mange du fast food à tout les jours écrivait des livres sur les dangers du McDonalds…

      Ils ne rient pas du fait d’être obèse (lire se vendre à travers son sex-appeal) mais du fait d’écrire des livres sur les problèmes d’obésité à cause du fast food en étant obèse et en mangeant du McDo (lire écrire des livres critiquant sur la vente de la femme à travers le sex).

      C’est pourtant pas si compliqué que ça.

    • Ça prouve une chose pour moi. C’est pas parce qu’on rit (des jokes plates du fou et du Pou) que c’est drôle. Ce qui me chagrine dans l’histoire de Nelly Arcand, C’est que TMLEP va encore se faire de la pub avec cette triste lettre. Ce n’est pas une joute de mot, c’est du vulgaire potinage de bas étage. Les commentaires macho de Lepage, Turcotte et Matte, étaient tellement déplacés

    • @ paultron

      La selection naturelle a echoue dans votre cas

    • @swampmaster :

      Bien dit !

    • @ Stéphanie2009,

      Je concours avec vous : Qu’une femme en 2007 ne puisse plus se présenter sur un plateau de télé vêtue d’une robe de soirée chic et tout-à-fait convenable sans devenir la cible d’ados attardés, ça en dit long sur notre société.

    • Moi je viens de verdun et ce que j’aime le plus de TLMEP c’est quand Danny nous fait une joke de fife juste pour nous rappeller qu’il est fife et qu’être fife c’est ben correct!!

    • Un homme qui aurait porté un costume de bain à la Borat aurait subi les mêmes critiques. Quand on s’habille osé, il faut s’attendre à des remarques du genre, même si c’est adolescent.

      Je suis désolé mais je n’éprouve aucune tristesse pour Nelly Arcand (vis-à-vis sa visite à TLMEP). Sa marque de commerce c’était une auteure avec une attitude de “p…”, ce qui lui permettait de se démarquer des autres auteurs de sa trempe.

      Si elle ne pouvait pas accepter sa marque de commerce, elle n’avait qu’elle à blâmer. Des fois les belles personnes peuvent dire des conneries et ça passe, là ses paroles lui ont été remises sur le nez et elle s’est rendue compte de ses dérapages.

    • Personnellement, j’ai décidé de quitter toute les grands messes du dimanche; premièrement la catholique, puis après celle de Radio-Canada et de TVA. Ces grands show formatés où l’émotion nous est vendu en petit paquet de 5 à 10 livres ne me disent plus rien… Et en vous lisant,m. Laporte, j’ai l’impression que vous défendez un confrère.
      Je suis un nostalgique, je m’ennuie des Beaux-Dimanches de mon enfance.

    • @laloutrequiaduchien

      Quand le blogueur lui-même écrit un texte où il s’inquiète du fait français (voir sing white, pas plus tard qu’hier), je crois qu’il peut faire l’effort d’écrire sans faire de faute; ou se faire corriger par un collègue, s’il en est incapable. Mais vous avez été touchée par ses pensées ? Tant mieux pour vous! Tenez, je vous offre un mouchoir virtuel.

    • Donc, tout le monde pleure, tout le monde s’en veut, mais surtout… c’est la faute de personne. Il me semble qu’on entend cela de plus en plus au Québec. Ce n’est pas de sa faute…

    • J’ai beaucoup de difficulté à regarder TLMEP. Je compare toujours avec l’original et ça me fait me sentir tout petitpetitpetitpetitpetitpetitpetitpetitpetit. C’est sûr que si tu compares Lepage et Ardison ou Laurent Baffie et Danny ché pas trop quoi, ben on voit tout de suite où sont les consanguins redneck ti-counes … Pauvre Nelly, elle aurait eu plus de plaisir en France où on aurait parlé du livre puisque des jolies femmes en décoltés plongeants, il y en plein partout et personne n’en fait de cas… Ici le vieux fond morale catholique n’est jamais loin de la surface.

    • Dans TLMEP, Guy A. Lepage a toujours un comportement étonnant avec les femmes, a fortiori avec les belles femmes.

      Chaque passage d’Anne-Marie Losique à l’émission en est une preuve éclatante. Je me rappelle aussi le passage de Nathalie Collard, où Lepage doit lui avoir dit deux fois, sinon trois, comment elle était belle pour son âge.

    • Avant de se prononcer sur la dite chose, il y a un truc qu’il ne faut pas oublier. Qui dit TLMEP dit montage des bouts que l’on veut bien montrer. De nos jours, il est facile de rendre quelqu’un gentil ou méchant par le simple biais des coupures.

      Bref, avant de commenter, j’aimerais bien voir l’entrevue dans son entier, sans oublier les coulisses, l’avant et l’après, tout ça joue à mon sens.

      Nelly Arcand était une femme fragile, une artiste. S’exprimer par écrit a ses forces mais rien ne vaut la parole, la réplique. Nous devrions tous prendre exemple sur le cas : ne jamais se laisser piler sur les pieds sans réagir !

    • C’est sûr que c’est facile à dire après coup, mais moi aussi j’ai réécouté l’entrevue de Nelly Arcand à TLMEP et à un certain point, on sens clairement qu’elle est blessée. À partir de là, la gang de comiques aurait dû arrêter d’en remettre.

      Faut dire que contradictoire comme elle était, le personnage Nelly Arcand était une cible invitante et tellement facile pour des pros de l’humour.

      Facile à dire à dire après les faits… je suis certain que si Guy A. Lepage dressait une liste des moments dans sa carrière dont il est le plus fier, cette entrevue n’y figurerait pas.

    • Ce qu’ils ont fait à Nelly Arcand, ça s’appelle du bulying.

      Est-ce normal à la télévision d’État?

    • Quand je pense à toutes les femmes qui se sont présentées à des émissions de télévision depuis que cette dernière existe, avec des décolletés beaucoup plus plongeants et des jupes beaucoup plus courtes, sans jamais essuyer de commentaires grivois de la part des animateurs, des médias et même du public, je me demande si le problème ne viendrait pas du fait qu’au fond on ne supporte pas l’idée qu’une femme jeunes, belle, attirante et coquette soit autre chose qu’une coquille vide rassurante.

      De façon plus large nous n’aimons pas qu’une personne ne corresponde pas à l’idée qu’on s’en fait d’après son apparence et sa façon de s’habiller. Une femme qui dénonce les pressions sociales pour être belle et sexy, on préfère que ça soit moche et mal habillée parce que c’est plus facile d’expliquer sa position en se rabattant sur des clichés (elle est moche, elle n’est pas féminine, elle n’aime pas les hommes et veut les repousser, etc). C’est comme entendre un homme habillé en complet-cravate vanter les vertus de vivre dans une commune écologique. Ça nous désarçonne et on n’aime pas ça.

    • Depuis 2 ans en gros,faut vraiment n’avoir rien à faire, s’ennuyer …et n’avoir accès qu’à radio-can pour regarder ca,
      TLMP a été amusant au début mais maintenant,la recette est usée et le show à peu près NUL.

    • @swampmaster

      Vous n’avez rien compris de ce qui s’est passé.

      Une femme se présente pour parler de son livre, mais elle a le malheur de porter une robe trop décolletée. Dès le départ, on y va de grosses allusions sexuelles, comme si là s’arrêtait tout l’intérêt du livre. Notre gros prétentieux de Guy A se pense ben fin en mettant Nelly Arcan face à ce qu’il croit être, dans sa grosse cervelle …, des contradictions. Elle se tue à lui dire qu’elle se sent justement prisonnière de cette image, de cette burqa de chair, de son désir d’attirer le regard des hommes, parce que les hommes ne voient trop souvent pas plus loin que cette image. Pis le fou du roi et le gros ép… de Martin Matte en rajoutent une couche.

      Vraiment pas édifiant comme entrevue. Nancy Huston a raison de dire que si elle avait été un homme, on n’aurait pas souligné à gros trait l’image d’objet sexuel de l’invité sans essayer de comprendre son propos et d’enfoncer des portes déjà ouvertes en se pensant fin.

    • «on ne peut absolument rien reprocher à Guy A. Lepage »,comme on ne peut
      reprocher à une moufette de sentir mauvais .

    • @ paultron: Pour faire un commentaire sur le “petit peuple” comme vous venez de le faire, vous devez être l’enfant illégitime de Denise Bombardier et de Richard Martineau. Je serais curieux de savoir à quel peuple vous pensez que vous appartenez….

    • Le plus cruel ce n’est pas ce qui s’est passé ce soir-là, c’est l’opportunisme des trois quarts des internautes qui n’ont rien dit pendant deux ans mais qui s’insurgent après la diffusion de cette nouvelle…

      Autrement dit, c’est de l’indignation bidon.

    • Devrait-on être triste et offrir de la pitié à cette dame? Je ne croirais pas. Monsieur Lepage n’a rien à se reprocher, si cette personne… a voulu mettre fin à ses jours, ainsi soit-il.

    • @tarpile-exorcoulard tout à fait d’accord avec vous car il ne s’agit pas ici que de son décolleté mais de l’ensemble de ce qu’on lui a fait subir du début à la fin de cette entrevue sous prétexte d’essayer d’être drôle : commentaires sur sa robe, tentative de la faire tirer au poignet avec un homme ou sinon de “frencher” l’assistante sur le plateau qui elle non plus, je dois vous faire remarquer, on ne respectait pas beaucoup ce n’est pas digne d’une télévision qu’elle soit d’État ou non

    • @simonmathieu

      Comme sans doute beaucoup d’internautes, je n’avais pas vu cette entrevue, que j’ai trouvée sur youtube.

      Autrement dit, vous parlez à travers votre chapeau.

    • @simonmathieu si les trois quarts des internautes n’ont rien dit c’est que les séquelles causées par cette émission n’étaient pas connues ça nous a été dévoilé que tout récemment à la lecture de “La Honte”. Ce n’est pas de l’indignation bidon car de nouveaux faits ont jeté un éclairage nouveau sur cette femme écorchée vive par la vie.

    • @ macosx

      Il n’ont pas crié au scandal, à propos de son décolleté. Ils ont laisser entendre qu’elle était émoustillante…

      Tu crois vraiment que les Français ne font pas de “jokes” en bas de la ceinture??

      Allons.

      @ r___g

      Anne-Marie Losique une belle femme?

      As-tu bien ragardé ce qu’elle a l’air maintenant?

    • Mme Arcan etait habitee par ses demons, qui l’ont menee a s’enlever la vie. La gang de TLMEP est souvent -trop souvent- irrespectueuse avec ses invites (qu’on se souvienne de la reception faite a Jean Charest) et ce soir-la, ils ont fait des blagues connes de gars machos (meme Dany Turcotte!). Ils etaient cons, pas mechants. Elle a du passer a travers bien pire comme entrevue, qu’on se souvienne de Thierry Ardisson!! Fait que… lachez le morceau avec Guy A. Qui l’eut cru?! Je prend la defense de Lepage, qui doit se sentir bien mal a l’heure qu’il est. N’empeche, Nelly Arcan etait une auteure remarquable qui s’est exprimee sur son mal de vivre.

    • Bravo pour votre texte Mr. Laporte.

    • On ne se suicide pas pour avoir été ridiculisée à TLMEP.

      On se suicide à cause d’un mal de vivre.

      Point à la ligne.

    • TLMEP est une pale copie de ce que l’émission-mère animée par le très irrespectueux et lâche Thierry Ardisson a fait subir à Diane Arcand lorsqu’elle est venue présenter son premier roman ( je crois) à son émission il y a longtemps. Il l’a attaquée sur son ” accent de merde”, le nôtre, ( je cite et je ne peux reflèter le mépris de son ton), toute la soirée. La pauvre fondait sur place incapable de se défendre. Elle aurait été justifiée de le faire avec agressivité, elle ne l’a pas fait. Guy A. a récupéré une émission fond de poubelle pour lui donner un petit peu de crédibilité connaissant les limites de l’acceptable pour son cher ($) auditoire. Lorsque son maître Thierry est venu faire le beau à son émission il a bien sûr épargné Ardisson. Même l’animateur Paul Arcand poutant cinglant à l’occasion, s’il a abordé le sujet avec T.A. dans son émission de radio, c’est tout à son honneur, n’a pas griffé très fort. Voilà deux occasions ratées de démontrer de la solidarité envers une femme fragile et tout un peuple. Et faire la leçon à Ardisson… poil au.. comme dit un personnage de Pagnol, ce qui me semble approprié.
      Monsieur Lepage vous faites carrière à rire du monde, comment vous sentez-vous en vous regardant dans le mirroir? Beau?

    • @larousse_estdouce
      “j’aimerais comprendre pourquoi on a autant de mal à être respectueux dans ce talk-show.”

      C’est très simple, le show est mené par des humoristes, et au Québec, les humoristes peuvent dire ce qu’ils veulent. J’ai même déja entendu un humoriste traiter maman Dion de “grosse vac..” devant des milliers de personnes. Et devinez, le monde riait comme j’ai rarement entendu une foule rire.

      Nous sommes donc tous coupables. On pourrait même comparer ceci à l’intimidation à l’école. Quand un jeune se fait écoeurer, les autres rient et prennent souvent le bord de l’agresseur, pour ne pas y passer à leur tour. Et ca a pour effet d’encourager l’agresseur à être encore pire la prochaine fois car il se sent appuyé.

      Le problème en 2011 c’est que plusieurs humoristes (pas tous), utilisent l’humour pour passer des messages à caractère social ou pour régler des comptes et souvent de façon très crus. Exemple, le gros cave (voir les derniers bye bye).
      L’humoriste semble à l’abris de toutes poursuites, il peut toujours dire que c’est de l’humour.

      Mais bon, j’écris pour rien, ca ne changera pas, et en plus les Québecois aiment rirent des autres et surtout mémérer dans leur dos. Et dites moi que j’Ai tord sur ce dernier point.

    • Laissez svp à Mme Chantal Guy tout ce qui à trait à la littérature. il s’agit d’ un domaine qu’elle maitrise bien .

    • C’est pas tout le monde qui a les capacité mentale, les habiletés inter-relationnelles ,la reconnaissance inébranlable du public et la prestance devant les caméras ainsi que l’auditoire pour se présenter sur le plateau de TLMEP. Il faut, comme si de rien n’était, faire face à M.Lepage qui dégage quelque chose d’intimidant à l’os et au fou du roi qui peut vous piéger sans pitié dans le détour et faire rire de vous par tout le monde et j’en passe. Jamais je n’accepterais d’aller me promener là. Je ne recommanderais pas non plus à personne que j’aime d’aller y faire un tour par crainte qu’ils aillent s’y faire démolir.Seule une élite acceptée et reconnue de tous peut prétendre se sentir confortable à cet endroit. Les autres y vont à leur risque et péril. Cette formule d’émission n’a pas du tout sa place dans une télévision d’état.

    • @stridulation

      Poooovre victimes ! Oh les méchants gars puants qui exploitent la faaaaaaammme !

      Bravo Nelly et Bravo Nancy !

      Moi ce que je retiens c’est que vous vous présentez comme des êtres faibles à qui il faut réserver un traitement de faveur.

      Égalité, égalité et demie….

    • Mon commentaire à Guy A. est le suivant: si Nelly Arcand avait été ta soeur, et si tu avais vu l’animateur la questionner de cette façon, ça t’aurait fait quoi? tu te serais senti comment Guy A. ? Quel aurait été ton commentaire face à l’animateur? Tu l’aurais applaudi? Toi, donnes-tu le même traitement à toutes les femmes dont le décolleté est plongeant? à toutes les femmes qui sont auteures de ce type de littérature? Lui aurais-tu dit ‘Assume-toi p’tite soeur ou grande soeur!’
      ou lui aurais-tu dit :’Va donc pas à ce genre de tribune si tu te sens vulnérable?’
      Et Nelly, qu’est-ce que ton agent t’a conseillé de faire? Personne ne t’a parlé de ce genre de questions que l’on pose dans cette émission? On n’aura pas de réponses de Nelly bien sûr.

      Anne-Marie Losique n’est pas ma personne préférée mais elle sait comment jouer le jeu des questions de Guy A. et des rires en coin de Dany. Et elle le dit elle-même, elle s’assume 24h sur 24.

      Aller chez TLMEP c’est faire face à la musique; t’es prêt ou t’es pas prêt. C’est s’assumer, dans la pleine force du mot.

      Le temps le dira si Guy A. va continuer sur cette même formule qui à mon avis commence à être désuète. Ayant dit ça, les cotes d’écoute nous prouvent que les gens en veulent encore. Il y a eu des entrevues très profondes à l’occasion, mêmes bouleversantes. Sauf que parfois on a nivelé vers le bas je trouve, très bas même. Pourquoi? Pour avoir les meilleurs cotes d’écoute???

    • “Nelly Arcan portait un décolleté osé”. Elle aurait dû prévoir qu’on pourrait faire des blagues là-dessus: il y a beaucoup d’ados attardés sur cette émission, à commencer par l’animateur; ce qui n’enlève rien à son talent et fait partie de son personnage. “Toute sa vie fut marquée par son hyper-sensibilité face aux regards des autres”. “Mais c’était tout de même, un manque de respect”. Un bon article.

    • Guy A. ne peut pas se sentir mal. C’est un robot dénué de sentiments. L’humanité, qui habite encore un léger pourcentage des habitants de ce globe, l’a complètement déserté, si ce n’est que lorsqu’il est devant son miroir.

    • Petit show d’inquisiteurs barbeux et imbus d’eux-mêmes.
      Faut croire que c’est un signe des temps.

      Gordon Sawyer

    • …Suite du message précédent
      Un excellent texte de Mme Chantal Guy qui illustre bien, selon moi, les angoisses existentielles de nombreux artistes :
      La parole des suicidés
      http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/chantal-guy/201004/30/01-4275715-la-parole-des-suicides.php

    • Cette gang de tout le monde en parle est une “CLIQUE” (du plateau ou non) avec une pensée unique et en possession tranquille de la vérité. Si tu entre dans leurs créneaux, tu seras flatté dans le sens du poil et pas de problème. Cette fille n’aurait jamais du aller à cette émission, étant trop fragile?

      Guy A, j’espère que cela va lui donner une leçon!

      PS: Pourquoi pensez vous que monsieur Harper a toujours refusé d’y aller (on aurait eu avec lui une attitude irrévérencieuse, en dépit du fait qu’il est le premier ministre de notre pays que cette gang rejette)? Mais Harper, lui, il a la couenne dure, contrairement à Nelly Arcand!

    • @larousse_estdouce. “le manque d’habileté de Lepage à mener ses entrevues”. Si c’était le cas, il ne serait plus là.

    • @annalise. “on n’en a vu que ce qui a été diffusé après montage”. Ça vaut peut-être mieux.

    • C’est bien triste pour Nelly Arcan mais Guy A. a un show à faire. Il ne pouvait savoir qu’elle était instable. Le seul reproche que je puisse faire à Guy A. c’est d’avoir un jour invité les deux Denis Groslet à son émission. Ce fût la seule fois ou j’ai zappé à l’invité suivant.

    • “le manque d’habileté de Lepage à mener ses entrevues”.
      *Si c’était le cas, il ne serait plus là*

      Heu…

      C’est lui qui a acheté le concept et qui produit l’émission.

      Ça m’étonnerait qu’il se *flushe* lui-même!!

    • @omar_little. “enfant illégitime de Denise Bombardier et de Richard Martineau”. Arrêtez, vous aller me faire faire des cauchemars.

    • @ pager ~

      Si Harper a la couenne si dure comme vous dites,

      pourquoi ne pas y aller et en faire la démonstration ??

    • On jase là… faut être habillé comment pour dénoncer des trucs comme l’hypersexualisation? Moi quand je vois une féministe mal arrangée parler des mêmes sujets que Nelly Arcand, je me dis qu’elle est juste frustrée.

      Si on veut parler des ravages de la drogue, est-on crédible si on a même jamais touché à un joint de sa vie?

      En tout cas… les histoires de suicide, pour ceux ont côtoyé les victimes, c’est toujours rempli de “si j’avais su”. Guy A. Lepage doit en avoir pas mal de “si j’avais su” dans sa tête aujourd’hui.

      Faut pas perdre de vue non plus que Nelly Arcand souffrait probablement d’un désordre psychologique. Si on avait su…

    • Les invités qui se présentent à cette émission savent très bien qu’ils risquent de se faire varloper. Sinon, quelqu’un de leur entourage, leurs éditeurs entre autre devraient savoir où ils font la publicité de leurs ouvrages.

      Cote d’écoute oblige!

      Je suggérerais que Guy A. demande un certificat médical à ses invités certifiant de la santé mentale de ses invités ainsi il n’aurait pas à subir de telles attaques.

      Je trouve injuste que l’on accuse quelqu’un qui ne peut pas se défendre ou confronter ses accusateurs!

    • Monsieur Laporte, vous faites de la petite psychologie à 5 cents…

      Des milliers d’enfants et d’adolescents subissent aussi les mêmes genres de moqueries “pas méchantes” jour après jour et certains finissent par se suicider… Que les adultes commencent par montrer l’exemple, les jeunes suivront par la suite!

    • L’émission n’a cessé de mettre Nelly Arcan face à “ses contradictions”. Évidemment, c’est clair que ce qu’elle écrivait entrait en contradiction avec l’image qu’elle présentait : une femme qui disire assurément plaire. Mais imaginez un instant un évrivain, obèse morbide, qui écrirait des livres sur la malbouffe, les sucreries, les boissons surcrés, etc. On en comprendrait quoi? Et bien qu’il dénonce ce qui le tordure, ce qui, si ça n’existait pas, lui rendrait la vie meilleure. C’est un peu la même chose avec Nelly. Elle dénonçait la pression qu’on les femmes à améliorer leurs image jusqu’à des normes impossibles. Bien des femmes auraient été plus qu’heureuse d’avoir la génétique de Mme Arcan, mais pas elle. Elle n’était pas la contradiction vivante de ce qu’elle écrivait, elle en était plutôt la démonstration : une belle femme faisant tout pour être belle, toujours obnubilée par le regard des autres et incapable, dans ce contexte, d’être simplement bien. C’est simple, sa vie est un mal de vivre et elle en dénonçait ce qu’elle en considérait la cause, incapable de s’en sortir elle-même.

      Quand on interview une personne aussi sensible et qu’on la met face à “ses contracdictions”, on ne peut ignorer lui faire du mal. C’était un show de gars qui se sont amusés à ses dépends. Quand il le veut, Guy A. peut très bien faire paraître quelqu’un, mais pas ce soir là; elle était l’invitée d’un diner de con. Par contre, je ne crois pas que l’intention de Guy A. était si méchante, mais le résultat le fut. J’ai revu plus d’une fois cette entrevue et j’en suis convaincu, Nelly y fut grandement blessée. Et pourtant, il aurait été si facile de la mettre à l’aise. Imaginez un instant que Guy A. a une soeur ayant le véçu de Nelly, ne croyez vous pas qu’il l’aurait traité autrement? Je gage que oui. Et que dire de la si “gentille” carte de Turcotte; elle m’a décroché la machoire de méchanceté.

    • euh… “Mais Tout le monde en parle n’est pas une émission hommage, c’est une joute verbale.”

      ah bon ?

      Larousse : “Littéraire: Lutte, assaut où l’on rivalise de talent ; rivalité : Une joute oratoire.”

      désolée, mais cette définition ne s’applique pas à TLMP ! ça prend de l’échange de contenu, ce que cette émission n’offre pas, elle préfère se contenter de petites lectures de fiches sur les faits marquants d’un invité, même si ceux-ci remontent à des années, en lançant des insignifiances au travers,surtout de la part d’un co-animateur qu’on affuble dieu sait pourquoi du titre de “fou du roi”, quand ses seules interventions n’en font qu’un “fou de lui-même”

    • Je savais immédiatement avant de lire votre chronique que vous vous rangiez du côté de Lepage.Vous êtes un genre de gars à genoux devant ceux qui réussissent mieux que vous. Un genre de lèche derrière. Je vous appréciais bien, mais je vois que la clique se tient ensemble. J’ai réécouté l’interview et c’était la moquerie de toute part. Un décolleté osé?? De quel monde êtes -vous? Qu’en est-il de votre Mitsou, maintenant la sainte ni touche. Macha Grenon, Dominique Michel parfois et Mahée Paiement. Bien non, c’est votre clique! Donc pas de critiques ! Regardez-vous la télé? C’est plein de femmes avec des décolletés bien plus osées que portait Nelly!
      L’émission était plutôt “Tout le monde regarde les boules” Un coup vicieux de vous tous.
      J’espère que Lepage ne se moque pas de la façon que tu te déplaces…

    • J’EN AI RAS LE BOL DE NELLY ARCAN…

      Et de se croire une intello du plateau. Moi, je n’embarque pas dans son jeu. Oui j’ai écouté son interview à TLMEP

    • Merci Monsieur Laporte pour votre chronique, merci aussi pour votre sensibilité. Mais mon opinion sur Monsieur Lepage n’a pas changé. Suite à l’article de Nancy Huston, concernant Nelly Arcan paru dans votre édition de lundi, Monsieur Lepage était d’attaque pour se défendre en ouverture d’émission aux “Lionnes” de Radio-Canada, un privilège? Étonnante d’ailleurs la réaction des trois animatrices. Il laisse sous-entendre que Madame Huston aurait peut-être agi de la sorte parce qu’il a refusé de l’inviter à son émission l’an dernier, Guy A. Lepage a même utilisé l’expression “cheap shot”. Il nous a refait le coup mardi matin à l’émission de Paul Arcand. Monsieur Lepage a fait preuve d’un manque de jugement, inacceptable pour un animateur de télé publique. Puisque Monsieur Lepage a relancé Nancy Huston, j’aimerais la revoir sur le plateau de TMEP pour en débattre. Mais je doute que Guy A. Lepage soit de taille face à Nancy Huston.

    • Ah non, toutes les matantes vont s’occuper de castrer Tout le monde en parle. C’est la fin de la télévision au Québec. Que du plate, que du plate.

    • Je suis loin d’être coincé, mais Guy Lepage et les blagues genre pipi caca de TLEP me font hontes. J’ai décroché depuis longtemps de ce supposé humour grossier et immature.

    • Pour les hommes un décolleté c’est la fin du monde, pour une femme, un décolleté c’est caché 90% de sa poitrine, avec laquelle elle vit 24hre par jour, donc rien de si excitant pour elle, n’est-ce pas mesdames.

      On est en 2011 au Québec, pas en Iran en 1411. Nelly était un personnage et elle n’a évidemment pas su assumer son rôle ce soir là au contraire d’autre auteure tel Amélie Nothomb qui elle joue à la perfection son rôle et est même en mesure d’intimider les animateurs de trash show.

      Pourquoi cette histoire sort soudainement une semaine avant la première de TLMP, est que Radio Canada a si besoin de publicité gratuite, là est la tristesse!

    • J’EN AI RAS LE BOL DE NELLY ARCAN…

      De se croire une intello du plateau. J’ai réécouter l’émission. Au cas où elle ne le savait pas, G-A Lepage n’est pas un faire valoir pour mousser son livre. Elle jouait à un jeu mais elle voulait tout diriger. “Parler de ce que je veux parler, rien d’autre”. Si à télé Québec ou ART elle faisait sa petite intello, c’était leur affaire. Je ne décortirai pas son jeu: parler de cul sans trop parler de cul. Frencher une fille dans un bar à plusieurs occasions mais ne m’en parler pas. Autrement dit, poser moi les question que je veux bien.

      Je ne me sentirai pas plus dans la bande des intellos si je dis” Pauvre petite..”. La complaisance à outrance, je ne suis plus capable. Quand Dany Turcot, un gai qui s’assume maintenant, pousse une JOKE sur son décolté, là elle est tout décontenancée et pourtant venant de Turcot, c’était très bon.

      Non, si elle s’est suicidée, c’est qu’elle avait un très grave problème et ce n’est pas en rejetant la faute sur les autres invités que je vais la prendre plus en pitié. Il y a une autre comme ça. Caroline Proulx à TQS. Soulier à talon aiguille, mini-jupe, bas avec mailles, maquillée à l’extrême mais il ne faut rien dire. Je ne crois pas qu’elle va à la chasse habillée de cette façon. Caroline Proulx semble aimer le regard des hommes comme l’était Nelly Arcan. Elles ont le droit. mais ne venez pas vous plaindre après que vous n’êtes pas comprises chers petites.

    • @rogiroux

      13 septembre 2011
      19h47

      Harper était en campagne électorale et il n’aurait pu qu’être perdant pour différentes raisons. Même s’il parle bien le Français, il n’aurait probablement pas été capable de répondre avec toute la finesse nécessaire. Il a finalement bien fait de ne pas y aller. Quand vous avez affaire à des gens de mauvaise foi …comme je disait dans un autre blog, ils ont leurs petits chou chou à qui, justement, ils donnent des cartes chou-chou (Bratwaithe, JF Mercier…)

    • Si ce n’était de ce texte peu de personne se souviendrait du passage de Nelly Arcan à TLMEP. A lire son texte il est évident qu’elle était très malade, qu’elle se voyait elle et les autres dans un miroirs très déformants comme les anorexiques le font. Tous ceux qui ont eu des proches avec ce type de comportement savent comment ils est désespérant et impossible sans suvi médical serré de leur faire comprendre que leur perception n’est pas la réalité.

      A mes yeux Guy A Lepage n’a absolument rien à se reprocher. Si oui, alors que dire de l’éditeur de Nelly, de ses amis proches, qui, eux ,connaissaient son état à ce moment.

      S’il fallait que chaque personne qui se suicide puisse avoir le talent d’écrire un long texte sur son mal à l’âme, sur sa perception des autres, ceux qui restent, ceux qui sont les victimes après ce geste le seraient doublement et ce injustement.

      Enfin quels sont les intérêts, aujourd’hui, à publier ce réquisitoire envers des gens, qui sont bien vivant et, le savons-nous , traversent peut-être une dure période noire. Mes sympathies à sa maman.

    • Pour tous ceux qui ont «pluggés» Anne-Marie Losique comme comparaison, je vous réponds que c’est n’importe quoi comme argument.
      Évidemment qu’Anne-Marie Losique aurait eu un plaisir fou à participer une entrevue du genre, son métier c’est de vendre du sexe.
      Franchement.

      La fille qui est habillée sexy et qui est tombée dans le panneau de l’hypersexualisation peut totalement dénoncé ça et être prise au sérieux.
      Si seulement on arrêtait de se fier à ce qu’on voit et à nos préjugés dont on ne veut tout simplement pas se débarrasser, on arriverait à prendre certaines personnes au sérieux.

      Et pour les autres qui ont dénoncé son manque de cohérence et ses contradictions, je vous réponds que c’est presque hypocrite.
      Parce que qui n’a jamais manquer de cohérence ou ne s’est jamais contredit?
      Oui, les propos de Mme Arcan que M. Lepage a cité était contradictoire avec ce qu’elle dénonçait.
      Sauf qu’il était évident (et je l’ai mentionné plus haut et ce fut mentionné par plusieurs autres) qu’elle était prise au piège de ce qu’elle dénonçait.
      Ou limite, les gens du plateau aurait pu la laisser répondre complètement à certaines questions, au lieu de l’interrompe pour faire des commentaires idiots sur ce qu’elle dégageait.

      C’était pas elle la conne.
      C’est nous autres les cons qui se fient sur des détails pour juger une personne en entier.

    • Permettez-moi de réutiliser l’un de vos textes.

      Il faut changer le monde

      Quand une femme blessée
      Vient à son émission pour se raconter
      Et qu’elle reçoit comme accueil des risées

      Il faut que le monde change

      Quand l’animateur peut dire des âneries
      Et que le public applaudit

      Il faut que le monde change

      Et quand la femme objet
      N’est complimentée que pour ses attraits

      Il faut que le monde change

      Et quand cette femme écrasée
      Veut prendre la parole pour se relever
      Mais que l’animateur d’un ton haut
      La rabaisse pour faire un bon show

      Il faut que le monde change

    • Triste tragédie…

      Mais je n’ai qu’un commentaire à faire : Responsabilité personnelle ; d’accepter l’invitation, d’y aller de son libre-arbitre, d’y aller ainsi vêtu, de ne pas avoir fait pression après l’enregistrement de l’émission pour faire enlever les parties “dérangeantes”.

      Va falloir que les hommes deviennent aveugles pour que les femmes mal dans leur peau puissent porter des décolletés?

    • C’est vraiment triste pour Nelly.
      Vraiment.

      Mais TLMEP c’est ça.
      En fait c’était ça, au début. Mais ils se sont ramollis.
      Surtout quand ils ont un invité qu’ils aiment. Alors là, c’est même pas du TLMEP.

      TLMEP français fessait bien plus. Mais c’est connu, les français aiment les joutes verbales.
      On n’est pas couché, avec le barbu et le maigre (connais pas leurs noms) faisait la même job.
      Et on pouvait parfois entendre l’invité dire: “aye le maigre, arrête de me blaster, tu es d’accord avec moi” (dit à la manière parisienne).
      Et le maigre de dire: ” je suis d’accord avec toi mais, ma job c’est de faire l’avocat du diable alors encaisse et répond”.
      Je suis certain qu’ils allaient se taper un pot après l’émission et sans rancune.

      Bref, si tu veux (peux) pas jouer la game, joue la pas.
      Et c’est pas de la faute des autres si tu ne peux pas la jouer.

      Et Dieu ait son âme.

    • J’ai l’impression que vous ne vous en rendez pas compte mais le belles femmes sont souvent humiliées, à cause de leur beauté, sur le plateau de l’émission. Sous-entendus scabreux, non-dit en bas de la ceinture, remarques à connotation érotique. Ça me fait penser aux femmes des années soixante qui, parce qu’elles portaient des minijupes, devaient subir les commentaires un peu rustres et sexuels des hommes. C’est l’équivalent de siffler une femme dans la rue. Pour certains gars ça démontre une certaine virilité. Moi je trouve ça de mauvais goût et ce n’est certainement pas un signe d’intelligence. Et Danny Turcotte, on dirait qu’il essaie d’être “one of the boys”. C’est souvent lui le pire. Et Martin Matte, les yeux sur son décolleté, un peu plus et il lui donnait une tape sur les fesses. Et Guy Lepage qui supplie Diane de frencher Arcand. Pauvre elle. C’est n’importe quoi. Ça donnait l’impression d’un “gang bang” en paroles.

      Bon ce n’est pas la raison de son suicide, on s’entend. Mais oui j’ai trouvé l’entrevue de Nelly Arcand dénigrant. J’avais eu exactement le même impression quand je l’ai vu en direct. Il faut que les femmes se révoltent contre ce genre d’attitude humiliante. Le fait de dire a une femme qu’elle est bandante parce qu’elle et jolie, surtout devant 2 millions de personnes, n’est pas un compliment. On se penserait à un autre siècle.
      Daniel L.
      Gatineau

    • Une explication à propos de la prononciation de Groslet. On prononce let comme dans ‘boire du lait’.

    • L’indécence n’a aucune réalité biologique et est totalement subjective. Les animaux sont-ils indécents d’aller nus? S’il était de coutume au Québec de porter le col roulé et le pantalon, les femmes qui seraient considérées comme indécentes seraient celles dont les vêtements sont trop moulants, fait d’un tissus trop mince ou encore celles qui retroussent leurs manches. Il y a 100 ans, les femmes qui faisaient du vélo en pantalons bouffants faisaient scandale…

      Le plus drôle c’est que ceux qui ont jugé Nelly sur son décolleté ne remarquent même pas les décolletés pires que ça qu’ils voient chaque jours dans la rue. Serais-ce parce que les femmes sexy qui parlent entre elles de sexe ou de maquillage dans le métro ou dans un bar sont considérées comme ayant un look en accord avec leur personnalité?

      Pour ce qui est des contradictions, j’ai entendu des anorexiques dénoncer le culte de la minceur ou des joueurs compulsifs dénoncer l’accessibilité des machines vidéo poker. Être affectée par ce qu’on dénonce et l’avouer honnêtement, en quoi est-ce de l’hypocrisie?

    • Pas pour rien que René Angélil, Céline Dion, Julie Sneider ou autres S. Harper ne veulent absolument pas participer à TLMEP. Ils ne veulent pas de manipulation de l’enregistrement.

      Dans le cas de Nelly Arcan, c’est tout le contraire qui s’est passé. TLMEP n’ont rien coupé de l’entrevue alors tout a passé. Le malheur pour l’invitée, est que chacun des trois humoristes sur le plateau voulaient se montrer plus drôle et plus fin que les deux autres………………au dépend
      de Nelly Arcan.

      L. Boivin,
      Longueuil

    • «Caroline, habituée à la faiblesse de caractère de Nelly…….»

      Cet extrait de «La honte» explique tout. Misère. On ne se suicide pas pour quelques farces plates éructées par une couple de vedettes locales en mal d’Audimat.

      Je suivais le vrai TLMeP, celui ou ce Guy A. avec un accent français se permettait de faire le zouf avec son acolyte. J’ai donc vu la fois où il s’est permis de planter Nelly, non pas sur un décolleté mais sur notre accent québécois. Tout ce qu’elle a trouvé à dire ce fut:«Ça n’est pas gentil». Ça n’est pas une parade efficace contre un rustre.

      J’étais en «tab**rnak». (C’est la première fois que je sacre sur un blogue). J’aurais aimé être sur le plateau. Il en aurait mangé toute une. On ne s’attaque pas à plus faible que soi. J’ai même écrit à l’Ardisson qui, ce soir là encore, s’était pris pour un ardillon, mettant sa pointe dans chaque trou de la ceinture. Bien entendu, c’est demeuré lettre morte.

      Quant à l’histoire du décolleté, j’imagine nos deux loustics s’essayer avec Anne-France Goldwater. Bonsoir les dégats!

      Nelly Arcan a démonisé ceux qui ont ri de son décolleté Mais bien sûr. Cette pauvre fille, qui écrivait fort bien, n’était pas équipée pour la lutte armée et le combat au corps à corps, à visière levée. Cela me semblait par trop évident. Un rien lui faisait mal si cela touchait ses complexes. Personne ne savait ça? Dans ce petit monde où tout se sait? Ben voyons!

      À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Pire encore. On est «pognés» pour s’expliquer à posteriori. C’est la raison pour laquelle je ne m’attaque jamais à des gens que je sais vulnérables. Mais les coqs de village et les tyranneaux de canton, ça, j’aime bien.

      Et Nelly Arcan n’était rien de tout cela. Une petite fille timide dans un corps de femme, tel qu’elle se l’imaginait et qu’elle s’était fabriqué. Une petite fille avec une belle plume qui donnait peut-être l’illusion d’une femme forte. Cela pouvait-il finir autrement? Je n’en sais rien.

    • Moi je crois que Nelly Arcan avait de la personnalité histrionique dans le nez…(allez sur Wiki pour explications…).

      La pauvre fille. Elle se régale de ce que les hommes pensent à elle de façon érotique. Elle joue un jeux. Tout dans son comportement et sa physionomie le démontre, pendant cette fameuse entrevue.

      Regarder comme elle bombe les lèvres au début de l’entrevue, quand Guy A. lui pose la 1er question. Pas du tout fortuit. C’est manipulé. Rien de naturel.

      “Je ne vais pas dans le sens du bandant quand j’écris.”

      Comment veux-tu prendre son discours après ça?

      La pauvre était malade. Elle n’a pas aimé la façon dont l’entrevue s’est déroulé et a gardé une rancoeur anvers Guy A…

      Ensuite, quand son mal de vivre a pris le dessu sur son désir de vivre, elle s’est dit qu’elle tenterait de se venger en essayant de faire mal à l’image de celui qui l’a fait souffrir, selon son filtre complètement déreglé…

      Un version soft du type qui commet un homicide suicide…

    • http://www.dailymotion.com/video/xalxbg_nelly-arcan-a-tout-le-monde-en-parl_news

    • @ stephanie2009

      T’inquiète! Les décolletés, j’en manque pas un!!

      À moins que la fille soit vraiment moche…

    • Je ne sais pas si quelqu’un l’a déjà mentionné mais le frère de Guy A. Lepage s’est aussi suicidé. Je crois qu’il est présentement en connaissance de cause pour comprendre qu’il n’est aucunement la raison du suicide de Nelly Arcand.

      Cette femme était mal dans sa peau, et on ne peut rien y faire. Si vous n’êtes pas déjà au courant, nous les hommes, on regarde dans les décolletés. Oui, oui mesdames, si vous mettez un décolleté, nous faisons ce que le décolleté est fait pour, c’est à dire, regarder dedans.

      Alors Nelly Arcand savait très bien ce qui l’attendait en se présentant sur le plateau habillée comme ça et c’est ce qu’elle voulait. Rien ne l’empêchait de mettre un tailleur avec un chemisier ou un col roulé. Elle a opté pour la tite-robe-noire-décolleté-plongeant.

      Si Nelly Arcand n’avait pas eu un soi-disant talent pour l’écriture, soyez assurés qu’elle aurait utiliseé le sexe d’une autre façon pour se faire connaître. C’était plus fort que elle, et c’est pour ça qu’elle a commis ce lâche geste irréparable.

    • …et même encore!

      :)

    • Ce n’est pas Guy A. qui a fait les commentaires déplacés sur son décolleté, c’est Danny Turcotte. Les commentaires de Turcotte sont au mieux plates au pire totalement déplacés. Il a toujours été comme ça et il est grand temps que quelqu’un le mentionne (bien que c’est bien dommage qu’elle soit morte et que le message vienne d’outre-tombe).

      N’empêche que les commentaires de Turcotte sont toujours déplacés, ses blagues ne sont pas drôles et ses cartes me donnent honte pour les invités qui doivent les lire. Il est plus que temps que l’équipe de TLMEP le réalise…

    • Ce ne fut pas la premiere fois que M.Lepage ce met les deux pieds dans les plats! Le lancement du trophé et la un débordement impardonable.Nelly Arcand n’etait pas seul a etre indisposée a tlmep,la membre de son équipe aussi. M.Lepage aurait dont aimé que les deux filles ” ce french” en directe.De plus Martin Matte, c’est lui qui a allumé la meche et pesonne n’en parle. Le respect n’est plus de ce monde et ca meme a Radio Canada au nom des cotes d’écoute. Je trouve qu’on aurait du etre plus vigilant et du moin faire des coupures aux montages mais!

    • Trop triste…
      Je me sens comme en terre…
      Nelly

    • Je ne me sens aucun droit de porter un jugement. Mais je sais que personne ne lui a mis revolver sur la tête pour commettre son malheureux geste. Elle devra en porter la responsabilité, une fois rendue dans l’au-delà. La Vie est le plus beau des cadeaux que l’on nous a donné. Se suicider est un geste lourd de conséquences. Cela fait 21 ans que j’étudie la spiritualité dans la mesure du possible. C’est ma vérité et je respecte votre vérité autant que la mienne vu que vous possédez vos expériences de vie uniques et personnelles. Mais on n’a JAMAIS le droit de juger. Même le Créateur nous laisse une entière liberté…mais nous devons ensuite ASSUMER la responsabilité de chacun de nos gestes. Je suis très chagriné du geste posé par Nelly Arcand et je ne peux que lui dire que je l’avais bien apprécié durant son court séjour ici-bas.
      Que son âme repose en paix…car c’est cela notre essence première. Voilà une excellente occasion de nous poser la question sur notre véritable identité.

      Merci de m’avoir lu, Roland Poitras, St-Alphonse Rdriguez.

    • Moi personnellement je préfère une personne qui vend son cul, qu’une personne qui vend son âme.
      je viens de voir l’émission cela ne vaut certainement pas Ardison, votre Lepage doit certainement avoir de gros problèmes avec les femmes, faudrait qu’il vienne en France se soigner …

    • Bonjour. Je m’appelle Guy A. Lepage et j’ai une très haute opinion de moi-même. En fait, je suis le Pape du Plateau, je possède la vérité. Je suis pkisse, possiblement Trostskyste, mais j’aime l’argent, qu’importe la manière vulgaire dont je me sers pour la gagner. Mes fans sont pas fins fins mais je les aime bien. En fait, personne n’est aussi fin que moi, même mon Fou ne me va pas à la cheville. J’aime inviter des gens qui ne pensent pas comme moi, histoire de les planter et de les faire mal paraître. J’aime aussi inviter des gens qui pensent comme moi, cela me donne de la gloire afin de ma gargariser l’égo. Bref, je suis un minable devenu riche parce que ceux qui m’écoutent et m’aiment ont un QI de 2 ou 3.

    • Ardisson a été mille fois pire avec Nelly.

    • Lâchez a tivi, bande de …
      Lisez, jouez du sax, de la guit … La vie est ailleurs.

      C’était une postmo qui s’embarrassait peu de la cohérence et de la losique.
      Il y a des femmes qui jouent la carte de la séduction et s’en offusquent ensuite.
      Les magazines pour femmes font des affaires d’or avec le narcissisme féminin.

    • Après une journée de branle-bas, disons que son livre va fouetter des records de vente (c’est l’éditeur qui va en jouir) et TLEP va sûrement mettre l’audiomate en pleine érection.

      Marketing quand tu nous étreignes!!!!

    • Si elle aimait pas les questions, elle aurait du réagir comme Mila Jojovitch avec Ardisson.

      http://www.youtube.com/watch?v=4oO0EZVpf8Q

    • En fait, en écoutant l’entrevue, on comprend exactement les motivations du décolleté. Et ce sont ces motivations qui font que les gens sur le plateau n’auraient pas dû en rire. Madame Arcan l’a dit, elle n’a jamais été capable de se voir belle et importante par elle-même, à ses yeux, elle n’était rien. Elle ne devient vivante que lorsqu’un homme pose un regard sur elle. Et c’est pour ça qu’elle portait cette robe ce soir-là, simplement parce qu’elle a besoin du regard des autres hommes, un regard qui se dit attiré par elle. Et lorsque l’on s’est moqué de cette même robe, on est venu détruire la seule chose qui la rendait vivante. Ça peut paraître contradictoire de l’extérieur, porter des décolletés et dénoncer l’image sexuelle des femmes. Mais, en disant ça, c’était de sa propre dépendance au regard des autres dont elle voulait se séparer. Elle aurait tant voulu que la société change pour qu’enfin ce soit plus facile pour elle de se débarrasser de son problème.

      Et Guy A. Lepage a fait une erreur, mais il n’est pas à lui seul la cause du suicide de Nelly Arcan. Il peut s’en vouloir de ne pas avoir compris plus tôt que ses habitudes d’animateur ne fonctionnaient pas avec l’invitée qu’il avait devant lui, que rire des défauts de l’invité devant lui n’est pas toujours drôle. Mais ça prend beaucoup de conscience de l’autre pour se rendre compte qu’on fait mal à quelqu’un.

      Et, si elle parlait tant de sexe, c’est parce qu’elle s’est sentie vivante que lorsqu’elle en donnait. On a beau dire que c’est une grande écrivaine, mais elle se libérait avant tout dans son écriture, ce que tout écrivain fait. Cette femme était prise avec un profond mal être, on peut ne pas comprendre ça, mais on ne peut pas rire de tout ça.

    • C’est bizarre, j’aurais plutôt pensé qu’elle parlait de Thierry Ardisson lors de son passage à son émission. D’ailleurs, elle ne nomme aucun nom dans sa nouvelle. Elle a toujours dit que nous ne savions pas décoder ses écrits et faire les nuances entre le réel et la fiction de ses oeuvres.

    • @sbarry

      “Alors Nelly Arcand savait très bien ce qui l’attendait en se présentant sur le plateau habillée comme ça…”

      Habillée comment? Avec une robe de soirée classique telle qu’on en voit des milliers sans sourciller depuis les années 60? Si Nelly avait été plate comme une planche, personne n’aurait rien trouvé à redire. Même chose si elle avait écris un livre sur le thème “la vie est belle tout le monde est fin”.

      Des fondamentalistes musulmans utilisent le même genre de phrase pour parler des femmes non voilées ou qui portent des vêtements dévoilant leurs bras et leurs jambes. Si elles ne voulaient pas se faire insulter/harceler/agresser, elles n’avaient qu’à s’habiller décemment, disent-ils. Quelle définition de l’indécence est la bonne? Y en a-t-il seulement une?

      Dans certains pays, les femmes se promènent seins nus et les hommes ne passent pas leur temps à leur courir après en bavant. Dans d’autres les femmes sont entièrement couvertes et leur corps est l’objet d’une obsession permanente. C’est le tabou de la nudité qui crée une association corps=indécent.

      Vous dites aussi que Nelly Arcand s’est suicidé pour se faire connaître et que son geste était lâche. Moi c’est ce genre de propos que je trouve indécents. J’ai connu des personnes qui avaient tellement perdu le goût de vivre qu’elle étaient prêtes à se tuer même si elles ne croyaient à aucune vie après la mort. Vous croyez que ces personnes voulaient juste faire un “show”? J’ai moi-même perdu le goût de vivre à plusieurs reprises et jamais je ne pourrais traiter de lâche une personne qui souffre à ce point.

    • Parler plus du décolleté de Nelly Arcan que de sa prose était quelque peu déplacé. C’est comme si les gars n’avait jamais vu de craque comme celle-la auparavant. D’une gang de p’tits gars en culottes courtes, ça passe mais d’adultes??? L’insistance à lui faire frencher Manon et à lui faire tirer au poignet a de toute évidence eu raison de la sensibilité de l’auteure qui n’a ressenti que de la honte et de l’abaissement. L’histoire aurait été tout autre s’il y avait eu quelques femmes parmi les invités. Le mal est fait et la suite de l’histoire connue. Il faudrait que Lepage et son fou sachent que les femmes ne sont pas toutes des Anne-Marie Losique qui se fout carrément de ce qu’ils peuvent penser à son sujet.

    • Je repose encore ma question, espérant un jour avoir une réponse.

      Pourquoi une femme se fait grossir les seins, et porte ensuite un décollté du genre à celui dont nous parlons depuis 2 jours. Est-ce vraiment pour passer incognito, pour faire plaisir aux autres femmes…

    • Je crois que ceux qui tombent sur le dos de Guy A (et qui même pour certains a été l’élément déclencheur du suicide Nelly Arcand… Faut le faire!) n’ont pas regardé l’émission ni lu la nouvelle La Honte. Ça fait “classe” de descendre Guy A. et son fou du roi.
      Le papier de Nathalie Petrosky nous fait voir un autre aspect du miroir. Mais bon, une chose est certaine, la plupart des gens sont incapables de lire au delà du 1er degré dans les écrits de Madame Arcand.

    • Il faut avoir vraiment rien à faire pour regarder le singe et le pou! Comme certains je me permets d’être sceptique face “au show pour réfléchir”. Tout sauf ça! TLMP c’est un dîner de con, et ce soir-là c’est Nelly Arcan qui était la “conne” du singe et de son pou…(J’adore l’image qu’elle leur donne)…les deux ados qui animent cette émission. Toutefois, à lire les commentaires sur “le décolleté de Nelly” qui permettait aux deux ados d’en baver, excusez-moi, mais il aurait été préférable qu’elle se présente “VOILÉE” pour qu’on la respecte?

    • Tout le monde en parle est une émission fort inégale quant au traitement réservé aux invités. Il y a les petits amis pour quoi on déroule le Tapis Rouge et il y a les autres. Danielle Ouimet et Isabelle Maréchal ont été fort mal traitées par Guy A. Lepage et Dany Turcotte qui ont copieusement ri d’elles, alors que la nunuche inconnue de Call-TV a été adulée comme une reine. C’est à donner la nausée.

    • J’ai lu le texte de Mme Petrowski et ensuite j’ai pu enfin trouver l’extrait mis en ligne par Tout le monde en parle et je dois ici souligner l’analyse parfaite de Mme Petrowski et aussi afficher tout mon respect envers Guy A. Lepage.

      Cette envie folle de plaire à tout prix hantait Mme Arcand. Je sais que nous vivons dans une époque difficile en ce qui concerne la beauté et surtout le pouvoir de plaire mais de là à voir dans cette entrevue un prétexte au suicide me semble démesuré. J’ai, au contraire, senti un grand respect envers cette dame. Bof…quelques remarques sur sa beauté, sa poitrine et le désir qu’elle dégage et dont plusieurs hommes voudraient bien en faire parti mais pas beaucoup plus que ça. Toutes les femmes désirent être regardées et les hommes n’en demandent pas autant. Ils les regardent donc et tous ont des regards différents. Il ne faut donc pas généraliser et mettre tout le monde dans le même panier. Reposez en paix Mme Arcand…

    • pardon pour la faute de frappe :

      … pour qui on déroule le Tapis Rouge…

    • Mme Arcand vivait de la douleur et son âme était malade. Mme Arcand était fragile et portait son désespoir avec une plume pour ne pas briser son monde intérieur. C’est probablement pourquoi elle a vécu jusqu’à cet âge.
      Maintenat qu’elle accepte de se présenter à TMEP et tente d’avoir un entretien intellectuel avec les deux verrues du Plateau moi ca me dépasse. G. A. Lepage n’a rien d’un être intellectuel ni d’un être intelligent, l’autre verrue non plus. Elle se devait de passer son tour….C’est une émission de dîner de cons organisée par une petite confrérie à la limite du savoir vivre et aux dépens d’un invité et malheur s’il n’appartient pas au clan. En fait, vous parlez de l’effet miroir pour Mme Arcand….avec les deux verrues il ne peut y avoir d’effet miroir…G.A. et l’autre verrue sont dans la vie comme sur le p(P)lateau.. :) de l’émission: chiants, incultes, Mononcles et n’ayant aucune sensibilité pour les autres personnes. Que ce type d’émission plaise? Bien certainement …la poule aux oeufs d’or également….vous avez le choix du nombre quant une société comme le Québec compte autant de recalés, de loosers, de ratatinés intellectuellement. Ce genre d’émission est parfait pour Mme A-M. Losique car Elle.. n’est pas malade et elle joue le même jeux que les deux verrues faire du cash avec les dentiers grands ouverts qui l’a regardent.

    • @ailesdepapillon

      Votre commentaire est respectueux et éclairé.

    • J’ai eu l’occasion de voir Nelly Arcand dans un café de la rue St-Denis, dans un chandail moulé, devant un clavier de portable, pestant (inspiration douloureuse, bug informatique, le regard des autres clients, le mal être général, un peu de tout ça?)

      Et je me souviens de m’être dit que cette fille devait être invivable… pendant que mon entre-jambe essayait, dur comme fer, de me convaincre du contraire.

      Sans le réaliser, je venais de vivre un échantillon de sa vie, celle d’une fille assise sur une bombe anti personnelle prête à sauter à tout moment. Ce qui, pour la majorité des gens, de jongler entre désir, réalité, fantasme et bonheur, constitue un dilemme gérable, ne l’était pour cette fille. Enfant, devrais-je dire. Puis bimbo dans la vie, jusqu’à TLMP.

      NA n’était pas une romancière, elle tenait son journal publiquement. Elle utilisait sa féminité immature et le féminisme pour survivre, assise sur sa bombe. En sachant sans doute que ce n’était qu’une question de temps. Cette femme-fille-fillette était intoxiquée par son image, son sex-appeal et l’inévitable déclin. Elle a choisi de ne pas le vivre.

      En ce qui concerne notre Guy A (et son page), il a été engagé pour déconner, faire rire, émouvoir, informer à titre d’humoriste, d’animateur, de critique social et politique. Dans cet ordre. Un hybride, quoi. Une formule commode qui permet de dire beaucoup de choses sans être constamment traîné devant les tribunaux. Une sorte de no-man’s land de l’incorrectness.

      Le pape a déjà reçu, dans son arène, une autre bimbo, une autre bombe sexuelle vieillissante, mais celle-là est une productrice assise sur une bombe de fric, Anne-Marie Losique, et celle-là connait parfaitement la game.

      Guy A, et son ego, dérapent à l’occasion. Comme humoriste, c’est un most. Comme journaliste-critique social, c’est plus délicat. Mais ça passe toujours, c’est l’avantage de l’hybritude.

      Nelly est un dommage collatéral, non pas de Lepage, mais de la vie. Je vais peut-être lire sa nouvelle posthume, j’ai déjà lu PUTAIN, mais peut-être que c’est trop triste et que j’en ai assez.

    • “Guy A. Lepage n’a pas à avoir honte de la façon qu’il l’a reçue.”

      pas d’accord avec vous! C’est trop facile de se déresponsabiliser comme ça.

      à un moment donné il faut être honnête avec soi, quand on est méchant et que l’on manque de respect à répétition avec des gens sur un plateau de télévision et qu’à un moment donné une de ces personnes se suicide après avoir écrit un texte nous dénonçant, il faut avoir le courage de se poser les vrais questions!

      Je trouve que Guy A. se lave les mains un peu facilement ici!

    • @stephanie2009 22h06

      “L’indécence n’a aucune réalité biologique et est totalement subjective. Les animaux sont-ils indécents d’aller nus?”

      Franchement ! vole vraiment pas haut cette argumentation. Non ils ne sont pas indécents d’aller nu mais – excusez la vulgarité – quand un animal mâle à envie de copuler avec l’animal femelle : il l’invite as au restaurant non plus : il la prend sans poser trop de questions ! La notion de viol non-plus, voyez-vous, n’a pas son pendant dans le monde animal !

      Je vous vois mal excuser l’exhibitionnisme masculin sous pretexte de “nature” comme vous le faite pour les femmes civilisées.

      Vous pouvez penser autrement, mais pour ma part je trouve que les normes vestimentaires féminines sont rendues completement petées. Les femmes s’habillent pour faire bander, il n’y a plus aucune limite. Elles peuvent sortir dans la rue en g-string si ca leur chante, mais les hommes devraient fermer leur gueule sur le fait que ca les interpelle. Il y a la une forme de déni total de la subjectivité sexuelle du mâle, et du jeune male plein de testosterone en particulier. On vit dans ce monde ou une fille en petites culottes peut venir faire du frotti-frotta sur la male implosé, puis lui dire “oui”, puis “non” puis encore “oui” et encore “non” et au paroxisme d’un acte sexuel lui dire “ca suffit” et il a juste à ravaler tout ca pcq sinonc c juste un gros sauvage d’épais de fond de taverne (je cite), un animal qui ne sait pas retenir ses pulsions.

      Alors cette Burua de Chair ? commencez-vous à voir ou est le problème ? C’est franchement malhonnête comme concept. Comme si les seins siliconés et exhibés de Nelly la seductrice étaitent une prison construite par l’homme ! Allons donc ! La Burqua vise précisément , dans un exces contraire à celui que je dénonce mais tout aussi condamnable, a anhihiler totalement l’expression sexuelle de la Femme et donc de son impact sur l’Homme. Nelly et consoeurs se complaisent dans une prison qu’elles se construisent elle-mêmes dans l’espoir d’exercer un pouvoir (de séduction) qu’elles voudraient éternel et pleurnichent ensuite, puisqu’incapables d’en assumer la responsabilité, elles la rejettent sur l’homme dans une réflexion narcissique et même autarcique qui nie totalement que cette “prison” soit en fait un message sexuel tres puissant envoyé au primate masculin qui someille en chaque homme (et sans qu’il faille en avoir honte soit dit en passant).

      Pus capable de l’entendre celle là : l’industrie de la mode et du fitness et de la chirurguie plastique n’est pas vouée au pouvoir hétérosexuel masculin. Elle est au contraire dominée par des femmes et des gais, nous , les hommes hétéros, sommes bien plus acceptants que ca avec nos blondes. La terreur de la beauté, je le répète, est d’abord une affaire de femmes et de gais (éventuellement antisémites cf galiano) qui règnent sur les magazines, la mode, la photographie… et il est temps de cesser de faire porter le chapeau aux autres.

      Ce serait un signe de maturité. PCQ ce que j’ai entendu de la prose de Nelly Arcan, de sa bouche lors de l’entrevue, et des commentaires de Nancy Houst on, c’est une logue plainte amère, une image victimisante du sciecle dernier.

      Bonne journée.

    • Stéphane, comme plusieurs, y compris moi, tu as peut-être mal interprété “La honte” de Nelly Arcand.

      L’analyse de Mme Petrowski me semble plus juste. Sûrement que Nelly Arcand s’est sentie un peu humiliée, d’une certaine façon du moins, mais elle a amplifiée cette situation dans son livre avec des personnages fictifs.

      D’ailleurs, elle le dit elle-même dans l’entrevue à TLMEP qu’elle exagère beaucoup dans ses chroniques.

    • @macox: Ardisson a invité Nelly Arcan à son inimitable émission, et contrairement au singe et son pou, il a fait remarque sur “son accent” et Nelly de lui répondre: “vous n’êtes pas gentil”! Quant à “l’envi folle de plaire” de Nelly, ne va-t-elle pas à TOUTES les femmes?

    • Oh, my! Tout ce beau monde indigné aujourd’hui! Deux ans après le passage de Nelly Arcan à TLMEP! Quelle prompte réaction, vraiment! Et encore, parce qu’un texte post-mortem de l’écrivaine soulève une microrafale dans le court périmètre montréalais. Sinon, motus! De l’indignation qui sent pas mal le ranci.

      Come on! Un peu moins d’engourdissement, et au clavier, vite, la prochaine fois que les supposés gros méchants loups voudront dévorer en public ce genre de faux-innocent, et oh combien égocentrique, Petit Chaperon Rouge.

      Curieux comme Nelly Arcan, pur produit de notre époque insipide et sans repères, monopolise davantage l’énergie des blogueurs que la pauvre Somalienne réfugiée dans un camp sordide, affamée, décharnée, souvent violée. Et peu préoccupée de l’impact de son physique sur les hormones mâles.

      Mais les conversations sur le suicide d’une urbaine déséquilibrée, imbue jusqu’au mal-être de sa petite personne parce que se sachant belle et douée, est sans doute plus de mise dans les conversations glamour des milieux qui se croient sophistiqués! Reflet d’une époque débalancée où tout est mis à niveau, le plus bas, bien sûr.

      Allez, Stéphane Laporte, vivement Star Académie, qu’on relève un peu tout ça!

    • Dans l’extrait de TLMEP, c’est Matte que j’ai trouvé le plus déplacé. Lepage faisait sa job, i.e. lire ses cartons plutôt que d’écouter l’invité. Et Turcotte, toujours aussi mauvais dans son rôle de fou du roi.

      Quelqu’un (ailesdepapillon) l’a bien mentionné au sujet de Lepage : « … ses habitudes d’animateur ne fonctionnaient pas avec l’invitée qu’il avait devant lui… ».

    • Un journaliste … effectivement un genre d’artiste qui va au bureau tous les jours…metro, boulot et ….autre chose. Alors M. Lepage devrait porter les bagages qu’un autre a refusé? C’est très gentil de sa part.

    • A force de cracher en l’air, ça finit par nous retomber dans la face!!!!
      M. Lepage, l arrogant, va peut etre se regarder un peu plus le nombril.

    • Bravo sybilla pour ce rappel à l’ordre !

      Vous avez parfaitement raison. Dans le grand schéma des souffrances humaines, celui-ci ne mérite pas toute cette encre.

    • Bien que j’aie de l’empathie pour tout être humain qui a de gros problèmes, ici plusieurs en ont parce qu’elle s’est suicidée deux ans après l’entrevue et aussi parce que c’est une femme, donc sûrement une victime des ” maudits hommes “. C’est la mode.
      Par contre cet empathie fausse notre jugement sur les faits qui se sont réellement produits.
      Quand on connait l’émission TLMEP et qu’on décide d’accepter l’invitation, il faut être capable de prendre des jokes, pas toujours drôles et aussi être capable de répliquer. Mme Arcan n’a pas été à la hauteur ce soir là.
      Elle aurait pu exprimer sa frustration dans les jours ou semaines qui ont suivi l’émission. Là on aurait eu un vrai débat.
      Le faire deux ans après sa mort montre encore une faiblesse de sa part.
      Ne dit-on pas que la vengeance d’une femme peut venir même d’outre tombe ! C’est le cas ici.
      Ne l’oublions pas, elle était intelligente et la sortie de cette nouvelle présentement était planifiée car elle savait qu’elle aurait la sympathie du public après les tragiques évènements.
      C’est malheureux de constater encore aujourd’hui qu’il y a encore beaucoup de femmes ( et d’hommes ) qui sont incapables de s’assumer, de se responsabiliser. Elles ( ils ) préfèrent se comporter en victimes plutôt que de se prendre en main.
      C’est toujours plus facile d’accuser les autres de tous nos problèmes, ça évite de les affronter et de les régler éventuellement.
      C’est malheureusement un comportement beaucoup trop répandu dans notre société d’aujourd’hui, ça inclus aussi nos gouvernements.

      La femme doit assumer sa féminité et si elle décide de la montrer d’une façon plus ou moins explicite, elle doit assûmer son choix et être capable de répliquer à tous ceux et celles qui lui feront des remarques déplacées.
      C’est sa responsabilité ( et pas à d’autres ) de remettre à leur place, ceux et celles qui lui manquent de respect.

      On peut accuser les hommes de tous les malheurs des femmes mais, il faut admettre que depuis toujours, c’est la femme qui montre ses charmes physiques pour toutes sortes de raisons. Doit-on reprocher aux hommes d’aimer ce qu’on leur montre….?
      S’il faut changer la société pour éviter à certaines personnes de s’assumer, de se responsabiliser, alors là je dis NON.

      Tout le monde sait que TLMEP est une émission où on aime provoquer, aller au delà d’une certaine limite et d’après les cotes d’écoute, plusieurs aiment ça.
      Si on décide d’y aller, on doit faire face à la musique. Et si notre performance n’est pas à la hauteur de nos espérances, on a que nous à blâmer.
      Après tout, on n’est pas à la maternelle.

    • Desole M.Laporte.

      Mais avec tout le travaile de recherche qui est fait pour ce trash talk show et le decoupage qui est ensuite fait pour le rendre encore plus trash personne ne viendra me faire croire qu’il n’etait pas au courant des problemes psychologique de Mme Arcand.

      Ca passe tout simplement pas celle-la, Lepage est aussi mean qu’il nous le montre dans cette emission. La celebrite et l’adulation d’un publique voyeur lui est monte a la tete et malheureusement le sympathique personnage qu’il etait est devenu un monstre sacre.

    • Et je pourrais ajoute on se tient serre dans la confrerie M.Laporte.

    • Exercice littéraire….thème …Le Pou et le Singe sur le style Fable de LaFontaine

      ”Le Pou se sent bien aise dans la fourrure du singe. Protégé, il vit sans contrainte. Le singe lui s’accomode depuis toujours la compagnie de poux. Il sait fort bien que la clique de poux sont d’accord avec ses propos.
      Un jour , ” …… continuez……………….

    • Je me souvenais de cette entrevue d’époque. J’avoue qu’en revoyant le montage (bien-sûr coupé) je me suis rappelé un certain malaise en voyant Nelly Arcan, telle une proie au milieu des lions. Son malaise était palpable et ça n’a pas empêché Lepage et cie de “s’amuser”. Le seul gentleman de la table fut Patrice Roy. Je ne suis pas de ceux ou celles qui pensent que Nelly Arcan n’aurait pas dû être de l’émission. Je pense plutôt que compte tenu de sa vulnérabilité et de sa fragilité, Lepage et cie auraient dû être plus respectueux et agir autrement. À ma connaissance, il ne sont pas “baveux” avec tout le monde ! Pourquoi abaisser encore plus une personne déjà “à terre” ?

    • @ impuissancecrasse

      Un bijou votre petit texte. 100% d’accord. On accorde trop à G-A. Et lui se croit intelligent du comme fer à cause de son émission. Donc comme vous, je n’aime vraiment pas G-A.

      D’autre part, NA était peu-être une G-A en jupon. Elle aussi se croyait plus intelligente que… comme G-A.

    • Il y a de ces gens comme Nelly Arcan et Betty Draper dans la série télévisée Mad Men qui, étant narcissique et vaniteux, sont pas équipé pour être heureux et se contenter de sa petite personne. Quand on dépend du regard des autres, faut être capable de supporter la perception de l’aurui ou s’ajuster.

    • Ah!AH!OH1OH rire des gros Tetons, faut être des gros tetons pour en rire et les animateurs de l’émission de TLMEP en sont des gros, pas seulement tetons mais tatas.
      C’est un trait de la culture des gros tatas québécois qui font du shopping en floride en petit costume de bain avec leur compagne en bikini gros tetons sortis. Je me demende si le petit tata de service de Guy A aurait rit jaune si l’invité ridiculisé aurait été une momoune déguisée?
      Rire d’une femme parce qu’elle nous montre un peu ses seins, faut-tu être gros tata québécois!
      Je comprend pourquoi Harper a reconnu le québec comme nation dont il ne fait pas parti, qui voudrait s’identifier avec une nation de gros tatas qui rient a la vue de seins féminin.
      TLMP la dictature du rire des gros tatas.

    • Ouais moi aussi je me range derrière l’opinion de Nathalie Petrowski. On est ici devant une oeuvre littéraire qu’on prend au premier degré.

      Si vous voulez des commentaires plus “réels” sur son passage à TLMEP, recherchez une chronique intitulée “l’image” qu’elle a publié dans le magasine Ici. Elle semble un peu amère mais sans plus.

    • La nouvelle de Nelly Arcan n’est pas que littérature, c’est aussi une critique du monde de la télé dont il faut tirer une leçon.

    • Entierement d accord avec vous M. Laporte. La television a tellement un grand impact sur ceux qui la regarde!!!

    • Rendre responsable cette entrevue du suicide de madame Arcan est un peu gros.

      Je considère même que Guy A. a fait relativement une bonne entrevue jusqu’à la passe du tir au poignet/frenchage. C’était visible, elle était mal à l’aise. Vous est-il déjà arrivé dans un groupe où on vous demande quelquechose que vous n’avez pas envie de faire et que ce groupe insiste alors que vous signifiez votre opposition ? En public en plus, à TV, devant 1.5 millions de téléspectateurs.

      Ceci dit, le fou, Turcotte, et l’idiot de service, Matte, ont pesé fort sur le citron des allusions sexuelles. Comment n’ont-ils pas vue qu’elle fondait devant leurs commentaires minables ? Son malaise était évident dans toutes les jokes absurdes que ces 2 là ont fait. Désolant.

    • Le respect d’un animateur télévision devrait aller de soi avec tout les invités, même ceux dont il ne partage pas les positions. La question n’est pas de savoir si l’invité est fort ou fragile ou s’il est équipé ou non pour répondre aux attaques mesquines.

      Le problème est que de nos jours dans les médias, l’agressivité passe pour du courage et la vulgarité pour de l’audace. Quant aux trop rares qualités que sont la politesse et le respect, elles passent pour de la faiblesse ou de la flagornerie. La nouvelle devise à la mode est désormais “Je ne suis pas d’accord avec vous, j’ai donc le droit de vous traiter comme de la merde”.

      Pour ce qui est des commentaires méprisants envers Nelly Arcand, je dirais qu’avant de juger une personne, surtout une personne qui s’est suicidé, on devrait toujours garder en tête qu’on ne connaît pas sa vie, on ne sait pas quelles épreuve elle a traverser pour développer les traits de caractère qui lui sont reprochés. On ne sait des gens que ce qu’ils veulent bien livrer d’eux-même. On n’agirait peut-être pas différemment à leur place.

      Non la mort ne magnifie pas les gens et ne fait disparaître ni leurs défauts, ni leurs contradictions. Ça n’empêche pas qu’ils ne sont plus là pour se défendre et qu’elles ont droit au même respect que les vivants. Remarquez, je dis ça mais au fond, on est parfaitement équitable puisqu’on méprise aussi ces derniers. L’égalité dans le mépris quoi! Pas surprenant que l’intimidation à l’école ne diminue pas. Avec l’exemple qu’on donne aux jeunes…

    • Pardon, “…ils ont droit aux respect”.

    • @ syncope

      TRÈS fort texte!!

      @ Fgarnotte

      “Ceci dit, le fou, Turcotte, et l’idiot de service, Matte, ont pesé fort sur le citron des allusions sexuelles. Comment n’ont-ils pas vue qu’elle fondait devant leurs commentaires minables”

      Et pourtant, elle avoue rechercher continuellement le regards des hommes. Elle admet être, d’une certaine manière, provocatrice par des comportements tels que le “frenchage” entre filles à la vue de tous dans les boîtes de nuits…

      Ce n’est que de la contradiction….

      Rien de cohérent.

      Comment pouvait-elle s’indigner à l’audition de quelques jokes olé-olé!?!?!

    • Y’en a qui se tirent une balle dans tête et d’autres ….
      dans le tas … dans un parking de centre-d’achats.

      Vive la softness des femmes !

      P-S : le commentaire le plus brillant de ce blogue, celui de PULCINELLA, 14 septembre 2011, 05h58 :

      « Lâchez a tivi, bande de …
      Lisez, jouez du sax, de la guit … La vie est ailleurs. «

      Full d’accord, surtout avec le show de Guy A, un mélange des genres imbuvable, lamentable. MAIS .… en fait .… we’ve got what we want, hein, folks !

    • On le sait, les absents(es) ont toujours tort. L’Histoire du monde ne retient que l’histoire des vainqueurs, jamais celle des victimes.

      Même si la terre entière accordait l’absolution pour les grossièretés de Guy A. Lepage envers Nelly Arcan, je serais contre lui. Parce que Nelly Arcan ne fabulait pas, c’était une femme extrêmement lucide et elle l’a été jusqu’à la fin.

    • Un petit point. Comment vouliez-vous que la robe Dolce & Gabbana achetée chez Holt Renfrew par Nelly Arcan soit appréciée dans une émission où l’animateur est habillé par La Baie ?

      Pour le reste ce n’est pas une grande entrevue ni un grand échec télévisuel. Oui, il y a un peu de mufflerie mais très courante dans notre société comme dans d’autres d’ailleurs.

      La nouvelle de Nelly Arcan nous démontre encore une fois, son talent littéraire. Guy A. Lepage ne s’y reconnaît pas ? C’est que ce n’est pas sa réalité mais celle de Nelly Arcan et en plus cette perception de la réalité est passée ensuite par le filtre littéraire…

      À quel moment cela a été écrit ?

    • Je suis loin, mais très loin d’être une fan de Guy A. Lepage, mais je trouve curieux qu’on lui lance la pierre aussi fort. Les ados attardés qui entouraient Nelly Arcan ce soir-là n’ont fait que leur possible pour réagir à sa provocation. Car elle était provocante, Nelly Arcan, dans son attitude corporelle et son discours qu’elle voulait rationnel. Ils ont joué le jeu du tac au tac, sans trop en mettre. C’est elle qui a amené le sujet des filles qui frenchent d’autres filles dans les bars. C’est certain que ça allait susciter des blagues. If you can’t stand the heat, get out of the kitchen. Elle a tout fait pour provoquer cette situation.

    • C’est pas étonnant que Nathalie Petrowski prenne la défense de Guy A. Comparé à elle Guy A. est comme un ange. Alors plutôt que de se remettre en question et de voir qui elle est réellement, elle préfère banalisée la nouvelle de Nelly Arcan.

      Belle essai, mais le jupon dépasse.

      Arrêtons d’être collectivement complices de comportements inacceptables!

    • she said there is no reason and the truth is plan to see

    • @technohabs

      Entre rechercher le regard des hommes et permettre à ceux-ci d’exprimer n’importe quoi, il y a une marge.

      Revisionnez l’extrait en “éliminant” les commentaires de Turcotte et Matte et vous verrez que l’entrevue est correcte. Guy A. fait une entrevue serrée à son habitude et madame Arcan s’y prête assez bien. Ma perception entk.

      Maintenant faites l’inverse et “éliminez” l’échange avec Guy A. pour ne conserver que les “jokes”. C’est visible comme le nez au milieu du visage qu’elle n’était pas à l’aise.

      Mais tout ça reste une tempête dans un verre d’eau, chaque invité de cette émission est responsable de son choix d’y aller sachant fort bien d’avance comment cela peut déraper. Dans son cas, à madame Arcan, elle n’aurait tout simplement pas dû se présenter à ce show tout comme Guy A. n’a pas à se sentir responsable de sa mort.

    • Et ce texte est une Nouvelle NON PUBLIÉE… Était-ce la volonté de Nelly Arcan qu’il est une publication ou bien elle l’écrivait pour elle-même à ce moment là ?

      Les auteurs et réalisateurs de ce site web sont-ils vraiment fidèles aux dernières volontés de Nelly Arcan ? Elle n’est plus parmi nous, il faut bien vivre avec…

      Qui est Jérôme Langevin, le président de Parvis Communications dans la vie de Nelly Arcan ?

    • Une initiative de sa famille ? Et quel portrait Nelly Arcan faisait-elle de sa famille dans ses écrits ?

    • Hého…on se calme un peu…

      Si ça continue, on va accuser Guy A. d’avoir été la cause du suicide imbécile de Nelly Arcan !!!

      Quelle tristesse…et en même temps, c’est à mourir de rire.

    • Je crois que si ele se savait fragile et se sentait vulnérable elle aurait dû décliner l’invitation à l’émission. Car on s’entend que, pour aller à Tout le Monde en Parle il faut être fait fort car on sait que tout peut arriver si on s’y présenteé Il ne faut pas non plus tout mettre sur le dos de l’animateur. La personne invitée est bien consciente de que qui l’attend. Ce qui ne veut pas n’implique pas que l’on puisse dire n’importe quoi. Nous avons tous dit ou nous disons tous parfois des choses que nous ne devrions pas. Il y a aussi de ces blagues douteuses. Je crois que c’est l’occasion idéale pour cette émission de faire plus attention à l’avenir. Aussi, si l’invité(e) a un sujet sérieux à traiter à cette émission, mieux vaut se vêtir en conséquence ou de dévêtir en conséquence d’un entrevue farfelue comme la Losique sait si bien le faire. L’habit a beau ne pas faire le moine, il influence parfois les paroles…

    • Je lis tous les commentaires parlant sur l’auteure, et je ne peux me dire que ceci :

      On dirait que tout d’un coup, tout le monde comprend les états d’âme de Nelly Arcan, connaît son mal de vivre, défend son «droit de revendiquer», etc…

      Ça me fascine toujours lorsque quelqu’un décède de voir monsieur et madame tout le monde se mettre à défendre les idéologies d’une personne comme s’ils l’avaient étroitement connue !
      «Nelly était fragile parce que …»
      «Nelly était une femme authentique ….»
      «Nelly était enfermée dans une prison de …»

      Combien d’entre vous la connaissaient vraiment ? Vous pensez connaître une auteure parce que vous avez lu l’ensemble de son oeuvre ?

      Est-ce que l’entrevue à TLMEP relevait du grand art ? Définitivement pas… Mais de là à aller mentionner des trucs du genre «ils ont aliéné Nelly Arcand en la catégorisant à l’extérieur de leur groupe…», il y a une limite. C’est bien connu, TLMEP n’est pas une tribune d’entrevue profonde et humaine. C’est un «show», où les blagues malicieuses et l’humour simple est fréquent !! Il faut savoir «dealer» avec !!! Si on n’est pas à l’aise avec ce type de sarcasme, on ne se présente pas sur un tel plateau !!!

    • Guy A. est généralement bon et je crois qu’il est conscient du pouvoir qu’il a (en tant qu’animateur d’expérience), mais son show tourne quelques fois en “dîner de cons”…. dans la facilité et la stupidité… Ça dérape… et Guy A. n’a pas le courage ou la lucidité de ratrapper le tir pour ramener le débat (peut-être pcq ça fait des “bons shows” et de bonnes cotes d’écoutes… ?).

      C’est une des raisons pour lesquelles je n’écoute plus que rarement cette émission.

      Je pense qu’on peut parler des idées sans s’attaquer aux défauts/travers/différences personnelles des gens.

      Le fait d’avoir une personne publique comme invité(e) ne permet pas à un animateur et ses collaborateurs de s’acharner sur lui (elle) et/ou de le (la) ridiculiser.

      On dirait qu’il y a 3 cliques:

      - Les amis des animateurs: respect oblige !!!
      - Les invités que les animateurs ne connaîssent pas trop (ex: patron d’une oeuvre de bienfaisance). Ils sont intouchables.
      - Les têtes de turcs !!! qui se font goudronner et plumer devant 2M d’auditeurs… Ça doit faire des bonnes cotes d’écoutes :-(… pis du cash !!!

    • ‘dkca
      14 septembre 2011
      12h24

      Y’en a qui se tirent une balle dans tête et d’autres ….
      dans le tas … dans un parking de centre-d’achats.
      Vive la softness des femmes !
      P-S : le commentaire le plus brillant de ce blogue, celui de PULCINELLA, 14 septembre 2011, 05h58 :
      « Lâchez a tivi, bande de …
      Lisez, jouez du sax, de la guit … La vie est ailleurs. «
      Full d’accord, surtout avec le show de Guy A, un mélange des genres imbuvable, lamentable. MAIS .… en fait .… we’ve got what we want, hein, folks !’

      Navrant, navrant, navrant…

    • Si au moins l’émission était en direct… mais non… Ils enregistrent plusieurs heures et ne gardent que ce qui fait leur affaire…

      Et comme je n’accepterais jamais d’être invité dans de telles conditions généralement défavorables pour les invités (généralement moins préparés et expérimentés que l’équipe de TLMEP), je ne vois pas pourquoi j’écouterais l’émission !!!

      En passant M. Laporte… avec l’expérience télévisuelle que Guy A. a, vous ne croyez pas qu’il sait exactement ce qu’il fait ?

    • Oui, Guy A. Lepage a de quoi se reprocher. Il est un hypocrite de premier ordre. S’il était VRAIMENT honnête, il publierait l’entrevue AU COMPLET et non simplement le 10% à la sortie du montage. Nelly n’a pas été profondément blessée par ce que les téléspectateurs ont vu, car elle n’a pas vu l’émission. Ce qu’elle a retenu, C’EST TOUTE L’ENTREVUE. En voyant la totalité de l’entrevue et non simplement ce qui a été retenu (disons-le, par Guy A.), tout le monde réaliserait bien la bêtise de cet animateur à l’égo gigantesque, malicieux et complexé. Il se plaît à diminuer, à ridiculiser, à réduire les autres, tout comme Brathwaite se plaît à le faire. Combien d’artistes ont-ils détruits à leurs deux???

    • @bonserge

      Merci d’avoir mentionné la chronique de Nelly Arcan.

      http://fr.canoe.ca/divertissement/chroniques/nelly-arcan/2007/09/19/4509445-ici.html

      Il y a une différence entre ce type de chronique qui commente l’actualité et la nouvelle de Nelly Arcan. Et c’est plus qu’une critique du monde de la télé c’est une critique sociale. Et dans sa nouvelle avec un angle personnel. Il y a une introspection et un besoin d’extirper des souffrances intérieures ?

      Oui, elle a sûrement été blessée et déçue par cette entrevue mais elle a en d’autres.

      Je n’ai pas encore lu ses romans, son talent littéraire semble bien là dans cette nouvelle et donne envie de la lire plus. Je la trouvais bonne chroniqueuse au Canal Vox où l’on peut un peu plus débattre que dans le contexte de Tout le Monde en Parle.

      Guy A. Lepage n’a pas à se sentir torturé par cette nouvelle plus qu’il faut. Il était plus pertinent socialement à l’époque de RBO, certes… Pour TLMEP, il y a des bonnes entrevues, des moins bonnes… C’est une émission à regarder comme un divertissement et non religieusement et pas vraiment un endroit pour les grands débats se société intelligents que cela s’y produise parfois peut arriver.

    • Comme l’a si bien dit un célèbre comique français suite à son “passage” à l’émission Tout le Monde en Parle québécoise, “Dans Guy A., le “A” est pour anus.” Cessez donc de reconnaître votre bêtise dans la sienne. Il se plaît à dégrader tout le monde qui est plus créatif et plus intelligent que lui. Il ne fait que reprendre le concept d’un autre concepteur/animateur français, tout aussi pompeux et imbu que lui même. Tant qu’au poux du singe, ça ne vaut même pas la peine d’en parler.

    • @ cqfd : Vous avez oublié une catégorie: celle où les invités sont des intellos, très cultivés, le plus souvent des étrangers (Ingrid Bécancour, etc.), dont l’animateur n’a pas le bagage pour mener l’entrevue en profondeur.

    • J’espère qu’après cet incident, les hommes seront plus sensibles à la réalité, à la sensibilité, des femmes. Le cas présent en est un extreme, nous ne sommes que rarement sous les projecteurs et devant une audience de quelques millions, et nous ne sommes pas toutes prises avec des démons comme Nelly Arcan l’était. Mais toujours est-il que les femmes, meme en marchant simplement dans la rue, font souvent face à l’humiliation des hommes, si ce n’est que par ce foutu sifflement macho que l’on entend parfois quand on marche en ville, et ce, meme pas besoin d’un décolleté plongeant pour y avoir droit! Ce qu’on a pu voir à cette émission (qui est quant à moi une dont je pourrais me passer très facilement), c’était ce meme genre d’acharnement, mais de façon public, et donc, d’autant plus humiliante. C’était vulgaire et dégradant, et surtout, très décevant.

    • Ridicule de lire les commentaires méprisant envers Guy A. Lepage.

      Vous n’avez sûrement pas 10% de sa culture générale. Connaissiez-vous Nelly Arcand avant qu’elle passe à TLMEP? Avez-vous déjà lu un livre de Nelly Arcand?

      C’est bien ce que je pensais…

    • Mais pourquoi les québecois écoutent en masse cette émission? Pour se sauver d’Occupation double ou de Star Académie?

      Rien d’autre à faire le dimanche soir que d’entretenir notre mentalité québecoise de province de matantes et de mononcles voyeurs qui aime faire la moral avec le doigt en l’air comme si c’était Dieu qui parlait.

      Peuple qui mérite d’être assimilé à l’Amérique du Nord anglophone comme les fransas de France qui s’anglicise tout fièrementla gueule toute grande ouverte et le balai coincé dans le trou de balle.

    • Tout le monde en parle est une émission de télé-achats comme les autres. Je ne vois pas la différence entre les personnes qui viennent s’y vendre et celles qui essuient des vitres de char dans les infos-pubs, désolé. Guy A. Lepage anime de la télé-poubelle, un point c’est tout.
      Comme nous vivons sous la dictature télé-visuelle du divertissement un peu concon, et qu’un artiste, pour vendre, doit y passer, comme dans toute dictature, les dommages collatéraux sont nombreux. Ca donne ce gâchis, ça transforme les élections en “who’s the good guy” et ça fait rire les épais. Panem e circenses.

    • @ magedelimage…

      Visiblement, vous avez eu accès à l’ensemble de l’entrevue pour affirmer une telle chose … Pourriez-vous nous indiquer comment on peut voir l’entrevue dans son intégralité ?

      Où êtes-vous simplement en train de PRÉSUMER que le «90%» restant de l’entrevue était différent ??

      Et lorsque vous dites :«Nelly n’a pas été profondément blessée par ce que les téléspectateurs ont vu, car elle n’a pas vu l’émission. Ce qu’elle a retenu, C’EST TOUTE L’ENTREVUE.», on doit en déduire que vous connaissiez personnellement madame Arcan, et donc que vous pourriez nous en apprendre davantage sur ce qu’elle en pensait réellement …

      Où êtes-vous simplement en train de PRÉSUMER que madame Arcan a été fachée par l’ensemble de l’entrevue et qu’elle n’a pas vu le montage ?

    • larousse_estdouce

      Vous avez raison… désolé… ceux-là aussi passent au bat…

    • C’est très simple. Nelly Arcand était une de ces femmes qui ne s’aiment pas. Elle faisait tout pour modifier son apparence, mais ça ne marchait pas, elle ne s’aimait pas plus. Elle était aussi une écrivaine qui a passé sa vie à s’interroger sur ce dilemme : pourquoi continuer à tenter de se transformer quand ça ne donne rien pour ce qui est de l’essentiel? Un petit jeu vicieux. Et manifestement, elle ne trouvait pas de bonne réponse.

      Guy A. l’a traitée comme n’importe quel autre invité et lui a posé les questions évidentes, comme d’habitude. Je ne vois pas ce qu’on lui reproche.

      Quant à la nouvelle, c’est un oeuvre de fiction, d’imagination, voire un fantasme. C’est ce que faisait Nelly Arcand dans la vie, elle écrivait de la fiction.

      C’est pourtant clair.

    • Bon, après tout ce brouhaha, il me semble évident que Guy A. sera inviter à TLMP.
      Quelqu’un aurait une idée de qui pourrait l’interviewer…Rael, Leboeuf…Ilsa
      Aussi, pensez-vous qu’il devrait prévoir une tenue vestimentaire particulière…des collants, une coquille…

    • Moi aussi je me rapelle de cette entrevue,et vu qu’il y avait que des hommes sur le plateaux,j,en etait mal a l’aise,et c,est le meme comportement qu’ils ont quand Anne-Marie Losique est invitee une gang d,ado qui ne vois que les seins et en sont exite,c’est vraiment deplorable il y aurait du travail a faire dans se genre d’entrevu.

    • Et si Guy Lepage était l’intigateur de cette pub gratuite? S’il avait décidé avec le producteur de son émision se se servir du dernier écrit de Nelly pour laisser supposer qu’il s’agissait de sa présence à son émission d’il y a deux ans. Et si. par plaisir de promotion, ils avaient été jusqu’à utiliser “La honte” et le suicide de Nelly il y a deux ans, pour en faire une belle promotion pour la nouvelle saison de leur émission? Pourquoi pas? Lepage en serait pas à ses premières vacheries.
      Parcequ’elle ne parle pas ni de lui et ne nomme pas le titre de l’émission dans sa nouvelle, pas du tout. Qu’est-ce qui vous fait tous et toutes dire qu’il s’agisse de la grand messe du dimanche soir à RC? Parcequ’elle n’aurait fait que cette seule entrevue télé dans a vie?
      Pour moi un vrai talk show est un show en direct, pas en différé. Ainsi on laisse la chance au coureur (l’invité) et l’animateur n’a pas à éditorialiser à sa guise les contenus des entrevues, si contenu il y a bien sûr.
      Avait-elle vraiment ces deux crétins en tête en écrivant cela? J’en doute.

    • Je fais parti de ceux qui pense que Nathalie Petrowski cherche à protéger Guy A.. Dire que que cette nouvelle n’est qu’une sorte d’auto-fiction, c’est premièrement présumer sur les motivations d’Arcan. Pour que Nelly Arcan choisisse d’utliser son prénom démontre au contraire que ce texte, fort beau en passant, est plus une tranche de réalité vécue. Elle y explique clairement comment elle s’est senti piégée et comment ensuite elle a vécu le regard des autres posée sur elle.
      Comme Arcan explique, elle s’était senti en confiance suite à son premier passage, mais ce qu’elle ne savait pas, c’est que du statut de chou-chou, elle était passé à celui de tête de turc et à ce moment, la finalité de toute l’entrevue était de démontrer à la face du Québec la personnalité contradictoire de Nelly Arcan. Ça ne me surprendrait pas non plus que le fait qu’il n’y avait que des hommes sur le plateau est été voulu.
      Pour revenir sur le statut de chou-chou, penser vous que Guy A. irait challenger Dany Laferrière ou Véronique Cloutier?
      Je dois dire que depuis l’affaire Arcan, l’attitude de Lepage me déçoit, pas capable de se remettre un tant soit peu en question, adoptant une attitude de relationniste à la Mirador.

    • Ne s’agit-il pas d’une émission qui remonte en 2007 ??? Pourquoi publie-t-on ce “Honte” maintenant (…) ???? Pourquoi ne pas laisser Nelly Archand reposer en paix (elle est dcd depuis deux ans) !!!! Pourquoi s’acharner sur Guy A. Lepage maintenant ???? À quelques semaines du retour en onde de TLMEP … curieux n’est-ce pas … ET Star Académie qui reprend aussi les ondes bientôt … curieux n’est-ce pas …

    • hugo1981

      Toute histoire racontée est une fiction. Aucune histoire ne peut prétendre à une objectivité certaine, ne serait-ce que le point de vue, le choix des mots…la distance dans le temps.
      L’utilisation de son propre nom n’est qu’un piège, qui lui sert à feindre l’existence, à convaincre le lecteur qu’elle est là, dans CES mots.
      Ecrire c’est ramener le monde à sa propre dimension , à une vision, à une réalité qui est à soi, que l’on fascine à son image.
      PLUS l’impression de réelle nous envahi, plus l’auteur a réussi son oeuvre.
      Ne jamais oublier, l’ART est un mensonge accepté.

    • @yoda
      Tout le monde sait que toutes les entrevues présentées ne sont qu’une petite partie de l’entrevue réelle en studio. On enregistre souvent plus de six heures pour en extraire 45 min (car il y a les commerciaux). Guy A. coupe bien entendu tous les bouts trop “salés”, trop hargneux ou les questions/réponses qu’il regrette après. Et non, Guy A. ne publiera jamais le contenu en entier, il ne l’a jamais fait, et il ne le fera pas. Toutes les jokes qui n’ont pas fonctionné, toutes les répliques insignifiantes… censurés.

    • @yoda31
      En écrivant:”Où êtes-vous simplement en train de PRÉSUMER que madame Arcan a été fachée par l’ensemble de l’entrevue et qu’elle n’a pas vu le montage ?”, cela montre que vous n’avez pas lu les 30 pages de La Honte en entier. “fâchée” est un bien faible mot pour décrire les mots qu’elle a pris le temps de mettre sur papier, certainement comme tentative purifier cette tache (du crachat qu’elle a reçu durant presqu’une heure d’enregistrement.

    • Petrovsky a visée juste Stéphane. Cette fille hyper-sensible était une artiste. Et son hyper-sensibilité était certainement un peu “jouée”. Guy Amenez-’en des bidou$ Lepage se sert certainement de cette histoire pour “mousser” le début de saison de TLMEP. C’est pathétique.

    • @bloganon “Quant à la nouvelle, c’est un oeuvre de fiction, d’imagination, voire un fantasme. C’est ce que faisait Nelly Arcand dans la vie, elle écrivait de la fiction.”
      Nelly conduisait bien un Beetle… elle a bien été acheté une deuxième robe identique… De la fiction vous dites? Oui, elle était fragile… pas une raison de se déculpabiliser du tort qu’on lui a fait. Lorsque Brathwaite a vachement fait une joke sur Annie Pelletier, elle a souffert atrocement toute une année et elle en est encore marquée… C’est sa faute à elle d’avoir réagit ainsi? Come on! Et parlez donc à Belgazou que Lepage et Brathwaite on totalement démolie et ridiculisée. Ces charognards de ruelle n’ont aucune étique, aucun respect… et ne me parlez pas d’intelligence lorsqu’on s’en tient toujours à lire des petits cartons qu’on a même pas écrit… un singe en ferait autant… même rempli de poux!

    • @ magedelimage
      Lisez de la fiction un peu plus souvent.

    • @ magedelimage

      Donc, si je suis bien votre raisonnement, sur deux heures d’émission, on doit se taper 1h15 de pubs!?!?!?

      On voit tout de suite que vous êtes très crédible.

      PS Sans compter que le programme déborde la plupart du temps de plus d’une dizaines de minutes la plage qui leur est attribuée…

    • Pourquoi déjà avoir accepté l’invitation de passer à l’émission ?
      Parce que, écrit-elle dans son autofiction : ¨le jeu en valait la chandelle, au niveau des ventes de livres¨.
      Pourquoi un pseudonyme comme Nelly Arcan ? Parce que sur les rayons, les livres d’Arcan sont les premiers sur les tablettes.
      Arcan, malgré ses contradictions, savait où elle s’en allait.

    • @trash
      j’aimerais apporter des nuances,
      je préfère dire que toute histoire est subjective, toute histoire prend le biais de la personne qui l’écrit, mais lorsque l’auteur décrit des événements des faits que l’on a tous vu ( le décolleté, elle fait référence à son premier passage), alors la part de réalité est bien présente. Chaque personne qui lit cette nouvelle pourra alors l’interpréter comme il le veut dire qu’elle a extrapolée, mélanger faits et fiction. Ça aussi, c’est subjectif.On ne saura jamais comment elle s’est vraiment senti, seul ses proches pourraient nous dire s’il y a une concordance entre le texte et la réalité.

      Personnellement, en lisant le texte d’Arcan, j’ai senti comme un cri du coeur, la douleur d’une femme hypersensible qui était obsédée par l’image et dont l’image publique venait d’être fracassée. Elle s’est senti le dindon d’une farce planifiée à ses dépends. l’émotion est palpable, quant à savoir si cette émotion est fabriquée ou pas…personnellement, je l’ai senti très réelle. C’est la marque d’un bon écrivain.

      On compare avec l’émission d’Ardisson, mais Ardisson n’a pas visé là où elle était le plus vulnérable C’est comme si elle s’était fait déculotter devant tout le Québec, et elle ne s’attendait pas à cela, et elle devait vivre avec cette image à travers les Québécois; Elle si préoccupée par le regard des autres sentait maintenant de la moquerie dans le regard posée sur elle. Se sentait-elle encore crédible comme écrivaine ?
      J’aimerais bien que certains proches nous éclairent sur ce qu’elle a vraiment vécu, jusqu’à quel point elle a été réellement affectée.

    • Certaines personne ont l’air de dire que Nelly était une féministe qui, de son vivant,aurait passé le “puck” aux autres féministes par so-so-so-lidarité et ainsi arriver à faire mal paraître les gars de façon post-mortem? La grande question est la suivante: est-ce possible?

    • Premièrement, je dois dire que je ne regarde plus cette émission, depuis longtemps. J’en avais assez de la “bêtise”, affichée par ce clan.

      D’un autre côté, Madame Arcand, qui s’évertuait à parler d’hypersexualisation, est arrivée à cette émission, en parfait symbole de “sexualisation” vraiment inutile et même indésirable justement, dans les circonstances.

      Donc, respect obligeant, parce qu’elle ne peut répondre, étant décédée, je fais attention à mes propos.

      Je conclus, en me disant qu’elle “défendait faussement” une cause, à mon avis et elle avait bien envie plutôt d’être un symbole sexuel. Ça lui échappait et je crains que ça lui ait nui.

      En ce qui a trait aux “cons”, qui animent cette émission, ils sont incapables de voir un morceau de peau, sans saliver comme des porcs; mais c’est ça, c’est un autre problème.

    • Très difficile d’écrire quelque chose de nouveau ici aujourd’hui…tout a été dit…et assez bien dit dans plusieurs cas…Les blogueurs sur CYBERPRESSE ont souvent plus de jugement et de talent que les journalistes…Parmi ceux à qui je me suis identifiée dans les propos ou qui m’ont tout simplement marquée par la justesse ou l’originalité de leur verbe:
      Larousseestdouce, bomarco, oeil de faucon, rosablue,mschumacher,samuel22, sirwilfrid, jeanfrancoiscourure,Mazee, ailesdepapillon,stéphanie2009,easyrider,yoda31,cqfddemone1963 et lecteurcurieux(merci à toi, pour vos questionnements corollaires et pertinents)

      Il ne me reste qu’à ajouter que la nouvelle LA HONTE est une nouvelle LITTÉRAIRE…on ne peut nier la part de fiction qu’elle contient , ni la vérité autobiographique(malgré la narration à la 3eme personne )…Pour ce qui est de discerner la part de vrai ou de faux(déformation exagérée voire fantasmée), on ne le peut jamais avec exactitude et certitude, puisque les auteurs, même de leur vivant, se refusent à trop commenter ou expliquer leur oeuvre. L’écriture est un acte de la psyché, du conscient et de l’inconscient, qui est elle-même très révélée et très révélatrice dans le lieu de l’écriture…On ne peut pas donner du sens à une oeuvre exclusivement par la biographie de l’auteur…L’oeuvre porte en soi ses vérités et ses faux-fuyants et ne peut s’étudier qu’en partant du texte, c’est-à-dire sur le fondement des mots, des phrases, des idées, du contenu et de la forme…Réduire LA HONTE a un défoulement sur le mode du journal intime ou à une réplique ou à conséquence réelle et réaliste de son passage de 12 minutes à TLMEP est une erreur…

      Cette lecture au second niveau n’est visiblement pas perçue par tout le monde, ni par TOUT LE MONDE QUI EN PARLE! Ni par TLMEP (c’est-à-dire le singe et le pou).

      Comme l’a dit demone1963:”Pour aller à Tout le Monde en Parle il faut être fait fort car on sait que tout peut arriver si on s’y présente”.

      je ne peux m’empêcher de faire un lien avec la citation de Nelly…

      Selon Nelly, on pourrait qualifier de FOU son épisode à TLMEP…et certes les poux et le grand singe debout seraient aussi FOUS …‎ je vous laisse sur la phrase qui m’a le plus émue et ici inspirée …

      ”L’impossible arrivait avec la folie, car la folie permettait à toute chose
      d’arriver.” NELLY ARCAN

    • Denis2000: vos propos sont irrévérencieux … votre opinion pourrait être plus courtoisemnt exprimée…et la dernière phrase sur le handicap de Monsieur Laporte est plus que déplacée, elle est carrément de TROP.

      Vous devriez faire un brouillon, laisser la nuit vous porter conseil, vous relire le lendemain matin, rectifier certains tirs, vous relire et cliquer sur ENVOYER.

      Vous éviteriez peut-être la médisance, qui n’est ni morale ni légale soi dit en passant… mais surtout NI UTILE NI NÉCESSAIRE ici…gardez-cela pour vos conversations de salon avec les autres médisants de votre réseau de contacts!

    • Une leçon à tirer de toute cette histoire je crois: Le respect des autres a toujours meilleur goût et est toujours de mise! Même si elle avait été nue la pauvre elle, elle aurait quand même eu droit au respect! Sans porter de jugement sur qui que ce soit, la télévison n’est pas l’endroit pour des farces plates ni à caractère sexuel, ni autre. Elle a été blessée et avec raison…elle ne s’attendait pas à ça, surtout devant des hommes dont le but de l’entrevue n’était pas d’insister surles seins d’une femme et je le répète, même si elle avait été complètement nue! Du respect de grâce messieurs!!!

    • @magedelimage,

      question pour vous, vous semblez si sur que c’est la totalité de l’entrevue qui l’a fait chaviré … Pourquoi tant d’amertume pour plusieurs portions de l’entrevue TOTALE que personne n’a jamais vu ? Surtout venant d’elle qui était vraisemblablement obsédée parce que les gens pensent d’elle !

      Et vous, vous y étiez lors de ce tournage ? Vous l’avez vu la TOTALITÉ de l’entrevue ? et si le bout où ils parlent de ses totons (qui dure à peine une minute) était le seul segment de l’entrevue TOTALE où ils ont référence à sa craque de boule qu’elle voulait montrer ?

      Vous avez le droit d’hair (ou d’aimer secrètement) Guy A. Lepage, mais ce que vous avancez est bien subjectif.

      @Stephanie 2009, comme on dit en anglais ”take the fuc*ing pain”. That’s it

    • @jolessa

      L’argument de la transposition littéraire ne tient pas trop la route. Je veux bien qu’il s’agisse d’une nouvelle, qu’il s’agit donc d’une transposition, mais si vous l’avez lue, le ton ne trompe pas: nous ne sommes pas dans la pure fiction ici. Elle le dit elle-même d’ailleurs dans l’entrevue: ses écrits parlent de ses obsessions. Sans doute faut-il y ajouter la part d’exagération littéraire, mais de là à dire, comme Nathalie Petrowski, qu’il faut n’y voir qu’une totale fiction relève franchement de la mauvaise foi. Manifestement, Nelly Arcan parle d’elle dans son oeuvre. Qu’elle en fasse un objet littéraire, je veux bien, mais elle ne part pas d’une réalité totalement inventée, mais de la sienne. Qu’on lise la chose au deuxième degré n’implique nullement l’absence d’un premier degré. La part d’autobiographie dans son oeuvre est beaucoup trop évidente pour la nier complètement, comme elle le fait.

      Pis dire qu’elle devait s’attendre au traitement qu’elle a reçu ne tient pas la route non plus. Elle a refusé plusieurs fois des invitations à l’émission, elle s’est laissée convaincre en croyant qu’on allait parler de son livre – comme on l’a fait à l’émission avec d’autres auteurs, vous semblez l’oublier. Sans doute s’attendait-elle à ce que l’entrevue dérape un peu – on est dans une émission de variété, non littéraire – mais pas que toute l’entrevue ne soit qu’une tentative de mise en boite. D’entrée de jeu, on y va de grosses allusions sexuelles faites par notre Guy A qui affiche le sourire satisfait de celui qui se croit ben fin et ben drôle…

      Pis la pauvre, on ne le laisse pas sortir de la boîte. Elle essaie d’expliquer ce que l’autre s’amuse à présenter comme de grossières contradictions, dont elle est elle-même consciente. C’est justement son propos, mais ça passe dix pieds au-dessus de la tête que nos gros caves, qui veulent plutôt faire dans la pas très subtile grivoiserie tout en se croyant immensément spirituels…

      Imaginez par exemple qu’une anorexique se soit présentée pour dénoncer l’obsession de la minceur dans notre société, et que l’on se soit livré à un concours d’allusions supposément drôles sur la maigreur de l’invité, soulignant la « contradiction » entre son propos et son image. C’est exactement ce qui s’est passé, mais trop de gens ici n’y voient… qu’un décolleté et deux gros totons, ne voyant pas qui sont les vrais totons dans cette affaire…

      Un moment de télé pas très édifiant.

    • @Denis2000, votre commentaire est une honte! M. Laporte donne son opinion à visage découvert au moins, pas sous le lâche couvert d’un pseudo…
      Nicholas Ninousky

    • TLMP et ses deux animateurs sont devenu rapidement simpliste et caustique . Rien à voir avoir la version en France , qui était beaucoup plus intelligente dans ces remarques . Le fou du Roi et Guy sont deux animateurs très décevant surtout quand ils n’aiment pas un invité en particulier , c’est tellement flagrant . Tant quand moi l’émission a perdu vite de son charme … Je change de poste maintenant . Il y aurait tellement de meilleur animateur pour ce genre d’émission .

    • hugo1981 et trash: vos derniers commentaires sont tout à fait justes…entièrement d’accord avec vous!

    • @ladymary

      “D’un autre côté, Madame Arcand, qui s’évertuait à parler d’hypersexualisation, est arrivée à cette émission, en parfait symbole de “sexualisation” vraiment inutile et même indésirable justement, dans les circonstances.”

      L’hypersexualisation n’a rien à voir avec le simple fait de montrer ses épaules, ses bras et quelques centimètres de “craque de sein”. Si c’était ça, on parlerait du phénomène depuis que les femmes ont cessé de porter des robes qui montent au cou et qui descendent aux cheville. Je vais me répéter mais une femme doit-elle se déguiser en dame patronnesse pour ne pas se faire dire qu’elle attire les sarcasmes? Ça ne l’empêcherait même pas d’en recevoir, elle se ferait simplement traiter de sainte nitouche et de coincée.

      L’hypersexualisation, ça comprend le fait de laisser les fillettes s’habiller comme des call girls, l’utilisation généralisée des images et allusions à connotation sexuelle pour vendre n’importe quoi, (de la boisson gazeuse aux cosmétiques en passant par le papier de toilette), le culte du corps et de la performance sexuelle, la banalisation de la prostitution, même la disparition progressive de l’érotisme, remplacé par une pornographie de plus en plus banalisée et servant désormais de référence en matière de sexualité.

      L’hypersexualisation est probablement l’un des seuls sujet à propos duquel une femme ne peut pas s’exprimer si elle ne porte pas ce qu’on pourrait appeler “l’uniforme de l’emploi”! Le problème c’est qu’il n’y a pas deux personnes avec la même définition de ce qu’est un look hypersexuel. Désolée mais moi, ça prend plus que deux épaules et un soupçon de craque pour me faire capoter et je dénonce l’hypersexualisation depuis des années…

    • @ stephanie2009

      En fait, ce n’est pas à cause de sa tenue cestimentaire cette journée-là que Nelly Arcan s’est fait taquiner. C’est pour le personnage de totale contradiction!

      C’est parce qu’elle se vantait d’avoir frenché des filles dans les bars de façon explicite, dans le but avoué de se faire remarquer. C’est parce qu’elle a avoué sentir une frustration lorsqu’elle n’est pas le centre de l’attention dans les endroits publiques…

      C’est pour l’ensemble de son oeuvre, si je puis dire….

      Qu’après cela, elle vienne faire la leçon aux autres sur l’hypersexualisation, c’est ni plus ni moins que risible.

    • @tiblais

      Très vrai, et il suffit de voir l’entrevue d’Ardisson avec Nelly Arcan pour voir la différence:

      http://www.dailymotion.com/video/xf8q8n_interview-biographie-de-nelly-arcan_news

      Entrevue sensible et intelligente, de la part d’un Ardisson qui a pris la peine de lire le livre, et qui ne s’attarde pas seulement aux passages croustillants.

      Pis dans ce passage – http://www.dailymotion.com/video/xf8q8q_interview-up-and-down-de-nelly-arca_news – il le reste, même s’il balance sa connerie sur son accent. La pointe n’est pas une attaque personnelle au fond.

      Quand on regarde après ça son passage chez Guy A, on mesure toute la différence. De la grosse télé bien épaisse. Je crois que Nelly Arcan devait s’attendre à un traitement comme celui qu’elle avait reçu de Thierry Ardisson. Elle ne se doutait sans doute pas à quel point Guy A pouvait être imbu de lui-même au point de passer complètement à côté de son propos pour faire son smatte à propos de ses contradictions.

    • Bref, Ardisson est un vrai journaliste, malgré le personnage de muffle qu’il joue, alors que Guy A un amuseur public qui se croit incroyablement intelligent, alors qu’il n’est même pas capable de mener une entrevue comme du monde. Il continue de faire du RBO, et ça plait au public, habitués à des show de variétés médiocres et superficiels.

    • En plus, ne revenir inlassablement sur la “craque de sein” comme argument montre à quel point vous occulter l’essentiel pour ne voir que ce qui fait votre affaire.

      Si Nelly Arcan n’avait pas été une ancienne prostituée qui frenchait les filles dans les bars tout en s’offusquant quand les hommes se foutent d’elle, les animateurs auraient eu un tout autre comportement envers elle.

      Pour analyser cet événement ( comme dans n’importe quel, dailleurs), il faut prendre tout en considération. Pas seulement le bout qui fait bien paraître notre argumentaire…

    • occultez…

    • La prostitution, c’est effectivement banal. Ça existe probablement depuis que L’Homme est apparu!

    • Je comprends les contradictions de Nelly Arcan. Quel être humain n’en a pas? Certains curés prêchent la bonté et font des sermons sur l’abstinence et abusent des enfants. Ce qui est pas mal plus grave, il me semble. À ce que je sache, Nelly Arcan n’a jamais prétendu être affranchie du besoin du regard de l’autre.Ce qui s’est passé avec TLMEP est l’occasion d’extrapoler sur la question de la construction de l’identité des femmes, selon moi. C’est bien à la mode de s’épancher sur l’identité et la psychologie des hommes présentement, et peu d’espace est accordé à celle des femmes. Vont-elles si bien que ça? Regardez le contenu des magazines et des fictions télévisées pour adolescentes. Allez voir dans les magasins de vêtements qui leur sont destinés. Ce que l’on martèle dès le plus jeune âge, c’est qu’il faut mettre toutes leurs énergies à être belles. Aujourd’hui plus que jamais, belle est devenu synonyme de sexy, et il faut mettre en évidence ses attributs le plus tôt possible. Ce sex appeal, graal qu’il faut absolument atteindre, les rend prisonnières du regard des autres, qui se posent en juges. Mais là où on est flouées, c’est que le sex appeal promet d’apporter l’amour, la plénitude, l’estime et la popularité. En réalité, il engendre souvent le mépris, la jalousie et la compétition, et donc l’isolement. Quand les filles ne se font pas carrément dévaloriser et traiter de putes. Comment se sentir bien dans sa peau en focalisant autant sur un but aussi hors de contrôle et qui peut apporter notre condamnation? Il y a de quoi rendre schizophrène. Car inévitablement, le sex appeal qu’on nous vend, apanage de la jeunesse, nous échappera. Et ce sera comme se retrouver sans la drogue qui nous procurait à la fois des sensations fortes mais qui nous détruisait à la fois.

      Plusieurs diront, les femmes n’ont qu’à ne pas embarquer là-dedans, à construire leur estime d’elles-mêmes sur autre chose. C’est simple. Ah oui? Vous n’avez jamais entendu de remarques imbéciles sur Chantal Hébert et Françoise David? Relisez les commentaires de Richard Martineau sur l’apparence de Christiane Pelchat, ancienne présidente du Conseil du statut de la femme. Bref, le fait de ne pas s’habiller sexy n’engendre pas automatiquement le respect de tous et peut aussi attirer le mépris. Damned if you do, damned if you don’t. Tout le monde n’a pas l’estime de soi assez solide pour résister à ça. Cela peut contribuer à détruire quelqu’un qui est déjà vulnérable.

      Le jour où on cessera de bombarder les femmes d’idées et d’images leur répétant que leur fonction principale est d’attirer le regard et le désir de l’homme, on pourra vraiment parler de libération. Il ne s’agit pas de ne plus du tout se préoccuper d’être belles, mais seulement que notre vie et nos économies ne tournent plus autant autour de cela. Vivement le jour où le sexe ne sera plus un couteau à double tranchant, où la femme ne sera plus condamnée à porter la sexualité sur ses épaules mais à ne pas trop s’en servir sous peine d’être condamnée si elle aime trop cela, et à être condamnée si elle n’aime pas assez cela. Mais la route sera longue, de toute évidence.

    • @technohabs

      Faudrait peut-être que vous commenciez à comprendre que c’est justement ça qui était épais dans cette entrevue, inviter Nelly Arcan pour la mettre en boîte à propos de contradictions dont elle parle elle-même. Trop tatas pour se rendre compte qu’ils enfoncent une porte qui était déjà grande ouverte. Pis l’autre qui se pense fin de lui ressortir des propos qu’elle a tenu pour enfoncer le clou, alors qu’elle se tue à dire qu’elle se sent justement piégée par cette hypersexualisation.

      Elle a d’ailleurs été anorexique durant son adolescence. Même relation trouble avec le corps. Comme objet qu’il faut nier oui qui n’existe qu’à travers le désir de l’autre. Ardisson l’a compris dans son entrevue avec elle, mais c’est passé dix pieds au-dessus de la tête de notre finfin.

    • @technohabs

      “C’est parce qu’elle se vantait d’avoir frenché des filles dans les bars de façon explicite, dans le but avoué de se faire remarquer. C’est parce qu’elle a avoué sentir une frustration lorsqu’elle n’est pas le centre de l’attention dans les endroits publiques (…) Qu’après cela, elle vienne faire la leçon aux autres sur l’hypersexualisation, c’est ni plus ni moins que risible”.

      Ce qui aurait été risible c’est que Nelly Arcand prétende ne pas embarquer dans le culte de la beauté, qu’elle prétende s’être affranchie du regard de l’autre. Comme le souligne informatix dans son commentaire, elle n’a jamais nié être prise dans une contradiction. Qui sait si elle n’aurait pas tout donné pour être débarrassée des angoisses qui sont souvent à l’origine de ce besoin désespéré de plaire? Ne devrait-on pas au moins respecter son honnêteté?

      Notre société ne récompense pas les personnes les plus honnêtes mais les meilleurs comédiens. C’est aussi le cas en religion et en politique. Ils veulent du rêve et du fantasme. Ils prétendent qu’ils ne veulent pas qu’on leur mente mais plusieurs ne savent pas comment réagir aux rares vérités qu’on leur assène. Ceux qui utilisent les lignes érotiques savent bien que la fille qui prétend être une belle grande blonde de 18 ans avec 40DD de poitrine et un déshabillé de dentelle rouge est peut-être une petite boulotte de 45 ans avec un jean et un T-shirt. Mais ils ne veulent pas le savoir trop fort…

      La dépendance au regard de l’autre est facile à repérer lorsqu’elle se manifeste visuellement, par les vêtements le maquillage et les bijoux mais qui de nous peut vraiment prétendre être totalement indifférent à ce que les autres pensent de nous?

    • @stridulation: La pertinence de votre analyse et de vos propos est stupéfiante. “You made my day” comme disent les “méchants zzzzaméricains”. Après lecture des 227 commentaires, la morale à retenir est: PESEZ sur le piton!!!!! le dimanche et de grâce “Get a Life”! Il y a meilleur à faire que de regarder deux imbéciles incultes!!!!

    • Prenez l’exemple des Francs Tireurs que j’ai revu… Guy A. , à mon sens, la cite hors-contexte… C’est la question de Martineau qui l’orientait à dire cela…

      Et avec Martineau non plus, l’entrevue, ne montrait pas une excellente compréhension entre les deux protagonistes. Par contre, avec Marie-France Bazzo, Nelly a dû être satisfaite de cette entrevue dans l’Abri Tempo.

      http://video.telequebec.tv/video/1763/nelly-arcan

    • Pour moi être un artiste, c’est être une forme de Gulliver parmis les liliputiens. Il ne faut écraser personne et du même coup avoir de la couène pour ce protéger de minis projectiles, qui, à la longue, font mal.
      Cela est pire, lorsqu’elle provient d’un semblable ou de ce que l’on croit semblable.
      La scène artistique Québecoise est-elle assé grande pour que ses protagonistes se tirent dessus, créant ainsi un malheureux spectacle qui donne le goût de voir ailleurs.
      Je souffre de la même “maladie” qu’a souffert NA. Je me suis refusée de la lire suite à son décès car je ne comprennais pas pourquoi elle était partie, à mon oeil elle avait tout. Maintenant, sans lui donner raison, je comprends un peu mieux. A-t-elle tout simplement baissée les bras durant le tricot d’une armure innée chez certains.
      Tout ce je vois dans tout ça, c’est du tiraillage entre pairs et l’absence d’un gros bon sens, qui pourrais faire figure d’autorité et maintenir ,ce qui forme l’identité culturelle canadienne francophone, dans un ordre nécéssaire à sa survie.

    • C’est Martineau qui lui demande la question oh combien songée … ”Est-ce que t’es une pute ? ” Hum …

      Quand même, cette entrevue plus longue lui permet de mettre plus les points sur les i… Dans son apparence physique elle dit que oui, elle a se souci de plaire mais pas dans son écriture…

      Et pour son histoire de frencheuses encore là Guy A. oublie la conclusion…

      http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/icichroniques/nellyarcan/archives/2009/07/20090729-213630.html

      Elle préférait la cigarette finalement… Ses chroniques étaient plutôt légères finalement…

    • Guy A Lepage n’a peut-être pas “humilié” ouvertement Nelly Arcan mais il en a humilié plusieurs déjà, entre autres la chanteuse Kathleen et j’en passe… il est certain qu’il a maintenant à assumer ses commentaires des fois très idiots… mais franchement… quel plaisir y a-t-il à humilier les gens… ??? What goes around comes around !

    • Il y a des lunes que je n’écoute plus cette émission sexiste ou à chaque fois qu’une belle fille se présente ils ne voient que sa beauté et oublie même plusieurs de ses réalisations. Un homme qui va à cette émission a un résumé très complet de ce qu’il a fait mais une femme passe la majorité du temps à parler de sexe et sexualité… c’est dégradant et sexiste. Pour une chaine de télévision payée à même mes taxes et impots ils devraient avoir honte de devenir si côlons.

    • stridulation:
      Peut-être m’avez-vous mal interprétée…j’ai bien dit qu’on ne pouvait nier ni la part d’autobiographie ni la part de fiction…Ce que je voulais soulever, c’est qu’un récit de 30 pages qui dérape sur des envolées ou des digressions, qui sous le couvert de la FOLIE ou de L’IMAGINATION, peuvent semer le doute… en exagérant tout par exemple…Quand on lit sa nouvelle, on est bouleversé…pas tant par le contenu que par la perception de distorsion et de dramatisation exacerbées que réussit à créer NA… perception qui passe toujours et avant tout par le filtre de sa (notre) propre perception, ou de ses (nos) propres obsessions… Bref on a tendance à prendre cette nouvelle comme une confession intime ou maladive publiée à tort…mais c’est bien plus que cela, dans tous ses livres, la dualité lucidité/folie est constamment utilisée par NA pour narrer et créer la fiction et pour y insérer des passages hautement prosaîques (de vrais petits bijoux littéraires) qui sont parfois transparents, parfois opaques … c’est ça la griffe de NA…

      PS: J’ai lu tout Nelly Arcan, y compris son mémoire de maîtrise en littérature…
      PS2: si vous lisez la chronique qu’elle a rédigée 2 jours après son passage à TLMEP en 2007 intitulée L’IMAGE…vous y verriez une autre Nelly, un autre ton d’écriture…je vous laisse le lien…si cela vous intéresse!
      http://fr.canoe.ca/divertissement/chroniques/nelly-arcan/2007/09/19/4509445-ici.html

    • @jolessa

      Article intéressant, mais qui reprend pas mal le propos de la nouvelle, sans les fioritures et les exagérations littéraires, soit, et écrit sur un ton plus distancié.

    • J’aime bien votre réflexion M. Laporte. Parcontre, Nelly Arcan a été invité a TLMEP donc elle était considérée par l’équipe, et si elle a accepté d’y aller c’est qu’elle le voulais. Peut importe ce qui est arrivé, elle aurais du prendre note de ce qu’elle n’a pas aimé ‘chez elle’ et le corrigé et continué de faire ce qu’elle a toujours fait.

      Pour ma part, en plus du fait qu’elle a bien répondu aux commentaires de ces gens, d’une manière intelligente et diplomate, je l’ai trouvé très ravissante…(pas seulement sa robe), mais si elle s’est senti mal à l’aise, que le décolté était un peu trop bas (pour la grosseur de ses seins, comme elle le dit dans son texte) et bien elle aurais du juste s’ajuster pour les autres apparitions publique.

      Pour une personne qui se sentait mal dans sa peau et qui sort de loin, je trouve qu’elle s’est quand même frayer un chemin exceptionnel.

      Il fallait juste qu’elle cherche de l’aide…elle avait un gros manque de confiance en elle.

      Et je suis d’accord également du calibrage de mots qui doit se faire chez ceux qui sont derrière un micro…parce que oui les mot peuvent tué.

    • Au Bye Bye 2011, on fera la parodie ”le Pou et le Singe ” de Jean da Lafontaine

    • Je viens tout juste de visionner l’émission TLMEP. Je crois que Nelly Arcand était majeure et vaccinée et savait fort bien qu’en allant à TLMEP, elle serait possiblement coïncée à l’occasion. Je n’ai pas vu de sarcasmes de la part de Guy A Lepage mais je ne peux pas dire de même pour Dany Turcotte. Dany Turcotte a semblé beaucoup moins sympatique que M.Lepage. Disons que c’était border line cette entrevue si on veut parler de courtoisie. Ces deux hommes ainsi que Martin Matte m’ont semblé beaucoup plus concentrés sur la tenue vestimentaire que le livre. D’un autre côté, quand je m’habille de cette façon, je sais que je vais m’attirer des regards et quelques commentaires, peut-être même désobligeants. En terminant, c’est vraiment malheureux qu’elle s’est enlevée la vie mais par les propos et les citations qu’elles tenaient, je suis certaine qu’elle en avait vu d’autres avant cette émission.

    • @ Masarin. Je crois qu’il n’y a pas de danger que Anne Marie Losique se suicide. Cette dernière assume très bien ses faits et gestes et Anne Marie a l’air très bien là-dedans. Enfin, c’est l’impression qu’elle donne.

      Si on parle de Nelly Arcand, bien il faut admettre que l’ on sentait quand même sa vulnérabilité ce soir là à TMEP. À plusieurs occasions, on l’a senti coïncée.

      Je trouve aussi que Guy A Lepage et son fou du roi ont totalement manqué de respect envers Manon et Nelly lorsqu’ils voulaient absolument que ces deux filles se frenchent. Enfin!

    • Bonjour, j’ai été extrèmement émue à la lecture de cette nouvelle et aussi à la vision de tmep. Pour le texte de M. Laporte, il est écrit avec douceur et nuances à mes yeux quoique je n’aie pas la même opinion sur certains points. Avec le très peu que je connaisse sur Nelly Arcand, le peu que je connaisse de tlmp et concernant les critiques suite à cette nouvelle, voici mon opinion.

      Nelly a un passé très difficile. Je la trouve très forte et puissante de parler et écrire sur ses expériences ouvertement, sur un sujet qui est très tabou (prostitution). Ça a dû lui demander une force inimaginable et une telle générosité de le partager au grand public (public et média). Aussi je constate une telle classe chez cette femme en la visionnant.

      On a mis Mme Arcan face à ses contradictions à TMEP… s’habiller provocante et subir des chirurgies elle-même, mais à la fois elle dénonce la chirurgie, l’habillement provocant et tout. Elle n’a pas été apte à se défendre peut-être, mais à mes yeux, elle ne se contredit pas, au contraire. Elle dénonce ces éléments, mais elle s’inclue en ces personnes qui provoquent, elle le dit qu’elle a des problèmes avec son image et tout…elle est humaine et se fait prendre elle aussi à ce désir de plaire comme les autres…. Elle dénonce mais elle s’inclue dans ce mouvement de provocation. Elle a tenté je crois d’expliquer mais c’est complexe et ce n’est pas genre de choses qu’on peut arriver à expliquer a tmep, enfin ce n’est pas si facile. Mme Arcan avait sa place à tmep, comme tout le monde je crois.

      Pour moi, de dire qu’elle est trop vulnérable et qu’elle a des problèmes psychologiques est d’éviter de se regarder. Sans dénigrer le travail de tmep, bien au contraire c’est songé, ils me font rire, les vraies choses sortent de cette émission, on met les gens devant leurs contradictions, mais pour ce cas, ça frisait le manque de respect, acharnement exagéré, etc… J’ai trouvé M. Turcotte et M. Matte sur la limite de la condescendance.. c’en était un peu trop je crois. Pour M. Lepage, là où je n’accepte pas, c’est quand il a dit “mais t’é la seule qui est habillée de même ici…” ouf là c’est trop. C’est trop moche ça.

      Mme Arcan n’est pas si fragile et vulnérable qu’on peut le prétendre au contraire, elle est très forte. Il faut être très forte pour partager au grand public un passé si difficile et si tabou, se mettre à nu… c’est une dame extrêmement puissante. Son suicide… arrêter de dire que c’est simplement pcq’elle avait des problèmes psychologiques, que c’est un acte de faiblesse et tout. Dans ce cas, c’est éviter de se regarder.

      À TLMP, j’admire beaucoup votre travail, mais suite à cette nouvelle, qui est, entre autre, un acte de grande générosité (auprès de vous en bout de ligne), faite des ajustements pour rendre encore meilleure votre émission, sinon, admettez que vous avez dépassé la limite auprés de cette grande dame, publiquement. Allez…

    • La vulgarité qui passe comme de l’humour, oufffff. Il n’y a pas que les hommes qui ont ce genre d’humour, les femmes aussi, c’est à la mode(sic) ! Pour ma part, la vulgarité dénote un manque flagrant de classe et d’intelligence, quel exemple pour la jeunesse lorsque c’est diffusé à la télé…

      Certaines entrevues ont été réussies à TLMEP, d’autres font pitié et cela inclut celle de Nelly Arcan, que de malaises.

    • J’écoute peu, ou peut-être pas assez TLMEP, pour cause de travail, car je me lèves a 03h30 les matins de semaine.

      Par contre, je me souviens très bien de cet épisode. Et je me souviens particulièrement avoir passé le commentaire a ma conjointe que “pour une fille qui dénonce l’oppresseur masculin, elle cherche pas a la provoquer avec ce décolté” .. Bien évidemment, cela a provoqué un mini-débat dans notre salon.

      Est-ce que TLMEP a éxagéré? Je ne crois pas. Ont-ils provoqué? Oui assurément. Mais essayer de vous rappeler, durant les 2 jours suivant… De quoi parlait-on? De Nelly!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité